Les Grandes Dates de la Cinquième République.

Cinquième République (de 1958 à nos jours) : Résumé, Dates, Causes, Institutions

Résumé de la Cinquième République ( de 1958 à nos jours) : résumé, dates clés, causes, institutions de la Ve République.

Bienvenue sur Apprendre5minutes.  Vous voudrez certainement recevoir nos Livres numériques GRATUITS pour vous aider à Apprendre et Retenir facilement. Cliquez ici pour recevoir vos livres gratuitement ! 😃

Depuis la date du 4 octobre 1958, la Cinquième République – Ve République – est le régime politique républicain de la France.

Vous cherchez un court résumé de la Cinquième République, de sa création en 1958 à nos jours ? Vous voulez en connaitre les causes, les dates clésses institutions ?

Vous voulez apprendre et retenir les dates clés de la cinquième république, de sa création à nos jours ?

Lisez cet article du blog éducatif Apprendre 5 minutes pour apprendre comment mémoriser les grandes dates de la cinquième république française et retenir l’essentiel de cette période.

5 minutes par jour, pendant quelques jours, vous suffirons pour vous en souvenir.

Nous avons sélectionné des méthodes particulièrement efficaces pour vous aider à vous souvenir des dates des principaux événements de l’Histoire de la Cinquième République.

Sommaire

  • Origines et causes.
    • La guerre d’Algérie et la décolonisation.
    • L’instabilité gouvernementale.
    • Le retour au pouvoir du Général de Gaulle.
  • Bref résumé de la Cinquième République.
    • Les institutions de la Cinquième République.
    • Les événements marquants de la Cinquième République.
  • Les dates clés de la cinquième république.
  • Comment mémoriser les dates clés de la cinquième république.
  • A découvrir aussi.

Origines et causes.

Née en 1958, la Cinquième République est le régime politique républicain actuellement en vigueur en France.

Elle succède à la Quatrième République, marquée par l’instabilité gouvernementale et les problèmes de colonisation.

En pleine guerre d’Algérie, après la tentative de coup d’État du 13 mai 1958 à Alger d’une partie de l’armée qui voulait imposer  le maintien de l’Algérie Française au sein de la république, le président de la république René Coty fait appel au Général de Gaulle et le nomme président du Conseil le 01 juin 1958 pour préparer une nouvelle constitution.

La guerre d’Algérie et la décolonisation.

Après la deuxième guerre mondiale, plusieurs colonies veulent leur indépendance.

En 1954, la France perd la guerre d’Indochine après 8 ans de conflit.

C’est le début de la décolonisation.

En 1956, le Maroc et la Tunisie deviennent indépendantes.

En Algérie, les liens avec la France sont plus forts, avec une communauté française importante. La guerre éclate en 1954 et entraine la Quatrième République dans la crise institutionnelle.

L’instabilité gouvernementale.

La Quatrième République est un régime parlementaire. Le président de la république a peu de pouvoir.

Le scrutin proportionnel aux élections législatives multiplie les partis politiques et fragilise toute majorité dans l’assemblée. Les partis tentent de s’allier pour gouverner.

Un grand nombre de gouvernements vont se succéder.

La faiblesse du pouvoir exécutif va l’empêcher de résoudre les crises liées à la décolonisation et entrainer une crise de régime lors de la guerre d’Algérie.

Le retour au pouvoir du Général de Gaulle.

La France a besoin d’une autorité morale pour restaurer le pouvoir de l’État.

Nommé président du Conseil, le Général de Gaulle, qui apparait comme le seul capable de rétablir l’ordre,  revient au pouvoir pour former un nouveau gouvernement.

Il constitue un gouvernement d’union nationale, obtient le pouvoir de gouverner par ordonnance – il n’a pas besoin de l’autorisation de l’assemblée – pour régler le conflit algérien et de préparer une nouvelle constitution.

Bref résumé de la cinquième République.

Les institutions de la Cinquième République.

La Cinquième République est le régime politique actuel.

Nommé Président du Conseil le 1er juin 1958, suite à la tentative de coup d’État du 13 mai 1958, le général de Gaulle prépare une nouvelle constitution.

Elle a pour objectif de mettre un terme à l’instabilité gouvernementale et au risque de coup d’État militaire.

Adoptée par référendum le 28 septembre 1958, la Constitution française est promulguée le 4 octobre 1958 et la Cinquième République proclamée.

La Cinquième République est un régime semi-présidentiel.

Il renforce le pouvoir du président de la république, élu au suffrage universel direct instaurée par référendum le 28 octobre 1962 et par l’alignement à cinq ans de la durée du mandat présidentiel sur celui de l’Assemblée nationale depuis l’élection du 5 mai 2002.

Le Président de la République nomme le premier ministre (chef du gouvernement), peut dissoudre l’Assemblée Nationale et dispose d’un domaine réservé sur la politique étrangère.

Le Parlement est constitué de l’Assemblée Nationale et du Sénat. Il débat, amende et vote les lois, dont certaines peuvent être à son initiative.

L’Assemblée Nationale peut renverser le gouvernement en votant une motion de censure. Toutefois le président de la république peut refuser la démission du gouvernement et dissoudre l’Assemblée Nationale.

Les députés de l’Assemblée Nationale sont élus pour cinq ans au suffrage universel direct, lors d’un scrutin majoritaire à deux tours.

Les sénateurs sont élus pour six ans au suffrage indirect par les Grands Électeurs (députés, conseillers généraux, conseillers régionaux, délégués des conseils municipaux). Le Sénat est renouvelé pour moitié tous les trois ans.

Le Conseil constitutionnel assure contrôle de conformité de la loi à la Constitution et veille à la régularité des élections nationales et référendums.

Actuellement en vigueur, la constitution de la cinquième république a permis jusqu’à aujourd’hui de :

  • Surmonter les crises politiques et sociales.
  • L’alternance politique.
  • La cohabitation entre un président de la république et un premier ministre appartenant à des partis politiques opposés.

Après la Troisième République, c’est le régime républicain français ayant connu la plus grande longévité.

Les événements marquants de la Cinquième République.

Les premières années de la Ve République sont marquées par la fin de la Guerre d’Algérie en 1962 et l’indépendance des Colonies Françaises en Afrique, entre 1958 et 1960.

La révolte étudiante et la contestation politique, sociale et culturelle de mai-juin 1968.

L’élection de François Mitterrand à la Présidence de la République le 10 mai 1981, mettant fin à 23 années de pouvoir de la Droite et permettant l’alternance politique au bénéfice de la Gauche.

La construction européenne se poursuit –  depuis le Traité de Rome du 25 mars 1957 qui créait la Communauté économique européenne – avec notamment la création de l’Union Européenne le 1er novembre 1993, suite à la signature du Traité de Maastricht le 7 février 1992.

Après une première vague d’attentats en 1995 et la proclamation du « califat » de l’État islamique, le 29 juin 2014, la France est touché par une série d’attentats islamistes (attentats contre Charlie Hebdo le 7 janvier 2015, etc).

Les dates clés de la Cinquième République.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Les Grandes Dates de la Cinquième République.
Les Grandes Dates de la Cinquième République.

13 mai 1958 : coup d’État du 13 mai, appelé également Putsch d’Alger. En pleine guerre d’Algérie, la rébellion avait pour but de conserver l’Algérie dans la France. Le Coup d’État du 13 mai 1958 à Alger entrainera le retour du général de Gaulle et la fin de la IVe République.

28 septembre 1958 : Naissance de la Cinquième République. La Constitution de la Ve République est approuvée par référendum avec 82,6% de oui. Elle sera promulguée le 4 octobre 1958 et la Ve République proclamée le lendemain.

21 décembre 1958 : Charles de Gaulle est élu président de la République par un collège de plus de 80 000 grands électeurs. Il prend ses fonctions de président de la République le

1er janvier 1960 : Entrée en vigueur du nouveau franc, appelé également « franc lourd ». Tous les prix sont divisés par 100. 1 Nouveau Franc correspond à 100 anciens francs.

13 février 1960 : Première bombe atomique française.

18 mars 1962 : Signature des accords d’Évian mettant fin à la guerre d’Algérie et reconnaissant l’indépendance de l’Algérie. Ils seront suivi le 1er juillet 1962 par le référendum d’autodétermination de l’Algérie. L’Algérie devient indépendante le 5 juillet 1962.

28 octobre 1962 : Approbation par référendum de l’élection du président de la République au suffrage universel direct.

19 décembre 1965 : Le général de Gaulle est réélu président de la République.

7 mars 1966 : La France quitte l’OTAN, l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord. Le général de Gaulle veut garder son indépendance en matière de politique étrangère et doter la France d’une politique de défense indépendante.

24 juillet 1967 : « Vive le Québec libre ». Le président de la République  Charles de Gaulle, en visite officielle au Québec, déclare à la fin de son discours à Montréal « Vive Montréal ! Vive le Québec! Vive le Québec libre! Vive le Canada français! Vive la France! ». Ce discours déclenche une grave crise politique entre la France et le Canada car il rappelle la citation du général de Gaulle « Vive la France libre dans l’honneur et dans l’indépendance ! » qui terminait l’appel du 22 juin 1940 à la Résistance à l’occupation allemande et au régime de Vichy.

13 mai 1968 : Grande manifestation contre Charles de Gaulle lors des événements de « mai 1968« . Le mouvement étudiant s’amplifie; les syndicats ouvriers déclenchent la plus grande grève générale du XXe siècle et manifestent avec les étudiants. Les manifestants dénoncent la société de consommation et le chômage associé au système capitaliste.

28 avril 1969 : Le président de la République Charles de Gaulle démissionne après l’échec de du référendum sur la régionalisation et la réforme du Sénat.

15 juin 1969 : Georges Pompidou est élu président de la République.

19 octobre 1973 : Premier choc pétrolier, suite à la demande très forte des pays industriels et au déclenchement de la Guerre du Kippour (guerre israélo-arabe) le 6 octobre 1973. Le 19 octobre 1973, l’OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) augmente de 70% le prix du baril de brut.

19 mai 1974 : Valéry Giscard d’Estaing (UDF) est élu président de la République.

5 juillet 1974 : L’âge légal de la majorité civile passe de 21 à 18 ans. La loi n° 74-631 du 5 juillet 1974 fixe à dix-huit ans l’âge de la majorité. Depuis les événements de mai 68, l’âge légal était considéré comme trop tardif.

19 décembre 1974 : Adoption de la loi Veil qui autorise l’interruption volontaire de grossesse (IVG).

27 mars 1979 : Début du deuxième choc pétrolier suite à la révolution iranienne et au contexte géopolitique tendu dans la région vont entrainer une baisse de la production mondiale de pétrole et conduire l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP) a augmenter les prix du brut.

