Comment Mémoriser les Départements et Préfectures vite et facilement.

Comment Mémoriser les Départements et Préfectures vite et facilement

Comment mémoriser les Départements et les Préfectures vite et facilement.

Vous voulez mémoriser la liste des départements français avec leur numéro et le nom de la préfecture  ?

Vous voulez apprendre à retenir à quel département correspond un code postal ?

Vous voulez vous retenir le nom de la préfecture d’un département.

Vous cherchez des mnémoniques pour chaque département ?

Lisez cet article d’ Apprendre 5 minutes pour apprendre comment mémoriser vite et facilement la liste complète des départements français et des préfectures et des numéros grâce à cet exemple détaillé de la région Nouvelle-Aquitaine.

Vous saurez également comment situer les départements sur la carte de France avec notre exemple sur la région Nouvelle-Aquitaine.

Bienvenue sur Apprendre5minutes.  Vous voudrez certainement recevoir nos Livres numériques GRATUITS pour vous aider à Apprendre et Retenir facilement. Cliquez ici pour recevoir vos livres gratuitement ! 😃

Lire la suite
Les 7 Sommets les plus hauts du Monde - The Seven Summits.

Mémoriser les 7 Sommets les plus hauts du Monde facilement

Les sept Sommets – Seven Summits en anglais – sont les montagnes les plus élevées de chaque continent.

Bienvenue sur Apprendre5minutes.  Vous voudrez certainement recevoir nos Livres numériques GRATUITS pour vous aider à Apprendre et Retenir facilement. Cliquez ici pour recevoir vos livres gratuitement ! 😃

Le Challenge des 7 Sommets – appelé également challenge des 7 Summits – consiste à réaliser l’ascension du plus haut sommet de chacun des 7 continents.

Atteindre les 7 sommets est un défi des plus difficiles du monde de l’alpinisme.

Vous voulez savoir

  • Quels sont les Sommets les plus hauts de chaque Continent ?
  • Quelle est l’Altitude des points culminants des continents ?
  • Dans quels Pays du Monde se trouvent-ils ?
  • Qui a réalisé la première ascension ?
  • Comment retenir les 7 sommets du monde facilement ?

Lisez cet article du blog éducatif Apprendre 5 minutes pour apprendre comment mémoriser vite et facilement les points culminants de chaque continent et leur altitude.

Sommaire

  • Modèle des 7 continents.
  • Les plus hauts sommets par continent.
  • Mémoriser la liste des points culminants du monde.
  • Comment mémoriser les 7 sommets, le continent et l’altitude.
  • A découvrir aussi.

Modèle des 7 continents.

Selon les critères utilisés, il y a de 4 à 7 continents.

Si nous utilisons le seul critère géographique, un continent est séparé des autres par la mer ou l’océan et se trouvent la même plaque continentale.

Le modèle à 4 continents correspond au seul critère géographique :

  • Amérique.
  • Antarctique.
  • Afro-Eurasie.
  • Océanie.

Le modèle à 7 continents est le modèle utilisé le plus souvent en Europe de l’Ouest. Il intègre également des critères culturels, historiques et politiques.

Par exemple, dans le modèle à 7 continents, l’Europe est séparée de l’Asie par la chaîne de l’Oural en Russie.

  • Afrique.
  • Amérique du Nord.
  • Amérique du Sud.
  • Antarctique.
  • Asie.
  • Europe.
  • Océanie.

Les plus hauts sommets par continent.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Les 7 Sommets les plus hauts du Monde - The Seven Summits.
Les 7 Sommets les plus hauts du Monde – The Seven Summits.

Les plus hauts sommets de chaque continent du modèle à 7 continents sont :

  • Afrique : Kilimandjaro.
  • Amérique du Nord : Denali.
  • Amérique du Sud : Aconcagua.
  • Antarctique : Massif Vinson.
  • Asie : Everest.
  • Europe : Elbrouz.
  • Océanie : Puncak Jaya.

Le Kilimandjaro.

Hauteur.

Le Kilimandjaro est le plus haut sommet de l’Afrique et culmine à 5 892 mètres d’altitude.

Le pic Uhuru, situé sur le volcan Kibo à 5 891,8 mètres d’altitude est le point culminant du Kilimandjaro et de l’Afrique.

