Comment retenir les dates clés de la marseillaise vite et facilement

Comment apprendre et mémoriser les grandes dates de la Marseillaise, l’hymne national français ? Quel est l’histoire de la Marseillaise ? Pourquoi Rouget de Lisle a créé le « chant de guerre pour l’armée du Rhin » ?

Cliquez sur cet article d’ Apprendre 5 minutes. Vous trouverez, pour chaque date clé de la chanson, un résumé et des moyens mnémotechniques pratiques et efficaces pour vous en souvenir facilement et rapidement.

Nous avons sélectionné 7 grandes dates de la Marseillaise. Il vous suffira de 5 minutes pour apprendre et retenir les dates clés.

Sommaire

Les paroles de la Marseillaise

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

la marseillaise - les paroles de l'hymne de la France
La Marseillaise : les paroles de l’hymne national français.

Rouget de Lisle a écrit les 6 premiers couplets.  Le septième couplet, appelé également « couplet des enfants », complète l’hymne national.

Cliquez sur le lien ci-après si vous voulez apprendre et retenir les paroles de la Marseillaise.

Sommaire.

Histoire de la Marseillaise.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

la marseillaise - dates clés
Les grandes dates de la Marseillaise, hymne national français

20 avril 1792 : la France déclare la guerre à l’Autriche.

La reine Marie-Antoinette est la sœur de Léopold II, roi de Bohème et de Hongrie. La fuite du roi Louis XVI et de sa famille et leur arrestation à Varennes des 20 et 21 juin 1791, ainsi que la présence près des frontières de l’armée des émigrés royalistes français, vont entrainer la guerre avec l’Europe.

Le 20 avril 1792, l’Assemblée législative, sur proposition du roi Louis XVI, déclarent la guerre à l’Autriche, alliée à la Prusse. C’est le début des guerres de la révolution française.

25 avril 1792 : Rouget de Lisle compose le chant de guerre pour l’armée du Rhin.

En 1791, Claude Joseph  Rouget de Lisle, capitaine du génie rejoint l’armée du Rhin à la garnison de Strasbourg. Il est affecté au bataillon « les enfants de la patrie ».

Rouget de Lisle est un passionné de musique, en particulier de violon. Il fréquente les milieux artistiques de la ville.

Le 24 avril 1792, au cours d’une réception en l’honneur des officiers de la garnison, le baron Philippe Frédéric de Dietrich, maire de la ville de Strasbourg, demande au capitaine du génie Rouget de Lisle d’écrire le champ de l’armée du Rhin.

Rouget de Lisle, rentré chez lui, écrit et compose le chant de guerre pour l’armée du Rhin dans la nuit du 24 au 25 avril 1792. Il le dédit au maréchal de Luckner, commandant de l’armée du Rhin.

Le soir du 25 avril 1792, lors du diner offert par le maire, il présente le chant qu’il vient d’écrire et composer.

22 juin 1792 : Le docteur François Mireur chante et popularise le chant de guerre pour l’armée du Rhin.

Le docteur François Mireur, futur général de brigade, vient à Marseille pour organiser la marche des volontaires du Midi.

Le 22 juin 1792, il entonne le chant de guerre pour l’armée du Rhin, composé par Rouget de Lisle, pendant le repas donné en son honneur par le club des Amis de la Constitution.

L’enthousiasme est tel, que le lendemain, le journal des départements méridionaux le publie.

Un tirage est distribué en juillet aux volontaires marseillais qui le chanteront lors de leur marche vers Paris.

30 juillet 1792 : les marseillais entrent à Paris en chantant.

Sur leur chemin, les fédérés marseillais popularisent le chant de guerre pour l’armée du Rhin.

Le 30 juillet 1792, les fédérés marseillais entrent à Paris en entonnant leur chant de marche.

La foule, enthousiaste, l’appellera d’abord chant des Marseillais, puis la Marseillaise, en hommage aux volontaires qui le lui ont fait connaitre.

14 juillet 1795 : la Marseillaise est déclarée chant national.

Toutefois, ce chant n’est cependant pas très apprécié sous la Terreur. Le maréchal de Luckner est guillotiné le 4 janvier 1794. Rouget de Lisle est emprisonné mais il échappe à la guillotine.

La chute de Robespierre le 27 juillet 1794 entraine les députés « Thermidoriens » de la Convention dans une réaction contre les institutions.

