Comment Mémoriser les Départements et Préfectures vite et facilement.

Comment Mémoriser les Départements et Préfectures vite et facilement

Comment mémoriser les Départements et les Préfectures vite et facilement.

Vous voulez mémoriser la liste des départements français avec leur numéro et le nom de la préfecture  ?

Vous voulez apprendre à retenir à quel département correspond un code postal ?

Vous voulez vous retenir le nom de la préfecture d’un département.

Vous cherchez des mnémoniques pour chaque département ?

Lisez cet article d’ Apprendre 5 minutes pour apprendre comment mémoriser vite et facilement la liste complète des départements français et des préfectures et des numéros grâce à cet exemple détaillé de la région Nouvelle-Aquitaine.

Vous saurez également comment situer les départements sur la carte de France avec notre exemple sur la région Nouvelle-Aquitaine.

Bienvenue sur Apprendre5minutes.  Vous voudrez certainement recevoir nos Livres numériques GRATUITS pour vous aider à Apprendre et Retenir facilement. Cliquez ici pour recevoir vos livres gratuitement ! 😃

Lire la suite
Comment mémoriser les nombres premiers facilement.

Comment Mémoriser les Nombres Premiers facilement

Comment mémoriser facilement les nombres premiers 2, 3, 5, 7, 11, 13, 17, 19, 23, 29, 31, 37, 41, 43, 47, 53, 59, 61, 67, 71, 73, 79, 83, 89, 97, etc. ?

Bienvenue sur Apprendre5minutes.  Vous voudrez certainement recevoir nos Livres numériques GRATUITS pour vous aider à Apprendre et Retenir facilement. Cliquez ici pour recevoir vos livres gratuitement ! 😃

Vous voulez déterminer rapidement si un nombre est un nombre premier ? Par exemple, pour résoudre des exercices de mathématique

Vous avez du mal à retenir les nombres et les séries de chiffres (numéro de téléphone, code, numéro de carte bancaire, etc).

Retenir des chiffres est un véritable casse-tête pour vous.

Pas de panique ! Il existe des techniques de mémorisation efficaces et faciles à apprendre et utiliser pour se souvenir de n’importe quelle séquence de chiffres rapidement et facilement.

Lisez ce cours gratuit de mémorisation en ligne du blog éducatif Apprendre 5 minutes pour apprendre comment retenir vite et facilement les 25 premiers nombres premiers jusqu’à 100 et plus encore.

A la fin de cet article, vous connaitrez les meilleures techniques de mémorisation pour retenir la liste des nombres premiers et vous pourrez vous entrainer grâce à nos exemples complets faisant appel aux principaux types de mémoire.

Vous trouverez des exemples détaillés, faciles à utiliser.

Vous trouverez également un jeu mathématique pour apprendre les nombres premiers en s’amusant.

Vous saurez reconnaître et lister les nombres premiers immédiatement et sans effort.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Comment mémoriser les nombres premiers facilement.
Comment mémoriser les nombres premiers facilement.

Sommaire

  • Définition d’un Nombre Premier.
  • Comment déterminer si un nombre est premier.
    • Règle générale.
    • Déterminer si un entier naturel inférieur à 100 est un nombre premier.
      • Observation.
      • Explication.
      • Calcul mental.
      • Méthode pour mémoriser les nombres premiers inférieurs à 100.
  • Comment mémoriser les nombres premiers.
    • Le principe.
    • La Méthode des Articulations Chiffrées.
      • La technique de mémorisation.
      • Mémoriser les nombres premiers jusqu’à 100.
    • Le Poème Numérique.
      • La technique de mémorisation.
      • Mémoriser les nombres premiers jusqu’à 100.
    • La stratégie de mémorisation Kinesthésique BARMAN.
      • La technique de mémorisation.
      • La marelle des nombres premiers.
  • A découvrir aussi.

Définition d’un Nombre Premier.

Un nombre premier est un entier naturel qui admet exactement deux diviseurs distincts entiers et positifs : 1 et le nombre lui-même.

Un nombre premier ne possède pas d’autres diviseurs.

Exemple : Le nombre 7 est un nombre premier car 1 et 7 sont les seuls diviseurs entiers positifs du nombre 7.

Article détaillé : Les Nombres Premiers jusqu’à 1000000 (un million)

Comment déterminer si un nombre est premier.

Règle générale.

Pour déterminer si un entier naturel supérieur ou égal à 2 est un nombre premier, il suffit de chercher un diviseur de l’entier naturel parmi les nombres premiers successifs inférieurs à la racine carrée de l’entier naturel.

S’il n’y a aucun diviseur parmi les nombres premiers jusqu’à la racine carré de l’entier naturel, celui-ci est premier.

Déterminer si un entier naturel est un nombre premier peut paraître long mais il existe une astuce simple et facile à utiliser pour déterminer rapidement si l’entier naturel est un nombre premier.

A part les entiers naturels 2 et 3 qui sont les deux premiers nombres premiers, tous les autres nombres premiers sont des multiples de 6 à plus ou moins 1 près, c’est-à-dire qu’ils sont de la forme 6n ± 1.

Soit p un nombre premier.

p > 3 ⇒ p = 6n ± 1

Déterminer si un entier naturel inférieur à 100 est un nombre premier.

Observation.

Par exemple, si nous observons les 25 nombres premiers jusqu’à 100 – 2, 3, 5, 7, 11, 13, 17, 19, 23, 29, 31, 37, 41, 43, 47, 53, 59, 61, 67, 71, 73, 79, 83, 89 et 97 – nous pouvons voir, que, tous les multiples de 6 ont au moins un nombre voisin qui est premier.

  • 5 = 6 – 1
  • 7 = 6 + 1
  • 11 = 12 -1 ( 12 = 6 x 2 )
  • 13 = 12 + 1 ( 12 = 6 x 2 )
  • 17 = 18 – 1 ( 18 = 6 x 3 )
  • 19 = 18 + 1 ( 18 = 6 x 3 )
  • 23 = 24 – 1 ( 24 = 6 x 4 )
  • 29 = 30 – 1 ( 30 = 6 x 5 )
  • 31 = 30 + 1 ( 30 = 6 x 5 )
  • 37 = 36 + 1 ( 36 = 6 x 6 )
  • 41 = 42 – 1 ( 42 = 6 x 7 )
  • 43 = 42 + 1 ( 42 = 6 x 7 )
  • 47 = 48 – 1 ( 48 = 6 x 8 )
  • 53 = 54 – 1 ( 54 = 6 x 9 )
  • 59 = 60 – 1 ( 60 = 6 x 10)
  • 61 = 60 + 1 ( 60 = 6 x 10 )
  • 67 = 66 + 1 ( 66 = 6 x 11 )
  • 71 = 72 – 1 ( 72 = 6 x 12)
  • 73 = 72 + 1 ( 72 = 6 x 12 )
  • 79 = 78 + 1 ( 78 = 6 x 13 )
  • 83 = 84 – 1 ( 84 = 6 x 14 )
  • 89 = 90 – 1 ( 90 = 6 x 15 )
  • 97 = 96 + 1 ( 96 = 6 x 16)

Explication.

Les nombres premiers supérieurs à 3 ( p > 3), respectent les conditions suivantes.

  • Nombres impairs : ils ne sont pas divisibles par 2.
  • Ils ne sont pas divisibles par 3.
  • 4 étant un multiple de 2, les multiples de 4 ne sont pas des nombres premiers.
  • Les multiples d’un nombre premier ne sont pas premiers.

Il reste à éliminer les nombres divisibles par 5 ou par 7.

10 est la racine carré de 100.

Le plus grand nombre premier inférieur à 10 est 7. Le travail d’élimination est terminé.

Calcul mental.

  • Un nombre est divisible par 2 si le dernier chiffre est 0, 2, 4, 6 ou 8.
  • Un nombre est divisible par 3 si la somme des chiffres qui le compose est un multiple de 3.
  • Un nombre est divisible par 5 si le dernier chiffre est 0 ou 5.
  • Un nombre est divisible par 7 si les dizaines (d) diminuées par deux fois les unités (u) forment un multiple de 7 (d – 2u). Par exemple 91 d = 9; u = 1; d – 2u = 9 – 2 x 1 = 7.

Méthode pour mémoriser les nombres premiers inférieurs à 100.

Pour utiliser la méthode basée sur l’observation pour retenir les nombres premiers inférieurs à 100, nous procédons comme suit:

  • 2 et 3 sont les 2 premiers des nombres premiers.
  • 5 et 7 sont des nombres premiers car ils ne sont pas divisibles par 2 ou 3.
  • Éliminer les nombres divisibles par 2, 3, 5 ou 7.

Trouver les multiples de 7 parmi les nombres inférieurs à 100 peut paraître difficile pour certaines personnes mais si nous faisons encore appel à l’observation, nous constatons, qu’une fois que nous avons éliminé les multiples de 2, 3 ou 5, il ne reste que trois multiples de 7 : 49, 77 et 91.

  • 49 = 7 x 7. 49 est le carré de 7. Il est facile à repérer.
  • 77 = 7 x 11. Il est évident à repérer.
  • 91 = 7 x 13. Il est un peu plus difficile à trouver mais si vous utilisez l’astuce vue dans le paragraphe  » Calcul mental » (d – 2u) – 91 d = 9; u = 1; d – 2u = 9 – 2 x 1 = 7 – nous le trouvons de suite.

Une astuce supplémentaire pour retenir les nombres premiers jusqu’à 20.

Tous les multiples de 6 jusqu’à 20 ont deux nombres voisins qui sont des nombres premiers.

2 nombres premiers jumeaux sont deux nombres premiers s’il ne diffèrent que de 2.

  • 6 x 1 = 6 5 et 7.
  • 6 x 2 = 12 11 et 13.
  • 6 x 3 = 18 17 et 19.

Comment mémoriser les nombres premiers.

Le principe.

Pour retenir les nombres premiers il existe plusieurs techniques de mémorisation.

Sans technique de mémorisation, les chiffres et les nombres sont difficiles à retenir car il s’agit de concepts abstraits.

Notre cerveau retient plus facilement ce qu’il peut appréhender avec nos cinq sens ou qu’il peut associer à une sensation ou à une émotion.

Pour retenir les nombres premiers, nous allons les associer à des personnages, des êtres vivants ou des objets concrets, plus faciles à appréhender, à se représenter.

Notre cerveau adore les histoires et les retient facilement.

Pour mémoriser les nombres premiers nous allons imaginer une ou plusieurs histoires avec les personnages et les objets associés aux nombres premiers.

Nous allons expliquer quelques techniques de mémorisation particulièrement efficaces.

A vous d’utiliser celle qui vous convient le mieux.

Si c’est plus efficace pour vous, vous pourrez mélanger plusieurs techniques de mémorisation.

Pour aller plus loin dans les techniques de mémorisation des nombres, lisez l’article Comment mémoriser facilement les chiffres ou les nombres.

Vous en trouverez des exemples d’utilisation dans les articles suivants :

La Méthode des Articulations Chiffrées.

La technique de mémorisation.

La méthode des articulations chiffrées, appelée aussi code chiffres-sons, système majeur (major system en anglais) ou grand système est un moyen mnémotechnique très efficace pour mémoriser les suites de chiffres.

La méthode des articulations chiffrées consiste à :

  • Convertir les chiffres en consonnes significatives ou en sons suivant un code défini,
  • A les associer à des mots en rajoutant des lettres pour les rendre concrets et les visualiser,
  • A créer une phrase ou une histoire.

A chaque chiffre de zéro à neuf, correspond une consonne ou un son. Voici le tableau complet des articulations chiffrées :

  • 0 : c (ce), s (se), z (ze), t (tion), x (ex : dix).
  • 1 : t, d.
  • 2 : n, ne, gne.
  • 3 : m, me.
  • 4 : r, re.
  • 5 : l, lle.
  • 6 : g (ge), j (je), ch (che), sh (sche).
  • 7 :  g (gue, ga), k (ke, ka), q (que), cue (cas).
  • 8 : f (fe), v(ve), ph (phe).
  • 9 : b, p.

Un moyen mnémotechnique pour retenir la table des codes-sons est la phrase rythmique de M. Aimé PARIS qui indique les principales articulations chiffrées. La première consonne de chaque mot reprend le code-son dans l’ordre.

Sot Tu Nous Mens. Rends Les Chants Que Fit Pan.

Mémoriser les nombres premiers jusqu’à 100.

Les nombres premiers jusqu’à 100 sont 2, 3, 5, 7, 11, 13, 17, 19, 23, 29, 31, 37, 41, 43, 47, 53, 59, 61, 67, 71, 73, 79, 83, 89 et 97.

Nous allons créer une association mentale pour chaque nombre premier à l’aide la méthode des articulations chiffrées.

Nous utiliserons, par exemple, la table de rappel du grand système vue dans l’article Comment mémoriser facilement les chiffres ou les nombres.

  • 2 : noix.
  • 3 : mât.
  • 5 : lion.
  • 7 : quille.
  • 11 : tête.
  • 13 : diamant.
  • 17 : ticket.
  • 19 : taupe.
  • 23 : cinéma.
  • 29 : nappe.
  • 31 : mouton.
  • 37 : Mickey.
  • 41 : râteau.
  • 43 : rame.
  • 47 : requin.
  • 53 : lama.
  • 59 : lapin.
  • 61 : château.
  • 67 : chèque.
  • 71 : couteau.
  • 73 : camion.
  • 79 : cape.
  • 83 : femme.
  • 89 : vapeur.
  • 97 : bague.

Pour retenir la liste des nombres premiers jusqu’à 100, nous allons imaginer une histoire avec ces associations mentales.

Pour créer une histoire facile à retenir, nous allons combiner la méthode des articulations chiffrées avec une autre technique de mémorisation : le système des liaisons.

Le système des liaisons – appelé également méthode des chaînes ou méthode des liens – est une technique de mémorisation basée sur l’image.

Le système des liaisons consiste à relier dans l’ordre les informations, rendues concrètes, entre elles en créant une histoire.

Par exemple

Sur la première marche du podium, une noix grimpe sur le mât où se trouve perché, tout en haut, un lion en train de jongler avec des quilles.
Sur la tête du lion se trouve un diamant qui tombe par terre sur un ticket, à côté d’une taupe.
La taupe prend le ticket et se rend au cinéma. Le film commence. On aperçoit une nappe qui flotte sur la mer et sur laquelle montent un mouton et Mickey.
Mickey prend un râteau posé sur la nappe, le transforme en rame qu’il utilise ensuite pour se défendre contre un requin.

Finalement, ils accostent sur une plage où se trouve un lama chevauché par un lapin qui se rend au château pour payer avec un chèque un couteau.

Puis, il s’approche d’un camion, découpe une cape qu’il donne à une femme qui traverse la vapeur pour aller chercher une bague.

