math factorisation – comment factoriser une expression mathématique facilement

Math factorisation – Cliquez ici pour apprendre comment factoriser une expression mathématique (algébrique) facilement grâce à notre cours en ligne gratuit, nos exemples, exercices de factorisation et corrigés.

Avec cet article d’Apprendre 5 minutes vous saurez factoriser une expression mathématique et réussir vos exercices. La factorisation deviendra un jeu d’enfant.

Sommaire

Factoriser – définition

Factoriser permet de transformer une expression mathématique (une somme ou une différence, par exemple) en un produit.

Factoriser, c’est mettre en commun un facteur de l’expression mathématique (algébrique).

Un facteur est un des éléments constitutifs de la multiplication. Par exemple, l’expression mathématique « 4 × 3 » comprend  deux facteurs 4 et 3; l’expression mathématique 3 × 5 × 7 a pour facteurs 3, 5 et 7.

L’opération inverse de la factorisation est le développement de l’expression mathématique (algébrique).

Sommaire.

Pourquoi factoriser ? A quoi sert la factorisation ?

Nous nous en servons en particulier quand il est plus facile, plus simple de calculer un produit qu’une somme pour obtenir le résultat.

Pourquoi factoriser ?

Deux cas de figure :

1 – Résoudre une équation

Résoudre une équation, c’est trouver la ou les valeurs de l’inconnue pour laquelle ou lesquelles l’égalité est vérifiée.

Par exemple, résoudre l’équation «  +6x + 8 = 0″ peut paraitre difficile.

Par contre, une fois factorisée, elle devient « (x+2)(x+4) = 0 », ce qui est plus facile à résoudre.

2 – Simplifier une expression mathématique (algébrique)

Simplifier , c’est trouver un ou plusieurs facteurs communs qui vont permettre de réduire l’expression algébrique.

Par exemple, « (2x+10)(3x+2) + (2x+10)² »

devient « (2x+10)((3x+2)+(2x+10)) »,

puis « (2x+10)(5x+12) »;

(2x+10) étant le facteur commun.

A quoi sert la factorisation dans la vie ?

Dans la vie courante, nous nous servons souvent de la factorisation.

En voici un exemple concret : préparer un anniversaire.

Vous voulez envoyer un SMS ou un mail à vos amis pour les inviter.

Vous avez deux solutions :

  • Vous écrivez le SMS ou le mail à votre premier ami, vous lui envoyez, puis vous écrivez à nouveau le même SMS ou mail pour votre deuxième ami et vous lui envoyez et ainsi de suite, ce qui peut vite devenir fastidieux.
  • Ou vous écrivez le SMS ou le mail une seule fois et vous l’envoyez à vos invités en une seule fois.

Vous obtenez le même résultat mais, avec la deuxième solution, vous avez économisez votre temps et réduit vos efforts.

Pour les maths, factoriser c’est la même chose : « mail pour ami 1″ +, »mail pour ami 2 » = « mail » pour « ami 1 + ami 2 ».

Nous venons de factoriser le facteur « mail ».

Factoriser, c’est trouver ce qui est en commun dans une expression et le mettre à part pour ne l’exécuter qu’une seule fois.

Sommaire.

 Comment factoriser une expression mathématique (algébrique)

Nous avons vu que factoriser c’est chercher le facteur commun et l’isoler.

Factoriser, c’est trouver quoi multiplier ensemble pour obtenir l’expression mathématique (algébrique).

1 – Factoriser avec un facteur commun

Par exemple, prenons l’expression mathématique « 2x + 8 ». 2x et 8 ont pour facteur commun 2.

Le résultat de la factorisation est :

« 2x + 8 = 2(x + 4) ».

2x + 8 est factorisé en 2 et (x+4).

Pour factoriser au mieux, il s’agit de chercher le plus grand facteur commun.

Par exemple, prenons l’expression mathématique « 2x² + 8x ».

2 et 8 ont pour facteur commun 2.