10 mai 1981 : François Mitterrand (Parti socialiste) est élu président de la République. C’est la première fois qu’un président de gauche accède au pouvoir sous la Cinquième République. Valéry Giscard d’Estaing, ancien président de la République est battu au second tour des élections présidentielles.

18 septembre 1981 : Abolition de la peine de mort par l’Assemblée nationale. Le projet est défendue par le garde des sceaux, ministre de la Justice, Robert Badinter, au nom du Gouvernement.

13 janvier 1982 : Instauration de la semaine de 39 heures de travail et une cinquième semaine de congés payés.

26 mars 1982 : Abaissement de l’âge de la retraite à 60 ans.

19 mars 1986 : Première cohabitation. La droite remporte les élections législatives. Jacques Chirac (RPR) est nommé Premier ministre. C’est la première cohabitation en France sous la cinquième république.

8 mai 1988 : François Mitterrand est réélu président de la République.

6 novembre 1988 : Référendum sur l’autodétermination en Nouvelle-Calédonie. Il fait suite aux tensions des années 80 et à l’assaut sanglant de la grotte d’Ouvéa, le 5 mai 1988 lors de la prise d’otages de gendarmes par des kanaks indépendantistes du FLNKS. Le 5 mai 1998, 10 ans après le drame d’Ouvéa, la signature de l’accord de Nouméa, instaure en Nouvelle-Calédonie un processus de décolonisation sur vingt ans. La date du référendum sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie est fixée au 4 novembre 2018.

1er Janvier 1989 : Création du RMI (revenu minimal d’insertion) par la loi 88-1088.

20 septembre 1992 : Référendum français sur le Traité de Maastricht. Il autorise le président de la République à ratifier le traité sur l’Union Européenne.

28 mars 1993 : Deuxième cohabitation. La droite remporte la majorité aux élections législatives. Édouard Balladur (RPR) au poste de Premier ministre. C’est la deuxième cohabitation en France sous la Ve République.

1er novembre 1993 : Création de l’Union Européenne suite à la signature le 7 février 1992 du Traité de Maastricht.

7 mai 1995 : Jacques Chirac (RPR) est élu président de la République.

21 avril 1997 : Le président Jacques Chirac décide de dissoudre l’Assemblée nationale. La majorité parlementaire bien que très importante est divisée. Le président de la République souhaite une majorité forte et parlant d’une seule voix pour défendre les intérêts de la France. Les élections législatives ont lieu les 25 mai et 1er juin et donnent la majorité à la gauche. La troisième cohabitation en France sous la Ve République s’installe pour cinq ans avec la nomination de Lionel Jospin (PS) au poste de Premier ministre.

13 octobre 1999 : L’Assemblée nationale adopte la loi no 99-944 sur le Pacs (pacte civil de solidarité). La loi sur le Pacs est promulguée le 15 novembre 1999.

6 juin 2000 : Loi sur la parité. La loi n° 2000-493 tendant à favoriser l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives est votée le 6 juin 2000. Les partis politiques doivent présenter un nombre égal d’hommes et de femmes aux élections régionales, municipales, sénatoriales et européennes.

24 septembre 2000 : Référendum sur le quinquennat présidentiel. La durée du mandat présidentiel passe de sept à cinq ans.

7 octobre 2001 : Début de la Guerre d’Afghanistan. En représailles aux attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis,  perpétrés par l’organisation terroriste islamiste Al-Qaïda, les forces américaines et britanniques commencent l’opération « liberté immuable », contre le régime des Talibans en Afghanistan. Le 21 novembre 2001, La France envoie le porte-avions Charles de Gaulle pour soutenir les opérations de l’OTAN en Afghanistan.

1er janvier 2002 : Entrée en vigueur de l’Euro. L’Euro devient la monnaie unique de la France. Elle est la monnaie commune à de dix-neuf pays membres de l’Union européenne qui forment la zone euro. Un euro vaut 6,559 57 francs.

1er janvier 2002 : Suppression effective du service national – service militaire. Le décret du 27 juin 2001 n° 2001-550 relatif à la libération anticipée des appelés du service militaire est signé met fin à la conscription. Le service national est suspendu le 01 janvier 2002 et remplacé par un « parcours citoyen ».

5 mai 2002 : Jacques Chirac est réélu président de la République.

18 mars 2003 : L’outrage au drapeau national ou à l’hymne national est considéré comme un délit.

29 mai 2005 : Référendum français sur le traité établissant une constitution pour l’Europe. Le « non » l’emporte.

6 mai 2007 : Nicolas Sarkozy (UMP) est élu président de la République.

4 décembre 2008 : plan de relance économique de la France. Lors du discours de Douai, le président de la République Nicolas Sarkozy annonce un plan de relance de l’économie de 26 milliards d’euros pour faire face à la crise économique mondiale, liée à la crise bancaire et financière de l’automne 2008, suite à la crise des subprimes (prêts hypothécaires à risques) de l’été 2007. Le plan de relance donne la priorité à l’investissement.

6 mai 2012 : François Hollande (PS) est élu président de la République.

17 mai 2013 : Mariage pour tous. La loi n° 2013-404 du 17 mai 2013 ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe est promulguée. La France autorise le mariage homosexuel.

7 janvier 2015 : Attentat contre le journal satirique Charlie Hebdo. C’est le début d’une série d’attentats islamistes.

14 mai 2017 : Emmanuel Macron est élu président de la République. Élu à l’âge de 39 ans, Emmanuel Macron devient le plus jeune président de la République française.

17 novembre 2018 : Début des manifestations de masse du Mouvement des Gilets Jaunes contre la hausse des prix du carburants et la baisse du pouvoir d’achat.

24 janvier 2020 : Début de la pandémie de Covid-19 en France, maladie à coronavirus 2019, une maladie infectieuse apparue en Chine fin 2019. Elle entrainera une surmortalité de 33% en mars et avril 2020, des mesures de confinement et une crise économique et sociale.

24 février 2022 : Invasion de l’Ukraine par la Russie.

24 avril 2022 : Emmanuel Macron est réélu président de la République. Il est le premier président de la Ve République à être réélu au suffrage universel hors période de cohabitation.

Comment mémoriser les dates clés de la cinquième république.

La Cinquième République est le régime politique actuellement en vigueur en France.

Retenir les dates clés de la Ve République est un moyen efficace de situer les principaux événements de la période actuelle de l’Histoire de France.

Nous avons vu dans l’article comment mémoriser facilement les dates de l’histoire plusieurs techniques de mémorisation efficaces pour retenir les dates sur le long terme.

Nous allons en montrer une application pratique avec les dates clés de la Cinquième République.

Technique de mémorisation.

Nous allons apprendre les dates de la Cinquième République à l’aide de la table de rappel du grand système que nous avons appris dans l’article comment mémoriser facilement les chiffres ou les nombres.

Pour retenir plus facilement les événements à mémoriser, nous allons classer les dates par année, mois et jour.

Nous classerons les mois de 1 à 12 et les jours de 01 à 31.

Nous allons rattacher l’année, le mois, le jour, l’évènement à un objet ou un personnage et former une image mentale et créer une histoire.

Le cerveau adore les histoires. Il fonctionne par association. Associer, c’est créer des liens entre des objets, des personnages, des émotions, etc. Plus les liens seront forts et plus il sera facile de se souvenir.

C’est cette histoire que nous venons de créer que nous allons apprendre. Nous allons retenir ainsi facilement et à long terme la date et l’événement.

Comme il n’y a pas d’ambiguïté dans les dates à retenir, nous n’utiliserons que la table de rappel du grand système pour associer l’année, le mois et le jour à des images.

Exemple de mémorisation des dates de la Cinquième République.

13 mai 1958 : Putsch d’Alger.

La table de rappel du grand système associe le nombre 19 à une taupe et le nombre 58 à une louve. Nous allons donc associer l’année 1958 à une taupe (19) et à une louve (58).

Le mois de mai est le cinquième mois de l’année. Le lion est le code associé au chiffre 5.

Nous allons associer le jour – 13 – à un diamant.

Pour l’évènement, nous associerons le Putsch d’Alger à un punch; le mot punch ayant une consonance proche du mot Putsch.

Il nous reste à créer une petite histoire en prenant les images dans l’ordre, c’est à dire :

13 mai 1958 : taupe, louve, lion, diamant, punch.

Par exemple, « une taupe saute sur le dos d’une louve puis sur celui d’un lion et essaie de récupérer le diamant qui était tombé dans un verre de punch. »

Si voulez associer l’année 1958 à un seul mot, vous pouvez utiliser comme mnémonique le chanteur Topaloff, en s’appuyant sur la méthode des articulations chiffrées – la table de rappel ou grand système est une extension de la méthode des articulations chiffrées.

  • T correspond au chiffre 1.
  • P correspond au chiffre 9.
  • L correspond au chiffre 5.
  • F correspond au chiffre 8.

Il nous reste à créer une petite histoire en prenant les images dans l’ordre, c’est à dire :

13 mai 1958 : Topaloff, lion, diamant, punch.

Par exemple, « Le chanteur Topaloff chevauche un lion et tient dans sa main un verre de punch dans lequel se trouve un diamant. »

Imaginez l’histoire qui vous passe par la tête. Plus elle vous marquera et plus elle sera facile à se souvenir.

Procédez de même pour les autres dates clés de la Cinquième République.

Table de mémorisation des dates de la Cinquième République.

Pour chaque date à retenir, construisez une histoire facile à retenir pour vous en utilisant la technique que nous venons de voir.

A titre d’exemple, vous pouvez utiliser les associations suivantes :

13 mai 1958 : Putsch d’Alger.

13 mai 1958 : taupe, louve, lion, diamant, punch.

28 septembre 1958 : Naissance de la Cinquième République.

28 septembre 1958 : taupe, louve, pied, nef, bébé.

21 décembre 1958 : Charles de Gaulle est élu président de la République.

21 décembre 1958 : taupe, louve, tonneau, natte, gaulois.

1er janvier 1960 : Entrée en vigueur du nouveau franc.

01 janvier 1960 : taupe, chaise, toit, assiette, franc (Clovis, roi des Francs, pièce de 1 franc, etc.).

13 février 1960 : Première bombe atomique française.

13 février 1960 : taupe, chaise, noix, diamant, champignon nucléaire.

18 mars 1962 : Signature des accords d’Évian.

18 mars 1962 : taupe, chaîne, mât, dauphin, bouteille d’Évian.

28 octobre 1962 : Référendum de l’élection du président de la République au suffrage universel direct.

28 octobre 1962 : taupe, chaîne, tasse, nef, urne électorale et grand collier de la légion d’honneur (un des symboles du président de la République).

19 décembre 1965 : Le général de Gaulle est réélu président de la République.

19 décembre 1965 : taupe, chalet, tonneau, tapis, gaulois et grand collier de la légion d’honneur.

