Les 7 jours de la semaine en espagnol.

Les 7 Jours de la Semaine en Espagnol : Origine, Prononciation, Exemples

Jours de la semaine en espagnol : Días de la semana. Les 7 jours de la semaine en espagnol sont :

  • lunes (lundi)
  • martes (mardi)
  • miércoles (mercredi)
  • jueves (jeudi)
  • viernes (vendredi)
  • sábado (samedi)
  • domingo (dimanche)

Bienvenue sur Apprendre5minutes.

Vous voudrez certainement recevoir nos LIVRES numériques GRATUITS pour vous aider à Apprendre et Retenir facilement.

Cliquez ici pour recevoir vos livres gratuitement ! 🙂

Lisez notre cours d’espagnol gratuit en ligne du blog éducatif Apprendre 5 minutes pour

  • Apprendre les jours de la semaine en espagnol et leur prononciation.
  • Connaître l’origine (étymologie) des noms des jours en espagnol.
  • Connaitre les principales expressions espagnoles avec les jours de la semaine.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Sommaire

Lire la suite
Les Grandes Dates de la Cinquième République.

Cinquième République (de 1958 à nos jours) : Résumé, Dates, Causes, Institutions

Résumé de la Cinquième République ( de 1958 à nos jours) : résumé, dates clés, causes, institutions de la Ve République.

Bienvenue sur Apprendre5minutes.  Vous voudrez certainement recevoir nos Livres numériques GRATUITS pour vous aider à Apprendre et Retenir facilement. Cliquez ici pour recevoir vos livres gratuitement ! 😃

Depuis la date du 4 octobre 1958, la Cinquième République – Ve République – est le régime politique républicain de la France.

Vous cherchez un court résumé de la Cinquième République, de sa création en 1958 à nos jours ? Vous voulez en connaitre les causes, les dates clésses institutions ?

Vous voulez apprendre et retenir les dates clés de la cinquième république, de sa création à nos jours ?

Lisez cet article du blog éducatif Apprendre 5 minutes pour apprendre comment mémoriser les grandes dates de la cinquième république française et retenir l’essentiel de cette période.

5 minutes par jour, pendant quelques jours, vous suffirons pour vous en souvenir.

Nous avons sélectionné des méthodes particulièrement efficaces pour vous aider à vous souvenir des dates des principaux événements de l’Histoire de la Cinquième République.

Sommaire

  • Origines et causes.
    • La guerre d’Algérie et la décolonisation.
    • L’instabilité gouvernementale.
    • Le retour au pouvoir du Général de Gaulle.
  • Bref résumé de la Cinquième République.
    • Les institutions de la Cinquième République.
    • Les événements marquants de la Cinquième République.
  • Les dates clés de la cinquième république.
  • Comment mémoriser les dates clés de la cinquième république.
  • A découvrir aussi.

Origines et causes.

Née en 1958, la Cinquième République est le régime politique républicain actuellement en vigueur en France.

Elle succède à la Quatrième République, marquée par l’instabilité gouvernementale et les problèmes de colonisation.

En pleine guerre d’Algérie, après la tentative de coup d’État du 13 mai 1958 à Alger d’une partie de l’armée qui voulait imposer  le maintien de l’Algérie Française au sein de la république, le président de la république René Coty fait appel au Général de Gaulle et le nomme président du Conseil le 01 juin 1958 pour préparer une nouvelle constitution.

La guerre d’Algérie et la décolonisation.

Après la deuxième guerre mondiale, plusieurs colonies veulent leur indépendance.

En 1954, la France perd la guerre d’Indochine après 8 ans de conflit.

C’est le début de la décolonisation.

En 1956, le Maroc et la Tunisie deviennent indépendantes.

En Algérie, les liens avec la France sont plus forts, avec une communauté française importante. La guerre éclate en 1954 et entraine la Quatrième République dans la crise institutionnelle.

L’instabilité gouvernementale.

La Quatrième République est un régime parlementaire. Le président de la république a peu de pouvoir.

Le scrutin proportionnel aux élections législatives multiplie les partis politiques et fragilise toute majorité dans l’assemblée. Les partis tentent de s’allier pour gouverner.

Un grand nombre de gouvernements vont se succéder.

La faiblesse du pouvoir exécutif va l’empêcher de résoudre les crises liées à la décolonisation et entrainer une crise de régime lors de la guerre d’Algérie.

Le retour au pouvoir du Général de Gaulle.

La France a besoin d’une autorité morale pour restaurer le pouvoir de l’État.

Nommé président du Conseil, le Général de Gaulle, qui apparait comme le seul capable de rétablir l’ordre,  revient au pouvoir pour former un nouveau gouvernement.

Il constitue un gouvernement d’union nationale, obtient le pouvoir de gouverner par ordonnance – il n’a pas besoin de l’autorisation de l’assemblée – pour régler le conflit algérien et de préparer une nouvelle constitution.

Bref résumé de la cinquième République.

Les institutions de la Cinquième République.

La Cinquième République est le régime politique actuel.

Nommé Président du Conseil le 1er juin 1958, suite à la tentative de coup d’État du 13 mai 1958, le général de Gaulle prépare une nouvelle constitution.

Elle a pour objectif de mettre un terme à l’instabilité gouvernementale et au risque de coup d’État militaire.

Adoptée par référendum le 28 septembre 1958, la Constitution française est promulguée le 4 octobre 1958 et la Cinquième République proclamée.

La Cinquième République est un régime semi-présidentiel.

Il renforce le pouvoir du président de la république, élu au suffrage universel direct instaurée par référendum le 28 octobre 1962 et par l’alignement à cinq ans de la durée du mandat présidentiel sur celui de l’Assemblée nationale depuis l’élection du 5 mai 2002.

Le Président de la République nomme le premier ministre (chef du gouvernement), peut dissoudre l’Assemblée Nationale et dispose d’un domaine réservé sur la politique étrangère.

Le Parlement est constitué de l’Assemblée Nationale et du Sénat. Il débat, amende et vote les lois, dont certaines peuvent être à son initiative.

L’Assemblée Nationale peut renverser le gouvernement en votant une motion de censure. Toutefois le président de la république peut refuser la démission du gouvernement et dissoudre l’Assemblée Nationale.

Les députés de l’Assemblée Nationale sont élus pour cinq ans au suffrage universel direct, lors d’un scrutin majoritaire à deux tours.

Les sénateurs sont élus pour six ans au suffrage indirect par les Grands Électeurs (députés, conseillers généraux, conseillers régionaux, délégués des conseils municipaux). Le Sénat est renouvelé pour moitié tous les trois ans.

Le Conseil constitutionnel assure contrôle de conformité de la loi à la Constitution et veille à la régularité des élections nationales et référendums.

Actuellement en vigueur, la constitution de la cinquième république a permis jusqu’à aujourd’hui de :

  • Surmonter les crises politiques et sociales.
  • L’alternance politique.
  • La cohabitation entre un président de la république et un premier ministre appartenant à des partis politiques opposés.

Après la Troisième République, c’est le régime républicain français ayant connu la plus grande longévité.

Les événements marquants de la Cinquième République.

Les premières années de la Ve République sont marquées par la fin de la Guerre d’Algérie en 1962 et l’indépendance des Colonies Françaises en Afrique, entre 1958 et 1960.

La révolte étudiante et la contestation politique, sociale et culturelle de mai-juin 1968.

L’élection de François Mitterrand à la Présidence de la République le 10 mai 1981, mettant fin à 23 années de pouvoir de la Droite et permettant l’alternance politique au bénéfice de la Gauche.

La construction européenne se poursuit –  depuis le Traité de Rome du 25 mars 1957 qui créait la Communauté économique européenne – avec notamment la création de l’Union Européenne le 1er novembre 1993, suite à la signature du Traité de Maastricht le 7 février 1992.

Après une première vague d’attentats en 1995 et la proclamation du « califat » de l’État islamique, le 29 juin 2014, la France est touché par une série d’attentats islamistes (attentats contre Charlie Hebdo le 7 janvier 2015, etc).

Les dates clés de la Cinquième République.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Les Grandes Dates de la Cinquième République.
Les Grandes Dates de la Cinquième République.

13 mai 1958 : coup d’État du 13 mai, appelé également Putsch d’Alger. En pleine guerre d’Algérie, la rébellion avait pour but de conserver l’Algérie dans la France. Le Coup d’État du 13 mai 1958 à Alger entrainera le retour du général de Gaulle et la fin de la IVe République.

28 septembre 1958 : Naissance de la Cinquième République. La Constitution de la Ve République est approuvée par référendum avec 82,6% de oui. Elle sera promulguée le 4 octobre 1958 et la Ve République proclamée le lendemain.

21 décembre 1958 : Charles de Gaulle est élu président de la République par un collège de plus de 80 000 grands électeurs. Il prend ses fonctions de président de la République le

1er janvier 1960 : Entrée en vigueur du nouveau franc, appelé également « franc lourd ». Tous les prix sont divisés par 100. 1 Nouveau Franc correspond à 100 anciens francs.

13 février 1960 : Première bombe atomique française.

18 mars 1962 : Signature des accords d’Évian mettant fin à la guerre d’Algérie et reconnaissant l’indépendance de l’Algérie. Ils seront suivi le 1er juillet 1962 par le référendum d’autodétermination de l’Algérie. L’Algérie devient indépendante le 5 juillet 1962.

28 octobre 1962 : Approbation par référendum de l’élection du président de la République au suffrage universel direct.

19 décembre 1965 : Le général de Gaulle est réélu président de la République.

7 mars 1966 : La France quitte l’OTAN, l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord. Le général de Gaulle veut garder son indépendance en matière de politique étrangère et doter la France d’une politique de défense indépendante.

24 juillet 1967 : « Vive le Québec libre ». Le président de la République  Charles de Gaulle, en visite officielle au Québec, déclare à la fin de son discours à Montréal « Vive Montréal ! Vive le Québec! Vive le Québec libre! Vive le Canada français! Vive la France! ». Ce discours déclenche une grave crise politique entre la France et le Canada car il rappelle la citation du général de Gaulle « Vive la France libre dans l’honneur et dans l’indépendance ! » qui terminait l’appel du 22 juin 1940 à la Résistance à l’occupation allemande et au régime de Vichy.

13 mai 1968 : Grande manifestation contre Charles de Gaulle lors des événements de « mai 1968« . Le mouvement étudiant s’amplifie; les syndicats ouvriers déclenchent la plus grande grève générale du XXe siècle et manifestent avec les étudiants. Les manifestants dénoncent la société de consommation et le chômage associé au système capitaliste.

28 avril 1969 : Le président de la République Charles de Gaulle démissionne après l’échec de du référendum sur la régionalisation et la réforme du Sénat.

15 juin 1969 : Georges Pompidou est élu président de la République.

19 octobre 1973 : Premier choc pétrolier, suite à la demande très forte des pays industriels et au déclenchement de la Guerre du Kippour (guerre israélo-arabe) le 6 octobre 1973. Le 19 octobre 1973, l’OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) augmente de 70% le prix du baril de brut.

19 mai 1974 : Valéry Giscard d’Estaing (UDF) est élu président de la République.

5 juillet 1974 : L’âge légal de la majorité civile passe de 21 à 18 ans. La loi n° 74-631 du 5 juillet 1974 fixe à dix-huit ans l’âge de la majorité. Depuis les événements de mai 68, l’âge légal était considéré comme trop tardif.

19 décembre 1974 : Adoption de la loi Veil qui autorise l’interruption volontaire de grossesse (IVG).

27 mars 1979 : Début du deuxième choc pétrolier suite à la révolution iranienne et au contexte géopolitique tendu dans la région vont entrainer une baisse de la production mondiale de pétrole et conduire l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP) a augmenter les prix du brut.

10 mai 1981 : François Mitterrand (Parti socialiste) est élu président de la République. C’est la première fois qu’un président de gauche accède au pouvoir sous la Cinquième République. Valéry Giscard d’Estaing, ancien président de la République est battu au second tour des élections présidentielles.

18 septembre 1981 : Abolition de la peine de mort par l’Assemblée nationale. Le projet est défendue par le garde des sceaux, ministre de la Justice, Robert Badinter, au nom du Gouvernement.

13 janvier 1982 : Instauration de la semaine de 39 heures de travail et une cinquième semaine de congés payés.

26 mars 1982 : Abaissement de l’âge de la retraite à 60 ans.

19 mars 1986 : Première cohabitation. La droite remporte les élections législatives. Jacques Chirac (RPR) est nommé Premier ministre. C’est la première cohabitation en France sous la cinquième république.

8 mai 1988 : François Mitterrand est réélu président de la République.

6 novembre 1988 : Référendum sur l’autodétermination en Nouvelle-Calédonie. Il fait suite aux tensions des années 80 et à l’assaut sanglant de la grotte d’Ouvéa, le 5 mai 1988 lors de la prise d’otages de gendarmes par des kanaks indépendantistes du FLNKS. Le 5 mai 1998, 10 ans après le drame d’Ouvéa, la signature de l’accord de Nouméa, instaure en Nouvelle-Calédonie un processus de décolonisation sur vingt ans. La date du référendum sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie est fixée au 4 novembre 2018.

