Pluriel des Noms Composés

Le pluriel des noms composés en français est un véritable casse-tête pour la plupart des gens. Pourtant, en faisant attention au sens des mots qui le compose, il est facile de savoir comment écrire un nom composé au pluriel.

Lisez ce cours de français en ligne gratuit du blog éducatif Apprendre 5 minutes pour apprendre en cinq minutes comment écrire au pluriel un nom composé et ne plus faire de faute d’orthographe.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Pluriel des Noms Composés.
Pluriel des Noms Composés.

Sommaire

  • Définition d’un nom composé.
  • Règles d’orthographe d’un nom composé au pluriel.
  • Les rectifications de l’orthographe de 1990.
  • A découvrir aussi.

Définition d’un mot composé.

Définition : un nom composé est un nom formé de plusieurs mots, séparés ou collés et ayant un sens propre.

Exemples :

  • Un gendarme.
  • Un auteur-compositeur.
  • Un coffre-fort.
  • Une longue-vue.
  • Un tire-ligne.
  • Un savoir-faire.
  • Un anglo-saxon.
  • Un prie-Dieu.
  • Un arc-en-ciel.
  • Une pomme de terre.
  • Un chef d’œuvre.

Règles d’orthographe d’un nom composé au pluriel.

Règle 1 : Lorsque le nom composé s’écrit avec un seul mot, en général, seul le dernier élément prend la marque du pluriel, comme un nom ordinaire.

Exemples :

  • Un gendarme, des gendarmes.
  • Un passeport, des passeports.

Exceptions :

  • Un gentilhomme, des gentilshommes.
  • Une madame, des mesdames.
  • Une mademoiselle, des mesdemoiselles.
  • Un monseigneur, des messeigneurs.
  • Un monsieur, des messieurs.
  • Un bonhomme, des bonhommes.

Règle 2 : Dans un mot composé de plusieurs mots, seuls le nom et l’adjectif se mettent au pluriel, quand le sens le permet. Les autres éléments sont invariables.

Exemples :

  • Un auteur-compositeur, des auteurs-compositeurs.
  • Un bateau-mouche, des bateaux-mouches.
  • Un coffre-fort, des coffres-forts.
  • Une longue-vue, des longues-vues.
  • Un tire-ligne, des tire-lignes.
  • Un arc-en-ciel, des arcs-en-ciel.

Exceptions :

Les exceptions sont en général liées au sens des mots, à leur relation.

Le sens du dernier mot peut imposer le singulier au dernier mot du nom composé.

En voici quelques exemples avec des astuces pour écrire correctement les noms composés.

  • Un timbre-poste, des timbres-poste (les timbres-poste sont des timbres de la poste).
  • Une année-lumière, des années-lumière (les années-lumière sont les années parcourue par la lumière).
  • Un chasse-neige, des chasse-neige (les chasse-neige chassent de la neige).
  • Un petit-beurre, des petits-beurre (les petits-beurre sont des petits biscuits au beurre).
  • Un pied-à-terre, des pied-à-terre (au singulier, un logement où on ne réside que pour de courts séjours, où, par exemple, un cavalier met pied à terre en arrivant; au pluriel, par exemple, les cavaliers mettent pied à terre devant leurs pied-à-terre).
  • Un prie-Dieu, des prie-Dieu (ils prient Dieu agenouillés sur leurs prie-Dieu).

Règle 3 : Quand le premier élément se termine par o, il est invariant.

Exemples :

  • Un anglo-saxon, des anglo-saxons.
  • Un micro-ordinateur, des micro-ordinateurs.

Règle 4 : les mots latins sont invariables.

Exemples :

  • Un nota-bene, des nota-bene. Nota-bene signifie  » bien noter que ».
  • Un post-scriptum, des post-scriptum. Post-scriptum signifie  » écrit après ».

Les Rectifications de l’orthographe de 1990.

Les Rectifications de l’Orthographe ont pour origine un rapport du Conseil supérieur de la langue française, approuvé en 1990 par l’Académie française.