Nous avons une histoire très visuelle et facile à retenir.

Vous pouvez renforcer le travail de mémorisation en créant une histoire faisant appel au maximum à vos sens, à ce qui déclenche une émotion forte en vous, en mettant du mouvement, de la couleur, de l’humour.

Le Poème Numérique.

La technique de mémorisation.

Le poème numérique est une technique de mémorisation permettant de se souvenir des informations en faisant appel à la mémoire auditive au moyen de phrases qui riment.

Pour favoriser le travail de mémorisation, vous pouvez apprendre le poème numérique en inventant ou mélodie ou en reprenant un air de chanson connu.

Si vous vous souvenez bien de la mélodie, vous retrouverez plus facilement les informations que vous avez associées.

C’est le principe des comptines que nous avions apprises dans notre enfance et que nous avons retenu naturellement.

Un exemple connu, pour illustrer la technique du poème numérique, est la comptine, la chanson pour enfant  « 1, 2, 3, nous irons au bois ».

« 1, 2, 3, nous irons au bois.

4, 5, 6, cueillir des cerises. »

7, 8, 9, dans un panier neuf.

10, 11, 12, elles seront toutes rouges. »

Mémoriser les nombres premiers jusqu’à 100.

Les nombres premiers jusqu’à 100 sont 2, 3, 5, 7, 11, 13, 17, 19, 23, 29, 31, 37, 41, 43, 47, 53, 59, 61, 67, 71, 73, 79, 83, 89 et 97.

La technique du poème numérique va nous permettre de retenir dans l’ordre les 25 nombres premiers.

A titre d’exemple, voici un exemple de poème numérique.

Comptine des nombres premiers.

2, 3, 5, voilà une cassette (7).
11, 13, 17 et un disque neuf (19).
23, 29, 31 pour le bal musette (37).
41, 43, 47 en l’honneur des cinq grands rois (53).
59, 61, 67 qui se reposent (71).
73, 79, 83 dans une cave neuve (89).
de l’attaque de quatre bandits celtes (97).

  • Cassette rime avec le nombre 7.
  • Disque neuf rime avec le nombre 19.
  • Musette rime avec le nombre 37.
  • Cinq grand rois rime avec le nombre 53.
  • Se reposent rime avec le nombre 71.
  • Cave neuve rime avec le nombre 89.
  • Quatre bandits celtes rime avec le nombre 97.

La stratégie de mémorisation Kinesthésique BARMAN.

La technique de mémorisation.

L’intelligence kinesthésique, c’est l’intelligence du mouvement et des émotions. C’est percevoir, maitriser et interpréter les émotions, les mouvements du corps, c’est manipuler des objets avec soin, faire des expériences.

Une personne qui a un profil kinesthésique a besoin de bouger, ressentir, manipuler, expérimenter pour apprendre et retenir.

Apprendre avec la mémoire kinesthésique, c’est apprendre en faisant appel à la stratégie de mémorisation BARMAN :

  • B : Bouger.
  • A : Être actif.
  • R : Ressentir.
  • MAN : Manipuler.

Avec la stratégie de mémorisation kinesthésique BARMAN, vous pouvez apprendre la liste des nombres premiers naturellement, en vous amusant et sans effort de plusieurs manières :

  • Apprendre en marchant.
  • Écrire, dessiner, colorier, découper, assembler les chiffres correspondant aux nombres premiers.
  • Jouer à la marelle.
  • Créer des cartes mémoire, un jeu de questions-réponses, des quiz et jouer avec.
  • Jouer au maître ou au professeur en essayant à votre tour d’apprendre aux autres les nombres premiers.
  • Etc.

La Marelle des Nombres Premiers.

Pour mémoriser les nombres premiers jusqu’à 100, nous pouvons apprendre les 25 nombres premiers jusqu’à 100 en jouant à la marelle des nombres premiers.

Les nombres premiers jusqu’à 100 sont 2, 3, 5, 7, 11, 13, 17, 19, 23, 29, 31, 37, 41, 43, 47, 53, 59, 61, 67, 71, 73, 79, 83, 89 et 97.

Il s’agit des mêmes règles de jeu que pour une partie de marelle classique.

  • Dessiner une aire de jeu la cas « terre »,  25 cases avec écrit dans chaque case un nombre premier (de 2 à 97) et la case « ciel ».
  • Le premier joueur se place sur la case « terre ».
  • Il lance le caillou sur la case marquée 2.
  • S’il a réussi, il saute à cloche pied au dessus de la case marquée 2 pour atterrir sur la case marquée 3.
  • Il passe ensuite à cloche pied sur les cases suivantes.
  • S’il arrive sur les cases doubles, il pose un pied sur chaque case en même temps.
  • Il repart ensuite à cloche pied sur les cases uniques et ainsi de suite.
  • Une fois arrivé sur les cases marquées 89 et 97 il fait volte-face et revient en sautant de la même manière qu’à l’aller.
  • Arrivé à la case marquée 3, il se penche pour ramasser le caillou se trouvant sur la case marquée 2.
  • Il saute alors par-dessus la case marquée 2 et se retrouve sur la case « terre ».
  • Recommencer ainsi jusqu’à ce qu’un des joueurs atteigne la case marquée 97 avec son caillou.
  • Pour gagner, le joueur lance le caillou sur la case « ciel » et refait le parcours aller / retour.

Vous pouvez, par exemple, utiliser les cases doubles pour les nombres premiers jumeaux, c’est-à-dire pour

  • 5 et 7.
  • 11 et 13.
  • 17 et 19.
  • 29 et 31.
  • 41 et 43.
  • 59 et 61.
  • 71 et 73.

En jouant à la marelle des nombres premiers, vous allez apprendre sans vous en rendre compte les 25 nombres premiers jusqu’à 100.

A découvrir aussi.

Cet article vous a plu ?

Allez encore plus loin en téléchargeant gratuitement mon livre numérique
Objectif : Apprendre facilement’.

Cliquez ici !

Vitesse de la lumière : 299 792 458 m/s.

Mémoriser la Vitesse de la Lumière : 299 792 458 m / s

Mémoriser la vitesse de la lumière : 299 792 458 m/s.

La vitesse de la lumière dans le vide est de 299 792 458 mètres par seconde, soit environ 3 × 108 m/s ou 300 000 kilomètres par seconde.

Bienvenue sur Apprendre5minutes.  Vous voudrez certainement recevoir nos Livres numériques GRATUITS pour vous aider à Apprendre et Retenir facilement. Cliquez ici pour recevoir vos livres gratuitement ! 😃

Comment retenir la vitesse de la lumière grâce à la mnémotechnie ?

Lisez cet article du blog éducatif Apprendre 5 minutes pour apprendre vite et facilement comment mémoriser la vitesse de la lumière dans le vide.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Vitesse de la lumière : 299 792 458 m/s.
Vitesse de la lumière : 299 792 458 m/s.

Sommaire

  • Quelle est la valeur de la vitesse de la lumière dans le vide.
    • Vitesse de la lumière en mètres par seconde.
    • Vitesse de la lumière en kilomètres par heure.
    • Vitesse de la lumière en années-lumière.
  • Pourquoi mémoriser la vitesse de la lumière dans le vide.
  • Mémoriser la vitesse de la lumière.
    • Retenir la vitesse de la lumière avec un poème.
    • Retenir la vitesse de la lumière avec la méthode des articulations chiffrées.
  • A découvrir aussi.

Quelle est la valeur de la vitesse de la lumière dans le vide.

En 1983, la Conférence générale des poids et mesures a défini la valeur exacte de la vitesse de la lumière dans le vide.

Vitesse de la lumière en mètres par seconde.

c = 299 792 458 m/s ou c = 2,99792458 x 10 8 m/s.

La vitesse de la lumière dans le vide est d’environ 300 000 km/s.

c ≈ 3 x 10 8 m/s ou c ≈ 3 x 10 5 km/s.

Vitesse de la lumière en kilomètres par heure.

Exprimée en kilomètres par heure, la valeur exacte de la vitesse de la lumière est

c = 1 079 252 848,8 km/h ou c = 1,0792528488 x 109 km/h.

c ≈ 1,08 x 109 km/h.

La vitesse de la lumière dans le vide parcourt un peu plus d’un milliard de kilomètres par heure.

c ≈ 109 km/h.

Vitesse de la lumière en années-lumière.

L’Union astronomique internationale a défini l’année-lumière (al), c’est-à–dire la distance parcourue par la lumière en une année julienne – une année julienne dure 365,25 jours.

al = 9 460 730 472 580,8 km ou al = 9 460,730 x 109 km.

La vitesse de la lumière dans le vide parcourt un peu moins de 10 000 milliards de kilomètres en une année.

Pourquoi mémoriser la vitesse de la lumière dans le vide.

La vitesse de la lumière est un constante physique très importante. Elle permet de définir des distances ou d’effectuer des calculs d’une grande précision.

Quelques exemples d’applications concrètes de la vitesse de la lumière :

  • Définition du mètre : Le mètre est la longueur parcourue dans le vide par la lumière pendant une durée de 1/299 792 458 secondes.
  • Distance entre la Terre et le soleil en minutes-lumière : 8 minutes et 19 secondes.
  • L’étoile la plus proche du système solaire, Proxima Centauri, est à 4,23 années-lumière de la Terre.
  • Formule d’équivalence masse – énergie d’Albert Einstein : E = mc2
  • formule de calcul de la longueur d’onde : c=λν .
    • λ (la lettre grecque lambda) est la longueur d’onde (en mètres).
    • ν⁡ (la lettre grecque nu) est la fréquence (en Hertz).
    • La constance physique c est la vitesse de la lumière dans le vide.
    • Dans le vide, le rayonnement électromagnétique se propage à la vitesse de la lumière, quelque soit sa longueur d’onde et sa fréquence.

Mémoriser la vitesse de la lumière.

Retenir la vitesse de la lumière avec un poème.

Si vous vous souvenez facilement des paroles d’une chanson, des conversations que vous entendez, si vous connaissez un grande nombre de mots ou que vous apprenez assez vite les langues étrangères, c’est que vous avez probablement une bonne mémoire auditive.

Un des moyens mnémotechniques pour se souvenir de la vitesse de la lumière consiste à retenir un poème.

La technique de mémorisation du poème numérique consiste à compter le nombre de lettres de chaque mot pour connaitre le chiffre correspondant.

Le chiffre zéro est un mot de 10 lettres.

Voici quelques exemples de phrases mnémotechniques pour retenir la vitesse de la lumière en mètres par seconde.

c= célérité = vitesse de la lumière dans le vide = 299 792 458 m/s.

« Ah, messagère admirable, lumière éclatante, je sais votre célérité. »

  • Ah : 2 lettres.
  • messagère : 9 lettres.
  • admirable : 9 lettres.
  • lumière : 7 lettres.
  • éclatante : 9 lettres.
  • je : 2 lettres.
  • sais : 4 lettres.
  • votre : 5 lettres.
  • célérité : 8 lettres.

Cette phrase mnémonique est facile à mémoriser car elle comporte deux crochets mémoriels : lumière, célérité.

La célérité de la lumière est la constante physique, notée c, synonyme de vitesse de la lumière dans le vide.

Voici un deuxième exemple de poème numérique pour retenir la vitesse exacte de propagation de la lumière dans le vide.

« La constante lumineuse restera désormais là, dans votre cervelle. »

  • La : 2 lettres.
  • constante : 9 lettres.
  • lumineuse : 9 lettres.
  • restera : 7 lettres.
  • désormais : 9 lettres.
  • là : 2 lettres.
  • dans : 4 lettres.
  • votre : 5 lettres.
  • cervelle : 8 lettres.

Retenir la vitesse de la lumière avec le méthode des articulations chiffrées.

La méthode des articulations chiffrées, appelée aussi code chiffres-sons, système majeur (major system en anglais) ou grand système est un moyen mnémotechnique très efficace pour mémoriser les suites de chiffres.

La méthode des articulations chiffrées consiste à :

  • Convertir les chiffres en consonnes significatives ou en sons suivant un code défini,
  • A les associer à des mots en rajoutant des lettres pour les rendre concrets et les visualiser,
  • A créer une phrase ou une histoire.

A chaque chiffre de zéro à neuf, correspond une consonne ou un son. Voici le tableau complet des articulations chiffrées :

  • 0 : c (ce), s (se), z (ze), t (tion), x (ex : dix).
  • 1 : t, d.
  • 2 : n, ne, gne.
  • 3 : m, me.
  • 4 : r, re.
  • 5 : l, lle.
  • 6 : g (ge), j (je), ch (che), sh (sche).
  • 7 :  g (gue, ga), k (ke, ka), q (que), cue (cas).
  • 8 : f (fe), v(ve), ph (phe).
  • 9 : b, p.

Pour retenir que la vitesse de la lumière dans le vide est de 299 792 458 mètres par seconde, nous allons utiliser la méthode suivante :

  • La découper en série de 2, 3 ou 4 chiffres.
  • Construire un mot avec la méthode des articulations chiffrées. On commence avec trois ou quatre chiffres et si l’on ne trouve pas de mot, on passe à deux.
  • Passer au groupe de chiffres suivant.
  • Trouver un mot correspondant.
  • Continuer ainsi jusqu’au derniers chiffres à retenir.
  • Construire une histoire avec les mots trouvés.
  • Retenir l’histoire mentale.

Nous obtenons les 3 mots suivants :

  • 299 = N (ou NE ou GNE), B (ou P), B (ou P). Nous prendrons par exemple le mot nabab. Nous pourrons nous représenter un gouverneur de l’Inde ou un homme très riche faisant étalage de sa richesse pour symboliser les 3 premier chiffres.
  • 792 = G (ou K ou Q ou CUE), B (ou P), N (ou NE ou GNE). Nous prendrons par exemple le mot cabane.
  • 458 = R, L (ou LLE), F (ou V ou PH). Nous prendrons par exemple le mot Ralph. Nous prenons comme image le personnage Ralph La Casse du dessin animé « Les mondes de Ralph » des studios Disney. Nous aurions pu également utiliser le mot relief.

Il ne nous reste plus qu’à imaginer une histoire avec les mots nabab, cabane et Ralph à l’aide la méthode des associations imagées.

« Un nabab court à toute vitesse vers une cabane, poursuivi par Ralph La Casse. »

Nous avons une histoire très visuelle et facile à retenir.

A découvrir aussi.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Système solaire.

Conquête spatiale.

Techniques de mémorisation.

Plan du blog Apprendre5minutes.

 

Cet article vous a plu ?

Allez encore plus loin en téléchargeant gratuitement mon livre numérique
Objectif : Apprendre facilement’.

Cliquez ici !

 

Apprendre les dates clés de l'histoire des JO.

