Racine carrée de 2 – comment mémoriser les décimales facilement

Vous voulez apprendre comment mémoriser racine carrée de 2 et ses décimales ?

La mémorisation de racine de 2 est un exercice mental, une gymnastique du cerveau qui fait appel à plusieurs moyens mnémotechniques.

Lisez cet article de Apprendre 5 minutes et vous saurez comment mémoriser facilement les décimales de racine carré de 2.

5 minutes suffisent pour apprendre et retenir les dix premières décimales.

Avec de l’entrainement, vous arriverez sans effort à mémoriser plus de 100 décimales.

Lisez et article d’ Apprendre 5 minutes pour apprendre vite et facilement les 10 techniques de mémorisation les plus efficaces et vous entrainer.

Sommaire

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Mémoriser racine carrée de 2
Mémoriser les décimales de racine carrée de 2
  • Le nombre racine carrée de 2.
  • Mémoriser racine carrée de 2 avec un poème.
  • Mémoriser les chiffres en les associant à des images.
  • Mémoriser avec les lettres de l’alphabet.
  • Mémoriser avec la méthode des rimes numériques.
  • Mémoriser avec la méthode des chiffres-formes.
  • Mémoriser avec la méthode des articulations chiffrées.
  • Mémoriser avec la méthode de la table de rappel du grand système.
  • Mémoriser avec la méthode des loci.
  • Mémoriser 2600 décimales de racine carrée de 2 avec le tableau de la mémoire ou MemoryChart.
  • Mémoriser 100 000 décimales de racine carrée de 2 avec la technique du SEM cube.
  • Autre technique de mémorisation.
  • A découvrir aussi.

Le nombre racine carré de 2

Appelée également constante de Pythagore, racine carrée de 2, notée √2, est le seul nombre réel positif qui, multiplié par lui-même prend pour valeur 2.

Le nombre √2 est connu depuis l’Antiquité, au moins depuis l’époque babylonienne et la tablette YBC 7289 datant entre 1900 et 1600 av. J.-C.

En géométrie :

  • Un carré de côté de longueur 1 à une diagonale de longueur racine carrée de 2.
  • L’hypoténuse d’un triangle rectangle isocèle de côté 1 vaut √2. Il s’agit d’un cas particulier du théorème de Pythagore.

Comme le nombre pi, il s’agit d’un nombre irrationnel.  √2 n’est égal à aucune fraction.

Son nombre de décimales est infini, ce qui en fait un excellent moyen pour tester les capacités de calcul des ordinateurs.

Les 1000 premières décimales du nombre racine carrée de 2 sont les suivantes :

1.
41 42 13 56 23
73 09 50 48 80
16 88 72 42 09
69 80 78 56 96
71 87 53 76 94
80 73 17 66 79
73 79 90 73 24
78 46 21 07 03
88 50 38 75 34
32 76 41 57 27
35 01 38 46 23
09 12 29 70 24
92 48 36 05 58
50 73 72 12 64
41 21 49 70 99
93 58 31 41 32
22 66 59 27 50
55 92 75 57 99
95 05 01 15 27
82 06 05 71 47
01 09 55 99 71
60 59 70 27 45
34 59 68 62 01
47 28 51 74 18
64 08 89 19 86
09 55 23 29 23
04 84 30 87 14
32 14 50 83 97
62 60 36 27 99
52 51 40 79 89
68 72 53 39 65
46 33 18 08 82
96 40 62 06 15
25 83 52 39 50
54 74 57 50 28
77 59 96 17 29
83 55 75 22 03
37 53 18 57 01
13 54 37 46 03
40 84 98 84 71
60 38 68 99 97
06 99 00 48 15
03 05 44 02 77
90 31 64 54 24
78 23 06 84 92
93 69 18 62 15
80 57 84 63 11
15 96 66 87 13
01 30 15 61 85
68 98 72 37 23
52 88 50 92 64
86 12 49 49 77
15 42 18 33 42
04 28 56 86 06
01 46 82 47 20
77 14 35 85 48
74 15 56 57 06
96 77 65 37 20
22 64 85 44 70
15 85 88 01 62
07 58 47 49 22
65 72 26 00 20
85 58 44 66 52
14 58 39 88 93
94 43 70 92 65
91 80 03 11 38
82 46 46 81 57
08 26 30 10 05
94 85 87 04 00
31 86 48 03 42
19 48 97 27 82
90 64 10 45 07
26 36 88 13 13
73 98 55 25 61
17 32 20 40 24
50 91 22 77 00
22 69 41 12 75
73 62 72 80 49
57 38 10 89 67
50 40 18 36 98
68 36 84 50 72
57 99 36 47 29
06 07 62 99 69
41 38 04 75 65
48 23 72 89 97
18 03 26 80 24
74 42 06 29 26
91 24 85 90 52
18 10 04 45 98
42 15 05 91 12
02 49 44 13 41
72 85 31 47 81
05 80 36 03 37
10 77 30 91 82
86 93 14 71 01
71 11 16 83 91
65 81 72 68 89
41 97 58 71 65
82 15 21 28 22
95 18 48 84 72

Mémoriser racine carrée de 2 avec un poème

Si vous vous souvenez facilement des paroles d’une chanson, des conversations que vous entendez, si vous connaissez un grande nombre de mots ou que vous apprenez assez vite les langues étrangères, c’est que vous avez probablement une bonne mémoire auditive.

