Plutôt ou Plus Tôt : comment bien écrire à coup sûr

Plutôt ou plus tôt ? Quand écrire  » plutôt » ou  » plus tôt » ? Faut-il écrire avec un ou deux mots ?

Vous confondez plutôt ou plus tôt ? Vous hésitez entre les deux écritures ?

Pas de panique ! Lisez ce cours de français gratuit en ligne du blog éducatif Apprendre 5 minutes pour écrire à coup sûr plutôt ou plus tôt.

Pour en terminer au plus vite, il est indispensable d’en finir au plus tôt !

Citation de Pierre Dac.

Plutôt que de maudire les ténèbres, allumons une chandelle, si petite soit-elle.

Citation de Confucius.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Plutôt ou Plus Tôt : Comment bien écrire à coup sûr.
Plutôt ou Plus Tôt : Comment bien écrire à coup sûr.

Sommaire

  • Différence entre plutôt et plus tôt.
  • Astuces pour écrire avec la bonne orthographe plutôt et plus tôt.
  • Citations  » plus tôt ».
  • Citations  » plutôt ».
  • A découvrir aussi.

Différence entre plutôt et plus tôt.

Plutôt et plus tôt sont deux homonymes.

Les homonymes sont des mots qui se prononcent de la même manière ou qui ont la même orthographe et pas la même signification.

L’adverbe plutôt indique une préférence, un choix, une correction ou un niveau.

 » Je prendrais l’avion plutôt que le train. »

 » Il lève sa tête ou plutôt ses yeux. »

 » Cette chemise lui va plutôt bien. »

Plutôt a, par exemple, pour synonymes :

  • Assez.
  • De préférence.
  • Au lieu de.
  • A la place de.

Les deux mots plus tôt indiquent une notion de temps.

Plus tôt a pour signification : plus en avance, moins tard.

 » J’arriverai plus tôt que prévu. »

 » Je me lèverai plus tôt. »

Plus tôt a, par exemple, pour synonymes :

  • Avant.
  • Antérieurement.
  • De meilleure heure.
  • Jadis.

Astuces pour écrire avec la bonne orthographe plutôt et plus tôt.

Pour savoir s’il faut écrire plus tôt ou plutôt, essayez de les remplacer  » plus tôt » par  » plus tard » dans la phrase.

Par exemple :  » J’arriverai plus tard que prévu. »

Si cela fonctionne, vous devez écrire  » plus tôt » en deux mots.

 » Plus tard » s’écrit en deux mots comme  » plus tôt ».

Si la phrase n’a pas la même signification, c’est qu’il s’agit de l’adverbe  » plutôt ».

Par exemple,

  • La phrase  » Je prendrais l’avion plus tard que le train. » a un sens différent de la phrase  » Je prendrais l’avion plutôt que le train. »
  • La phrase  » Cette chemise lui va plus tard bien. » n’a aucun sens.

Vous pouvez également remplacer le premier mot.

Remplacer  » plus tôt » par  » moins tôt » dans la phrase.

Par exemple :  » J’arriverai moins tôt que prévu. »

Si cela fonctionne, vous devez écrire  » plus tôt » en deux mots.

Si en remplaçant le premier ou le deuxième mot de  » plus tôt » la phrase garde son sens, vous pouvez écrire  » plus tôt ». Sinon, il s’agit de l’adverbe  » plutôt ».

Citations  » plus tôt ».

Voici quelques citations célèbres avec  » plus tôt ».

Pour en terminer au plus vite, il est indispensable d’en finir au plus tôt !

Citation de Pierre Dac.

Le courage, le vrai, ça n’est pas d’attendre avec calme l’événement; c’est de courir au devant, pour le connaître le plus tôt possible, et l’accepter.

Citation de Roger Martin Du Gard.

Le coq se lève tôt ; mais le voleur encore plus tôt.

Citation d’Alexis Tolstoï.

Citations  » plutôt ».

Voici quelques citations célèbres avec  » plutôt ».

Plutôt que de maudire les ténèbres, allumons une chandelle, si petite soit-elle.

Citation de Confucius.

Écouter la forêt qui pousse plutôt que l’arbre qui tombe.

Citation de Friedrich Hegel.

Il vaut mieux avoir une méthode mauvaise plutôt que de n’en avoir aucune.

Citation de Charles De Gaulle.

A découvrir aussi.

Si cet article du blog éducatif  Apprendre 5 Minutes vous a plu, faites le connaitre autour de vous.

Plutôt ou Plus Tôt : comment bien écrire à coup sûr

Abonnez-vous pour être informé des nouvelles parutions d’articles.

Publicités

Comment faire un Résumé de Texte facilement

Faire un résumé de texte, c’est exprimer avec ses propres mots les idées principales du texte de façon plus courte.

Vous avez un résumé de texte à écrire mais vous ne savez pas comment faire ? Résumer un texte vous semble difficile ?

Pas de panique ! Il existe des méthodes simples et efficaces pour écrire un bon résumé de texte.

Dans ce cours gratuit en ligne, le blog éducatif Apprendre 5 minutes vous explique comment rédiger un résumé de texte facilement à l’aide de quelques techniques facile à apprendre et à mettre en pratique.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Comment faire un Résumé de Texte facilement.
Comment faire un Résumé de Texte facilement.

Sommaire

  • Qu’est ce que le résumé d’un texte.
  • Les erreurs à éviter.
  • Comment faire un bon résumé de texte.
    • Analyser.
      • Comprendre le texte pour se l’approprier.
      • Repérer les idées principales et secondaires et leur articulation.
    • Synthétiser.
      • Écrire le plan détaillé.
      • Écrire le titre.
    • Rédiger.
      • Rédiger une première version du résumé de texte en reproduisant avec ses propres mots et fidèlement l’essentiel de la pensée de l’auteur.
      • Relire la première version du résumé de texte.
      • Ajuster le nombre de mots si besoin.
      • Corriger le résumé pour qu’il soit clair, rédigé dans un français correct et sans faute d’orthographe.
      • Rédiger la version définitive du résumé de texte.
      • Vérifier le résumé de texte.
  • A découvrir aussi.

Qu’est ce que le résumé de texte.

Le résumé est une version abrégée d’un texte qui met en évidence les points clés.

Faire un résumé, c’est traduire en quelques mots un texte, en respectant fidèlement les idées exprimées par l’auteur et elles seules et sans rentrer dans les détails.

Les erreurs à éviter.

Réussir un bon résumé de texte dans un concours administratif, au baccalauréat ou à l’école, c’est aussi éviter un certain nombres d’erreurs. Les plus courantes sont les suivantes.

Ne pas traduire fidèlement les idées de l’auteur. Vous n’avez pas à donner votre avis personnel. Vous devez juste retranscrire les idées principales exprimées dans le texte.

Ne pas faire un résumé complet du texte. Il s’agit de résumer le texte complet, du début jusqu’à la fin. Dans certains concours, les copies inachevées ne sont pas prises en compte.

Ne pas respecter le nombre de mots imposés lors de l’épreuve. Dépasser le nombre de mots imposés va vous pénaliser. Vous devez montrer votre capacité à synthétiser.

Faire des fautes d’orthographe ou de syntaxe. Trop de fautes vont compliquer la lecture de votre résumé par l’examinateur et révéler des difficultés à s’exprimer.