Histoire des JO – mémoriser les grandes dates des jeux olympiques

Histoire des JO – mémoriser les grandes dates des jeux olympiques.

Histoire des JO : -776, premiers jeux olympiques à Olympie… 2018, jeux olympiques d’hiver à Pyeongchang. Prochains jeux olympiques : Paris (France), du 26 juillet 2024 au 11 août 2024.

Bienvenue sur Apprendre5minutes.  Vous voudrez certainement recevoir nos Livres numériques GRATUITS pour vous aider à Apprendre et Retenir facilement. Cliquez ici pour recevoir vos livres gratuitement ! 😃

Vous voulez apprendre et retenir vite et facilement les dates de l’histoire des jeux olympiques antiques et modernes ?

Vous cherchez des techniques de mémorisation efficaces pour vous souvenir des dates des JO ?

Lisez cet article d’ Apprendre 5 minutes pour apprendre comment mémoriser les grandes dates de l’histoire des jeux olympiques et retenir l’essentiel.

5 minutes par jour, pendant quelques jours, vous suffirons pour vous souvenir des dates clés des JO.

Nous avons sélectionné des méthodes particulièrement efficaces pour vous aider à retenir par cœur les dates des principaux événements des jeux olympiques.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Apprendre des dates clés de l'histoire des JO.
Apprendre les dates clés de l’histoire des JO.

Sommaire

  • Bref résumé de l’histoire des jeux olympiques.
  • Les grandes dates de l’histoire des jeux olympiques.
  • Comment mémoriser les dates de l’histoire des jeux olympiques.
  • A découvrir aussi.

 Bref résumé de l’histoire des jeux olympiques.

L’origine des JO remonte à la Grèce antique. Les premiers Jeux olympiques antiques furent célébrés en 776 av. J.-C.

Les Jeux olympiques antiques furent célébrés pendant plus de 1000 ans. En 393 après J.-C., l’empereur Théodose Ier abolit les Jeux olympiques antiques par décret, sous la pression religieuse, en interdisant la pratique des cultes païens.

Afin de rendre le sport plus populaire, le français Pierre de Coubertin réintroduit les jeux olympiques à la fin du XIXe siècle.

En 1896, les premiers jeux olympiques modernes ont lieu à Athènes en Grèce.

Les Jeux Olympiques modernes sont organisés tous les quatre ans. Ils ne seront annulés que pendant les deux guerres mondiales.

A l’origine, les jeux olympiques modernes ont lieu uniquement l’été.

En 1924, les premiers jeux olympiques d’hiver ont lieu à Chamonix, en France.

Les XXIII èmes jeux olympiques d’hiver ont lieu à Pyeongchang en Corée du Sud du 9 au 25 février 2018.

Les XXXIIe jeux olympiques d’été ont eu lieu à Tokyo au Japon du 23 juillet 2021 au 8 août 2021.

Les grandes dates de l’histoire des jeux olympiques.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Les Grandes dates des Jeux olympiques (884 av. J.-C - 2018).
Les grandes dates des Jeux olympiques (884 av. J.-C – 2018).

-884 : Iphitos, roi d’Élide en Grèce, instaure les jeux olympiques.

En 884 av. J.-C, Iphitos, roi d’Élide, en Grèce, afin d’apaiser les guerres et les maladies en Grèce consulte l’oracle de Delphes et instaure les jeux olympiques.

L’oracle de Delphes lui déclare que la colère des dieux ne pourra être calmée que si des Jeux olympiques sont organisés.

Iphitos obtient le soutien de Lycurgue, son puissant voisin de Sparte.

Il instaure immédiatement une trêve sacrée – la trêve olympique – suivie de jeux olympiques en l’honneur du dieu Zeus qui se dérouleront tous les 4 ans.

La période de 4 ans entre 2 jeux olympiques s’appelle une olympiade.

« Iphitos, descendant d’Oxylos, et contemporain de Lycurgue, qui donna des lois à Lacédémone, fit célébrer des jeux à Olympie, renouvela les fêtes olympiques, et la trêve dont l’usage avait cessé depuis un temps dont je déterminerai la durée, lorsqu’ayant à parler d’Olympie, j’expliquerai la cause de l’interruption des jeux. [6] Iphitos voyant donc que la Grèce était désolée par des divisions intestines et par une maladie contagieuse, crut devoir aller demander à l’oracle de Delphes un remède à tous ces maux; et la Pythie lui ordonna, dit-on, de rétablir les jeux Olympiques de concert avec les Éléens. Iphitos engagea aussi les Éléens à offrir des sacrifices à Héraclès, qu’ils regardaient auparavant comme leur ennemi. Suivant l’inscription qu’on voit à Olympie, Iphitos était fils d’Haemon ; la plupart des Grecs disent qu’il était fils de Praxonide ; mais suivant les anciens documents écrits des Éléens, son père portait le même nom que lui. »

Citation de PAUSANIAS – « Description de la Grèce » – Livre V ELIDE, chapitre IV.

-776 : Premiers jeux olympiques antiques, remportés par Corèbe d’Élis.

En -776, les premiers Jeux Olympiques se déroulent à Olympie, dans le royaume d’Élide.

Les Jeux Olympiques ne comportent qu’une épreuve, une course à pied, appelée le stadion, d’une longueur d’un stade – un stade a une longueur de 600 pieds d’Héraclès (soit 192,27 mètres). A partir de -724, d’autres épreuves viendront s’ajouter aux jeux olympiques.

En -776, Corèbe d’Élis est le premier champion olympique antique. Il remporte la course à pied (le stadion).

-580 : Les jeux olympiques se professionnalisent.

En -580, à Athènes, le législateur Solon promulgue une loi pour que chaque Athénien vainqueur des jeux olympiques reçoive 500 drachmes.

Solon promulgue cette loi afin de motiver les sportifs athéniens. Il officialise le professionnalisme déjà largement répandu dans toute la Grèce.

-516 : Milon de Crotone remporte son 6ème titre de champion olympique de lutte.

Le lutteur Milon de Crotone est le le plus prestigieux des champions olympiques antiques, avec 6 titres de champion olympique de lutte, le dernier en -516.

En -540, il remporte son premier titre de champion olympique de lutte en junior.

En -532, il emporte son premier titre de champion olympique de lutte en senior et le conservera pendant les 4 jeux olympiques suivants.

Il gagnera également 7 titres aux Jeux Pythiques, 9 titres aux Jeux Néméens et 10 titres aux Jeux Isthmiques.

Milon de Crotone est le le sportif le plus couronné de l’Antiquité.

-468 : Les jeux olympiques durent 5 jours.

A l’origine les jeux olympiques duraient un jour mais ne comportaient qu’une seule épreuve sportive.

Progressivement, de nouvelles compétitions sportives se sont rajoutées au fil des jeux olympiques.

En -684, les jeux olympiques antiques sont organisés sur 3 jours.

A partir de -468, la durée des jeux olympiques antiques est portée à 5 jours.

-146 : Première participation des romains aux jeux olympiques.

La conquête romaine de la Grèce ne marque pas le déclin des JO.

En -146, les romains participent pour la première fois aux jeux olympiques.

-80 : Sylla tente de transférer les jeux olympiques à Rome.

En 80 avant JC, le consul romain Sylla tente de déplacer les jeux olympiques d’Olympie à Rome.

Il attire de nombreux athlètes professionnel grecs, séduits par le montant des primes d’engagement et de victoire, afin de proposer le meilleur spectacle sportif.

Mais cette tentative ne connait pas de suite et les JO se poursuivront à Olympie.

393 : Théodose Ier interdit des jeux olympiques antiques.

L’empereur Théodose Ier, convertit au christianisme et influencé notamment par Saint Ambroise, évêque de Milan, décide d’interdire les JO en raison de leur caractère païen.

En 393 après J.-C, Théodose Ier interdit par décret la pratique des cultes et des jeux païens et par là l’organisation des jeux olympiques.

23 juin 1894 : Rétablissement des jeux olympiques.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Pierre de Coubertin (1863-1937), Rénovateur des Jeux Olympiques.
Pierre de Coubertin (1863-1937), Rénovateur des Jeux Olympiques.

(Création numérique : TinaRebou.com)

Pierre de Coubertin, persuadé de l’importance de l’éducation physique dans le façonnement des esprits, souhaite faire revivre les Jeux olympiques.

Le 25 novembre 1892, lors du cinquième anniversaire de l’Union des sociétés françaises de sports athlétiques (USFSA) – la fédération omnisports française d’athlétisme – à Paris, Pierre de Coubertin appelle à la rénovation des jeux olympiques.

Le Congrès olympique de 1894 est le premier congrès olympique. Organisé par l’Union des sociétés françaises de sports athlétiques (USFSA), il se tient Paris dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne, du 16 au

Le , à Paris, dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne, à la fin du premier congrès olympique, le baron Pierre de Coubertin prononce le discours fondateur de la rénovation des jeux olympiques et fonde le Comité international olympique (CIO).

Le Comité international olympique aura pour mission de réinstaurer les Jeux olympiques antiques et d’organiser cet événement sportif tous les quatre ans.

Le Comité international olympique sélectionne la ville d’Athènes pour accueillir les Jeux olympiques d’été de 1896, appelés également les Jeux de la première olympiade. Ce seront les premiers Jeux olympiques de l’ère moderne.

Le comité international sélectionne également Paris pour accueillir les Jeux olympiques d’été de 1900.

6 avril 1896 : Premiers jeux olympiques modernes à Athènes.

Les Jeux olympiques de 1896, appelés également Jeux de la première olympiade
se déroulent en Grèce, à Athènes, du 6 au 15 avril 1896.

Le Comité international olympique (CIO) organise les JO en Grèce, en référence au pays d’origine des jeux olympiques.

14 mai 1900 : Les jeux olympiques à Paris.

Les Jeux olympiques de 1900, appelés également Jeux de la deuxième olympiade
se déroulent en France, à Paris, du 14 mai au 28 octobre 1900.

Les femmes participent pour la première fois aux jeux olympiques modernes.

La première femme championne olympique est la joueuse de tennis britannique Charlotte Cooper.

01 juillet 1904 : Les jeux olympiques de Saint-Louis.

Les Jeux olympiques d’été de 1904, appelés également les III ème Olympiade, se déroulent aux États-Unis, à Saint-Louis, dans l’État du Missouri, du 01 juillet au 23 novembre 1904.

Les médailles d’or, d’argent et de bronze sont remis pour la première fois aux premier, deuxième et troisième de chaque épreuve, lors des JO d’été de Saint-Louis.

Le gymnaste unijambiste américain Georges Eyser est le premier athlète handicapé participant aux jeux olympiques.

Georges Eyser remporte 6 médailles dont trois en or et deux en argent.

1916 : Les jeux olympiques de Berlin sont annulés.

Les Jeux de la VII ème Olympiade, prévus en 1916 à Berlin, en Allemagne sont annulés à cause de la Première Guerre mondiale.

14 août 1920 : Le drapeau olympique et le serment olympique apparaissent pour la première fois aux Jeux olympiques d’Anvers.

Le 14 août 1920 aux JO d’Anvers, le drapeau olympique flotte pour la première fois lors de Jeux olympiques au stade olympique d’Anvers.

Il fut hissé officiellement lors de la cérémonie d’ouverture à Anvers des Jeux de la VII ème olympiade de l’ère moderne; cérémonie présidée par le roi Albert 1er de Belgique.

Un autre symbole des jeux olympiques, le serment olympique, écrit par Pierre de Coubertin, est prêté pour la première fois par l’escrimeur belge Victor Boin à l’occasion de la cérémonie d’ouverture.

« Nous jurons que nous nous présentons aux Jeux Olympiques en concurrents loyaux, respectueux des règlements qui les régissent et désireux d’y participer dans un esprit chevaleresque, pour l’honneur de nos pays et pour la gloire du sport. »

Avec le développement des sports professionnels, le serment olympique sera modifié par la suite.

25 janvier 1924 : Premiers jeux olympiques d’hiver à Chamonix.

Dans les années 1920, les sports de neige et de glace sont de plus en plus populaires. Le CIO décide d’organiser, une Semaine Internationale des Sports d’Hiver.

Les Jeux olympiques d’hiver de 1924, appelés également 1er Jeux olympiques d’hiver
se déroulent en France, à Chamonix, du 25 janvier au 05 février 1924.

4 mai 1924 : La devise olympique apparait pour la première fois aux jeux olympiques d’été de Paris.

La devise olympique de Pierre de Coubertin empruntée à son ami, l’abbé Henri Louis Rémy Didon, apparaît pour la première fois aux jeux olympiques d’été de 1924, à Paris – la VIII ème Olympiade de l’ère moderne.

« Citius, Altius, Fortius. »

ou en français :

« Plus vite, plus haut, plus fort ».

28 juillet 1928 : La flamme olympique apparait pour la première fois aux jeux olympiques d’été d’Amsterdam.

Les Jeux olympiques d’été de 1928 se déroulent aux Pays-Bas, à Amsterdam, du 17 mai au 12 août 1928.

Le 28 juillet 1928, la flamme olympique est allumée pour la première fois pendant les JO d’été d’Amsterdam, lors de la IX ème Olympiade de l’ère moderne.

La flamme olympique est allumée dans une vasque située au sommet d’une tour au sein de l’Olympic Stadium d’Amsterdam.

01 août 1936 : Hitler préside la cérémonie d’ouverture des JO de Berlin.

Les Jeux olympiques d’été de 1936 se déroulent en Allemagne, à Berlin, du 01 au 16 août 1936.

Le chancelier Adolph Hitler préside la cérémonie d’ouverture de la XI ème Olympiade.

Adolf Hitler veut faire la propagande du nazisme au cours de ces jeux olympiques et démontrer  la supériorité de la race aryenne mais les JO seront marqués par les 4 médailles d’or de l’athlète américain Jesse Owens.

Les JO de Berlin sont les premiers à introduire le relais de la flamme olympique. La torche enflammée sera relayée d’Olympie, en Grèce jusqu’à Berlin.

Les jeux olympiques de 1936 seront les premiers à être filmés pour la télévision.

1940 et 1944 : Les jeux olympiques d’été de Tokyo et de Londres sont annulés.

Les Jeux de la XIIe Olympiade de Tokyo, au Japon, en 1940 et de la XIIIe Olympiade de Londres, en Angleterre, en 1944 sont annulés à cause de la Deuxième Guerre mondiale.

30 janvier 1948 : Les premiers jeux de l’après-guerre à Saint-Moritz.

Les Jeux olympiques d’hiver de 1948, appelés également les 1er Jeux de l’après-guerre
ou V ème jeux olympiques d’hiver se déroulent en Suisse, à Saint-Moritz, du 30 janvier au 08 février 1948.

Les JO de Saint-Moritz sont les premiers jeux olympiques célébrés après la Deuxième Guerre mondiale.