7 mars 1966 : La France quitte l’OTAN.

07 mars 1966 : taupe, juge, mât, sac, rose des vents (symbole de l’OTAN).

24 juillet 1967 : « Vive le Québec libre ».

24 juillet 1967 : taupe, chèque, quille, noir, harfang des neiges (hibou blanc; oiseau emblématique du Québec).

13 mai 1968 : Grande manifestation contre Charles de Gaulle.

13 mai 1968 : taupe, cheveu, lion, diamant, manifestation.

28 avril 1969 : Le président de la République Charles de Gaulle démissionne.

28 avril 1969 : taupe, chapeau, roi, nef, gaulois enlevant le grand collier de la légion d’honneur.

15 juin 1969 : Georges Pompidou est élu président de la République.

15 juin 1969 : taupe, chapeau, chat, étoile, pompe et grand collier de la légion d’honneur.

19 Octobre 1973 : Premier choc pétrolier.

19 octobre 1973 : taupe, camion, tasse, tapis, puits de pétrole.

19 mai 1974 : Valéry Giscard d’Estaing est élu président de la République.

19 mai 1974 : taupe, car, lion, tapis, cigare et grand collier de la légion d’honneur.

5 juillet 1974 : L’âge légal de la majorité civile passe à 18 ans.

05 juillet 1974 : taupe, car, chat, salon, dauphin qui vote.

19 décembre 1974 : Adoption de la loi Veil qui autorise l’interruption volontaire de grossesse (IVG).

19 décembre 1974 : taupe, car, tonneau, tapis, tatouage IVG.

27 mars 1979 : Deuxième choc pétrolier.

27 mars 1979 : taupe, cape, mât, nuque, 2 puits de pétrole.

10 mai 1981 : François Mitterrand est élu président de la République.

10 mai 1981 : taupe, fête, lion, tasse, miroir (commence par MI; premières lettres du nom Mitterrand).

18 septembre 1981 : Abolition de la peine de mort.

18 septembre 1981 : taupe, fête, pied, dauphin, potence.

13 janvier 1982 : Instauration de la semaine de 39 heures de travail et une cinquième semaine de congés payés.

13 janvier 1982 : taupe, vigne, toit, diamant, tracteur (son proche du nombre trente-neuf) et sphinx (associé au chiffre 5 dans la table de rappel des chiffres-sons).

26 mars 1982 : Abaissement de l’âge de la retraite à 60 ans.

26 mars 1982 : taupe, vigne, mât, niche, personne âgée mangeant un croissant (son proche du nombre soixante).

19 mars 1986 : Première cohabitation.

19 mars 1986 : taupe, vache, mât, tapis, deux personnes dans une maison.

8 mai 1988 : François Mitterrand est réélu président de la République.

08 mai 1988 : taupe, fève, lion, savon, miroir et deux grands colliers de la légion d’honneur.

6 novembre 1988 : Référendum sur l’autodétermination en Nouvelle-Calédonie.

06 novembre 1988 : taupe, fève, tête, singe, urne électorale et une flèche faîtière (un des symboles de la Nouvelle-Calédonie).

1er Janvier 1989 : Création du RMI.

01 janvier 1989 : taupe, vapeur, toit, assiette, Rémy Julienne (cascadeur).

20 septembre 1992 : Référendum français sur le Traité de Maastricht.

20 septembre 1992 : taupe, bonnet, pied, noce, urne électorale et drapeau européen.

28 mars 1993 : Deuxième cohabitation.

28 mars 1993 : taupe, pomme, mât, nef, deux personnes dans une maison.

1er novembre 1993 : Création de l’Union Européenne.

01 novembre 1993 : taupe, pomme, tête, assiette, bébé et drapeau européen.

7 mai 1995 : Jacques Chirac est élu président de la République.

07 mai 1995 : taupe, pelle, lion, sac, Chiron (centaure dans la mythologie grecque).

21 avril 1997 : Dissolution de l’Assemblée nationale.

21 avril 1997 : taupe, bague, roi, natte, palais Bourbon – bâtiment qui abrite l’Assemblée nationale – en train de se dissoudre (dans un verre, par exemple).

13 octobre 1999 : Pacs.

13 octobre 1999 : taupe, papa, tasse, diamant, « mariés » au tribunal.

6 juin 2000 : Loi sur la parité.

06 juin 2000 : noce, ciseau, chat, singe, balance (à l’équilibre avec un homme et une femme).

24 septembre 2000 : Référendum sur le quinquennat présidentiel.

24 septembre 2000 : noce, ciseau, pied, noir, urne électorale et sphinx (associé au quinquennat, au chiffre 5 dans la table de rappel des chiffres-sons).

7 octobre 2001 : Début de la Guerre d’Afghanistan.

07 octobre 2001 : noce, assiette, tasse, sac, mosquée en feu (la mosquée est un des symboles du drapeau afghan).

1er janvier 2002 : Entrée en vigueur de l’Euro.

01 janvier 2002 : noce, cygne, toit, assiette, (pièce de 1) euro.

1er janvier 2002 : Suppression effective du service national.

01 janvier 2002 : noce, cygne, toit, assiette, (soldat qui rend son) paquetage militaire.

5 mai 2002 : Jacques Chirac est réélu président de la République.

05 mai 2002 : noce, cygne, lion, salon, Chiron (centaure) et deux grands colliers de la légion d’honneur.

18 mars 2003 : L’outrage au drapeau national ou à l’hymne national est considéré comme un délit.

18 mars 2003 : noce, sumo, mât, dauphin, drapeau français déchiré.

29 mai 2005 : Référendum français sur le traité établissant une constitution pour l’Europe.

29 mai 2005 : noce, salon, lion, nappe, urne électorale et livre (avec les douze étoiles du drapeau européen sur la couverture).

6 mai 2007 : Nicolas Sarkozy est élu président de la République.

06 mai 2007 : noce, sac, lion, singe, sac en osier.

Si vous voulez associer le nombre 07 à une autre image que le sac, vous pouvez par exemple associer 07 à une bouteille de whisky.

4 décembre 2008 : plan de relance de l’économie.

04 décembre 2008 : noce, savon, tonneau, cerf, fusée et pièce de un euro.

6 mai 2012 : François Hollande (PS) est élu président de la République.

06 mai 2012 : noce, tonneau, lion, singe, tulipe (un des symboles de la Hollande).

17 mai 2013 : Mariage pour tous.

17 mai 2013 : noce, diamant, lion, ticket, (bague de) mariage.

Si vous voulez associer le nombre 20 à une autre image que la noce, vous pouvez par exemple associer 20 à la ville de Nice.

7 janvier 2015 : Attentat contre le journal satirique Charlie Hebdo.

07 janvier 2015 : noce, étoile, toit, sac, tour Eiffel, noire, dans un cercle, noir (symbole de la solidarité autour des parisiens, après les attentats).

14 mai 2017 : Emmanuel Macron est élu président de la République.

14 mai 2017 : noce, ticket, lion, taureau, Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron est le président de la République actuellement en fonction en France.

Si vous avez besoin d’une image pour le symboliser, vous pouvez par exemple utiliser comme image

  • Macron (◌̄) : un macron est un diacritique, c’est-à-dire une barre horizontale placée en général au dessus d’une voyelle.
  • Maquereau : son proche du mot Macron.

A découvrir aussi.

Cet article vous a plu ?

Allez encore plus loin en téléchargeant gratuitement mon livre numérique
Objectif : Apprendre facilement’.

Cliquez ici !

Drapeau français - sommaire.

Drapeau français – tout savoir sur le drapeau de la France

Drapeau français – tout savoir sur le drapeau tricolore de la France : Signification des couleurs bleu, blanc, rouge du drapeau français, description, dates de l’histoire du drapeau tricolore, citations sur le drapeau de la France, emblème national de la République française.

Bienvenue sur Apprendre5minutes.  Vous voudrez certainement recevoir nos Livres numériques GRATUITS pour vous aider à Apprendre et Retenir facilement. Cliquez ici pour recevoir vos livres gratuitement ! 😃

Lisez cet article d’ Apprendre 5 minutes pour apprendre et retenir l’essentiel sur le drapeau national français, un des principaux symboles de la Cinquième République et de la France et qui inspira de nombreux pays.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Drapeau français - sommaire.
Drapeau français – sommaire.

Sommaire

  • Le drapeau français.
  • Signification des couleurs bleu, blanc, rouge.
  • Histoire du drapeau français.
  • Citations sur le drapeau français.
  • A découvrir aussi.

Le drapeau français.

Né sous la Révolution française, le drapeau tricolore est le drapeau de la France sans interruption depuis 1830.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Drapeau français.
Drapeau français.

Le drapeau français est également appelé « drapeau tricolore » ou « drapeau bleu, blanc,rouge ».

L’article 2 de la Constitution de la Cinquième République indique que « L’emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge. »

Le drapeau de la France est un drapeau de proportion 2:3. Pour une hauteur de deux unités, la longueur est de trois unités.

Le drapeau français est composé de trois bandes verticales bleue, blanche et rouge de largeurs et de longueurs égales.

Une exception toutefois : lors des retransmissions télévisées, la bande blanche du drapeau peut être plus petite, pour des raisons esthétiques, afin que le visage du président de la République française ne soit pas complètement entouré de blanc. Ce fut le cas, en particulier, pour les présidents François Mitterrand et Jacques Chirac.

Signification des couleurs bleu, blanc, rouge.

L’alliance auguste et éternelle entre le monarque et le peuple.

Citation  du maire de Paris Jean Sylvain Bailly, le 17 juillet 1789.

Le drapeau bleu, blanc, rouge est un des symboles de la République et de la France.

Les trois couleurs bleu, blanc, rouge, apparues lors de la Révolution française, sont les symboles de l’unité nationale.

Les couleurs rouge et bleue représentaient les couleurs de la Ville de Paris; la couleur blanche symbolisait le royaume de France.

La réunion des trois couleurs bleu, blanc et rouge signifie « l’alliance auguste et éternelle entre le monarque et le peuple. »; Citation  du maire de Paris Jean Sylvain Bailly, le 17 juillet 1789.

Les trois couleurs bleu, blanc, rouge symbolisent l’unité nationale.

Placer la couleur blanche, symbolisant la royauté et par extension le roi, entre les couleurs bleues et rouges des armoiries de Paris, c’est également montrer que c’est le peuple, et non le roi seul, qui exercera le pouvoir.

Le drapeau français a servi de modèle à de nombreux pays admirateurs des symboles de la France que sont la liberté, l’égalité et la fraternité.

Histoire du drapeau français.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Les dates clés de l'histoire du drapeau français.
Les dates clés de l’histoire du drapeau français.

17 juillet 1789 : Louis XVI reçoit la cocarde tricolore à l’hôtel de ville de Paris.