Le 14 juillet 1795, la Convention décrète que la Marseillaise devient chant national de la France, après l’avoir écouté en séance jouer par l’orchestre de l’Institut national de musique.

14 février 1879 : La Marseillaise devient hymne national.

La Marseillaise connait une histoire mouvementée.

Elle est interdite sous l’Empire, puis sous la Restauration, à cause de son caractère trop révolutionnaire.

Elle réapparait pendant la révolution de 1830.

Le Second empire l’interdit à nouveau.

Le 14 février 1879, la Chambre des députés de la IIIème république, craignant un retour de la monarchie, déclarent la Marseillaise hymne national.

 23 avril 2005 : Apprentissage obligatoire de la Marseillaise à l’école.

Le 06 octobre 2001, lors du match de football entre la France et l’Algérie,  une partie des spectateurs perturbe l’exécution de la Marseillaise par leurs sifflets, en présence du premier ministre Lionel Jospin.

Ces incidents marquent l’opinion.

Le 11 mai 2002, en finale de la coupe de France de football, des supporteurs corses sifflent la Marseillaise. Le président de la République Jacques Chirac quitte momentanément la tribune.

Le 18 mars 2003, la loi pour la sécurité intérieure, appelée également loi Sarkozy II, crée un délit d’outrage au drapeau national ou à l’hymne national.

Le 23 avril 2005, la loi Fillon d’orientation et de programme pour l’avenir de l’école rend obligatoire l’apprentissage de l’hymne national et de son histoire.

Sommaire.

Comment mémoriser les grandes dates de l’histoire de la Marseillaise.

Nous avons vu dans les articles comment mémoriser facilement les dates de l’histoire et comment retenir les dates clés de la révolution française plusieurs techniques de mémorisation efficaces pour retenir les dates sur le long terme.

Nous allons les réutiliser pour retenir les dates clés de la Marseillaise.

Technique de mémorisation.

Nous allons apprendre les dates de la Marseillaise à l’aide de la table de rappel du grand système que nous avons appris dans l’article comment mémoriser facilement les chiffres ou les nombres.

Pour retenir plus facilement les événements à mémoriser, nous classerons les dates par année, mois et jour.

Nous classerons les mois de 1 à 12 et les jours de 01 à 31.

Nous allons rattacher l’année, le mois, le jour, l’évènement à un objet ou un personnage et former une image mentale et créer une histoire.

Le cerveau adore les histoires et fonctionne par association. Associer, c’est créer des liens entre des objets, des personnages, des émotions, etc. Plus les liens seront forts et plus il sera facile de se souvenir.

Nous allons apprendre et mémoriser les histoires mentales que nous avons créées. Nous allons associer et retenir ainsi facilement et à long terme la date et l’événement.

Comme il n’y a pas d’ambiguïté dans les dates à retenir, nous n’utiliserons que la table de rappel du grand système pour lier l’année, le mois et le jour à des images.

20 avril 1792 : la France déclare la guerre à l’Autriche.

La table de rappel du grand système associe le nombre 17 à un ticket et le nombre 92 à un bonnet.Nous allons associer l’année 1792 à un ticket et un bonnet.

Le mois d’avril est le quatrième mois de l’année. Le roi est le code associé au chiffre 4.

Nous allons associer le jour – 20 – à une noce.

Pour symboliser le début de la guerre, nous utiliserons la baïonnette comme image. Pour renforcer la mémorisation de l’événement nous ajouterons une aigle noire à deux têtes, symbole de l’Autriche.

Il nous reste à créer une petite histoire en prenant les images dans l’ordre, c’est à dire :

20 avril 1792 : ticket, bonnet, roi, noce, baïonnette.

Par exemple, nous voyons des tickets avec des jambes et des bras coiffés d’un bonnet phrygien qui s’approchent du roi. Le roi est à une noce. Les invités de la noce sont des baïonnettes et une aigle noire à deux têtes.

Imaginez l’histoire qui vous passe par la tête. Elle peut être farfelue comme ici. Ce qui compte, c’est qu’elle soit mémorable. Plus elle marquera  votre esprit et plus elle sera facile à se souvenir.

25 avril 1792 : Rouget de Lisle compose le chant de guerre pour l’armée du Rhin.

Pour représenter la création de la chanson à Strasbourg, nous allons imaginer une cigogne, qui symbolisera Strasbourg et l’Alsace.et un bébé pour représenter la création, la naissance de la chanson.