Les Rectifications de l’Orthographe du français de 1990 recommandent une nouvelle orthographe afin de simplifier certains mots du français ou de supprimer certaines incohérences.

Les rectifications orthographiques vont, en particulier, simplifier l’écriture des mots composés.

Vous nous aviez demandé de réfléchir également sur
le pluriel des noms composés. En fait, c’est à la fois le
singulier et le pluriel qui doivent être régularisés.
On propose donc pour le singulier et le pluriel des
noms formés de verbe + nom et de préposition + nom une
seule règle : ces noms seront traités comme des
substantifs ordinaires et prendront la marque finale du
pluriel seulement quand ils seront eux-mêmes au pluriel.
On écrira par exemple : un pèse-lettre (sans s), des pèse-lettres
(avec s) ; un après-midi (sans s), des après-midis
(avec s). Il y aura cependant exception pour les mots
comme des prie-Dieu (le second composant étant un nom
propre), des trompe-l’œil (le second composant
comportant un article au singulier).

Citation de Maurice DRUON.

le pluriel des mots composés : les mots composés du type pèse-lettre suivront au pluriel la règle des mots simples (des pèse-lettres)

Citation du Conseil supérieur de la langue française.

A découvrir aussi.

Si cet article du blog éducatif  Apprendre 5 Minutes vous a plu, faites le connaitre autour de vous.

Pluriel des Noms Composés

Abonnez-vous pour être informé des nouvelles parutions d’articles.

 

 

Publicités

Plutôt ou Plus Tôt : comment bien écrire à coup sûr

Plutôt ou plus tôt ? Quand écrire  » plutôt » ou  » plus tôt » ? Faut-il écrire avec un ou deux mots ?

Vous confondez plutôt ou plus tôt ? Vous hésitez entre les deux écritures ?

Pas de panique ! Lisez ce cours de français gratuit en ligne du blog éducatif Apprendre 5 minutes pour écrire à coup sûr plutôt ou plus tôt.

Pour en terminer au plus vite, il est indispensable d’en finir au plus tôt !

Citation de Pierre Dac.

Plutôt que de maudire les ténèbres, allumons une chandelle, si petite soit-elle.

Citation de Confucius.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Plutôt ou Plus Tôt : Comment bien écrire à coup sûr.
Plutôt ou Plus Tôt : Comment bien écrire à coup sûr.

Sommaire

  • Différence entre plutôt et plus tôt.
  • Astuces pour écrire avec la bonne orthographe plutôt et plus tôt.
  • Citations  » plus tôt ».
  • Citations  » plutôt ».
  • A découvrir aussi.

Différence entre plutôt et plus tôt.

Plutôt et plus tôt sont deux homonymes.

Les homonymes sont des mots qui se prononcent de la même manière ou qui ont la même orthographe et pas la même signification.

L’adverbe plutôt indique une préférence, un choix, une correction ou un niveau.

 » Je prendrais l’avion plutôt que le train. »

 » Il lève sa tête ou plutôt ses yeux. »

 » Cette chemise lui va plutôt bien. »

Plutôt a, par exemple, pour synonymes :

  • Assez.
  • De préférence.
  • Au lieu de.
  • A la place de.

Les deux mots plus tôt indiquent une notion de temps.

Plus tôt a pour signification : plus en avance, moins tard.

 » J’arriverai plus tôt que prévu. »

 » Je me lèverai plus tôt. »

Plus tôt a, par exemple, pour synonymes :

  • Avant.
  • Antérieurement.
  • De meilleure heure.
  • Jadis.

Astuces pour écrire avec la bonne orthographe plutôt et plus tôt.

Pour savoir s’il faut écrire plus tôt ou plutôt, essayez de les remplacer  » plus tôt » par  » plus tard » dans la phrase.

Par exemple :  » J’arriverai plus tard que prévu. »

Si cela fonctionne, vous devez écrire  » plus tôt » en deux mots.

 » Plus tard » s’écrit en deux mots comme  » plus tôt ».

Si la phrase n’a pas la même signification, c’est qu’il s’agit de l’adverbe  » plutôt ».