Les trois couleurs bleu, blanc, rouge ont été portées ensemble, pour la première fois, sous la forme d’une cocarde. La cocarde bleu, blanc, rouge était la marque distinctive de la Garde nationale parisienne dont La Fayette devint le commandant général, le 15 juillet 1789.

Le 17 juillet 1789, au début de la révolution française, quelques jours après la prise de la Bastille, le roi de France Louis XVI se rend à l’hôtel de ville de Paris.

Le maire de Paris, Jean Sylvain Bailly, demande au roi de France Louis XVI d’arborer la cocarde tricolore. Le blanc symbolisait la monarchie; le bleu et le rouge, la ville de Paris.

« Sire, ni votre peuple, ni votre Majesté n’oublieront jamais ce grand jour; c’est le plus beau de la monarchie; c’est l’époque d’une alliance auguste et éternelle entre le monarque et le peuple« .

20 mars 1790 : Écharpe tricolore.

Le 20 mars 1790, l’Assemblée nationale décide par décret que « lorsque les officiers municipaux seront en fonction, ils porteront pour marque distinctive une écharpe aux trois couleurs de la nation : bleu, rouge et blanc ».

15 février 1794 : Pavillon national bleu, blanc, rouge.

Le 20 octobre 1790, le comte Henri de Virieu, représentant de la noblesse du Dauphiné aux États généraux, propose à l’Assemblée nationale, de charger le pavillon maritime d’un carton bleu, blanc, rouge afin « qu’à la couleur qui fut celle du panache d’Henri IV se joignît celle de la liberté reconquise ».

Le 24 octobre 1790, l’Assemblée constituante décide que les vaisseaux de guerre et les navires de commerce porteront un pavillon avec les trois couleurs disposées en trois bandes verticales. Cela pour se différencier du pavillon néerlandais qui a les mêmes couleurs, mais disposées à l’horizontale.

Le 15 février 1794, le décret du 27 pluviôse an II de la Convention Nationale décide de la disposition actuelle du pavillon tricolore.

« Le pavillon national sera formé des trois couleurs nationales, disposées en trois bandes égales, posées verticalement, de manière que le bleu soit attaché à la gaule du pavillon, le blanc au milieu, et le rouge flottant dans les airs. »

L’Assemblée constituante charge le peintre Jacques-Louis David de « fournir les dessins du nouveau pavillon à la nation ».

20 mai 1794 : Naissance du drapeau français.

Le décret du 27 pluviôse an II de la Convention Nationale (15 février 1794) fixe également le jour où le pavillon tricolore deviendra effectif.

« Le pavillon national sera arboré sur tous les vaisseaux de la république le premier jour de prairial; le ministre de la marine donnera en conséquence tous les ordres nécessaires. »

Le 20 mai 1794 – 1er prairial an II – le changement de pavillon devient effectif sur les vaisseaux. C’est la naissance du drapeau français.

Le pavillon de marine sera ensuite adopté comme drapeau national.

13 avril 1814 : Rétablissement du drapeau blanc.

Le 13 avril 1814, sous la Restauration, le Gouvernement provisoire émet un décret rétablissant le drapeau blanc.

« La cocarde blanche est la cocarde française; elle sera prise par toute l’armée. »

« Le pavillon blanc et la cocarde blanche seront arborés sur les bâtiments de guerre et sur les navires du commerce. »

Le drapeau tricolore est remplacé par le drapeau blanc pendant la Restauration, de 1814 à 1830, sauf pendant le retour de Napoléon Ier, lors de la période des Cent-Jours -; le Décret du 9 mars 1815 rétablissant le pavillon tricolore.

01 août 1830 : Rétablissement de la cocarde tricolore.

Le 29 juillet 1830, lors des Trois Glorieuses – 27, 28 et 29 juillet 1830 -, Louis-Philippe, accepte, des mains de La Fayette, le drapeau bleu, blanc, rouge.

Le 1er août 1830, au lendemain des Trois Glorieuses, Louis-Philippe d’Orléans, le futur roi des français Louis-Philippe Ier, rétablit, par ordonnance, la cocarde tricolore, afin de faciliter la réconciliation nationale.

« La nation française reprend ses couleurs. Il ne sera plus porté d’autre cocarde que la cocarde tricolore. »

Le drapeau tricolore restera l’emblème national de la France jusqu’à nos jours.

25 février 1848 : Lamartine défend le drapeau tricolore.

Le 25 février 1848, lors de la proclamation de la Deuxième République, après avoir renversé le roi des Français Louis-Philippe Ier, les insurgés de la Révolution de 1848 veulent un drapeau de France rouge.

Cependant, le poète Alphonse de Lamartine arrive à trouver les mots dans son Discours à l’Hôtel de Ville pour sauver le drapeau tricolore :

« Je repousserai jusqu’à la mort ce drapeau de sang, et vous devez le répudier plus que moi, car le drapeau rouge que vous rapportez n’a jamais fait que le tour du Champ-de-Mars, traîné dans le sang du peuple en 91 et en 93, et le drapeau tricolore a fait le tour du monde, avec le nom, la gloire et la liberté de la patrie. »

5 juillet 1871 : Manifeste du drapeau blanc.

Le 2 septembre 1870, l’empereur des Français Napoléon III signe la capitulation de l’armée impériale française au château de Bellevue, à quelques kilomètres de Sedan, après la défaite de Sedan contre l’armée prussienne, pendant la guerre franco-allemande de 1870.

Le 8 février 1871, les monarchistes remportent les élections législatives de 1871.

L’Assemblée envisage la restauration de la royauté lorsque la France sera libérée de l’occupation allemande.

Prétendant légitimiste aux trônes de France et de Navarre, Henri d’Artois, comte de Chambord et futur Henri V s’il devient roi de France, publie dans l’Union, le Manifeste du 5 juillet 1871.

Le comte de Chambord refuse d’adopter le drapeau tricolore et exige le retour du drapeau blanc.

« je ne laisserai pas arracher de mes mains l’étendard d’Henri IV, de François Ier et de Jeanne d’Arc… Je l’ai reçu comme un dépôt sacré du vieux roi mon aïeul, mourant en exil ; il a toujours été pour moi inséparable du souvenir de la patrie absente ; il a flotté sur mon berceau, je veux qu’il ombrage ma tombe. »

Le 23 octobre 1873, le comte de Chambord publie, dans l’Union, la Lettre à Chesnelong, dans laquelle il confirme son attachement au drapeau blanc et son refus d’adopter le drapeau tricolore.

Ce refus empêchera la Restauration.

18 mars 2003 : Délit d’outrage au drapeau tricolore ou à l’hymne national.

Le 06 octobre 2001, lors du match de football entre la France et l’Algérie,  une partie des spectateurs perturbe l’exécution de la Marseillaise par leurs sifflets, en présence du premier ministre Lionel Jospin.

Ces incidents marquent l’opinion.

Le 11 mai 2002, en finale de la coupe de France de football, des supporteurs corses sifflent la Marseillaise. Le président de la République Jacques Chirac quitte momentanément la tribune.

Le 18 mars 2003, la loi pour la sécurité intérieure, appelée également loi Sarkozy II, crée un délit d’outrage au drapeau national ou à l’hymne national.

Après l’article 433-5 du code pénal, il est inséré un article 433-5-1 ainsi rédigé :
« Art. 433-5-1. – Le fait, au cours d’une manifestation organisée ou réglementée par les autorités publiques, d’outrager publiquement l’hymne national ou le drapeau tricolore est puni de 7 500 euros d’amende.
« Lorsqu’il est commis en réunion, cet outrage est puni de six mois d’emprisonnement et de 7 500 euros d’amende. »

Article 113 de la Loi nº 2003-239 du 18 mars 2003 pour la sécurité intérieure.

Citations sur le drapeau français.

Jean Sylvain Bailly.

Le 17 juillet 1789, Jean Sylvain Bailly, le premier maire de Paris, résume dans son discours au roi de France Louis XVI la signification des couleurs bleu, blanc, rouge, après lui avoir remis la cocarde tricolore :

Sire, ni votre peuple, ni votre Majesté n’oublieront jamais ce grand jour; c’est le plus beau de la monarchie; c’est l’époque d’une alliance auguste et éternelle entre le monarque et le peuple.

Citation de Jean Sylvain Bailly, du 17 juillet 1789.

Décret du 27 pluviôse an II de la Convention Nationale.

Le pavillon national sera formé des trois couleurs nationales, disposées en trois bandes égales, posées verticalement, de manière que le bleu soit attaché à la gaule du pavillon, le blanc au milieu, et le rouge flottant dans les airs.

Extrait du décret du 27 pluviôse an II (15 février 1794).

Napoléon Bonaparte.

Il faut regarder le drapeau comme le domicile ; partout où est le drapeau, là est la France.

Citation de Napoléon Bonaparte, premier consul, au conseil d’état.

Ordonnance de Louis-Philippe.

La nation française reprend ses couleurs. Il ne sera plus porté d’autre cocarde que la cocarde tricolore.

Ordonnance de Louis-Philippe du 1er août 1830.

Alphonse de Lamartine.

Le 25 février 1848, lors de la proclamation de la Deuxième République, après avoir renversé le roi des Français Louis-Philippe Ier, les insurgés veulent un drapeau de France rouge.

Cependant, le poète Alphonse de Lamartine arrive à trouver les mots dans son Discours à l’Hôtel de Ville pour sauver le drapeau tricolore :

Je repousserai jusqu’à la mort ce drapeau de sang, et vous devez le répudier plus que moi, car le drapeau rouge que vous rapportez n’a jamais fait que le tour du Champ-de-Mars, traîné dans le sang du peuple en 91 et en 93, et le drapeau tricolore a fait le tour du monde, avec le nom, la gloire et la liberté de la patrie.

Citation d’Alphonse de Lamartine du 25 février 1848.

A découvrir aussi.

Cet article vous a plu ?

Allez encore plus loin en téléchargeant gratuitement mon livre numérique
Objectif : Apprendre facilement’.

Cliquez ici !

O Canada – paroles – comment apprendre par coeur une chanson rapidement

O Canada – Comment apprendre par cœur et retenir rapidement et facilement les paroles de la chanson O Canada, l’hymne national canadien ?

Bienvenue sur Apprendre5minutes.  Vous voudrez certainement recevoir nos Livres numériques GRATUITS pour vous aider à Apprendre et Retenir facilement. Cliquez ici pour recevoir vos livres gratuitement ! 😃

Cliquez sur cet article d’ Apprendre 5 minutes et vous saurez en 5 minutes comment mémoriser les paroles des 4 couplets de l’hymne national du Canada grâce à nos techniques de mémorisation.

Vous saurez comment se souvenir définitivement du texte d’une chanson ou d’une poésie en appliquant la même méthode.