Citer l’auteur. En général, ne citez pas directement une phrase de l’auteur. Vous devez montrer que vous avez compris le texte et que vous vous l’êtes approprié.

La rédaction du résumé de texte a pour but de permettre au jury de vérifier vos capacités d’analyse, de synthèse et d’expression.

  • Analyse : comprendre le texte et distinguer l’essentiel du secondaire.
  • Synthèse : faire ressortir en quelques mots les idées principales du texte.
  • Expression : écrire de façon claire et dans un français correct.

Comment faire un bon résumé de texte.

Pour faire un bon résumé de texte, il existe un méthode simple et facile à appliquer.

Elle s’appuie sur les capacités évaluées par l’examinateur.

  • Analyse
    • Comprendre le texte pour se l’approprier.
    • Repérer les idées principales et secondaires et leur articulation.
  • Synthèse
    • Écrire le plan détaillé.
    • Écrire le titre.
  • Expression
    • Rédiger une première version du résumé de texte en reproduisant avec ses propres mots et fidèlement l’essentiel de la pensée de l’auteur.
    • Relire la première version du résumé de texte.
    • Ajuster le nombre de mots si besoin.
    • Corriger le résumé pour qu’il soit clair, rédigé dans un français correct et sans faute d’orthographe.
    • Rédiger la version définitive du résumé de texte.
    • Vérifier le résumé de texte.

Analyser.

Comprendre le texte pour se l’approprier.

Dans cette étape, il s’agit d’avoir une vue d’ensemble du texte, de comprendre de quoi parle le texte – le thème du texte –  et le point de vue de l’auteur – la thèse de l’auteur.

Repérer les informations qui accompagnent le texte :
  • Le titre :
    • S’il s’agit d’un titre informatif, il nous donnera les informations les plus importantes du texte. Il répond souvent aux questions « qui a fait quoi, quand et comment ».
    • S’il s’agit d’un titre incitatif, il indiquera l’esprit dans lequel le texte a été écrit. Regardez également les premières lignes après le titre. Il peut s’agir d’un condensé du texte.
  • Le nom de l’auteur.
  • Les titres et intertitres des paragraphes : ils fournissent souvent des informations clés.
  • La date et le lieu de parution du texte : ils peuvent apporter une indication sur le contexte dans lequel a été écrit le texte.
  • La typographie et la mise en forme : elle peut servir à mettre en valeur les informations importantes pour l’auteur.
Déterminer le thème du texte et la thèse de l’auteur.

Effectuez une lecture rapide du texte afin de

  • comprendre de quoi parle le texte
  • connaitre le point de vue de l’auteur.
  • repérer les principales étapes de son raisonnement.

Lisez le texte de façon objective et sans idée préconçue. Un des objectifs du résumé de texte sera de montrer que vous avez compris le point de vue de l’auteur et de le traduire fidèlement.

Essayez de trouver la réponse aux questions suivantes :

  • De quoi parle l’auteur ?
  • Quel est le ton employé par l’auteur ?
  • Quel est le message que veut faire passer l’auteur ?

Le message que veut faire passer l’auteur est l’idée directrice du texte.

Résumer en une phrase le texte.

La phrase doit indiquer

  • Le nom de l’auteur.
  • Le thème.
  • La thèse.

Repérer les idées principales et secondaires et leur articulation.

Une idée principale est une unité du texte porteuse de sens. L’idée principale est nécessaire pour comprendre le sens du texte.

Une idée secondaire précise l’idée principale mais n’est pas nécessaire pour comprendre le sens du texte.

Dans cette étape, il s’agit de repérer les idées principales et secondaires et leur enchainement.

Vous allez maintenant lire le texte attentivement et repérer

  • Les mots clés.
  • Les idées principales.
  • Les idées secondaires.
  • Les articulations logiques (les mots de liaison).
  • Les exemples à partir desquels part l’auteur pour développer sa pensée.
  • Les exemples nécessaires pour comprendre le sens du texte.
  • La conclusion.

Regarder attentivement la conclusion si le texte en comporte une. Posez-vous les questions suivantes

  • Est-ce que la conclusion fait écho à l’introduction ?
  • Est-ce qu’elle ferme le texte ?
  • Est-ce qu’elle ouvre sur un sujet voisin ?
  • Es-ce qu’elle apporte une réponse à la question posée dans l’introduction ?
  • Est-ce qu’elle propose des actions ?

Si vous voulez apprendre les techniques de lecture rapide et efficaces, lisez notre article Lecture rapide : apprendre à lire vite et mémoriser.

Synthétiser.

Écrire le plan détaillé.

Dans cette étape, il s’agit de faire ressortir la progression logique de la pensée de l’auteur.

Vous allez

  • Faire le tri entre l’essentiel et le secondaire.
  • Classer les idées.

pour faire ressortir le cheminement de la pensée de l’auteur.

Vous pouvez maintenant écrire le plan détaillé du résumé de texte. Il s’agit d’ordonner les idées principales et secondaires en respectant l’ordre du texte.

  • Rédiger l’introduction : exposer en une phrase courte l’objet du texte (le thème) et l’idée directrice (la thèse).
  • Reformuler chaque idée principale ou secondaire en phrase courte.
  • Donner un titre à chaque phrase courte porteuse d’une idée.
  • Ordonner le plan en hiérarchisant les idées principales et les idées secondaires.
  • Rédiger le conclusion.

Écrire le titre.

Si le texte possède un titre court, vous pouvez reprendre ce titre pour le résumé.

Si le titre est long, résumez, sauf pour des textes juridiques : dans ce cas, il faudra le reprendre tel quel.

Si le texte ne possède pas de titre, vous pouvez en créer un. Si nécessaire, il peut être bref et comporter un sous-titre explicatif.

Rédiger.

Rédiger une première version du résumé de texte.

Il s’agit, dans cette étape, de mettre en forme les notes que vous avez prises.

Le premier résumé est un brouillon. Le résumé final devra être équilibré. Ce point sera vu dans un deuxième temps, lorsque vous répartirez les mots entre les différents paragraphes du résumé.

Pour rédiger le résumé, vous devez écrire comme si vous étiez l’auteur du texte.

Vous devez chercher à transmettre sa pensée de la façon la plus claire possible.

  • Écrivez le résumé comme si vous en étiez l’auteur et que vous vous adressiez à un lecteur qui n’aurait pas le temps de lire le texte en entier.
  • Respectez le point de vue narratif de l’auteur. S’il écrit à la première personne du singulier, écrivez le résumé à la première personne du singulier. S’il écrit à la troisième personne du singulier, écrivez le résumé à la troisième personne du singulier.
  • Employez le ton de l’auteur.
    • Utilisez des mots à connotation négative si le texte exprime une critique ou une mise en garde.
    • Utilisez des mots à connotation positive si le texte porte un jugement favorable.
    • Utilisez des mots à connotation neutre s’il s’agit d’une description objective ou d’un texte scientifique.
  • Faites ressortir les idées essentielles à la compréhension du texte.
  • Éliminez ce qui n’est pas nécessaire à a compréhension du texte.
  • Les mots clés du texte de l’auteur doivent se retrouver dans le résumé.
  • Respectez le cheminement de la pensée de l’auteur.

Relire la première version du résumé de texte.

