Mémoriser les 7 Sommets les plus hauts du Monde facilement

Les sept Sommets – Seven Summits en anglais – sont les montagnes les plus élevées de chaque continent.

Le Challenge des 7 Sommets – appelé également challenge des 7 Summits – consiste à réaliser l’ascension du plus haut sommet de chacun des 7 continents.

Atteindre les 7 sommets est un défi des plus difficiles du monde de l’alpinisme.

Vous voulez savoir

  • Quels sont les Sommets les plus hauts de chaque Continent ?
  • Quelle est l’Altitude des points culminants des continents ?
  • Dans quels Pays du Monde se trouvent-ils ?
  • Qui a réalisé la première ascension ?
  • Comment retenir les 7 sommets du monde facilement ?

Lisez cet article du blog éducatif Apprendre 5 minutes pour apprendre comment mémoriser vite et facilement les points culminants de chaque continent et leur altitude.

Sommaire

  • Modèle des 7 continents.
  • Les plus hauts sommets par continent.
  • Mémoriser la liste des points culminants du monde.
  • Comment mémoriser les 7 sommets, le continent et l’altitude.
  • A découvrir aussi.

Modèle des 7 continents.

Selon les critères utilisés, il y a de 4 à 7 continents.

Si nous utilisons le seul critère géographique, un continent est séparé des autres par la mer ou l’océan et se trouvent la même plaque continentale.

Le modèle à 4 continents correspond au seul critère géographique :

  • Amérique.
  • Antarctique.
  • Afro-Eurasie.
  • Océanie.

Le modèle à 7 continents est le modèle utilisé le plus souvent en Europe de l’Ouest. Il intègre également des critères culturels, historiques et politiques.

Par exemple, dans le modèle à 7 continents, l’Europe est séparée de l’Asie par la chaîne de l’Oural en Russie.

  • Afrique.
  • Amérique du Nord.
  • Amérique du Sud.
  • Antarctique.
  • Asie.
  • Europe.
  • Océanie.

Les plus hauts sommets par continent.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Les 7 Sommets les plus hauts du Monde - The Seven Summits.
Les 7 Sommets les plus hauts du Monde – The Seven Summits.

Les plus hauts sommets de chaque continent du modèle à 7 continents sont :

  • Afrique : Kilimandjaro.
  • Amérique du Nord : Denali.
  • Amérique du Sud : Aconcagua.
  • Antarctique : Massif Vinson.
  • Asie : Everest.
  • Europe : Elbrouz.
  • Océanie : Puncak Jaya.

Le Kilimandjaro.

Hauteur.

Le Kilimandjaro est le plus haut sommet de l’Afrique et culmine à 5 892 mètres d’altitude.

Le pic Uhuru, situé sur le volcan Kibo à 5 891,8 mètres d’altitude est le point culminant du Kilimandjaro et de l’Afrique.

Pays.

Situé au Nord-Est de la Tanzanie, le Kilimandjaro est une montagne constituée de 3 volcans éteints, le Shira, le Kibo et le Mawenzi.

Particularité du Kilimandjaro.

« Les neiges du Kilimandjaro » est une nouvelle d’Ernest Hemingway. Les neiges éternelles au sommet symbolisent le Kilimandjaro en Afrique.

Le sommet du Kilimandjaro est couvert de neige et de glace toute l’année. Toutefois, en raison du réchauffement climatique et de la déforestation, les précipitations neigeuses diminuent et la calotte glacière située sur son sommet rétrécie.

La température annuelle moyenne est de 23°C au pied du Kilimandjaro et de -7°C au sommet.

Découverte du Kilimandjaro.

Le 11 mai 1848, le missionnaire allemand Johannes Rebmann découvre le Kilimandjaro.

Première ascension du Kilimandjaro.

Le 6 octobre 1889, le géologue allemand Hans Meyer, accompagné de l’alpiniste autrichien Ludwig Purtscheller et du soldat tanzanien Yohanas Kinyala Lauwodu, réussissent la première ascension du Kilimandjaro et atteignent son sommet.

Le Denali.

Hauteur.

Le Denali – appelé anciennement mont McKinley – est le plus haut sommet de l’Amérique du Nord et culmine à 6 190 mètres d’altitude.

Le Denali présente un volume plus important et une plus haute élévation que l’Everest qui est le plus haut sommet du monde. La base de l’Everest se trouve sur le plateau tibétain autour de 5 200 mètres d’altitude, soit une élévation d’environ 3 600 mètres.La base du Denali se trouve sur un plateau autour de 700 mètres d’altitude, soit une élévation d’environ 5 500 mètres.

Pays.

Le Denali est situé près du centre de l’Alaska aux États-Unis au cœur de la chaîne d’Alaska.

Particularité du Denali.

Le Denali se trouve près de l’Arctique. Le climat très froid et une pression basse au sommet accentuée par la latitude, augmentent le risque de mal des montagnes.

Les vents polaires soufflent en permanence.

Le Denali est un sommet difficile à escalader.

Découverte du Denali.

Le 6 mai 1794, le navigateur britannique Georges Vancouver qui explorait le golfe de Cook en Alaska observe le Denali et le mont Foraker (5 304 mètres d’altitude) – un autre sommet important de la chaîne d’Alaska).

Georges Vancouver est le premier européen à avoir observé le Denali.

Première ascension du Denali.

Le 7 juin 1913, l’expédition codirigée par le prêtre et alpiniste anglais Hudson Stuck et par le guide Harry Karstens réussit la première ascension du Denali et atteint son sommet.

Le premier membre de l’expédition à atteindre le sommet du Denali est l’améridien Walter Harper.

L’Aconcagua.

Hauteur.

L’Aconcagua– surnommé le « colosse de l’Amérique » – est le plus haut sommet de l’Amérique du Sud – et de l’Amérique – et culmine à 6 962 mètres d’altitude.

Pays.

L’Aconcagua est situé en Argentine, près de la frontière du Chili, au cœur de la Cordillère des Andes.

Particularité de l’Aconcagua.

Le climat est aride, la couverture neigeuse est faible et les glaciers sont peu étendus.

Première ascension de l’Aconcagua.

Le 14 janvier 1897, le guide de haute montagne suisse Matthias Zurbriggen réussit seul la première ascension de l’Aconcagua.

Le Massif Vinson.

Hauteur.

Le Massif Vinson– appelé également Mont Vinson – est le plus haut sommet de l’Antarctique et culmine à 4 892 mètres d’altitude.

Pays.

Le Mont Vinson est situé dans l’Antarctique, à environ 1200 km du pôle sud géographique, dans le massif Sentinel de la chaîne Ellsworth – la plus haute chaîne de montagne de l’Antarctique.

Bien que l’Antarctique n’appartienne à aucun pays conformément au traité sur l’Antarctique du 1er décembre 1959 qui gèle les revendications territoriales, le Massif Vinson est inclus dans le Territoire chilien de l’Antarctique, revendiqué par le gouvernement chilien et fait partie du Chili.

Particularité du Massif Vinson.

Le climat est polaire est sec et les températures négatives. Le Massif Vinson est couvert de neige et de glace.

Les températures peuvent atteindre -35 °C lors de l’été austral et -70°C lors de l’hiver austral.

Le blizzard y est fréquent.

Découverte du Massif Vinson.

Le 12 janvier 1958, le glaciologue et géophysicien américain Charles Bentley découvre le Massif Vinson lors d’un survol de reconnaissance en avion.

Première ascension du Massif Vinson.

Le 18 décembre 1966, l’alpiniste américain Nicholas B. Clinch, accompagné de 3 autres alpinistes du club alpin américain réussissent la première ascension du Massif Vinson.

L’Everest.

Hauteur.

L’Everest– appelé également Mont Everest – est le plus haut sommet de l’Asie et culmine à 8 848 mètres d’altitude.

L’Everest est le plus haut sommet du monde au dessus du niveau de la mer.

Pays.

L’Everest est situé à la frontière entre le Népal et la Chine (dans la région autonome du Tibet), dans la chaîne de l’Himalaya. L’Everest est la plus haute frontière entre deux pays.

Le Mont Everest, la chaîne de l’Himalaya et les territoires du Tibet, du Bhoutan, de l’Inde du Nord et du Népal sont désignés comme le « toit du monde ».

Particularité de l’Everest.

Les températures sont très froides au sommet de l’Everest. La température moyenne est de -36°C en janvier – le mois le plus froid – et de -19°C en juillet – le mois le plus chaud.

L’Everest est surnommé le Troisième Pôle.

Les vents peuvent être très violents, en particulier de juin à septembre avec la mousson et de novembre à mars lorsque les courant-jets redescendent depuis le nord.

Découverte de l’Everest.

En 1847, l’arpenteur général britannique Andrew Scott Waugh et son équipe aperçoivent pour la première fois l’Everest.

En 1852, le mathématicien et géomètre indien Radhanath Sikdar est le premier à découvrir que l’Everest est le point culminant de l’Himalaya à partir de calculs trigonométriques.

Première ascension de l’Everest.

Le 29 mai 1953, L’alpiniste et explorateur néo-zélandais Edmund Hillary et le sherpa népalais d’origine tibétaine Tensing Norgay réussissent la première ascension de l’Everest au cours de l’expédition britannique dirigée par le général de brigade John Hunt.

L’Elbrouz.

Hauteur.

L’Elbrouz– appelé également Elbrous – est le plus haut sommet de l’Europe et culmine à 5 642 mètres d’altitude.

Pays.

L’Elbrouz est situé en Russie, dans la chaîne du Grand Caucase, près de la frontière avec la Géorgie.