Sommaire

Les paroles de l’hymne canadien O Canada

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

O Canada - paroles de l'hymne du Canada en français

O Canada – paroles complètes de l’hymne national canadien en français.

La version originale complète en français, interprétée par exemple lors des évènements politiques ou sportifs comprend 4 couplets.

Premier couplet

Ô Canada! Terre de nos aïeux,
Ton front est ceint de fleurons glorieux!

Car ton bras sait porter l’épée,
Il sait porter la croix!

Ton histoire est une épopée
Des plus brillants exploits.

Et ta valeur, de foi trempée,
Protégera nos foyers et nos droits.

Protégera nos foyers et nos droits.

 Couplet 2

Sous l’œil de Dieu, près du fleuve géant,
Le Canadien grandit en espérant.

Il est né d’une race fière,
Béni fut son berceau.

Le ciel a marqué sa carrière
Dans ce monde nouveau.

Toujours guidé par sa lumière,
Il gardera l’honneur de son drapeau,

Il gardera l’honneur de son drapeau.

Couplet 3

De son patron, précurseur du vrai Dieu,
Il porte au front l’auréole de feu.

Ennemi de la tyrannie
Mais plein de loyauté,

Il veut garder dans l’harmonie,
Sa fière liberté.

Et par l’effort de son génie,
Sur notre sol asseoir la vérité,

Sur notre sol asseoir la vérité.

Couplet 4

Amour sacré du trône et de l’autel,
Remplis nos cœurs de ton souffle immortel !

Parmi les races étrangères,
Notre guide est la loi :

Sachons être un peuple de frères,
Sous le joug de la foi.

Et répétons, comme nos pères,
Le cri vainqueur : « Pour le Christ et le roi ! »

Le cri vainqueur : « Pour le Christ et le roi ! ».

Sommaire.

Comment mémoriser les paroles de l’hymne canadien O Canada.

Comment apprendre par cœur les paroles d’une chanson ou d’un poème rapidement ?

Mémoriser le texte, les paroles d’une chanson peut sembler difficile au premier abord.

Pourtant, il existe des techniques de mémorisation efficaces et simples pour retenir les paroles d’une chanson.

Nous allons reprendre celles vues dans notre article sur la Marseillaise pour apprendre par cœur les paroles de la chanson O Canada.

Se détendre et se concentrer.

Avant d’apprendre le texte de la chanson O Canada, choisissez de préférence le moment de la journée où vous êtes le plus en forme et le plus concentré.

Supprimez tout ce qui vous empêche de vous concentrer : bruit, distraction, stress, manque de sommeil, mauvaise alimentation, etc.

Trouvez un endroit confortable, bien éclairé, pour stimuler votre cerveau. adoptez une posture qui facile votre circulation sanguine pour bien irriguer votre  corps.

Faites régulièrement des pauses pour vous détendre, respirez et faites quelques pas pour oxygéner votre cerveau.

Écrire et lire en même temps le texte de la chanson.

Cette technique va vous permettre de vous concentrer sur chaque vers de l’hymne national du Canada en mobilisant vos yeux, votre voix et votre main. C’est le premier travail de mémorisation. Écrire n’est pas indispensable mais cela renforcera votre mémoire en laissant le temps à votre cerveau de faire des associations d’idées pour chaque groupe de mots.

 Observer  la structure de la chanson.

Nous allons analyser la structure de l’hymne canadien O Canada pour repérer comment sont disposés les rimes et les éléments répétitifs.

Le texte de la chanson à apprendre comprend 4 couplets.

Chaque couplet comprend 9 vers.

Le dernier vers de chaque couplet est chanté deux fois de suite.

Pour chaque couplet, les rimes suivent la même structure AA ABABAB (bis).

Connaitre le contexte de l’hymne national du Canada.

Comprendre le texte de la chanson O Canada est une phase importante du processus de mémorisation.

Connaitre le contexte dans lequel l’auteur a écrit la chanson permet de comprendre son état d’esprit lorsqu’il l’a composé, quel message ou quelle émotion il veut faire passer.

En 1880, les canadiens français n’ont pas d’hymne national et souhaitent en avoir un.

Le comité organisateur des célébrations de la Saint-Jean-Baptiste commande pour l’occasion un nouveau chant national.

Il choisit les paroles du poème patriotique écrit par sir Adolphe-Basile Routhier, fervent catholique, ultramontain – il est favorable à la primauté, spirituelle et juridictionnelle, du pape sur le pouvoir politique.

Calixa Lavallée compose la musique.

Les paroles de la chanson rappellent les origines chrétiennes du pays.

L’orchestre joue le soir du 24 juin 1880 le nouveau chant patriotique.

Celui-ci devient populaire et plusieurs versions anglaises apparaissent.

Ô Canada sera proclamé hymne national du Canada le 1er juillet 1980, un siècle après avoir été chanté à Québec, le 24 juin 1880 lors de la célébration de la Saint-Jean-Baptiste.

Comprendre les paroles de la chanson.

Prenez le temps de lire le texte pour en comprendre le sens, chaque mot, chaque expression afin de faciliter le travail de mémorisation à long terme du cerveau.

Au cours de la lecture, des images vont commencer à apparaître dans votre esprit. Votre cerveau cherche à donner du sens à ce que vous lisez. Il vous rappellera peut-être des souvenirs qu’il cherchera à associer, à rattacher à ce que vous lisez.

 La technique de mémorisation : la chambre romaine

Une fois le travail préparation de mémorisation réalisé, vous pourrez créer des images mentales pour chaque idée clé de la chanson O Canada et les mémoriser dans l’ordre.

Nous allons utiliser un moyen mnémotechnique simple et efficace qui remonte à l’antiquité : le système de la chambre romaine.

  • Choisissez une pièce de votre maison ou de votre appartement que vous connaissez bien.
  • Choisissez 4 endroits précis où vous allez placer les couplets et le refrain.
  • Parcourez la pièce mentalement dans l’ordre pour retrouver les couplets et le refrain.

L’idéal est de choisir une pièce en rapport avec la chanson.

Comme la chanson s’appelle O Canada, nous pouvons par exemple l’associer au canapé et choisir comme pièce la salle de séjour.

Il s’agit d’un exemple d’emplacement que vous pouvez choisir.

Si vous manquez de place pour placer vos images ou si cela vous arrange, n’hésitez pas à les stocker à proximité.

Dans notre exemple, nous choisirons la salle de séjour.

Créer les images à mémoriser.

Nous allons stocker dans notre pièce les idées clés de la chanson que nous représenterons sous forme d’images mentales.

Nous allons ranger les images tout au long du parcours que nous avons choisi dans la pièce. Plus tard, en parcourant mentalement notre chemin, nous retrouverons les images clés dans l’ordre.

Pour le couplet 1, le premier endroit est le canapé.

« O Canada, terre de nos aïeux, » : Pour la première image, nous allons voir assis par terre contre le canapé, un homme et une femme âgés.

« Ton front est ceint de fleurons glorieux! » :Nous voyons leur front ornés d’une couronne avec des ornements floraux éclatants.

« Car ton bras sait porter l’épée, » : Le bras droit de l’homme âgé tient une épée.

« Il sait porter la croix! » : Il se lève et saisie une croix avec sa main gauche.

« Ton histoire est une épopée » :La femme âgée tient dans ses mains le livre l’Iliade, racontant l’épopée d’Homère.

« Des plus brillants exploits. » : Nous représenterons les exploits par une scène de bataille. Comme image, nous voyons surgir une lumière éclatante et, à travers cette lumière, une scène de bataille de la guerre de Troie, à l’époque d’Homère.

« Et ta valeur, de foi trempée, » :nous voyons un soldat grec brandissant un foie sous une averse.

« Protégera nos foyers et nos droits. (bis) » : nous utiliserons un feu pour symboliser le foyer. Nous voyons comme image, des soldats grecs en train de défendre un grand feu de camp.

Procédez ainsi pour chaque couplet de la chanson O Canada. Peu importe si l’histoire mentale que vous construisez est absurde. Si elle est chargée d’émotion et très visuelle, votre cerveau la retiendra facilement.

Vous n’avez pas besoin de mémoriser chaque mot. Si vous avez lu plusieurs fois la chanson et que vous avez bien assimilé les paroles de la chanson O Canada, après avoir retrouvé chaque idée clé, votre cerveau complétera automatiquement chaque vers.

Technique de mémorisation : les concaténations

Si vous avez du mal à mémoriser le début de chaque vers, vous pouvez utiliser, comme moyen mnémotechnique, la méthode des concaténations.

Concaténer, c’est mettre bout à bout, relier au moins deux chaînes de de caractères.

Nous avons tous appris ce moyen mnémotechnique à l’école. Par exemple, pour nous souvenir des conjonctions de coordination « Mais, ou, et, donc, or, ni, car », nous avons formé la phrase « Mais où est donc Ornicar ? ». La musicalité des mots facilite la mémorisation de la phrase. La liaison entre chaque élément de la phrase constitue une série de chaînes. Ce sont les concaténations.

Nous allons appliquer cette méthode infaillible pour retenir l’enchainement des paroles de l’hymne canadien O Canada. Nous allons créer une phrase facile à mémoriser avec les premières lettres de chaque vers.

« Autocar, ils tondent et protègent » :

Ô Canada! Terre de nos aïeux,
Ton front est ceint de fleurons glorieux!

Car ton bras sait porter l’épée,
Il sait porter la croix!

Ton histoire est une épopée
Des plus brillants exploits.

Et ta valeur, de foi trempée,
Protégera nos foyers et nos droits. (bis)

Mémoriser définitivement les paroles de la chanson.

Maintenant que nous avons créé nos histoires, il nous reste à les mémoriser et les retenir définitivement.

Nous allons utiliser pour cela comme technique de mémorisation les répétitions espacées.

Cette technique repose essentiellement sur les travaux sur la mémoire et l’apprentissage du philosophe allemand Hermann Ebbingaus.

Afin de ne pas surcharger notre cerveau, nous oublions les informations que nous recevons et de plus en plus vite au fur et à mesure que le temps passe.

Toutefois, il observa qu’au bout d’un certain temps, certaines informations restent en mémoire et qu’en rafraichissant nos connaissances régulièrement et de façon espacée dans le temps, l’oubli était de plus en plus lent.

Pour mémoriser de façon optimale, nous devons bien ancrer nos images dans notre mémoire en les visualisant souvent au début puis les réviser juste avant d’oublier.