25 avril 1792 : ticket, bonnet, roi, nouille, cigogne, bébé.

Nous pouvons, par exemple, utiliser l’histoire mentale suivante : un ticket, coiffé du bonnet phrygien mange avec le roi un plat de nouilles.Ils entendent un chant dans le ciel. Ils lèvent la tête et aperçoivent une cigogne qui claquette en portant dans un couffin bleu blanc rouge un bébé.

22 juin 1792 : Le docteur François Mireur chante et popularise le chant de guerre pour l’armée du Rhin.

Pour symboliser le docteur François Mireur en train de chanter à Marseille, nous allons imaginer un chanteur en train d’entonner la chanson devant le port de Marseille.

Le mois de juin est le sixième mois de l’année. Le chat est le code associé au chiffre 6.

Une naine représente le chiffre 22.

22 juin 1792 : ticket, bonnet, chat, naine, chanteur.

Tenant un grand ticket à une main (ou une patte pour le chat) et agitant leur bonnet de l’autre, un chat et une naine écoutent avec enthousiasme un chanteur devant le port de Marseille.

30 juillet 1792 : les marseillais entrent à Paris en chantant.

La tour Eiffel symbolise la ville de Paris.

Le mois de juillet est le septième mois de l’année. Une quille correspond au chiffre 7.

Une maison représente le chiffre 30.

30 juillet 1792 : ticket, bonnet, quille, maison, tour Eiffel.

Nous imaginons un ticket et un bonnet qui jouent aux quilles. Ils lancent une boule en forme de maison pour faire tomber les quilles. Ils jouent sur le champ de Mars en face de la tour Eiffel.

14 juillet 1795 : la Marseillaise est déclarée chant national.

Le nombre 95 correspond à une pelle.Nous allons associer l’année 1795 à un ticket et une pelle.

14 juillet 1795 : ticket, pelle, quille, taureau, chanteur.

Nous voyons un ticket qui se sert d’une pelle comme d’une canne de golf et d’une quille comme d’une balle de golf. Il envoie la quille sur un taureau et l’assomme alors que celui-ci fonce vers un chanteur qui se trouve à côté du drapeau bleu blanc rouge.

14 février 1879 : La Marseillaise devient hymne national.

La table de rappel du grand système associe le nombre 18 à un dauphin et le nombre 79 à une cape.Nous allons associer l’année 1879 à un dauphin et une cape.

Le mois de février est le deuxième mois de l’année. La noix est le code associé au chiffre 2.

Nous allons associer le jour – 14 – à un taureau.

Pour symboliser l’hymne national, nous utiliserons la partition de musique comme image. Pour renforcer la mémorisation de l’événement nous ajouterons le drapeau français, symbole national.

14 février 1879 : dauphin, cape, noix, taureau, partition de musique, drapeau français.

Pour l’histoire à mémoriser, nous pouvons imaginer un dauphin avec une cape sur le dos et une noix avec un corps de taureau en train de lire une partition de musique écrite sur un drapeau bleu blanc rouge.

 23 avril 2005 : Apprentissage obligatoire de la Marseillaise à l’école.

Pour l’année 2005, le chiffre 20 correspond à une noce et le chiffre 05 au salon.

Le mois d’avril est le quatrième mois de l’année. Le roi est le code associé au chiffre 4.

Nous allons associer le jour – 23 – au cinéma.

Pour l’événement, nous utiliserons une maison avec école écrit sur la façade pour représenter l’école. L’école se trouve à côté du port de Marseille.

23 avril 2005 : noce, salon, roi, cinéma, école.

Nous pouvons, par exemple, imaginer comme histoire une noce qui se tient dans un grand salon. Le roi arrive. Le salon se transforme en cinéma. Sur l’écran apparait l’école. Nous apercevons en fond le port de Marseille.

Procédez ainsi avec toutes les dates de l’histoire que vous voulez retenir.

Avec l’habitude, les images viendront de plus en plus vite et facilement. Vous arriverez à mémoriser sans effort les grandes dates.

A découvrir aussi.

 

 

Publicités

la marseillaise – paroles – comment apprendre une chanson rapidement et facilement

Vous cherchez comment apprendre par cœur et retenir rapidement et facilement les paroles de la Marseillaise ?

Cliquez sur cet article d’ Apprendre 5 minutes et vous saurez en 5 minutes comment mémoriser les paroles des 7 couplets de l’hymne national français grâce à nos techniques de mémorisation.