Nous pourrions factoriser l’expression comme suit :

« 2x² + 8x = 2(x² + 4x) ».

Mais 2x² et 8x ont également en commun la variable x.

Nous obtenons « 2x² + 8x = 2x (x + 4) ».

Trouver le facteur commun n’est pas toujours évident et peut se révéler complexe.

2 – Factoriser avec les identités remarquables

Pour les factorisations complexes, une astuce consiste à utiliser les identités remarquables, appelées aussi égalités remarquables.

Les reconnaitre dans une expression mathématique (algébrique) permet de factoriser plus rapidement.

Les principales identités remarquables à retenir sont les suivantes :

a2 – b2 = (a + b)(a – b)

a2 + 2ab + b2 = (a + b)2

a2 – 2ab + b2 = (a – b)(a – b)

a3 + b3 = (a + b)(a2 – ab + b2)

a3 – b3 = (a – b)(a2 + ab + b2)

a3 + 3a2b + 3ab2 + b3 = (a + b)3

a3 -3a2b + 3ab2 – b3 = (a – b)3

Exemple – mise en évidence simple d’une identité remarquable

Prenons l’expression mathématique « 9x2 – 16″.

9x2 – 16 = (3x)2 – (4)2

Nous voyons apparaître, dans l’expression mathématique, l’identité remarquable

« a2 – b2 = (a + b)(a – b) » avec « a = 3x » et « b = 4 ».

Nous obtenons la factorisation

« 9x2 – 16 = (3x + 4)(3x – 4)« .

Les facteurs sont (3x + 4) et (3x – 4).

3 – Factoriser une expression du second degré.

Nous allons factoriser l’expression mathématique suivante : « x2 – 2x – 8″.

Elle ne correspond pas à une identité remarquable. Toutefois, nous voyons que « x2 – 2x » est le début de l’identité remarquable « a2 + 2ab + b2 = (a + b)2  » avec « a = x » et « b = -1 ».

 » x2 – 2x + 1 = (x – 1)2 »

« x2 – 2x – 8 = x2 – 2x + 1 – 1 -8 = (x – 1)2 -9″

Nous voyons apparaitre l’identité remarquable « a2 – b2 = (a + b)(a – b) » avec « a = x – 1 » et « b = 3 ».

« (x – 1)2 -9 = (x – 1)2 – (3)2 = (x – 1 + 3)(x – 1 – 3) = (x + 2)(x – 4) ».

Nous obtenons la factorisation « x2 – 2x – 8 = (x + 2)(x – 4) ».

4 – Factoriser une expression composée.

Parfois, une expression mathématique (algébrique) peut être décomposée en plusieurs identités remarquables.

Exemple d’expression composée

Prenons l’expression mathématique « x3 – x2 – 4x + 4″.

Nous allons factoriser les deux premiers termes de l’expression mathématique (algébrique) puis les deux derniers :

« (x3 – x2) + ( – 4x + 4) »

« x2(x – 1) – 4(x – 1) »

Nous voyons (x – 1) comme facteur commun

« (x – 1)(x2 – 4) ».

« x2 – 4″ correspond à l’identité remarquable « a2 – b2 = (a + b)(a – b) » avec « a = x » et « b = 2 ».

Nous obtenons la factorisation « x3 – x2 – 4x + 4 = (x – 1)(x + 2)(x – 2) ».

Comment trouver les identités remarquables ?

Parfois, les identités remarquables, qui constituent l’expression mathématique (algébrique), n’apparaissent pas simplement.

Il existe une méthode infaillible pour les trouver.

Prenons l’équation

« A = ax2 + bx + c »

Pour trouver les identités remarquables qui composent l’équation, nous allons voir comment décomposer le terme central « bx ».

Nous allons chercher la valeur de deux nombres m et n tels que :

  • mn = ac
  • m + n = b

Ensuite, nous écrirons :

« A = ax2 + bx + c = ax2 + mx + nx + c »

Prenons, par exemple : « A = x2 + 7x + 12″

  • a = 1
  • b = 7
  • c = 12

Nous allons séparer en deux parties le terme central « 7x ».