Pays.

Situé au Nord-Est de la Tanzanie, le Kilimandjaro est une montagne constituée de 3 volcans éteints, le Shira, le Kibo et le Mawenzi.

Particularité du Kilimandjaro.

« Les neiges du Kilimandjaro » est une nouvelle d’Ernest Hemingway. Les neiges éternelles au sommet symbolisent le Kilimandjaro en Afrique.

Le sommet du Kilimandjaro est couvert de neige et de glace toute l’année. Toutefois, en raison du réchauffement climatique et de la déforestation, les précipitations neigeuses diminuent et la calotte glacière située sur son sommet rétrécie.

La température annuelle moyenne est de 23°C au pied du Kilimandjaro et de -7°C au sommet.

Découverte du Kilimandjaro.

Le 11 mai 1848, le missionnaire allemand Johannes Rebmann découvre le Kilimandjaro.

Première ascension du Kilimandjaro.

Le 6 octobre 1889, le géologue allemand Hans Meyer, accompagné de l’alpiniste autrichien Ludwig Purtscheller et du soldat tanzanien Yohanas Kinyala Lauwodu, réussissent la première ascension du Kilimandjaro et atteignent son sommet.

Le Denali.

Hauteur.

Le Denali – appelé anciennement mont McKinley – est le plus haut sommet de l’Amérique du Nord et culmine à 6 190 mètres d’altitude.

Le Denali présente un volume plus important et une plus haute élévation que l’Everest qui est le plus haut sommet du monde. La base de l’Everest se trouve sur le plateau tibétain autour de 5 200 mètres d’altitude, soit une élévation d’environ 3 600 mètres.La base du Denali se trouve sur un plateau autour de 700 mètres d’altitude, soit une élévation d’environ 5 500 mètres.

Pays.

Le Denali est situé près du centre de l’Alaska aux États-Unis au cœur de la chaîne d’Alaska.

Particularité du Denali.

Le Denali se trouve près de l’Arctique. Le climat très froid et une pression basse au sommet accentuée par la latitude, augmentent le risque de mal des montagnes.

Les vents polaires soufflent en permanence.

Le Denali est un sommet difficile à escalader.

Découverte du Denali.

Le 6 mai 1794, le navigateur britannique Georges Vancouver qui explorait le golfe de Cook en Alaska observe le Denali et le mont Foraker (5 304 mètres d’altitude) – un autre sommet important de la chaîne d’Alaska).

Georges Vancouver est le premier européen à avoir observé le Denali.

Première ascension du Denali.

Le 7 juin 1913, l’expédition codirigée par le prêtre et alpiniste anglais Hudson Stuck et par le guide Harry Karstens réussit la première ascension du Denali et atteint son sommet.

Le premier membre de l’expédition à atteindre le sommet du Denali est l’améridien Walter Harper.

L’Aconcagua.

Hauteur.

L’Aconcagua– surnommé le « colosse de l’Amérique » – est le plus haut sommet de l’Amérique du Sud – et de l’Amérique – et culmine à 6 962 mètres d’altitude.

Pays.

L’Aconcagua est situé en Argentine, près de la frontière du Chili, au cœur de la Cordillère des Andes.

Particularité de l’Aconcagua.

Le climat est aride, la couverture neigeuse est faible et les glaciers sont peu étendus.

Première ascension de l’Aconcagua.

Le 14 janvier 1897, le guide de haute montagne suisse Matthias Zurbriggen réussit seul la première ascension de l’Aconcagua.

Le Massif Vinson.

Hauteur.

Le Massif Vinson– appelé également Mont Vinson – est le plus haut sommet de l’Antarctique et culmine à 4 892 mètres d’altitude.

Pays.

Le Mont Vinson est situé dans l’Antarctique, à environ 1200 km du pôle sud géographique, dans le massif Sentinel de la chaîne Ellsworth – la plus haute chaîne de montagne de l’Antarctique.

Bien que l’Antarctique n’appartienne à aucun pays conformément au traité sur l’Antarctique du 1er décembre 1959 qui gèle les revendications territoriales, le Massif Vinson est inclus dans le Territoire chilien de l’Antarctique, revendiqué par le gouvernement chilien et fait partie du Chili.