Un des moyens mnémotechniques pour se souvenir des premières décimales de racine carrée de 2 consiste à retenir un poème.

Le vers suivant est un excellent moyen pour retenir les 10 premières décimales de racine de 2 très rapidement.

A (1) deux (4), ô (1) Dieu (4), de (2) l’ (1) ami (3) poète (5), écoute (6) ce (2) mot (3).

Le nombre de lettres de chaque mot donne le chiffre correspondant.

Une particularité : pour représenter le chiffre 0, nous utiliserons un mot de 10 lettres.

Vous pouvez également inventer votre propre poème de racine carrée de 2. Le plus important est de vous l’approprier et de le rendre le plus mémorable pour vous. Idéalement, en faisant appel à plusieurs de vos sens.

Si vous voulez en apprendre plus sur les techniques de mémorisation d’un poème ou d’une chanson, lisez l’article comment apprendre une chanson rapidement et facilement .

Cette méthode a toutefois ses limites si vous souhaitez apprendre un grand nombre de décimales.

Nous allons voir ci-après d’autres méthodes pour aller plus loin et retrouver plus vite les décimales de racine carrée de 2.

Mémoriser les chiffres en les associant à des images.

Pour représenter les nombres, nous utilisons couramment un système décimal.

Nous allons traduire les chiffres en objets ou en êtres vivants.

Choisissez un objet ou un personnage qui a une résonance forte en vous pour chaque chiffre ou série de chiffres ou utilisez une table standard comme celle que nous vous présenterons à la fin de cet article.

Utilisez au maximum vos sens et la représentation mentale d’objets ou de personnages pour retenir les nombres.

Amusez vous à imaginer une histoire en transformant les nombres en objets ou en personnages. Créez un lien fort en passez de l’un à l’autre.

Plus vous ferez appel à vos sens, à vos sensations ou à vos émotions – positives de préférence – et plus vous retiendrez facilement les nombres.

Procéder ainsi vous permet de créer un lien entre les chiffres pour passer de l’un à l’autre et les mémoriser dans l’ordre.

Mémoriser avec les lettres de l’alphabet.

La technique de mémorisation des lettres de l’alphabet consiste à faire correspondre chaque chiffre de 0 à 9 avec les premières lettres de l’alphabet. Voici les lettres-codes.

  • A = 0,
  • B = 1,
  • C = 2,
  • D = 3,
  • E = 4,
  • F = 5,
  • G = 6,
  • H = 7,
  • I = 8,
  • J = 9.

Pour mémoriser, nous allons procéder avec méthode :

  • Faire correspondre chaque chiffre avec une lettre-code.
  • Pour chaque lettre-code, choisir un mot qui commence par la lettre-code.
  • Imaginer une ou plusieurs phrases mnémoniques avec ces mots.
  • Apprendre la (les) phrases mnémoniques en vous représentant mentalement l’histoire dans votre cerveau.
  • Réviser la phrase mnémonique avec la technique des répétitions espacées (de suite et souvent au début, puis de façon de plus en plus espacée).

Prenons comme exemple les premières décimales de racine carrée de 2 :

1,4142135623.

En faisant correspondre chaque chiffre à une lettre de l’alphabet, nous obtenons les lettres suivantes :

  • B = 1
  • E = 4
  • B = 1
  • E = 4
  • C = 2
  • B = 1
  • D = 3
  • F = 5
  • G = 6
  • C = 2
  • D = 3

Pour mémoriser, nous allons, par exemple, créer et apprendre la phrase mnémotechnique suivante.

« Bernard étudie bien et calcule beaucoup de formules généralement comme Didier »

Mémoriser avec la méthode des rimes numériques.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Système des rimes numériques - table de rappel des chiffres-sons
Système des rimes numériques – table de rappel des chiffres-sons

(Conception graphique : TinaRebou.com)

Vous pouvez faire appel à votre mémoire auditive en utilisant comme moyen mnémotechnique la méthode des rimes numériques.

Il s’agit d’associer les chiffres à des sons pour que le cerveau les retienne plus rapidement.

Vous pouvez convertir les chiffres en objets ou personnages dont le nom rime ou a la même consonance.

Par exemple :

  • Zéro : sceau,
  • Un : Huns, pain,
  • Deux : dé, feu, pneu,
  • Trois : croix,
  • Quatre : cadre, carte, plâtre,
  • Cinq : sphinx, cintre,
  • Six : saucisse,
  • Sept : chaussette,
  • Huit : huitre,
  • Neuf : œuf.

Vous pouvez définir votre propre liste de codes. L’essentiel est de vous l’approprier. Apprenez là à haute voix en la visualisant mentalement jusqu’à ce que cela devienne automatique pour vous.

Pour l’appliquer pour les décimales de racine carrée de deux à mémoriser – 1,4142135623 par exemple -, il suffit ensuite de procéder comme pour la technique de mémorisation des lettres de l’alphabet.