Nous devons déterminer les deux nombres m et n. Ils doivent répondre aux conditions suivantes :

  • mn = ac = (1)(12) = 12
  • m + n = b = 7

Nous trouvons

  • m = 3
  • n = 4

Nous allons remplacer le terme central « 7x » par « 3x + 4x ». Nous obtenons

A = x2 + 7x + 12 = x2 + 3x + 4x + 12

A = ( x2 + 3x) + (4x + 12)

A = x(x + 3) + 4(x + 3)

A = (x + 4)(x + 3)

Avec cette méthode, trouver les identités remarquables qui composent l’expression mathématique (algébrique) devient un jeu d’enfant.

Sommaire.

Ce qu’il faut retenir.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

math - factorisation - comment factoriser une expression mathématique
math – factorisation – comment factoriser une expression mathématique (algébrique)

Factoriser, c’est trouver ce qui est en commun dans une expression et le mettre à part pour ne l’exécuter qu’une seule fois.

En maths, factoriser une expression mathématique (algébrique), c’est la transformer en un produit de facteurs.

Pour factoriser au mieux, il s’agit de chercher le plus grand facteur commun.

Pour les factorisations complexes, une astuce consiste à utiliser les identités remarquables, appelées aussi égalités remarquables.

Les principales identités remarquables à retenir sont les suivantes :

a2 – b2 = (a + b)(a – b)

a2 + 2ab + b2 = (a + b)2

a2 – 2ab + b2 = (a – b)(a – b)

a3 + b3 = (a + b)(a2 – ab + b2)

a3 – b3 = (a – b)(a2 + ab + b2)

a3 + 3a2b + 3ab2 + b3 = (a + b)3

a3 -3a2b + 3ab2 – b3 = (a – b)3

Sommaire.

Comment retenir définitivement ?

Pour mémoriser définitivement, nous allons utiliser comme technique de mémorisation, les répétitions espacées.

Pour ne pas surcharger notre cerveau, nous oublions naturellement les informations que nous recevons de plus en plus vite au fur et à mesure que le temps passe.

Toutefois, au bout d’un certain temps, certaines informations restent présente dans notre mémoire. En rafraichissant nos connaissances régulièrement et de façon espacée dans le temps, l’oubli est de plus en plus lent.

Pour mémoriser de façon optimale, nous devons ancrer les  informations à retenir en les révisant souvent au début. ensuite, il nous restera à les réviser juste avant d’oublier. Nous prolongeons ainsi le temps de rétention et nous transférons les informations à retenir dans la mémoire à long terme.

Pour mémoriser, par exemple, les identités remarquables, une fois que vous avez réussi à les retenir une fois, vous pouvez procéder de la manière suivante :

  • Répéter de suite.
  • Recommencer une minute après.
  • Répéter encore une fois la minute qui suit.
  • Répéter 10 minutes après.
  • Recommencer une heure après.
  • Recommencer 10 heures après (ou avant de vous endormir).
  • Recommencer 10 heures après (ou au réveil).
  • Répéter un jour après.
  • Laisser passer un jour sans répéter.
  • Réviser le lendemain.
  • Répéter une autre fois dans la semaine (3 jours après par exemple).
  • Réviser une semaine après.
  • Laisser passer une semaine.
  • Réviser la semaine suivante.
  • Réviser le mois suivante.
  • Laisser passer un mois.
  • Réviser le mois suivant.
  • Réviser un semestre après.
  • Rafraichir la mémoire tous les semestres.

Observer bien comment sont construites les identités remarquables, comment s’enchaînent les termes de l’expression mathématique.

L’idéal est de vous les représenter mentalement, de les visualiser dans votre esprit.

Si vous avez du mal à les retenir, pas de panique. Il existe des méthodes, des moyens mnémotechniques efficaces pour y parvenir.

