Lever du soleil – tout savoir sur le soleil levant

Vous voulez tout savoir sur le lever du soleil ?

Le lever du soleil est le moment où apparaît le soleil à l’horizon. Où se lève le soleil ? Pourquoi l’heure du lever du soleil change ? Comment prévoir le temps avec le soleil levant ? Dictons, moyens mnémotechniques, …

Lisez cet article d’Apprendre 5 minutes pour apprendre et retenir en 5 minutes l’essentiel sur le lever du soleil.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Lever Du Soleil - Tout Savoir Sur Le Soleil Levant.
Lever Du Soleil – Tout Savoir Sur Le Soleil Levant.

Sommaire

  • Lever du soleil : définition.
  • Où se lève le soleil et pourquoi ?
  • La chanson de Johnny Hallyday « Le Soleil se lève à l’Est. »
  • Moyens mnémotechniques.
  • Pourquoi l’heure de lever du soleil change ?
  • Couleur du ciel le matin.
  • Le rayon vert.
  • Dictons météorologiques.
  • A découvrir aussi.

Lever du soleil : définition.

Le lever du soleil est la période de la journée où apparait le soleil à l’horizon.

Pour les éphémérides, le lever du soleil est le moment de la journée où le centre du disque solaire franchit la ligne d’horizon, soit une ou deux minutes après l’aurore.

L’aurore est le moment de la journée où le bord supérieur du disque solaire apparaît à l’horizon.

L’aube est le moment de la journée où le ciel commence à s’éclaircir. L’aube correspond aux premières lueurs du jour. L’aube précède l’aurore.

C’est la réfraction de la lumière du Soleil dans l’atmosphère, qui permet au ciel de s’éclaircir à l’aube avant le lever du soleil.

Où se lève le soleil et pourquoi ?

Où se lève le soleil ?

Le soleil se lève dans la direction de l’Est.

L’expression « Le soleil se lève à l’Est. » décrit une apparence.

Le soleil ne dort pas, comme il ne se lève pas vraiment.

Pourquoi le soleil se lève à l’Est ?

Le mouvement de rotation de la Terre autour d’elle-même donne cette impression.

En tournant sur elle-même, la Terre donne l’impression que le soleil se lève à l’Est et se couche à l’Ouest.

Le mouvement de rotation de la terre se fait d’Ouest en Est; l’axe de rotation de la Terre passe par le centre de la Terre et croise la surface de la Terre aux deux pôles : le pôle Nord et le pôle Sud.

Comme la Terre tourne toujours dans le même sens, d’ouest en est, le Soleil nous donne l’impression d’apparaître comme se levant à l’Est et se couchant à l’Ouest.

L’expression « Le soleil se lève à l’Est. » est une approximation.

Le soleil ne se lève à l’Est que deux fois par an : aux équinoxes de printemps et d’automne.

La direction de lever du soleil varie ensuite en fonction de la latitude et de la saison entre le Nord-Est et le Sud-Est.

Le point de lever du soleil se trouve le plus au Nord-Est au solstice d’été.

Le point de lever du soleil se trouve le plus au Sud-Est au solstice d’hiver.

Le point de lever du soleil se déplace vers le Nord après le solstice de décembre.

Le point de lever du soleil se déplace vers le Sud après le solstice de juin.

L’inclinaison de l’axe de rotation de la Terre a pour conséquence qu’au pôle Nord et au pôle Sud, il existe une période de l’année pendant laquelle le soleil ne se couche jamais. Cette période s’appelle le jour polaire ou « soleil de minuit » et peut durer jusqu’à six mois.

Le jour polaire se produit autour du solstice d’été au delà du cercle polaire. Le nombre de jours de 24 heures augmente en fonction de la latitude.

Le jour polaire atteint un minimum d’un jour au niveau du cercle polaire et un maximum de six mois au niveau du pôle géographique.

La chanson de Johnny Hallyday « Le Soleil se lève à l’Est. »

Fiche technique de la mini-série « Le soleil se lève à l’Est. »

En 1974, l’ORTF diffuse la mini-série franco-espagnole « Le soleil se lève à l’Est ».

La chanson du générique est interprétée par Johnny Hallyday.

Les paroles de la chanson ont été écrites par Claude Brulé.

La musique a été composée par François de Roubaix.

La réalisation et le scénario de la mini-série sont de François Villiers.

La mini-série « Le soleil se lève à l’Est » comprend 6 épisodes de 52 minutes.

Cette comédie historique s’inspire librement de la vie du général Allard, né à Saint-Tropez le 8 mars 1785.

Paroles de la chanson « Le soleil se lève à l’Est ».

Couplet 1

Toi qui regarde
Les grands bateaux blancs
Toi qui regarde
Tes rêves d’enfants

Mon frère écoute
La voix qui te crie
Choisi ta route
Et ton paradis

Refrain.

Dis-toi que si tu restes
L’espoir sera perdu
Va-t’en vers l’inconnu
Le soleil se lève à l’est

Couplet 2

Ne laisse personne
Décider pour toi
Dieu me pardonne
On ne vit qu’une fois

Qu’as-tu à perdre
Toi qui n’ose pas
Crois-moi mon frère
Tu le regretteras

Refrain.