Particularité de l’Elbrouz.

L’Elbrouz est un volcan endormi ayant connu des éruptions jusqu’au début de notre ère. Son cratère est recouvert de neige et de glace.

Première ascension de l’Elbrouz.

Le 14 juillet 1874, les guides Akhia Sottaiev et Peter Knubel et les alpinistes anglais Horace Walker et Frederick Gardiner réussissent la première ascension du point culminant de l’Elbrouz.

Le Puncak Jaya.

Hauteur.

Le Puncak Jaya– appelé également pyramide Carstensz – est le plus haut sommet de l’Océanie et culmine à 4 884 mètres d’altitude.

Pays.

Le Puncak Jaya est situé en Indonésie sur l’île de la Nouvelle-Guinée, dans la province de Papouasie, au cœur de la chaîne de Surdiman, dans la partie occidentale des monts Maoke.

Particularité du Puncak Jaya.

Le Puncak Jaya fait partie des rares endroits proches de l’équateur possédant des glaciers.

Le climat est de type équatorial avec une faible variation des températures au cours de l’année et une forte pluviométrie. Le maximum des précipitations se produit entre fin décembre et fin mars.

Les températures varient en moyenne de -3ºC à 15ºC avec des éclaircies le matin, des averses de pluie l’après-midi et de la neige le soir.

Découverte du Puncak Jaya.

Le 16 février 1623, le navigateur et explorateur hollandais Jan Carstenszoon est le premier européen à découvrir le Puncak Jaya et à le décrire, au cours de l’expédition qu’il dirige en Nouvelle-Guinée.

Le Puncak Jaya est aussi appelé Pyramide de Carstensz en l’honneur de l’explorateur Jan Carstenszoon.

Première ascension du Puncak Jaya.

Le 13 février 1962, l’alpiniste autrichien Heinrich Harrer, le guide néo-zélandais Philip Temple, l’alpiniste australien Russell Kippax et l’officier de patrouille néerlandais Albert Huizenga réussissent la première ascension du Puncak Jaya.

Mémoriser la liste des points culminants du monde.

Nous avons vu dans l’article Comment Mémoriser les Montagnes de France facilement plusieurs techniques de mémorisation pour mémoriser les sommets des montagnes.

Nous allons reprendre ces techniques pour mémoriser les points culminants du monde.

Aconcagua, Denali, Elbrouz, Everest, Kilimandjaro, Puncak Jaya, Vinson sont les 7 sommets dans l’ordre alphabétiques des 7 continents.

Comment mémoriser la liste des sept sommets ?

La phrase mnémotechnique.

Avec ce moyen mnémotechnique, Il s’agit de créer un phrase mnémotechnique en utilisant des mots commençant par la première lettre du nom de chaque sommet.

Par exemple, nous pouvons créer la phrase mnémotechnique suivante pour retenir la liste des sommets des sept continents :

  • Aconcagua.
  • Denali.
  • Elbrouz.
  • Everest.
  • Kilimandjaro.
  • Puncak Jaya.
  • Vinson.

« Accompagne deux enfants en kayak pour voir le sommet de la montagne. »

  • Accompagne commence par la lettre A comme Aconcagua.
  • Deux commence par la lettre D comme Denali.
  • Enfants commence par la lettre E comme Elbrouz.
  • En commence la lettre E comme Everest.
  • Kayak commence par la lettre K comme Kilimandjaro.
  • Pour commence la lettre P comme Puncak Jaya.
  • Voir commence par la lettre V comme Vinson.

Les mots « le sommet de la montagne » vont être notre crochet mémoire, notre repère mémoriel pour nous rappeler que la phrase mnémotechnique permet de retenir la liste des 7 sommets.

Acronyme.

Pour mémoriser les 7 sommets les plus hauts des continents du monde, nous pouvons utiliser, comme moyen mnémotechnique les acronymes.

La méthode des acronymes consiste à créer un mot à partir de la première lettre de chaque élément de la liste à retenir.

Pour retenir les sommets des 7 montagnes, vous pouvez utiliser l’acronyme suivant :

« ADEEK PV ».

Pour mémoriser plus facilement, nous pouvons remplacer le mot ADDEK par ADIK qui veut dire frère ou sœur, fratrie en indonésien. L’Indonésie étant le pays où se trouve le Puncak Jaya, nous avons une accroche mémorielle.

Pour mémoriser facilement les 7 sommets, nous pouvons imaginer une histoire toute simple : « Nous voyons un indonésien qui apporte un PV à son frère ou à sa sœur en haut du sommet d’une montagne – le Punka Jaya par exemple – et qui lui dit :

« Adik, PV ».

Le système des liaisons (Link Method).

Nous avons une illustration très concrète de cette méthode dans notre article Comment mémoriser rapidement et facilement une liste de courses.

La technique de mémorisation du système des liaisons consiste à imaginer une histoire en reliant dans l’ordre chacun des 7 sommets les plus hauts de chaque continent.

Le système des liaisons fait appel à la mémoire visuelle.

Les noms sont parfois difficiles à retenir. Pour les retenir plus facilement, nous allons trouver une image mentale facile à mémoriser pour représenter le nom de chaque sommet.

Pour rendre les sommets concrets dans notre cerveau, nous feront correspondre leur nom à un mot ayant la même consonance et facile à nous représenter mentalement.

Nous utiliserons comme crochet mémoire le mot montagne, puisque nous devons mémoriser les points culminants. Nous allons créer une image mentale qui relie le crochet mémoriel au premier sommet. Puis une image qui relie le premier sommet au second et ainsi de suite jusqu’au suivant.

  • Aconcagua : anaconda.
  • Denali: dine (au lit).
  • Elbrouz : elle bronze.
  • Everest : Averell (Dalton).
  • Kilimandjaro : Jean-Claude Killy.
  • Puncak Jaya : punk (joyeux).
  • Vinson : buisson.

Nous allons, par exemple, commencer notre histoire en haut de la montagne, qui est notre crochet mémoire.

« Au sommet de la montagne, c’est le soir. Un anaconda dine au lit. La nuit passe, puis le jour se lève.  Il ouvre les volets et aperçoit une personne étendue dans l’herbe. Elle bronze. Elle entend un bruit, sursaute. Elle aperçoit Averell, le plus grand des frères Dalton, qui court en tenue de bagnard, poursuivi par Jean-Claude Killy. A ce moment, une bande de punks joyeux sortent d’un buisson. Ils sont sept, le même nombre que les 7 sommets du monde. »

Comment mémoriser les 7 sommets, le continent et l’altitude.

Nous allons mémoriser les sept continents, leur point culminant en France et leur altitude.

  • Afrique : Kilimandjaro, 5 892 mètres.
  • Amérique du Nord : Denali, 6 190 mètres.
  • Amérique du Sud : Aconcagua, 6 962 mètres.
  • Antarctique : Massif Vinson, 4 892 mètres.
  • Asie : Everest, 8 848 mètres.
  • Europe : Elbrouz, 5 642 mètres.
  • Océanie : Puncak Jaya, 4 884 mètres.

Pour retenir les noms des continents, nous allons utiliser les mnémoniques suivants :

  • Mnémonique pour l’Afrique : brique.
  • Mnémonique pour l’Amérique du Nord : anneau – A pour Amérique et Neau pour Nord.
  • Mnémonique pour l’Amérique du Sud : massueM de Amérique et Su pour Sud.
  • Mnémonique pour Antarctique : tarte.
  • Mnémonique pour Asie : assis.
  • Mnémonique pour Europe : Euro.
  • Mnémonique pour Océanie : océan.

Pour retenir les sommets les plus hauts de chaque continent, nous allons associer chaque point culminant à l’image que nous avions prise avec la technique du système des liaisons (link method).

  • Aconcagua : anaconda.
  • Denali: dine (au lit).
  • Elbrouz : elle bronze.
  • Everest : Averell (Dalton).
  • Kilimandjaro : Jean-Claude Killy.
  • Puncak Jaya : punk (joyeux).
  • Vinson : buisson.

Pour retenir l’altitude de chaque sommet, nous allons utiliser comme moyen mnémotechnique le système des articulations chiffrées.

Le système des articulations chiffrées est une technique de mémorisation qui consiste à associer un chiffre à un son pour faciliter sa mémorisation.

Chaque chiffre de zéro à neuf, correspond une consonne ou un son.

Le code associé à chaque chiffre est le suivant :

  • 0 : c (ce), s (se), z (ze), t (tion), x (ex : dix).
  • 1 : t, d.
  • 2 : n, ne, gne.
  • 3 : m, me.
  • 4 : r, re.
  • 5 : l, lle.
  • 6 : g (ge), j (je), ch (che), sh (sche).
  • 7 :  g (gue, ga), k (ke, ka), q (que), cue (cas).
  • 8 : f (fe), v(ve), ph (phe).
  • 9 : b, p.

Pour associer l’altitude à une image mentale vous pouvez utiliser la table de rappel du grand système que nous avons apprise dans l’article comment mémoriser facilement les chiffres ou les nombres.

Le Kilimandjaro a une altitude de 5 892 mètres.

Nous allons utiliser la table de rappel du grand système pour retenir l’altitude du Kilimandjaro.

Nous décomposons 5 892 en deux chiffres : 58 et 92.

Le nombre 58 correspond au code mnémonique louve.

Le nombre 92 correspond au code mnémonique bonnet.

Pour retenir le nombre 5 892 nous le relierons mentalement à une louve et à un bonnet.