Pour mémoriser la chanson, une fois que vous aurez réussi à la chanter ou la réciter une fois, vous pouvez procéder de la manière suivante; ce que nous appellerons la « méthode des uns » :

  • Répéter de suite.
  • Recommencer une minute après.
  • Répéter encore une fois la minute qui suit.
  • Répéter 10 minutes après.
  • Recommencer une heure après.
  • Recommencer 10 heures après (ou avant de vous endormir).
  • Recommencer 10 heures après (ou au réveil).
  • Répéter un jour après.
  • Laisser passer un jour sans répéter.
  • Réviser le lendemain.
  • Répéter une autre fois dans la semaine (3 jours après par exemple).
  • Réviser une semaine après.
  • Laisser passer une semaine.
  • Réviser la semaine suivante.
  • Réviser le mois suivante.
  • Laisser passer un mois.
  • Réviser le mois suivant.
  • Réviser un semestre après.
  • Rafraichir la mémoire tous les semestres.

En procédant ainsi, votre mémorisation à long terme sera très forte.

Au fur et à mesure des rappels, les images mentales que vous aviez créées vont apparaitre sans effort de plus en plus rapidement et facilement.

Sommaire.

A découvrir aussi.

Cet article vous a plu ?

Allez encore plus loin en téléchargeant gratuitement mon livre numérique
Objectif : Apprendre facilement’.

Cliquez ici !

Comment retenir les dates clés de la marseillaise vite et facilement

Comment retenir les dates clés de la marseillaise vite et facilement.

Bienvenue sur Apprendre5minutes.  Vous voudrez certainement recevoir nos Livres numériques GRATUITS pour vous aider à Apprendre et Retenir facilement. Cliquez ici pour recevoir vos livres gratuitement ! 😃

La Marseillaise – Comment apprendre et mémoriser les grandes dates de la Marseillaise, l’hymne national français ?

Quel est l’histoire de la Marseillaise ?

Pourquoi Rouget de Lisle a créé le « chant de guerre pour l’armée du Rhin » ?

Cliquez sur cet article d’ Apprendre 5 minutes. Vous trouverez, pour chaque date clé de la chanson, un résumé et des moyens mnémotechniques pratiques et efficaces pour vous en souvenir facilement et rapidement.

Nous avons sélectionné 7 grandes dates de la Marseillaise. Il vous suffira de 5 minutes pour apprendre et retenir les dates clés.

Sommaire

Les paroles de la Marseillaise

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

la marseillaise - les paroles de l'hymne de la France
La Marseillaise : les paroles de l’hymne national français.

Rouget de Lisle a écrit les 6 premiers couplets.  Le septième couplet, appelé également « couplet des enfants », complète l’hymne national.

Cliquez sur le lien ci-après si vous voulez apprendre et retenir les paroles de la Marseillaise.

Sommaire.

Histoire de la Marseillaise.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

la marseillaise - dates clés
Les grandes dates de la Marseillaise, hymne national français

20 avril 1792 : la France déclare la guerre à l’Autriche.

La reine Marie-Antoinette est la sœur de Léopold II, roi de Bohème et de Hongrie. La fuite du roi Louis XVI et de sa famille et leur arrestation à Varennes des 20 et 21 juin 1791, ainsi que la présence près des frontières de l’armée des émigrés royalistes français, vont entrainer la guerre avec l’Europe.

Le 20 avril 1792, l’Assemblée législative, sur proposition du roi Louis XVI, déclarent la guerre à l’Autriche, alliée à la Prusse. C’est le début des guerres de la révolution française.

25 avril 1792 : Rouget de Lisle compose le chant de guerre pour l’armée du Rhin.

En 1791, Claude Joseph  Rouget de Lisle, capitaine du génie rejoint l’armée du Rhin à la garnison de Strasbourg. Il est affecté au bataillon « les enfants de la patrie ».

Rouget de Lisle est un passionné de musique, en particulier de violon. Il fréquente les milieux artistiques de la ville.

Le 24 avril 1792, au cours d’une réception en l’honneur des officiers de la garnison, le baron Philippe Frédéric de Dietrich, maire de la ville de Strasbourg, demande au capitaine du génie Rouget de Lisle d’écrire le champ de l’armée du Rhin.

Rouget de Lisle, rentré chez lui, écrit et compose le chant de guerre pour l’armée du Rhin dans la nuit du 24 au 25 avril 1792. Il le dédit au maréchal de Luckner, commandant de l’armée du Rhin.

Le soir du 25 avril 1792, lors du diner offert par le maire, il présente le chant qu’il vient d’écrire et composer.

22 juin 1792 : Le docteur François Mireur chante et popularise le chant de guerre pour l’armée du Rhin.

Le docteur François Mireur, futur général de brigade, vient à Marseille pour organiser la marche des volontaires du Midi.

Le 22 juin 1792, il entonne le chant de guerre pour l’armée du Rhin, composé par Rouget de Lisle, pendant le repas donné en son honneur par le club des Amis de la Constitution.

L’enthousiasme est tel, que le lendemain, le journal des départements méridionaux le publie.

Un tirage est distribué en juillet aux volontaires marseillais qui le chanteront lors de leur marche vers Paris.

30 juillet 1792 : les marseillais entrent à Paris en chantant.

Sur leur chemin, les fédérés marseillais popularisent le chant de guerre pour l’armée du Rhin.

Le 30 juillet 1792, les fédérés marseillais entrent à Paris en entonnant leur chant de marche.

La foule, enthousiaste, l’appellera d’abord chant des Marseillais, puis la Marseillaise, en hommage aux volontaires qui le lui ont fait connaitre.

14 juillet 1795 : la Marseillaise est déclarée chant national.

Toutefois, ce chant n’est cependant pas très apprécié sous la Terreur. Le maréchal de Luckner est guillotiné le 4 janvier 1794. Rouget de Lisle est emprisonné mais il échappe à la guillotine.

La chute de Robespierre le 27 juillet 1794 entraine les députés « Thermidoriens » de la Convention dans une réaction contre les institutions.

Le 14 juillet 1795, la Convention décrète que la Marseillaise devient chant national de la France, après l’avoir écouté en séance jouer par l’orchestre de l’Institut national de musique.

14 février 1879 : La Marseillaise devient hymne national.

La Marseillaise connait une histoire mouvementée.

Elle est interdite sous l’Empire, puis sous la Restauration, à cause de son caractère trop révolutionnaire.

Elle réapparait pendant la révolution de 1830.

Le Second empire l’interdit à nouveau.

Le 14 février 1879, la Chambre des députés de la IIIe république, craignant un retour de la monarchie, déclarent la Marseillaise hymne national.

 23 avril 2005 : Apprentissage obligatoire de la Marseillaise à l’école.

Le 06 octobre 2001, lors du match de football entre la France et l’Algérie,  une partie des spectateurs perturbe l’exécution de la Marseillaise par leurs sifflets, en présence du premier ministre Lionel Jospin.

Ces incidents marquent l’opinion.

Le 11 mai 2002, en finale de la coupe de France de football, des supporteurs corses sifflent la Marseillaise. Le président de la République Jacques Chirac quitte momentanément la tribune.

Le 18 mars 2003, la loi pour la sécurité intérieure, appelée également loi Sarkozy II, crée un délit d’outrage au drapeau national ou à l’hymne national.

Le 23 avril 2005, la loi Fillon d’orientation et de programme pour l’avenir de l’école rend obligatoire l’apprentissage de l’hymne national et de son histoire.

Sommaire.

Comment mémoriser les grandes dates de l’histoire de la Marseillaise.

Nous avons vu dans les articles comment mémoriser facilement les dates de l’histoire et comment retenir les dates clés de la révolution française plusieurs techniques de mémorisation efficaces pour retenir les dates sur le long terme.

Nous allons les réutiliser pour retenir les dates clés de la Marseillaise.

Technique de mémorisation.

Nous allons apprendre les dates de la Marseillaise à l’aide de la table de rappel du grand système que nous avons appris dans l’article comment mémoriser facilement les chiffres ou les nombres.

Pour retenir plus facilement les événements à mémoriser, nous classerons les dates par année, mois et jour.

Nous classerons les mois de 1 à 12 et les jours de 01 à 31.

Nous allons rattacher l’année, le mois, le jour, l’évènement à un objet ou un personnage et former une image mentale et créer une histoire.

Le cerveau adore les histoires et fonctionne par association. Associer, c’est créer des liens entre des objets, des personnages, des émotions, etc. Plus les liens seront forts et plus il sera facile de se souvenir.

Nous allons apprendre et mémoriser les histoires mentales que nous avons créées. Nous allons associer et retenir ainsi facilement et à long terme la date et l’événement.

Comme il n’y a pas d’ambiguïté dans les dates à retenir, nous n’utiliserons que la table de rappel du grand système pour lier l’année, le mois et le jour à des images.

20 avril 1792 : la France déclare la guerre à l’Autriche.

La table de rappel du grand système associe le nombre 17 à un ticket et le nombre 92 à un bonnet.Nous allons associer l’année 1792 à un ticket et un bonnet.

Le mois d’avril est le quatrième mois de l’année. Le roi est le code associé au chiffre 4.

Nous allons associer le jour – 20 – à une noce.

Pour symboliser le début de la guerre, nous utiliserons la baïonnette comme image. Pour renforcer la mémorisation de l’événement nous ajouterons une aigle noire à deux têtes, symbole de l’Autriche.

Il nous reste à créer une petite histoire en prenant les images dans l’ordre, c’est à dire :

20 avril 1792 : ticket, bonnet, roi, noce, baïonnette.

Par exemple, nous voyons des tickets avec des jambes et des bras coiffés d’un bonnet phrygien qui s’approchent du roi. Le roi est à une noce. Les invités de la noce sont des baïonnettes et une aigle noire à deux têtes.

Imaginez l’histoire qui vous passe par la tête. Elle peut être farfelue comme ici. Ce qui compte, c’est qu’elle soit mémorable. Plus elle marquera  votre esprit et plus elle sera facile à se souvenir.

25 avril 1792 : Rouget de Lisle compose le chant de guerre pour l’armée du Rhin.

Pour représenter la création de la chanson à Strasbourg, nous allons imaginer une cigogne, qui symbolisera Strasbourg et l’Alsace.et un bébé pour représenter la création, la naissance de la chanson.

25 avril 1792 : ticket, bonnet, roi, nouille, cigogne, bébé.

Nous pouvons, par exemple, utiliser l’histoire mentale suivante : un ticket, coiffé du bonnet phrygien mange avec le roi un plat de nouilles.Ils entendent un chant dans le ciel. Ils lèvent la tête et aperçoivent une cigogne qui claquette en portant dans un couffin bleu blanc rouge un bébé.

22 juin 1792 : Le docteur François Mireur chante et popularise le chant de guerre pour l’armée du Rhin.

Pour symboliser le docteur François Mireur en train de chanter à Marseille, nous allons imaginer un chanteur en train d’entonner la chanson devant le port de Marseille.

Le mois de juin est le sixième mois de l’année. Le chat est le code associé au chiffre 6.

Une naine représente le chiffre 22.