Ils sont également surnommés les « Jeux du Renouveau ».

Le CIO a choisi la ville de Saint-Moritz parce qu’elle se trouve en Suisse, un pays neutre qui n’a pas participé à la Deuxième Guerre mondiale.

6 février 1968 : Les jeux olympiques d’hiver de Grenoble.

Les Jeux olympiques d’hiver de 1968, appelés également les X èmes jeux olympiques d’hiver, se déroulent en France, à Grenoble, du 6 au 18 février 1968.

Lors du relais de la flamme olympique entre Olympie et Grenoble, le parcours célèbrera les massifs montagneux français, en passant dans les Vosges, le Jura, le Massif central, les Pyrénées et les Alpes, après avoir donné un détour en Corse.

Le président de la République française Charles de Gaulle préside la cérémonie d’ouverture des jeux olympiques au stade olympique de Grenoble.

Le président de Gaulle avait soutenu la candidature de la ville de Grenoble aux jeux olympiques, voyant dans l’organisation des JO un moyen d’accroître le prestige de la France tout en modernisant les stations de sports d’hiver afin de promouvoir le tourisme.

Le skieur français Jean-Claude Killy s’illustrera en remportant trois médailles d’or dans les trois disciplines de ski alpin – slalom géant, descente et slalom.

5 septembre 1972 : Prise d’otages par des terroristes palestiniens.

Les Jeux olympiques d’été de 1972, appelés également les XX ème Olympiade, se déroulent en Allemagne de l’Ouest, à Munich, du 26 août au 11 septembre 1972.

Les JO de Munich seront marqués par la mort de neuf athlètes israéliens, abattus lors d’une prise d’otages organisée par un commando palestinien de de l’organisation terroriste Septembre noir, le 5 septembre 1972.

Les Jeux olympiques de Munich seront également marqués par les 7 titres olympiques du nageur américain Mark Spitz.

19 juillet 1980 : Boycott des jeux olympiques de Moscou.

Les Jeux olympiques d’été de 1980, appelés également les XXII ème Olympiade, se déroulent en URSS, à Moscou, du 19 juillet au 3 août 1980.

Suite de l’invasion de l’Afghanistan par l’Union Soviétique en 1979, une cinquantaine de nations, dont les États-Unis boycottent les jeux olympiques.

8 février 1992 : Les jeux olympiques d’hiver d’Albertville.

Les Jeux olympiques d’hiver de 1992, appelés également les XVI èmes jeux olympiques d’hiver, se déroulent en France, à Albertville, du 8 au 23 février 1992.

Si Albertville est le siège des JO, c’est l’ensemble des grandes stations des Alpes françaises qui les accueilleront et en particulier de la Savoie.

Les jeux d’Albertville sont les derniers JO se déroulant la même année que les jeux olympiques d’été.

Le président de la République française François Mitterrand préside la cérémonie d’ouverture des jeux olympiques au théâtre des Cérémonies d’Albertville.

12 février 1994 : Les jeux olympiques d’hiver de Lillehammer.

Les Jeux olympiques d’hiver de 1994, appelés également les XVII èmes jeux olympiques d’hiver, se déroulent en Norvège, à Lillehammer, du 12 au 27 février 1994.

Ce sont les premiers Jeux d’hiver qui ne se déroulent pas la même année que les jeux olympiques d’été.

Depuis les JO de Lillehammer, les jeux olympiques d’hiver sont décalés de deux ans par rapport aux jeux olympiques d’été.

8 août 2008 : Première participation d’athlètes paralympiques aux jeux olympiques d’été à Pékin.

Les Jeux olympiques d’été de 2012, appelés également les XXIX ème Olympiade, se déroulent en Chine, à Pékin, du 8 au 24 août 2008.

Pour la première fois, deux athlètes qualifiées pour les Jeux paralympiques participent aux Jeux olympiques :

  • Le 20 août 2008, la nageuse sud-africaine Natalie du Toit, amputée de la jambe gauche, participe au marathon féminin en eau libre (10 km). Elle obtient la 16ème place sur 10 km en eau libre.
  • La pongiste polonaise Natalia Partyka, née sans avant-bras droit. Elle obtient la 9ème place en double féminin.

9 février 2018 : Les jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang .

Les Jeux olympiques d’hiver de 2018, appelés également les XXIII èmes jeux olympiques d’hiver, se déroulent en Corée du sud, à Pyeongchang, du 9 au 25 février 2018.

Pyeongchang est plus célèbre centre de sport d’hiver de Corée du Sud.

Suite au scandale de dopage d’État organisé par la Russie lors des Jeux olympiques de Sotchi 2014, le Comité international olympique (CIO) a suspendu la Russie des JO de Pyeongchang.

Les athlètes russes pourront toutefois participer aux JO de Pyeongchang sous drapeau olympique, en portant la mention « Athlètes olympiques de Russie » (OAR) et sous réserve qu’il n’aient jamais été suspendus pour dopage et qu’ils se soumettent à des tests indépendants.

Le skieur et biathlète français Martin Fourcade remporte 3 médailles d’or. Martin Fourcade devient l’athlète français le plus titré des jeux olympiques d’hiver et d’été avec 5 médailles d’or.

  • Jeux olympiques 2014 de Sotchi : individuelle, poursuite.
  • Jeux olympiques 2018 de Pyeongchang : poursuite, mass start, relais mixte.

Comment mémoriser les dates de l’histoire des jeux olympiques.

Retenir les dates clés de l’histoire des jeux olympiques est un moyen efficace de situer les principaux événements historiques des JO.

Vous trouverez dans l’article comment mémoriser facilement les dates de l’histoire plusieurs techniques de mémorisation efficaces et des exemples détaillés pour retenir les dates clés sur le long terme.

Voici quelques exemples pour mémoriser les grandes dates de l’histoire des jeux olympiques, qui s’appuient sur la méthode des articulations chiffrées.

Pour rappel, la méthode des articulations chiffrées, appelée aussi code chiffres-sons, système majeur ou grand système est un procédé extrêmement puissant pour mémoriser les chiffres.

La méthode des articulations chiffrées consiste à :

  • convertir les chiffres en consonnes significatives ou en sons suivant un code défini,
  • A les associer à des mots en rajoutant des lettres pour les rendre concrets et les visualiser,
  • A créer une phrase ou une histoire.

A chaque chiffre de zéro à neuf, correspond une consonne ou un son. Voici le tableau complet des articulations chiffrées :

  • 0 : c (ce), s (se), z (ze), t (tion), x (ex : dix).
  • 1 : t, d.
  • 2 : n, ne, gne.
  • 3 : m, me.
  • 4 : r, re.
  • 5 : l, lle.
  • 6 : g (ge), j (je), ch (che), sh (sche).
  • 7 :  g (gue, ga), k (ke, ka), q (que), cue (cas).
  • 8 : f (fe), v(ve), ph (phe).
  • 9 : b, p.

Nous allons utiliser deux techniques particulièrement efficaces :

  1. Assembler les consonnes pour construire un mot ou deux. Par exemple, créer une association mentale entre le nombre 884 et le mot fanfare – 884 = FFR.
  2. Trouvez une série de mots commençant par chaque consonne significative. Par exemple, créer une association mentale entre 776 et les mots « cours, gagne, jeux » – 776 = CGJ.

-884 : Iphitos, roi d’Élide en Grèce, instaure les jeux olympiques.

884 est associé dans la méthode des articulations chiffrées au code « FFR » – 8=F; 4=R ».

Mnémotechniques pour 884 : fanfare, vivre, etc.

Phrase mnémotechnique : « La fanfare d’Iphitos fait vivre les jeux olympiques. »

-776 : premiers jeux olympiques antiques, remportés par Corèbe d’Élis.

776 est associé dans la méthode des articulations chiffrées au code chiffres-sons « KKJ – 7=K;6=J ».

Mnémotechnique pour 776 : caquage.

Définition de caquage : action de mettre des harengs dans un baril – appelé une caque – pour les conserver.

Phrase mnémotechnique : « A Olympie, Corèbe d’Élis est le plus fort au caquage. »

Un autre moyen mnémotechnique pour retenir l’année 776 est de l’associer à une série de mots commençant par la consonne significative.

  • 7 = K = court.
  • 7 = K = gagne.
  • 6 = J = jeux.

Phrase mnémotechnique : « A Olympie, Corèbe d’Élis court et gagne les premiers jeux olympiques. »

Si vous n’arrivez pas à vous souvenir du nom du premier champion olympique Corèbe d’Élis, vous pouvez créer une association mentale entre son nom et une image facilement mémorisable.

Exemple d’association mentale : « Corèbe d’Élis = coureur d’hélices ». Vous pouvez imaginer Corèbe d’Élis en train de courir après des hélices.

393 : Théodose Ier interdit des jeux olympiques antiques.

393 est associé dans la méthode des articulations chiffrées au code chiffres-sons « MPM – 3=M;9=P ».

Mnémotechnique pour 393 : mappemonde.

Phrase mnémotechnique : « Théodose déchire la mappemonde des jeux olympiques. »

23 juin 1894 : Rétablissement des jeux olympiques.

1894 est associé dans la méthode des articulations chiffrées au code chiffres-sons « TVBR – 1=T;8=V;9=B;4=R ».

Mnémotechnique pour 1894 : toit, vibre.

Phrase mnémotechnique : « Le toit vibre quand Pierre de Coubertin annonce le rétablissement des jeux jeux olympiques. »

25 janvier 1924 : Premiers jeux olympiques d’hiver à Chamonix.

1924 est associé dans la méthode des articulations chiffrées au code chiffres-sons « TPNR – 1=T;9=P;2=9;4=R ».

Mnémotechnique pour 1924 : taupinière.

Pour renforcer la mémorisation la mémorisation, vous pouvez utiliser des mnémoniques associés au chiffre 924. 924 correspond à l’année 1924, si vous enlevez le chiffre du millénaire.

Mnémotechniques pour 924 : peignoir, poignard.

Mnémotechnique pour Chamonix : chamois.

Phrase mnémotechnique : « Un chamois en peignoir avec des poignards en guise de ski fonce dans une énorme taupinière. »

Vous pouvez renforcer la mémorisation en imaginant, par exemple, les anneaux olympiques brodés sur le peignoir.

A découvrir aussi.

Cet article vous a plu ?

Allez encore plus loin en téléchargeant gratuitement mon livre numérique
Objectif : Apprendre facilement’.

Cliquez ici !

Racine carrée de 2 – comment mémoriser les décimales facilement

Racine carrée de 2 – √2 – comment mémoriser les décimales de racine carrée de 2 facilement.

Bienvenue sur Apprendre5minutes.  Vous voudrez certainement recevoir nos Livres numériques GRATUITS pour vous aider à Apprendre et Retenir facilement. Cliquez ici pour recevoir vos livres gratuitement ! 😃

Racine carrée de deux (√2) = 1.414 213 562 373 … Vous voulez apprendre comment mémoriser racine carrée de 2 et ses décimales ?

La mémorisation de racine de 2 est un exercice mental, une gymnastique du cerveau qui fait appel à plusieurs moyens mnémotechniques.

Lisez cet article de Apprendre 5 minutes et vous saurez comment mémoriser facilement les décimales de racine carré de 2.

5 minutes suffisent pour apprendre et retenir les dix premières décimales.

Avec de l’entrainement, vous arriverez sans effort à mémoriser plus de 100 décimales.

Lisez et article d’ Apprendre 5 minutes pour apprendre vite et facilement les 10 techniques de mémorisation les plus efficaces et vous entrainer.

Sommaire

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Mémoriser racine carrée de 2
Mémoriser les décimales de racine carrée de 2

  • Le nombre racine carrée de 2.
  • Mémoriser racine carrée de 2 avec un poème.
  • Mémoriser les chiffres en les associant à des images.
  • Mémoriser avec les lettres de l’alphabet.
  • Mémoriser avec la méthode des rimes numériques.
  • Mémoriser avec la méthode des chiffres-formes.
  • Mémoriser avec la méthode des articulations chiffrées.
  • Mémoriser avec la méthode de la table de rappel du grand système.
  • Mémoriser avec la méthode des loci.
  • Mémoriser 2600 décimales de racine carrée de 2 avec le tableau de la mémoire ou MemoryChart.
  • Mémoriser 100 000 décimales de racine carrée de 2 avec la technique du SEM cube.
  • Autre technique de mémorisation.
  • A découvrir aussi.

Le nombre racine carré de 2

Appelée également constante de Pythagore, racine carrée de 2, notée √2, est le seul nombre réel positif qui, multiplié par lui-même prend pour valeur 2.

Le nombre √2 est connu depuis l’Antiquité, au moins depuis l’époque babylonienne et la tablette YBC 7289 datant entre 1900 et 1600 av. J.-C.

En géométrie :

  • Un carré de côté de longueur 1 à une diagonale de longueur racine carrée de 2.
  • L’hypoténuse d’un triangle rectangle isocèle de côté 1 vaut √2. Il s’agit d’un cas particulier du théorème de Pythagore.

Comme le nombre pi, il s’agit d’un nombre irrationnel.  √2 n’est égal à aucune fraction.

Son nombre de décimales est infini, ce qui en fait un excellent moyen pour tester les capacités de calcul des ordinateurs.

Les 1000 premières décimales du nombre racine carrée de 2 sont les suivantes :

1.
41 42 13 56 23
73 09 50 48 80
16 88 72 42 09
69 80 78 56 96
71 87 53 76 94
80 73 17 66 79
73 79 90 73 24
78 46 21 07 03
88 50 38 75 34
32 76 41 57 27
35 01 38 46 23
09 12 29 70 24
92 48 36 05 58
50 73 72 12 64
41 21 49 70 99
93 58 31 41 32
22 66 59 27 50
55 92 75 57 99
95 05 01 15 27
82 06 05 71 47
01 09 55 99 71
60 59 70 27 45
34 59 68 62 01
47 28 51 74 18
64 08 89 19 86
09 55 23 29 23
04 84 30 87 14
32 14 50 83 97
62 60 36 27 99
52 51 40 79 89
68 72 53 39 65
46 33 18 08 82
96 40 62 06 15
25 83 52 39 50
54 74 57 50 28
77 59 96 17 29
83 55 75 22 03
37 53 18 57 01
13 54 37 46 03
40 84 98 84 71
60 38 68 99 97
06 99 00 48 15
03 05 44 02 77
90 31 64 54 24
78 23 06 84 92
93 69 18 62 15
80 57 84 63 11
15 96 66 87 13
01 30 15 61 85
68 98 72 37 23
52 88 50 92 64
86 12 49 49 77
15 42 18 33 42
04 28 56 86 06
01 46 82 47 20
77 14 35 85 48
74 15 56 57 06
96 77 65 37 20
22 64 85 44 70
15 85 88 01 62
07 58 47 49 22
65 72 26 00 20
85 58 44 66 52
14 58 39 88 93
94 43 70 92 65
91 80 03 11 38
82 46 46 81 57
08 26 30 10 05
94 85 87 04 00
31 86 48 03 42
19 48 97 27 82
90 64 10 45 07
26 36 88 13 13
73 98 55 25 61
17 32 20 40 24
50 91 22 77 00
22 69 41 12 75
73 62 72 80 49
57 38 10 89 67
50 40 18 36 98
68 36 84 50 72
57 99 36 47 29
06 07 62 99 69
41 38 04 75 65
48 23 72 89 97
18 03 26 80 24
74 42 06 29 26
91 24 85 90 52
18 10 04 45 98
42 15 05 91 12
02 49 44 13 41
72 85 31 47 81
05 80 36 03 37
10 77 30 91 82
86 93 14 71 01
71 11 16 83 91
65 81 72 68 89
41 97 58 71 65
82 15 21 28 22
95 18 48 84 72

Mémoriser racine carrée de 2 avec un poème

Si vous vous souvenez facilement des paroles d’une chanson, des conversations que vous entendez, si vous connaissez un grande nombre de mots ou que vous apprenez assez vite les langues étrangères, c’est que vous avez probablement une bonne mémoire auditive.