1er Janvier 1989 : Création du RMI (revenu minimal d’insertion) par la loi 88-1088.

20 septembre 1992 : Référendum français sur le Traité de Maastricht. Il autorise le président de la République à ratifier le traité sur l’Union Européenne.

28 mars 1993 : Deuxième cohabitation. La droite remporte la majorité aux élections législatives. Édouard Balladur (RPR) au poste de Premier ministre. C’est la deuxième cohabitation en France sous la Ve République.

1er novembre 1993 : Création de l’Union Européenne suite à la signature le 7 février 1992 du Traité de Maastricht.

7 mai 1995 : Jacques Chirac (RPR) est élu président de la République.

21 avril 1997 : Le président Jacques Chirac décide de dissoudre l’Assemblée nationale. La majorité parlementaire bien que très importante est divisée. Le président de la République souhaite une majorité forte et parlant d’une seule voix pour défendre les intérêts de la France. Les élections législatives ont lieu les 25 mai et 1er juin et donnent la majorité à la gauche. La troisième cohabitation en France sous la Ve République s’installe pour cinq ans avec la nomination de Lionel Jospin (PS) au poste de Premier ministre.

13 octobre 1999 : L’Assemblée nationale adopte la loi no 99-944 sur le Pacs (pacte civil de solidarité). La loi sur le Pacs est promulguée le 15 novembre 1999.

6 juin 2000 : Loi sur la parité. La loi n° 2000-493 tendant à favoriser l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives est votée le 6 juin 2000. Les partis politiques doivent présenter un nombre égal d’hommes et de femmes aux élections régionales, municipales, sénatoriales et européennes.

24 septembre 2000 : Référendum sur le quinquennat présidentiel. La durée du mandat présidentiel passe de sept à cinq ans.

7 octobre 2001 : Début de la Guerre d’Afghanistan. En représailles aux attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis,  perpétrés par l’organisation terroriste islamiste Al-Qaïda, les forces américaines et britanniques commencent l’opération « liberté immuable », contre le régime des Talibans en Afghanistan. Le 21 novembre 2001, La France envoie le porte-avions Charles de Gaulle pour soutenir les opérations de l’OTAN en Afghanistan.

1er janvier 2002 : Entrée en vigueur de l’Euro. L’Euro devient la monnaie unique de la France. Elle est la monnaie commune à de dix-neuf pays membres de l’Union européenne qui forment la zone euro. Un euro vaut 6,559 57 francs.

1er janvier 2002 : Suppression effective du service national – service militaire. Le décret du 27 juin 2001 n° 2001-550 relatif à la libération anticipée des appelés du service militaire est signé met fin à la conscription. Le service national est suspendu le 01 janvier 2002 et remplacé par un « parcours citoyen ».

5 mai 2002 : Jacques Chirac est réélu président de la République.

18 mars 2003 : L’outrage au drapeau national ou à l’hymne national est considéré comme un délit.

29 mai 2005 : Référendum français sur le traité établissant une constitution pour l’Europe. Le « non » l’emporte.

6 mai 2007 : Nicolas Sarkozy (UMP) est élu président de la République.

4 décembre 2008 : plan de relance économique de la France. Lors du discours de Douai, le président de la République Nicolas Sarkozy annonce un plan de relance de l’économie de 26 milliards d’euros pour faire face à la crise économique mondiale, liée à la crise bancaire et financière de l’automne 2008, suite à la crise des subprimes (prêts hypothécaires à risques) de l’été 2007. Le plan de relance donne la priorité à l’investissement.

6 mai 2012 : François Hollande (PS) est élu président de la République.

17 mai 2013 : Mariage pour tous. La loi n° 2013-404 du 17 mai 2013 ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe est promulguée. La France autorise le mariage homosexuel.

7 janvier 2015 : Attentat contre le journal satirique Charlie Hebdo. C’est le début d’une série d’attentats islamistes.

14 mai 2017 : Emmanuel Macron est élu président de la République. Élu à l’âge de 39 ans, Emmanuel Macron devient le plus jeune président de la République française.

17 novembre 2018 : Début des manifestations de masse du Mouvement des Gilets Jaunes contre la hausse des prix du carburants et la baisse du pouvoir d’achat.

24 janvier 2020 : Début de la pandémie de Covid-19 en France, maladie à coronavirus 2019, une maladie infectieuse apparue en Chine fin 2019. Elle entrainera une surmortalité de 33% en mars et avril 2020, des mesures de confinement et une crise économique et sociale.

24 février 2022 : Invasion de l’Ukraine par la Russie.

24 avril 2022 : Emmanuel Macron est réélu président de la République. Il est le premier président de la Ve République à être réélu au suffrage universel hors période de cohabitation.

Comment mémoriser les dates clés de la cinquième république.

La Cinquième République est le régime politique actuellement en vigueur en France.

Retenir les dates clés de la Ve République est un moyen efficace de situer les principaux événements de la période actuelle de l’Histoire de France.

Nous avons vu dans l’article comment mémoriser facilement les dates de l’histoire plusieurs techniques de mémorisation efficaces pour retenir les dates sur le long terme.

Nous allons en montrer une application pratique avec les dates clés de la Cinquième République.

Technique de mémorisation.

Nous allons apprendre les dates de la Cinquième République à l’aide de la table de rappel du grand système que nous avons appris dans l’article comment mémoriser facilement les chiffres ou les nombres.

Pour retenir plus facilement les événements à mémoriser, nous allons classer les dates par année, mois et jour.

Nous classerons les mois de 1 à 12 et les jours de 01 à 31.

Nous allons rattacher l’année, le mois, le jour, l’évènement à un objet ou un personnage et former une image mentale et créer une histoire.

Le cerveau adore les histoires. Il fonctionne par association. Associer, c’est créer des liens entre des objets, des personnages, des émotions, etc. Plus les liens seront forts et plus il sera facile de se souvenir.

C’est cette histoire que nous venons de créer que nous allons apprendre. Nous allons retenir ainsi facilement et à long terme la date et l’événement.

Comme il n’y a pas d’ambiguïté dans les dates à retenir, nous n’utiliserons que la table de rappel du grand système pour associer l’année, le mois et le jour à des images.

Exemple de mémorisation des dates de la Cinquième République.

13 mai 1958 : Putsch d’Alger.

La table de rappel du grand système associe le nombre 19 à une taupe et le nombre 58 à une louve. Nous allons donc associer l’année 1958 à une taupe (19) et à une louve (58).

Le mois de mai est le cinquième mois de l’année. Le lion est le code associé au chiffre 5.

Nous allons associer le jour – 13 – à un diamant.

Pour l’évènement, nous associerons le Putsch d’Alger à un punch; le mot punch ayant une consonance proche du mot Putsch.

Il nous reste à créer une petite histoire en prenant les images dans l’ordre, c’est à dire :

13 mai 1958 : taupe, louve, lion, diamant, punch.

Par exemple, « une taupe saute sur le dos d’une louve puis sur celui d’un lion et essaie de récupérer le diamant qui était tombé dans un verre de punch. »

Si voulez associer l’année 1958 à un seul mot, vous pouvez utiliser comme mnémonique le chanteur Topaloff, en s’appuyant sur la méthode des articulations chiffrées – la table de rappel ou grand système est une extension de la méthode des articulations chiffrées.

  • T correspond au chiffre 1.
  • P correspond au chiffre 9.
  • L correspond au chiffre 5.
  • F correspond au chiffre 8.

Il nous reste à créer une petite histoire en prenant les images dans l’ordre, c’est à dire :

13 mai 1958 : Topaloff, lion, diamant, punch.

Par exemple, « Le chanteur Topaloff chevauche un lion et tient dans sa main un verre de punch dans lequel se trouve un diamant. »

Imaginez l’histoire qui vous passe par la tête. Plus elle vous marquera et plus elle sera facile à se souvenir.

Procédez de même pour les autres dates clés de la Cinquième République.

Table de mémorisation des dates de la Cinquième République.

Pour chaque date à retenir, construisez une histoire facile à retenir pour vous en utilisant la technique que nous venons de voir.

A titre d’exemple, vous pouvez utiliser les associations suivantes :

13 mai 1958 : Putsch d’Alger.

13 mai 1958 : taupe, louve, lion, diamant, punch.

28 septembre 1958 : Naissance de la Cinquième République.

28 septembre 1958 : taupe, louve, pied, nef, bébé.

21 décembre 1958 : Charles de Gaulle est élu président de la République.

21 décembre 1958 : taupe, louve, tonneau, natte, gaulois.

1er janvier 1960 : Entrée en vigueur du nouveau franc.

01 janvier 1960 : taupe, chaise, toit, assiette, franc (Clovis, roi des Francs, pièce de 1 franc, etc.).

13 février 1960 : Première bombe atomique française.

13 février 1960 : taupe, chaise, noix, diamant, champignon nucléaire.

18 mars 1962 : Signature des accords d’Évian.

18 mars 1962 : taupe, chaîne, mât, dauphin, bouteille d’Évian.

28 octobre 1962 : Référendum de l’élection du président de la République au suffrage universel direct.

28 octobre 1962 : taupe, chaîne, tasse, nef, urne électorale et grand collier de la légion d’honneur (un des symboles du président de la République).

19 décembre 1965 : Le général de Gaulle est réélu président de la République.

19 décembre 1965 : taupe, chalet, tonneau, tapis, gaulois et grand collier de la légion d’honneur.

7 mars 1966 : La France quitte l’OTAN.

07 mars 1966 : taupe, juge, mât, sac, rose des vents (symbole de l’OTAN).

24 juillet 1967 : « Vive le Québec libre ».

24 juillet 1967 : taupe, chèque, quille, noir, harfang des neiges (hibou blanc; oiseau emblématique du Québec).

13 mai 1968 : Grande manifestation contre Charles de Gaulle.

13 mai 1968 : taupe, cheveu, lion, diamant, manifestation.

28 avril 1969 : Le président de la République Charles de Gaulle démissionne.

28 avril 1969 : taupe, chapeau, roi, nef, gaulois enlevant le grand collier de la légion d’honneur.

15 juin 1969 : Georges Pompidou est élu président de la République.

15 juin 1969 : taupe, chapeau, chat, étoile, pompe et grand collier de la légion d’honneur.

19 Octobre 1973 : Premier choc pétrolier.

19 octobre 1973 : taupe, camion, tasse, tapis, puits de pétrole.

19 mai 1974 : Valéry Giscard d’Estaing est élu président de la République.

19 mai 1974 : taupe, car, lion, tapis, cigare et grand collier de la légion d’honneur.

5 juillet 1974 : L’âge légal de la majorité civile passe à 18 ans.

05 juillet 1974 : taupe, car, chat, salon, dauphin qui vote.

19 décembre 1974 : Adoption de la loi Veil qui autorise l’interruption volontaire de grossesse (IVG).

19 décembre 1974 : taupe, car, tonneau, tapis, tatouage IVG.

27 mars 1979 : Deuxième choc pétrolier.

27 mars 1979 : taupe, cape, mât, nuque, 2 puits de pétrole.

10 mai 1981 : François Mitterrand est élu président de la République.

10 mai 1981 : taupe, fête, lion, tasse, miroir (commence par MI; premières lettres du nom Mitterrand).

18 septembre 1981 : Abolition de la peine de mort.

18 septembre 1981 : taupe, fête, pied, dauphin, potence.

13 janvier 1982 : Instauration de la semaine de 39 heures de travail et une cinquième semaine de congés payés.

13 janvier 1982 : taupe, vigne, toit, diamant, tracteur (son proche du nombre trente-neuf) et sphinx (associé au chiffre 5 dans la table de rappel des chiffres-sons).

26 mars 1982 : Abaissement de l’âge de la retraite à 60 ans.

26 mars 1982 : taupe, vigne, mât, niche, personne âgée mangeant un croissant (son proche du nombre soixante).

19 mars 1986 : Première cohabitation.

19 mars 1986 : taupe, vache, mât, tapis, deux personnes dans une maison.

8 mai 1988 : François Mitterrand est réélu président de la République.

08 mai 1988 : taupe, fève, lion, savon, miroir et deux grands colliers de la légion d’honneur.

6 novembre 1988 : Référendum sur l’autodétermination en Nouvelle-Calédonie.

06 novembre 1988 : taupe, fève, tête, singe, urne électorale et une flèche faîtière (un des symboles de la Nouvelle-Calédonie).

1er Janvier 1989 : Création du RMI.

01 janvier 1989 : taupe, vapeur, toit, assiette, Rémy Julienne (cascadeur).

20 septembre 1992 : Référendum français sur le Traité de Maastricht.

20 septembre 1992 : taupe, bonnet, pied, noce, urne électorale et drapeau européen.

28 mars 1993 : Deuxième cohabitation.

28 mars 1993 : taupe, pomme, mât, nef, deux personnes dans une maison.