  1. Faire correspondre le chiffre avec le mot-code.
  2. Imaginer une phrase mnémonique ou une histoire mentale avec chacun des mots : « (Un) Pain(prend un) Cadre (et le) Peint, (met) Quatre Pneus (autour du cadre), (un) Hun (prend une) Croix (qui lui sert de volant) (et un) Cintre (pour le pare brise). (Il s’en sert de véhicule, fonce sur un tas de) Saucisses. (Le véhicule prend) Feu (et termine sa course contre une) Croix« .
  3. Apprendre la phrase mnémonique ou l’histoire mentale en vous la représentant dans votre cerveau.
  4. Réviser la phrase mnémonique  ou l’histoire mentale avec la technique des répétitions espacées (de suite et souvent au début, puis de façon de plus en plus espacée).

Mémoriser avec la méthode des chiffres-formes.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Système Nombre-forme - table de rappel des chiffres-formes
Système Nombre-forme – table de rappel des chiffres-formes

(Conception graphique : TinaRebou.com)

Vous pouvez faire appel à votre mémoire visuelle en utilisant comme moyen mnémotechnique la méthode des formes.

Il s’agit d’associer les chiffres à des objets ou des personnages dont la forme évoque celle du chiffre à mémoriser.

Convertissez les chiffres en objets ou personnages dont la forme ressemble au chiffre.

Par exemple :

  • Zéro : rond, cercle, cerceau,
  • Un : crayon, bâton, lance,
  • Deux : cygne,
  • Trois : chameau, hippocampe, seins,
  • Quatre : voilier,
  • Cinq : crochet, S, serpent,
  • Six : bâton de golf, pipe, escargot,
  • Sept : falaise en surplomb,
  • Huit: sablier, paire de jumelles,
  • Neuf : ballon d’enfant avec une ficelle, loupe, drapeau.

Une fois définie votre propre liste de codes, dessinez, coloriez ou photographiez les objets représentant les chiffres pour bien les visualiser et mémoriser leur forme.

Apprenez votre liste de code en prenant le temps de bien vous les représenter dans votre esprit et recommencez l’exercice régulièrement, jusqu’à ce que vous l’ayez assimilé.

Pour l’appliquer pour les décimales de racine carrée de deux à mémoriser – 1,414213562 par exemple -, il suffit ensuite de procéder comme pour la technique de mémorisation des lettres de l’alphabet ou la méthode des rimes numériques.

  1. Faire correspondre le chiffre avec le mot-code.
  2. Imaginer une phrase mnémonique ou une histoire mentale avec chacun des mots : (Une) Lance (fonce vers un) Voilier (qui renvoie la) Lance (vers un autre) Voilier (dans lequel se trouve un) Cygne (qui renvoie la) Lance (vers un) Hippocampe (qui se transforme aussitôt en) Serpent (puis en) Escargot (lorsqu’il rejoint le) Cygne.
  3. Apprendre la phrase mnémonique ou l’histoire mentale en vous la représentant dans votre cerveau.
  4. Réviser la phrase mnémonique  ou l’histoire mentale avec la technique des répétitions espacées (de suite et souvent au début, puis de façon de plus en plus espacée).

Mémoriser avec la méthode des articulations chiffrées.

La méthode des articulations chiffrées, appelée aussi code chiffres-sons, système majeur, major system ou grand système est un procédé extrêmement puissant pour mémoriser les chiffres. Avec un peu d’entrainement, vous pourrez mémoriser sans effort les nombres même les plus compliqués, les dates, les numéros de téléphone et tout ce qui se rapporte aux chiffres.

Elle s’inspire du système de sténographie mis au point au dix neuvième siècle par Monsieur Aimé PARIS.

La méthode des articulations chiffrées consiste à :

  • convertir les chiffres en consonnes significatives ou en sons suivant un code défini,
  • A les associer à des mots en rajoutant des lettres pour les rendre concrets et les visualiser,
  • A créer une phrase ou une histoire.

A chaque chiffre de zéro à neuf, correspond une consonne ou un son. Voici le tableau complet des articulations chiffrées :

  • 0 : c (ce), s (se), z (ze), t (tion), x (ex : dix).
  • 1 : t, d.
  • 2 : n, ne, gne.
  • 3 : m, me.
  • 4 : r, re.
  • 5 : l, lle.
  • 6 : g (ge), j (je), ch (che), sh (sche).
  • 7 :  g (gue, ga), k (ke, ka), q (que), cue (cas).
  • 8 : f (fe), v(ve), ph (phe).
  • 9 : b, p.

Pour l’appliquer aux  décimales de racine carrée de deux à mémoriser – 1,4142135623 par exemple -, il suffit ensuite de procéder comme suit :

Prenons les 10 premières décimales de racine carrée de 2 : 1,4142135623

Pour retenir la suite de décimales de √2 414 21 35 623:

  • La découper en série de 2, 3 ou 4 chiffres.
  • Construire un mot avec la méthode des articulations chiffrées. On commence avec trois ou quatre chiffres et si l’on ne trouve pas de mot, on passe à deux.
  • Passer au groupe de chiffres suivant.
  • Trouver un mot correspondant.
  • Continuer ainsi jusqu’au nombre de décimales à retenir.
  • Construire une histoire ou une phrase mnémonique avec les mots trouvés.
  • Apprendre la phrase mnémonique ou l’histoire mentale en vous la représentant dans votre cerveau.
  • Réviser la phrase mnémonique  ou l’histoire mentale avec la technique des répétitions espacées (de suite et souvent au début, puis de façon de plus en plus espacée).