Particularité du Massif Vinson.

Le climat est polaire est sec et les températures négatives. Le Massif Vinson est couvert de neige et de glace.

Les températures peuvent atteindre -35 °C lors de l’été austral et -70°C lors de l’hiver austral.

Le blizzard y est fréquent.

Découverte du Massif Vinson.

Le 12 janvier 1958, le glaciologue et géophysicien américain Charles Bentley découvre le Massif Vinson lors d’un survol de reconnaissance en avion.

Première ascension du Massif Vinson.

Le 18 décembre 1966, l’alpiniste américain Nicholas B. Clinch, accompagné de 3 autres alpinistes du club alpin américain réussissent la première ascension du Massif Vinson.

L’Everest.

Hauteur.

L’Everest– appelé également Mont Everest – est le plus haut sommet de l’Asie et culmine à 8 848 mètres d’altitude.

L’Everest est le plus haut sommet du monde au dessus du niveau de la mer.

Pays.

L’Everest est situé à la frontière entre le Népal et la Chine (dans la région autonome du Tibet), dans la chaîne de l’Himalaya. L’Everest est la plus haute frontière entre deux pays.

Le Mont Everest, la chaîne de l’Himalaya et les territoires du Tibet, du Bhoutan, de l’Inde du Nord et du Népal sont désignés comme le « toit du monde ».

Particularité de l’Everest.

Les températures sont très froides au sommet de l’Everest. La température moyenne est de -36°C en janvier – le mois le plus froid – et de -19°C en juillet – le mois le plus chaud.

L’Everest est surnommé le Troisième Pôle.

Les vents peuvent être très violents, en particulier de juin à septembre avec la mousson et de novembre à mars lorsque les courant-jets redescendent depuis le nord.

Découverte de l’Everest.

En 1847, l’arpenteur général britannique Andrew Scott Waugh et son équipe aperçoivent pour la première fois l’Everest.

En 1852, le mathématicien et géomètre indien Radhanath Sikdar est le premier à découvrir que l’Everest est le point culminant de l’Himalaya à partir de calculs trigonométriques.

Première ascension de l’Everest.

Le 29 mai 1953, L’alpiniste et explorateur néo-zélandais Edmund Hillary et le sherpa népalais d’origine tibétaine Tensing Norgay réussissent la première ascension de l’Everest au cours de l’expédition britannique dirigée par le général de brigade John Hunt.

L’Elbrouz.

Hauteur.

L’Elbrouz– appelé également Elbrous – est le plus haut sommet de l’Europe et culmine à 5 642 mètres d’altitude.

Pays.

L’Elbrouz est situé en Russie, dans la chaîne du Grand Caucase, près de la frontière avec la Géorgie.

Particularité de l’Elbrouz.

L’Elbrouz est un volcan endormi ayant connu des éruptions jusqu’au début de notre ère. Son cratère est recouvert de neige et de glace.

Première ascension de l’Elbrouz.

Le 14 juillet 1874, les guides Akhia Sottaiev et Peter Knubel et les alpinistes anglais Horace Walker et Frederick Gardiner réussissent la première ascension du point culminant de l’Elbrouz.

Le Puncak Jaya.

Hauteur.

Le Puncak Jaya– appelé également pyramide Carstensz – est le plus haut sommet de l’Océanie et culmine à 4 884 mètres d’altitude.

Pays.

Le Puncak Jaya est situé en Indonésie sur l’île de la Nouvelle-Guinée, dans la province de Papouasie, au cœur de la chaîne de Surdiman, dans la partie occidentale des monts Maoke.

Particularité du Puncak Jaya.

Le Puncak Jaya fait partie des rares endroits proches de l’équateur possédant des glaciers.

Le climat est de type équatorial avec une faible variation des températures au cours de l’année et une forte pluviométrie. Le maximum des précipitations se produit entre fin décembre et fin mars.

Les températures varient en moyenne de -3ºC à 15ºC avec des éclaircies le matin, des averses de pluie l’après-midi et de la neige le soir.

Découverte du Puncak Jaya.

Le 16 février 1623, le navigateur et explorateur hollandais Jan Carstenszoon est le premier européen à découvrir le Puncak Jaya et à le décrire, au cours de l’expédition qu’il dirige en Nouvelle-Guinée.