Pour mémoriser les sept sommets les plus hauts des continents et leur altitude, nous avons les associations mentales suivantes :

  • Afrique : Kilimandjaro, 5 892 mètres.
    • Brique, Jean-Claude Killy, louve et bonnet.
  • Amérique du Nord : Denali, 6 190 mètres.
    • Anneau, dine (au lit), château et poisson.
  • Amérique du Sud : Aconcagua, 6 962 mètres.
    • Massue, anaconda, chapeau et chaîne.
  • Antarctique : Massif Vinson, 4 892 mètres.
    • Tarte, buisson, ravin et bonnet.
  • Asie : Everest, 8 848 mètres.
    • Assis, Averell, fève, ravin.
  • Europe : Elbrouz, 5 642 mètres.
    • Euro, elle bronze, luge, reine.
  • Océanie : Puncak Jaya, 4 884 mètres.
    • Océan, punk joyeux, ravin, forêt.

A découvrir aussi.

Si cet article du blog éducatif  Apprendre 5 Minutes vous a plu, faites le connaitre autour de vous.

Mémoriser les 7 Sommets les plus hauts du Monde facilement

Abonnez-vous pour être informé des nouvelles parutions d’articles.

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Comment Mémoriser les Montagnes de France facilement

Vous voulez mémoriser la liste des massifs montagneux de France, leurs points culminants et leurs altitudes ? Vous voulez apprendre à retenir à quelle montagne correspond un sommet ? Vous cherchez des mnémoniques pour chaque massif montagneux ?

Lisez cet article du blog éducatif Apprendre 5 minutes pour apprendre comment mémoriser vite et facilement la liste complète des massifs montagneux français et leurs points culminants.

Nous allons vous montrer les techniques de mémorisation les plus efficaces pour retenir à long terme les montagnes françaises et leurs sommets.

Vous trouverez dans cet article un exemple de mémorisation pour chaque montagne de France métropolitaine et de France d’Outre-Mer.

Sommaire

  • La liste des massifs montagneux français et leurs points culminants.
    • France métropolitaine.
    • France d’Outre-Mer.
    • Points culminants.
  • Mémoriser la liste des massifs montagneux.
    • Phrase mnémotechnique.
    • Acronyme.
    • Le système des liaisons (Link Method).
  • Comment mémoriser tous les montagnes de France et leurs sommets.
  • Bonus : le Massif armoricain.
  • A découvrir aussi.

La liste des massifs montagneux français et leurs points culminants.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Montagnes de France.
Montagnes de France.

France métropolitaine.

Les six massifs métropolitains reconnus par l’article 5 de la « Loi montagne » – Loi n° 85-30 du 9 janvier 1985 relative au développement et à la protection de la montagne – sont :

  • Alpes.
  • Corse.
  • Massif central.
  • Massif jurassien.
  • Pyrénées.
  • Massif vosgien.

France d’Outre-Mer.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

La France d'Outre-Mer
Carte de la France métroplitaine et d’Outre-Mer

(Conception graphique : TinaRebou.com)

Les trois massifs ultramarins dans les départements d’outre-mer reconnus par l’article 4 de la « Loi montagne » – Loi n° 85-30 du 9 janvier 1985 relative au développement et à la protection de la montagne – sont :

  • Massif de Guadeloupe.
  • Massif des Hauts-de-La Réunion.
  • Massif de Martinique.

Points culminants.

Les plus hauts sommets français de chaque massif montagneux sont

En France métropolitaine :

  • Alpes françaises : le Mont Blanc, 4 809 mètres; plus haut sommet d’Europe occidentale et le cinquième d’Europe.
  • Corse : le Monte Cinto, 2 706 mètres.
  • Massif central : le Puy de Sancy, 1 885 mètres.
  • Massif jurassien : le Crêt de la Neige, 1 718 mètres.
  • Pyrénées : le Vignemale, 3 298 mètres.
  • Massif des Vosges : Grand Ballon – appelé également Ballon de Guebwiller, 1 424 mètres.

En France d’Outre-Mer :

  • Massif de Guadeloupe : la Soufrière, 1 467 mètres.
  • Massif des Hauts-de-La Réunion : le Piton des Neiges : 3 070 mètres.
  • Massif de Martinique : Montagne Pelée : 1 397 mètres.

Mémoriser la liste des massifs montagneux.

Pour retenir facilement la liste des massifs montagneux de France métropolitaine et d’Outre-Mer, il existe plusieurs moyens mnémotechniques simples.

Ils reposent tous sur le même principe : créer des associations imagées car notre cerveau mémorise plus facilement les histoires et ce qu’il peut se représenter mentalement.

Pour faciliter le travail de mémorisation, nous allons faire appel à nos sens, nos émotions, à des images animées.

Laissez libre cours à votre imagination et n’hésitez pas à vous amuser à créer des associations imagées.

La phrase mnémotechnique.

Avec ce moyen mnémotechnique, Il s’agit de créer un phrase mnémotechnique en utilisant des mots commençant par la première lettre du nom de chaque massif montagneux.

Par exemple, nous pouvons créer la phrase mnémotechnique suivante pour retenir la liste des montagnes françaises :

  • Alpes.
  • Corse.
  • Massif central.
  • Massif jurassien.
  • Pyrénées.
  • Massif vosgien.
  • Massif de Guadeloupe.
  • Massif des Hauts-de-La Réunion.
  • Massif de Martinique.

« Admire comment ce jeune pic vert grimpe sur la haute montagne. »

  • Admire commence par la lettre A comme les Alpes.
  • Comme commence par la lettre C comme la Corse.
  • Ce commence par la lettre C comme le mot Central (massif central).
  • Jeune commence la lettre J comme Jurassien (massif jurassien).
  • Pic commence par la lettre P comme les Pyrénées.
  • Vert commence la lettre V comme Vosgien (massif vosgien).
  • Grimpe commence par la lettre G comme Guadeloupe.
  • Haute commence par la lettre H comme Hauts (massif des Hauts-de-La-Réunion).
  • Montagne commence par la lettre M comme la Martinique.

Le mot Montagne va être notre crochet mémoire, notre mot repère pour nous rappeler que la phrase mnémotechnique permet de retenir la liste des montagnes françaises.

Acronyme.

Pour mémoriser les 9 massifs montagneux de la France, nous allons utiliser, comme moyen mnémotechnique les acronymes.

La méthode des acronymes consiste à créer un mot à partir de la première lettre de chaque élément de la liste à retenir.

Pour retenir les montagnes françaises, vous pouvez utiliser l’acronyme suivant :

« ACC JV GRMP ».

Pour mémoriser facilement, nous allons nous appuyer sur notre mémoire auditive et imaginer la phrase mnémotechnique suivante à la sonorité proche :

« Assez! Je vais grimper ».

Dans le mot « assez », la lettre S se prononce C.

Le mot « grimper » contient les lettres G, R, M et P.

  • A : Alpes.
  • S : Corse.
  • S : Massif Central.
  • J : Massif Jurassien.
  • V : Massif Vosgien.
  • G : Massif de Guadeloupe.
  • R : Massif des Hauts-de-La Réunion.
  • M : Massif de Martinique.
  • P : Pyrénées.

Le système des liaisons (Link Method).

Nous avons une illustration très concrète de cette méthode dans notre article Comment mémoriser rapidement et facilement une liste de courses.

La technique de mémorisation du système des liaisons consiste à imaginer une histoire en reliant dans l’ordre chacun des massifs montagneux de la France.

Le système des liaisons fait appel à la mémoire visuelle.

Les noms sont parfois difficiles à retenir. Pour les retenir plus facilement, nous allons trouver une image mentale facile à mémoriser pour représenter le nom de chaque massif montagneux.

Pour rendre les massifs montagneux concrets dans notre cerveau, nous leur feront correspondre nous feront correspondre leur nom à un mot ayant la même consonance et facile à nous représenter mentalement.

Nous utiliserons comme crochet mémoire le mot montagne, puisque nous devons mémoriser les massifs montagneux. Nous allons créer une image mentale qui relie le mot XXX à la première montagne. Puis une image qui relie la première montagne à la seconde et ainsi de suite jusqu’à la dernière.

  • Alpes : algue.
  • Corse : écorce.
  • Massif central : centrale nucléaire.
  • Massif jurassien : jurer.
  • Pyrénées : piranha.
  • Massif vosgien : forge.
  • Massif de Guadeloupe : loupe.
  • Massif des Hauts-de-La Réunion : réunion (en haut de la salle de réunion).
  • Massif de Martinique : Martini.

Nous allons, par exemple, commencer notre histoire en haut de la montagne, qui est notre crochet mémoire.

« Le sommet de la montagne est recouvert d’algues. Soudain, les algues se transforment en écorces de pin. Un homme vient en ramasser pour les brûler dans une centrale nucléaire. Il se fait arrêter et jure de ne plus recommencer car, sinon, il sera jeté dans une rivière infectée de piranhas. Finalement on pêche les piranhas et ceux-ci sont envoyées dans une forge. En brûlant, les piranhas se transforment en loupes. Un homme prend une loupe, grimpe en haut d’une salle de réunion pour lire avec la loupe l’étiquette d’une bouteille de Martini. »

Comment mémoriser tous les montagnes de France et leurs sommets.

Nous allons mémoriser les neuf massifs montagneux français, leur point culminant en France et leur altitude.