Nous obtenons les 3 mots suivants :

414 = R, T (ou D), R. Nous prendrons par exemple le mot radar. Nous pourrons nous représenter un radar de contrôle routier pour symboliser les 3 premier chiffres.

21 = N (ou GNE), T (ou D). Nous obtenons le mot nuit pour symboliser les 2 chiffres.

35 = M, L (ou LLE). Nous avons le mot moulin.

623 = G (ou J ou CH), N (ou GNE), M. Nous utiliserons le mot génome. Nous pouvons prendre comme image mentale une structure de la double hélice ADN pour nous représenter le génome.

Il ne nous reste plus qu’à imaginer une histoire avec les mots radar, nuit, moulin et génome à l’aide la méthode des associations imagées.

Nous roulons et apercevons un radar dans la nuit près d’un moulin. Les ailes du moulin sont constituées par la structure ADN (génome).

Nous avons une histoire très visuelle et facile à retenir.

Nous connaissons dans l’ordre les 10 premières décimales de racine carrée de 2.

Notez, que si vous vouliez, vous pourriez également les réciter dans le désordre.

Il ne vous reste plus qu’à appliquer cette méthode pour les autres décimales.

Mémoriser avec la méthode de la table de rappel du grand système.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

table de rappel
Exemple de table de rappel, appelée aussi grand système, pour mémoriser facilement les chiffres.

Maintenant que vous connaissez les principes de mémorisation des nombres, vous pouvez passer à la vitesse supérieure en créant et en apprenant votre propre table de rappel.

La table de rappel du grand système – mnemonic peg system, en anglais – est une extension de la méthode des articulations chiffrées.

La méthode mémorisation est la suivante :

  • Créer une table de 100 mots courts, faciles à visualiser mentalement, auxquels vous allez associer les nombres 0 à 99, avec la méthode des articulations chiffrées.
  • Apprendre  par cœur la table de rappel. Prenez chaque jour cinq à dix minutes pour apprendre sans effort cinq ou dix mots. Il suffit de deux ou trois semaines à peine pour la retenir.
  • Réviser avec la méthode des répétitions espacées pour la mémoriser définitivement: une heure après, un jour après, deux jours après, quatre jours après, une semaine après, un mois après, puis tous les six mois.
  • Pratiquer le plus souvent possible. Entrainez-vous à retenir des listes de nombres à deux chiffres (code à quatre chiffres, date, numéro de téléphone, etc.) avec les mots que vous venez de créer en augmentant progressivement la difficulté.

Voici une table de rappel dont vous pouvez vous inspirer. Le plus important est de construire une liste que vous retiendrez et utiliserez plus facilement.

  • 0 : sceau.
  • 1 : toit.
  • 2 : noix.
  • 3 : mat.
  • 4 : roi.
  • 5 : lion.
  • 6 : chat.
  • 7 : quille, cou.
  • 8 : feu.
  • 9 : pied.
  • 10 : tasse.
  • 11 : tête.
  • 12 : tonneau.
  • 13 : diamant.
  • 14 : taureau.
  • 15 : étoile.
  • 16 : donjon.
  • 17 : ticket.
  • 18 : dauphin.
  • 19 : taupe.
  • 20 : noce.
  • 21 : natte.
  • 22 : naine.
  • 23 : cinéma.
  • 24 : noir.
  • 25 : nouille.
  • 26 : niche.
  • 27 : nuque.
  • 28 : nef.
  • 29 : nappe.
  • 30 : maison.
  • 31 : mouton.
  • 32 : moine.
  • 33 : maman.
  • 34 : marin.
  • 35 : moulin.
  • 36 : mouche.
  • 37 : Mickey, muguet.
  • 38 : mauve.
  • 39 : myope.
  • 40 : rose.
  • 41 : râteau.
  • 42 : reine.
  • 43 : rame.
  • 44 : rire.
  • 45 : rouleau.
  • 46 : rocher.
  • 47 : requin.
  • 48 : ravin.
  • 49 : robot.
  • 50 : lasso.
  • 51 : lutin.
  • 52 : lune.
  • 53 : lama.
  • 54 : lard.
  • 55 : lilas.
  • 56 : luge.
  • 57 : lac.
  • 58 : louve.
  • 59 : lapin.
  • 60 : chaise.
  • 61 : château.
  • 62 : chaîne.
  • 63 : chameau.
  • 64 : chariot.
  • 65 : chalet.
  • 66 : juge.
  • 67 : chèque.
  • 68 : cheveu.
  • 69 : chapeau.
  • 70 : caisse.
  • 71 : couteau.
  • 72 : canon.
  • 73 : camion.
  • 74 : car.
  • 75 : clou.
  • 76 : cage.
  • 77 : coca.
  • 78 : café.
  • 79 : cape.
  • 80 : fusée.
  • 81 : fête.
  • 82 : vigne.
  • 83 : femme.
  • 84 : forêt.
  • 85 : filet.
  • 86 : vache.
  • 87 : phoque.
  • 88 : fève.
  • 89 : vapeur.
  • 90 : poisson.
  • 91 : bâton.
  • 92 : bonnet.
  • 93 : pomme.
  • 94 : poire.
  • 95 : pelle.
  • 96 : pêche.
  • 97 : bague.
  • 98 : bouffon.
  • 99 : papa.