Un des moyens mnémotechniques pour se souvenir des premières décimales de racine carrée de 2 consiste à retenir un poème.

Le vers suivant est un excellent moyen pour retenir les 10 premières décimales de racine de 2 très rapidement.

A (1) deux (4), ô (1) Dieu (4), de (2) l’ (1) ami (3) poète (5), écoute (6) ce (2) mot (3).

Le nombre de lettres de chaque mot donne le chiffre correspondant.

Une particularité : pour représenter le chiffre 0, nous utiliserons un mot de 10 lettres.

Vous pouvez également inventer votre propre poème de racine carrée de 2. Le plus important est de vous l’approprier et de le rendre le plus mémorable pour vous. Idéalement, en faisant appel à plusieurs de vos sens.

Si vous voulez en apprendre plus sur les techniques de mémorisation d’un poème ou d’une chanson, lisez l’article comment apprendre une chanson rapidement et facilement .

Cette méthode a toutefois ses limites si vous souhaitez apprendre un grand nombre de décimales.

Nous allons voir ci-après d’autres méthodes pour aller plus loin et retrouver plus vite les décimales de racine carrée de 2.

Mémoriser les chiffres en les associant à des images.

Pour représenter les nombres, nous utilisons couramment un système décimal.

Nous allons traduire les chiffres en objets ou en êtres vivants.

Choisissez un objet ou un personnage qui a une résonance forte en vous pour chaque chiffre ou série de chiffres ou utilisez une table standard comme celle que nous vous présenterons à la fin de cet article.

Utilisez au maximum vos sens et la représentation mentale d’objets ou de personnages pour retenir les nombres.

Amusez vous à imaginer une histoire en transformant les nombres en objets ou en personnages. Créez un lien fort en passez de l’un à l’autre.

Plus vous ferez appel à vos sens, à vos sensations ou à vos émotions – positives de préférence – et plus vous retiendrez facilement les nombres.

Procéder ainsi vous permet de créer un lien entre les chiffres pour passer de l’un à l’autre et les mémoriser dans l’ordre.

Mémoriser avec les lettres de l’alphabet.

La technique de mémorisation des lettres de l’alphabet consiste à faire correspondre chaque chiffre de 0 à 9 avec les premières lettres de l’alphabet. Voici les lettres-codes.

  • A = 0,
  • B = 1,
  • C = 2,
  • D = 3,
  • E = 4,
  • F = 5,
  • G = 6,
  • H = 7,
  • I = 8,
  • J = 9.

Pour mémoriser, nous allons procéder avec méthode :

  • Faire correspondre chaque chiffre avec une lettre-code.
  • Pour chaque lettre-code, choisir un mot qui commence par la lettre-code.
  • Imaginer une ou plusieurs phrases mnémoniques avec ces mots.
  • Apprendre la (les) phrases mnémoniques en vous représentant mentalement l’histoire dans votre cerveau.
  • Réviser la phrase mnémonique avec la technique des répétitions espacées (de suite et souvent au début, puis de façon de plus en plus espacée).

Prenons comme exemple les premières décimales de racine carrée de 2 :

1,4142135623.

En faisant correspondre chaque chiffre à une lettre de l’alphabet, nous obtenons les lettres suivantes :

  • B = 1
  • E = 4
  • B = 1
  • E = 4
  • C = 2
  • B = 1
  • D = 3
  • F = 5
  • G = 6
  • C = 2
  • D = 3

Pour mémoriser, nous allons, par exemple, créer et apprendre la phrase mnémotechnique suivante.

« Bernard étudie bien et calcule beaucoup de formules généralement comme Didier »

Mémoriser avec la méthode des rimes numériques.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Système des rimes numériques - table de rappel des chiffres-sons
Système des rimes numériques – table de rappel des chiffres-sons

(Conception graphique : TinaRebou.com)

Vous pouvez faire appel à votre mémoire auditive en utilisant comme moyen mnémotechnique la méthode des rimes numériques.

Il s’agit d’associer les chiffres à des sons pour que le cerveau les retienne plus rapidement.

Vous pouvez convertir les chiffres en objets ou personnages dont le nom rime ou a la même consonance.

Par exemple :

  • Zéro : sceau,
  • Un : Huns, pain,
  • Deux : dé, feu, pneu,
  • Trois : croix,
  • Quatre : cadre, carte, plâtre,
  • Cinq : sphinx, cintre,
  • Six : saucisse,
  • Sept : chaussette,
  • Huit : huitre,
  • Neuf : œuf.

Vous pouvez définir votre propre liste de codes. L’essentiel est de vous l’approprier. Apprenez là à haute voix en la visualisant mentalement jusqu’à ce que cela devienne automatique pour vous.

Pour l’appliquer pour les décimales de racine carrée de deux à mémoriser – 1,4142135623 par exemple -, il suffit ensuite de procéder comme pour la technique de mémorisation des lettres de l’alphabet.

  1. Faire correspondre le chiffre avec le mot-code.
  2. Imaginer une phrase mnémonique ou une histoire mentale avec chacun des mots : « (Un) Pain(prend un) Cadre (et le) Peint, (met) Quatre Pneus (autour du cadre), (un) Hun (prend une) Croix (qui lui sert de volant) (et un) Cintre (pour le pare brise). (Il s’en sert de véhicule, fonce sur un tas de) Saucisses. (Le véhicule prend) Feu (et termine sa course contre une) Croix« .
  3. Apprendre la phrase mnémonique ou l’histoire mentale en vous la représentant dans votre cerveau.
  4. Réviser la phrase mnémonique  ou l’histoire mentale avec la technique des répétitions espacées (de suite et souvent au début, puis de façon de plus en plus espacée).

Mémoriser avec la méthode des chiffres-formes.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Système Nombre-forme - table de rappel des chiffres-formes
Système Nombre-forme – table de rappel des chiffres-formes

(Conception graphique : TinaRebou.com)

Vous pouvez faire appel à votre mémoire visuelle en utilisant comme moyen mnémotechnique la méthode des formes.

Il s’agit d’associer les chiffres à des objets ou des personnages dont la forme évoque celle du chiffre à mémoriser.

Convertissez les chiffres en objets ou personnages dont la forme ressemble au chiffre.

Par exemple :

  • Zéro : rond, cercle, cerceau,
  • Un : crayon, bâton, lance,
  • Deux : cygne,
  • Trois : chameau, hippocampe, seins,
  • Quatre : voilier,
  • Cinq : crochet, S, serpent,
  • Six : bâton de golf, pipe, escargot,
  • Sept : falaise en surplomb,
  • Huit: sablier, paire de jumelles,
  • Neuf : ballon d’enfant avec une ficelle, loupe, drapeau.

Une fois définie votre propre liste de codes, dessinez, coloriez ou photographiez les objets représentant les chiffres pour bien les visualiser et mémoriser leur forme.

Apprenez votre liste de code en prenant le temps de bien vous les représenter dans votre esprit et recommencez l’exercice régulièrement, jusqu’à ce que vous l’ayez assimilé.

Pour l’appliquer pour les décimales de racine carrée de deux à mémoriser – 1,414213562 par exemple -, il suffit ensuite de procéder comme pour la technique de mémorisation des lettres de l’alphabet ou la méthode des rimes numériques.

  1. Faire correspondre le chiffre avec le mot-code.
  2. Imaginer une phrase mnémonique ou une histoire mentale avec chacun des mots : (Une) Lance (fonce vers un) Voilier (qui renvoie la) Lance (vers un autre) Voilier (dans lequel se trouve un) Cygne (qui renvoie la) Lance (vers un) Hippocampe (qui se transforme aussitôt en) Serpent (puis en) Escargot (lorsqu’il rejoint le) Cygne.
  3. Apprendre la phrase mnémonique ou l’histoire mentale en vous la représentant dans votre cerveau.
  4. Réviser la phrase mnémonique  ou l’histoire mentale avec la technique des répétitions espacées (de suite et souvent au début, puis de façon de plus en plus espacée).

Mémoriser avec la méthode des articulations chiffrées.

La méthode des articulations chiffrées, appelée aussi code chiffres-sons, système majeur, major system ou grand système est un procédé extrêmement puissant pour mémoriser les chiffres. Avec un peu d’entrainement, vous pourrez mémoriser sans effort les nombres même les plus compliqués, les dates, les numéros de téléphone et tout ce qui se rapporte aux chiffres.

Elle s’inspire du système de sténographie mis au point au dix neuvième siècle par Monsieur Aimé PARIS.

La méthode des articulations chiffrées consiste à :

  • convertir les chiffres en consonnes significatives ou en sons suivant un code défini,
  • A les associer à des mots en rajoutant des lettres pour les rendre concrets et les visualiser,
  • A créer une phrase ou une histoire.

A chaque chiffre de zéro à neuf, correspond une consonne ou un son. Voici le tableau complet des articulations chiffrées :

  • 0 : c (ce), s (se), z (ze), t (tion), x (ex : dix).
  • 1 : t, d.
  • 2 : n, ne, gne.
  • 3 : m, me.
  • 4 : r, re.
  • 5 : l, lle.
  • 6 : g (ge), j (je), ch (che), sh (sche).
  • 7 :  g (gue, ga), k (ke, ka), q (que), cue (cas).
  • 8 : f (fe), v(ve), ph (phe).
  • 9 : b, p.

Pour l’appliquer aux  décimales de racine carrée de deux à mémoriser – 1,4142135623 par exemple -, il suffit ensuite de procéder comme suit :

Prenons les 10 premières décimales de racine carrée de 2 : 1,4142135623

Pour retenir la suite de décimales de √2 414 21 35 623:

  • La découper en série de 2, 3 ou 4 chiffres.
  • Construire un mot avec la méthode des articulations chiffrées. On commence avec trois ou quatre chiffres et si l’on ne trouve pas de mot, on passe à deux.
  • Passer au groupe de chiffres suivant.
  • Trouver un mot correspondant.
  • Continuer ainsi jusqu’au nombre de décimales à retenir.
  • Construire une histoire ou une phrase mnémonique avec les mots trouvés.
  • Apprendre la phrase mnémonique ou l’histoire mentale en vous la représentant dans votre cerveau.
  • Réviser la phrase mnémonique  ou l’histoire mentale avec la technique des répétitions espacées (de suite et souvent au début, puis de façon de plus en plus espacée).

Nous obtenons les 3 mots suivants :

414 = R, T (ou D), R. Nous prendrons par exemple le mot radar. Nous pourrons nous représenter un radar de contrôle routier pour symboliser les 3 premier chiffres.

21 = N (ou GNE), T (ou D). Nous obtenons le mot nuit pour symboliser les 2 chiffres.

35 = M, L (ou LLE). Nous avons le mot moulin.

623 = G (ou J ou CH), N (ou GNE), M. Nous utiliserons le mot génome. Nous pouvons prendre comme image mentale une structure de la double hélice ADN pour nous représenter le génome.

Il ne nous reste plus qu’à imaginer une histoire avec les mots radar, nuit, moulin et génome à l’aide la méthode des associations imagées.

Nous roulons et apercevons un radar dans la nuit près d’un moulin. Les ailes du moulin sont constituées par la structure ADN (génome).

Nous avons une histoire très visuelle et facile à retenir.

Nous connaissons dans l’ordre les 10 premières décimales de racine carrée de 2.

Notez, que si vous vouliez, vous pourriez également les réciter dans le désordre.

Il ne vous reste plus qu’à appliquer cette méthode pour les autres décimales.

Mémoriser avec la méthode de la table de rappel du grand système.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

table de rappel
Exemple de table de rappel, appelée aussi grand système, pour mémoriser facilement les chiffres.

Maintenant que vous connaissez les principes de mémorisation des nombres, vous pouvez passer à la vitesse supérieure en créant et en apprenant votre propre table de rappel.

La table de rappel du grand système – mnemonic peg system, en anglais – est une extension de la méthode des articulations chiffrées.

La méthode mémorisation est la suivante :

  • Créer une table de 100 mots courts, faciles à visualiser mentalement, auxquels vous allez associer les nombres 0 à 99, avec la méthode des articulations chiffrées.
  • Apprendre  par cœur la table de rappel. Prenez chaque jour cinq à dix minutes pour apprendre sans effort cinq ou dix mots. Il suffit de deux ou trois semaines à peine pour la retenir.
  • Réviser avec la méthode des répétitions espacées pour la mémoriser définitivement: une heure après, un jour après, deux jours après, quatre jours après, une semaine après, un mois après, puis tous les six mois.
  • Pratiquer le plus souvent possible. Entrainez-vous à retenir des listes de nombres à deux chiffres (code à quatre chiffres, date, numéro de téléphone, etc.) avec les mots que vous venez de créer en augmentant progressivement la difficulté.

Voici une table de rappel dont vous pouvez vous inspirer. Le plus important est de construire une liste que vous retiendrez et utiliserez plus facilement.