Comme le cerveau adore les histoires, si vous avez du mal à retenir les formules, vous pouvez, par exemple, essayer de représenter les termes de l’identité remarquable sous forme de personnages ou d’objets qui bougent et imaginer une histoire que vous retiendrez plus facilement puisque c’est vous qui l’avez imaginé.

Il existe plusieurs techniques de mémorisation pour retenir des formules.

Si vous voulez les apprendre, cliquer sur notre article « Comment mémoriser les formules mathématiques ou de physique rapidement et facilement ».

En procédant ainsi, votre mémorisation à long terme deviendra très forte.

Au fur et à mesure des rappels, cela deviendra de plus en plus facile et rapide pour vous.

Exercez-vous souvent, pratiquez, entrainez vous à factoriser une expression mathématique (algébrique), faites des exercices de factorisation pour assimiler et habituer votre cerveau.

Réussir vos exercices de factorisation deviendra un jeu d’enfant pour vous.

Sommaire.

Factorisation – exercices et corrigés.

Pour vous exercez, voici dix exercices avec leurs corrigés de factorisation d’expressions mathématiques (algébriques).

Exercice 1

A = 49x2 – 16

A = (7x)2 – 42

A = (7x + 4)(7x – 4)

Exercice 2

B = (7x + 5)2 – 4

B = (7x + 5)2 – 22

B = (7x + 5 + 2)((7x + 5 – 2)

B = (7x + 7)(7x + 3)

Exercice 3

C = (6x + 7)2 – 100

C = (6x + 7)2 – 102

C = (6x + 7 + 10)(6x + 7 – 10)

C = (6x + 17)(6x – 3)

Exercice 4

D = (9x – 3)(6x – 7) + (6x – 7)2

D = (6x – 7)(9x – 3 + 6x – 7)

D = (6x – 7)(15x – 10)

Exercice 5

E = (6x – 8)(4x – 5) + 36x2 – 64

E = (6x – 8)(4x – 5) + (6x)2 – 82

E = (6x – 8)(4x – 5) + (6x – 8)(6x + 8)

E = (6x – 8)(4x – 5 + 6x + 8)

E = (6x – 8)(10x + 3)

Exercice 6

F = (4x + 3)(-x + 10) + 16x2 – 9

F = (4x + 3)(-x + 10) + (4x)2 – 32

F = (4x + 3)(-x + 10) + (4x + 3)(4x – 3)

F = (4x + 3)(-x + 10 + 4x – 3)

F = (4x + 3)(3x + 7)

Exercice 7

G = (4x + 10)(2x + 4) – (2x + 4)(2x + 9)

G = (2x + 4)(4x + 10 – 2x – 9)

G = (2x + 4)(2x + 1)

Exercice 8

H = x3 – x

H = x (x2 – 1)

H = x (x + 1) (x – 1)

Exercice 9

I = x2 + 5x + 6

I = (x2 + 2x )+ (3x + 6)

I = x (x + 2) + 3(x + 2)

I = (x + 3)(x + 2)

Exercice 10

J = x3 – 5x2 + 8x – 4

J = (x3 – 4x2 + 4x) + ( – x2 + 4 x – 4)

J = x(x2 – 4x + 4) – (x2  – 4x + 4)

J = (x – 1) (x2  – 4x + 4)

J = (x – 1) (x – 2)2

Sommaire.

A découvrir aussi.

 

 

 

Publicités

O Canada – paroles – comment apprendre par coeur une chanson rapidement

Comment apprendre par cœur et retenir rapidement et facilement les paroles de la chanson O Canada, l’hymne national canadien ?

Cliquez sur cet article d’ Apprendre 5 minutes et vous saurez en 5 minutes comment mémoriser les paroles des 4 couplets de l’hymne national du Canada grâce à nos techniques de mémorisation.

Vous saurez comment se souvenir définitivement du texte d’une chanson ou d’une poésie en appliquant la même méthode.