22 juin 1792 : ticket, bonnet, chat, naine, chanteur.

Tenant un grand ticket à une main (ou une patte pour le chat) et agitant leur bonnet de l’autre, un chat et une naine écoutent avec enthousiasme un chanteur devant le port de Marseille.

30 juillet 1792 : les marseillais entrent à Paris en chantant.

La tour Eiffel symbolise la ville de Paris.

Le mois de juillet est le septième mois de l’année. Une quille correspond au chiffre 7.

Une maison représente le chiffre 30.

30 juillet 1792 : ticket, bonnet, quille, maison, tour Eiffel.

Nous imaginons un ticket et un bonnet qui jouent aux quilles. Ils lancent une boule en forme de maison pour faire tomber les quilles. Ils jouent sur le champ de Mars en face de la tour Eiffel.

14 juillet 1795 : la Marseillaise est déclarée chant national.

Le nombre 95 correspond à une pelle.Nous allons associer l’année 1795 à un ticket et une pelle.

14 juillet 1795 : ticket, pelle, quille, taureau, chanteur.

Nous voyons un ticket qui se sert d’une pelle comme d’une canne de golf et d’une quille comme d’une balle de golf. Il envoie la quille sur un taureau et l’assomme alors que celui-ci fonce vers un chanteur qui se trouve à côté du drapeau bleu blanc rouge.

14 février 1879 : La Marseillaise devient hymne national.

La table de rappel du grand système associe le nombre 18 à un dauphin et le nombre 79 à une cape.Nous allons associer l’année 1879 à un dauphin et une cape.

Le mois de février est le deuxième mois de l’année. La noix est le code associé au chiffre 2.

Nous allons associer le jour – 14 – à un taureau.

Pour symboliser l’hymne national, nous utiliserons la partition de musique comme image. Pour renforcer la mémorisation de l’événement nous ajouterons le drapeau français, symbole national.

14 février 1879 : dauphin, cape, noix, taureau, partition de musique, drapeau français.

Pour l’histoire à mémoriser, nous pouvons imaginer un dauphin avec une cape sur le dos et une noix avec un corps de taureau en train de lire une partition de musique écrite sur un drapeau bleu blanc rouge.

 23 avril 2005 : Apprentissage obligatoire de la Marseillaise à l’école.

Pour l’année 2005, le chiffre 20 correspond à une noce et le chiffre 05 au salon.

Le mois d’avril est le quatrième mois de l’année. Le roi est le code associé au chiffre 4.

Nous allons associer le jour – 23 – au cinéma.

Pour l’événement, nous utiliserons une maison avec école écrit sur la façade pour représenter l’école. L’école se trouve à côté du port de Marseille.

23 avril 2005 : noce, salon, roi, cinéma, école.

Nous pouvons, par exemple, imaginer comme histoire une noce qui se tient dans un grand salon. Le roi arrive. Le salon se transforme en cinéma. Sur l’écran apparait l’école. Nous apercevons en fond le port de Marseille.

Procédez ainsi avec toutes les dates de l’histoire que vous voulez retenir.

Avec l’habitude, les images viendront de plus en plus vite et facilement. Vous arriverez à mémoriser sans effort les grandes dates.

A découvrir aussi.

Cet article vous a plu ?

Allez encore plus loin en téléchargeant gratuitement mon livre numérique
Objectif : Apprendre facilement’.

Cliquez ici !

la marseillaise - dates clés

la marseillaise – paroles – comment apprendre une chanson rapidement et facilement

La Marseillaise – Paroles – Comment apprendre une chanson rapidement et facilement.

Bienvenue sur Apprendre5minutes.  Vous voudrez certainement recevoir nos Livres numériques GRATUITS pour vous aider à Apprendre et Retenir facilement. Cliquez ici pour recevoir vos livres gratuitement ! 😃

Vous cherchez comment apprendre par cœur et retenir rapidement et facilement les paroles de la Marseillaise ?

Cliquez sur cet article d’ Apprendre 5 minutes et vous saurez en 5 minutes comment mémoriser les paroles des 7 couplets de l’hymne national français grâce à nos techniques de mémorisation.

Vous saurez comment se souvenir définitivement d’une chanson ou une poésie en appliquant la même méthode.

Sommaire

Les paroles de la Marseillaise

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

la marseillaise - les paroles de l'hymne de la France
La Marseillaise : les paroles de l’hymne national français.

Rouget de Lisle a écrit les 6 premiers couplets de la Marseillaise.  Un septième couplet, appelé également « couplet des enfants », complète l’hymne national.

Premier couplet

Allons enfants de la Patrie,
Le jour de gloire est arrivé !
Contre nous de la tyrannie
L’étendard sanglant est levé, (bis)
Entendez-vous dans les campagnes
Mugir ces féroces soldats ?
Ils viennent jusque dans vos bras
Égorger vos fils, vos compagnes !

Refrain

Aux armes, citoyens,
Formez vos bataillons,
Marchons, marchons !
Qu’un sang impur
Abreuve nos sillons !

Couplet 2

Que veut cette horde d’esclaves,
De traîtres, de rois conjurés ?
Pour qui ces ignobles entraves,
Ces fers dès longtemps préparés ? (bis)
Français, pour nous, ah ! quel outrage !
Quels transports il doit exciter !
C’est nous qu’on ose méditer
De rendre à l’antique esclavage !

Refrain

Couplet 3

Quoi ! des cohortes étrangères
Feraient la loi dans nos foyers !
Quoi ! ces phalanges mercenaires
Terrasseraient nos fiers guerriers ! (bis)
Grand Dieu ! par des mains enchaînées
Nos fronts sous le joug se ploieraient
De vils despotes deviendraient
Les maîtres de nos destinées !

Refrain

Couplet 4

Tremblez, tyrans et vous perfides
L’opprobre de tous les partis,
Tremblez ! vos projets parricides
Vont enfin recevoir leurs prix ! (bis)
Tout est soldat pour vous combattre,
S’ils tombent, nos jeunes héros,
La terre en produit de nouveaux,
Contre vous tout prêts à se battre !

Refrain

Couplet 5

Français, en guerriers magnanimes,
Portez ou retenez vos coups !
Épargnez ces tristes victimes,
À regret s’armant contre nous. (bis)
Mais ces despotes sanguinaires,
Mais ces complices de Bouillé,
Tous ces tigres qui, sans pitié,
Déchirent le sein de leur mère !

Refrain

Couplet 6

Amour sacré de la Patrie,
Conduis, soutiens nos bras vengeurs
Liberté, Liberté chérie,
Combats avec tes défenseurs ! (bis)
Sous nos drapeaux que la victoire
Accoure à tes mâles accents,
Que tes ennemis expirants
Voient ton triomphe et notre gloire !

Refrain

Couplet 7 (appelé « couplet des enfants »)

Nous entrerons dans la carrière
Quand nos aînés n’y seront plus,
Nous y trouverons leur poussière
Et la trace de leurs vertus (bis)
Bien moins jaloux de leur survivre
Que de partager leur cercueil,
Nous aurons le sublime orgueil
De les venger ou de les suivre
!

Refrain


La vidéo YouTube ci-dessous nous permet d’entendre et voir les paroles de la Marseillaise, écrite par Rouget de Lisle.

Sommaire.

PS : Si vous voulez apprendre l’essentiel de l’Histoire de France, cliquez ici !

Comment mémoriser les paroles de la Marseillaise.

Comment apprendre par cœur les paroles d’une chanson ou d’un poème ?

Mémoriser un texte peut sembler difficile au premier abord.

Pourtant, il existe des techniques de mémorisation efficaces et simples à mettre en œuvre.

Nous allons en utiliser quelques unes pour apprendre et retenir les paroles de la Marseillaise.

Se détendre et se concentrer.

Avant d’apprendre le texte de la Marseillaise, l’idéal est de choisir le moment de la journée où vous êtes le plus en forme et le plus concentré.

Supprimez ce qui vous empêche de vous concentrer : bruit, distraction, stress, manque de sommeil, mauvaise alimentation, etc.

Trouvez un endroit confortable, éclairé correctement pour stimuler votre cerveau. adoptez une posture qui facile votre circulation sanguine pour bien irriguer votre  corps.

Faites régulièrement des pauses pour vous détendre, respirer et quelques pas pour oxygéner votre cerveau.

Écrire et lire en même temps le texte de la chanson.

Cette technique va vous permettre de vous concentrer sur chaque vers de la chanson en mobilisant vos yeux, votre voix et votre main. C’est le premier travail de mémorisation. Écrire n’est pas indispensable mais cela renforcera votre mémoire en laissant le temps à votre cerveau de faire des associations d’idées pour chaque groupe de mots.

 Observer  la structure de la chanson.

Nous allons analyser la structure de la Marseillaise pour repérer la façon dont les rimes sont disposées ainsi que les éléments répétitifs.

Le texte à apprendre comprend 7 couplets et un refrain.

Le refrain revenant entre chaque couplet, il suffira de l’apprendre une seule fois et de le chanter ou le réciter après chaque couplet.

Chaque couplet comprend 8 vers.

Le quatrième vers est chanté deux fois de suite.

Pour chaque couplet, les rimes suivent la même structure ABAB (bis) ABBA.

Connaitre le contexte de la Marseillaise.

Comprendre le texte de la chanson est une phase importante du processus de mémorisation.

Connaitre le contexte dans lequel l’auteur a écrit la chanson permet d’en saisir dans quel état d’esprit il l’a composé, quel message ou quelle émotion il veut faire passer.

Rouget de Lisle a écrit la Marseillaise dans un contexte révolutionnaire, après que la France ait déclaré la guerre à l’Autriche.

C’est un chant de guerre pour l’armée du Rhin, écrit alors qu’il est en garnison à Strasbourg, affecté au bataillon « les enfants de la patrie ». Il s’adresse aux soldats afin de les encourager à se battre.

La musique est simple, afin d’être facile à retenir, avec un rythme de marche entrainant destiné aux soldats.

Comprendre les paroles de la chanson.

Prenez le temps de lire le texte pour en comprendre le sens, chaque mot, chaque expression afin de faciliter le travail de mémorisation à long terme du cerveau.

Au cours de la lecture, des images vont commencer à apparaître dans votre esprit. Votre cerveau cherche à donner du sens à ce que vous lisez. Il vous rappellera peut-être des souvenirs qu’il cherchera à associer, à rattacher à ce que vous lisez.

 Couplet 1 : lutter contre la tyrannie.

Allons enfants de la patrie,
Le jour de gloire est arrivé !
Contre nous de la tyrannie,
L’étendard sanglant est levé, (bis)
Entendez-vous dans les campagnes
Mugir ces féroces soldats ?
Ils viennent jusque dans vos bras
Égorger vos fils, vos compagnes !