  • 0 : sceau.
  • 1 : toit.
  • 2 : noix.
  • 3 : mat.
  • 4 : roi.
  • 5 : lion.
  • 6 : chat.
  • 7 : quille, cou.
  • 8 : feu.
  • 9 : pied.
  • 10 : tasse.
  • 11 : tête.
  • 12 : tonneau.
  • 13 : diamant.
  • 14 : taureau.
  • 15 : étoile.
  • 16 : donjon.
  • 17 : ticket.
  • 18 : dauphin.
  • 19 : taupe.
  • 20 : noce.
  • 21 : natte.
  • 22 : naine.
  • 23 : cinéma.
  • 24 : noir.
  • 25 : nouille.
  • 26 : niche.
  • 27 : nuque.
  • 28 : nef.
  • 29 : nappe.
  • 30 : maison.
  • 31 : mouton.
  • 32 : moine.
  • 33 : maman.
  • 34 : marin.
  • 35 : moulin.
  • 36 : mouche.
  • 37 : Mickey, muguet.
  • 38 : mauve.
  • 39 : myope.
  • 40 : rose.
  • 41 : râteau.
  • 42 : reine.
  • 43 : rame.
  • 44 : rire.
  • 45 : rouleau.
  • 46 : rocher.
  • 47 : requin.
  • 48 : ravin.
  • 49 : robot.
  • 50 : lasso.
  • 51 : lutin.
  • 52 : lune.
  • 53 : lama.
  • 54 : lard.
  • 55 : lilas.
  • 56 : luge.
  • 57 : lac.
  • 58 : louve.
  • 59 : lapin.
  • 60 : chaise.
  • 61 : château.
  • 62 : chaîne.
  • 63 : chameau.
  • 64 : chariot.
  • 65 : chalet.
  • 66 : juge.
  • 67 : chèque.
  • 68 : cheveu.
  • 69 : chapeau.
  • 70 : caisse.
  • 71 : couteau.
  • 72 : canon.
  • 73 : camion.
  • 74 : car.
  • 75 : clou.
  • 76 : cage.
  • 77 : coca.
  • 78 : café.
  • 79 : cape.
  • 80 : fusée.
  • 81 : fête.
  • 82 : vigne.
  • 83 : femme.
  • 84 : forêt.
  • 85 : filet.
  • 86 : vache.
  • 87 : phoque.
  • 88 : fève.
  • 89 : vapeur.
  • 90 : poisson.
  • 91 : bâton.
  • 92 : bonnet.
  • 93 : pomme.
  • 94 : poire.
  • 95 : pelle.
  • 96 : pêche.
  • 97 : bague.
  • 98 : bouffon.
  • 99 : papa.

Si vous souhaitez mémoriser les nombres à deux chiffres commençant par 0, comme pour les numéros de téléphone, vous pouvez également vous créer une table supplémentaire.

  • 00 : ciseau.
  • 01 : assiette.
  • 02 : cygne.
  • 03 : sumo.
  • 04 : cerf.
  • 05 : salon.
  • 06 : singe.
  • 07 : sac.
  • 08 : savon.
  • 09 : sapin.

Pour l’appliquer aux décimales de racine carrée de deux à mémoriser – 4142135623 dans notre exemple -, il suffit ensuite de procéder comme suit :

  1. Décomposer la série de chiffres en une suite de 2 chiffres : 41 42 13 56 23.
  2. Faire correspondre chaque nombre de 2 chiffres à un mot-code : râteau = 41;  reine = 42; diamant = 13; luge = 56; cinéma = 23.
  3. Imaginer une phrase mnémonique ou une histoire mentale avec chacun des mots : Nous apercevons un râteau. Une reine prend le râteau pour ratisser des diamants. Elle les mets sur une luge et descend en luge jusqu’au cinéma. Peut importe l’histoire que vous imaginez, du moment qu’elle frappe votre esprit et que vous la visualisez facilement et rapidement.
  4. Apprendre la phrase mnémonique ou l’histoire mentale en vous la représentant dans votre cerveau.
  5. Réviser la phrase mnémonique  ou l’histoire mentale avec la technique des répétitions espacées.

Mémoriser avec la méthode des loci.

Pour accroitre vos performances de mémorisation, vous pouvez combiner la méthode des articulations chiffrées avec la méthode des loci, appelée également méthode des lieux, art de mémoire, palais de la mémoire, chambre romaine ou méthode du chemin d’éléphant.

La méthode des loci ou méthode des lieux ou chambre romaine, consiste à associer une idée, une histoire ou un objet à un lieu que vous pouvez visualiser facilement et immédiatement. Ce peut être votre maison, votre appartement ou une pièce comme votre chambre, un musée que vous connaissez bien, le supermarché où vous faites vos courses, le chemin que vous empruntez pour aller au travail ou prendre des cours, etc.

Il s’agit de découper ce lieu ou ce chemin en plusieurs parties que vous connaissez bien et d’y placer vos images mentales.

Il est important, ensuite, de reparcourir ce chemin dans le même sens pour retrouver dans l’ordre vos images.

Vous avez créé des histoires mentales avec les mots que vous avez formé avec les décimales de racine carrée de deux.

Placez chaque histoire dans chaque partie, chaque emplacement de votre chemin.

Puis, parcourez mentalement votre votre chemin. Vous trouvez à chaque étape l’histoire que vous y avez placé, les mots que vous avez formé. Vous avez reconstitué les décimales de √2.

Mémoriser 2600 décimales de racine carrée de 2 avec le tableau de la mémoire ou MemoryChart.

Si vous voulez mémoriser plus de 1000 décimales de racine carrée de deux, la méthodes des articulations chiffrées, combinée à la méthode des loci commence à trouver ses limites. Il faut trouver un chemin suffisamment long pour y placer toutes les histoires mentales.

La méthode du tableau de la mémoire ou MemoryChart en anglais permet de lever cette barrière et de mémoriser au moins 2600 décimales de racine carrée de deux.

Le principe est le suivant :

  1. Constituer un tableau de :
    • Colonnes numérotées de 0 à 99 (ou moins selon le nombre de décimales à retenir).
    • De lignes numérotées de A à Z.
    • De cellules constituées, par exemples de 10 décimales.
  2. Nommer chaque cellule. Il s’agit d’associer à chaque cellule à un mot à l’aide de la méthode des articulations chiffrées. Par exemple AS pour la cellule A0, ADO pour la cellule A1, ANE pour la cellule A2, etc.
  3. Placer, dans chaque cellule, l’histoire mentale associée à chaque série de décimales.

Vous pouvez mémoriser ainsi jusqu’à 2600 décimales de √2.

Mémoriser 100 000 décimales de racine carrée de 2 avec la technique du SEM cube.

La technique SEM cube – Self Enhanced Memory en anglais – est une extension de la méthode du tableau de la mémoire ou MemoryChart, qui devient un cube, une matrice, un tableau en trois dimensions.

Un tableau en deux dimensions est constitué de dix colonnes et de 10 lignes, représentant 100 cellules.

Le cube est constitué de 100 tableaux de 100 éléments.

Ce qui donne une matrice constituée de 100×100 = 10 000 éléments ou cellules.

Comme pour le tableau de la mémoire – MemoryChart -, il s’agit de trouver une règle de nommage des cellules. Dans chaque cellule, nous placerons dix décimales de racine carrée de deux pour lesquelles nous inventerons une histoire mentale.

En utilisant cette technique , vous saurez comment retenir 100 000 décimales de racine carrée de deux.

Autre technique de mémorisation.

Plutôt que de créer un SEM cube, il est également possible de créer un mot supplémentaire représentant un groupe de nombre (une centaine ou un millier par exemple) et de compléter l’histoire en plaçant ce mot en premier.

En utilisant systématiquement ce mot pour représenter le groupe de nombres, vous pourrez mémoriser plus facilement un plus grand nombre de décimales avec moins d’effort.

A découvrir aussi.

Cet article vous a plu ?

Allez encore plus loin en téléchargeant gratuitement mon livre numérique
Objectif : Apprendre facilement’.

Cliquez ici !

Comment mémoriser le numéro de sécurité sociale – techniques de mémorisation

Techniques de mémorisation – comment mémoriser le numéro de sécurité sociale.

Bienvenue sur Apprendre5minutes.  Vous voudrez certainement recevoir nos Livres numériques GRATUITS pour vous aider à Apprendre et Retenir facilement. Cliquez ici pour recevoir vos livres gratuitement ! 😃

Vous vous êtes sans doute posé la question le jour où vous avez oublié votre carte vitale.

Il existe des moyens mnémotechniques simples et efficaces pour apprendre et retenir vite et facilement le numéro de sécurité sociale ou une série de chiffres.

Lisez cet article d’ Apprendre 5 minutes pour apprendre en 5 minutes comment retenir le numéro de sécurité sociale.

Vous pourrez également utiliser ces techniques de mémorisation pour apprendre les numéros de carte d’identité, les numéros de passeport, les numéros de téléphone, les numéros de carte de crédit, etc.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Numéro de sécurité sociale - techniques de mémorisation
Numéro de sécurité sociale – techniques de mémorisation

Sommaire

Le numéro de sécurité sociale.

En France, le numéro de sécurité sociale, appelé aussi numéro d’inscription au répertoire des personnes physiques (NIRPP ou NIR) sert à identifier une personne.

Le répertoire national d’identification des personnes physiques (RNIPP) recense les français vivants ou décédés.

Ce numéro unique sert d’identifiant pour la personne dans le cadre de ses relations avec
les organismes de sécurité sociale pour :
  • Le remboursement des soins maladie.
  • Les prestations familiales.
  • Alimenter le relevé de carrière pour la retraite.
  • Etc.

Le numéro de sécurité sociale est constitué de 13 chiffres et d’une clé de contrôle de 2 chiffres.

Sommaire.

La signification des chiffres du numéro de sécurité sociale.

Le premier chiffre correspond au sexe de la personne.

  • 1 pour les hommes.
  • 2 pour les femmes.
  • 3 pour les hommes étrangers en cours d’immatriculation en France.
  • 4 pour les femmes étrangères en cours d’immatriculation en France.

Les deuxième et troisième chiffres correspondent aux deux derniers chiffres de l’année de naissance de la personne. Par exemple, si la personne est née en 1975, le code sera 75.

Les quatrième et cinquième chiffres correspondent au mois de naissance de la personne.

  • De 01 (janvier) à 12 (décembre).
  • Le mois de naissance peut être supérieur à 12 pour les personnes dont le mois de naissance n’est pas connu.

Les 5 chiffres suivants (du sixième au dixième) correspondent au lieu de naissance de la personne concernée.

  • France métropolitaine :
    • 6 et 7 : numéro du département de naissance. Une exception pour la Corse : le numéro de département comporte une lettre (2A ou 2B).
    • 8, 9 et 10 : code de la commune de naissance.
  • Département d’outre-mer :
    • 6, 7 et 8 : numéro de département de naissance.
    • 9 et 10 : code de la commune de naissance.
  • Étranger :
    • 6 et 7 : naissance hors de France (numéro 99).
    • 8, 9 et 10 : identifiant du pays de naissance.

Les 3 chiffres suivants (du onzième au treizième) correspondent à un numéro d’ordre pour distinguer les personnes nées au même lieu à la même période.

Les quatorzième et quinzième chiffres sont une clé de contrôle – complément à 97 du nombre formé par les 13 premiers chiffres du NIR modulo 97.

Sommaire.

Les chiffres à mémoriser.

En observant les chiffres du numéro de sécurité sociale, nous voyons que nous connaissons déjà les premiers chiffres et que nous n’avons pas besoin de les apprendre.

Les 5 premiers chiffres concernent le sexe, l’année et le mois de naissance : aucune difficulté pour se rappeler les chiffres.

Si vous êtes né en France métropolitaine, les 2 chiffres qui suivent correspondent au numéro de votre département de naissance.

Si vous êtes nés en France dans un département d’outre-mer, les 3 chiffres qui suivent correspondent au numéro de votre département de naissance.

Si vous êtes nés à l’étranger, les 2 chiffres qui suivent correspondent au nombre 99.

Là aussi, les chiffres sont faciles à retenir et retrouver.

Nous savons retenir dans l’ordre les 7 ou 8 premiers chiffres du numéro de sécurité sociale : le sexe, l’année, le mois et le département (ou le code 99 pour ceux nés à l’étranger) pays de naissance.

Il reste juste à retenir 7 ou 8 chiffres :

  • le code de la commune ou l’identifiant du pays de naissance (2 ou 3 chiffres).
  • le numéro d’ordre (3 chiffres).
  • la clé de contrôle (2 chiffres).

Sommaire.

Mémoriser les chiffres en les associant à des images.

Pour représenter les nombres, nous utilisons couramment un système décimal.

Nous allons traduire les chiffres en objets ou en êtres vivants.

Choisissez un objet ou un personnage qui a une résonance forte en vous pour chaque chiffre ou série de chiffres ou utilisez une table standard comme celle que nous vous présenterons à la fin de cet article.

Utilisez vos sens et la représentation mentale d’objets ou de personnages pour retenir les nombres.

Prenez du plaisir à imaginer une histoire en transformant les nombres en objets ou en personnages. Créez un lien fort en passez de l’un à l’autre.

Plus vous ferez appel à vos sens, à vos sensations ou à vos émotions – positives de préférence – et plus vous retiendrez facilement les nombres.

En procédant ainsi, vous allez créer un lien entre eux  pour passer de l’un à l’autre et les mémoriser dans l’ordre.

Sommaire.

Mémoriser avec les lettres de l’alphabet.

Avec la technique de mémorisation des lettres de l’alphabet, il s’agit de faire correspondre chaque chiffre de 0 à 9 avec les premières lettres de l’alphabet. Voici les lettres-codes.

  • A = 0,
  • B = 1,
  • C = 2,
  • D = 3,
  • E = 4,
  • F = 5,
  • G = 6,
  • H = 7,
  • I = 8,
  • J = 9.

Il y a 3 séries de chiffres à mémoriser :  le code de la commune ou l’identifiant du pays de naissance, le numéro d’ordre et la clé de contrôle.

Prenons comme exemple 212 025 31.

En faisant correspondre chaque chiffre à une lettre de l’alphabet, nous obtenons les groupes de lettres suivants :

  • CBC : 2 = C, 1 = B, 2 = C.
  • ACF : 0 = A, 2 = C, 5 = F.
  • DB : 3 = D, 1 = B.

Pour mémoriser, nous allons utiliser le moyen mnémotechnique suivant.

  1. Faire correspondre la première lettre d’un mot à une lettre-code.
  2. Imaginer une phrase mnémonique avec chacun des mots : Ce Beau Chat, A Chaque Fois, Dort Beaucoup.
  3. Apprendre la phrase mnémonique en vous représentant mentalement l’histoire dans votre cerveau.
  4. Réviser la phrase mnémonique avec la technique des répétitions espacées (de suite et souvent au début, puis de façon de plus en plus espacée).

Sommaire.

La méthode des rimes numériques.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Système des rimes numériques - table de rappel des chiffres-sons
Système des rimes numériques – table de rappel des chiffres-sons

(Conception graphique : TinaRebou.com)

Vous pouvez faire appel à votre mémoire auditive en utilisant comme moyen mnémotechnique la méthode des rimes numériques.

Il s’agit d’associer les chiffres à des sons pour que le cerveau les retienne plus rapidement.