1er novembre 1993 : Création de l’Union Européenne.

01 novembre 1993 : taupe, pomme, tête, assiette, bébé et drapeau européen.

7 mai 1995 : Jacques Chirac est élu président de la République.

07 mai 1995 : taupe, pelle, lion, sac, Chiron (centaure dans la mythologie grecque).

21 avril 1997 : Dissolution de l’Assemblée nationale.

21 avril 1997 : taupe, bague, roi, natte, palais Bourbon – bâtiment qui abrite l’Assemblée nationale – en train de se dissoudre (dans un verre, par exemple).

13 octobre 1999 : Pacs.

13 octobre 1999 : taupe, papa, tasse, diamant, « mariés » au tribunal.

6 juin 2000 : Loi sur la parité.

06 juin 2000 : noce, ciseau, chat, singe, balance (à l’équilibre avec un homme et une femme).

24 septembre 2000 : Référendum sur le quinquennat présidentiel.

24 septembre 2000 : noce, ciseau, pied, noir, urne électorale et sphinx (associé au quinquennat, au chiffre 5 dans la table de rappel des chiffres-sons).

7 octobre 2001 : Début de la Guerre d’Afghanistan.

07 octobre 2001 : noce, assiette, tasse, sac, mosquée en feu (la mosquée est un des symboles du drapeau afghan).

1er janvier 2002 : Entrée en vigueur de l’Euro.

01 janvier 2002 : noce, cygne, toit, assiette, (pièce de 1) euro.

1er janvier 2002 : Suppression effective du service national.

01 janvier 2002 : noce, cygne, toit, assiette, (soldat qui rend son) paquetage militaire.

5 mai 2002 : Jacques Chirac est réélu président de la République.

05 mai 2002 : noce, cygne, lion, salon, Chiron (centaure) et deux grands colliers de la légion d’honneur.

18 mars 2003 : L’outrage au drapeau national ou à l’hymne national est considéré comme un délit.

18 mars 2003 : noce, sumo, mât, dauphin, drapeau français déchiré.

29 mai 2005 : Référendum français sur le traité établissant une constitution pour l’Europe.

29 mai 2005 : noce, salon, lion, nappe, urne électorale et livre (avec les douze étoiles du drapeau européen sur la couverture).

6 mai 2007 : Nicolas Sarkozy est élu président de la République.

06 mai 2007 : noce, sac, lion, singe, sac en osier.

Si vous voulez associer le nombre 07 à une autre image que le sac, vous pouvez par exemple associer 07 à une bouteille de whisky.

4 décembre 2008 : plan de relance de l’économie.

04 décembre 2008 : noce, savon, tonneau, cerf, fusée et pièce de un euro.

6 mai 2012 : François Hollande (PS) est élu président de la République.

06 mai 2012 : noce, tonneau, lion, singe, tulipe (un des symboles de la Hollande).

17 mai 2013 : Mariage pour tous.

17 mai 2013 : noce, diamant, lion, ticket, (bague de) mariage.

Si vous voulez associer le nombre 20 à une autre image que la noce, vous pouvez par exemple associer 20 à la ville de Nice.

7 janvier 2015 : Attentat contre le journal satirique Charlie Hebdo.

07 janvier 2015 : noce, étoile, toit, sac, tour Eiffel, noire, dans un cercle, noir (symbole de la solidarité autour des parisiens, après les attentats).

14 mai 2017 : Emmanuel Macron est élu président de la République.

14 mai 2017 : noce, ticket, lion, taureau, Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron est le président de la République actuellement en fonction en France.

Si vous avez besoin d’une image pour le symboliser, vous pouvez par exemple utiliser comme image

  • Macron (◌̄) : un macron est un diacritique, c’est-à-dire une barre horizontale placée en général au dessus d’une voyelle.
  • Maquereau : son proche du mot Macron.

A découvrir aussi.

Cet article vous a plu ?

Allez encore plus loin en téléchargeant gratuitement mon livre numérique
Objectif : Apprendre facilement’.

Cliquez ici !

Résumé et Dates clés de la Conquête Spatiale.

Les dates de la conquête spatiale – apprendre et retenir les dates historiques

Résumé et dates clés de la conquête spatiale – Apprendre et retenir les dates historiques.

Bienvenue sur Apprendre5minutes.  Vous voudrez certainement recevoir nos Livres numériques GRATUITS pour vous aider à Apprendre et Retenir facilement. Cliquez ici pour recevoir vos livres gratuitement ! 😃

Conquête spatialedates, résumé, techniques de mémorisation. Vous voulez connaitre, apprendre et retenir vite et facilement les grandes dates de la conquête spatiale ? Vous cherchez un résumé de la conquête de l’Espace?

Lisez cet article d’ Apprendre 5 minutes pour apprendre comment mémoriser les dates clés de l’histoire de l’Espace vite et facilement et retenir l’essentiel de la conquête spatiale.

5 minutes par jour, pendant quelques jours, vous suffirons pour apprendre et vous souvenir définitivement des grandes étapes de la conquête de l’Espace.

Nous avons sélectionné les techniques de mémorisation les plus efficaces pour  retenir les dates des principaux événements de l’histoire de l’espace.

Vous serez capable, à partir de la date, de retrouver vite et facilement l’événement associé et inversement, à partir de l’événement, retrouver la date de la conquête spatiale associée.

Sommaire

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Comment mémoriser les dates de la conquête spatiale
Comment mémoriser les dates de la conquête spatiale
  • Les origines de la conquête spatiale.
  • Bref résumé de la conquête spatiale.
  • Les grandes dates de la conquête de l’espace.
  • Comment mémoriser les dates clés de la conquête spatiale.
    • Technique de mémorisation : les associations imagées.
    • Technique de mémorisation : les chiffres-forme.
    • Technique de mémorisation : les cartes mémoire.
    • Technique de mémorisation : les répétitions espacées.
    • Technique de mémorisation : le poème numérique.
    • Technique de mémorisation : les rimes numériques.
    • Technique de mémorisation : l’événement connu.
    • Technique de mémorisation : les articulations chiffrées.
    • Technique de mémorisation : le grand système.
  • A découvrir aussi.

Les origines de la conquête spatiale.

La Terre est le berceau de l’humanité mais on ne peut toujours vivre dans son berceau.

Citation de Constantin Tsiolkovski.

De tout temps l’Univers a fasciné les hommes et les savants mais l’espace ne pourra être conquis sans l’invention des fusées.

Au IIe siècle, le syrien Lucien de Samosate écrit en grec « Une histoire vraie » – appelé également « Les histoires vraies » ou « Histoire véritable » -, un récit où Ulysse voyage dans une panse de baleine jusqu’à la Lune.

En 1232, en Chine, la chronique de Dong Kang mu raconte l’utilisation de fusées militaires à poudre par les Mongols au cours de l’attaque de la ville de Kaifeng.

En 1903, le scientifique russe Constantin Tsiolkovsli décrit, dans son ouvrage théorique « L’exploration de l’espace cosmique par des engins à réaction », une fusée à propergol liquide pour se libérer de l’attraction terrestre.

Le 16 mars 1926, le physicien américain Robert Hutchings Goddard lance « Nell », la première fusée au monde utilisant des ergols liquides (essence et oxygène liquide). Il met ainsi  en pratique les théories de Tsiolkovski.

Pendant la deuxième guerre mondiale, l’ingénieur allemand Wernhert von Braun et son équipe mettent au point le missile balistique V2 – appelé aussi A4 -, capable de lancer des bombes à de très grandes distances.

Le 20 juin 1944, le missile allemand V2 devient le premier objet artificiel créé par l’Homme à atteindre 100 km d’altitude, ce qui correspond à la limite entre l’atmosphère et l’espace.

Le 8 septembre 1944, la fusée V2 tombe près de la porte d’Italie, à Paris et provoque les premiers dégâts d’un missile balistique.

A la fin de la seconde guerre mondiale, les travaux sur les fusées militaires allemandes vont tombés dans les mains des vainqueurs. Les américains et les russes accueillent les ingénieurs allemands.

Les États-Unis vont utiliser la fusée V2 pour leur programme d’exploration de la stratosphère, de l’ionosphère et de l’exosphère.

Le 24 octobre 1946 la fusée V2 atteint 104 kilomètre d’altitude et prend la première photographie de l’espace à l’aide d’un appareil photo 35mm, après avoir été lancée depuis le Nouveau Mexique, à White Sands. C’est le début de l’épopée spatiale américaine.

A partir de la fin de la seconde guerre mondiale, seuls les États-Unis et l’URSS sont en mesure de financer la recherche sur les fusées.

Les débuts de la conquête spatiale sont marqués par la concurrence entre les États-Unis et l’Union Soviétique pour des raisons de prestige national liés à la guerre froide.

Américains et Russes se concentrent au début sur l’usage militaire des fusées et en particulier sur les missiles nucléaires intercontinentaux. c’est la course aux armements.

Après la mort de Staline le 5 mars 1953 et la détente internationale qui la suit, les États-Unis envisagent d’explorer l’espace au nom de la « science pure ».

La concurrence entre les 2 pays gagne l’Espace.

Le 29 juillet 1955, les États-Unis décident d’envoyer un satellite dans l’Espace. Le lendemain, l’URSS prend la même décision. C’est le début de la course à l’Espace.

Nous sommes comme des êtres vivant au fond des océans qui essayeraient de voir le ciel, mais l’atmosphère, comme l’océan, diffracte et modifie les ondes, ce qui nous empêche de voir ce qui se passe vraiment dans l’espace.

Citation d’Alan Waterman, directeur de la National Science Foundation.

Bref résumé de la conquête spatiale.

Le 4 octobre 1957, Radio Moscou annonce le lancement du satellite soviétique Spoutnik 1, le premier satellite artificiel. C’est le début de la conquête spatiale.

En pleine guerre froide entre les États-Unis et l’URSS, le succès du lancement de Spoutnik 1 accélère la « course à l’espace » entre les deux pays.

Entre 1958 et 1965, les Russes et les Américains vont multiplier les lancements de satellites, de sondes et de vaisseaux habités dans l’espace.

Le 12 avril 1961, le cosmonaute russe Youri Gagarine devient le premier homme à effectuer un vol dans l’espace.

Le président des États-Unis John Kennedy lance alors un défi à son pays : faire marcher un homme sur la Lune et le ramener sur Terre avant la fin des années 1960.

Le 20 juillet 1969, Neil Amstrong devient le premier homme à marcher sur la Lune.

Les Russes abandonnent la course à l’espace et se concentrent sur le développement de stations spatiales en orbite autour de la Terre.

La compétition entre les deux pays diminuent pour laisser place à des projets communs.

Le 17 juillet 1975 a lieu le premier rendez-vous spatial entre les États-Unis et l’URSS et la première mission conjointe.

Les deux pays veulent maintenant d’établir une présence constante dans l’espace.

Le 20 février 1986 le premier élément de la station russe Mir est mis en orbite. Elle accueillera plus d’une centaine de cosmonautes du monde entier.

Après la Lune, les hommes rêvent d’aller sur la planète Mars sur laquelle a été détectée la présence d’eau, nécessaire à la vie humaine.

Le 6 octobre 1995, Michel Mayor (université de Genève) et Didier Queloz (université de Cambridge) annoncent la découverte de la première exoplanète, 51 Pegasi b, à Florence.

Le 4 juillet 1997, la sonde Mars Pathfinder atterrit sur Mars et son robot Sojourner commencent l’exploration de la planète.

L’exploration de l’espace se tourne maintenant vers la recherche de planètes habitables et la compréhension de la formation de l’Univers.

Le 25 décembre 2021, le télescope spatial James Webb – appelé également JWST -, est lancé par le lanceur Ariane 5 depuis le Centre spatial guyanais de Kourou, avec 4 objectifs principaux :

  • Rechercher la lumière des premières étoiles et galaxies apparues après le big-bang.
  • Étudier la formation de la galaxie et son évolution.
  • Comprendre les mécanismes de formation des étoiles.
  • Étudier les systèmes planétaires et la formation de la vie.

Les grandes dates de la conquête de l’espace.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Les grandes dates de la conquête spatiale
Les grandes dates de la conquête spatiale

1957 – 1965 : La course à l’espace.

Pendant cette période de la conquête spatiale, la conquête spatiale est un enjeu idéologique pour les deux superpuissances que sont les États-Unis et l’URSS.

4 octobre 1957 : Spoutnik 1 effectue le premier vol spatial orbital de l’histoire.

L’Union soviétique lance Spoutnik 1, le premier satellite artificiel mis en orbite autour de la Terre.

Spoutnik 1 réalise le premier vol spatial orbital de l’Histoire.

3 novembre 1957 : Le chienne Laïka est le premier être vivant à réaliser une orbite dans l’espace.

La petite chienne russe Laïka devient le premier animal vivant envoyé dans l’espace. Lancée à bord de Spoutnik 2, elle meurt au bout de quelques heures, faute d’oxygène.