  • Alpes françaises : le Mont Blanc, 4 809 mètres.
  • Corse : le Monte Cinto, 2 706 mètres.
  • Massif central : le Puy de Sancy, 1 885 mètres.
  • Massif jurassien : le Crêt de la Neige, 1 718 mètres.
  • Pyrénées : le Vignemale, 3 298 mètres.
  • Massif des Vosges : le Grand Ballon, 1 424 mètres.
  • Massif de Guadeloupe : la Soufrière, 1 467 mètres.
  • Massif des Hauts-de-La Réunion : le Piton des Neiges : 3 070 mètres.
  • Massif de Martinique : Montagne Pelée : 1 397 mètres.

Pour retenir les montagnes, nous allons associer chaque massif montagneux à l’image que nous avions prise avec la technique du système des liaisons (link method).

  • Alpes : algue.
  • Corse : écorce.
  • Massif central : centrale nucléaire.
  • Massif jurassien : jurer.
  • Pyrénées : piranha.
  • Massif vosgien : forge.
  • Massif de Guadeloupe : loupe.
  • Massif des Hauts-de-La Réunion : réunion (en haut de la salle de réunion).
  • Massif de Martinique : Martini.

Pour retenir les sommets, nous créerons des images concrètes faciles à visualiser mentalement avec des personnes ou des objets symbolisant le point culminant en France du massif montagneux.

Comme pour les montagnes, nous allons prendre symbole pour les sommets des personnages ou des objets dont le nom a une consonance proche.

Par exemple, nous associerons la Soufrière à une ouvrière; le mot ouvrière ayant une consonance proche de Soufrière.

  • Mont Blanc : manteau blanc.
  • Monte Cinto : mon cintre.
  • Puy de Sancy : puits (rempli) de sangsues.
  • Crêt de la Neige : craie et neige.
  • Vignemale : vigne.
  • Grand ballon : ballon.
  • Soufrière : ouvrière.
  • Piton des Neiges : python et neige.
  • Montagne Pelée : peler.

Pour retenir l’altitude de chaque sommet, nous allons utiliser comme moyen mnémotechnique le système des articulations chiffrées.

Le système des articulations chiffrées est une technique de mémorisation qui consiste à associer un chiffre à un son pour faciliter sa mémorisation.

Chaque chiffre de zéro à neuf, correspond une consonne ou un son.

Le code associé à chaque chiffre est le suivant :

  • 0 : c (ce), s (se), z (ze), t (tion), x (ex : dix).
  • 1 : t, d.
  • 2 : n, ne, gne.
  • 3 : m, me.
  • 4 : r, re.
  • 5 : l, lle.
  • 6 : g (ge), j (je), ch (che), sh (sche).
  • 7 :  g (gue, ga), k (ke, ka), q (que), cue (cas).
  • 8 : f (fe), v(ve), ph (phe).
  • 9 : b, p.

Pour associer l’altitude à une image mentale vous pouvez utiliser la table de rappel du grand système que nous avons apprise dans l’article comment mémoriser facilement les chiffres ou les nombres.

Le Mont Blanc a une altitude de 4 809 mètres.

Nous allons utiliser la table de rappel du grand système pour retenir l’altitude du Mont Blanc.

Nous décomposons 4 809 en deux chiffres : 48 et 09.

Le nombre 48 correspond au code mnémonique ravin.

Le nombre 09 correspond au code mnémonique sapin.

Pour retenir le nombre 4 809 nous le relierons mentalement à un ravin et à un sapin.

Pour mémoriser toutes les montagnes de France métropolitaine et d’Outre-Mer, leurs points culminants en France et leurs altitudes, nous avons les associations mentales suivantes :

  • Alpes françaises : le Mont Blanc, 4 809 mètres.
    • Algues, manteau blanc, ravin et sapin.
  • Corse : le Monte Cinto, 2 706 mètres.
    • Écorce, mon cintre, nuque et singe.
  • Massif central : le Puy de Sancy, 1 885 mètres.
    • Centrale nucléaire, puits de sangsues, dauphin et filet.
  • Massif jurassien : le Crêt de la Neige, 1 718 mètres.
    • Jurer, craie et neige, ticket et dauphin.
  • Pyrénées : le Vignemale, 3 298 mètres.
    • Piranha, vigne, moine et bouffon.
  • Massif des Vosges : le Grand Ballon, 1 424 mètres.
    • Forge, ballon (de basket), taureau et noir.
  • Massif de Guadeloupe : la Soufrière, 1 467 mètres.
    • Loupe, ouvrière, taureau et chèque.
  • Massif des Hauts-de-La Réunion : le Piton des Neiges : 3 070 mètres.
    • Réunion, python et neige, maison et caisse.
  • Massif de Martinique : Montagne Pelée : 1 397 mètres.
    • Martini, peler, diamant et bague.

Bonus : le Massif armoricain.

Le Massif armoricain, situé dans l’Ouest de la France fait partie d’une ancienne chaîne de montagne, la chaîne varisque – appelée également chaîne hercynienne en France.

Le mont des Avaloirs, d’une hauteur de 416 mètres, est le point culminant du Massif armoricain.

Pour mémoriser le nom du Massif armoricain, le mont des Avaloirs qui est son point culminant et son altitude de 416 mètres nous pouvons utiliser les images mnémoniques suivantes :

  • Massif armoricain : armoire.
  • Mont des Avaloirs : abattoir.
  • 416 mètres : roi et donjon.

Pour la hauteur de 416 mètres, vous pouvez également prendre artichaut comme mnémonique.

  • 4 : R.
  • 1 : T.
  • 6 : CH.

A découvrir aussi.

Si cet article du blog éducatif  Apprendre 5 Minutes vous a plu, faites le connaitre autour de vous.

Comment Mémoriser les Montagnes de France facilement

Abonnez-vous pour être informé des nouvelles parutions d’articles.

 

Mémoriser la liste des Capitales d’Europe facilement

Mémoriser toutes les capitales d’Europe est un jeu d’enfant. Il existe des moyens simples et efficaces de les retenir.

Vous voulez apprendre et mémoriser rapidement les capitales des 50 États européens ?

Vous voulez consulter la liste complète des États et capitales d’Europe ?

Vous trouverez dans cet article du blog éducatif Apprendre 5 minutes la liste des capitales européennes et un exemple concret de mémorisation pour chaque État et capitale.

Si vous voulez apprendre en détail la méthode de mémorisation, lisez notre article Comment Mémoriser les Capitales du Monde facilement.

Sommaire

  • Liste des capitales d’Europe.
  • Le principe de mémorisation
  • Mémoriser les capitales des États européens.
  • A découvrir aussi.
  • Annexe : table de rappel du grand système.

 

Liste des Capitales d’Europe.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Liste des pays d'Europe par ordre alphabétique.
Liste des pays d’Europe par ordre alphabétique.

L’Europe est constituée de 50 États reconnus souverains internationalement.

La capitale d’un État est la ville où siège le gouvernement.

La liste des capitales européennes ci-dessous est classée dans l’ordre alphabétique des États de l’Europe.

  1. Capitale de l’Albanie : Tirana.
  2. Capitale de l’Allemagne : Berlin.
  3. Capitale de l’Andorre : Andorre-la-Vieille.
  4. Capitale de l’Arménie : Erevan.
  5. Capitale de l’Autriche : Vienne.
  6. Capitale de l’Azerbaïdjan : Bakou.
  7. Capitale de la Belgique : Bruxelles.
  8. Capitale de la Biélorussie : Minsk.
  9. Capitale de la Bosnie-Herzégovine : Sarajevo.
  10. Capitale de la Bulgarie : Sofia.
  11. Capitale de Chypre : Nicosie.
  12. Capitale de la Croatie : Zagreb.
  13. Capitale du Danemark : Copenhague.
  14. Capitale de l’Espagne : Madrid.
  15. Capitale de l’Estonie : Tallinn.
  16. Capitale de la Finlande : Helsinki.
  17. Capitale de la France : Paris.
  18. Capitale de la Géorgie : Tbilissi.
  19. Capitale de la Grèce : Athènes.
  20. Capitale de la Hongrie : Budapest.
  21. Capitale de l’Irlande : Dublin.
  22. Capitale de l’Islande : Reykjavik.
  23. Capitale de l’Italie : Rome.
  24. Capitale du Kazakhstan : Astana.
  25. Capitale de la Lettonie : Riga.
  26. Capitale du Liechtenstein : Vaduz.
  27. Capitale de la Lituanie : Vilnius.
  28. Capitale du Luxembourg : Luxembourg.
  29. Capitale de la Macédoine : Skopje.
  30. Capitale de Malte : La Valette.
  31. Capitale de la Moldavie : Chișinău.
  32. Capitale de Monaco : Monaco.
  33. Capitale du Monténégro : Podgorica.
  34. Capitale de la Norvège : Oslo.
  35. Capitale des Pays-Bas : Amsterdam.
  36. Capitale de la Pologne : Varsovie.
  37. Capitale du Portugal : Lisbonne.
  38. Capitale de la Roumanie : Bucarest.
  39. Capitale du Royaume-Uni : Londres.
  40. Capitale de la Russie : Moscou.
  41. Capitale de Saint-Marin : Saint-Marin.
  42. Capitale de la Serbie : Belgrade.
  43. Capitale de la Slovaquie : Bratislava.
  44. Capitale de la Slovénie : Ljubljana.
  45. Capitale de la Suède : Stockholm.
  46. Capitale de la Suisse : Berne.
  47. Capitale de la Tchéquie (République tchèque) : Prague.
  48. Capitale de la Turquie : Ankara.
  49. Capitale de l’Ukraine : Kiev.
  50. Capitale du Vatican : Cité du Vatican.

Le principe de mémorisation.

Le cerveau adore et retient facilement les histoires.