Sommaire

Les paroles de l’hymne canadien O Canada

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

O Canada - paroles de l'hymne du Canada en français

O Canada – paroles complètes de l’hymne national canadien en français.

La version originale complète en français, interprétée par exemple lors des évènements politiques ou sportifs comprend 4 couplets.

Premier couplet

Ô Canada! Terre de nos aïeux,
Ton front est ceint de fleurons glorieux!

Car ton bras sait porter l’épée,
Il sait porter la croix!

Ton histoire est une épopée
Des plus brillants exploits.

Et ta valeur, de foi trempée,
Protégera nos foyers et nos droits.

Protégera nos foyers et nos droits.

 Couplet 2

Sous l’œil de Dieu, près du fleuve géant,
Le Canadien grandit en espérant.

Il est né d’une race fière,
Béni fut son berceau.

Le ciel a marqué sa carrière
Dans ce monde nouveau.

Toujours guidé par sa lumière,
Il gardera l’honneur de son drapeau,

Il gardera l’honneur de son drapeau.

Couplet 3

De son patron, précurseur du vrai Dieu,
Il porte au front l’auréole de feu.

Ennemi de la tyrannie
Mais plein de loyauté,

Il veut garder dans l’harmonie,
Sa fière liberté.

Et par l’effort de son génie,
Sur notre sol asseoir la vérité,

Sur notre sol asseoir la vérité.

Couplet 4

Amour sacré du trône et de l’autel,
Remplis nos cœurs de ton souffle immortel !

Parmi les races étrangères,
Notre guide est la loi :

Sachons être un peuple de frères,
Sous le joug de la foi.

Et répétons, comme nos pères,
Le cri vainqueur : « Pour le Christ et le roi ! »

Le cri vainqueur : « Pour le Christ et le roi ! ».

Sommaire.

Comment mémoriser les paroles de l’hymne canadien O Canada.

Comment apprendre par cœur les paroles d’une chanson ou d’un poème rapidement ?

Mémoriser le texte, les paroles d’une chanson peut sembler difficile au premier abord.

Pourtant, il existe des techniques de mémorisation efficaces et simples pour retenir les paroles d’une chanson.

Nous allons reprendre celles vues dans notre article sur la Marseillaise pour apprendre par cœur les paroles de la chanson O Canada.

Se détendre et se concentrer.

Avant d’apprendre le texte de la chanson O Canada, choisissez de préférence le moment de la journée où vous êtes le plus en forme et le plus concentré.

Supprimez tout ce qui vous empêche de vous concentrer : bruit, distraction, stress, manque de sommeil, mauvaise alimentation, etc.

Trouvez un endroit confortable, bien éclairé, pour stimuler votre cerveau. adoptez une posture qui facile votre circulation sanguine pour bien irriguer votre  corps.

Faites régulièrement des pauses pour vous détendre, respirez et faites quelques pas pour oxygéner votre cerveau.

Écrire et lire en même temps le texte de la chanson.

Cette technique va vous permettre de vous concentrer sur chaque vers de l’hymne national du Canada en mobilisant vos yeux, votre voix et votre main. C’est le premier travail de mémorisation. Écrire n’est pas indispensable mais cela renforcera votre mémoire en laissant le temps à votre cerveau de faire des associations d’idées pour chaque groupe de mots.

 Observer  la structure de la chanson.

Nous allons analyser la structure de l’hymne canadien O Canada pour repérer comment sont disposés les rimes et les éléments répétitifs.

Le texte de la chanson à apprendre comprend 4 couplets.

Chaque couplet comprend 9 vers.

Le dernier vers de chaque couplet est chanté deux fois de suite.

Pour chaque couplet, les rimes suivent la même structure AA ABABAB (bis).

Connaitre le contexte de l’hymne national du Canada.

Comprendre le texte de la chanson O Canada est une phase importante du processus de mémorisation.

Connaitre le contexte dans lequel l’auteur a écrit la chanson permet de comprendre son état d’esprit lorsqu’il l’a composé, quel message ou quelle émotion il veut faire passer.