1er octobre 1958 : Création de la Nasa, l’agence spatiale américaine.

Le président américain Eisenhower décide la création de la NASA – National Aeronautics and Space Administration (l’agence spatiale des États-Unis).

4 janvier 1959 : Premier survol de la Lune par la sonde Luna 1.

La sonde soviétique Luna 1 effectue le premier survol de la Lune. C’est le début de l’exploration spatiale.

Le 18 octobre 1959, la sonde soviétique Luna 3 transmet les première images de la face cachée de la Lune.

31 janvier 1961 : Le singe Ham est le premier hominidé dans l’espace.

Le chimpanzé bonobo Ham est le premier singe envoyé dans l’espace (par la NASA) et récupéré vivant sur Terre.

12 avril 1961 : Youri Gagarine est le premier homme dans l’espace.

Le 12 avril 1961 a lieu le premier vol humain dans l’espace.

Le cosmonaute russe Youri Gagarine est le premier homme à avoir effectué un vol orbital dans l’espace au cours de la mission Vostok 1.

Il effectue un tour de la Terre en 1 heure et 48 minutes, à une altitude moyenne de 250 kilomètres.

Ce premier vol dans l’espace confirme l’avance de l’URSS ( Union des Républiques Socialistes Soviétiques) dans l’exploration spatiale.

25 mai 1961 : Lancement de la conquête de la Lune.

Le président américain John Fitzgerald Kennedy annonce, lors de son discours ‘ We choose to go to the Moon’ devant le Congrès des États-Unis, le lancement d’un programme spatial Apollo qui doit amener les astronautes américains sur la Lune avant la fin de la décennie.

Notre nation doit s’engager à faire atterrir l’Homme sur la Lune et à le ramener sur Terre sain et sauf avant la fin de la décennie.

Citation de John Fitzgerald Kennedy.

14 décembre 1962 : Mariner 2 effectue le premier survol d’une planète.

La sonde américaine Mariner 2 survole la planète Vénus. Elle réalise le premier survol d’une autre planète.

16 juin 1963 : Valentina Terechkova est la première femme dans l’espace.

La cosmonaute russe Valentina Terechkova est la première femme à effectuer un vol dans l’espace.

Elle est actuellement la seule femme à avoir effectuer un vol solitaire dans l’espace. Elle l’a réalisé à bord du vaisseau spatial Vostok 6.

18 mars 1965 : Alexei Leonov réalise la première sortie dans l’espace.

Le cosmonaute russe Alexeï Leonov effectue la première sortie sortie dans l’espace arrimé au vaisseau spatial Voskhod 2 par un cordon de quelques mètres.

1966 – 1972 : La conquête de la Lune.

3 février 1966 : La sonde Luna 9 atterrit sur la Lune.

La sonde spatiale soviétique Luna 9 réussi le premier atterrissage en douceur sur la Lune et envoie les premières images panoramiques du sol lunaire.

21 juillet 1969 : Neil Armstrong est le premier homme à marcher sur la Lune.

L’astronaute américain Neil Armstrong effectue les premiers pas d’un Homme sur la Lune, après l’alunissage du module lunaire ‘Eagle’, lors de la mission Apollo 11, suivi par Buzz Aldrin, tandis que Michael Collins reste en orbite à bord du module de commande et de service.

La sortie extravéhiculaire durera 2 heures et 31 minutes.

Le site d’atterrissage sur la Lune s’appelle la Mer de la Tranquillité.

C’est un petit pas pour l’homme mais un bond de géant pour l’humanité.

Citation de Neil Armstrong.

31 juillet 1971 : LRV est le premier véhicule tout-terrain conduit par un humain en dehors de la Terre.

L’astromobile LRV – Lunar Roving Vehicle – est le premier véhicule à rouler sur la Lune avec à son bord des astronautes, lors de la mission Apollo 15.

Le LRV est le premier véhicule à rouler sur un astre autre que la Terre.

19 décembre 1972 : Apollo 17 est la dernière expédition lunaire du programme Apollo.

Apollo 17 revient sur Terre après avoir effectué la dernière expédition d’un Homme sur la Lune.

Le coût de « la guerre contre la pauvreté » lancée par le président américain Lyndon Johnson et de la guerre du Vietnam ont réduit le budget des États-Unis pour l’espace.

De 1971 à nos jours : La coopération internationale.

19 avril 1971 : Saliout 1 est la première station spatiale habitée.

L’Union soviétique lance Saliout 1, la première station spatiale orbitale habitée.

L’espace habitable de 90 m3 permet d’accueillir trois cosmonautes.

17 et 18 juillet 1975 : Apollo-Soyouz est le premier rendez-vous dans l’espace.

Apollo-Soyouz – appelé également ASTP (Apollo Soyouz Test Project) – est la première coopération spatiale entre les États-Unis et l’URSS.

Les deux vaisseaux Apollo 18 et Soyouz 19 se rencontrent dans l’espace.

Le début des années 1970 est marqué par une détente des relations Est-Ouest.

La collaboration dans le domaine du spatial entre les deux superpuissances États-Unis et l’URSS en est le symbole matérialisé par la poignée de main dans l’espace entre l’astronaute Thomas Stafford et le cosmonaute Alexis Leonov.

Après s’être affronter pendant plus de 10 ans pendant la course à l’espace, les États-Unis et l’URSS ont réussi à s’entendre.

12 avril 1981 : Columbia est le premier véhicule spatial réutilisable.

Columbia effectue le premier décollage d’une navette spatiale américaine.

L’orbiteur Columbia est le premier véhicule spatial pouvant revenir sur Terre et réutilisable.

L’orbiteur se pose comme un planeur sur la piste d’atterrissage.

Cinq navettes spatiales (orbiteur) seront construites par les américains :

  • Columbia.
  • Challenger.
  • Discovery.
  • Atlantis.
  • Endeavour.

7 février 1984 : première sortie dans l’espace.

Grâce au MMU (Manned Maneuvering Unit), sorte de fauteuil-fusée, les deux astronautes américains  Robert LeeStewart et Bruce MacCandless effectuent la première sortie extravéhiculaire dans l’espace de manière autonome.

20 février 1986 : Mir est la première station spatiale assemblée dans l’espace.

Le premier élément de la station orbitale russe Mir est mis en orbite. Mir est la première station spatiale assemblée dans l’espace tronçon par tronçon.

La station Mir est composée de plusieurs modules qui seront assemblés en orbite entre 1986 et 1996.

Mir est la première station spatiale composée de plusieurs modules.

Mir est la première station spatiale permettant une présence permanente de l’Homme dans l’espace.

La station Mir sera occupée par une série d’équipages pour des séjours de longue durée.

25 avril 1990 : Hubble est le premier télescope spatiale maintenable dans l’espace.

Le télescope spatial Hubble, développé par la NASA en coopération avec l’ESA (agence spatiale européenne) est lancé par la navette spatiale Discovery.

Hubble est le premier télescope optique spatial pouvant recevoir des opérations de maintenance dans l’espace par les astronautes.

Extrêmement puissant, le télescope spatial Hubble permet aux astronomes d’observer des galaxies très lointaines, les trous noirs et de déterminer l’âge de l’univers (13,7 milliards d’années).

6 octobre 1995 : 51 Pegasi b est la première exoplanète découverte.

Michel Mayor (université de Genève) et Didier Queloz (université de Cambridge) annoncent la découverte de la première planète extrasolaire, 51 Pegasi b, à Florence. 51 Pegasi b est située à près de cinquante et une année-lumière de la Terre (50,9 années-lumière).

Appelée également Dimidium – qui signifie moitié en latin – l’exoplanète 51 Pegasi b – une planète géante gazeuse en orbite autour de l’étoile 51 Pegasi dans la constellation de Pégase – a une masse d’environ une demi-masse de Jupiter.

4 juillet 1997 : La sonde Mars Pathfinder se pose sur la planète Mars.

La sonde Mars Pathfinder atterrit en douceur sur Mars en utilisant des airbags, coussins gonflables et son robot mobile Sojourner commence l’exploration de la planète.

20 novembre 1998 : Lancement de la station spatiale internationale ISS.

Le premier module de la station spatiale internationale ISS – International Space Station en anglais –  est mis en place.

Le module russe Zarya – qui signifie aube en russe – inaugure l’assemblage de la Station Spatiale Internationale.

Il sera rejoint deux semaine plus tard par le module américain Unity.

L’ISS est le plus grand projet international jamais conçu. Il est le résultat de la coopération entre les États-Unis, la Russie, l’Europe, le Japon et le Canada.

L’ISS est le plus grand objet artificiel en orbite autour de la Terre.

28 avril 2001 : Dennis Tito est le premier touriste de l’espace.

Suite aux problèmes budgétaires de l’agence spatiale russe, l’homme d’affaires californien Dennis Tito devient le premier touriste de l’espace en payant sa place à bord de Soyouz TM-32.

21 juin 2004 : SpaceShipOne est le premier avion privé de l’espace.

SpaceShipOne est le premier avion privé américain à voler dans l’Espace à plus de 100 kilomètres d’altitude.

SpaceShipOne est piloté par le pilote d’essai et astronaute américain Mike Melvill.

Ce vol réalisé dans le cadre du concours Ansari X Prize a pour but de prouver que le grand public peut accéder à l’espace.

14 janvier 2005 : la sonde Huygens se pose sur Titan, un satellite de Saturne.

La sonde européenne Huygens est plus gros engin spatial lancé vers les planètes externes.

Elle se pose sur Titan, le plus grand satellite de la planète Saturne, à 1,5 milliard de kilomètres de la Terre.

12 novembre 2014 : Philae effectue le premier atterrissage sur une comète.

Après avoir été transporté par la sonde spatiale européenne Rosetta, le petit robot atterrisseur de l’Agence Spatiale Européenne Philae se pose sur la comète Tchouri (67P/Tchourioumov-Guérassimenko).

Philae effectue le premier atterrissage contrôlé sur une comète.

21 décembre 2015 : Falcon 9 réalise le premier atterrissage vertical d’une fusée orbitale.

Le 21 décembre 2015, la société américaine privée SpaceX ( Space Exploration Technologies Corporation) du milliardaire Elon Musk fait décoller une fusée Falcon 9 et réussit à récupérer le premier étage du lanceur qui revient atterrir sur la terre ferme, à la verticale, après avoir été en orbite et 11 minutes après son décollage.

Le premier étage de la fusée Falcon 9 réussit à atterrir, grâce à des moteurs qui ont ralenti la descente, après avoir mis en orbite 11 satellites.

30 mai 2020 : Premier vol habité effectué par une entreprise privé, SpaceX.

Le 30 mai 2020, la fusée Falcon 9 et le véhicule spatial Crew Dragon de la société privée SpaceX envoient les deux astronautes américain Robert Behnken et Douglas Hurley dans l’espace pour rejoindre l’ISS, la station spatiale internationale.

SpaceX est la première société privée au monde à envoyer des astronautes dans l’espace.

La fusée Falcon 9 permet aux États-Unis d’être à nouveau indépendant pour envoyer des hommes dans l’espace, neuf ans après l’atterrissage le 21 juillet 2011 de la navette spatiale américaine Atlantis, lors du dernier vol d’une navette américaine.

Comment mémoriser les dates clés de la conquête spatiale.

Nous avons vu dans un précédent article Comment mémoriser facilement les dates d’histoire.

Nous allons voir comment utiliser les principales techniques de mémorisation pour apprendre et retenir vite et facilement les grandes dates de la conquête spatiale.

Technique de mémorisation : les associations imagées.

Le cerveau adore les images et les histoires.

Pour bien retenir, nous allons associer la date de la conquête spatiale et l’événement à des images mentales faciles à retenir.

Pour retenir l’année 1959 où la sonde soviétique Luna 1 effectue le premier survol de la Lune, nous pouvons associer Luna 1 au chiffre 1 qui tourne autour de la Lune.

Pour associer l’année 1959 avec le survol de la Lune par la sonde Luna 1, il suffit, par exemple, de représenter le nombre 59 à l’intérieur de la Lune et le chiffre 1 qui tourne autour de la lune.

Si vous avez du mal à visualiser les chiffres, vous pouvez utiliser, comme technique de mémorisation, le système des chiffres-forme.

Technique de mémorisation : les chiffres-forme.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Système Nombre-forme - table de rappel des chiffres-formes
Système Nombre-forme – table de rappel des chiffres-formes

(Conception graphique : TinaRebou.com)

La technique de mémorisation des chiffres – forme consiste à créer une association imagée entre un chiffre et un objet ou un personnage dont la forme lui ressemble.

Si nous reprenons l’exemple précédent, il suffit de remplacer les chiffres par les objets dont la forme ressemble aux chiffres.

  • 1 : Crayon.
  • 5 : Serpent.
  • 9 : Ballon d’enfant avec une ficelle.

Pour associer l’année 1959 avec le survol de la Lune par la sonde Luna 1, il suffit, par exemple, de représenter le nombre 59 à l’intérieur de la Lune par un serpent (5) qui tient dans sa bouche une ficelle reliée à un ballon (9) et un crayon (1) qui tourne autour de la lune.