Pour mémoriser les capitales des États de l’Europe facilement, nous allons associer le nom de l’État et le nom de la capitale à des images mentales faciles à retenir et créer une histoire mentale avec ces deux images.

Les noms sont parfois difficiles à retenir. Pour les retenir plus facilement, nous allons trouver une image mentale facile à mémoriser pour représenter le nom de chaque État ou capitale.

Si vous voulez également mémoriser le numéro d’ordre alphabétique de la capitale européenne, vous pouvez comme moyen mnémotechnique le système des articulations chiffrées.

Le système des articulations chiffrées – appelée également méthode d’Aimé Paris ou méthode de l’Abbé Moigno – est la technique de mémorisation qui consiste à associer un chiffre à un son pour faciliter sa mémorisation.

La méthode des articulations chiffrées consiste à :

  • Convertir les chiffres en consonnes significatives ou en sons suivant un code défini,
  • A les associer à des mots en rajoutant des lettres pour les rendre concrets et les visualiser.
  • A créer une phrase ou une histoire.

A chaque chiffre de zéro à neuf, correspond une consonne ou un son.

Voici la table codes-sons complète correspondant au système des articulations chiffrées :

  • 0 : c (ce), s (se), z (ze), t (tion), x (ex : dix).
  • 1 : t, d.
  • 2 : n, ne, gne.
  • 3 : m, me.
  • 4 : r, re.
  • 5 : l, lle.
  • 6 : g (ge), j (je), ch (che), sh (sche).
  • 7 :  g (gue, ga), k (ke, ka), q (que), cue (cas).
  • 8 : f (fe), v(ve), ph (phe).
  • 9 : b, p.

La table de rappel du grand système – appelée mnemonic peg system, en anglais – est une extension de la méthode des articulations chiffrées.

Il s’agit d’une table de cent mots courts, faciles à visualiser et à faire bouger, auxquels vous allez associer les nombres 0 à 99, avec la méthode des articulations chiffrées.

Vous trouverez ci-dessous la table de rappel que nous avions utilisé dans l’article Comment mémoriser facilement les chiffres ou les nombres

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

table de rappel
Table de rappel du grand système

Plus les images seront concrètes, plus l’histoire fera appel à nos sens, plus elle sera chargée en émotion, plus elle sera facile à retenir.

Pour mémoriser à long terme les capitales des États européens, nous utiliseront la méthode des répétitions espacées comme technique de mémorisation.

La répétition espacée, appelée également SRS – en anglais, SRS est l’acronyme de Spaced Repetition System –  est la technique d’apprentissage qui consiste à réviser une information, une connaissance juste avant de l’oublier.

Plus l’information à apprendre sera ancrée dans notre mémoire, plus les révisions seront espacées dans le temps.

Mémoriser les Capitales des États Européens.

Pour mémoriser les Capitales des 50 États de l’Europe,  nous allons utiliser les mnémoniques suivantes et créer des associations entre elles.

1 – Capitale de l’Albanie : Tirana.

Il s’agit de créer une association mentale avec le mot Albanie et une association mentale avec le mot Tirana.

Le nom Albanie nous fait penser à un banc.

Tirana nous fait penser au Piranha.

Il nous reste à créer une histoire mnémonique en prenant les images dans l’ordre :

  • Albanie Tirana : banc, piranha.

Par exemple,

« Sur un banc, des piranhas grimpent pour plonger dans la rivière ».

Si vous voulez également mémoriser le numéro d’ordre alphabétique de la capitale européenne, vous pouvez associer le numéro d’ordre alphabétique 1 à un toit.

  • 1 – Albanie Tirana : toit, banc, piranha.

Nous pouvons, par exemple, imaginer l’histoire mnémonique suivante :

« Sur un toit se trouve un banc sur lequel grimpent des piranhas pour plonger dans la rivière ».

Imaginez l’histoire qui vous passe par la tête. Plus vous ferez appel à vos sens, à vos émotions, plus elle vous marquera, plus elle s’ancrera facilement dans votre cerveau et plus facilement vous la retiendrez.

Utilisez au maximum, dans vos associations, des personnages en mouvement pour renforcer la mémorisation.

Reprenez le même principe pour les autres capitales européennes.

A titre d’exemple, voici les images clés que vous pouvez utiliser pour mémoriser les autres capitales et les États européens.

2 – Capitale de l’Allemagne : Berlin.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 2 – Allemagne Berlin : nez, Charlemagne, porte de Brandebourg.

La porte de Brandebourg est un des symboles de Berlin.

Si vous voulez faire appel uniquement à votre mémoire auditive, vous pouvez prendre, par exemple, Merlin l’Enchanteur comme mnémonique pour Berlin.

  • 2 – Allemagne Berlin : nez, Charlemagne, Merlin.

3 – Capitale de l’Andorre : Andorre-la-Vieille.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 3 – Andorre, Andorre-la-Vieille : mât, (boîte de) Pandore, vieille (femme âgée).

4 – Capitale de l’Arménie : Erevan.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 4 – Arménie, Erevan : roi, armée, rêve.

5 – Capitale de l’Autriche : Vienne.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 5 – Autriche, Vienne : lion, autruche, valse (de Vienne).

6 – Capitale de l’Azerbaïdjan : Bakou.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 6 – Azerbaïdjan, Bakou : chat, laser, bas coût.

7 – Capitale de la Belgique : Bruxelles.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 7 – Belgique, Bruxelles : quille, Tintin, choux de Bruxelles.

Tintin est le célèbre jeune reporter belge et globe-trotter de la série de bandes dessinées « Les Aventures de Tintin » créée par le dessinateur et scénariste belge Hergé.

Si vous voulez faire appel uniquement à votre mémoire auditive, vous pouvez prendre, par exemple, gicle (gicler) comme mnémonique pour Belgique.

  • 7 – Belgique, Bruxelles : quille, gicler, choux de Bruxelles.

8 – Capitale de la Biélorussie : Minsk.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 8 – Biélorussie, Minsk : feu, belle russe, mini ski.

9 – Capitale de la Bosnie-Herzégovine : Sarajevo.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 9 – Bosnie-Herzégovine, Sarajevo : pied, bonnet, sniper.

Sniper Alley – allée des Snipers en anglais – est le surnom donné à l’avenue principale de la ville de Sarajevo lors du siège de Sarajevo par l’armée de la république serbe de Bosnie, pendant la guerre de Bosnie-Herzégovine (1992 – 1995). Elle était appelée ainsi à cause du nombre de snipers – tireurs d’élite – qui la prenaient pour cible.

Si vous voulez faire appel uniquement à votre mémoire auditive, vous pouvez prendre, par exemple, le prénom Sarah comme mnémonique pour Sarajevo.

  • 9 – Bosnie-Herzégovine, Sarajevo : pied, bonnet, Sarah.

10 – Capitale de la Bulgarie : Sofia.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 10 – Bulgarie, Sofia : tasse, bulldozer, princesse Sofia.

11 – Capitale de Chypre : Nicosie.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 11 – Chypre, Nicosie : tête, chips, Nikos Aliagas.

12 – Capitale de la Croatie : Zagreb.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 12 – Croatie, Zagreb : tonneau, corbeau assis, magret (de canard).

13 – Capitale du Danemark : Copenhague.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 13 – Danemark, Copenhague : diamant, (Zinédine) Zidane, David Copperfield (magicien).

14 – Capitale de l’Espagne : Madrid.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 14 – Espagne, Madrid : taureau, épargne, madrier.

Pour visualiser mentalement l’épargne, nous prendrons comme image un écureuil en train de faire une provision de noisettes en prévision de l’hiver.

15 – Capitale de l’Estonie : Tallinn.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 15 – Estonie, Tallinn : étoile, estomac, Staline.

16 – Capitale de la Finlande : Helsinki.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 16 – Finlande, Helsinki : donjon, pin des Landes, essaim d’abeilles.

17 – Capitale de la France : Paris.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 17 – France, Paris : ticket, France Gall, tour Eiffel.

La tour Eiffel est un des symboles de la ville de Paris.

18 – Capitale de la Géorgie : Tbilissi.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 18 – Géorgie, Tbilissi : dauphin, Georges, Billy the Kid.

19 – Capitale de la Grèce : Athènes.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 19 – Grèce, Athènes : taupe, graisse, antenne.

20 – Capitale de la Hongrie : Budapest.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 20 – Hongrie, Budapest : noce, « on crie », « Buddha peste ».

21 – Capitale de l’Irlande : Dublin.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 21 – Irlande, Dublin : natte, mouton, (du) pain.

Le mouton est des symboles de l’Irlande.

Si vous voulez faire appel uniquement à votre mémoire auditive, vous pouvez prendre, par exemple, le mot « hurlant » comme mnémonique pour l’Irlande.

  • 21 – Irlande, Dublin : natte, hurlant, (du) pain.

22 – Capitale de l’Islande : Reykjavik.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 22 – Islande, Reykjavik : naine, volcan, Ray Charles.

23 – Capitale de l’Italie : Rome.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 23 – Italie, Rome : cinéma, botte, rhum.

L’Italie a la forme générale d’une botte.

24 – Capitale du Kazakhstan : Astana.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 24 – Kazakhstan, Astana : noir, casaque, katana.

Le katana est le sabre japonais courbe long de plus de 60 centimètres utilisé par les samouraïs.

25 – Capitale de la Lettonie : Riga.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 25 – Lettonie, Riga : nouille, lait, régate.

26 – Capitale du Liechtenstein : Vaduz.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 26 – Liechtenstein, Vaduz : niche, litchi, vendeur.