Si vous souhaitez mémoriser les nombres à deux chiffres commençant par 0, comme pour les numéros de téléphone, vous pouvez également vous créer une table supplémentaire.

  • 00 : ciseau.
  • 01 : assiette.
  • 02 : cygne.
  • 03 : sumo.
  • 04 : cerf.
  • 05 : salon.
  • 06 : singe.
  • 07 : sac.
  • 08 : savon.
  • 09 : sapin.

Pour l’appliquer aux décimales de racine carrée de deux à mémoriser – 4142135623 dans notre exemple -, il suffit ensuite de procéder comme suit :

  1. Décomposer la série de chiffres en une suite de 2 chiffres : 41 42 13 56 23.
  2. Faire correspondre chaque nombre de 2 chiffres à un mot-code : râteau = 41;  reine = 42; diamant = 13; luge = 56; cinéma = 23.
  3. Imaginer une phrase mnémonique ou une histoire mentale avec chacun des mots : Nous apercevons un râteau. Une reine prend le râteau pour ratisser des diamants. Elle les mets sur une luge et descend en luge jusqu’au cinéma. Peut importe l’histoire que vous imaginez, du moment qu’elle frappe votre esprit et que vous la visualisez facilement et rapidement.
  4. Apprendre la phrase mnémonique ou l’histoire mentale en vous la représentant dans votre cerveau.
  5. Réviser la phrase mnémonique  ou l’histoire mentale avec la technique des répétitions espacées.

Mémoriser avec la méthode des loci.

Pour accroitre vos performances de mémorisation, vous pouvez combiner la méthode des articulations chiffrées avec la méthode des loci, appelée également méthode des lieux, art de mémoire, palais de la mémoire, chambre romaine ou méthode du chemin d’éléphant.

La méthode des loci ou méthode des lieux ou chambre romaine, consiste à associer une idée, une histoire ou un objet à un lieu que vous pouvez visualiser facilement et immédiatement. Ce peut être votre maison, votre appartement ou une pièce comme votre chambre, un musée que vous connaissez bien, le supermarché où vous faites vos courses, le chemin que vous empruntez pour aller au travail ou prendre des cours, etc.

Il s’agit de découper ce lieu ou ce chemin en plusieurs parties que vous connaissez bien et d’y placer vos images mentales.

Il est important, ensuite, de reparcourir ce chemin dans le même sens pour retrouver dans l’ordre vos images.

Vous avez créé des histoires mentales avec les mots que vous avez formé avec les décimales de racine carrée de deux.

Placez chaque histoire dans chaque partie, chaque emplacement de votre chemin.

Puis, parcourez mentalement votre votre chemin. Vous trouvez à chaque étape l’histoire que vous y avez placé, les mots que vous avez formé. Vous avez reconstitué les décimales de √2.

Mémoriser 2600 décimales de racine carrée de 2 avec le tableau de la mémoire ou MemoryChart.

Si vous voulez mémoriser plus de 1000 décimales de racine carrée de deux, la méthodes des articulations chiffrées, combinée à la méthode des loci commence à trouver ses limites. Il faut trouver un chemin suffisamment long pour y placer toutes les histoires mentales.

La méthode du tableau de la mémoire ou MemoryChart en anglais permet de lever cette barrière et de mémoriser au moins 2600 décimales de racine carrée de deux.

Le principe est le suivant :

  1. Constituer un tableau de :
    • Colonnes numérotées de 0 à 99 (ou moins selon le nombre de décimales à retenir).
    • De lignes numérotées de A à Z.
    • De cellules constituées, par exemples de 10 décimales.
  2. Nommer chaque cellule. Il s’agit d’associer à chaque cellule à un mot à l’aide de la méthode des articulations chiffrées. Par exemple AS pour la cellule A0, ADO pour la cellule A1, ANE pour la cellule A2, etc.
  3. Placer, dans chaque cellule, l’histoire mentale associée à chaque série de décimales.

Vous pouvez mémoriser ainsi jusqu’à 2600 décimales de √2.

Mémoriser 100 000 décimales de racine carrée de 2 avec la technique du SEM cube.

La technique SEM cube – Self Enhanced Memory en anglais – est une extension de la méthode du tableau de la mémoire ou MemoryChart, qui devient un cube, une matrice, un tableau en trois dimensions.

Un tableau en deux dimensions est constitué de dix colonnes et de 10 lignes, représentant 100 cellules.

Le cube est constitué de 100 tableaux de 100 éléments.

Ce qui donne une matrice constituée de 100×100 = 10 000 éléments ou cellules.

Comme pour le tableau de la mémoire – MemoryChart -, il s’agit de trouver une règle de nommage des cellules. Dans chaque cellule, nous placerons dix décimales de racine carrée de deux pour lesquelles nous inventerons une histoire mentale.

En utilisant cette technique , vous saurez comment retenir 100 000 décimales de racine carrée de deux.

Autre technique de mémorisation.

Plutôt que de créer un SEM cube, il est également possible de créer un mot supplémentaire représentant un groupe de nombre (une centaine ou un millier par exemple) et de compléter l’histoire en plaçant ce mot en premier.

En utilisant systématiquement ce mot pour représenter le groupe de nombres, vous pourrez mémoriser plus facilement un plus grand nombre de décimales avec moins d’effort.