Convertissez les chiffres en objets ou personnages dont le nom rime ou a la même consonance.

Par exemple :

  • Zéro : sceau,
  • Un : huns, pain,
  • Deux : dé, feu, pneu,
  • Trois : croix,
  • Quatre : cadre, carte, plâtre,
  • Cinq : sphinx, cintre,
  • Six : saucisse,
  • Sept : chaussette,
  • Huit : huitre,
  • Neuf : œuf.

Vous pouvez définir votre propre liste de codes. L’essentiel est de vous l’approprier. Apprenez là à haute voix en la visualisant mentalement jusqu’à ce que cela devienne automatique pour vous.

Pour l’appliquer au numéro de sécurité sociale à mémoriser – 212 025 31 dans notre exemple -, il suffit ensuite de procéder comme pour la technique de mémorisation des lettres de l’alphabet.

  1. Faire correspondre le chiffre avec le mot-code.
  2. Imaginer une phrase mnémonique ou une histoire mentale avec chacun des mots : Deux Pains (en) Feu : (vider un) Sceau (sur le) Feu (et le suspendre à un) Cintre, (faire une) Croix (avec les) Pains.
  3. Apprendre la phrase mnémonique ou l’histoire mentale en vous la représentant dans votre cerveau.
  4. Réviser la phrase mnémonique  ou l’histoire mentale avec la technique des répétitions espacées (de suite et souvent au début, puis de façon de plus en plus espacée).

Sommaire.

La méthode mnémotechnique des formes.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Système Nombre-forme - table de rappel des chiffres-formes
Système Nombre-forme – table de rappel des chiffres-formes

(Conception graphique : TinaRebou.com)

Vous pouvez faire appel à votre mémoire visuelle en utilisant comme moyen mnémotechnique la méthode des formes.

Il s’agit d’associer les chiffres à des objets ou des personnages dont la forme évoque celle du chiffre à mémoriser.

Convertissez les chiffres en objets ou personnages dont la forme ressemble au chiffre.

Par exemple :

  • Zéro : rond, cercle, cerceau,
  • Un : crayon, bâton, lance,
  • Deux : cygne,
  • Trois : chameau, hippocampe, seins,
  • Quatre : voilier,
  • Cinq : S, serpent,
  • Six : bâton de golf, pipe, escargot,
  • Sept : falaise en surplomb,
  • Huit: sablier, paire de jumelles,
  • Neuf : ballon d’enfant avec une ficelle, loupe, drapeau.

Une fois définie votre propre liste de codes, dessinez, coloriez ou photographiez les objets représentant les chiffres pour bien les visualiser et mémoriser leur forme. Apprenez votre liste de code en prenant le temps de bien vous les représenter dans votre esprit et recommencez l’exercice régulièrement, jusqu’à ce que vous l’ayez assimilé.

Pour l’appliquer au numéro de sécurité sociale à mémoriser – 212 025 31 dans notre exemple -, il suffit ensuite de procéder comme pour la technique de mémorisation des lettres de l’alphabet ou la méthode des rimes numériques.

  1. Faire correspondre le chiffre avec le mot-code.
  2. Imaginer une phrase mnémonique ou une histoire mentale avec chacun des mots : (un) Cygne (tient un) Bâton (avec un autre) Cygne, (ils passent à traversent un) Cerceau (pour rejoindre un autre) Cygne (qui parle à un) Serpent, (et à un) Chameau (qui s’appuie sur un) Bâton.
  3. Apprendre la phrase mnémonique ou l’histoire mentale en vous la représentant dans votre cerveau.
  4. Réviser la phrase mnémonique  ou l’histoire mentale avec la technique des répétitions espacées (de suite et souvent au début, puis de façon de plus en plus espacée).

Sommaire.

La méthode des articulations chiffrées.

La méthode des articulations chiffrées, appelée aussi code chiffres-sons, système majeur, major system ou grand système est un procédé extrêmement puissant pour mémoriser les chiffres. Avec un peu d’entrainement, vous pourrez mémoriser sans effort les nombres même les plus compliqués, les dates, les numéros de téléphone et tout ce qui se rapporte aux chiffres.

Elle s’inspire du système de sténographie mis au point au dix neuvième siècle par Monsieur Aimé PARIS.

La méthode des articulations chiffrées consiste à :

  • convertir les chiffres en consonnes significatives ou en sons suivant un code défini,
  • A les associer à des mots en rajoutant des lettres pour les rendre concrets et les visualiser,
  • A créer une phrase ou une histoire.

A chaque chiffre de zéro à neuf, correspond une consonne ou un son. Voici le tableau complet des articulations chiffrées :

  • 0 : c (ce), s (se), z (ze), t (tion), x (ex : dix).
  • 1 : t, d.
  • 2 : n, ne, gne.
  • 3 : m, me.
  • 4 : r, re.
  • 5 : l, lle.
  • 6 : g (ge), j (je), ch (che), sh (sche).
  • 7 :  g (gue, ga), k (ke, ka), q (que), cue (cas).
  • 8 : f (fe), v(ve), ph (phe).
  • 9 : b, p.

Pour l’appliquer au numéro de sécurité sociale à mémoriser – 212 025 31 dans notre exemple -, il suffit ensuite de procéder comme suit :

  1. Faire correspondre le chiffre avec la consonne ou le son.
  2. Imaginer un ou plusieurs mots pour chaque série de chiffres ou nombre : iNDiGNe = 212, SiGNaL = 025, MonTe= 31.
  3. Imaginer une phrase mnémonique ou une histoire mentale avec chacun des mots : « Indigne signal, monte! ».
  4. Apprendre la phrase mnémonique ou l’histoire mentale en vous la représentant dans votre cerveau.
  5. Réviser la phrase mnémonique  ou l’histoire mentale avec la technique des répétitions espacées (de suite et souvent au début, puis de façon de plus en plus espacée).

Sommaire.

La méthode de la table de rappel du grand système.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

table de rappel

Maintenant que vous connaissez les principes de mémorisation des nombres, vous pouvez passer à la vitesse supérieure en créant et en apprenant votre propre table de rappel.

La table de rappel du grand système – mnemonic peg system, en anglais – est une extension de la méthode des articulations chiffrées.

  • Créez une table de cent mots courts, faciles à visualiser et à faire bouger, auxquels vous allez associer les nombres 0 à 99, avec la méthode des articulations chiffrées.
  • Apprenez la progressivement par cœur. Par exemple, prenez chaque jour cinq à dix minutes pour apprendre sans effort cinq ou dix mots. Il suffit de deux ou trois semaines à peine pour la retenir.
  • Révisez avec la méthode des uns pour la mémoriser définitivement: une heure après, un jour après, une semaine après, un mois après.
  • Entrainez-vous à retenir des listes de nombres à deux chiffres (code à quatre chiffres, date, numéro de téléphone, etc.) avec les mots que vous venez de créer en augmentant progressivement la difficulté.

Voici une table de rappel dont vous pouvez vous inspirer. Le plus important est de construire une liste que vous retiendrez et utiliserez plus facilement.

  • 0 : sceau.
  • 1 : toit.
  • 2 : noix.
  • 3 : mat.
  • 4 : roi.
  • 5 : lion.
  • 6 : chat.
  • 7 : quille, cou.
  • 8 : feu.
  • 9 : pied.
  • 10 : tasse.
  • 11 : tête.
  • 12 : tonneau.
  • 13 : diamant.
  • 14 : taureau.
  • 15 : étoile.
  • 16 : donjon.
  • 17 : ticket.
  • 18 : dauphin.
  • 19 : taupe.
  • 20 : noce.
  • 21 : natte.
  • 22 : naine.
  • 23 : cinéma.
  • 24 : noir.
  • 25 : nouille.
  • 26 : niche.
  • 27 : nuque.
  • 28 : nef.
  • 29 : nappe.
  • 30 : maison.
  • 31 : mouton.
  • 32 : moine.
  • 33 : maman.
  • 34 : marin.
  • 35 : moulin.
  • 36 : mouche.
  • 37 : Mickey, muguet.
  • 38 : mauve.
  • 39 : myope.
  • 40 : rose.
  • 41 : râteau.
  • 42 : reine.
  • 43 : rame.
  • 44 : rire.
  • 45 : rouleau.
  • 46 : rocher.
  • 47 : requin.
  • 48 : ravin.
  • 49 : robot.
  • 50 : lasso.
  • 51 : lutin.
  • 52 : lune.
  • 53 : lama.
  • 54 : lard.
  • 55 : lilas.
  • 56 : luge.
  • 57 : lac.
  • 58 : louve.
  • 59 : lapin.
  • 60 : chaise.
  • 61 : château.
  • 62 : chaîne.
  • 63 : chameau.
  • 64 : chariot.
  • 65 : chalet.
  • 66 : juge.
  • 67 : chèque.
  • 68 : cheveu.
  • 69 : chapeau.
  • 70 : caisse.
  • 71 : couteau.
  • 72 : canon.
  • 73 : camion.
  • 74 : car.
  • 75 : clou.
  • 76 : cage.
  • 77 : coca.
  • 78 : café.
  • 79 : cape.
  • 80 : fusée.
  • 81 : fête.
  • 82 : vigne.
  • 83 : femme.
  • 84 : forêt.
  • 85 : filet.
  • 86 : vache.
  • 87 : phoque.
  • 88 : fève.
  • 89 : vapeur.
  • 90 : poisson.
  • 91 : bâton.
  • 92 : bonnet.
  • 93 : pomme.
  • 94 : poire.
  • 95 : pelle.
  • 96 : pêche.
  • 97 : bague.
  • 98 : bouffon.
  • 99 : papa.

Si vous souhaitez mémoriser les nombres à deux chiffres commençant par 0, comme pour les numéros de téléphone, vous pouvez également vous créer une table supplémentaire.

  • 00 : ciseau.
  • 01 : assiette.
  • 02 : cygne.
  • 03 : sumo.
  • 04 : cerf.
  • 05 : salon.
  • 06 : singe.
  • 07 : sac.
  • 08 : savon.
  • 09 : sapin.

Pour l’appliquer au numéro de sécurité sociale à mémoriser – 212 025 31 dans notre exemple -, il suffit ensuite de procéder comme suit :

  1. Décomposer la série de chiffres en une suite de 2 chiffres : 21 20 25 31.
  2. Faire correspondre chaque nombre de 2 chiffres à un mot-code : natte = 21;  noce = 20; nouille = 25; mouton = 31.
  3. Imaginer une phrase mnémonique ou une histoire mentale avec chacun des mots : Nous apercevons quelqu’un en train de se faire des nattes, nous prenons du recul et voyons que c’est la mariée – la mariée symbolise dans notre esprit la noce. Puis celle-ci donne un plat de nouilles qu’elle donne à manger à un mouton. Vous pouvez également imaginer l’histoire mentale suivante : les nattes de la mariée se transforme en nouilles, puis la mariée en mouton. Peut importe l’histoire que vous imaginez, du moment qu’elle frappe votre esprit et que vous la visualisez facilement et rapidement.
  4. Apprendre la phrase mnémonique ou l’histoire mentale en vous la représentant dans votre cerveau.
  5. Réviser la phrase mnémonique  ou l’histoire mentale avec la technique des répétitions espacées (de suite et souvent au début, puis de façon de plus en plus espacée).

Sommaire.

A découvrir aussi.

Sommaire.

 

Cet article vous a plu ?

Allez encore plus loin en téléchargeant gratuitement mon livre numérique
Objectif : Apprendre facilement’.

Cliquez ici !

 

Comment mémoriser facilement les chiffres ou les nombres

Comment mémoriser facilement les chiffres ou les nombres ?

Bienvenue sur Apprendre5minutes.  Vous voudrez certainement recevoir nos Livres numériques GRATUITS pour vous aider à Apprendre et Retenir facilement. Cliquez ici pour recevoir vos livres gratuitement ! 😃

Vous aimeriez retenir une date d’anniversaire, un numéro de téléphone, ou un code ? Vous avez des difficultés pour mémoriser des séries de chiffres ou des nombres? Pas de panique, Apprendre 5 minutes va vous apprendre une méthode simple et infaillible pour vous en rappeler à coup sûr.

Vous avez des difficultés à retenir un nombre car il s’agit d’un concept abstrait. Or notre cerveau retient plus facilement ce qu’il peut appréhender avec nos cinq sens ou qu’il peut associer à une sensation ou à une émotion. Plus vous leur ferez appel, plus vous retiendrez facilement. Voir, entendre, toucher, goûter, sentir, ressentir sont les meilleurs alliés de votre mémoire.

Recevez gratuitement l’article au format PDF.

Laissez-nous juste votre adresse e-mail et vous recevrez gratuitement l’article ‘ Comment mémoriser facilement les chiffres ou les nombres’ au format PDF .

Il fait parti du livre gratuit ‘Objectif : Apprendre facilement.’

Cliquez sur le lien ci-dessous pour le recevoir.

JE VEUX LE LIVRE

Objectif : Apprendre facilement.

Note : nous n’aimons pas le spam. Votre adresse ne sera jamais partagée.

Plus vous rendrez les chiffres ou les nombres concrets, plus vous les retiendrez facilement.

Pour représenter les nombres, nous utilisons couramment un système décimal. Nous allons traduire chacun chiffre en objet ou en être vivant. Vous pouvez choisir ou vous approprier un objet ou un personnage qui a une résonance forte en vous pour chaque chiffre ou utiliser une table standard que nous vous présenterons à la fin de cet article.

Vous allez utiliser vos sens et la représentation mentale d’objets ou de personnages pour retenir les nombres. Vous allez créer un lien entre eux  pour passer de l’un à l’autre et les mémoriser dans l’ordre.

Le cerveau adore les histoires et s’en nourrit. C’est pourquoi il les retient si facilement.

Pour mémoriser facilement une série de chiffres , prenez du plaisir à imaginer une histoire en transformant les nombres en objets ou en personnages, créez un lien fort en passez de l’un à l’autre. Plus vous ferez appel à vos sens, à vos sensations ou à vos émotions – positives si possible – et plus vous retiendrez facilement.

Réfléchissez à ce qui vous marque le plus et faites y appel le plus souvent.

Développez votre mémoire auditive avec le système des rimes numériques.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Système des rimes numériques - table de rappel des chiffres-sons
Système des rimes numériques – table de rappel des chiffres-sons

(Conception graphique : TinaRebou.com)

Si vous vous souvenez facilement des paroles d’une chanson, des conversations que vous entendez, si vous connaissez un grande nombre de mots ou que vous apprenez assez vite les langues étrangères, c’est que vous avez probablement une bonne mémoire auditive.

Associez les chiffres à des sons pour que votre cerveau les retienne plus rapidement. Convertissez les chiffres en objets ou personnages dont le nom rime ou a la même consonance.