Le Puncak Jaya est aussi appelé Pyramide de Carstensz en l’honneur de l’explorateur Jan Carstenszoon.

Première ascension du Puncak Jaya.

Le 13 février 1962, l’alpiniste autrichien Heinrich Harrer, le guide néo-zélandais Philip Temple, l’alpiniste australien Russell Kippax et l’officier de patrouille néerlandais Albert Huizenga réussissent la première ascension du Puncak Jaya.

Mémoriser la liste des points culminants du monde.

Nous avons vu dans l’article Comment Mémoriser les Montagnes de France facilement plusieurs techniques de mémorisation pour mémoriser les sommets des montagnes.

Nous allons reprendre ces techniques pour mémoriser les points culminants du monde.

Aconcagua, Denali, Elbrouz, Everest, Kilimandjaro, Puncak Jaya, Vinson sont les 7 sommets dans l’ordre alphabétiques des 7 continents.

Comment mémoriser la liste des sept sommets ?

La phrase mnémotechnique.

Avec ce moyen mnémotechnique, Il s’agit de créer un phrase mnémotechnique en utilisant des mots commençant par la première lettre du nom de chaque sommet.

Par exemple, nous pouvons créer la phrase mnémotechnique suivante pour retenir la liste des sommets des sept continents :

  • Aconcagua.
  • Denali.
  • Elbrouz.
  • Everest.
  • Kilimandjaro.
  • Puncak Jaya.
  • Vinson.

« Accompagne deux enfants en kayak pour voir le sommet de la montagne. »

  • Accompagne commence par la lettre A comme Aconcagua.
  • Deux commence par la lettre D comme Denali.
  • Enfants commence par la lettre E comme Elbrouz.
  • En commence la lettre E comme Everest.
  • Kayak commence par la lettre K comme Kilimandjaro.
  • Pour commence la lettre P comme Puncak Jaya.
  • Voir commence par la lettre V comme Vinson.

Les mots « le sommet de la montagne » vont être notre crochet mémoire, notre repère mémoriel pour nous rappeler que la phrase mnémotechnique permet de retenir la liste des 7 sommets.

Acronyme.

Pour mémoriser les 7 sommets les plus hauts des continents du monde, nous pouvons utiliser, comme moyen mnémotechnique les acronymes.

La méthode des acronymes consiste à créer un mot à partir de la première lettre de chaque élément de la liste à retenir.

Pour retenir les sommets des 7 montagnes, vous pouvez utiliser l’acronyme suivant :

« ADEEK PV ».

Pour mémoriser plus facilement, nous pouvons remplacer le mot ADDEK par ADIK qui veut dire frère ou sœur, fratrie en indonésien. L’Indonésie étant le pays où se trouve le Puncak Jaya, nous avons une accroche mémorielle.

Pour mémoriser facilement les 7 sommets, nous pouvons imaginer une histoire toute simple : « Nous voyons un indonésien qui apporte un PV à son frère ou à sa sœur en haut du sommet d’une montagne – le Punka Jaya par exemple – et qui lui dit :

« Adik, PV ».

Le système des liaisons (Link Method).

Nous avons une illustration très concrète de cette méthode dans notre article Comment mémoriser rapidement et facilement une liste de courses.

La technique de mémorisation du système des liaisons consiste à imaginer une histoire en reliant dans l’ordre chacun des 7 sommets les plus hauts de chaque continent.

Le système des liaisons fait appel à la mémoire visuelle.

Les noms sont parfois difficiles à retenir. Pour les retenir plus facilement, nous allons trouver une image mentale facile à mémoriser pour représenter le nom de chaque sommet.

Pour rendre les sommets concrets dans notre cerveau, nous feront correspondre leur nom à un mot ayant la même consonance et facile à nous représenter mentalement.

Nous utiliserons comme crochet mémoire le mot montagne, puisque nous devons mémoriser les points culminants. Nous allons créer une image mentale qui relie le crochet mémoriel au premier sommet. Puis une image qui relie le premier sommet au second et ainsi de suite jusqu’au suivant.