27 – Capitale de la Lituanie : Vilnius.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 27 – Lituanie, Vilnius : nuque, lutin, minus.

28 – Capitale du Luxembourg : Luxembourg.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 28 – Luxembourg, Luxembourg : nef, luxe.

29 – Capitale de la Macédoine : Skopje.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 29 – Macédoine, Skopje : nappe, (boîte de) macédoine, microscope.

30 – Capitale de Malte : La Valette.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 30 – Malte, La Valette : maison, malle, mallette.

31 – Capitale de la Moldavie : Chișinău.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 31 – Moldavie, Chisinău : mouton, molaire, chinois.

32 – Capitale de Monaco : Monaco.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 32 – Monaco, Monaco : moine, monastère.

33 – Capitale du Monténégro : Podgorica.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 33 – Monténégro, Podgorica : maman, gros nez, bol de gros riz.

34 – Capitale de la Norvège : Oslo.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 34 – Norvège, Oslo : marin,  (pôle) Nord, osselet.

35 – Capitale des Pays-Bas : Amsterdam.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 35 – Pays-Bas, Amsterdam : moulin, piment, hamster.

36 – Capitale de la Pologne : Varsovie.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 36 – Pologne, Varsovie : mouche, (joueur de) polo, arceau.

37 – Capitale du Portugal : Lisbonne.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 37 – Portugal, Lisbonne : Mickey, port, bonne.

38 – Capitale de la Roumanie : Bucarest.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 38 – Roumanie, Bucarest : mauve, roue, bout carré.

39 – Capitale du Royaume-Uni : Londres.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 39 – Royaume-Uni, Londres : myope, drapeau du Royaume-Uni, onde.

40 – Capitale de la Russie : Moscou.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 40 – Russie, Moscou : rose, rousse, mosquée.

41 – Capitale de Saint-Marin : Saint-Marin.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 41 – Saint-Marin, Saint-Marin : râteau, cinq marins.

42 – Capitale de la Serbie : Belgrade.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 42 – Serbie, Belgrade : reine, serpe, grade.

43 – Capitale de la Slovaquie : Bratislava.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 43 : Slovaquie, Bratislava : rame, slow (valse), bras.

Vous pouvez prendre également comme mnémonique pour Bratislava, l’expression « parti là-bas ».

44 – Capitale de la Slovénie : Ljubljana.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 44 – Slovénie, Ljubljana : rire,  seau et vernis, loup blanc.

45 – Capitale de la Suède : Stockholm.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 45 – Suède, Stockholm : rouleau, suer, stock de colles.

46 – Capitale de la Suisse : Berne.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 46 – Suisse, Berne : rocher, chocolat, Stéphane Bern.

Si vous voulez faire appel uniquement à votre mémoire auditive, vous pouvez associer, par exemple, la Suisse  à un « petit-suisse » ou un « garde suisse » comme mnémonique pour la Suisse.

  • 46 – Suisse, Berne : rocher, garde suisse, Stéphane Bern.

47 – Capitale de la Tchéquie : Prague.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 47 – Tchéquie, Prague : requin, chèque, bague.

48 – Capitale de la Turquie : Ankara.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 48 – Turquie, Ankara : ravin, croissant de Lune et étoile, ancre.

Si vous voulez faire appel uniquement à votre mémoire auditive, vous pouvez associer, par exemple, le mot « tuerie » ou « durite » comme mnémonique pour la Turquie.

  • 48 – Turquie, Ankara : ravin, tuerie, ancre.

49 – Capitale de l’Ukraine : Kiev.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 49 – Ukraine, Kiev : robot, crème, lièvre.

50 – Capitale du Vatican : Cité du Vatican.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 50 – Vatican, Vatican : lasso, toucan, fatiguant.

A découvrir aussi.

Si cet article du blog éducatif  Apprendre 5 Minutes vous a plu, faites le connaitre autour de vous.

Mémoriser la liste des Capitales d’Europe facilement

Abonnez-vous pour être informé des nouvelles parutions d’articles.

 

Comment Mémoriser les Capitales du Monde facilement

Comment mémoriser toutes les capitales du monde vite et facilement ? France = Paris; Allemagne = Berlin; Australie = Canberra; Canada = Ottawa, etc.

Apprenez comment retenir le nom des capitales des pays avec une méthode simple, facile à utiliser et amusante  en lisant cet article du blog éducatif Apprendre 5 minutes.

Vous saurez comment retrouver la capitale d’un pays ou le pays associé à un capitale facilement.

Vous trouverez dans cet article une méthode et des exemples de mémorisation des capitales du monde.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Comment Mémoriser les Capitales du Monde facilement.
Comment Mémoriser les Capitales du Monde facilement.

Sommaire

  • La méthode pour retenir le nom des capitales du monde.
  • Exemples de mémorisation des capitales des pays.
    • Capitale de l’Allemagne : Berlin.
    • Capitale de l’Australie : Canberra.
    • Capitale du Canada : Ottawa.
    • Capitale de la Suisse : Berne.
    • Capitale de la Turquie : Ankara.
  • A découvrir aussi.

La méthode pour retenir le nom des capitales du monde.

Pour retenir un pays du monde et sa capitale, nous allons chercher un moyen mnémotechnique pour relier le pays et la capitale.

Vous n’avez pas besoin de créer d’association pour les capitales des pays que vous connaissez.

Vous n’êtes pas obligé d’apprendre la liste des capitales du monde dans l’ordre des pays.

Pour rendre l’exercice plus motivant, vous pouvez commencer par les capitales des pays que vous avez envie de connaitre en premier : les pays limitrophes, celles où sont partis vos amis en vacances,où ils sont nés, etc.

Nous savons que le cerveau adore les images et les histoires mais qu’il a du mal à retenir ce qui est abstrait.

Pour bien mémoriser, nous allons associer le nom du pays et le nom de la capitale à des images mentales faciles à retenir et créer une histoire mentale avec ces 2 images.

Les noms sont parfois difficiles à retenir. Pour les retenir plus facilement, nous allons trouver une image mentale facile à mémoriser pour représenter le nom de chaque pays ou capitale.

En créant une histoire avec les deux images, nous allons créer une connexion entre elles. Elle sera d’autant plus forte que nous ferons appel à nos sens et à notre émotion.

Imaginez l’histoire qui vous passe par la tête. Plus elle vous marquera, plus elle s’imprègnera dans votre cerveau et plus elle sera facile à retenir.

Réviser les histoires mentales avec la méthode des répétitions espacées pour mémoriser définitivement: une heure après, un jour après, deux jours après, quatre jours après, une semaine après, un mois après, puis tous les six mois.

Pratiquez le plus souvent possible. Par exemple, quand vous regardez un film qui se passe dans un pays, quand vous regardez un match de football entre deux pays, essayez de trouver le nom de la capitale.

Avec l’entrainement, l’association se fera automatiquement dans votre esprit et vous trouverez le nom du pays ou sa capitale instantanément.

Exemples de mémorisation des capitales des pays.

Nous allons prendre quelques exemples pour illustrer la méthode.

Capitale de l’Allemagne : Berlin.

La capitale de l’Allemagne est la ville de Berlin.

Pour mémoriser le nom Allemagne, nous allons faire appel à notre mémoire auditive. Nous allons associer le mot Allemagne à Charlemagne. Le mot Charlemagne a un son proche du mot Allemagne.

Pour nous représenter mentalement Charlemagne, nous allons nous rappeler qu’un des surnoms de Charlemagne est « l’empereur à la barbe fleurie »; image facile à se rappeler mentalement.

Pour nous rappeler que Berlin est la capitale, nous allons faire appel à notre mémoire visuelle et prendre comme image la porte de Brandebourg, qui est un des symboles de Berlin.

Comment se souvenir que Berlin est la ville capitale de l’Allemagne ?

Nous allons créer une connexion mentale entre les deux images symbolisant l’Allemagne et Berlin :

  • Mnémonique pour l’Allemagne : Charlemagne.
  • Mnémonique pour Berlin : Porte de Brandebourg.

Il nous allons imaginer une histoire facile à mémoriser mettant en scène Charlemagne et la porte de Brandebourg.

Nous imaginons Charlemagne, conduisant un char antique à deux roues, tiré par quatre chevaux de front s’arrêtant en haut de la porte de Brandebourg (la porte de Brandebourg est surmontée par un quadrige conduit par la déesse de la victoire).

Lorsque vous imaginez la scène, faites appel au maximum à vos cinq sens, mettez de l’émotion, afin de créer un maximum de connexions, d’ancrages mémoriels.

Capitale de l’Australie : Canberra.

La capitale de l’Australie est la ville de Canberra.

Pour mémoriser le mot Australie, nous allons l’associer au mot otarie qui à une consonance proche.

La capitale de l’Australie, Canberra, nous fait penser au mot cambré, au verbe « se cambrer ».

  • Mnémonique pour l’Australie : Otarie.
  • Mnémonique pour Canberra : cambré.

Pour retenir que Canberra est la capitale de l’Australie nous pouvons imaginer une otarie en train de se cambrer pour attraper et manger un poisson ou un crabe ou pour se battre.

Capitale du Canada : Ottawa.

La capitale du Canada est la ville d’Ottawa.

Pour mémoriser le mot Canada, nous allons l’associer au mot Canadair – l’avion bombarder d’eau – qui à une consonance proche.

La capitale du Canada, Ottawa, nous fait penser au mot otage ou à l’expression « oh, ça va ».