En 1880, les canadiens français n’ont pas d’hymne national et souhaitent en avoir un.

Le comité organisateur des célébrations de la Saint-Jean-Baptiste commande pour l’occasion un nouveau chant national.

Il choisit les paroles du poème patriotique écrit par sir Adolphe-Basile Routhier, fervent catholique, ultramontain – il est favorable à la primauté, spirituelle et juridictionnelle, du pape sur le pouvoir politique.

Calixa Lavallée compose la musique.

Les paroles de la chanson rappellent les origines chrétiennes du pays.

L’orchestre joue le soir du 24 juin 1880 le nouveau chant patriotique.

Celui-ci devient populaire et plusieurs versions anglaises apparaissent.

Ô Canada sera proclamé hymne national du Canada le 1er juillet 1980, un siècle après avoir été chanté à Québec, le 24 juin 1880 lors de la célébration de la Saint-Jean-Baptiste.

Comprendre les paroles de la chanson.

Prenez le temps de lire le texte pour en comprendre le sens, chaque mot, chaque expression afin de faciliter le travail de mémorisation à long terme du cerveau.

Au cours de la lecture, des images vont commencer à apparaître dans votre esprit. Votre cerveau cherche à donner du sens à ce que vous lisez. Il vous rappellera peut-être des souvenirs qu’il cherchera à associer, à rattacher à ce que vous lisez.

 La technique de mémorisation : la chambre romaine

Une fois le travail préparation de mémorisation réalisé, vous pourrez créer des images mentales pour chaque idée clé de la chanson O Canada et les mémoriser dans l’ordre.

Nous allons utiliser un moyen mnémotechnique simple et efficace qui remonte à l’antiquité : le système de la chambre romaine.

  • Choisissez une pièce de votre maison ou de votre appartement que vous connaissez bien.
  • Choisissez 4 endroits précis où vous allez placer les couplets et le refrain.
  • Parcourez la pièce mentalement dans l’ordre pour retrouver les couplets et le refrain.

L’idéal est de choisir une pièce en rapport avec la chanson.

Comme la chanson s’appelle O Canada, nous pouvons par exemple l’associer au canapé et choisir comme pièce la salle de séjour.

Il s’agit d’un exemple d’emplacement que vous pouvez choisir.

Si vous manquez de place pour placer vos images ou si cela vous arrange, n’hésitez pas à les stocker à proximité.

Dans notre exemple, nous choisirons la salle de séjour.

Créer les images à mémoriser.

Nous allons stocker dans notre pièce les idées clés de la chanson que nous représenterons sous forme d’images mentales.

Nous allons ranger les images tout au long du parcours que nous avons choisi dans la pièce. Plus tard, en parcourant mentalement notre chemin, nous retrouverons les images clés dans l’ordre.

Pour le couplet 1, le premier endroit est le canapé.

« O Canada, terre de nos aïeux, » : Pour la première image, nous allons voir assis par terre contre le canapé, un homme et une femme âgés.

« Ton front est ceint de fleurons glorieux! » :Nous voyons leur front ornés d’une couronne avec des ornements floraux éclatants.

« Car ton bras sait porter l’épée, » : Le bras droit de l’homme âgé tient une épée.

« Il sait porter la croix! » : Il se lève et saisie une croix avec sa main gauche.

« Ton histoire est une épopée » :La femme âgée tient dans ses mains le livre l’Iliade, racontant l’épopée d’Homère.

« Des plus brillants exploits. » : Nous représenterons les exploits par une scène de bataille. Comme image, nous voyons surgir une lumière éclatante et, à travers cette lumière, une scène de bataille de la guerre de Troie, à l’époque d’Homère.

« Et ta valeur, de foi trempée, » :nous voyons un soldat grec brandissant un foie sous une averse.

« Protégera nos foyers et nos droits. (bis) » : nous utiliserons un feu pour symboliser le foyer. Nous voyons comme image, des soldats grecs en train de défendre un grand feu de camp.