Par exemple,

  • La phrase  » Je prendrais l’avion plus tard que le train. » a un sens différent de la phrase  » Je prendrais l’avion plutôt que le train. »
  • La phrase  » Cette chemise lui va plus tard bien. » n’a aucun sens.

Vous pouvez également remplacer le premier mot.

Remplacer  » plus tôt » par  » moins tôt » dans la phrase.

Par exemple :  » J’arriverai moins tôt que prévu. »

Si cela fonctionne, vous devez écrire  » plus tôt » en deux mots.

Si en remplaçant le premier ou le deuxième mot de  » plus tôt » la phrase garde son sens, vous pouvez écrire  » plus tôt ». Sinon, il s’agit de l’adverbe  » plutôt ».

Citations  » plus tôt ».

Voici quelques citations célèbres avec  » plus tôt ».

Pour en terminer au plus vite, il est indispensable d’en finir au plus tôt !

Citation de Pierre Dac.

Le courage, le vrai, ça n’est pas d’attendre avec calme l’événement; c’est de courir au devant, pour le connaître le plus tôt possible, et l’accepter.

Citation de Roger Martin Du Gard.

Le coq se lève tôt ; mais le voleur encore plus tôt.

Citation d’Alexis Tolstoï.

Citations  » plutôt ».

Voici quelques citations célèbres avec  » plutôt ».

Plutôt que de maudire les ténèbres, allumons une chandelle, si petite soit-elle.

Citation de Confucius.

Écouter la forêt qui pousse plutôt que l’arbre qui tombe.

Citation de Friedrich Hegel.

Il vaut mieux avoir une méthode mauvaise plutôt que de n’en avoir aucune.

Citation de Charles De Gaulle.

A découvrir aussi.

Si cet article du blog éducatif  Apprendre 5 Minutes vous a plu, faites le connaitre autour de vous.

Plutôt ou Plus Tôt : comment bien écrire à coup sûr

Abonnez-vous pour être informé des nouvelles parutions d’articles.

Comment faire un Résumé de Texte facilement

Faire un résumé de texte, c’est exprimer avec ses propres mots les idées principales du texte de façon plus courte.

Vous avez un résumé de texte à écrire mais vous ne savez pas comment faire ? Résumer un texte vous semble difficile ?

Pas de panique ! Il existe des méthodes simples et efficaces pour écrire un bon résumé de texte.

Dans ce cours gratuit en ligne, le blog éducatif Apprendre 5 minutes vous explique comment rédiger un résumé de texte facilement à l’aide de quelques techniques facile à apprendre et à mettre en pratique.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Comment faire un Résumé de Texte facilement.
Comment faire un Résumé de Texte facilement.

Sommaire

  • Qu’est ce que le résumé d’un texte.
  • Les erreurs à éviter.
  • Comment faire un bon résumé de texte.
    • Analyser.
      • Comprendre le texte pour se l’approprier.
      • Repérer les idées principales et secondaires et leur articulation.
    • Synthétiser.
      • Écrire le plan détaillé.
      • Écrire le titre.
    • Rédiger.
      • Rédiger une première version du résumé de texte en reproduisant avec ses propres mots et fidèlement l’essentiel de la pensée de l’auteur.
      • Relire la première version du résumé de texte.
      • Ajuster le nombre de mots si besoin.
      • Corriger le résumé pour qu’il soit clair, rédigé dans un français correct et sans faute d’orthographe.
      • Rédiger la version définitive du résumé de texte.
      • Vérifier le résumé de texte.
  • A découvrir aussi.

Qu’est ce que le résumé de texte.

Le résumé est une version abrégée d’un texte qui met en évidence les points clés.

Faire un résumé, c’est traduire en quelques mots un texte, en respectant fidèlement les idées exprimées par l’auteur et elles seules et sans rentrer dans les détails.

Les erreurs à éviter.

Réussir un bon résumé de texte dans un concours administratif, au baccalauréat ou à l’école, c’est aussi éviter un certain nombres d’erreurs. Les plus courantes sont les suivantes.