Dis-toi que si tu restes
L’espoir sera perdu
Va-t’en vers l’inconnu
Le soleil se lève à l’est

Couplet 3

Pour être libre
Il faut risquer tout
Apprends à vivre
Ta joie est au bout

Pour être libre
Il faut risquer tout
Apprends à vivre
La joie est au bout…

Si vous voulez apprendre par cœur les paroles de la chanson « Le soleil se lève à l’Est » interprétée par Johnny Hallyday, vous trouverez plusieurs techniques de mémorisation et astuces en lisant les articles suivants :

Moyens mnémotechniques.

Il existe plusieurs moyens mnémotechniques simples pour mémoriser les deux informations suivantes :

  • Le soleil se lève à l’Est.
  • Le soleil levant se trouve au Nord-Est l’été et au Sud-Est l’hiver.

Le soleil se lève à l’Est.

La phrase mnémotechnique « Le soleil se lève à l’Est et se couche à l’Ouest » fait appel à la mémoire auditive.

Si nous écoutons la phrase mnémotechnique, nous entendons des mots dont la sonorité est proche et qui vont nous permettre de les associer pour retenir la direction du lever du soleil et du coucher du soleil.

« Le soleil se lève à l’Est » :

Le mot « lève » à la même consonance que « l’Est » et contient 2 fois la lettre E. Le mot « Est » commence par la lettre E.

Les mots « soleil » et « se » commencent par la lettre S et constituent une accroche mémorielle supplémentaire.

Le soleil levant se trouve au Nord-Est l’été et au Sud-Est l’hiver.

Pour se rappeler que l’été le soleil se lève au Nord-Est et l’hiver au Sud-Est, il suffit de remarquer que la lettre N du mot Nord se trouve avant la lettre S du mot Sud, dans l’ordre alphabétique.

La lettre E du mot Été se trouve avant la lettre H de Hiver.

L‘ordre des lettres est un moyen mnémotechnique efficace pour se rappeler que le soleil se lève au Nord-Est l’été et au Sud-Est l’hiver.

Pourquoi l’heure de lever du soleil change ?

L’heure de lever du soleil change selon les jours de l’année et la latitude.

Le soleil se lève toutefois à peu près à la même heure deux fois par an en un même lieu.

L’heure de lever du soleil dépend de la position de la Terre par rapport au soleil.

La variation de l’heure de lever du soleil est due à l’inclinaison de de l’axe terrestre et de l’excentricité de l’orbite de la Terre autour du soleil.

L’heure du lever du soleil dépend de la position de la Terre par rapport au soleil.

L’inclinaison de la Terre par rapport à son orbite est actuellement d’environ 23 degrés – elle varie entre 21,8 degrés et 24,4 degrés.

L’inclinaison moyenne de l’axe de la Terre par rapport à son orbite était de 23° 26′ 13,022″ au 1er janvier 2018.

Si la Terre n’était pas inclinée, le jour et la nuit auraient la même durée, soit 12 heures et le soleil se lèverait à la même heure tous les jours de l’année.

C’est l’existence et le maintien de l’inclinaison de l’axe de rotation de rotation de la Terre qui entraîne, lors du déplacement de la planète sur son orbite, la variation de l’heure de lever du soleil et de la durée du jour.

De mars à septembre, à midi, l’hémisphère Nord du globe terrestre voit le soleil plus haut dans le ciel que l’hémisphère Sud, avec une hauteur maximale au solstice d’été en juin. Le côté nord de l’axe de la Terre penche vers le soleil.

C’est pourquoi, l’heure de lever du soleil est plus tôt et les jours plus longs, entre mars et septembre, dans l’hémisphère Nord que dans l’hémisphère Sud.

De septembre en mars, c’est l’inverse. Le côté sud de l’axe de la Terre penche vers le Soleil. Les rayons du soleil sont plus inclinés dans l’hémisphère Nord que dans l’hémisphère Sud. Le soleil parait plus bas dans le ciel, avec une hauteur minimale dans le ciel au solstice d’hiver en décembre. Les jours sont plus courts et le soleil se lève plus tard.

C’est pourquoi, l’heure de lever du soleil est plus tardive et les jours plus courts, entre septembre et mars, dans l’hémisphère Nord que dans l’hémisphère Sud.

En mars et en septembre, aux équinoxes de printemps (le 20, 21 ou 22 mars selon les années) et d’automne (le 21, 22 ou 23 décembre selon les années), l’axe se trouve dans un plan orthogonal à la direction du Soleil. La déclinaison apparente du soleil est nulle. Le soleil est au zénith à l’équateur terrestre.

Aux équinoxes, la durée du jour est égal à celle de la nuit.

L’heure du lever du soleil dépend de la latitude.

Les effets de l’inclinaison de la Terre sont plus prononcés lorsque la latitude est grande.

À l’équateur, les effets de l’inclinaison de la Terre sont nuls. La durée du jour et de la nuit ne varie pas. Le jour et la nuit ont toujours la même durée, soit 12 heures chacun.