  • Mnémonique pour le Canada : Canadair.
  • Mnémonique pour Ottawa : otage.

Pour retenir que Ottawa est la capitale du Canada, nous pouvons imaginer une prise d’otage dans un Canadair.

Capitale de la Suisse : Berne.

La capitale de la Suisse est la ville de Berne.

Pour mémoriser le mot Suisse, nous l’associer au chocolat qui est un des symbole de la Suisse.

La capitale de la Suisse, Berne, nous fait penser à Stéphane Bern, le journaliste spécialiste des familles royales et régnantes d’Europe.

  • Mnémonique pour la Suisse : Chocolat.
  • Mnémonique pour Berne : Stéphane Bern.

Pour retenir que Berne est la capitale de la Suisse, nous pouvons imaginer Stéphane Bern en train de manger du chocolat.

Capitale de la Turquie : Ankara.

La capitale de la Turquie est la ville d’Ankara.

Pour mémoriser le mot Turquie, nous l’associer au croissant de Lune et à l’étoile du drapeau de la Turquie.

La capitale de la Turquie, Ankara, nous fait penser à ancre de bateau.

  • Mnémonique pour la Turquie : Croissant de Lune et étoile.
  • Mnémonique pour Ankara : Ancre.

Pour retenir qu’Ankara est la capitale de la Turquie, nous pouvons imaginer que le croissant de Lune et l’étoile se transforment en ancre de bateau.

A découvrir aussi.

Si cet article du blog éducatif  Apprendre 5 Minutes vous a plu, faites le connaitre autour de vous.

Comment Mémoriser les Capitales du Monde facilement

Abonnez-vous pour être informé des nouvelles parutions d’articles.

Drapeau américain – description, signification, histoire

Le drapeau américain, appelé également « Stars and Stripes » ou « bannière étoilée » est composé de 13 bandes horizontales rouges et blanches et de 50 étoiles sur fond bleu.

Vous voulez apprendre le drapeau américain, sa signification et son histoire ?

Lisez cet article d’ Apprendre 5 minutes pour apprendre et retenir l’essentiel sur le drapeau national américain, un des principaux symboles des États-Unis.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Drapeau des États-Unis d'Amérique - sommaire.
Drapeau des États-Unis d’Amérique – sommaire.

Sommaire

  • Le drapeau américain.
  • Signification du drapeau des États-Unis d’Amérique.
  • Histoire du drapeau des USA.
  • Résumé.
  • Bonus : proclamation 1335 – Jour du Drapeau – Flag Day
  • A découvrir aussi.

Le drapeau américain.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Drapeau des États-Unis d'Amérique.
Drapeau des États-Unis d’Amérique.

Le drapeau national américain est également appelé « The Star-Spangled Banner » (« bannière étoilée »), « Stars and Stripes » (« étoiles et bandes ») ou « Old Glory ».

Le drapeau des États-Unis est un drapeau de proportion 10:19. Pour une hauteur de 10 unités, la largeur est de 19 unités.

Il est composé de

  • 13 bandes horizontales rouges et blanches (7 rouges et 6 blanches).
  • 1 canton bleu en haut à gauche comprenant 50 étoiles blanches à 5 pointes.

Les proportions standards du drapeau des USA, définies dans le Standard Color Reference of America sont les suivantes :

  • Hauteur du drapeau (A) : 1.
  • Largeur du drapeau (B) : 1,9.
  • Hauteur du canton bleu (C) : 0.5385 (7/13).
  • Largeur du canton bleu (D) :  0,76.
  • Écart vertical entre deux rangées d’étoiles : 0.054 (C/10).
  • Écart horizontal entre deux rangées d’étoiles : 0,063 (D/12).
  • Diamètre des étoiles : 0,0616.
  • Largeur des bandes horizontales : 0,0769 (1/13).

La hauteur des 7 premières bandes (4 rouges et 3 blanches) correspond à la hauteur du canton bleu.

Sur le canton, les 50 étoiles sont réparties sur 9 rangées horizontales de 6 ou 5 étoiles en alternance (5 rangées de 6 étoiles et 4 rangées de 5 étoiles).

Signification du drapeau des États-Unis d’Amérique.

Les 13 bandes horizontales représentent symboliquement les 13 colonies britanniques en Amérique du Nord qui firent sécession et donnèrent naissance aux États-Unis d’Amérique le 3 septembre 1783, lors du traité de Paris; le traité de Paris mettant fin à la guerre d’indépendance des États-Unis et la Grande-Bretagne reconnaissant l’indépendance des États-Unis d’Amérique.

Les bandes sont cousues l’une à l’autre pour symboliser l’union scellée entre les États fondateurs des États-Unis.

Les étoiles du drapeau américain symbolisent les états membres des USA.

Depuis le 4 juillet 1818, les étoiles sont ajoutées sur le drapeau américain le 4 juillet, jour de la fête nationale des États-Unis, suite à l’intégration de nouveaux états membres.

Depuis le 4 juillet 1960, suite à l’intégration d’Hawaï comme état membre le 21 août 1959,  la version actuelle du drapeau des États-Unis comprend 50 étoiles.

Le drapeau des États-Unis connaitra 27 versions différentes depuis l’origine; le nombre d’étoiles augmentant en fonction du nombre d’états composant les USA.

Georges Washington, chef d’État-major de l’Armée Continentale pendant la guerre d’indépendance et futur premier président des États-Unis, déclara en 1777 :

“We take the stars from Heaven, the red from our mother country, separating it by white stripes, thus showing that we have separated from her, and the white stripes shall go down to posterity representing Liberty.

« Nous prenons les étoiles du ciel, le rouge de notre pays d’origine (l’Angleterre), avec des bandes blanches en guise de séparation montrant ainsi que nous nous sommes séparés d’elle, et les bandes blanches passeront à la postérité comme symbole de liberté. » – citation de Georges Washington.

Histoire du drapeau des USA.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Carte des États-Unis d'Amérique.
Carte des États-Unis d’Amérique.

(Conception graphique : TinaRebou.com)

4 juillet 1776 : Déclaration d’indépendance des États-Unis d’Amérique.

Afin de gagner leur indépendance, treize colonies britanniques situées sur la côte Est s’unissent, font sécession de la Grande Bretagne et signent la Déclaration unanime des treize États unis d’Amérique le 4 juillet 1776.

14 juin 1777 : naissance du drapeau américain.

La résolution du Second Congrès continental de Philadelphie

« Décide, que le drapeau des treize États-Unis sera constitué de treize bandes, alternativement rouges et blanches ; que le canton comportera treize étoiles, blanches sur un champ bleu, représentant une nouvelle constellation. »

Le drapeau des États-Unis contient 13 étoiles représentant les 13 états fondateurs des États-Unis d’Amérique.

  • Connecticut,
  • New Hampshire,
  • New York,
  • New Jersey,
  • Massachusetts,
  • Pennsylvanie,
  • Delaware,
  • Virginie,
  • Caroline du Nord,
  • Caroline du Sud,
  • Géorgie,
  • Rhode Island,
  • Maryland.

1er mai 1795 : intégration du Vermont et du Kentucky.

Le drapeau des États-Unis passe à quinze bandes et à quinze étoiles, suite aux entrées du Vermont (4 mars 1791) et du Kentucky (1er juin 1792) dans l’Union.

4 avril 1818 : le drapeau américain revient à 13 étoiles.

Le Congrès des États-Unis fixe le nombre de treize bandes sur le drapeau américain.

L’acte, signé par le président américain James Monroe indique également que le drapeau américain changera le 4 juillet, lors de la fête nationale « le Jour de l’Indépendance » (Independence Day), à chaque entrée d’un État dans l’Union.

Le drapeau comprendra une étoile supplémentaire pour chaque nouvel État.

4 juillet 1818 : intégration du Tennessy, de l’Ohio, de la Louisiane, de l’Indiana et du Mississippi.

Le drapeau américain comprend treize bandes et vingt étoiles suite aux entrées du Tennessy (1er juin 1796), de l’Ohio (1er mars 1803), de la Louisiane (30 avril 1812), de l’Indiana (11 décembre 1816) et du Mississippi (10 décembre 1817) dans l’Union.

4 juillet 1819 : intégration de l’Illinois.

Le drapeau américain comprend treize bandes et vingt et une étoiles suite à l’entrée de l’Illinois (3 décembre 1818) dans l’Union.

4 juillet 1820 : intégration de l’Alabama et du Maine.

Le drapeau américain comprend treize bandes et vingt-trois étoiles suite à l’entrée de l’Alabama(4 décembre 1819) et du Maine (15 mars 1820) dans l’Union.

4 juillet 1822 : intégration du Missouri.

Le drapeau américain comprend treize bandes et vingt-quatre étoiles suite à l’entrée du Missouri (10 août 1821) dans l’Union.

4 juillet 1836 : intégration de l’Arkansas.

Le drapeau américain comprend treize bandes et vingt-cinq étoiles suite à l’entrée de l’Arkansas (15 juin 1836) dans l’Union.

4 juillet 1837 : intégration du Michigan.

Le drapeau américain comprend treize bandes et vingt-six étoiles suite à l’entrée du Michigan (26 janvier 1837) dans l’Union.

4 juillet 1845 : intégration de la Floride.

Le drapeau américain comprend treize bandes et vingt-sept étoiles suite à l’entrée de la Floride (3 mars 1845) dans l’Union.

4 juillet 1846 : intégration du Texas.

Le drapeau américain comprend treize bandes et vingt-huit étoiles suite à l’entrée du Texas (29 décembre 1845) dans l’Union.