Procédez ainsi pour chaque couplet de la chanson O Canada. Peu importe si l’histoire mentale que vous construisez est absurde. Si elle est chargée d’émotion et très visuelle, votre cerveau la retiendra facilement.

Vous n’avez pas besoin de mémoriser chaque mot. Si vous avez lu plusieurs fois la chanson et que vous avez bien assimilé les paroles de la chanson O Canada, après avoir retrouvé chaque idée clé, votre cerveau complétera automatiquement chaque vers.

Technique de mémorisation : les concaténations

Si vous avez du mal à mémoriser le début de chaque vers, vous pouvez utiliser, comme moyen mnémotechnique, la méthode des concaténations.

Concaténer, c’est mettre bout à bout, relier au moins deux chaînes de de caractères.

Nous avons tous appris ce moyen mnémotechnique à l’école. Par exemple, pour nous souvenir des conjonctions de coordination « Mais, ou, et, donc, or, ni, car », nous avons formé la phrase « Mais où est donc Ornicar ? ». La musicalité des mots facilite la mémorisation de la phrase. La liaison entre chaque élément de la phrase constitue une série de chaînes. Ce sont les concaténations.

Nous allons appliquer cette méthode infaillible pour retenir l’enchainement des paroles de l’hymne canadien O Canada. Nous allons créer une phrase facile à mémoriser avec les premières lettres de chaque vers.

« Autocar, ils tondent et protègent » :

Ô Canada! Terre de nos aïeux,
Ton front est ceint de fleurons glorieux!

Car ton bras sait porter l’épée,
Il sait porter la croix!

Ton histoire est une épopée
Des plus brillants exploits.

Et ta valeur, de foi trempée,
Protégera nos foyers et nos droits. (bis)

Mémoriser définitivement les paroles de la chanson.

Maintenant que nous avons créé nos histoires, il nous reste à les mémoriser et les retenir définitivement.

Nous allons utiliser pour cela comme technique de mémorisation les répétitions espacées.

Cette technique repose essentiellement sur les travaux sur la mémoire et l’apprentissage du philosophe allemand Hermann Ebbingaus.

Afin de ne pas surcharger notre cerveau, nous oublions les informations que nous recevons et de plus en plus vite au fur et à mesure que le temps passe.

Toutefois, il observa qu’au bout d’un certain temps, certaines informations restent en mémoire et qu’en rafraichissant nos connaissances régulièrement et de façon espacée dans le temps, l’oubli était de plus en plus lent.

Pour mémoriser de façon optimale, nous devons bien ancrer nos images dans notre mémoire en les visualisant souvent au début puis les réviser juste avant d’oublier.

Pour mémoriser la chanson, une fois que vous aurez réussi à la chanter ou la réciter une fois, vous pouvez procéder de la manière suivante; ce que nous appellerons la « méthode des uns » :

  • Répéter de suite.
  • Recommencer une minute après.
  • Répéter encore une fois la minute qui suit.
  • Répéter 10 minutes après.
  • Recommencer une heure après.
  • Recommencer 10 heures après (ou avant de vous endormir).
  • Recommencer 10 heures après (ou au réveil).
  • Répéter un jour après.
  • Laisser passer un jour sans répéter.
  • Réviser le lendemain.
  • Répéter une autre fois dans la semaine (3 jours après par exemple).
  • Réviser une semaine après.
  • Laisser passer une semaine.
  • Réviser la semaine suivante.
  • Réviser le mois suivante.
  • Laisser passer un mois.
  • Réviser le mois suivant.
  • Réviser un semestre après.
  • Rafraichir la mémoire tous les semestres.

En procédant ainsi, votre mémorisation à long terme sera très forte.

Au fur et à mesure des rappels, les images mentales que vous aviez créées vont apparaitre sans effort de plus en plus rapidement et facilement.

Sommaire.

A découvrir aussi.