A découvrir aussi.

 

Publicités

Mémoriser un texte court ou une citation facilement

Vous voulez apprendre comment mémoriser un texte court ou une citation facilement ?

Vous avez beaucoup de citations à apprendre par cœur et vous ne savez pas comment faire pour les retenir ?

Lisez cet article d’ Apprendre 5 minutes pour apprendre vite et facilement comment retenir un texte court, une citation ou phrase mnémotechnique, que ce soit dans le cadre d’un examen, d’un apprentissage ou pour vous amuser à citer les bons mots de grands penseurs ou raconter une histoire drôle.

Vous trouverez également une méthode et des astuces pour vous organiser et apprendre comment retenir un grand nombre de citations dans un temps limité.

Il existe des méthodes, des techniques de mémorisation efficaces, simples et ludiques pour retenir des textes courts, des citations, des paragraphes ou des versets.

Avec nos astuces et moyens mnémotechniques, retenir des textes courts deviendra pour vous un jeu d’enfant.

Sommaire

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

comment mémoriser un texte court ou une citation
comment mémoriser un texte court ou une citation
  • La méthode pour mémoriser plusieurs citations pour un examen.
    • Se détendre et se concentrer.
    • Gérer son temps.
    • Gérer son stress.
    • Créer une carte mémoire par citation.
    • Mémoriser définitivement avec la méthode des répétitions espacées.
  • La citation à apprendre.
  • La méthode écrite pour mémoriser le texte.
    • Écrire et lire en même temps le texte.
    • Observer la structure du texte.
    • Comprendre le texte.
    • Associer les mots-clés à des images mentales.
  • La méthode verbale pour mémoriser le texte.
  • La méthode auditive pour mémoriser le texte.
  • La méthode kinesthésique pour mémoriser le texte.
  • A découvrir aussi.

La méthode pour mémoriser plusieurs citations pour un examen.

Se détendre et se concentrer.

Avant de commencer à apprendre le texte, vous devez repérer le moment de la journée où vous êtes le plus en forme et le plus favorable à la concentration. Souvent, il s’agit du matin, de bonne heure ou le soir.

Éliminez autant que possible tout ce qui vous empêche de vous concentrer : bruit, distraction, stress, manque de sommeil, mauvaise alimentation, etc.

Trouvez un endroit confortable, calme et silencieux, éclairé pour stimuler votre cerveau et adoptez une posture qui facile votre circulation sanguine, pour bien irriguer votre corps.

Éliminez au maximum les distractions et les interruptions.

Pensez à faire régulièrement des pauses pour vous détendre, respirez et faites quelques pas pour oxygéner votre cerveau.

Gérer son temps.

N’essayez pas d’apprendre trop de citations ou de textes courts en une fois. Votre cerveau va s’épuiser inutilement.

Commencez par apprendre les citations les plus importantes. Parmi la liste à retenir, commencez par choisir les 5 citations que vous allez utiliser le plus souvent. Commencez par les plus importantes.

Déterminez le temps dont vous disposez. Calculez le nombre de citations à apprendre par jour dont vous disposez en gardant une marge pour les révisions.

Calculez votre charge de travail. Divisez le nombre de citations à retenir par le nombre de jours dont vous disposez, en vous gardant une marge de manœuvre pour réviser ou pour les imprévus. Cela vous indiquera le rythme journalier pour atteindre votre objectif.

Si le nombre de citations à apprendre est trop grand, pas de panique, priorisez. Déterminez les plus importantes à connaitre et concentrez-vous sur elles.

Répartissez vos efforts en séquences de mémorisation courtes pour être plus efficace. Découpez votre charge de travail sur la journée en séances de 30 minutes. Votre concentration sera meilleure et votre cerveau  assimilera plus facilement.

Détendez-vous entre deux séances de mémorisation.Oxygénez votre cerveau. N’oubliez pas d’inclure de courtes pauses entre deux séquences de mémorisation afin de permettre à votre cerveau de se reposer et de retrouver de l’énergie.

Faites du sport, marchez, respirez, détendez vous. Allez aérer votre esprit. Ce n’est pas du temps de perdu. Cela laissera du temps à votre cerveau pour assimiler ce que vous avez appris.

Apprenez les citations les plus importantes quand vous êtes le plus en forme. Notre capacité de concentration et d’assimilation maximale est plus forte à certains moments de la journée – en général, tôt le matin ou en début de soirée. Tenez en compte et choisissez ces moments de la journée pour apprendre les citations ou les textes courts les plus importants ou difficiles à retenir.

Commencez à apprendre le plus tôt possible les citations ou les textes courts, afin de ne pas avoir à apprendre trop de citations chaque jour et vous garder une marge de manœuvre en cas d’imprévu ou pour les révisions.

5 citations par jour est un bon rythme. Si vous avez avez 100 citations à mémoriser, il vous suffira de 3 semaines pour les apprendre. En un mois, vous aurez retenu les citations les plus importantes et vous commencerez à bien retenir les dernières que vous aurez apprises.

Gérer son stress

Si votre niveau de stress est trop important, vous risquez d’être paralysé par l’enjeu et ne pas réussir à mémoriser les citations ou les textes courts.