Dans cette étape, il s’agit de vérifier la cohérence du raisonnement, de l’argumentation et l’enchaînement des idées.

Comparez le texte de l’auteur et votre résumé de texte.

  • Respect de l’argumentaire de l’auteur, du fil conducteur du texte.
  • Le résumé contient toutes les idées principales du texte.
  • La pensée de l’auteur est reproduite fidèlement.

Le lecteur doit pouvoir suivre facilement le cheminement de la pensée de l’auteur.

  • Un paragraphe par idée principale.
  • Parler directement des idées. Le sujet de la phrase est l’idée principale.
  • Des conjonctions, des mots de transition pour relier les idées.
  • Des termes génériques pour remplacer les énumérations.
  • Des phrases courtes faciles à lire et à comprendre. Vous pouvez malgré tout alterner les phrases courtes avec des phrases un peu plus longues pour donner du rythme mais faites attention à la clarté du texte.

Ajuster le nombre de mots si besoin.

Il s’agit, dans cette étape, de respecter le nombre de mots indiqué s’il est imposé.

Si le nombre de mots ou de pages n’est pas imposé, vous pouvez réduire le texte initial de la manière suivante :

  • Texte long : résumer au dixième.
  • Texte assez court : résumer au quart ou au cinquième.
  • Texte très court : résumer à la moitié.

Comptez le nombre de mots de chaque paragraphe. Vous pouvez noter ce nombre dans une colonne pour gagner du temps lorsque vous calculerez le nombre de mots du résumé de texte.

  • Si le résumé est trop court, vous avez trop synthétisé le texte.
    • Vérifiez s’il manque des idées.
    • Si vous devez les formuler de façon plus claire.
    • Reprendre des exemples significatifs.
  • Si le résumé est trop long, vous n’avez pas synthétisé suffisamment le texte. Vérifiez, par exemple,  si vous pouvez
    • Remplacer une énumération par un mot générique.
    • Remplacer un complément de verbe par un adverbe.
    • La ponctuation permet également de raccourcir les phrases.

Équilibrez les paragraphes.

Il s’agit de respecter l’équilibre du texte original.

Accordez à chaque idée principale la place qui lui revient. Conservez autant que possible les proportions du texte initial. Ne développez pas une idée au détriment d’une autre.

Corriger le résumé pour qu’il soit clair, rédigé dans un français correct et sans faute d’orthographe.

Assurez vous que le texte du résumé est compréhensible et le cheminement de la pensée de l’auteur facile à suivre.

Le résumé doit être grammaticalement correct.

Traquez les fautes d’orthographe et corrigez les. Cela vous évitera de perdre des points inutilement.

Rédiger la version définitive du résumé de texte.

L’apparence visuelle du résumé est importante.

Rendez le résumé de texte agréable et facile à lire.

Si vous écrivez mal, si vous raturez la copie, si elle est truffée de fautes d’orthographe, si le correcteur doit déchiffrer ce que vous avez écrit, vous allez le décourager de lire votre résumé et votre copie sera pénalisée.

  • Si vous rédigez à la main le résumé de texte, votre écriture doit être lisible. Soignez votre écriture afin de faire bonne impression au correcteur dès les premiers mots.
  • La version définitive du résumé de texte ne doit comporter aucune rature.

Soignez la mise en page.

  • Soigner l’écriture.
  • Sauter une ligne entre chaque paragraphe.
  • Commencer un paragraphe par un alinéa.
  • Aérer le texte. Ne pas mettre trop de texte sur une page.

Vérifier le résumé de texte.

Vous avez écrit la version définitive du résumé.

Vérifiez une dernière fois qu’il est correct sur le plan grammatical et au niveau de l’orthographe.

Relisez mentalement le résumé. Le lecteur doit pouvoir

  • Comprendre facilement ce que vous avez écrit.
  • Restituer verbalement l’essentiel du texte d’origine.

A découvrir aussi.

Si cet article du blog éducatif  Apprendre 5 Minutes vous a plu, faites le connaitre autour de vous.

Comment faire un Résumé de Texte facilement

Abonnez-vous pour être informé des nouvelles parutions d’articles.

 

AM PM heure anglaise – signification, conversion 24 heures en 12 heures

am et pm désignent en anglais le matin et l’après-midi dans le système horaire sur 12 heures.

  • Quelle est la signification de am et pm ?
  • Comment retenir la différence entre am et pm ?
  • Comment convertir l’heure am pm en heure 24h ?
  • Comment écrire l’heure en anglais avec am et pm ?
  • Comment écrire midi et minuit en anglais avec am et pm ?

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

am pm heure anglaise - signification et conversion.
am pm heure anglaise – signification et conversion.

Sommaire

  • Le système horaire sur 12 heures.
  • Signification de am et pm.
  • Astuce mnémotechnique pour retenir la différence entre am et pm.
  • Comment écrire midi et minuit avec am et pm.
  • Comment convertir 24 heures en 12 heures.
  • A découvrir aussi.

Le système horaire sur 12 heures.

Le système horaire sur 12 heures est un système de mesure du temps qui divise la journée en deux périodes de 12 heures.

Les pays anglo-saxons utilisent les abréviations a.m. et p.m. pour différencier les deux périodes.

  • a.m. : la première période commence à minuit et s’achève avant midi.
  • p.m. : la deuxième période commence à midi et s’achève avant minuit.

Le système horaire sur 12 heures est utilisé pour afficher les heures sur les horloges, les montres et les réveils à aiguilles mais aussi sur certains affichages numériques.

Le système horaire sur 12 heures est surtout utilisé aux États-Unis et dans de nombreux pays de langue anglaise.

En France, lorsqu’il est utilisé, afin de distinguer le matin de l’après-midi, il est suivi d’une mention :

  • « du matin » : pour les heures entre minuit et 12 heures.
  • « de l’après-midi » : pour les heures entre 12 heures et 17 heures,
  • « du soir »  : après 18 heures.

Entre 17 heures et 18 heures, les mentions « de l’après-midi » et « du soir » peuvent être utilisées.

Signification de am et pm.

Les abréviations a.m. et p.m. viennent du latin.

  • a.m. : ante meridiem, c’est-à-dire avant midi.
  • p.m. : post meridiem, c’est-à-dire après midi.

Elles peuvent s’écrire en majuscule ou en minuscule, avec ou sans point :

  • A.M, P.M.
  • a.m., p.m.
  • AM, PM.
  • am, pm.

Astuce mnémotechnique pour retenir la différence entre am et pm.

A.M. / P.M. : la lettre A se trouve avant la lettre P dans l’ordre alphabétique.

Vous pouvez également utiliser l’astuce mnémotechnique suivante, basée sur les acronymes :

AM = Avant Midi.
PM = Passé Midi.

Comment écrire midi et minuit avec am et pm.

12 am = minuit (en français) = midnight (en anglais).

  • Minuit peut s’écrire en anglais 12am, twelve am, midnight, 12 midnight, twelve midnight.

12 pm = midi (en français) = midday (en anglais).

  • Midi peut s’écrire en anglais 12pm, twelve pm, midday, noon, 12 noon, twelve noon.

Minuit s’écrit en anglais 12 am :

  • am : la première période commence à minuit et s’achève avant midi.
  • Sur le cadran d’une horloge à aiguille, les nombres écrits vont de 1 à 12 – de I à XII en chiffre romain. 12 pour minuit.