Ne pas traduire fidèlement les idées de l’auteur. Vous n’avez pas à donner votre avis personnel. Vous devez juste retranscrire les idées principales exprimées dans le texte.

Ne pas faire un résumé complet du texte. Il s’agit de résumer le texte complet, du début jusqu’à la fin. Dans certains concours, les copies inachevées ne sont pas prises en compte.

Ne pas respecter le nombre de mots imposés lors de l’épreuve. Dépasser le nombre de mots imposés va vous pénaliser. Vous devez montrer votre capacité à synthétiser.

Faire des fautes d’orthographe ou de syntaxe. Trop de fautes vont compliquer la lecture de votre résumé par l’examinateur et révéler des difficultés à s’exprimer.

Citer l’auteur. En général, ne citez pas directement une phrase de l’auteur. Vous devez montrer que vous avez compris le texte et que vous vous l’êtes approprié.

La rédaction du résumé de texte a pour but de permettre au jury de vérifier vos capacités d’analyse, de synthèse et d’expression.

  • Analyse : comprendre le texte et distinguer l’essentiel du secondaire.
  • Synthèse : faire ressortir en quelques mots les idées principales du texte.
  • Expression : écrire de façon claire et dans un français correct.

Comment faire un bon résumé de texte.

Pour faire un bon résumé de texte, il existe un méthode simple et facile à appliquer.

Elle s’appuie sur les capacités évaluées par l’examinateur.

  • Analyse
    • Comprendre le texte pour se l’approprier.
    • Repérer les idées principales et secondaires et leur articulation.
  • Synthèse
    • Écrire le plan détaillé.
    • Écrire le titre.
  • Expression
    • Rédiger une première version du résumé de texte en reproduisant avec ses propres mots et fidèlement l’essentiel de la pensée de l’auteur.
    • Relire la première version du résumé de texte.
    • Ajuster le nombre de mots si besoin.
    • Corriger le résumé pour qu’il soit clair, rédigé dans un français correct et sans faute d’orthographe.
    • Rédiger la version définitive du résumé de texte.
    • Vérifier le résumé de texte.

Analyser.

Comprendre le texte pour se l’approprier.

Dans cette étape, il s’agit d’avoir une vue d’ensemble du texte, de comprendre de quoi parle le texte – le thème du texte –  et le point de vue de l’auteur – la thèse de l’auteur.

Repérer les informations qui accompagnent le texte :
  • Le titre :
    • S’il s’agit d’un titre informatif, il nous donnera les informations les plus importantes du texte. Il répond souvent aux questions « qui a fait quoi, quand et comment ».
    • S’il s’agit d’un titre incitatif, il indiquera l’esprit dans lequel le texte a été écrit. Regardez également les premières lignes après le titre. Il peut s’agir d’un condensé du texte.
  • Le nom de l’auteur.
  • Les titres et intertitres des paragraphes : ils fournissent souvent des informations clés.
  • La date et le lieu de parution du texte : ils peuvent apporter une indication sur le contexte dans lequel a été écrit le texte.
  • La typographie et la mise en forme : elle peut servir à mettre en valeur les informations importantes pour l’auteur.
Déterminer le thème du texte et la thèse de l’auteur.

Effectuez une lecture rapide du texte afin de

  • comprendre de quoi parle le texte
  • connaitre le point de vue de l’auteur.
  • repérer les principales étapes de son raisonnement.

Lisez le texte de façon objective et sans idée préconçue. Un des objectifs du résumé de texte sera de montrer que vous avez compris le point de vue de l’auteur et de le traduire fidèlement.

Essayez de trouver la réponse aux questions suivantes :

  • De quoi parle l’auteur ?
  • Quel est le ton employé par l’auteur ?
  • Quel est le message que veut faire passer l’auteur ?

Le message que veut faire passer l’auteur est l’idée directrice du texte.

Résumer en une phrase le texte.

La phrase doit indiquer

  • Le nom de l’auteur.
  • Le thème.
  • La thèse.

Repérer les idées principales et secondaires et leur articulation.