Technique de mémorisation : les cartes mémoire.

Une technique de mémorisation particulièrement efficace et pour réviser une date que l’on vient d’apprendre est la carte mémoire, appelée également carte flash – flashcard en anglais – ou jeu de cartes mémoriel.

Son principe est facile à comprendre et à utiliser.

Une carte mémoire est une fiche cartonnée avec une question sur une face et la réponse sur la face opposée.

  • Écrivez la date sur une face.
  • Sur la face opposée, écrivez l’évènement correspondant à la date.
  • Lisez la date plusieurs fois.
  • Retournez la carte mémoire.
  • Lisez l’évènement et faites appel à votre mémoire pour retrouver la date.
  • Inversement, lisez la date et essayez de retrouver l’événement.
  • Cachez la carte mémoire et essayez de vous souvenir de la date.

Procédez ainsi pour chaque grande date de la conquête spatiale à apprendre.

Vous pouvez renforcer le travail de mémorisation en faisant également appel à votre mémoire visuelle, à l’aide d’images mémorables, de couleurs sur la carte mémoire. Les images sont des symboles, des représentations de l’évènement de l’histoire de la conquête spatiale.

Prenez vos cartes flash avec vous et quand vous avez un moment – en attendant le bus, entre deux cours, etc. – vous pouvez en profiter pour les apprendre ou les réviser.

Technique de mémorisation : les répétitions espacées.

La théorie des répétitions espacées repose essentiellement sur les travaux sur la mémoire et l’apprentissage du philosophe allemand Hermann EBBINGAUS.

Afin de ne pas surcharger notre cerveau, nous oublions les informations que nous recevons et de plus en plus vite au fur et à mesure que le temps passe.

Toutefois, il observa qu’au bout d’un certain temps, certaines informations restent en mémoire et qu’en rafraichissant nos connaissances régulièrement et de façon espacée dans le temps, l’oubli était de plus en plus lent.

Pour mémoriser de façon optimale une date, nous devons bien l’ancrer dans notre mémoire.

La méthode des répétitions espacées consiste à répéter souvent au début, puis de façon de plus en plus espacée, juste avant d’oublier.

Avec les cartes flash, nous pouvons optimiser la technique des répétitions espacées en la combinant avec le système Leitner.

Les cartes mémoire sont classées en plusieurs groupes. Ces groupes peuvent être des boîtes dans lesquelles vous placez les cartes.

  • Placez les cartes flash dans la première boîte.
  • Tirez une carte flash de la première boîte et apprenez la.
  • Une fois que vous avez réussi à retenir la date, placez la dans la deuxième boîte.
  • Procédez ainsi pour les autres dates.
  • Au début, n’essayez pas d’apprendre trop de dates à la fois.
  • Révisez les cartes flash de la deuxième boîte le lendemain.
  • Si vous avez retenu la date, passez la dans la boîte suivante, sinon remettez la dans la boîte précédente.
  • Révisez les cartes flash de la première boîte tous les jours.
  • Révisez les cartes flash de la deuxième boîte tous les deux jours.
  • Révisez les cartes flash de la troisième boîte tous les quatre jours et ainsi de suite.

Selon Hermann EBBINGAUS, seuls 7 rappels espacés suffisent pour ne plus oublier totalement.

Réviser sera ensuite beaucoup plus facile et rapide. Par contre, sans les répétitions espacées, vous aurez tout oublié au bout de quelques semaines.

En procédant ainsi, votre mémorisation à long terme deviendra très forte.

Technique de mémorisation : le poème numérique.

Mémoriser c’est associer des objets et des informations

La technique de mémorisation du poème numérique consiste à créer une association imagée entre le chiffre et un mot dont le nombre de lettre correspond au chiffre.

La méthode pour retenir efficacement la date en utilisant avec un poème numérique consiste à :

  • trouver des mots dont le nombre de lettres correspond à un chiffre de la date à retenir,
  • puis à réunir les mots entre eux en inventant une phrase. Plus la phrase sera originale, plus elle sortira de l’ordinaire, plus elle vous marquera et plus vous la mémoriserez facilement. Faites preuve d’imagination.
  • Répétez la phrase plusieurs fois en la visualisant dans votre esprit jusqu’à ce vous vous en souveniez.
  • Rafraichissez périodiquement votre mémoire. Utilisez la méthode des répétitions espacées pour la mémoriser définitivement dans votre cerveau.

Voici un exemple pratique. Ce qui est important, c’est de construire une phrase que vous appartienne et que vous retiendrez facilement. Si ce n’est pas le cas, changer la jusqu’à ce que vous en reteniez une facilement.

Par exemple :

1969 : Neil Armstrong effectue les premiers pas de l’Homme sur la Lune.

Le nom Armstrong comportant 9 lettres, l’association avec le chiffre 9 est immédiate.

1969 : L’astronaute américain Neil Armstrong pose le pied sur la Lune, effectue les premiers pas d’un Homme sur le satellite naturel de la Terre et prononce sa célèbre phrase « C’est un petit pas pour l’homme mais un bond de géant pour l’humanité.« 

1969 = O (1 lettre) satellite (9 lettres), écoute (6 lettres) Armstrong (9 lettres).

Vous pouvez imaginer un ver pour chaque date et événement à retenir et créer un poème à apprendre.

Un exemple célèbre d’application de cette technique de mémorisation est le poème de pi utilisé comme moyen mnémotechnique célèbre pour retenir les décimales de pi.

Technique de mémorisation : les rimes numériques.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Système des rimes numériques - table de rappel des chiffres-sons
Système des rimes numériques – table de rappel des chiffres-sons

(Conception graphique : TinaRebou.com)

Si vous retenez facilement ce que vous entendez, vous avez certainement une mémoire auditive. Vous pouvez utiliser la méthode mnémotechnique des rimes numériques.

La technique de mémorisation des rimes numériques consiste à créer une association imagée entre un chiffre et un objet ou un personnage dont le nom rime avec le chiffre.

Si nous prenons comme exemple l’année 1981 où Columbia effectue le à nouveau l’exemple de premier décollage d’une navette spatiale, nous pouvons associer « 81 Columbia » à la la rime numérique « Quatre vins, Une colombe ».

Pour mémoriser l’année du décollage de Columbia, vous pouvez apprendre et dire à haute voix ou chanter la phrase « Quatre Vins, Une Colombe. »

A vous de trouver la rime numérique qui sera le plus facile à mémoriser pour vous.

Technique de mémorisation : l’événement connu.

La technique de mémorisation de l’événement connu consiste à rattacher la date à mémoriser à un événement que vous connaissez qui a eu lieu à la même date.

Pour situer la date vous pouvez par exemple la rattacher à un contexte historique (guerre, élection, etc.)  ou familial (date de naissance ou d’anniversaire, etc.), à un autre événement que vous connaissez sur la période.

Par exemple, vous voulez vous rappeler que le premier module de la station spatiale internationale ISS – International Space Station –  a été mis en place en 1998.

Si vous savez que l’équipe de France de Football a remporté sa première victoire en Coupe du Monde de Football en 1998, vous pouvez créer une association imagée entre l’ISS et la victoire en coupe du monde de football.

Imaginez une histoire mentale avec l’ISS et la coupe du monde de football et vous aurez mémorisé à la fois la date et l’événement facilement et sans effort.

Technique de mémorisation : les articulations chiffrées.

Le système des articulations chiffrées – appelée également méthode d’Aimé Paris ou méthode de l’Abbé Moigno – est une méthode mnémotechnique qui consiste à associer un chiffre à un son pour faciliter sa mémorisation.

La méthode des articulations chiffrées consiste à :

  • Convertir les chiffres en consonnes significatives ou en sons suivant un code défini,
  • A les associer à des mots en rajoutant des lettres pour les rendre concrets et les visualiser.
  • A créer une phrase ou une histoire.

A chaque chiffre de zéro à neuf, correspond une consonne ou un son.

Voici la table chiffres-sons complet correspondant au système des articulations chiffrées :

  • 0 : c (ce), s (se), z (ze), t (tion), x (ex : dix).
  • 1 : t, d.
  • 2 : n, ne, gne.
  • 3 : m, me.
  • 4 : r, re.
  • 5 : l, lle.
  • 6 : g (ge), j (je), ch (che), sh (sche).
  • 7 :  g (gue, ga), k (ke, ka), q (que), cue (cas).
  • 8 : f (fe), v(ve), ph (phe).
  • 9 : b, p.

Vous pouvez utiliser la méthode des articulations chiffrées pour mémoriser les grandes dates de la conquête spatiale.

Prenons par exemple l’année 1981.

1981 : Columbia effectue le premier décollage d’une navette spatiale.

Nous n’avons pas besoin de retenir le siècle. Comme l’histoire de la conquête spatiale est récente, le nombre 81 suffit pour se rappeler que l’événement a eu lieu en 1981.

Nous allons coder l’année 81.

  • 8 correspond à la lettre f.
  • 1 correspond à la lettre t.

Nous pouvons, par exemple, faire les associations mentales suivantes :

  • 81 : fête.
  • Columbia : colombe.

Nous pouvons mémoriser « 1981 : fête, colombe, navette. »

Nous pouvons maintenant imaginer une histoire avec les mots fête, colombe, navette pour retenir la date et l’événement de la conquête spatiale.

Technique de mémorisation : le grand système.

Le grand système – appelé également système majeur ou système Major – est une extension de la méthode des articulations chiffrées.

La technique de mémorisation du grand système consiste à créer un mot pour chaque nombre de 0 à 99 et à les mémoriser grâce à une table de rappel constituée de ces 100 mots.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

table de rappel

Pour mémoriser la date complète, nous allons procéder comme suit :

  • Jour : utiliser un mot-code entre 1 (ou 01) et 31.
  • Mois : utiliser un mot-code entre 1 (ou 01) et 12.
  • Siècle : utiliser un mot-code entre 0 (ou 00) et 10.
  • Année : utiliser un mot-code entre 0 (ou 00) et 99.
  • Créer une histoire mentale avec les quatre mots.

Pour retenir plus facilement les événements à mémoriser, nous allons classer les dates par année, mois et jour.

Nous classerons les mois de 1 à 12 et les jours de 01 à 31.

Nous allons rattacher l’année, le mois, le jour, l’évènement à un objet ou un personnage et former une image mentale et créer une histoire.

C’est cette histoire que nous venons de créer que nous allons apprendre. Nous allons retenir ainsi facilement et à long terme la date et l’événement.

Quand il n’y a pas d’ambiguïté dans les dates à retenir, nous n’utiliserons que la table de rappel du grand système pour associer l’année, le mois et le jour à des images.

Pour lever une ambiguïté – 2 mots identiques par exemple -, il suffit de représenter un mot dans un contexte différent. Par exemple, il suffit de reprendre l’objet ou le personnage correspondant au nombre et de le représenter pris dans un bloc de glace.

Vous trouverez des exemples d’utilisation du Grand Système dans l’article Comment retenir les dates clés de la révolution française (1789-1799).

A découvrir aussi.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Système Solaire.

Conquête spatiale.

Techniques de mémorisation.

Plan du blog Apprendre5minutes.

Cet article vous a plu ?

Allez encore plus loin en téléchargeant gratuitement mon livre numérique
Objectif : Apprendre facilement’.

Cliquez ici !

Comment retenir les dates clés de la révolution française (1789-1799)

Comment retenir les dates clés de la Révolution Française ( 1789-1799).

Bienvenue sur Apprendre5minutes.  Vous voudrez certainement recevoir nos Livres numériques GRATUITS pour vous aider à Apprendre et Retenir facilement. Cliquez ici pour recevoir vos livres gratuitement ! 😃

Vous voulez apprendre et retenir les dates clés de la Révolution Française de 1789 à 1799 ? Vous cherchez un résumé de cette période charnière de l’histoire de France ? Vous voulez en connaitre les causes, les conséquences ?

Lisez cet article d’ Apprendre 5 minutes pour apprendre comment mémoriser les grandes dates de la Révolution Française et retenir l’essentiel de cette période.

5 minutes par jour, pendant quelques jours, vous suffirons pour vous en souvenir.

Nous avons sélectionné des méthodes particulièrement efficaces pour vous aider à vous souvenir des dates des principaux événements de cette période de l’Histoire de France.

Sommaire

Origines et causes de la Révolution Française.

Le 10 mai 1774, Louis XVI devient roi après le décès de son grand-père Louis XV. Il règne sur un pays puissant, avide de progrès. Éduqué dans l’esprit des Lumières, il désire améliorer le sort du peuple français. Alors pourquoi la Révolution Française ?

Les causes sont de 3 natures :

Crise politique

Un courant de contestation nait au XVIII ème siècle, appelé le « siècle des Lumières » et gagne de plus en plus de français.

Même si le roi a le pouvoir décisionnel, la bourgeoisie et la noblesse contestent la monarchie absolue qu’elles voudraient transformer en monarchie parlementaire. Le parlement de Paris souhaiterait limiter le pouvoir du roi en contrôlant les lois.