Midi s’écrit en anglais 12 pm :

  • pm : la deuxième période commence à midi et s’achève avant minuit.
  • Sur le cadran d’une horloge à aiguille, les nombres écrits vont de 1 à 12 – de I à XII en chiffre romain. 12 pour midi.

Comment convertir 24 heures en 12 heures.

Les correspondances entre le système horaire sur 24 heures et le système horaire sur 12 heures sont les suivantes :

  • 00:00 = 12:00 AM (minuit).
  • 00:30 = 12:30 AM (minuit et demi).
  • 01:00 = 1:00 AM.
  • 01:30 = 1:30 AM (une heure et demie du matin).
  • 02:00 = 2:00 AM.
  • 03:00 = 3:00 AM.
  • 04:00 = 4:00 AM.
  • 05:00 = 5:00 AM.
  • 06:00 = 6:00 AM.
  • 07:00 = 7:00 AM.
  • 08:00 = 8:00 AM.
  • 09:00 = 9:00 AM.
  • 10:00 = 10:00 AM.
  • 11:00 = 11:00 AM.
  • 12:00 = 12:00 PM (midi).
  • 12:30 = 12:30 PM (midi et demi).
  • 13:00 = 1:00 PM.
  • 13:30 = 1:30 PM (une heure et demie de l’après-midi).
  • 14:00 = 2:00 PM.
  • 15:00 = 3:00 PM.
  • 16:00 = 4:00 PM.
  • 17:00 = 5:00 PM.
  • 18:00 = 6:00 PM.
  • 19:00 = 7:00 PM.
  • 20:00 = 8:00 PM.
  • 21:00 = 9:00 PM.
  • 22:00 = 10:00 PM.
  • 23:00 = 11:00 PM.

A découvrir aussi.

Si cet article du blog éducatif  Apprendre 5 Minutes vous a plu, faites le connaitre autour de vous.

AM PM heure anglaise – signification, conversion 24 heures en 12 heures

Abonnez-vous pour être informé des nouvelles parutions d’articles.

 

Mémoriser les 7 Sommets les plus hauts du Monde facilement

Les sept Sommets – Seven Summits en anglais – sont les montagnes les plus élevées de chaque continent.

Le Challenge des 7 Sommets – appelé également challenge des 7 Summits – consiste à réaliser l’ascension du plus haut sommet de chacun des 7 continents.

Atteindre les 7 sommets est un défi des plus difficiles du monde de l’alpinisme.

Vous voulez savoir

  • Quels sont les Sommets les plus hauts de chaque Continent ?
  • Quelle est l’Altitude des points culminants des continents ?
  • Dans quels Pays du Monde se trouvent-ils ?
  • Qui a réalisé la première ascension ?
  • Comment retenir les 7 sommets du monde facilement ?

Lisez cet article du blog éducatif Apprendre 5 minutes pour apprendre comment mémoriser vite et facilement les points culminants de chaque continent et leur altitude.

Sommaire

  • Modèle des 7 continents.
  • Les plus hauts sommets par continent.
  • Mémoriser la liste des points culminants du monde.
  • Comment mémoriser les 7 sommets, le continent et l’altitude.
  • A découvrir aussi.

Modèle des 7 continents.

Selon les critères utilisés, il y a de 4 à 7 continents.

Si nous utilisons le seul critère géographique, un continent est séparé des autres par la mer ou l’océan et se trouvent la même plaque continentale.

Le modèle à 4 continents correspond au seul critère géographique :

  • Amérique.
  • Antarctique.
  • Afro-Eurasie.
  • Océanie.

Le modèle à 7 continents est le modèle utilisé le plus souvent en Europe de l’Ouest. Il intègre également des critères culturels, historiques et politiques.

Par exemple, dans le modèle à 7 continents, l’Europe est séparée de l’Asie par la chaîne de l’Oural en Russie.

  • Afrique.
  • Amérique du Nord.
  • Amérique du Sud.
  • Antarctique.
  • Asie.
  • Europe.
  • Océanie.

Les plus hauts sommets par continent.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Les 7 Sommets les plus hauts du Monde - The Seven Summits.
Les 7 Sommets les plus hauts du Monde – The Seven Summits.

Les plus hauts sommets de chaque continent du modèle à 7 continents sont :

  • Afrique : Kilimandjaro.
  • Amérique du Nord : Denali.
  • Amérique du Sud : Aconcagua.
  • Antarctique : Massif Vinson.
  • Asie : Everest.
  • Europe : Elbrouz.
  • Océanie : Puncak Jaya.

Le Kilimandjaro.

Hauteur.

Le Kilimandjaro est le plus haut sommet de l’Afrique et culmine à 5 892 mètres d’altitude.

Le pic Uhuru, situé sur le volcan Kibo à 5 891,8 mètres d’altitude est le point culminant du Kilimandjaro et de l’Afrique.

Pays.

Situé au Nord-Est de la Tanzanie, le Kilimandjaro est une montagne constituée de 3 volcans éteints, le Shira, le Kibo et le Mawenzi.

Particularité du Kilimandjaro.

« Les neiges du Kilimandjaro » est une nouvelle d’Ernest Hemingway. Les neiges éternelles au sommet symbolisent le Kilimandjaro en Afrique.

Le sommet du Kilimandjaro est couvert de neige et de glace toute l’année. Toutefois, en raison du réchauffement climatique et de la déforestation, les précipitations neigeuses diminuent et la calotte glacière située sur son sommet rétrécie.

La température annuelle moyenne est de 23°C au pied du Kilimandjaro et de -7°C au sommet.

Découverte du Kilimandjaro.

Le 11 mai 1848, le missionnaire allemand Johannes Rebmann découvre le Kilimandjaro.

Première ascension du Kilimandjaro.

Le 6 octobre 1889, le géologue allemand Hans Meyer, accompagné de l’alpiniste autrichien Ludwig Purtscheller et du soldat tanzanien Yohanas Kinyala Lauwodu, réussissent la première ascension du Kilimandjaro et atteignent son sommet.

Le Denali.

Hauteur.

Le Denali – appelé anciennement mont McKinley – est le plus haut sommet de l’Amérique du Nord et culmine à 6 190 mètres d’altitude.

Le Denali présente un volume plus important et une plus haute élévation que l’Everest qui est le plus haut sommet du monde. La base de l’Everest se trouve sur le plateau tibétain autour de 5 200 mètres d’altitude, soit une élévation d’environ 3 600 mètres.La base du Denali se trouve sur un plateau autour de 700 mètres d’altitude, soit une élévation d’environ 5 500 mètres.

Pays.

Le Denali est situé près du centre de l’Alaska aux États-Unis au cœur de la chaîne d’Alaska.

Particularité du Denali.

Le Denali se trouve près de l’Arctique. Le climat très froid et une pression basse au sommet accentuée par la latitude, augmentent le risque de mal des montagnes.

Les vents polaires soufflent en permanence.

Le Denali est un sommet difficile à escalader.

Découverte du Denali.

Le 6 mai 1794, le navigateur britannique Georges Vancouver qui explorait le golfe de Cook en Alaska observe le Denali et le mont Foraker (5 304 mètres d’altitude) – un autre sommet important de la chaîne d’Alaska).