Par exemple :

  • Zéro : sceau,
  • Un : Huns, pain,
  • Deux : dé, feu, pneu,
  • Trois : croix,
  • Quatre : cadre, carte, plâtre,
  • Cinq : sphinx, cintre,
  • Six : saucisse,
  • Sept : chaussette,
  • Huit : huitre,
  • Neuf : œuf.

Définissez votre propre liste de codes, apprenez là à haute voix en la visualisant mentalement jusqu’à ce que cela devienne automatique pour vous. Faites une pause d’une demi-heure ou d’une heure, puis recommencez pour continuer à la retenir dans l’ordre. Le lendemain, révisez votre liste de code, puis entrainez-vous aussi souvent que possible en imaginant une histoire mettant en scène les objets ou personnages associés aux chiffres. Exercez-vous d’abord sur des cas concrets simples, puis, lorsque vous êtes plus à l’aise, augmentez la difficulté.

Vous pouvez également créer et retenir une liste de codes pour les nombres de zéro à quatre vingt dix neuf. Vous pourrez ainsi retenir plus facilement des séries de deux chiffres.

Développez votre mémoire visuelle avec le système de nombres en forme.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Système Nombre-forme - table de rappel des chiffres-formes
Système Nombre-forme – table de rappel des chiffres-formes

(Conception graphique : TinaRebou.com)

Lorsque vous pensez à une promenade en forêt vous vous souvenez plus des images que des sons des oiseaux, des odeurs des fleurs, du goût des fruits, de la douceur du poil du chat que vous avez caressé ? Au restaurant vous vous souvenez plus de son aménagement, de sa décoration, de la présentation des plats que de la saveur des mets que l’on vous à servit ou de la conversation que vous avez eu ? Vous retenez facilement des choses qui vous sautent aux yeux? Vous avez certainement une bonne mémoire visuelle.

Associez les chiffres à des objets ou des personnages dont la forme vous évoque celle du chiffre à mémoriser.

Par exemple :

  • Zéro : rond, cercle, cerceau,
  • Un : crayon, bâton, lance,
  • Deux : cygne,
  • Trois : chameau, hippocampe, seins,
  • Quatre : voilier,
  • Cinq : crochet, S, serpent,
  • Six : bâton de golf, pipe, escargot,
  • Sept : falaise en surplomb,
  • Huit: sablier, paire de jumelles,
  • Neuf : ballon d’enfant avec une ficelle, loupe, drapeau.

Une fois définie votre propre liste de codes, dessinez, coloriez ou photographiez les objets représentant les chiffres pour bien les visualiser et mémoriser leur forme. Apprenez votre liste de code en prenant le temps de bien vous les représenter dans votre esprit et recommencez l’exercice régulièrement, jusqu’à ce que vous l’ayez assimilé. Entrainez-vous en imaginant des objets ou des personnages en mouvement, colorés. Renforcez l’effet visuel, en les exagérant, en leur faisant se déplacer, exprimer des émotions, etc.

Si vous voulez développer rapidement et facilement votre mémoire visuelle, cliquez sur ce lien.

Utilisez la méthode des lieux pour retrouver facilement le nombre à retenir.

La méthode des lieux, appelée également art de mémoire, méthode des loci ou méthode des chemins, est outil de mémorisation très puissant utilisé dès l’antiquité par les grands orateurs pour mémoriser dans l’ordre de longues listes d’objets.

Son principe est simple et efficace.

Il repose sur le souvenir de lieux que vous connaissez bien auxquels vous allez associez les chiffres.

  • Commencez par mémoriser un endroit que vous connaissez bien (votre maison ou appartement, le quartier ou vous habitez, le jardin public, etc.
  • Examinez toujours dans le même ordre chacune des parties ou des pièces du lieu.
  • Visualisez le chemin que vous parcourez pour passer d’un endroit à l’autre.
  • Recommencez de plus en plus vite jusqu’à ce que vous arriviez à vous rappeler mentalement l’ordre de passage dans les différents endroits.
  • Découpez le nombre à retenir en images représentant un ou plusieurs chiffres et placez les dans l’ordre dans chacun des endroits. Chacun de ces endroits constitue un point de passage.
  • Parcourez mentalement votre chemin et visualisez dans chaque point de passage les images et les chiffres associés. Vous avez réussi à mémoriser dans l’ordre le nombre ou la liste de chiffres!

Et n’oubliez pas : plus vos histoires, vos images seront inhabituelles, marquantes, chargées en émotions et plus facilement vous les retiendrez. Faites bougez vos personnages pour rendre votre histoire plus intéressante et facile à retenir. Mettez de la couleur. Faites appel à votre créativité.

N’utilisez un même personnage ou objet qu’une seule fois dans votre histoire pour éviter les erreurs.

Avec cette méthode, vous pourrez également restituer aussi facilement le nombre ou la série de chiffres dans l’ordre inverse.

Créez des objets ou des personnages avec la méthode des articulations chiffrées.

La méthode des articulations chiffrées, appelée aussi code chiffres-sons, système majeur ou grand système est un procédé extrêmement puissant pour mémoriser les chiffres. Avec un peu d’entrainement, vous allez mémoriser sans effort les nombres même les plus compliqués, les dates, les numéros de téléphone et tout ce qui se rapporte aux chiffres.

Elle s’inspire du système de sténographie mis au point au dix neuvième siècle par Monsieur Aimé PARIS.

La méthode des articulations chiffrées consiste à :

  • convertir les chiffres en consonnes significatives ou en sons suivant un code défini,
  • A les associer à des mots en rajoutant des lettres pour les rendre concrets et les visualiser,
  • A créer une phrase ou une histoire.

A chaque chiffre de zéro à neuf, correspond une consonne ou un son. Voici le tableau complet des articulations chiffrées :

  • 0 : c (ce), s (se), z (ze), t (tion), x (ex : dix).
  • 1 : t, d.
  • 2 : n, ne, gne.
  • 3 : m, me.
  • 4 : r, re.
  • 5 : l, lle (son ll du verbe mouiller), y.
  • 6 : g (ge), j (je), ch (che), sh (sche).
  • 7 :  g (gue, ga), k (ke, ka), q (que), cue (cas).
  • 8 : f (fe), v(ve), ph (phe).
  • 9 : b, p.

Pour retenir facilement cette table, vous avez plusieurs moyens. En voici quelques uns :

  1. La phrase rythmique de M. Aimé PARIS qui indique dans l’ordre les principales articulations chiffrées : « Sot Tu Nous Ments. Rends Les Chants Que Fit Pan. »
  2. Il nous a laissé quelques remarques sur la corrélation entre le chiffre et sa principale consonne associée :
    • s représentant 0 semble formé de 2 zéros.
    • t représentant 1 n’a qu’un jambage et ressemble au chiffre 1.
    • n représentant 2 a 2 jambages.
    • m représentant 3 a 3 jambages.
    • r représentant 4 ressemble à un 4 renversé.
    • l représentant 5 ressemble au 5 que dans l’écriture cursive l’on fait d’un seul trait de plume.
    • j représentant 6 a une boucle en bas comme le chiffre 6.
    • c ou K représentant 7 ressemble comme le chiffre 7, à une sorte de potence.
    • f représentant 8 a deux boucles comme le chiffre 8.
    • P représentant 9 a une boucle a sa partie supérieure comme le chiffre 9.
  3. La formule de M. Guyot-Daubès :
    • 1 – un TauDis.
    • 2 –  deux aGNeaux Nains.
    • 3 – trois-Mats.
    • 4 – quatre Roues.
    • 5 – cinq Loyers.
    • 6 – six Jeunes Chats.
    • 7 – sept Ca Gots.
    • 8 – huit FèVes.
    • 9 – neuf Pieds-Bots.
    • 0 – zéro CiSeau.

Apprenez à retenir plus vite grâce aux tables de rappel.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

table de rappel

Maintenant que vous connaissez les principes de mémorisation des nombres, vous allez pouvoir passer à la vitesse supérieure en créant et en apprenant votre propre table de rappel.

La table de rappel ou grand système est une extension de la méthode des articulations chiffrées.

  • Créez une table de cent mots courts, faciles à visualiser et à faire bouger, auxquels vous allez associer les nombres 0 à 99, avec la méthode des articulations chiffrées.
  • Apprenez la progressivement par cœur. Par exemple, prenez chaque jour cinq à dix minutes pour apprendre sans effort cinq ou dix mots. Il vous suffira ainsi de deux ou trois semaines à peine pour la retenir.
  • Révisez avec la méthode des uns pour la mémoriser définitivement: une heure après, un jour après, une semaine après, un mois après.
  • Entrainez-vous à retenir des listes de nombres à deux chiffres (code à quatre chiffres, date, numéro de téléphone, etc.) avec les mots que vous venez de créer en augmentant progressivement la difficulté.

Voici une table de rappel dont vous pouvez vous inspirer. Le plus important est de construire une liste que vous retiendrez et utiliserez plus facilement.

  • 0 : sceau.
  • 1 : toit.
  • 2 : noix.
  • 3 : mat.
  • 4 : roi.
  • 5 : lion.
  • 6 : chat.
  • 7 : qui(lle), cou, camp, queue, etc.
  • 8 : feu.
  • 9 : pied.
  • 10 : tasse.
  • 11 : tête.
  • 12 : tonneau.
  • 13 : diamant.
  • 14 : taureau.
  • 15 : étoile.
  • 16 : donjon.
  • 17 : ticket.
  • 18 : dauphin.
  • 19 : taupe.
  • 20 : noce.
  • 21 : natte.
  • 22 : naine.
  • 23 : (ci)néma, nem, ennemi, etc.
  • 24 : noir.
  • 25 : nouille, Nil, Noël.
  • 26 : niche.
  • 27 : nuque.
  • 28 : nef.
  • 29 : nappe.
  • 30 : maison.
  • 31 : mouton.
  • 32 : moine.
  • 33 : maman.
  • 34 : marin.
  • 35 : moulin.
  • 36 : mouche.
  • 37 : Mickey, muguet.
  • 38 : mauve.
  • 39 : myope.
  • 40 : rose.
  • 41 : râteau.
  • 42 : reine.
  • 43 : rame.
  • 44 : rire.
  • 45 : rouleau.
  • 46 : rocher.
  • 47 : requin.
  • 48 : ravin.
  • 49 : robot.
  • 50 : lasso.
  • 51 : lutin.
  • 52 : lune.
  • 53 : lama.
  • 54 : lard.
  • 55 : lilas.
  • 56 : luge.
  • 57 : lac.
  • 58 : louve.
  • 59 : lapin.
  • 60 : chaise.
  • 61 : château.
  • 62 : chaîne.
  • 63 : chameau.
  • 64 : chariot.
  • 65 : chalet.
  • 66 : juge.
  • 67 : chèque.
  • 68 : cheveu.
  • 69 : chapeau.
  • 70 : caisse.
  • 71 : couteau.
  • 72 : canon.
  • 73 : camion.
  • 74 : car.
  • 75 : clou.
  • 76 : cage.
  • 77 : coca.
  • 78 : café.
  • 79 : cape.
  • 80 : fusée.
  • 81 : fête.
  • 82 : vigne.
  • 83 : femme.
  • 84 : forêt.
  • 85 : filet.
  • 86 : vache.
  • 87 : phoque.
  • 88 : fève.
  • 89 : vapeur.
  • 90 : poisson.
  • 91 : bâton.
  • 92 : bonnet.
  • 93 : pomme.
  • 94 : poire.
  • 95 : pelle.
  • 96 : pêche.
  • 97 : bague.
  • 98 : bouffon.
  • 99 : papa.

Si vous souhaitez mémoriser les nombres à deux chiffres commençant par 0, comme pour les numéros de téléphone, vous pouvez également vous créer une table supplémentaire.

  • 00 : ciseau.
  • 01 : assiette.
  • 02 : cygne.
  • 03 : sumo.
  • 04 : cerf.
  • 05 : salon.
  • 06 : singe.
  • 07 : sac.
  • 08 : savon.
  • 09 : sapin.

Bonus 1 : mémoriser les dates de l’Histoire.

Maintenant que vous connaissez les bases de la mémorisation, vous savez  comment retenir facilement les dates de l’Histoire.

Nous allons utiliser les articulations chiffrées, créer des objets ou des personnages et les associer pour créer une histoire mémorable avec ces éléments.

Vous pouvez simplifier en supprimant le 1 ou le 2 du millésime à partir de l’an 1000.

Quelques exemples célèbres :

  • Fondation de Rome (-752) : Rome fut fondée à proximité de sept collines (K – L – N = 752 = CoLLiNe).
  • Bataille de Poitiers (732) : A cette bataille, Charles-Martel chassa les sarrasins de nos communes (C – M – N = 732 = CoMMuNe).
  • Convocation des États Généraux (1789) : Louis XVI disait : Cela me convient peu (C – V – P = 789 = ConVient Peu).

Lisez notre article Comment mémoriser facilement les dates d’histoire pour apprendre d’autres moyens mnémotechniques et savoir comment se souvenir des dates historiques.

Bonus 2 : mémoriser les décimales du nombre pi.

Vous avez envie de vous entrainer avec la table des rappels et épater vos amis ? Alors amusez-vous à retenir les 100 premières décimales du nombre pi.

Pour cela nous allons utiliser la table des rappels et la méthode des lieux.

  • Décomposer les décimales en ensembles de 4 nombres de 2 chiffres.
  • Créer des mots avec la table de rappel.
  • Créer des images ou des petits films avec ces quatre mots.
  • Les placer dans un lieu.
  1. Pi = 3,(14 15 92 65) (35 89 79 32) (38 46 26 43) (38 32 79 50) (28 84 19 71) (69 39 93 75) (10 58 20 97) (49 44 59 23) (07 81 64 06) (28 62 08 99) (86 28 03 48) (25 34 21 17) (06 79).
  2. Ce qui donne pour la première série de quatre mots : taureau, étoile, bonnet, chalet pour les quatre premiers mots.
  3. Une petite histoire dans le jardin, qui est notre premier point de passage : un taureau, dans le jardin, regarde l’étoile qui brille dans le ciel. Il frissonne et met un bonnet sur sa tête, puis marche vers le chalet qui ressemble à notre deuxième point de passage.
  4. Vous avez mémorisé les huit premières décimales.
  5. Recommencer de la même manière pour la série de quatre mots suivante : moulin, vapeur, cape, moine. Et ainsi de suite.

Lisez notre article pi – mémorisation – comment retenir les décimales de pi facilement pour apprendre d’autres moyens mnémotechniques et savoir comment se souvenir des décimales du nombre pi.

A découvrir aussi.

Cet article vous a plu ?

Allez encore plus loin en téléchargeant gratuitement mon livre numérique
Objectif : Apprendre facilement’.

Cliquez ici !