Vous saurez comment se souvenir définitivement d’une chanson ou une poésie en appliquant la même méthode.

Sommaire

Les paroles de la Marseillaise

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

la marseillaise - les paroles de l'hymne de la France
La Marseillaise : les paroles de l’hymne national français.

Rouget de Lisle a écrit les 6 premiers couplets de la Marseillaise.  Un septième couplet, appelé également « couplet des enfants », complète l’hymne national.

Premier couplet

Allons enfants de la Patrie,
Le jour de gloire est arrivé !
Contre nous de la tyrannie
L’étendard sanglant est levé, (bis)
Entendez-vous dans les campagnes
Mugir ces féroces soldats ?
Ils viennent jusque dans vos bras
Égorger vos fils, vos compagnes !

Refrain

Aux armes, citoyens,
Formez vos bataillons,
Marchons, marchons !
Qu’un sang impur
Abreuve nos sillons !

Couplet 2

Que veut cette horde d’esclaves,
De traîtres, de rois conjurés ?
Pour qui ces ignobles entraves,
Ces fers dès longtemps préparés ? (bis)
Français, pour nous, ah ! quel outrage !
Quels transports il doit exciter !
C’est nous qu’on ose méditer
De rendre à l’antique esclavage !

Refrain

Couplet 3

Quoi ! des cohortes étrangères
Feraient la loi dans nos foyers !
Quoi ! ces phalanges mercenaires
Terrasseraient nos fiers guerriers ! (bis)
Grand Dieu ! par des mains enchaînées
Nos fronts sous le joug se ploieraient
De vils despotes deviendraient
Les maîtres de nos destinées !

Refrain

Couplet 4

Tremblez, tyrans et vous perfides
L’opprobre de tous les partis,
Tremblez ! vos projets parricides
Vont enfin recevoir leurs prix ! (bis)
Tout est soldat pour vous combattre,
S’ils tombent, nos jeunes héros,
La terre en produit de nouveaux,
Contre vous tout prêts à se battre !

Refrain

Couplet 5

Français, en guerriers magnanimes,
Portez ou retenez vos coups !
Épargnez ces tristes victimes,
À regret s’armant contre nous. (bis)
Mais ces despotes sanguinaires,
Mais ces complices de Bouillé,
Tous ces tigres qui, sans pitié,
Déchirent le sein de leur mère !

Refrain

Couplet 6

Amour sacré de la Patrie,
Conduis, soutiens nos bras vengeurs
Liberté, Liberté chérie,
Combats avec tes défenseurs ! (bis)
Sous nos drapeaux que la victoire
Accoure à tes mâles accents,
Que tes ennemis expirants
Voient ton triomphe et notre gloire !

Refrain

Couplet 7 (appelé « couplet des enfants »)

Nous entrerons dans la carrière
Quand nos aînés n’y seront plus,
Nous y trouverons leur poussière
Et la trace de leurs vertus (bis)
Bien moins jaloux de leur survivre
Que de partager leur cercueil,
Nous aurons le sublime orgueil
De les venger ou de les suivre
!

Refrain

Sommaire.

Comment mémoriser les paroles de la Marseillaise.

Comment apprendre par cœur les paroles d’une chanson ou d’un poème ?

Mémoriser un texte peut sembler difficile au premier abord.

Pourtant, il existe des techniques de mémorisation efficaces et simples à mettre en œuvre.

Nous allons en utiliser quelques unes pour apprendre et retenir les paroles de la Marseillaise.

Se détendre et se concentrer.

Avant d’apprendre le texte de la Marseillaise, l’idéal est de choisir le moment de la journée où vous êtes le plus en forme et le plus concentré.

Supprimez ce qui vous empêche de vous concentrer : bruit, distraction, stress, manque de sommeil, mauvaise alimentation, etc.

Trouvez un endroit confortable, éclairé correctement pour stimuler votre cerveau. adoptez une posture qui facile votre circulation sanguine pour bien irriguer votre  corps.

Faites régulièrement des pauses pour vous détendre, respirer et quelques pas pour oxygéner votre cerveau.

Écrire et lire en même temps le texte de la chanson.

Cette technique va vous permettre de vous concentrer sur chaque vers de la chanson en mobilisant vos yeux, votre voix et votre main. C’est le premier travail de mémorisation. Écrire n’est pas indispensable mais cela renforcera votre mémoire en laissant le temps à votre cerveau de faire des associations d’idées pour chaque groupe de mots.