Georges Vancouver est le premier européen à avoir observé le Denali.

Première ascension du Denali.

Le 7 juin 1913, l’expédition codirigée par le prêtre et alpiniste anglais Hudson Stuck et par le guide Harry Karstens réussit la première ascension du Denali et atteint son sommet.

Le premier membre de l’expédition à atteindre le sommet du Denali est l’améridien Walter Harper.

L’Aconcagua.

Hauteur.

L’Aconcagua– surnommé le « colosse de l’Amérique » – est le plus haut sommet de l’Amérique du Sud – et de l’Amérique – et culmine à 6 962 mètres d’altitude.

Pays.

L’Aconcagua est situé en Argentine, près de la frontière du Chili, au cœur de la Cordillère des Andes.

Particularité de l’Aconcagua.

Le climat est aride, la couverture neigeuse est faible et les glaciers sont peu étendus.

Première ascension de l’Aconcagua.

Le 14 janvier 1897, le guide de haute montagne suisse Matthias Zurbriggen réussit seul la première ascension de l’Aconcagua.

Le Massif Vinson.

Hauteur.

Le Massif Vinson– appelé également Mont Vinson – est le plus haut sommet de l’Antarctique et culmine à 4 892 mètres d’altitude.

Pays.

Le Mont Vinson est situé dans l’Antarctique, à environ 1200 km du pôle sud géographique, dans le massif Sentinel de la chaîne Ellsworth – la plus haute chaîne de montagne de l’Antarctique.

Bien que l’Antarctique n’appartienne à aucun pays conformément au traité sur l’Antarctique du 1er décembre 1959 qui gèle les revendications territoriales, le Massif Vinson est inclus dans le Territoire chilien de l’Antarctique, revendiqué par le gouvernement chilien et fait partie du Chili.

Particularité du Massif Vinson.

Le climat est polaire est sec et les températures négatives. Le Massif Vinson est couvert de neige et de glace.

Les températures peuvent atteindre -35 °C lors de l’été austral et -70°C lors de l’hiver austral.

Le blizzard y est fréquent.

Découverte du Massif Vinson.

Le 12 janvier 1958, le glaciologue et géophysicien américain Charles Bentley découvre le Massif Vinson lors d’un survol de reconnaissance en avion.

Première ascension du Massif Vinson.

Le 18 décembre 1966, l’alpiniste américain Nicholas B. Clinch, accompagné de 3 autres alpinistes du club alpin américain réussissent la première ascension du Massif Vinson.

L’Everest.

Hauteur.

L’Everest– appelé également Mont Everest – est le plus haut sommet de l’Asie et culmine à 8 848 mètres d’altitude.

L’Everest est le plus haut sommet du monde au dessus du niveau de la mer.

Pays.

L’Everest est situé à la frontière entre le Népal et la Chine (dans la région autonome du Tibet), dans la chaîne de l’Himalaya. L’Everest est la plus haute frontière entre deux pays.

Le Mont Everest, la chaîne de l’Himalaya et les territoires du Tibet, du Bhoutan, de l’Inde du Nord et du Népal sont désignés comme le « toit du monde ».

Particularité de l’Everest.

Les températures sont très froides au sommet de l’Everest. La température moyenne est de -36°C en janvier – le mois le plus froid – et de -19°C en juillet – le mois le plus chaud.

L’Everest est surnommé le Troisième Pôle.

Les vents peuvent être très violents, en particulier de juin à septembre avec la mousson et de novembre à mars lorsque les courant-jets redescendent depuis le nord.

Découverte de l’Everest.

En 1847, l’arpenteur général britannique Andrew Scott Waugh et son équipe aperçoivent pour la première fois l’Everest.

En 1852, le mathématicien et géomètre indien Radhanath Sikdar est le premier à découvrir que l’Everest est le point culminant de l’Himalaya à partir de calculs trigonométriques.

Première ascension de l’Everest.

Le 29 mai 1953, L’alpiniste et explorateur néo-zélandais Edmund Hillary et le sherpa népalais d’origine tibétaine Tensing Norgay réussissent la première ascension de l’Everest au cours de l’expédition britannique dirigée par le général de brigade John Hunt.

L’Elbrouz.

Hauteur.

L’Elbrouz– appelé également Elbrous – est le plus haut sommet de l’Europe et culmine à 5 642 mètres d’altitude.

Pays.

L’Elbrouz est situé en Russie, dans la chaîne du Grand Caucase, près de la frontière avec la Géorgie.

Particularité de l’Elbrouz.

L’Elbrouz est un volcan endormi ayant connu des éruptions jusqu’au début de notre ère. Son cratère est recouvert de neige et de glace.

Première ascension de l’Elbrouz.

Le 14 juillet 1874, les guides Akhia Sottaiev et Peter Knubel et les alpinistes anglais Horace Walker et Frederick Gardiner réussissent la première ascension du point culminant de l’Elbrouz.

Le Puncak Jaya.

Hauteur.

Le Puncak Jaya– appelé également pyramide Carstensz – est le plus haut sommet de l’Océanie et culmine à 4 884 mètres d’altitude.

Pays.

Le Puncak Jaya est situé en Indonésie sur l’île de la Nouvelle-Guinée, dans la province de Papouasie, au cœur de la chaîne de Surdiman, dans la partie occidentale des monts Maoke.

Particularité du Puncak Jaya.

Le Puncak Jaya fait partie des rares endroits proches de l’équateur possédant des glaciers.

Le climat est de type équatorial avec une faible variation des températures au cours de l’année et une forte pluviométrie. Le maximum des précipitations se produit entre fin décembre et fin mars.

Les températures varient en moyenne de -3ºC à 15ºC avec des éclaircies le matin, des averses de pluie l’après-midi et de la neige le soir.

Découverte du Puncak Jaya.

Le 16 février 1623, le navigateur et explorateur hollandais Jan Carstenszoon est le premier européen à découvrir le Puncak Jaya et à le décrire, au cours de l’expédition qu’il dirige en Nouvelle-Guinée.

Le Puncak Jaya est aussi appelé Pyramide de Carstensz en l’honneur de l’explorateur Jan Carstenszoon.

Première ascension du Puncak Jaya.

Le 13 février 1962, l’alpiniste autrichien Heinrich Harrer, le guide néo-zélandais Philip Temple, l’alpiniste australien Russell Kippax et l’officier de patrouille néerlandais Albert Huizenga réussissent la première ascension du Puncak Jaya.

Mémoriser la liste des points culminants du monde.

Nous avons vu dans l’article Comment Mémoriser les Montagnes de France facilement plusieurs techniques de mémorisation pour mémoriser les sommets des montagnes.

Nous allons reprendre ces techniques pour mémoriser les points culminants du monde.

Aconcagua, Denali, Elbrouz, Everest, Kilimandjaro, Puncak Jaya, Vinson sont les 7 sommets dans l’ordre alphabétiques des 7 continents.

Comment mémoriser la liste des sept sommets ?

La phrase mnémotechnique.

Avec ce moyen mnémotechnique, Il s’agit de créer un phrase mnémotechnique en utilisant des mots commençant par la première lettre du nom de chaque sommet.

Par exemple, nous pouvons créer la phrase mnémotechnique suivante pour retenir la liste des sommets des sept continents :

  • Aconcagua.
  • Denali.
  • Elbrouz.
  • Everest.
  • Kilimandjaro.
  • Puncak Jaya.
  • Vinson.