Au contraire, si vous n’êtes pas suffisamment stressé, si vous accordez peu d’importance à votre examen ou à vos révisions, vous risquez de ne pas être suffisamment motivé pour apprendre les citations et vous ne serez pas prêt à temps le jour de l’examen.

Si vous avez le bon niveau de stress, vous serez plus efficace et vous réussirez à mémoriser dans les temps.

Si vous avez besoin de réduire votre stress, dites-vous plutôt « Ce serait mieux de réussir à mémoriser ces citations » plutôt que de penser que vous courez à l’échec si vous n’y arrivez pas. Transformez l’obligation d’y arriver en préférence.

Si vous avez besoin d’augmenter votre niveau de stress, travaillez votre motivation. Écrivez sur une feuille de papier les avantages à ne pas apprendre les citations ou les textes courts  et sur l’autre face de la feuille, les avantages à apprendre les citations ou les textes courts. Pesez le pour et le contre et choisissez ce qui est le mieux pour vous.

Créer une carte mémoire par citation.

Une technique de mémorisation particulièrement efficace et pour réviser une citation ou un texte court que l’on vient d’apprendre est la carte mémoire, appelée également carte flash – flashcard en anglais – ou jeu de cartes mémoriel.

Son principe est facile à comprendre et à utiliser.

Une carte mémoire est une fiche cartonnée avec une question sur une face et la réponse sur la face opposée.

  • Écrivez la citation sur une face.
  • Sur la face opposée, écrivez des mots-clés.
  • Lisez la citation plusieurs fois.
  • Retournez la carte flash.
  • Utilisez les mots-clés et faites appel à votre mémoire pour retrouver la citation.
  • Cachez la carte mémoire et essayez de vous en souvenir.

Procédez ainsi pour chaque citation ou texte court à apprendre.

Vous pouvez renforcer le travail de mémorisation en faisant également appel à votre mémoire visuelle, à l’aide d’images mémorables, de couleurs sur la carte flash. Les images sont des symboles, des représentations des mots-clés de la citation ou du texte court.

Prenez vos cartes flash avec vous et quand vous avez un moment – en attendant le bus, entre deux cours, vous pouvez en profiter pour les apprendre ou les réviser.

Mémoriser définitivement avec la méthode des répétitions espacées.

Cette technique repose essentiellement sur les travaux sur la mémoire et l’apprentissage du philosophe allemand Hermann EBBINGAUS.

Afin de ne pas surcharger notre cerveau, nous oublions les informations que nous recevons et de plus en plus vite au fur et à mesure que le temps passe.

Toutefois, il observa qu’au bout d’un certain temps, certaines informations restent en mémoire et qu’en rafraichissant nos connaissances régulièrement et de façon espacée dans le temps, l’oubli était de plus en plus lent.

Pour mémoriser de façon optimale une citation ou un  texte court, nous devons bien l’ancrer dans notre mémoire.

La méthode des répétitions espacées consiste à répéter souvent au début, puis de façon de plus en plus espacée, juste avant d’oublier.

Avec les cartes flash, nous pouvons optimiser la technique des répétitions espacées en la combinant avec le système Leitner.

Les cartes mémoire sont classées en plusieurs groupes. Ces groupes peuvent être des boîtes dans lesquelles vous placez les cartes.

  • Placez les cartes flash dans la première boîte.
  • Tirez une carte flash de la première boîte et apprenez la.
  • Une fois que vous avez réussi à retenir la citation, placez la dans la deuxième boîte.
  • Procédez ainsi pour les autres citations.
  • Au début, n’essayez pas d’apprendre trop de citations à la fois.
  • Révisez les cartes flash de la deuxième boîte le lendemain.
  • Si vous avez retenu la citation, passez la dans la boîte suivante, sinon remettez la dans la boîte précédente.
  • Révisez les cartes flash de la première boîte tous les jours.
  • Révisez les cartes flash de la deuxième boîte tous les deux jours.
  • Révisez les cartes flash de la troisième boîte tous les quatre jours et ainsi de suite.

Selon Hermann EBBINGAUS, seuls 7 rappels espacés suffisent pour ne plus oublier totalement.

Réviser sera ensuite beaucoup plus facile et rapide. Par contre, sans les répétitions espacées, vous aurez tout oublié au bout de quelques semaines.

En procédant ainsi, votre mémorisation à long terme deviendra très forte.

La citation à apprendre.

Nous allons prendre à titre d’exemple, la phrase célèbre d’Albert Einstein sur la relativité:

 » Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez-vous une heure auprès d’une jolie fille et ça vous semble durer une minute. C’est ça la relativité. « 

Pour apprendre une citation, un texte court ou une phrase mnémotechnique, il existe plusieurs méthodes.

Nous allons voir les plus efficaces. Expérimentez les et choisissez celle qui vous convient le mieux. Vous pouvez également combiner les techniques pour apprendre plus facilement.

La méthode écrite pour mémoriser le texte.

Écrire et lire en même temps le texte.

Cette technique va vous permettre de vous concentrer sur chaque mot de la citation ou du texte court en mobilisant vos yeux, votre voix et votre main. C’est le premier travail de mémorisation. Écrire n’est pas indispensable mais cela renforcera votre mémoire en laissant le temps à votre cerveau de faire des associations d’idées pour chaque groupe de mots.