Au pôle Nord et au pôle Sud, l’effet est maximum. Le jour polaire dure 6 mois, comme la nuit polaire.

Couleur du ciel le matin.

Si la Terre n’avait pas d’atmosphère, la couleur du ciel serait noire, comme sur la Lune.

Lorsqu’ils touchent les particules atmosphériques (poussières, molécules, etc.), une partie des rayons de couleurs élémentaires constituant la lumière blanche du soleil se dispersent.

Ce sont principalement les rayons de couleur bleu qui se diffusent.

C’est pourquoi, en journée, lorsqu’il n’y a pas de nuage,

  • Le ciel nous apparait bleu au lieu d’être noir.
  • Le soleil nous apparait jaune au lieu d’être blanc car ses rayons ont perdu une partie du bleu.

Lorsque le soleil se lève à l’horizon, ses rayons parcourent une plus grande distance dans l’atmosphère.

La diffusion – appelée diffusion de Rayleigh – est beaucoup plus importante qu’en journée.

La dispersion de la couleur bleu est telle qu’elle ne nous parvient quasiment plus.

Par contre, la diffusion des couleurs jaune et rouge est importante.

C’est pourquoi le ciel nous apparait rouge ou orangé lorsque le soleil se lève.

Le rayon vert.

Le rayon vert – appelé également éclair vert – est un phénomène optique qui apparait quelques secondes au lever ou au coucher du soleil, au sommet de l’astre.

Au lever du soleil, la lumière traverse une couche atmosphérique plus épaisse qu’en plein jour, lorsqu’il est au dessus de nous.

La couche atmosphérique provoque la réfraction – les ondes lumineuses sont déviées en traversant l’atmosphère – et la décomposition de la lumière du soleil.

Les longueurs d’onde les plus courtes – le bleu en particulier – sont déviées. Le rouge et le vert le sont moins.

Dans certaines conditions atmosphériques, le vert et le rouge des rayons du soleil peuvent être dissociés pendant quelques secondes :

  • Temps calme.
  • Ciel dégagé.
  • Présence d’un anticyclone : avec les hautes pressions, la densité de l’air est plus importante.
  • Ligne d’horizon lointaine (océan, etc) pour que les rayons du soleil traversent une plus grande distance avant d’arriver jusqu’à nous.

Le phénomène se produit quand le soleil est légèrement au dessous de la ligne d’horizon.

Les rayons rouges du soleil sont moins réfractés que la partie verte.

Les rayons rouges sont alors cachés sous l’horizon.

En même temps, la diffusion de Rayleigh entraine la dispersion de la partie bleu des rayons.

Seul les rayons verts du soleil arrivent jusqu’à nous au lever du soleil.

Le rayon vert est plus difficile à observer le matin que le soir car il est plus difficile de savoir où va se lever le soleil le matin.

Dictons météorologiques.

De tout temps les hommes ont essayé de prévoir le temps en observant le ciel et la nature.

Voici quelques dictons, citations ou proverbes sur le temps liés à l’observation du ciel le matin au soleil levant.

Ciel rouge.

« Ciel rouge le soir laisse bon espoir.
Ciel rouge le matin, pluie en chemin. »

Un ciel rouge au coucher du soleil annonce un lendemain ensoleillé. Ce même phénomène au lever du jour augure au contraire d’une journée pluvieuse.

En voici quelques variantes :

  • « Soir de braise et blanc matin c’est le jour du pèlerin; matin carmin, ne te mets pas en chemin. »
  • « Le rouge du matin; Arrose le voisin ».
  • « Les rougeurs du matin, font tourner le moulin ; les rougeurs du soir, font sécher les toits ».
  • « Temps rouge au matin; Met la pluie en chemin ».
  • « Temps rouge le matin; Annonce la pluie soudain ».
  • « Le temps rouge au levant; Annonce la pluie dans quelques instants ».
  • « Rouge le matin; C’est de la pluie pour le voisin; Rouge du couchant; Promet du beau temps ».
  • « Matin rouge fait la pluie; Soir rouge beau temps ».
  • « Rouge du soir; Bon espoir; Rouge du matin; Trompe le voisin ».
  • « Le ciel rouge le soir; Le lendemain beau se fait voir ».

Arc en ciel.

  • « Arc-en-ciel du matin, abreuve le moulin. »
  • « Arc-en-ciel du matin, du laboureur finit la journée. »

A découvrir aussi.

 

 

Publicités

Drapeau français – tout savoir sur le drapeau de la France

Signification des couleurs bleu, blanc, rouge du drapeau français, description, dates de l’histoire du drapeau tricolore, citations sur le drapeau de la France, emblème national de la République française.

Lisez cet article d’ Apprendre 5 minutes pour apprendre et retenir l’essentiel sur le drapeau national français, un des principaux symboles de la Cinquième République et de la France et qui inspira de nombreux pays.

 

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Drapeau français - sommaire.
Drapeau français – sommaire.

Sommaire

  • Le drapeau français.
  • Signification des couleurs bleu, blanc, rouge.
  • Histoire du drapeau français.
  • Citations sur le drapeau français.
  • A découvrir aussi.