« Accompagne deux enfants en kayak pour voir le sommet de la montagne. »

  • Accompagne commence par la lettre A comme Aconcagua.
  • Deux commence par la lettre D comme Denali.
  • Enfants commence par la lettre E comme Elbrouz.
  • En commence la lettre E comme Everest.
  • Kayak commence par la lettre K comme Kilimandjaro.
  • Pour commence la lettre P comme Puncak Jaya.
  • Voir commence par la lettre V comme Vinson.

Les mots « le sommet de la montagne » vont être notre crochet mémoire, notre repère mémoriel pour nous rappeler que la phrase mnémotechnique permet de retenir la liste des 7 sommets.

Acronyme.

Pour mémoriser les 7 sommets les plus hauts des continents du monde, nous pouvons utiliser, comme moyen mnémotechnique les acronymes.

La méthode des acronymes consiste à créer un mot à partir de la première lettre de chaque élément de la liste à retenir.

Pour retenir les sommets des 7 montagnes, vous pouvez utiliser l’acronyme suivant :

« ADEEK PV ».

Pour mémoriser plus facilement, nous pouvons remplacer le mot ADDEK par ADIK qui veut dire frère ou sœur, fratrie en indonésien. L’Indonésie étant le pays où se trouve le Puncak Jaya, nous avons une accroche mémorielle.

Pour mémoriser facilement les 7 sommets, nous pouvons imaginer une histoire toute simple : « Nous voyons un indonésien qui apporte un PV à son frère ou à sa sœur en haut du sommet d’une montagne – le Punka Jaya par exemple – et qui lui dit :

« Adik, PV ».

Le système des liaisons (Link Method).

Nous avons une illustration très concrète de cette méthode dans notre article Comment mémoriser rapidement et facilement une liste de courses.

La technique de mémorisation du système des liaisons consiste à imaginer une histoire en reliant dans l’ordre chacun des 7 sommets les plus hauts de chaque continent.

Le système des liaisons fait appel à la mémoire visuelle.

Les noms sont parfois difficiles à retenir. Pour les retenir plus facilement, nous allons trouver une image mentale facile à mémoriser pour représenter le nom de chaque sommet.

Pour rendre les sommets concrets dans notre cerveau, nous feront correspondre leur nom à un mot ayant la même consonance et facile à nous représenter mentalement.

Nous utiliserons comme crochet mémoire le mot montagne, puisque nous devons mémoriser les points culminants. Nous allons créer une image mentale qui relie le crochet mémoriel au premier sommet. Puis une image qui relie le premier sommet au second et ainsi de suite jusqu’au suivant.

  • Aconcagua : anaconda.
  • Denali: dine (au lit).
  • Elbrouz : elle bronze.
  • Everest : Averell (Dalton).
  • Kilimandjaro : Jean-Claude Killy.
  • Puncak Jaya : punk (joyeux).
  • Vinson : buisson.

Nous allons, par exemple, commencer notre histoire en haut de la montagne, qui est notre crochet mémoire.

« Au sommet de la montagne, c’est le soir. Un anaconda dine au lit. La nuit passe, puis le jour se lève.  Il ouvre les volets et aperçoit une personne étendue dans l’herbe. Elle bronze. Elle entend un bruit, sursaute. Elle aperçoit Averell, le plus grand des frères Dalton, qui court en tenue de bagnard, poursuivi par Jean-Claude Killy. A ce moment, une bande de punks joyeux sortent d’un buisson. Ils sont sept, le même nombre que les 7 sommets du monde. »

Comment mémoriser les 7 sommets, le continent et l’altitude.

Nous allons mémoriser les sept continents, leur point culminant en France et leur altitude.

  • Afrique : Kilimandjaro, 5 892 mètres.
  • Amérique du Nord : Denali, 6 190 mètres.
  • Amérique du Sud : Aconcagua, 6 962 mètres.
  • Antarctique : Massif Vinson, 4 892 mètres.
  • Asie : Everest, 8 848 mètres.
  • Europe : Elbrouz, 5 642 mètres.
  • Océanie : Puncak Jaya, 4 884 mètres.

Pour retenir les noms des continents, nous allons utiliser les mnémoniques suivants :

  • Mnémonique pour l’Afrique : brique.
  • Mnémonique pour l’Amérique du Nord : anneau – A pour Amérique et Neau pour Nord.
  • Mnémonique pour l’Amérique du Sud : massueM de Amérique et Su pour Sud.
  • Mnémonique pour Antarctique : tarte.
  • Mnémonique pour Asie : assis.
  • Mnémonique pour Europe : Euro.
  • Mnémonique pour Océanie : océan.

Pour retenir les sommets les plus hauts de chaque continent, nous allons associer chaque point culminant à l’image que nous avions prise avec la technique du système des liaisons (link method).

  • Aconcagua : anaconda.
  • Denali: dine (au lit).
  • Elbrouz : elle bronze.
  • Everest : Averell (Dalton).
  • Kilimandjaro : Jean-Claude Killy.
  • Puncak Jaya : punk (joyeux).
  • Vinson : buisson.

Pour retenir l’altitude de chaque sommet, nous allons utiliser comme moyen mnémotechnique le système des articulations chiffrées.

Le système des articulations chiffrées est une technique de mémorisation qui consiste à associer un chiffre à un son pour faciliter sa mémorisation.

Chaque chiffre de zéro à neuf, correspond une consonne ou un son.

Le code associé à chaque chiffre est le suivant :

  • 0 : c (ce), s (se), z (ze), t (tion), x (ex : dix).
  • 1 : t, d.
  • 2 : n, ne, gne.
  • 3 : m, me.
  • 4 : r, re.
  • 5 : l, lle.
  • 6 : g (ge), j (je), ch (che), sh (sche).
  • 7 :  g (gue, ga), k (ke, ka), q (que), cue (cas).
  • 8 : f (fe), v(ve), ph (phe).
  • 9 : b, p.

Pour associer l’altitude à une image mentale vous pouvez utiliser la table de rappel du grand système que nous avons apprise dans l’article comment mémoriser facilement les chiffres ou les nombres.

Le Kilimandjaro a une altitude de 5 892 mètres.

Nous allons utiliser la table de rappel du grand système pour retenir l’altitude du Kilimandjaro.

Nous décomposons 5 892 en deux chiffres : 58 et 92.

Le nombre 58 correspond au code mnémonique louve.

Le nombre 92 correspond au code mnémonique bonnet.

Pour retenir le nombre 5 892 nous le relierons mentalement à une louve et à un bonnet.

Pour mémoriser les sept sommets les plus hauts des continents et leur altitude, nous avons les associations mentales suivantes :

  • Afrique : Kilimandjaro, 5 892 mètres.
    • Brique, Jean-Claude Killy, louve et bonnet.
  • Amérique du Nord : Denali, 6 190 mètres.
    • Anneau, dine (au lit), château et poisson.
  • Amérique du Sud : Aconcagua, 6 962 mètres.
    • Massue, anaconda, chapeau et chaîne.
  • Antarctique : Massif Vinson, 4 892 mètres.
    • Tarte, buisson, ravin et bonnet.
  • Asie : Everest, 8 848 mètres.
    • Assis, Averell, fève, ravin.
  • Europe : Elbrouz, 5 642 mètres.
    • Euro, elle bronze, luge, reine.
  • Océanie : Puncak Jaya, 4 884 mètres.
    • Océan, punk joyeux, ravin, forêt.