Observer  la structure du texte.

Nous allons analyser la structure de la citation ou du texte court pour repérer comment sont disposés les éléments répétitifs.

Le texte de la citation à apprendre comprend 3 phrases.

Les 2 premières phrases commencent par une tournure à l’impératif  » Placez « , « Asseyez-vous » et comprennent une quinzaine de mots.

La troisième phrase est une affirmation « C’est ça ». C’est également une phrase courte par contraste avec les deux premières phrases.

Dans les deux premières phrases les mots minute et heure sont placés en sens opposé.

Les deux premières phrases se terminent par « et ça vous semble durer une « , suivi de heure dans la première phrase et de minute dans la seconde.

Comprendre le texte.

Prenez le temps de lire la citation ou le texte court pour en comprendre le sens, chaque mot, chaque expression afin de faciliter le travail de mémorisation à long terme du cerveau.

Lors de la lecture, des images vont commencer à apparaître dans votre esprit. Votre cerveau cherche à donner du sens à ce que vous lisez. La citation vous rappellera peut-être des souvenirs que votre cerveau cherchera à associer, à rattacher à ce que vous lisez.

Associer les mots-clés à des images mentales.

Pour  apprendre par cœur le texte court, nous allons rechercher les mots-clés, les idées clés.

Notre cerveau adore les histoires. Elles facilitent le travail de mémorisation. Faites appel à votre imagination.

Associez les idées clés, les mots-clés à des images qui vous marquent pour retenir plus facilement.

Repérez dans le texte les mots qui vous évoquent une image et servez vous en pour retenir la citation.

 » Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. »

Vous pouvez par exemple vous imaginer en train de poser et laisser votre main sur une poêle, devant cette poêle, il y a un chronomètre avec 1 min écrit au milieu, puis vous voyez le chronomètre se transformer en une lettre H immense.

« Asseyez-vous une heure auprès d’une jolie fille et ça vous semble durer une minute. »

Vous pouvez vous imaginer en train de prendre une chaise et de vous assoir à côté d’une lettre H immense qui se transforme en une jolie fille et puis sursauter en entendant sonner un réveil sur lequel il y a écrit 1 min au milieu.

« C’est ça la relativité. « 

Vous pouvez imaginer Einstein en train de montrer au tableau avec une grande règle la célèbre formule « E = mc2« .

Le fait de montrer avec une règle est associé à l’expression « C’est ça ». La formule « E = mc2 » symbolise la relativité. Le personnage d’Einstein renforce l’association avec la relativité.

Vous n’avez pas besoin de mémoriser chaque mot. Si vous avez lu plusieurs fois la citation ou le texte court et que vous avez bien assimilé sa structure et sa signification, après avoir retrouvé chaque idée clé, votre cerveau complétera automatiquement chaque phrase.

La méthode verbale pour mémoriser le texte.

Pour apprendre le texte par cœur, nous allons procéder comme suit :

  • Lire à voix haute la première phrase sans mettre d’intonation, afin de bien prononcer la phrase.
  • Répétez la phrase à haute voix jusqu’à ce que vous aillez l’impression de l’avoir retenue.
  • Cachez la phrase et essayer de la dire à voix haute.
  • Recommencez jusqu’à ce que vous l’ayez retenu.
  • Pour la deuxième phrase, procédez comme précédemment.
  • Lisez les deux premières phrases, puis cachez les et essayer de les dire à voix haute.
  • Recommencez jusqu’à ce que vous les ayez retenu.
  • Procédez comme précédemment pour la troisième phrase.

Récitez ensuite à voix haute le texte le plus rapidement possible en articulant bien pour entrainer les muscles de votre bouche.

A force de répéter ainsi, votre bouche va littéralement mémoriser ses mouvements et vous arriverez à réciter le texte presque sans y penser.

La méthode auditive pour mémoriser le texte

Si vous vous souvenez facilement des paroles d’une chanson, des conversations que vous entendez, si vous connaissez un grande nombre de mots ou que vous apprenez assez vite les langues étrangères, c’est que vous avez probablement une bonne mémoire auditive.

Si c’est le cas, vous arriverez certainement plus facilement à apprendre un texte par cœur en l’écoutant.

  • Enregistrez vous en train de dire la citation ou le texte court.
  • Concentrez-vous.
  • Écoutez attentivement le texte au début et exercez votre imagination dessus.
  • Écoutez vous ensuite en boucle en train de dire le texte court ou la citation.
  • Laissez tourner en boucle et faites autre chose.

Vous pouvez également intégrer une musique Baroque en fond sonore pour vous aider à mieux mémoriser. Écouter la musique baroque stimulera votre cerveau, vous aidera à faire appel à votre imagination et à trouver des images mentales.

La méthode kinesthésique pour mémoriser le texte.

Si vous vous souvenez facilement de ce que vous touchez, de ce que vous ressentez par le contact ou au travers d’émotions, si lorsque vous marchez, vous êtes concentrés sur vos réflexions intérieures,  vous avez probablement une bonne mémoire kinesthésique, appelée également mémoire tactile.

Pour mieux mémoriser, vous allez bouger, marcher en répétant en boucle les informations à retenir.

Bouger va oxygéner votre cerveau et vous aider à vous concentrer et apprendre par cœur la citation ou le texte court.

A découvrir aussi.