Le drapeau français.

Né sous la Révolution française, le drapeau tricolore est le drapeau de la France sans interruption depuis 1830.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Drapeau français.
Drapeau français.

Le drapeau français est également appelé « drapeau tricolore » ou « drapeau bleu, blanc,rouge ».

L’article 2 de la Constitution de la Cinquième République indique que « L’emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge. »

Le drapeau de la France est un drapeau de proportion 2:3. Pour une hauteur de deux unités, la longueur est de trois unités.

Le drapeau français est composé de trois bandes verticales bleue, blanche et rouge de largeurs et de longueurs égales.

Une exception toutefois : lors des retransmissions télévisées, la bande blanche du drapeau peut être plus petite, pour des raisons esthétiques, afin que le visage du président de la République française ne soit pas complètement entouré de blanc. Ce fut le cas, en particulier, pour les présidents François Mitterrand et Jacques Chirac.

Signification des couleurs bleu, blanc, rouge.

Le drapeau bleu, blanc, rouge est un des symboles de la République et de la France.

Les trois couleurs bleu, blanc, rouge, apparues lors de la Révolution française, sont les symboles de l’unité nationale.

Les couleurs rouge et bleue représentaient les couleurs de la Ville de Paris; la couleur blanche symbolisait le royaume de France.

La réunion des trois couleurs bleu, blanc et rouge signifie « l’alliance auguste et éternelle entre le monarque et le peuple. ».

Les trois couleurs bleu, blanc, rouge symbolisent l’unité nationale.

Placer la couleur blanche, symbolisant la royauté et par extension le roi, entre les couleurs bleues et rouges des armoiries de Paris, c’est également montrer que c’est le peuple, et non le roi seul, qui exercera le pouvoir.

Le drapeau français a servi de modèle à de nombreux pays admirateurs des symboles de la France que sont la liberté, l’égalité et la fraternité.

Histoire du drapeau français.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Les dates clés de l'histoire du drapeau français.
Les dates clés de l’histoire du drapeau français.

17 juillet 1789 : Louis XVI reçoit la cocarde tricolore à l’hôtel de ville de Paris.

Les trois couleurs bleu, blanc, rouge ont été portées ensemble, pour la première fois, sous la forme d’une cocarde. La cocarde bleu, blanc, rouge était la marque distinctive de la Garde nationale parisienne dont La Fayette devint le commandant général, le 15 juillet 1789.

Le 17 juillet 1789, au début de la révolution française, quelques jours après la prise de la Bastille, le roi de France Louis XVI se rend à l’hôtel de ville de Paris.

Le maire de Paris, Jean Sylvain Bailly, demande au roi de France Louis XVI d’arborer la cocarde tricolore. Le blanc symbolisait la monarchie; le bleu et le rouge, la ville de Paris.

« Sire, ni votre peuple, ni votre Majesté n’oublieront jamais ce grand jour; c’est le plus beau de la monarchie; c’est l’époque d’une alliance auguste et éternelle entre le monarque et le peuple« .

20 mars 1790 : Écharpe tricolore.

Le 20 mars 1790, l’Assemblée nationale décide par décret que « lorsque les officiers municipaux seront en fonction, ils porteront pour marque distinctive une écharpe aux trois couleurs de la nation : bleu, rouge et blanc ».

15 février 1794 : Pavillon national bleu, blanc, rouge.

Le 20 octobre 1790, le comte Henri de Virieu, représentant de la noblesse du Dauphiné aux États généraux, propose à l’Assemblée nationale, de charger le pavillon maritime d’un carton bleu, blanc, rouge afin « qu’à la couleur qui fut celle du panache d’Henri IV se joignît celle de la liberté reconquise ».

Le 24 octobre 1790, l’Assemblée constituante décide que les vaisseaux de guerre et les navires de commerce porteront un pavillon avec les trois couleurs disposées en trois bandes verticales. Cela pour se différencier du pavillon néerlandais qui a les mêmes couleurs, mais disposées à l’horizontale.

Le 15 février 1794, le décret du 27 pluviôse an II de la Convention Nationale décide de la disposition actuelle du pavillon tricolore.

« Le pavillon national sera formé des trois couleurs nationales, disposées en trois bandes égales, posées verticalement, de manière que le bleu soit attaché à la gaule du pavillon, le blanc au milieu, et le rouge flottant dans les airs. »

L’Assemblée constituante charge le peintre Jacques-Louis David de « fournir les dessins du nouveau pavillon à la nation ».

20 mai 1794 : Naissance du drapeau français.

Le décret du 27 pluviôse an II de la Convention Nationale (15 février 1794) fixe également le jour où le pavillon tricolore deviendra effectif.

« Le pavillon national sera arboré sur tous les vaisseaux de la république le premier jour de prairial; le ministre de la marine donnera en conséquence tous les ordres nécessaires. »

Le 20 mai 1794 – 1er prairial an II – le changement de pavillon devient effectif sur les vaisseaux. C’est la naissance du drapeau français.

Le pavillon de marine sera ensuite adopté comme drapeau national.

13 avril 1814 : Rétablissement du drapeau blanc.