 Observer  la structure de la chanson.

Nous allons analyser la structure de la Marseillaise pour repérer la façon dont les rimes sont disposées ainsi que les éléments répétitifs.

Le texte à apprendre comprend 7 couplets et un refrain.

Le refrain revenant entre chaque couplet, il suffira de l’apprendre une seule fois et de le chanter ou le réciter après chaque couplet.

Chaque couplet comprend 8 vers.

Le quatrième vers est chanté deux fois de suite.

Pour chaque couplet, les rimes suivent la même structure ABAB (bis) ABBA.

Connaitre le contexte de la Marseillaise.

Comprendre le texte de la chanson est une phase importante du processus de mémorisation.

Connaitre le contexte dans lequel l’auteur a écrit la chanson permet d’en saisir dans quel état d’esprit il l’a composé, quel message ou quelle émotion il veut faire passer.

Rouget de Lisle a écrit la Marseillaise dans un contexte révolutionnaire, après que la France ait déclaré la guerre à l’Autriche.

C’est un chant de guerre pour l’armée du Rhin, écrit alors qu’il est en garnison à Strasbourg, affecté au bataillon « les enfants de la patrie ». Il s’adresse aux soldats afin de les encourager à se battre.

La musique est simple, afin d’être facile à retenir, avec un rythme de marche entrainant destiné aux soldats.

Comprendre les paroles de la chanson.

Prenez le temps de lire le texte pour en comprendre le sens, chaque mot, chaque expression afin de faciliter le travail de mémorisation à long terme du cerveau.

Au cours de la lecture, des images vont commencer à apparaître dans votre esprit. Votre cerveau cherche à donner du sens à ce que vous lisez. Il vous rappellera peut-être des souvenirs qu’il cherchera à associer, à rattacher à ce que vous lisez.

 Couplet 1 : lutter contre la tyrannie.

Allons enfants de la patrie,
Le jour de gloire est arrivé !
Contre nous de la tyrannie,
L’étendard sanglant est levé, (bis)
Entendez-vous dans les campagnes
Mugir ces féroces soldats ?
Ils viennent jusque dans vos bras
Égorger vos fils, vos compagnes !

« Allons enfants de la patrie » : Le 1er vers est impératif. Il s’adresse au bataillon où est affecté Rouget de Lisle. Cette formule fait en même temps appel au patriotisme des soldats.

« Le jour de gloire est arrivé ». Il annonce la victoire afin d’encourager les soldats.

« Contre nous de la tyrannie, l’étendard sanglant est levé ». Il s’agit de se défendre de l’ennemi (le tyran) – les monarchies européennes – qu’il faut combattre jusqu’à la mort.

« Entendez-vous dans les campagnes ». Le 5ème vers est interrogatif.

« Mugir ces féroces soldats ? » . Les termes « mugir » et « féroces » accentuent le côté bestial des ennemis.

« Ils viennent jusque dans vos bras
Égorger vos fils, vos compagnes ! »

Avec l’expression « Ils viennent », nous voyons les ennemis arriver et égorger les femmes et les enfants.

Refrain

Aux armes, citoyens,
Formez vos bataillons,
Marchons, marchons !
Qu’un sang impur
Abreuve nos sillons !

« Qu’un sang impur abreuve nos sillons ». Le « sang impur » symbolise les citoyens révolutionnaires, le peuple français par opposition au « sang bleu », au « sang pur » qui symbolise la noblesse. Pendant la Révolution française, beaucoup de nobles ont émigré à l’Étranger et formé une armée aux frontières.

Ce sang impur est celui du peuple qui préfère le verser en se battant plutôt qu’abandonner la France à ses ennemis.

Les sillons symbolisent les tranchées creusées dans les champs de bataille. Le sang des soldats républicains, morts en combattant, vient nourrir, abreuver la terre.

Couplet 2 : se défendre pour rester libre.

Que veut cette horde d’esclaves,
De traîtres, de rois conjurés ?
Pour qui ces ignobles entraves,
Ces fers dès longtemps préparés ? (bis)
Français, pour nous, ah ! quel outrage !
Quels transports il doit exciter !
C’est nous qu’on ose méditer
De rendre à l’antique esclavage !