« Allons enfants de la patrie » : Le 1er vers est impératif. Il s’adresse au bataillon où est affecté Rouget de Lisle. Cette formule fait en même temps appel au patriotisme des soldats.

« Le jour de gloire est arrivé ». Il annonce la victoire afin d’encourager les soldats.

« Contre nous de la tyrannie, l’étendard sanglant est levé ». Il s’agit de se défendre de l’ennemi (le tyran) – les monarchies européennes – qu’il faut combattre jusqu’à la mort.

« Entendez-vous dans les campagnes ». Le 5ème vers est interrogatif.

« Mugir ces féroces soldats ? » . Les termes « mugir » et « féroces » accentuent le côté bestial des ennemis.

« Ils viennent jusque dans vos bras
Égorger vos fils, vos compagnes ! »

Avec l’expression « Ils viennent », nous voyons les ennemis arriver et égorger les femmes et les enfants.

Refrain

Aux armes, citoyens,
Formez vos bataillons,
Marchons, marchons !
Qu’un sang impur
Abreuve nos sillons !

« Qu’un sang impur abreuve nos sillons ». Le « sang impur » symbolise les citoyens révolutionnaires, le peuple français par opposition au « sang bleu », au « sang pur » qui symbolise la noblesse. Pendant la Révolution française, beaucoup de nobles ont émigré à l’Étranger et formé une armée aux frontières.

Ce sang impur est celui du peuple qui préfère le verser en se battant plutôt qu’abandonner la France à ses ennemis.

Les sillons symbolisent les tranchées creusées dans les champs de bataille. Le sang des soldats républicains, morts en combattant, vient nourrir, abreuver la terre.

Couplet 2 : se défendre pour rester libre.

Que veut cette horde d’esclaves,
De traîtres, de rois conjurés ?
Pour qui ces ignobles entraves,
Ces fers dès longtemps préparés ? (bis)
Français, pour nous, ah ! quel outrage !
Quels transports il doit exciter !
C’est nous qu’on ose méditer
De rendre à l’antique esclavage !

Pendant la révolution, le peuple s’est libéré de la monarchie absolu. Il ne veut plus revenir à l’Ancien Régime,  où il se considérait comme esclave : le Tiers État faisait toutes les corvées, payait des taxes à la noblesse et au clergé, ainsi que les impôts au roi.

Couplet 3 : l’ennemi voudrait régner sur le peuple en despote.

Quoi ! des cohortes étrangères
Feraient la loi dans nos foyers !
Quoi ! ces phalanges mercenaires
Terrasseraient nos fiers guerriers ! (bis)
Grand Dieu ! par des mains enchaînées
Nos fronts sous le joug se ploieraient
De vils despotes deviendraient
Les maîtres de nos destinées !

Couplet 4 : combattre l’ennemi.

Tremblez, tyrans et vous perfides
L’opprobre de tous les partis,
Tremblez ! vos projets parricides
Vont enfin recevoir leurs prix ! (bis)
Tout est soldat pour vous combattre,
S’ils tombent, nos jeunes héros,
La terre en produit de nouveaux,
Contre vous tout prêts à se battre !

Couplet 5 : faire appel à la fraternité universelle et combattre les despotes.

Français, en guerriers magnanimes,
Portez ou retenez vos coups !
Épargnez ces tristes victimes,
À regret s’armant contre nous. (bis)
Mais ces despotes sanguinaires,
Mais ces complices de Bouillé,
Tous ces tigres qui, sans pitié,
Déchirent le sein de leur mère !

Le 5ème couplet  demande aux français d’être magnanime et d’épargner « ces tristes victimes, à regret s’armant contre nous ». Il fait appel à la fraternité entre les peuples mais rappelle qu’il faut combattre les despotes.

Le marquis de Bouillé est le général en chef de l’armée de Meuse, Sarre-et-Moselle qui organisa la fuite de Louis XVI et de sa famille à Varennes le 20 juin 1791. Émigré à la suite de cet échec à Coblence, il cherche à mobiliser les monarchies européennes pour envahir la France et délivrer le roi Louis XVI.

Couplet 6 : faire triompher la liberté.

Amour sacré de la Patrie,
Conduis, soutiens nos bras vengeurs
Liberté, Liberté chérie,
Combats avec tes défenseurs ! (bis)
Sous nos drapeaux que la victoire
Accoure à tes mâles accents,
Que tes ennemis expirants
Voient ton triomphe et notre gloire !

Le 6ème couplet se termine en apothéose en associant la patrie à la liberté. Il encourage les combattants de l’armée du Rhin et leur montre la victoire.

Couplet 7 : Poursuivre le combat.

Nous entrerons dans la carrière
Quand nos aînés n’y seront plus,
Nous y trouverons leur poussière
Et la trace de leurs vertus (bis)
Bien moins jaloux de leur survivre
Que de partager leur cercueil,
Nous aurons le sublime orgueil
De les venger ou de les suivre
!

Rouget de Lisle a écrit les 6 premiers couplets.

Le 7ème couplet, dit « couplet des enfants » a été rajouté pour la fête civique du 14 octobre 1792.

Les générations futures doivent poursuivre le combat pour la liberté et contre la tyrannie.

 La technique de mémorisation : la chambre romaine.

Le travail préparation de mémorisation réalisé, vous allez pouvoir créer des images mentales pour chaque idée clé de la chanson et les mémoriser dans l’ordre.

Nous allons utiliser un moyen mnémotechnique simple et efficace qui remonte à l’antiquité : le système de la chambre romaine.

  • Choisissez une pièce de votre maison, votre appartement que vous connaissez bien.
  • Choisissez 8 endroits précis où vous placerez les couplets et le refrain.
  • Parcourez la pièce mentalement dans l’ordre pour retrouver les couplets et le refrain.

L’idéal est de choisir une pièce en rapport avec la chanson.

Comme la chanson s’appelle la Marseillaise, nous pouvons par exemple l’associer au savon de Marseille et choisir comme pièce la salle de bain.

Comme il s’agit de l’hymne national qui est un des symbole de la république française, si vous avez une pièce dans lequel se trouve par exemple un drapeau français, autre symbole de France, vous pouvez également choisir cet endroit.

Ce sont quelques exemples d’emplacement que vous pouvez choisir.

Si vous manquez de place pour placer vos images ou si cela vous arrange, n’hésitez pas à les stocker à proximité.

Dans notre exemple, nous choisirons la salle de bain.

Créer les images à mémoriser.

Nous allons stocker dans notre pièce les idées clés de la chanson que nous représenterons sous forme d’images mentales.

Nous allons ranger les images tout au long du parcours que nous avons choisi dans la pièce. Plus tard, en parcourant mentalement notre chemin, nous retrouverons les images clés dans l’ordre.

Pour le couplet 1, le premier endroit est devant la porte de la salle de bain.

« Allons enfants de la patrie, » : Pour la première image, nous allons voir des enfants devant la porte de la salle de bain.

« Le jour de gloire est arrivé ! » : Nous allons imaginer les enfants éblouis par la lumière du jour.

« Contre nous de la tyrannie,
L’étendard sanglant est levé, (bis) » : Nous voyons un roi qui brandit un drapeau couvert de sang.

« Entendez-vous dans les campagnes » : Les enfants ont une oreille gigantesque, ils portent leur main à l’oreille pour écouter.

Mugir ces féroces soldats ? » :  ils entendent et ils voient dans la salle de bain des taureaux debout qui brandissent des épées.

« Ils viennent jusque dans vos bras » : les taureaux s’approchent.

« Égorger vos fils, vos compagnes ! » : Nous voyons les taureaux égorger les enfants.

Pour le refrain, nous allons utiliser le couloir à proximité de la salle de bain.

« Aux armes, citoyens, Formez vos bataillons, » : nous voyons,dans le couloir, plusieurs personnes, coiffés du bonnet phrygien, se précipiter vers des lances et se regrouper.

« Marchons, marchons ! » : ils avancent en marchant.

« Qu’un sang impur » : ils enfoncent leurs lances dans les taureaux qui se mettent à saigner.

« Abreuve nos sillons ! » : le sang des taureaux coule à flot sur le sol dans lequel se trouvent plusieurs sillons.

Procédez ainsi pour chaque couplet de la Marseillaise. L’histoire mentale que vous construisez peut être absurde. Si elle est chargée d’émotion et très visuelle, votre cerveau la retiendra facilement.

Vous n’avez pas besoin de mémoriser chaque mot. Si vous avez lu plusieurs fois la chanson, si vous avez bien assimilé les paroles de la chanson, après avoir retrouvé chaque idée clé, votre cerveau complétera automatiquement chaque vers.

Mémoriser définitivement les paroles de la chanson.

Maintenant que nous avons créé nos histoires, il nous reste à les mémoriser et les retenir définitivement.

Nous allons utiliser pour cela comme technique de mémorisation les répétitions espacées.

Cette technique repose essentiellement sur les travaux sur la mémoire et l’apprentissage du philosophe allemand Hermann EBBINGAUS.

Afin de ne pas surcharger notre cerveau, nous oublions les informations que nous recevons et de plus en plus vite au fur et à mesure que le temps passe.

Toutefois, il observa qu’au bout d’un certain temps, certaines informations restent en mémoire et qu’en rafraichissant nos connaissances régulièrement et de façon espacée dans le temps, l’oubli était de plus en plus lent.

Pour mémoriser de façon optimale, nous devons bien ancrer nos images dans notre mémoire en les visualisant souvent au début puis les réviser juste avant d’oublier.

Pour mémoriser la chanson, une fois que vous aurez réussi à la chanter ou la réciter une fois, vous pouvez procéder de la manière suivante; ce que nous appellerons la « méthode des uns » :

  • Répéter de suite.
  • Recommencer une minute après.
  • Répéter encore une fois la minute qui suit.
  • Répéter 10 minutes après.
  • Recommencer une heure après.
  • Recommencer 10 heures après (ou avant de vous endormir).
  • Recommencer 10 heures après (ou au réveil).
  • Répéter un jour après.
  • Laisser passer un jour sans répéter.
  • Réviser le lendemain.
  • Répéter une autre fois dans la semaine (3 jours après par exemple).
  • Réviser une semaine après.
  • Laisser passer une semaine.
  • Réviser la semaine suivante.
  • Réviser le mois suivante.
  • Laisser passer un mois.
  • Réviser le mois suivant.
  • Réviser un semestre après.
  • Rafraichir la mémoire tous les semestres.

En procédant ainsi, votre mémorisation à long terme sera très forte.

Au fur et à mesure des rappels, les images mentales que vous aviez créées vont apparaitre sans effort de plus en plus rapidement et facilement.

Sommaire.

A découvrir aussi.

Cet article vous a plu ?

Allez encore plus loin en téléchargeant gratuitement mon livre numérique
Objectif : Apprendre facilement’.

Cliquez ici !