Une idée principale est une unité du texte porteuse de sens. L’idée principale est nécessaire pour comprendre le sens du texte.

Une idée secondaire précise l’idée principale mais n’est pas nécessaire pour comprendre le sens du texte.

Dans cette étape, il s’agit de repérer les idées principales et secondaires et leur enchainement.

Vous allez maintenant lire le texte attentivement et repérer

  • Les mots clés.
  • Les idées principales.
  • Les idées secondaires.
  • Les articulations logiques (les mots de liaison).
  • Les exemples à partir desquels part l’auteur pour développer sa pensée.
  • Les exemples nécessaires pour comprendre le sens du texte.
  • La conclusion.

Regarder attentivement la conclusion si le texte en comporte une. Posez-vous les questions suivantes

  • Est-ce que la conclusion fait écho à l’introduction ?
  • Est-ce qu’elle ferme le texte ?
  • Est-ce qu’elle ouvre sur un sujet voisin ?
  • Es-ce qu’elle apporte une réponse à la question posée dans l’introduction ?
  • Est-ce qu’elle propose des actions ?

Si vous voulez apprendre les techniques de lecture rapide et efficaces, lisez notre article Lecture rapide : apprendre à lire vite et mémoriser.

Synthétiser.

Écrire le plan détaillé.

Dans cette étape, il s’agit de faire ressortir la progression logique de la pensée de l’auteur.

Vous allez

  • Faire le tri entre l’essentiel et le secondaire.
  • Classer les idées.

pour faire ressortir le cheminement de la pensée de l’auteur.

Vous pouvez maintenant écrire le plan détaillé du résumé de texte. Il s’agit d’ordonner les idées principales et secondaires en respectant l’ordre du texte.

  • Rédiger l’introduction : exposer en une phrase courte l’objet du texte (le thème) et l’idée directrice (la thèse).
  • Reformuler chaque idée principale ou secondaire en phrase courte.
  • Donner un titre à chaque phrase courte porteuse d’une idée.
  • Ordonner le plan en hiérarchisant les idées principales et les idées secondaires.
  • Rédiger le conclusion.

Écrire le titre.

Si le texte possède un titre court, vous pouvez reprendre ce titre pour le résumé.

Si le titre est long, résumez, sauf pour des textes juridiques : dans ce cas, il faudra le reprendre tel quel.

Si le texte ne possède pas de titre, vous pouvez en créer un. Si nécessaire, il peut être bref et comporter un sous-titre explicatif.

Rédiger.

Rédiger une première version du résumé de texte.

Il s’agit, dans cette étape, de mettre en forme les notes que vous avez prises.

Le premier résumé est un brouillon. Le résumé final devra être équilibré. Ce point sera vu dans un deuxième temps, lorsque vous répartirez les mots entre les différents paragraphes du résumé.

Pour rédiger le résumé, vous devez écrire comme si vous étiez l’auteur du texte.

Vous devez chercher à transmettre sa pensée de la façon la plus claire possible.

  • Écrivez le résumé comme si vous en étiez l’auteur et que vous vous adressiez à un lecteur qui n’aurait pas le temps de lire le texte en entier.
  • Respectez le point de vue narratif de l’auteur. S’il écrit à la première personne du singulier, écrivez le résumé à la première personne du singulier. S’il écrit à la troisième personne du singulier, écrivez le résumé à la troisième personne du singulier.
  • Employez le ton de l’auteur.
    • Utilisez des mots à connotation négative si le texte exprime une critique ou une mise en garde.
    • Utilisez des mots à connotation positive si le texte porte un jugement favorable.
    • Utilisez des mots à connotation neutre s’il s’agit d’une description objective ou d’un texte scientifique.
  • Faites ressortir les idées essentielles à la compréhension du texte.
  • Éliminez ce qui n’est pas nécessaire à a compréhension du texte.
  • Les mots clés du texte de l’auteur doivent se retrouver dans le résumé.
  • Respectez le cheminement de la pensée de l’auteur.

Relire la première version du résumé de texte.

Dans cette étape, il s’agit de vérifier la cohérence du raisonnement, de l’argumentation et l’enchaînement des idées.