Le 13 avril 1814, sous la Restauration, le Gouvernement provisoire émet un décret rétablissant le drapeau blanc.

« La cocarde blanche est la cocarde française; elle sera prise par toute l’armée. »

« Le pavillon blanc et la cocarde blanche seront arborés sur les bâtiments de guerre et sur les navires du commerce. »

Le drapeau tricolore est remplacé par le drapeau blanc pendant la Restauration, de 1814 à 1830, sauf pendant le retour de Napoléon Ier, lors de la période des Cent-Jours -; le Décret du 9 mars 1815 rétablissant le pavillon tricolore.

01 août 1830 : Rétablissement de la cocarde tricolore.

Le 29 juillet 1830, lors des Trois Glorieuses – 27, 28 et 29 juillet 1830 -, Louis-Philippe, accepte, des mains de La Fayette, le drapeau bleu, blanc, rouge.

Le 1er août 1830, au lendemain des Trois Glorieuses, Louis-Philippe d’Orléans, le futur roi des français Louis-Philippe Ier, rétablit, par ordonnance, la cocarde tricolore, afin de faciliter la réconciliation nationale.

« La nation française reprend ses couleurs. Il ne sera plus porté d’autre cocarde que la cocarde tricolore. »

Le drapeau tricolore restera l’emblème national de la France jusqu’à nos jours.

25 février 1848 : Lamartine défend le drapeau tricolore.

Le 25 février 1848, lors de la proclamation de la Deuxième République, après avoir renversé le roi des Français Louis-Philippe Ier, les insurgés de la Révolution de 1848 veulent un drapeau de France rouge.

Cependant, le poète Alphonse de Lamartine arrive à trouver les mots dans son Discours à l’Hôtel de Ville pour sauver le drapeau tricolore :

« Je repousserai jusqu’à la mort ce drapeau de sang, et vous devez le répudier plus que moi, car le drapeau rouge que vous rapportez n’a jamais fait que le tour du Champ-de-Mars, traîné dans le sang du peuple en 91 et en 93, et le drapeau tricolore a fait le tour du monde, avec le nom, la gloire et la liberté de la patrie. »

5 juillet 1871 : Manifeste du drapeau blanc.

Le 2 septembre 1870, l’empereur des Français Napoléon III signe la capitulation de l’armée impériale française au château de Bellevue, à quelques kilomètres de Sedan, après la défaite de Sedan contre l’armée prussienne, pendant la guerre franco-allemande de 1870.

Le 8 février 1871, les monarchistes remportent les élections législatives de 1871.

L’Assemblée envisage la restauration de la royauté lorsque la France sera libérée de l’occupation allemande.

Prétendant légitimiste aux trônes de France et de Navarre, Henri d’Artois, comte de Chambord et futur Henri V s’il devient roi de France, publie dans l’Union, le Manifeste du 5 juillet 1871.

Le comte de Chambord refuse d’adopter le drapeau tricolore et exige le retour du drapeau blanc.

« je ne laisserai pas arracher de mes mains l’étendard d’Henri IV, de François Ier et de Jeanne d’Arc… Je l’ai reçu comme un dépôt sacré du vieux roi mon aïeul, mourant en exil ; il a toujours été pour moi inséparable du souvenir de la patrie absente ; il a flotté sur mon berceau, je veux qu’il ombrage ma tombe. »

Le 23 octobre 1873, le comte de Chambord publie, dans l’Union, la Lettre à Chesnelong, dans laquelle il confirme son attachement au drapeau blanc et son refus d’adopter le drapeau tricolore.

Ce refus empêchera la Restauration.

18 mars 2003 : Délit d’outrage au drapeau tricolore ou à l’hymne national.

Le 06 octobre 2001, lors du match de football entre la France et l’Algérie,  une partie des spectateurs perturbe l’exécution de la Marseillaise par leurs sifflets, en présence du premier ministre Lionel Jospin.

Ces incidents marquent l’opinion.

Le 11 mai 2002, en finale de la coupe de France de football, des supporteurs corses sifflent la Marseillaise. Le président de la République Jacques Chirac quitte momentanément la tribune.

Le 18 mars 2003, la loi pour la sécurité intérieure, appelée également loi Sarkozy II, crée un délit d’outrage au drapeau national ou à l’hymne national.

Après l’article 433-5 du code pénal, il est inséré un article 433-5-1 ainsi rédigé :
« Art. 433-5-1. – Le fait, au cours d’une manifestation organisée ou réglementée par les autorités publiques, d’outrager publiquement l’hymne national ou le drapeau tricolore est puni de 7 500 euros d’amende.
« Lorsqu’il est commis en réunion, cet outrage est puni de six mois d’emprisonnement et de 7 500 euros d’amende. »

Article 113 de la Loi nº 2003-239 du 18 mars 2003 pour la sécurité intérieure.

Citations sur le drapeau français.

Jean Sylvain Bailly.