Pendant la révolution, le peuple s’est libéré de la monarchie absolu. Il ne veut plus revenir à l’Ancien Régime,  où il se considérait comme esclave : le Tiers État faisait toutes les corvées, payait des taxes à la noblesse et au clergé, ainsi que les impôts au roi.

Couplet 3 : l’ennemi voudrait régner sur le peuple en despote.

Quoi ! des cohortes étrangères
Feraient la loi dans nos foyers !
Quoi ! ces phalanges mercenaires
Terrasseraient nos fiers guerriers ! (bis)
Grand Dieu ! par des mains enchaînées
Nos fronts sous le joug se ploieraient
De vils despotes deviendraient
Les maîtres de nos destinées !

Couplet 4 : combattre l’ennemi.

Tremblez, tyrans et vous perfides
L’opprobre de tous les partis,
Tremblez ! vos projets parricides
Vont enfin recevoir leurs prix ! (bis)
Tout est soldat pour vous combattre,
S’ils tombent, nos jeunes héros,
La terre en produit de nouveaux,
Contre vous tout prêts à se battre !

Couplet 5 : faire appel à la fraternité universelle et combattre les despotes.

Français, en guerriers magnanimes,
Portez ou retenez vos coups !
Épargnez ces tristes victimes,
À regret s’armant contre nous. (bis)
Mais ces despotes sanguinaires,
Mais ces complices de Bouillé,
Tous ces tigres qui, sans pitié,
Déchirent le sein de leur mère !

Le 5ème couplet  demande aux français d’être magnanime et d’épargner « ces tristes victimes, à regret s’armant contre nous ». Il fait appel à la fraternité entre les peuples mais rappelle qu’il faut combattre les despotes.

Le marquis de Bouillé est le général en chef de l’armée de Meuse, Sarre-et-Moselle qui organisa la fuite de Louis XVI et de sa famille à Varennes le 20 juin 1791. Émigré à la suite de cet échec à Coblence, il cherche à mobiliser les monarchies européennes pour envahir la France et délivrer le roi Louis XVI.

Couplet 6 : faire triompher la liberté.

Amour sacré de la Patrie,
Conduis, soutiens nos bras vengeurs
Liberté, Liberté chérie,
Combats avec tes défenseurs ! (bis)
Sous nos drapeaux que la victoire
Accoure à tes mâles accents,
Que tes ennemis expirants
Voient ton triomphe et notre gloire !

Le 6ème couplet se termine en apothéose en associant la patrie à la liberté. Il encourage les combattants de l’armée du Rhin et leur montre la victoire.

Couplet 7 : Poursuivre le combat.

Nous entrerons dans la carrière
Quand nos aînés n’y seront plus,
Nous y trouverons leur poussière
Et la trace de leurs vertus (bis)
Bien moins jaloux de leur survivre
Que de partager leur cercueil,
Nous aurons le sublime orgueil
De les venger ou de les suivre
!

Rouget de Lisle a écrit les 6 premiers couplets.

Le 7ème couplet, dit « couplet des enfants » a été rajouté pour la fête civique du 14 octobre 1792.

Les générations futures doivent poursuivre le combat pour la liberté et contre la tyrannie.

 La technique de mémorisation : la chambre romaine.

Le travail préparation de mémorisation réalisé, vous allez pouvoir créer des images mentales pour chaque idée clé de la chanson et les mémoriser dans l’ordre.

Nous allons utiliser un moyen mnémotechnique simple et efficace qui remonte à l’antiquité : le système de la chambre romaine.

  • Choisissez une pièce de votre maison, votre appartement que vous connaissez bien.
  • Choisissez 8 endroits précis où vous placerez les couplets et le refrain.
  • Parcourez la pièce mentalement dans l’ordre pour retrouver les couplets et le refrain.

L’idéal est de choisir une pièce en rapport avec la chanson.

Comme la chanson s’appelle la Marseillaise, nous pouvons par exemple l’associer au savon de Marseille et choisir comme pièce la salle de bain.

Comme il s’agit de l’hymne national qui est un des symbole de la république française, si vous avez une pièce dans lequel se trouve par exemple un drapeau français, autre symbole de France, vous pouvez également choisir cet endroit.

Ce sont quelques exemples d’emplacement que vous pouvez choisir.

Si vous manquez de place pour placer vos images ou si cela vous arrange, n’hésitez pas à les stocker à proximité.

Dans notre exemple, nous choisirons la salle de bain.