Le peuple ne veut plus de la société d’ordre qui concentre le pouvoir sur une minorité de personnes trop riches, alors que la majorité (le Tiers État) est pauvre.

Crise économique

Depuis le début du XVIII ème siècle, la France souffre d’un déficit chronique. Les impôts mal perçus et mal répartis ne parviennent pas à couvrir les dépenses.

L’aide apporté à la guerre d’indépendance de l’Amérique est un véritable gouffre financier qui aggrave la dette de l’État.

Le peuple a faim. Les pluies et les inondations de 1787, la sécheresse et les grêles de 1788 ont réduit fortement les récoltes. Les prix du pain, de la viande, du vin et de l’alimentation en général augmentent fortement.

L’industrie est morose, en particulier l’industrie textile qui manque de coton à cause de la guerre en Amérique.

Les prix augmentent, le peuple paye toujours plus d’impôts et s’enfonce dans la misère.

Crise sociale

Depuis le Moyen Age, la société française est organisé en trois ordres inégalitaires contestés par les non privilégiés, en particulier par la bourgeoisie :

  1. Le clergé : riche et influant, il assiste les pauvres et les malades, enseigne dans les collèges et assure l’état civil en répertoriant dans les registres paroissiaux les gens ayant reçu le baptême. Il ne paie pas d’impôt et prélève la dîme sur les revenus agricoles.
    • Le haut clergé,riche, veut conserver ses privilèges.
    • Le bas clergé, pauvre, veut améliorer ses conditions de vie.
  2. La noblesse : assurant la sécurité et rendant la justice, ses privilèges sont nombreux. Elle paie peu d’impôts, peut porter l’épée, bénéficie de tribunaux spéciaux, certaines fonctions ou grades lui sont réservés. Elle veut conserver ses privilèges et partager le pouvoir avec le roi en instaurant une monarchie parlementaire.
  3. Le tiers état : il regroupe la grande majorité de la population – le peuple – qui travaille et paie la quasi totalité des impôts.
    • La bourgeoisie riche et cultivée veut plus de pouvoir sur le plan politique et social et au libéralisme économique.
    • Les paysans veulent l’égalité devant les impôts et la fin des droits seigneuriaux.
    • Les artisans veulent du pain bon marché et plus d’argent.

Le peuple demande l’égalité de justice et de l’impôt tandis que le clergé et la noblesse veulent conserver leur privilèges.

Louis XVI tente de faire des réformes mais elles n’aboutissent pas car il se trouve confronté à l’hostilité des privilégiés qui refusent de payer de nouveaux impôts.

C’est l’impasse.

Sommaire.

Bref résumé de la Révolution Française.

La Révolution de 1789 voit le peuple se soulever contre le roi Louis XVI, les privilèges et son extrême pauvreté.

Elle met fin à la monarchie absolue, la remplace par la monarchie constitutionnelle, puis par la Première République.

Elle abolit les droits féodaux,  proclame la souveraineté du peuple, la liberté et l’égalité au travers de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen.

Après l’espoir des premiers instants, elle connait une période de terreur et de guerre.

En pleine gloire après une série de victoires, Napoléon Bonaparte réussit un coup d’État en 1799 et met fin à la Révolution Française.

Sommaire.

Les conséquences de la Révolution Française

La Révolution Française de 1789 est une une période charnière de l’Histoire de France. Elle pose les fondements de la France moderne et prépare des changements considérables. Rien ne sera plus comme avant.

Conséquences politiques

La révolution de 1789 entraine la fin de l’Ancien régime, c’est-à-dire de la monarchie absolue et de la société d’ordre.

  • Elle met fin à la souveraineté absolue du roi et la remplace par celle de la Nation.
  • Les citoyens français désignent leurs représentants grâce au droit de vote.
  • Elle engage la Nation dans le système politique parlementaire.
  • Des constitutions écrites précisent les libertés et les droits politiques.
  • Les pouvoirs exécutifs, législatifs et judiciaires sont séparés.
  • Ses principes et institutions gagnent l’Europe par l’exemple ou par la force.

Conséquences économiques

La Révolution française de 1789 marque l’ascendance de la bourgeoisie qui sait en tirer profit, favorisant le libéralisme économique et interdisant le droit de grève.

  •  Les privilèges abolis, tous les français payent désormais l’impôt.
  • Les entraves à la liberté du commerce et de l’industrie sont supprimées, fondant le libéralisme économique en France.
  • Les droits féodaux disparaissent, permettant aux bourgeois et aux paysans d’acquérir des terres.
  • La propriété privée devient un droit inviolable et sacré.

 Conséquences sociales.

La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 a une importance considérable. « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune ».

  • Les citoyens français ne sont plus les sujets d’un roi détenant un pouvoir absolu sur chacun d’eux.
  • Les privilèges sont abolis.
  • Les français sont soumis à la même administration, la même justice et la même administration.
  • La bourgeoisie française accède au pouvoir politique et fonde une société basée sur le droit et la propriété.
  • La liberté de penser et de religion sont affirmées pendant la Révolution Française. La liberté d’opinion est un principe fondamental de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen.

Sommaire.

Les dates clés de la Révolution Française.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

révolution française - les dates clés
Les dates clés de la révolution française 1789 – 1799

Convocation des états généraux – 5 mai 1789

La France est riche mais l’État est pauvre et le soutien que la France apporta à la guerre d’Indépendance Américaine de 1776 a aggravé la situation financière du royaume.

En 1788, les caisses de l’État sont vides.

La société est organisée en trois ordres, appelés états:

  • Le clergé. Il compte 130 000 personnes et apporte son assistance aux pauvres et aux malades dans les hôpitaux.
  • La noblesse. Elle comprends 300 000 personnes, assure la sécurité et rends la justice.
  • Le tiers état. Il regroupe le reste de la population, apporte sa force de travail et paie seul les impôts.

Les services rendus par la noblesse et le clergé leur permettent de ne pas payer l’impôt.

Les projets de réforme visant à faire payer tout le monde ayant échoués, le roi Louis XVI se résout à convoquer les États généraux le 5 mai 1789, seule instance pouvant consentir de nouveaux impôts et demande aux français de s’exprimer au travers de cahiers de doléances.

Si chaque ordre propose ses propres recommandations, tous rejettent l’absolutisme et souhaitent voir la monarchie contrôlée par une constitution garantissant des droits aux individus.

Assemblée nationale – 17 juin 1789

Très déçus par le roi qui n’évoque pas les réformes attendues mais seulement l’état des finances, les députés du tiers état se déclarent Assemblée nationale lors de la proclamation du 17 juin 1789.

Le 20 juin 1789, réunis dans la salle du jeu de paume à Versailles, les députés prêtent serment de ne se séparer que lorsque la constitution du royaume sera établie. C’est le premier acte de la révolution.

Le 09 juillet 1789, les députés du Tiers État et quelques-uns du Clergé  transforment l’Assemblée nationale en Assemblée Constituante afin de donner à la France une constitution. La monarchie absolue n’existe plus.

Prise de la Bastille – 14 juillet 1789

Le roi et les privilégiés refusent de se soumettre.  Il renvoie ses ministres jugés trop libéraux. La peur d’une répression militaire grandit parmi le peuple et les députés. La France s’agite, les troubles se répandent dans tout le pays et conduisent à la prise de la Bastille le 14 juillet 1789.

Les premiers nobles, appelés « Exilés » quittent le pays. Un vent de panique saisit une grande partie du pays.La rumeur se répand que des brigands à la solde des aristocrates vont parcourir les campagnes et s’accaparer des récoltes. Le peuple s’arme et se retourne contre les châteaux, brulent les registres où sont inscrits les droits seigneuriaux ou les châteaux et massacrent leurs occupants.

C’est dans ce climat que l’Assemblée met fin au système féodal dans la nuit du 04 août 1789. C’est l’abolition des privilèges, entrainant la fin de l’Ancien Régime.

Déclaration des droits de l’homme et du citoyen – 26 août 1789

L’ancienne société n’existant plus, il s’agit d’organiser celle qui suit. Le 26 août 1789, l’Assemblée Constituante vote la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen. Le texte, inspiré des philosophes des Lumières et de la Déclaration d’indépendance américaine de 1776 proclame que « tous les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits ».

Louis XVI fait de la résistance et refuse de signer la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen ainsi que les réformes sur le partage du pouvoir entre le roi et les députés.

Des rumeurs courent à Paris, affamé par la disette du pain, que d’énormes stocks de blé se trouvent à Versailles.

Retour du roi Louis XVI à Paris – 5 octobre 1789

Le 5 octobre 1789, une foule armée de plusieurs milliers de personnes, majoritairement des femmes, se met en marche pour Versailles et envahit l’Assemblée Constituante pour réclamer du pain et du travail. Sous la pression, le roi accepte les décrets et les demandes de pain et impose le retour du roi au palais des Tuileries à Paris.

Le 6 octobre, accompagné par la foule qui l’escorte, le roi est contraint de partir pour Paris et s’installe au palais des Tuileries, où le peuple pourra le surveiller de près.

L’Assemblée le rejoindra le 19 octobre dans la salle des Manèges, près du palais des Tuileries, se trouvant ainsi à la merci du peuple parisien.

Réforme du pays – 1790

En 1790, l’Assemblée constituante réorganise le fonctionnement du pays : préparation d’une constitution, création des 83 départements administratifs le 15 janvier, création d’une nouvelle unité de mesure (le mètre) le 8 mai. La Constitution civile du clergé du 12 juillet fait des prêtres des fonctionnaires. Leurs biens sont vendus pour renflouer les caisses de l’État.

Le 14 juillet 1790, un an après la prise de la Bastille,  une grande fête de la Fédération célèbre l’union nationale au Champ-de-Mars. Le roi et l’Assemblée prêtent serment à la Constitution.

Le 22 octobre l’Assemblée Constituante adopte le drapeau tricolore, qu’elle impose à la Marine. Il remplace le drapeau à fleurs de lys.

En 1791 la contestation augmente.

Le 14 juin 1791, L’assemblée Constituante vote la loi Le Chapelier qui interdit la grève et les syndicats.

Fuite du roi Louis XVI à Varennes – 20 juin 1791

Le roi cherche clandestinement le soutien des monarchies européennes contre la révolution.

Dans la nuit du 20 juin 1791, le roi et sa famille quittent le palais des Tuileries et s’enfuient. Avant de partir, Louis XVI laisse une lettre adressée à l’Assemblée dans laquelle il dénonce le nouveau régime et son intention de rétablir la monarchie absolue. Le lendemain, il est reconnu à Varennes, arrêté et reconduit à Paris. Après sa fuite à Varennes, Louis XVI perd la confiance du peuple, l’hostilité à son égard augmente et certains commencent à demander la révocation du roi et l’instauration d’une république.

Les émigrés royalistes français multiplient les démarches auprès des cours européennes et le 27 août, l’empereur d’Autriche Léopold II et le roi de Prusse Frédéric-Guillaume II signent la déclaration de Pillnitz, se déclarant prêt à intervenir pour rétablir les droits du roi de France.

Première constitution française – 3 septembre 1791

Le 03 septembre 1791, l’Assemblée constituante vote la Première Constitution française. Elle instaure la monarchie constitutionnelle et transfère la souveraineté du roi à la Nation. Le roi prête serment de fidélité devant la Nation le 14 septembre. Louis XVI n’est plus le roi de France mais devient le roi des Français.

La constitution entre en application le 1 octobre : l’Assemblée législative se réunit en séance inaugurale dans la salle du Manège avec 745 nouveaux députés, élus pour 2 ans, l’Assemblée constituante ayant interdit à ses membres de se présenter aux élections.

Début des guerres avec l’Europe – 20 avril 1792

Les monarchies européennes observent avec inquiétude la Révolution Française et hésitent à intervenir. Adversaires et partisans de la Révolution voient dans la guerre un moyen d’imposer leurs buts de politiques intérieures. De nombreux nobles « exilés » forment une armée aux frontières de la France au niveau des Pays Bas autrichiens.

L’Assemblée législative et le roi Louis XVI déclarent la guerre à l’Autriche le 20 avril 1792. La Prusse se joint à l’Autriche. C’est le début des guerres de la révolution française.

Les armées françaises, désorganisées par l’émigration de leurs officiers, perdent les premières batailles contre les armées autrichiennes et prussiennes.

Le 11 juillet, l’Assemblée proclame « la partie en danger » et fait appel aux volontaires qui affluent par milliers à Paris pour sauver la France.

Le 25 juillet, la déclaration du duc de Brunswick, commandant des  armées autrichiennes et prusses, menaçant de détruire Paris si on touche à la famille royale, met le feu aux poudres.

Arrestation du roi Louis XVI – 10 août 1792

Le 10 août 1792, convaincu de la complicité du roi avec l’étranger, le peuple envahit le palais des Tuileries, massacre ses défenseurs et arrête le roi et sa famille. La prise des Tuileries marque la fin de la monarchie constitutionnelle.