Le 17 juillet 1789, Jean Sylvain Bailly, le premier maire de Paris, résume dans son discours au roi de France Louis XVI la signification des couleurs bleu, blanc, rouge, après lui avoir remis la cocarde tricolore :

« Sire, ni votre peuple, ni votre Majesté n’oublieront jamais ce grand jour; c’est le plus beau de la monarchie; c’est l’époque d’une alliance auguste et éternelle entre le monarque et le peuple« .

Citation de Jean Sylvain Bailly, du 17 juillet 1789.

Décret du 27 pluviôse an II de la Convention Nationale.

« Le pavillon national sera formé des trois couleurs nationales, disposées en trois bandes égales, posées verticalement, de manière que le bleu soit attaché à la gaule du pavillon, le blanc au milieu, et le rouge flottant dans les airs. »

Extrait du décret du 27 pluviôse an II (15 février 1794).

Napoléon Bonaparte.

« l faut regarder le drapeau comme le domicile ; partout où est le drapeau, là est la France.« 

Citation de Napoléon Bonaparte, premier consul, au conseil d’état.

Ordonnance de Louis-Philippe.

« La nation française reprend ses couleurs. Il ne sera plus porté d’autre cocarde que la cocarde tricolore. »

Ordonnance de Louis-Philippe du 1er août 1830.

Alphonse de Lamartine.

Le 25 février 1848, lors de la proclamation de la Deuxième République, après avoir renversé le roi des Français Louis-Philippe Ier, les insurgés veulent un drapeau de France rouge.

Cependant, le poète Alphonse de Lamartine arrive à trouver les mots dans son Discours à l’Hôtel de Ville pour sauver le drapeau tricolore :

« Je repousserai jusqu’à la mort ce drapeau de sang, et vous devez le répudier plus que moi, car le drapeau rouge que vous rapportez n’a jamais fait que le tour du Champ-de-Mars, traîné dans le sang du peuple en 91 et en 93, et le drapeau tricolore a fait le tour du monde, avec le nom, la gloire et la liberté de la patrie. »

Citation d’Alphonse de Lamartine du 25 février 1848.

A découvrir aussi.

Si cet article vous a plu, faites le connaitre autour de vous.

Drapeau français – tout savoir sur le drapeau de la France

Abonnez-vous pour être informé des nouvelles parutions d’articles.

 

Liste des JO d’hiver – mémoriser la liste complète des jeux olympiques vite et facilement.

Liste des JO d’hiver : 1924 Chamonix, 1928 Saint Moritz, …, 1968 Grenoble, … 1992 Albertville, …, 2018 Pyeongchang.

Consultez la liste complète des jeux olympiques d’hiver en lisant cet article d’ Apprendre 5 minutes.

Vous voulez également mémoriser la liste des jeux olympiques d’hiver, les villes hôtes des JO et les numéros des jeux d’hiver ?

Vous voulez apprendre à retenir à quel ville hôte correspond un numéro de JO d’hiver ? Vous cherchez des moyens mnémotechniques ?

Lisez cet article d’ Apprendre 5 minutes pour apprendre comment retenir vite et facilement la liste complète des jeux olympiques d’hiver.

Nous vous expliquerons les techniques de mémorisation les plus efficaces pour retenir à long terme la liste des JO d’hiver.

Vous saurez comment trouver une ville hôte des JO d’hiver à partir du numéro de jeu d’hiver et inversement, trouver le numéro de jeux d’hiver à partir de son nom.

Vous trouverez dans cet article des exemples de mémorisation.

 

Sommaire

  • La liste des jeux olympiques d’hiver et numéros de JO.
  • Comment mémoriser le numéro de JO d’hiver, l’année et la ville hôte.
  • Mémoriser les jeux olympiques d’hiver en France.
  • A découvrir aussi.

La liste des jeux olympiques d’hiver et numéros de JO.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Liste des jeux olympiques d'hiver.
Liste des jeux olympiques d’hiver.

Les jeux olympiques d’hiver sont un des jeux olympiques organisé par le Comité international olympique (CIO).