4 juillet 1847 : intégration du Iowa.

Le drapeau américain comprend treize bandes et vingt-neuf étoiles suite à l’entrée du Iowa (28 décembre 1846) dans l’Union.

4 juillet 1848 : intégration du Wisconsin.

Le drapeau américain comprend treize bandes et trente étoiles suite à l’entrée du Wisconsin (29 mai 1848) dans l’Union.

4 juillet 1851 : intégration de la Californie.

Le drapeau américain comprend treize bandes et trente et une étoiles suite à l’entrée de la Californie (9 septembre 1850) dans l’Union.

4 juillet 1858 : intégration du Minnesota.

Le drapeau américain comprend treize bandes et trente-deux étoiles suite à l’entrée du Minnesota (11 mai 1858) dans l’Union.

4 juillet 1859 : intégration de l’Oregon.

Le drapeau américain comprend treize bandes et trente-trois étoiles suite à l’entrée de l’Oregon (14 février 1859) dans l’Union.

4 juillet 1861 : intégration du Kansas.

Le drapeau américain comprend treize bandes et trente-quatre étoiles suite à l’entrée du Kansas (29 janvier 1861) dans l’Union.

4 juillet 1863 : intégration de la Virginie-Occidentale.

Le drapeau américain comprend treize bandes et trente-cinq étoiles suite à l’entrée de la Virginie-Occidentale (20 juin 1863) dans l’Union.

4 juillet 1865 : intégration du Nevada.

Le drapeau américain comprend treize bandes et trente-six étoiles suite à l’entrée du Nevada (31 octobre 1864) dans l’Union.

4 juillet 1867 : intégration du Nebraska.

Le drapeau américain comprend treize bandes et trente-sept étoiles suite à l’entrée du Nebraska (1 mars 1867) dans l’Union.

4 juillet 1877 : intégration du Colorado.

Le drapeau américain comprend treize bandes et trente-huit étoiles suite à l’entrée du Colorado (1 août 1876) dans l’Union.

4 juillet 1890 : intégration du Dakota du Nord, du Dakota du Sud, du Montana, de Washington et de l’Idaho.

Le drapeau américain comprend treize bandes et quarante-trois étoiles suite à l’entrée du Dakota du Nord (2 novembre 1889), du Dakota du Sud (2 novembre 1889), du Montana (8 novembre 1889), de Washington (11 novembre 1889) et de l’Idaho (3 juillet 1890) dans l’Union.

4 juillet 1891 : intégration du Wyoming.

Le drapeau américain comprend treize bandes et quarante-quatre étoiles suite à l’entrée du Wyoming (10 juillet 1890) dans l’Union.

4 juillet 1896 : intégration de l’Utah.

Le drapeau américain comprend treize bandes et quarante-cinq étoiles suite à l’entrée de l’Utah (4 janvier 1896) dans l’Union.

4 juillet 1908 : intégration de l’Oklahoma.

Le drapeau américain comprend treize bandes et quarante-six étoiles suite à l’entrée de l’Oklahoma (16 novembre 1907) dans l’Union.

4 juillet 1912 : intégration du Nouveau-Mexique et de l’Arizona.

Le drapeau américain comprend treize bandes et quarante-huit étoiles suite à l’entrée du Nouveau-Mexique (6 janvier 1912) et de l’Arizona (14 février 1912) dans l’Union.

30 mai 1916 : le président Woodrow Wilson crée le Jour du Drapeau (Flag Day).

Après plusieurs décennies de célébration, le président américain Woodrow Wilson, lors de la proclamation 1335, le 30 mai 1916, établit le le 14 juin de chaque année comme Jour national du Drapeau – appelé également Flag Day – pour célébrer la résolution du Congrès du 14 juin 1777 qui donnait naissance au drapeau américain.

4 juillet 1959 : intégration de l’Alaska.

Le drapeau américain comprend treize bandes et quarante-neuf étoiles suite à l’entrée de l’Alaska (3 janvier 1959) dans l’Union.

4 juillet 1960 : intégration d’Hawaï.

Le drapeau américain comprend treize bandes et cinquante étoiles suite à l’entrée d’Hawaï (21 août 1959) dans l’Union.

21 juillet 1969 : le drapeau américain sur la Lune.

L’astronaute Buzz Aldrin et Neil Armstrong plantent le drapeau des États-Unis sur la Lune lors de la mission Apollo 11.

Entre 1969 et 1972, six drapeaux américains seront plantés sur la lune par les astronautes des missions Apollo.

Résumé.

Le drapeau américain est composé de 13 bandes horizontales rouges et blanches en alternance et d’un canton bleu en haut à gauche comprenant 50 étoiles blanches à 5 pointes.

Les bandes horizontales représentent les 13 colonies britanniques qui donnèrent naissance aux États-Unis d’Amérique.

Les 50 étoiles représentent les états des USA.

Le 14 juin, le Jour du Drapeau (Flag Day) célèbre la naissance du drapeau américain.

Bonus : proclamation 1335 – Jour du Drapeau – Flag Day

Woodrow Wilson, XXVIII président des États-Unis d’Amérique, 1913-1921

Proclamation 1335—Flag Day

May 30, 1916

By the President of the United States of America
A ProclamationMy Fellow Countrymen:

Many circumstances have recently conspired to turn our thoughts to a critical examination of the conditions of our national life, of the influences which have seemed to threaten to divide us in interest and sympathy, of forces within and forces without that seemed likely to draw us away from the happy traditions of united purpose and action of which we have been so proud, It has therefore seemed to me fitting that I should call your attention to the approach of the anniversary of the day upon which the flag of the United States was adopted by the Congress as the emblem of the Union, and to suggest to you that it should this year and in the years to come be given special significance as a day of renewal and reminder, a day upon which we should direct our minds with a special desire of renewal to thoughts of the ideals and principles of which we have sought to make our great Government the embodiment.

I therefore suggest and request that throughout the nation and if possible in every community the fourteenth day of June be observed as FLAG DAY with special patriotic exercises, at which means shall be taken to give significant expression to our thoughtful love of America, our comprehension of the great mission of liberty and justice to which we have devoted ourselves as a people, our pride in the history and our enthusiasm for the political programme of the nation, our determination to make it greater and purer with each generation, and our resolution to demonstrate to all the world its, vital union in sentiment and purpose, accepting only those as true compatriots who feel as we do the compulsion of this supreme allegiance. Let us on that day rededicate ourselves to the nation, « one and inseparable » from which every thought that is not worthy of our fathers’ first vows in independence, liberty, and right shall be excluded and in which we shall stand with united hearts, for an America which no man can corrupt, no influence draw away from its ideals, no force divide against itself,-a nation signally distinguished among all the nations of mankind for its clear, individual conception alike of its duties and its privileges, its obligations and its rights.

In Witness Whereof, I have hereunto set my hand and caused the seal of the United States to be affixed.

Done at the City of Washington this thirtieth day of May, in the year of our Lord one thousand nine hundred and sixteen, and of the independence of the United States of America the one hundred and fortieth.

Traduction en français de la proclamation 1335 du président des États-Unis d’Amérique Woodrow Wilson, le 30 mai 1916 :

« Mes compatriotes:

Beaucoup de circonstances ont récemment conspiré pour tourner nos pensées vers un examen critique des conditions de notre vie nationale, des influences qui ont semblé menacer de nous diviser en intérêt et sympathie, de forces intérieures et de forces extérieures qui semblaient devoir nous détourner. des heureuses traditions de l’unicité des buts et de l’action dont nous avons été si fiers, il m’a paru donc convenable que j’attire votre attention sur l’approche de l’anniversaire du jour où le drapeau des États-Unis a été adopté par le Congrès en tant qu’emblème de l’Union, et pour vous suggérer que cette année et les années à venir revêtent une signification particulière en tant que jour de renouveau et de rappel, un jour où nous devrions diriger notre esprit avec un désir spécial de renouveau aux pensées des idéaux et des principes dont nous avons cherché à faire notre grand gouvernement l’incarnation.

Je suggère donc et demande que dans toute la nation et si possible dans chaque communauté le quatorzième jour de juin soit observé comme JOUR DE DRAPEAU avec des exercices patriotiques spéciaux, au cours desquels on prendra pour exprimer de manière significative notre amour réfléchi de l’Amérique, notre compréhension de la grande mission de liberté et de justice à laquelle nous nous sommes consacrés en tant que peuple, notre fierté de l’histoire et notre enthousiasme pour le programme politique de la nation, notre détermination à le rendre plus grand et plus pur avec chaque génération, et notre résolution à démontrer dans le monde entier, union vitale dans le sentiment et le but, n’acceptant que ceux qui sont de vrais compatriotes qui ressentent comme nous la contrainte de cette allégeance suprême. En ce jour, consacrons-nous à la nation, « une et inséparable » d’où toute pensée qui n’est pas digne des premiers vœux de nos pères dans l’indépendance, la liberté et le droit sera exclue et dans laquelle nous nous tiendrons avec un cœur uni, pour une Amérique qu’aucun homme ne peut corrompre, aucune influence ne s’éloigne de ses idéaux, aucune force ne se divise contre elle-même, une nation distinguée entre toutes les nations humaines pour sa conception claire et individuelle de ses devoirs et de ses privilèges, ses obligations et ses droits.

En foi de quoi, j’ai apposé ma signature et fait apposer le sceau des États-Unis.

Fait à Washington, le trente mai de l’année de Notre-Seigneur mil neuf cent seize, et de l’indépendance des États-Unis d’Amérique cent quarantième. »

A découvrir aussi.