Comparez le texte de l’auteur et votre résumé de texte.

  • Respect de l’argumentaire de l’auteur, du fil conducteur du texte.
  • Le résumé contient toutes les idées principales du texte.
  • La pensée de l’auteur est reproduite fidèlement.

Le lecteur doit pouvoir suivre facilement le cheminement de la pensée de l’auteur.

  • Un paragraphe par idée principale.
  • Parler directement des idées. Le sujet de la phrase est l’idée principale.
  • Des conjonctions, des mots de transition pour relier les idées.
  • Des termes génériques pour remplacer les énumérations.
  • Des phrases courtes faciles à lire et à comprendre. Vous pouvez malgré tout alterner les phrases courtes avec des phrases un peu plus longues pour donner du rythme mais faites attention à la clarté du texte.

Ajuster le nombre de mots si besoin.

Il s’agit, dans cette étape, de respecter le nombre de mots indiqué s’il est imposé.

Si le nombre de mots ou de pages n’est pas imposé, vous pouvez réduire le texte initial de la manière suivante :

  • Texte long : résumer au dixième.
  • Texte assez court : résumer au quart ou au cinquième.
  • Texte très court : résumer à la moitié.

Comptez le nombre de mots de chaque paragraphe. Vous pouvez noter ce nombre dans une colonne pour gagner du temps lorsque vous calculerez le nombre de mots du résumé de texte.

  • Si le résumé est trop court, vous avez trop synthétisé le texte.
    • Vérifiez s’il manque des idées.
    • Si vous devez les formuler de façon plus claire.
    • Reprendre des exemples significatifs.
  • Si le résumé est trop long, vous n’avez pas synthétisé suffisamment le texte. Vérifiez, par exemple,  si vous pouvez
    • Remplacer une énumération par un mot générique.
    • Remplacer un complément de verbe par un adverbe.
    • La ponctuation permet également de raccourcir les phrases.

Équilibrez les paragraphes.

Il s’agit de respecter l’équilibre du texte original.

Accordez à chaque idée principale la place qui lui revient. Conservez autant que possible les proportions du texte initial. Ne développez pas une idée au détriment d’une autre.

Corriger le résumé pour qu’il soit clair, rédigé dans un français correct et sans faute d’orthographe.

Assurez vous que le texte du résumé est compréhensible et le cheminement de la pensée de l’auteur facile à suivre.

Le résumé doit être grammaticalement correct.

Traquez les fautes d’orthographe et corrigez les. Cela vous évitera de perdre des points inutilement.

Rédiger la version définitive du résumé de texte.

L’apparence visuelle du résumé est importante.

Rendez le résumé de texte agréable et facile à lire.

Si vous écrivez mal, si vous raturez la copie, si elle est truffée de fautes d’orthographe, si le correcteur doit déchiffrer ce que vous avez écrit, vous allez le décourager de lire votre résumé et votre copie sera pénalisée.

  • Si vous rédigez à la main le résumé de texte, votre écriture doit être lisible. Soignez votre écriture afin de faire bonne impression au correcteur dès les premiers mots.
  • La version définitive du résumé de texte ne doit comporter aucune rature.

Soignez la mise en page.

  • Soigner l’écriture.
  • Sauter une ligne entre chaque paragraphe.
  • Commencer un paragraphe par un alinéa.
  • Aérer le texte. Ne pas mettre trop de texte sur une page.

Vérifier le résumé de texte.

Vous avez écrit la version définitive du résumé.

Vérifiez une dernière fois qu’il est correct sur le plan grammatical et au niveau de l’orthographe.

Relisez mentalement le résumé. Le lecteur doit pouvoir

  • Comprendre facilement ce que vous avez écrit.
  • Restituer verbalement l’essentiel du texte d’origine.

A découvrir aussi.

Si cet article du blog éducatif  Apprendre 5 Minutes vous a plu, faites le connaitre autour de vous.

Comment faire un Résumé de Texte facilement

Abonnez-vous pour être informé des nouvelles parutions d’articles.