  • 1924 : Iers jeux olympiques d’hiver de Chamonix, en France (Europe), du 25 janvier au 5 février 1924.
  • 1928 : IIèmes jeux olympiques d’hiver de Saint-Moritz, en Suisse (Europe), du 11 au 19 février 1928.
  • 1932 : IIIèmes jeux olympiques d’hiver de Lake Placid, dans l’État de New-York, aux États-Unis (Amérique), du 11 au 19 février 1932.
  • 1936 : IVèmes jeux olympiques d’hiver de Garmisch-Partenkirchen, en Allemagne (Europe), du 6 au 16 février 1936.
  • 1940 : Les jeux olympiques d’hiver de Sapporo, au Japon (Asie), sont annulés à cause de la Seconde Guerre mondiale.
  • 1944 : Les jeux olympiques d’hiver de Cortina d’Ampezzo, en Italie (Europe), sont annulés à cause de la Seconde Guerre mondiale.
  • 1948 : Vèmes jeux olympiques d’hiver de Saint-Moritz, en Suisse (Europe), du 30 janvier au 8 février 1948.
  • 1952 : VIèmes jeux olympiques d’hiver de Oslo, en Norvège (Europe), du 14 au 25 février 1952.
  • 1956 : VIIèmes jeux olympiques d’hiver de Cortina d’Ampezzo, en Italie (Europe), du 26 janvier au 5 février 1956.
  • 1960 : VIIIèmes jeux olympiques d’hiver de Squaw Valley, dans l’État de Californie, aux États-Unis (Amérique), du 18 au 28 février 1960.
  • 1964 : IXèmes jeux olympiques d’hiver de Innsbruck, en Autriche (Europe), du 29 janvier au 9 février 1964.
  • 1968 : Xèmes jeux olympiques d’hiver de Grenoble, en France (Europe), du 6 au 18 février 1968.
  • 1972 : XIèmes jeux olympiques d’hiver de Sapporo, au Japon (Asie), du 3 au 13 février 1972.
  • 1976 : XIIèmes jeux olympiques d’hiver de Innsbruck, en Autriche (Europe), du 4 au 15 février 1976.
  • 1980 : XIIIèmes jeux olympiques d’hiver de Lake Placid, dans l’État de New-York, aux États-Unis (Amérique), du 13 au 24 février 1980.
  • 1984 : XIVèmes jeux olympiques d’hiver de Sarajevo, en Yougoslavie (Europe), du 8 au 19 février 1984.
  • 1988 : XVèmes jeux olympiques d’hiver de Calgary, au Canada (Amérique), du 13 au 28 février 1988.
  • 1992 : XVIèmes jeux olympiques d’hiver de Albertville, en France (Europe), du 8 au 23 février 1992.
  • 1994 : XVIIèmes jeux olympiques d’hiver de LilleHammer, en Norvège (Europe), du 12 au 27 février 1994.
  • 1998 : XVIIIèmes jeux olympiques d’hiver de Nagano, au Japon (Asie), du 7 au 22 février 1998.
  • 2002 : XIXèmes jeux olympiques d’hiver de Salt Lake City, dans l’État de l’Utah, aux États-Unis (Amérique), du 8 au 24 février 2002.
  • 2006 : XXèmes jeux olympiques d’hiver de Turin, en Italie (Europe), du 10 au 26 février 2006.
  • 2006 : XXèmes jeux olympiques d’hiver de Turin, en Italie (Europe), du 10 au 26 février 2006.
  • 2010 : XXIèmes jeux olympiques d’hiver de Vancouver, au Canada (Amérique), du 12 au 28 février 2010.
  • 2014 : XXIIèmes jeux olympiques d’hiver de Sotchi, en Russie (Europe), du 7 au 23 février 2014.
  • 2018 : XXIIIèmes jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang, en Corée du Sud (Asie), du 9 au 25 février 2018.
  • 2022 : XXIVèmes jeux olympiques d’hiver de Pékin, en Chine (Asie), du 4 au 20 février 2022.

Si vous voulez apprendre les grandes dates des jeux olympiques antiques et modernes, lisez notre article Histoire des JO – mémoriser les grandes dates des jeux olympiques.

Comment mémoriser le numéro de JO d’hiver, l’année et la ville hôte.

Un numéro, une année, une ville sont des notions abstraites.

Pour mémoriser, le cerveau a besoin d’une représentation concrète de l’information à retenir.

Le cerveau retient plus facilement ce qu’il peut appréhender avec les cinq sens, ce qu’il peut associer à une sensation ou à une émotion.

Plus vous ferez appel à vos sens et à l’émotion et plus vous retiendrez facilement. Voir, entendre, toucher, goûter, sentir, ressentir sont les meilleurs alliés de votre mémoire.

Nous allons créer une association mentale entre chaque information à mémoriser et un personnage, un animal ou un objet facile à retenir.

Le cerveau adore les histoires.

Nous allons reprendre les associations mentales et nous amuser à créer une histoire facile à mémoriser en faisant appel à nos sens, nos sensations ou nos émotions – positives si possible.

Mémoriser le numéro de jeu olympique d’hiver.

Pour mémoriser le numéro de JO d’hiver, nous allons utiliser le système de crochets mémoriel alphabet-forme.

Il s’agit d’associer chaque lettre de l’alphabet à un mot qui à une forme proche de la lettre.

Nous allons associer le numéro de JO d’hiver à la nième lettre de l’alphabet.

Par exemple, si le numéro de JO d’hiver est X (10), nous allons l’associer à la dixième lettre de l’alphabet, qui est la lettre J.

Le système de crochet mémoriel alphabet-forme associe la lettre J à un parapluie.

Vous pouvez pouvez associer le numéro de JO d’hiver à n’importe quelle autre image, du moment qu’elle est facile à mémoriser pour vous.

Mémoriser l’année de jeu olympique d’hiver.

Les jeux olympiques d’hiver en France étant tous au XXème siècle, nous ne chercherons pas à retenir le siècle.

Pour mémoriser l’année, nous allons utiliser la table de rappel du grand système, qui est une extension de la méthode des articulations chiffrées.

La méthode des articulations chiffrées consiste à :

  • convertir les chiffres en consonnes significatives ou en sons suivant un code défini,
  • A les associer à des mots en rajoutant des lettres pour les rendre concrets et les visualiser,
  • A créer une phrase ou une histoire.