Le 20 septembre 1792, l’armée française stoppe l’avancée de l’armée austro-prussienne vers Paris lors de la bataille de Valmy. Cette première victoire de la révolution française donne un coût d’arrêt à l’invasion de la France, redonne confiance au peuple et renforce la Révolution.

Convention girondine – 21 septembre 1792

Le 21 septembre 1792, la Convention nationale succède à l’Assemblée législative et décrète l’abolition de la royauté.

La Convention est la première assemblée élue au suffrage universel mais les 749 députés ont été élus par moins de 10% de la population, à cause d’une forte abstention due à la peur, l’indifférence ou l’ignorance.

La Convention nationale est constituée de 3 groupes de députés aux sensibilités politiques différentes.

  • La Gironde, groupe de révolutionnaires modérés, est attachée aux libertés individuelles et économiques. Les Girondins veulent maintenir les institutions décentralisées telles quelles.
  • La Montagne, groupe constitué de partisans d’une République démocratique, est plus révolutionnaire, centralisatrice et proche du peuple et de Paris. Les Montagnards veulent instaurer la dictature pour sauver les acquis de la Révolution française.
  • La Plaine, appelé également le Marais, est un groupe constitué d’hommes prudents, aux opinions changeantes, attachés aux idées libérales et républicaines. La Plaine souhaite l’union de tous les républicains.

Jusqu’au 2 juin 1793, les députés Girondins dominent la Convention.

Proclamation de la première république – 22 septembre 1792

Le 22 septembre 1792, commence la Première République. Cette date marque le début de l’an I de la République dans le nouveau calendrier républicain, appelé également calendrier révolutionnaire français.

La République comprendra trois formes de gouvernement :

  • La Convention nationale : du 21 septembre 1792 au 26 octobre 1795.
  • Le Directoire : du 26 octobre 1795 au 9 novembre 1799.
  • Le Consulat : du 10 novembre 1799 au 18 mai 1804.

Exécution du roi Louis XVI – 21 janvier 1793

La royauté abolie, se pose la question du roi. Que faut-il en faire? Si les Girondins veulent épargner le roi, devenu citoyen ordinaire et surnommé Louis Capet, les Montagnards veulent son jugement et sa mort.

Le 20 novembre 1792, la découverte au Palais des Tuileries d’une armoire de fer contenant des documents compromettants rend le procès du roi  inévitable.

Le 16 janvier 1793, la majorité des députés de la Convention nationale votent oralement et condamnent à mort Louis XVI.

Le 21 janvier 1793, c’est l’exécution de Louis XVI sur la place de la Révolution – qui deviendra place de la Concorde. Il meurt guillotiné.

Par cet acte, la France révolutionnaire défie l’Europe et fait l’unanimité contre elle. La mort du roi relance la guerre avec l’Europe.

Convention montagnarde – 2 juin 1793

Le 23 février 1793, pour faire face au danger, la Convention décide la levée en masse de 300 000 hommes, entrainant une forte révolte, puis en guerre civile : la guerre de Vendée.

La convention envoie des commissaires disposant de tous les pouvoirs. Elle crée un tribunal révolutionnaire pour juger les actes contre-révolutionnaires et un comité de salut public pour superviser le gouvernement et prendre des mesures d’urgence.

Les Girondins s’opposent aux mesures d’exception. Le 02 juin 1793, 80 000 parisiens armés et en colère assiègent l’assemblée, entrainant l’arrestation des députés girondins. Les Montagnards prennent le pouvoir, avec Robespierre surnommé « l’Incorruptible » comme leader du Comité de Salut Public, le gouvernement révolutionnaire.

Des villes et des régions entières se révoltent contre Paris car la province, soutenue par les Girondins, voulait accroître son autonomie par rapport au pouvoir parisien.

L’agitation populaire à Paris s’amplifie, attisée par les sans-culottes qui réclament l’égalité et la peine de mort contre les « accapareurs » – qui stockaient les marchandises pour spéculer et les vendre encore plus chers – et la fixation d’un prix maximum. Ils menacent la Convention de se débarrasser des députés qui refuseraient de voter ces mesures.

C’est le début de la radicalisation de la « Terreur » qui s’achèvera le 28 juillet 1794 avec la chute de Robespierre.

Pendant cette période, 500 000 personnes seront emprisonnées et 100 000 exécutées ou massacrées.

Votée le 12 août 1793 par la Convention nationale, la Loi des suspects voit le décret du 17 septembre 1793 élargir son champ d’application. Il commence le 22 septembre 1792, le premier jour de la révolution française et compte 12 mois de 30 jours et cinq à six jours complémentaires en fin d’année pour s’aligner avec l’année tropique.

Elle permet d’arrêter immédiatement toute personne supposée nuire à la Révolution. Le Comité de salut public s’appuie en province sur les comités de surveillance, chargés de l’application des lois révolutionnaires et des mesures de sûreté générale et de salut public, ce qui leur permet toutes les mesures arbitraires.

Le 06 octobre 1793, le calendrier républicain entre en vigueur. Il marque la volonté des révolutionnaires de rompre avec la tradition chrétienne et la monarchie. Il commence le 22 septembre 1792 et compte 12 de 30 jours, divisés en 3 décades (10 jours), plus 5 à 6 jours – 6 jours les années bissextiles – en fin d’année, appelés sans-culottides, puis jours complémentaires, pour correspondre à peu près à une année solaire.

Afin d’en finir avec la royauté, Robespierre demande dès le mois de mars 1793 à ce que la reine Marie-Antoinette soit traduite devant le Tribunal révolutionnaire. Le 03 octobre 1793, la Convention nationale décrète le prompt jugement de Marie-Antoinette par le Tribunal révolutionnaire.

Le 16 octobre 1793, le Tribunal révolutionnaire condamne Marie-Antoinette à être guillotinée. Son exécution a lieu le même jour.

Le 04 février 1794, la Convention abolit l’esclavage dans les colonies françaises. Si les théories humanistes des philosophes des Lumières sont largement diffusées, cette mesure est plus dictée par les circonstances : ramener le calme à Saint-Domingue où les esclaves sont en train de s’emparer du territoire. Confrontée à la guerre et n’ayant pas les moyens d’intervenir dans les Colonies, la Convention nationale proclame l’abolition de l’esclavage.

La question du maintien de la Terreur divise les Montagnards. La crise économique persistante pousse les « Enragés » à demander des mesures plus sévères pour la bourgeoisie. Les « Exagérés », appelés également « Hébertistes » réclament la guerre à outrance, à la fois civile et extérieure et veulent radicaliser la Convention. Les « Indulgents », lassés par la Terreur, parmi lesquels Camille Desmoulins et Danton, demandent la fin des exécutions; les victoires aux frontières montrant que les objectifs de la Terreur avaient été atteints.

Le Comité de Salut Public, qui ne supporte plus les attaques contre sa politique, fait arrêter Danton et les « Indulgents ».

Le 05 avril 1794 a lieu l’exécution de Danton et des « Indulgents », suite à leur condamnation à la guillotine par le Tribunal révolutionnaire.

Le Comité de Salut Public, avec à sa tête Robespierre, paraît tout puissant.

Le 10 juin 1794, la loi de Prairial accentue la Terreur. Le Tribunal révolutionnaire n’a plus le choix qu’entre l’acquittement et la mort. La loi supprime toute défense à l’accusé. C’est le début de la « Grande Terreur ».

Chute de Robespierre – 27 juillet 1794

Le 26 juin 1794, la victoire Fleurus contre les autrichiens éloigne la menace d’invasion et pousse la majorité des députés de la Convention à conspirer contre Robespierre qui ne veut pas changer de politique et que l’on soupçonne d’aspirer à la dictature.

Le 27 juillet 1794, Robespierre est arrêté et guillotiné sans jugement le lendemain sur la place de la Révolution.

Convention thermidorienne – 28 juillet 1794

La chute de Robespierre entrainent les députés « Thermidoriens » de la Convention dans une réaction contre les institutions. Ils font libérer les suspects, mettent fin à la Terreur et préparent une nouvelle Constitution pour mettre en place un nouveau régime, plus stable, le Directoire.

Après plusieurs victoires militaires, la République Française signe la paix avec la Prusse, la Hollande et l’Espagne :

  •  Le 5 avril 1795, la France et la Prusse signent un traité de paix à Bâle.
  • La 16 mai 1795, La France et les Provinces Unies (Hollande) signent le traité de paix de La Haye.
  • Le 22 juillet 1795, La France signe et l’Espagne signent le traité de paix à Bâle.

Le 7 avril 1795, la loi sur l’instruction publique fixe la nomenclature des mesures (mètre, litre, gramme, etc). Le franc devient l’unité monétaire officielle de la France.

Le 14 juillet 1795, La Marseillaise devient l’hymne national par décret de la Convention nationale.

Directoire – 26 octobre 1795

Le 22 août 1795, la Convention vote la Constitution de l’an III qui fonde le Directoire. Les élections ont lieu au suffrage censitaire. Les électeurs élisent les membres de deux assemblées législatives :

  • Le Conseil des Cinq-Cents propose les lois.
  • Le Conseil des Anciens les adopte ou les rejette.

Le pouvoir exécutif est confié à un Directoire de cinq membres appelés Directeurs.

Le 26 octobre 1795, la Convention se sépare. C’est le début du Directoire.

Le temps de la Terreur est terminé.

Paris est à la fête et la bourgeoisie montre sa richesse et sa joie de vivre.

Mais la réaction est parfois violente à l’encontre des révolutionnaires les plus engagés.

Le 12 novembre 1795, le Club des Jacobins est fermé.

En Province, dans le sud-est, les royalistes terrorisent les révolutionnaires et les massacrent, lors de la « Terreur blanche ».

Campagne d’Italie – 11 avril 1796

L’Autriche, l’Angleterre et le royaume de Piémont-Sardaigne poursuivent la guerre contre la France révolutionnaire. L’Autriche attaquent les troupes françaises sur le Rhin.

Les armées de Rhin-et-Moselle et de Sambre-et-Meuse sont lancées contre les Autrichiens et doivent pénétrer en Allemagne et atteindre Vienne.

L’armée d’Italie, dirigée par la général Napoléon Bonaparte depuis le 2 mars 1796, doit contenir un maximum de troupes autrichiennes sur le front du sud.

Le 11 avril 1796 marque le début de la campagne d’Italie. En un an, Napoléon Bonaparte remporte de nombreuses victoires et s’approche de Vienne.

Le 17 octobre 1797, le traité de paix de Campo-Formio est signé entre la France et l’Autriche. Il met fin à la guerre entre l’Autriche et la France et donne de nouveaux territoires à la République française. Napoléon Bonaparte acquiert une stature politique.

Coup d’état du directoire – 4 septembre 1797

Pendant ce temps, suite aux élections, les royalistes deviennent majoritaires au Conseil des Cinq-Cents et au Conseil des Anciens. Ils font nommer un Directeur et suppriment les lois contre les émigrés et les prêtres réfractaires.

Le Directoire se retrouve divisé en 2 camps, le premier favorable à la majorité royaliste et le second, républicain.

Le 04 septembre 1797, trois Directeurs républicains du Directoire, soutenus par l’armée, organisent et font un coup d’État contre l’opposition croissante des royalistes. Ils écartent les deux autres Directeurs, déportent les chefs royalistes.

Le coup d’État renforce le pouvoir exécutif mais celui-ci perd sa légitimité démocratique.

Campagne d’Égypte – 1 juillet 1798

Le 19 mai 1798, Napoléon Bonaparte quitte Toulon pour l’Égypte avec une armée de soldats et des scientifiques. Il s’agit, pour le Directoire, de :

  • Mettre un terme au pouvoir des Anglais en Méditerranée.
  • Couper la route maritime des Indes à l’Angleterre, indispensable pour son commerce.
  • Éloigner Napoléon Bonaparte, populaire et inquiétant pour le Directoire.

Le 01 juillet 1798, Napoléon arrive devant Alexandrie. C’est le début de la campagne d’Égypte.

Le 21 juillet 1798, il remporte la bataille des Pyramides contre les Mamelouks, ce qui ouvre la route du Caire à Napoléon.

Le 01 août 1798, lors de la bataille navale d’Aboukir,  l’amiral anglais Nelson détruit presque toute la flotte française.

Cette défaite encouragea les pays européens à rejoindre la deuxième coalition contre la France.

Le 05 septembre 1798, le Conseil des Cinq-Cents rend le service militaire obligatoire.

Cependant, fin politique, Napoléon Bonaparte parvient à asseoir son pouvoir sur la population et se comporte en souverain.

Le 15 juillet 1799, à Rosette, le lieutenant Pierre-François-Xavier Bouchard découvre la pierre de Rosette, stèle en pierre comportant un même texte  gravé en 3 écritures différentes. ce qui permettra à Jean-François Champollion, en 1821, de déchiffrer les hiéroglyphes égyptiens.