A découvrir aussi.

Si cet article du blog éducatif  Apprendre 5 Minutes vous a plu, faites le connaitre autour de vous.

Mémoriser les 7 Sommets les plus hauts du Monde facilement

Abonnez-vous pour être informé des nouvelles parutions d’articles.

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment Mémoriser les Montagnes de France facilement

Vous voulez mémoriser la liste des massifs montagneux de France, leurs points culminants et leurs altitudes ? Vous voulez apprendre à retenir à quelle montagne correspond un sommet ? Vous cherchez des mnémoniques pour chaque massif montagneux ?

Lisez cet article du blog éducatif Apprendre 5 minutes pour apprendre comment mémoriser vite et facilement la liste complète des massifs montagneux français et leurs points culminants.

Nous allons vous montrer les techniques de mémorisation les plus efficaces pour retenir à long terme les montagnes françaises et leurs sommets.

Vous trouverez dans cet article un exemple de mémorisation pour chaque montagne de France métropolitaine et de France d’Outre-Mer.

Sommaire

  • La liste des massifs montagneux français et leurs points culminants.
    • France métropolitaine.
    • France d’Outre-Mer.
    • Points culminants.
  • Mémoriser la liste des massifs montagneux.
    • Phrase mnémotechnique.
    • Acronyme.
    • Le système des liaisons (Link Method).
  • Comment mémoriser tous les montagnes de France et leurs sommets.
  • Bonus : le Massif armoricain.
  • A découvrir aussi.

La liste des massifs montagneux français et leurs points culminants.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Montagnes de France.
Montagnes de France.

France métropolitaine.

Les six massifs métropolitains reconnus par l’article 5 de la « Loi montagne » – Loi n° 85-30 du 9 janvier 1985 relative au développement et à la protection de la montagne – sont :

  • Alpes.
  • Corse.
  • Massif central.
  • Massif jurassien.
  • Pyrénées.
  • Massif vosgien.

France d’Outre-Mer.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

La France d'Outre-Mer
Carte de la France métroplitaine et d’Outre-Mer

(Conception graphique : TinaRebou.com)

Les trois massifs ultramarins dans les départements d’outre-mer reconnus par l’article 4 de la « Loi montagne » – Loi n° 85-30 du 9 janvier 1985 relative au développement et à la protection de la montagne – sont :

  • Massif de Guadeloupe.
  • Massif des Hauts-de-La Réunion.
  • Massif de Martinique.

Points culminants.

Les plus hauts sommets français de chaque massif montagneux sont

En France métropolitaine :

  • Alpes françaises : le Mont Blanc, 4 809 mètres; plus haut sommet d’Europe occidentale et le cinquième d’Europe.
  • Corse : le Monte Cinto, 2 706 mètres.
  • Massif central : le Puy de Sancy, 1 885 mètres.
  • Massif jurassien : le Crêt de la Neige, 1 718 mètres.
  • Pyrénées : le Vignemale, 3 298 mètres.
  • Massif des Vosges : Grand Ballon – appelé également Ballon de Guebwiller, 1 424 mètres.

En France d’Outre-Mer :

  • Massif de Guadeloupe : la Soufrière, 1 467 mètres.
  • Massif des Hauts-de-La Réunion : le Piton des Neiges : 3 070 mètres.
  • Massif de Martinique : Montagne Pelée : 1 397 mètres.

Mémoriser la liste des massifs montagneux.

Pour retenir facilement la liste des massifs montagneux de France métropolitaine et d’Outre-Mer, il existe plusieurs moyens mnémotechniques simples.

Ils reposent tous sur le même principe : créer des associations imagées car notre cerveau mémorise plus facilement les histoires et ce qu’il peut se représenter mentalement.

Pour faciliter le travail de mémorisation, nous allons faire appel à nos sens, nos émotions, à des images animées.

Laissez libre cours à votre imagination et n’hésitez pas à vous amuser à créer des associations imagées.

La phrase mnémotechnique.

Avec ce moyen mnémotechnique, Il s’agit de créer un phrase mnémotechnique en utilisant des mots commençant par la première lettre du nom de chaque massif montagneux.

Par exemple, nous pouvons créer la phrase mnémotechnique suivante pour retenir la liste des montagnes françaises :

  • Alpes.
  • Corse.
  • Massif central.
  • Massif jurassien.
  • Pyrénées.
  • Massif vosgien.
  • Massif de Guadeloupe.
  • Massif des Hauts-de-La Réunion.
  • Massif de Martinique.

« Admire comment ce jeune pic vert grimpe sur la haute montagne. »

  • Admire commence par la lettre A comme les Alpes.
  • Comme commence par la lettre C comme la Corse.
  • Ce commence par la lettre C comme le mot Central (massif central).
  • Jeune commence la lettre J comme Jurassien (massif jurassien).
  • Pic commence par la lettre P comme les Pyrénées.
  • Vert commence la lettre V comme Vosgien (massif vosgien).
  • Grimpe commence par la lettre G comme Guadeloupe.
  • Haute commence par la lettre H comme Hauts (massif des Hauts-de-La-Réunion).
  • Montagne commence par la lettre M comme la Martinique.

Le mot Montagne va être notre crochet mémoire, notre mot repère pour nous rappeler que la phrase mnémotechnique permet de retenir la liste des montagnes françaises.

Acronyme.

Pour mémoriser les 9 massifs montagneux de la France, nous allons utiliser, comme moyen mnémotechnique les acronymes.

La méthode des acronymes consiste à créer un mot à partir de la première lettre de chaque élément de la liste à retenir.

Pour retenir les montagnes françaises, vous pouvez utiliser l’acronyme suivant :

« ACC JV GRMP ».

Pour mémoriser facilement, nous allons nous appuyer sur notre mémoire auditive et imaginer la phrase mnémotechnique suivante à la sonorité proche :

« Assez! Je vais grimper ».

Dans le mot « assez », la lettre S se prononce C.

Le mot « grimper » contient les lettres G, R, M et P.

  • A : Alpes.
  • S : Corse.
  • S : Massif Central.
  • J : Massif Jurassien.
  • V : Massif Vosgien.
  • G : Massif de Guadeloupe.
  • R : Massif des Hauts-de-La Réunion.
  • M : Massif de Martinique.
  • P : Pyrénées.

Le système des liaisons (Link Method).

Nous avons une illustration très concrète de cette méthode dans notre article Comment mémoriser rapidement et facilement une liste de courses.

La technique de mémorisation du système des liaisons consiste à imaginer une histoire en reliant dans l’ordre chacun des massifs montagneux de la France.

Le système des liaisons fait appel à la mémoire visuelle.

Les noms sont parfois difficiles à retenir. Pour les retenir plus facilement, nous allons trouver une image mentale facile à mémoriser pour représenter le nom de chaque massif montagneux.

Pour rendre les massifs montagneux concrets dans notre cerveau, nous leur feront correspondre nous feront correspondre leur nom à un mot ayant la même consonance et facile à nous représenter mentalement.