A chaque chiffre de zéro à neuf, correspond une consonne ou un son. Voici le tableau complet des articulations chiffrées :

  • 0 : c (ce), s (se), z (ze), t (tion), x (ex : dix).
  • 1 : t, d.
  • 2 : n, ne, gne.
  • 3 : m, me.
  • 4 : r, re.
  • 5 : l, lle.
  • 6 : g (ge), j (je), ch (che), sh (sche).
  • 7 :  g (gue, ga), k (ke, ka), q (que), cue (cas).
  • 8 : f (fe), v(ve), ph (phe).
  • 9 : b, p.

Par exemple, pour l’année 1924, la table de rappel du grand système associe le nombre 24 au mot noir.

Mémoriser la ville hôte du jeu olympique d’hiver.

Pour mémoriser la ville hôte du JO d’hiver, nous allons reprendre les techniques de mémorisation de l’article Comment mémoriser les noms et les visages.

Nous allons associer chaque ville à un personnage, un animal ou à un objet.

Par exemple, si la ville hôte est Chamonix, nous allons créer une association mentale entre la ville de Chamonix à un chamois, dont la consonance est proche de Chamonix.

Mémoriser les jeux olympiques d’hiver en France.

Depuis les premiers jeux olympiques d’hiver en 1924, les JO d’hiver se sont tenus sur trois continents, l’Europe, l’Amérique et l’Asie.

La France a accueilli les jeux d’hiver trois fois.

  • 1924 : Iers jeux olympiques d’hiver de Chamonix.
  • 1968 : Xèmes jeux olympiques d’hiver de Grenoble.
  • 1992 : XVIèmes jeux olympiques d’hiver de Albertville.

Pour mémoriser le numéro de JO d’hiver, l’année et la ville hôte nous allons créer les associations mentales suivantes.

Nous allons reprendre les techniques de mémorisation vues précédemment.

1924 : Iers jeux olympiques d’hiver de Chamonix.

Numéro de jeu d’hiver : I.

Le chiffre romain I correspond au nombre 1. La première lettre de l’alphabet est la lettre A.

Le système de crochet mémoriel alphabet-forme associe la lettre A à un compas.

Année de jeu d’hiver ; 1924.

1924 correspond au nombre 24.

La table de rappel du grand système associe le nombre 24 au mot noir.

Ville hôte du jeu d’hiver : Chamonix.

Nous allons créer une association mentale entre la ville de Chamonix et un chamois.

Histoire mentale à mémoriser : « Un compas à la main, un noir chevauche un chamois. »

1968 : Xèmes jeux olympiques d’hiver de Grenoble.

Numéro de jeu d’hiver : X.

Le chiffre romain X correspond au nombre 10. La dixième lettre de l’alphabet est la lettre J.

Le système de crochet mémoriel alphabet-forme associe la lettre J à un parapluie.

Année de jeu d’hiver ; 1968.

1968 correspond au nombre 68.

La table de rappel du grand système associe le nombre 68 au mot cheveux.

Ville hôte du jeu d’hiver : Grenoble.

Nous allons créer une association mentale entre la ville de Grenoble et une grenade.

Histoire mentale à mémoriser : « La pluie tombe. Il ouvre un parapluie pour protéger ses cheveux et lance une grenade. »

1992 : XVIèmes jeux olympiques d’hiver de Albertville.

Numéro de jeu d’hiver : XVI.

Le chiffre romain XVI correspond au nombre 16. La seizième lettre de l’alphabet est la lettre P.

Le système de crochet mémoriel alphabet-forme associe la lettre P à un poignard.

Année de jeu d’hiver ; 1992.

1992 correspond au nombre 92.

La table de rappel du grand système associe le nombre 92 au mot bonnet.

Ville hôte du jeu d’hiver : Albertville.

Nous allons créer une association mentale entre la ville d’Albetville et Albert II de Monaco, qui avait participé en bobsleigh à 5 jeux olympiques d’hiver, dont les JO de Albertville.

Histoire mentale à mémoriser : « Un poignard à la main, il attrape le bonnet du prince Albert II de Monaco. »

Phrase mnémotechnique pour retenir les jeux olympiques d’hiver en France.

Vous pouvez reprendre les techniques de mémorisation ci-dessus et en faire une seule phrase mnémotechnique, si vous voulez retenir en une seule fois les 3 JO d’hiver en France.

Par exemple, si vous voulez retenir les années et les villes hôtes des jeux olympiques en France, vous pouvez retenir la phrase mnémotechnique suivante.

« Une noire chevauchant un chamois, lance avec ses cheveux une grenade sur le bonnet d’Albert de Monaco. »

  • 1924 : noire.
  • Chamonix : chamois.
  • 1968 : cheveux.
  • Grenoble : grenade.
  • 1992 : bonnet.
  • Albertville : Albert de Monaco.

A découvrir aussi.

Si cet article vous a plu, faites le connaitre autour de vous.

Liste des JO d’hiver – mémoriser la liste complète des jeux olympiques vite et facilement.

Abonnez-vous pour être informé des nouvelles parutions d’articles.