Coup d’état de Napoléon Bonaparte – 9 novembre 1799

Napoléon Bonaparte apprend que la situation a changée en France. L’armée a subit plusieurs revers, la République a perdu les pays conquis. Le pays est en danger. La population ne fait plus confiance au Directoire.

Le 23 août 1799, soucieux de sa gloire qu’il ne veut altérer, il confie l’armée au général Kléber. Il décide de rentrer en France en octobre où le Directoire est dans l’impasse.

Le 01 octobre 1799, Napoléon Bonaparte entre dans le port d’Ajaccio, débarque à Fréjus le 09 octobre et arrive à Paris le 16 octobre.

A Paris, se prépare un coup d’état.

  • Après 10 ans de révolution, les français aspirent à la paix et à la stabilité.
  • La bourgeoisie veut profiter de ses acquis et de ses richesses.
  • Sieyès, un des Directeurs veut renforcer le pouvoir exécutif en révisant la Constitution.

Il a besoin d’un général qui lui assurerait le soutien de l’armée.

Napoléon Bonaparte, de retour d’Égypte est l’homme de la situation.

Le 09 novembre 1799, Napoléon Bonaparte prend le pouvoir lors d’un coup d’État et met fin à la Révolution française.

Le Consulat, régime politique autoritaire composé de 3 consuls, Napoléon Bonaparte, Sieyès et Ducos, remplace le Directoire.

Sommaire.

Comment mémoriser les grandes dates de la Révolution Française

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

apprendre à retenir les dates clés de la révolution française de 1789
Mémoriser les grandes dates de la révolution française de 1789 en utilisant les tables de rappel du grand système comme technique de mémorisation.

Retenir les dates clés de cette époque révolutionnaire est un moyen efficace de situer les principaux événements de cette période troublée et violente qui marqua la fin de l’Ancien Régime et  posa les bases d’un État moderne.

Nous avons vu dans l’article comment mémoriser facilement les dates de l’histoire plusieurs techniques de mémorisation efficaces pour retenir les dates sur le long terme.

Nous allons en montrer une application pratique avec les dates clés de la Révolution Française de 1789.

Toutes les événements se situant au XVIII ème siècle, nous n’avons pas à retenir le siècle.

Technique de mémorisation.

Nous allons apprendre les dates de la révolution de 1789 à l’aide de la table de rappel du grand système que nous avons appris dans l’article comment mémoriser facilement les chiffres ou les nombres.

Pour retenir plus facilement les événements à mémoriser, nous allons classer les dates par année, mois et jour.

Nous classerons les mois de 1 à 12 et les jours de 01 à 31.

Nous allons rattacher l’année, le mois, le jour, l’évènement à un objet ou un personnage et former une image mentale et créer une histoire.

Le cerveau adore les histoires. Il fonctionne par association. Associer, c’est créer des liens entre des objets, des personnages, des émotions, etc. Plus les liens seront forts et plus il sera facile de se souvenir.

C’est cette histoire que nous venons de créer que nous allons apprendre. Nous allons retenir ainsi facilement et à long terme la date et l’événement.

Comme il n’y a pas d’ambiguïté dans les dates à retenir, nous n’utiliserons que la table de rappel du grand système pour associer l’année, le mois et le jour à des images.

1789

La table de rappel du grand système associe le nombre 89 à la vapeur.Nous allons donc associer l’année 1789 à la vapeur.

05 Mai 1789 – Ouverture des États généraux au château de Versailles.

Le mois de mai est le cinquième mois de l’année. Le lion est le code associé au chiffre 5.

Nous allons associer le jour – 05 – au salon.

Pour l’évènement, nous associerons les états généraux à un général et à sa tenue étoilée.

Il nous reste à créer une petite histoire en prenant les images dans l’ordre, c’est à dire :

05 mai 1789 : vapeur, lion, salon, général.

Par exemple, nous apercevons de la vapeur, de laquelle sort un lion, qui se rend dans un salon pour discuter avec un général.

Imaginez l’histoire qui vous passe par la tête. Plus elle vous marquera et plus elle sera facile à se souvenir.

17 Juin 1789 – Proclamation de l’Assemblée nationale.

Le mois de juin est le sixième mois de l’année. Le chat est le code associé au chiffre 6.

Nous allons associer le jour – 17 – à un ticket.

Pour l’événement, nous associons la proclamation à un porte voix.

En prenant les images dans l’ordre, nous obtenons la série de mots suivante :

17 juin 1789 : vapeur, chat, ticket, porte voix.

Surgissant de la vapeur, nous apercevons un chat qui brandit un ticket et qui parle avec un porte voix.

Il s’agit maintenant de procéder de même pour créer des séries de mots et des histoires à mémoriser avec les autres dates de la Révolution française de 1789.

A titre d’exemple, voici les série de mots pour d’autres dates clés de la révolution de 1789.

20 Juin 1789 – Serment du Jeu de Paume.

Pour l’événement, nous allons représenter le serment du jeu de paume par une pomme.

20 juin 1789 : vapeur, chat, noce, pomme.

09 Juillet 1789 – Assemblée nationale constituante.

Nous allons représenter l’assemblée nationale constituante par un député (silhouette d’un homme avec une écharpe tricolore) avec un livre sous le bras.

09 juillet 1789 : vapeur, quille, sapin, député.

14 Juillet 1789 – Prise de la Bastille.

Nous allons représenter la prise de la bastille avec un château fort.

14 juillet 1789 : vapeur, quille, taureau, château.

04 Août 1789 – Abolition des privilèges.

Pour l’événement, nous allons représenter l’abolition des privilèges par une couronne avec une croix en forme de x (supprimer).

04 août 1789 : vapeur, feu, cerf, couronne.

26 Août 1789 – Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen.

Pour la déclaration des droits de l’homme et du citoyen, nous utiliserons la balance de Thémis, symbole de la justice.

26 août 1789 : vapeur, feu, niche, balance.

05 Octobre 1789 – Retour du roi au palais des Tuileries.

Pour symboliser le retour du roi au palais des tuileries, nous prendrons une foule de femmes armée de fourches et de piques, celle qui accompagna le roi et sa famille jusqu’au palais des tuileries.

05 octobre 1789 : vapeur, tasse, salon, foule.

1790

La table de rappel du grand système associe le nombre 90 à un poisson.Nous allons donc associer l’année 1790 à un poisson.

15 Janvier 1790 – Création des départements français.

Nous allons représenter la création des départements français par la carte des départements français.

15 janvier 1790 : poisson, toit, étoile, carte de France.

14 Juillet 1790 – Fête de la Fédération.

Pour symboliser la fête de la fédération, nous prendrons un feu d’artifice comme symbole.

14 juillet 1790 : poisson, quille, taureau, feu d’artifice.

22 Octobre 1790 – Adoption du drapeau tricolore.

14 octobre 1790 : poisson, tasse, taureau, drapeau français.

1791

La table de rappel du grand système associe le nombre 91 à un bâton.Nous allons associer l’année 1791 à un bâton.

20 Juin 1791 – Fuite du roi à Varennes.

Pour représenter la fuite du roi à Varennes, nous allons utiliser le symbole de la sortie de secours (un homme qui cours).

20 juin 1791 : bâton, chat, noce, sortie de secours.

03 Septembre 1791 – Vote de la Première Constitution française.

Pour l’événement, nous allons représenter le vote de la première constitution française par un chiffre 1 que l’on met dans une urne.

03 septembre 1791 : bâton, pied, sumo, urne.

1792

La table de rappel du grand système associe le nombre 92 à un bonnet.Nous allons associer l’année 1792 à un bonnet.

20 Avril 1792 – Début de la guerre.

Pour symboliser le début de la guerre, nous utiliserons la baïonnette comme image.

20 avril 1792 : bonnet, roi, noce, baïonnette.

10 Août 1792 – Prise des Tuileries. Arrestation du roi.

Pour symboliser l’arrestation du roi lors de la prise des tuileries, nous utiliserons des menottes comme représentation mentale.

10 août 1792 : bonnet, feu, tasse, menottes.

20 Septembre 1792 – Bataille de Valmy.

Pour l’événement, nous allons représenter la bataille de Valmy par le moulin de Valmy.

20 septembre 1792 : bonnet, pied, noce, moulin.

21 Septembre 1792 – Convention nationale succède à l’Assemblée législative.

Pour représenter la convention nationale nous allons utiliser la lettre C avec les couleurs bleu, blanc, rouge du drapeau français.

21 septembre 1792 : bonnet, pieds, natte, C.

22 Septembre 1792 – Proclamation de la Première République.

Pour l’événement, nous représentons la première république par un arbre – symbolisant le chiffre 1 – avec un ruban tricolore autour du tronc.

22 septembre 1792 : bonnet, pied, naine, arbre.

1793

La table de rappel du grand système associe le nombre 93 à une pomme.Nous allons associer l’année 1793 à une pomme.

21 Janvier 1793 – Exécution de Louis XVI.

Pour représenter l’exécution de Louis XVI nous allons utiliser comme image un roi guillotiné.

21 janvier 1793 : pomme, toit, natte, roi.

02 Juin 1793 – Arrestation des Girondins. Début de la « Terreur ».

Pour l’arrestation des Girondins, nous utiliserons comme image la ville de Bordeaux, qui se trouve en Gironde.

02 juin 1793 : pomme, chat, cygne, Bordeaux.

17 Septembre 1793 – Robespierre instaure la Loi des suspects.

Pour représenter la loi des suspects, nous utiliserons comme image mentale un suspect placé contre un mur possédant une graduation et tenant dans ses mains un écriteau avec un numéro.

17 septembre 1793 : pomme, pied, ticket, suspect.

06 Octobre 1793 – Le calendrier républicain entre en vigueur.

06 octobre 1793 : pomme, tasse, singe, calendrier.

16 Octobre 1793 – Exécution de la reine Marie-Antoinette.

Pour représenter l’exécution de la reine Marie Antoinette nous prendrons comme image un reine guillotinée.

16 octobre 1793 – pomme, tasse, donjon, reine.

1794

La table de rappel du grand système associe le nombre 94 à une poire.Nous allons associer l’année 1794 à une poire.

04 Février 1794 – Abolition de l’esclavage dans les Colonies.

Pour représenter l’abolition de l’esclavage dans les colonies, nous prendrons comme symbole des chaines rompues.

04 février 1794 : poire, noix, cerf, chaine.

05 Avril 1794 – Exécution de Danton.

Pour l’exécution de Danton, nous prendrons comme image une dent cassée.

05 avril 1794 : poire, roi, salon, dent.

27 Juillet 1794 – Chute de Robespierre. Fin de la « Terreur ».

Pour représenter la chute de Robespierre, nous utiliserons une pierre comme image mentale.

27 juillet 1794 : poire, quille, nuque, pierre.

1795

La table de rappel du grand système associe le nombre 95 à une pelle.Nous allons  associer l’année 1795 à une pelle.

14 Juillet 1795 – la Marseillaise devient l’hymne national.

Pour la Marseillaise, nous utiliserons comme image la ville de Marseille.

14 juillet 1795 : pelle, quille, taureau, Marseille.

26 Octobre 1795 – Début du Directoire.

Comme symbole pour représenter le début du directoire, nous prendrons l’image d’un poteau directionnel avec plusieurs flèches pour indiquer les directions.

26 octobre 1795 : pelle, tasse, niche, poteau directionnel.

1796

La table de rappel du grand système associe le nombre 96 à une pêche.Nous allons  associer l’année 1796 à une pêche.

11 Avril 1796 – Début de la campagne d’Italie.

Pour l’événement associé au début de la campagne d’Italie,  nous utiliserons  comme image l’Italie.

11 avril 1796 : pêche,  roi, tête,  Italie.

1797

La table de rappel du grand système associe le nombre 97 à une bague.Nous allons  associer l’année 1797 à une bague.

04 Septembre 1797 – coup d’État du Directoire.

Comme symbole pour représenter le coup d’état du directoire, nous prendrons l’image d’un poteau directionnel posé par terre.

04 septembre 1797 : bague, pied, cerf, poteau directionnel.

1798

La table de rappel du grand système associe le nombre 98 à un bouffon.Nous allons  associer l’année 1798 à un bouffon.

01 Juillet 1798 – Début de la campagne d’Égypte.

Pour représenter le début de la campagne d’Égypte, nous utiliserons comme image mentale une pyramide d’Égypte.

01 juillet 1798 : bouffon, quille, assiette, pyramide.

1799

La table de rappel du grand système associe le nombre 99 à un papa.Nous allons  associer l’année 1799 à un papa.

09 Novembre 1799 – Coup d’État de Napoléon Bonaparte.

Pour représenter le coup d’état de Napoléon Bonaparte nous prendrons l’aigle qui est un des symboles choisi par Napoléon.

09 novembre 1799 : papa, tête, sapin, aigle.

A découvrir aussi.

Cet article vous a plu ?

Allez encore plus loin en téléchargeant gratuitement mon livre numérique
Objectif : Apprendre facilement’.

Cliquez ici !