Créer les images à mémoriser.

Nous allons stocker dans notre pièce les idées clés de la chanson que nous représenterons sous forme d’images mentales.

Nous allons ranger les images tout au long du parcours que nous avons choisi dans la pièce. Plus tard, en parcourant mentalement notre chemin, nous retrouverons les images clés dans l’ordre.

Pour le couplet 1, le premier endroit est devant la porte de la salle de bain.

« Allons enfants de la patrie, » : Pour la première image, nous allons voir des enfants devant la porte de la salle de bain.

« Le jour de gloire est arrivé ! » : Nous allons imaginer les enfants éblouis par la lumière du jour.

« Contre nous de la tyrannie,
L’étendard sanglant est levé, (bis) » : Nous voyons un roi qui brandit un drapeau couvert de sang.

« Entendez-vous dans les campagnes » : Les enfants ont une oreille gigantesque, ils portent leur main à l’oreille pour écouter.

Mugir ces féroces soldats ? » :  ils entendent et ils voient dans la salle de bain des taureaux debout qui brandissent des épées.

« Ils viennent jusque dans vos bras » : les taureaux s’approchent.

« Égorger vos fils, vos compagnes ! » : Nous voyons les taureaux égorger les enfants.

Pour le refrain, nous allons utiliser le couloir à proximité de la salle de bain.

« Aux armes, citoyens, Formez vos bataillons, » : nous voyons,dans le couloir, plusieurs personnes, coiffés du bonnet phrygien, se précipiter vers des lances et se regrouper.

« Marchons, marchons ! » : ils avancent en marchant.

« Qu’un sang impur » : ils enfoncent leurs lances dans les taureaux qui se mettent à saigner.

« Abreuve nos sillons ! » : le sang des taureaux coule à flot sur le sol dans lequel se trouvent plusieurs sillons.

Procédez ainsi pour chaque couplet de la Marseillaise. L’histoire mentale que vous construisez peut être absurde. Si elle est chargée d’émotion et très visuelle, votre cerveau la retiendra facilement.

Vous n’avez pas besoin de mémoriser chaque mot. Si vous avez lu plusieurs fois la chanson, si vous avez bien assimilé les paroles de la chanson, après avoir retrouvé chaque idée clé, votre cerveau complétera automatiquement chaque vers.

Mémoriser définitivement les paroles de la chanson.

Maintenant que nous avons créé nos histoires, il nous reste à les mémoriser et les retenir définitivement.

Nous allons utiliser pour cela comme technique de mémorisation les répétitions espacées.

Cette technique repose essentiellement sur les travaux sur la mémoire et l’apprentissage du philosophe allemand Hermann EBBINGAUS.

Afin de ne pas surcharger notre cerveau, nous oublions les informations que nous recevons et de plus en plus vite au fur et à mesure que le temps passe.

Toutefois, il observa qu’au bout d’un certain temps, certaines informations restent en mémoire et qu’en rafraichissant nos connaissances régulièrement et de façon espacée dans le temps, l’oubli était de plus en plus lent.

Pour mémoriser de façon optimale, nous devons bien ancrer nos images dans notre mémoire en les visualisant souvent au début puis les réviser juste avant d’oublier.

Pour mémoriser la chanson, une fois que vous aurez réussi à la chanter ou la réciter une fois, vous pouvez procéder de la manière suivante; ce que nous appellerons la « méthode des uns » :

  • Répéter de suite.
  • Recommencer une minute après.
  • Répéter encore une fois la minute qui suit.
  • Répéter 10 minutes après.
  • Recommencer une heure après.
  • Recommencer 10 heures après (ou avant de vous endormir).
  • Recommencer 10 heures après (ou au réveil).
  • Répéter un jour après.
  • Laisser passer un jour sans répéter.
  • Réviser le lendemain.
  • Répéter une autre fois dans la semaine (3 jours après par exemple).
  • Réviser une semaine après.
  • Laisser passer une semaine.
  • Réviser la semaine suivante.
  • Réviser le mois suivante.
  • Laisser passer un mois.
  • Réviser le mois suivant.
  • Réviser un semestre après.
  • Rafraichir la mémoire tous les semestres.

En procédant ainsi, votre mémorisation à long terme sera très forte.

Au fur et à mesure des rappels, les images mentales que vous aviez créées vont apparaitre sans effort de plus en plus rapidement et facilement.

Sommaire.

A découvrir aussi.