Nous utiliserons comme crochet mémoire le mot montagne, puisque nous devons mémoriser les massifs montagneux. Nous allons créer une image mentale qui relie le mot XXX à la première montagne. Puis une image qui relie la première montagne à la seconde et ainsi de suite jusqu’à la dernière.

  • Alpes : algue.
  • Corse : écorce.
  • Massif central : centrale nucléaire.
  • Massif jurassien : jurer.
  • Pyrénées : piranha.
  • Massif vosgien : forge.
  • Massif de Guadeloupe : loupe.
  • Massif des Hauts-de-La Réunion : réunion (en haut de la salle de réunion).
  • Massif de Martinique : Martini.

Nous allons, par exemple, commencer notre histoire en haut de la montagne, qui est notre crochet mémoire.

« Le sommet de la montagne est recouvert d’algues. Soudain, les algues se transforment en écorces de pin. Un homme vient en ramasser pour les brûler dans une centrale nucléaire. Il se fait arrêter et jure de ne plus recommencer car, sinon, il sera jeté dans une rivière infectée de piranhas. Finalement on pêche les piranhas et ceux-ci sont envoyées dans une forge. En brûlant, les piranhas se transforment en loupes. Un homme prend une loupe, grimpe en haut d’une salle de réunion pour lire avec la loupe l’étiquette d’une bouteille de Martini. »

Comment mémoriser tous les montagnes de France et leurs sommets.

Nous allons mémoriser les neuf massifs montagneux français, leur point culminant en France et leur altitude.

  • Alpes françaises : le Mont Blanc, 4 809 mètres.
  • Corse : le Monte Cinto, 2 706 mètres.
  • Massif central : le Puy de Sancy, 1 885 mètres.
  • Massif jurassien : le Crêt de la Neige, 1 718 mètres.
  • Pyrénées : le Vignemale, 3 298 mètres.
  • Massif des Vosges : le Grand Ballon, 1 424 mètres.
  • Massif de Guadeloupe : la Soufrière, 1 467 mètres.
  • Massif des Hauts-de-La Réunion : le Piton des Neiges : 3 070 mètres.
  • Massif de Martinique : Montagne Pelée : 1 397 mètres.

Pour retenir les montagnes, nous allons associer chaque massif montagneux à l’image que nous avions prise avec la technique du système des liaisons (link method).

  • Alpes : algue.
  • Corse : écorce.
  • Massif central : centrale nucléaire.
  • Massif jurassien : jurer.
  • Pyrénées : piranha.
  • Massif vosgien : forge.
  • Massif de Guadeloupe : loupe.
  • Massif des Hauts-de-La Réunion : réunion (en haut de la salle de réunion).
  • Massif de Martinique : Martini.

Pour retenir les sommets, nous créerons des images concrètes faciles à visualiser mentalement avec des personnes ou des objets symbolisant le point culminant en France du massif montagneux.

Comme pour les montagnes, nous allons prendre symbole pour les sommets des personnages ou des objets dont le nom a une consonance proche.

Par exemple, nous associerons la Soufrière à une ouvrière; le mot ouvrière ayant une consonance proche de Soufrière.

  • Mont Blanc : manteau blanc.
  • Monte Cinto : mon cintre.
  • Puy de Sancy : puits (rempli) de sangsues.
  • Crêt de la Neige : craie et neige.
  • Vignemale : vigne.
  • Grand ballon : ballon.
  • Soufrière : ouvrière.
  • Piton des Neiges : python et neige.
  • Montagne Pelée : peler.

Pour retenir l’altitude de chaque sommet, nous allons utiliser comme moyen mnémotechnique le système des articulations chiffrées.

Le système des articulations chiffrées est une technique de mémorisation qui consiste à associer un chiffre à un son pour faciliter sa mémorisation.

Chaque chiffre de zéro à neuf, correspond une consonne ou un son.

Le code associé à chaque chiffre est le suivant :

  • 0 : c (ce), s (se), z (ze), t (tion), x (ex : dix).
  • 1 : t, d.
  • 2 : n, ne, gne.
  • 3 : m, me.
  • 4 : r, re.
  • 5 : l, lle.
  • 6 : g (ge), j (je), ch (che), sh (sche).
  • 7 :  g (gue, ga), k (ke, ka), q (que), cue (cas).
  • 8 : f (fe), v(ve), ph (phe).
  • 9 : b, p.

Pour associer l’altitude à une image mentale vous pouvez utiliser la table de rappel du grand système que nous avons apprise dans l’article comment mémoriser facilement les chiffres ou les nombres.

Le Mont Blanc a une altitude de 4 809 mètres.

Nous allons utiliser la table de rappel du grand système pour retenir l’altitude du Mont Blanc.

Nous décomposons 4 809 en deux chiffres : 48 et 09.

Le nombre 48 correspond au code mnémonique ravin.

Le nombre 09 correspond au code mnémonique sapin.

Pour retenir le nombre 4 809 nous le relierons mentalement à un ravin et à un sapin.

Pour mémoriser toutes les montagnes de France métropolitaine et d’Outre-Mer, leurs points culminants en France et leurs altitudes, nous avons les associations mentales suivantes :

  • Alpes françaises : le Mont Blanc, 4 809 mètres.
    • Algues, manteau blanc, ravin et sapin.
  • Corse : le Monte Cinto, 2 706 mètres.
    • Écorce, mon cintre, nuque et singe.
  • Massif central : le Puy de Sancy, 1 885 mètres.
    • Centrale nucléaire, puits de sangsues, dauphin et filet.
  • Massif jurassien : le Crêt de la Neige, 1 718 mètres.
    • Jurer, craie et neige, ticket et dauphin.
  • Pyrénées : le Vignemale, 3 298 mètres.
    • Piranha, vigne, moine et bouffon.
  • Massif des Vosges : le Grand Ballon, 1 424 mètres.
    • Forge, ballon (de basket), taureau et noir.
  • Massif de Guadeloupe : la Soufrière, 1 467 mètres.
    • Loupe, ouvrière, taureau et chèque.
  • Massif des Hauts-de-La Réunion : le Piton des Neiges : 3 070 mètres.
    • Réunion, python et neige, maison et caisse.
  • Massif de Martinique : Montagne Pelée : 1 397 mètres.
    • Martini, peler, diamant et bague.

Bonus : le Massif armoricain.

Le Massif armoricain, situé dans l’Ouest de la France fait partie d’une ancienne chaîne de montagne, la chaîne varisque – appelée également chaîne hercynienne en France.

Le mont des Avaloirs, d’une hauteur de 416 mètres, est le point culminant du Massif armoricain.

Pour mémoriser le nom du Massif armoricain, le mont des Avaloirs qui est son point culminant et son altitude de 416 mètres nous pouvons utiliser les images mnémoniques suivantes :

  • Massif armoricain : armoire.
  • Mont des Avaloirs : abattoir.
  • 416 mètres : roi et donjon.

Pour la hauteur de 416 mètres, vous pouvez également prendre artichaut comme mnémonique.

  • 4 : R.
  • 1 : T.
  • 6 : CH.

A découvrir aussi.

Si cet article du blog éducatif  Apprendre 5 Minutes vous a plu, faites le connaitre autour de vous.

Comment Mémoriser les Montagnes de France facilement

Abonnez-vous pour être informé des nouvelles parutions d’articles.