  • Aconcagua : anaconda.
  • Denali: dine (au lit).
  • Elbrouz : elle bronze.
  • Everest : Averell (Dalton).
  • Kilimandjaro : Jean-Claude Killy.
  • Puncak Jaya : punk (joyeux).
  • Vinson : buisson.

Nous allons, par exemple, commencer notre histoire en haut de la montagne, qui est notre crochet mémoire.

« Au sommet de la montagne, c’est le soir. Un anaconda dine au lit. La nuit passe, puis le jour se lève.  Il ouvre les volets et aperçoit une personne étendue dans l’herbe. Elle bronze. Elle entend un bruit, sursaute. Elle aperçoit Averell, le plus grand des frères Dalton, qui court en tenue de bagnard, poursuivi par Jean-Claude Killy. A ce moment, une bande de punks joyeux sortent d’un buisson. Ils sont sept, le même nombre que les 7 sommets du monde. »

Comment mémoriser les 7 sommets, le continent et l’altitude.

Nous allons mémoriser les sept continents, leur point culminant en France et leur altitude.

  • Afrique : Kilimandjaro, 5 892 mètres.
  • Amérique du Nord : Denali, 6 190 mètres.
  • Amérique du Sud : Aconcagua, 6 962 mètres.
  • Antarctique : Massif Vinson, 4 892 mètres.
  • Asie : Everest, 8 848 mètres.
  • Europe : Elbrouz, 5 642 mètres.
  • Océanie : Puncak Jaya, 4 884 mètres.

Pour retenir les noms des continents, nous allons utiliser les mnémoniques suivants :

  • Mnémonique pour l’Afrique : brique.
  • Mnémonique pour l’Amérique du Nord : anneau – A pour Amérique et Neau pour Nord.
  • Mnémonique pour l’Amérique du Sud : massueM de Amérique et Su pour Sud.
  • Mnémonique pour Antarctique : tarte.
  • Mnémonique pour Asie : assis.
  • Mnémonique pour Europe : Euro.
  • Mnémonique pour Océanie : océan.

Pour retenir les sommets les plus hauts de chaque continent, nous allons associer chaque point culminant à l’image que nous avions prise avec la technique du système des liaisons (link method).

  • Aconcagua : anaconda.
  • Denali: dine (au lit).
  • Elbrouz : elle bronze.
  • Everest : Averell (Dalton).
  • Kilimandjaro : Jean-Claude Killy.
  • Puncak Jaya : punk (joyeux).
  • Vinson : buisson.

Pour retenir l’altitude de chaque sommet, nous allons utiliser comme moyen mnémotechnique le système des articulations chiffrées.

Le système des articulations chiffrées est une technique de mémorisation qui consiste à associer un chiffre à un son pour faciliter sa mémorisation.

Chaque chiffre de zéro à neuf, correspond une consonne ou un son.

Le code associé à chaque chiffre est le suivant :

  • 0 : c (ce), s (se), z (ze), t (tion), x (ex : dix).
  • 1 : t, d.
  • 2 : n, ne, gne.
  • 3 : m, me.
  • 4 : r, re.
  • 5 : l, lle.
  • 6 : g (ge), j (je), ch (che), sh (sche).
  • 7 :  g (gue, ga), k (ke, ka), q (que), cue (cas).
  • 8 : f (fe), v(ve), ph (phe).
  • 9 : b, p.

Pour associer l’altitude à une image mentale vous pouvez utiliser la table de rappel du grand système que nous avons apprise dans l’article comment mémoriser facilement les chiffres ou les nombres.

Le Kilimandjaro a une altitude de 5 892 mètres.

Nous allons utiliser la table de rappel du grand système pour retenir l’altitude du Kilimandjaro.

Nous décomposons 5 892 en deux chiffres : 58 et 92.

Le nombre 58 correspond au code mnémonique louve.

Le nombre 92 correspond au code mnémonique bonnet.

Pour retenir le nombre 5 892 nous le relierons mentalement à une louve et à un bonnet.

Pour mémoriser les sept sommets les plus hauts des continents et leur altitude, nous avons les associations mentales suivantes :

  • Afrique : Kilimandjaro, 5 892 mètres.
    • Brique, Jean-Claude Killy, louve et bonnet.
  • Amérique du Nord : Denali, 6 190 mètres.
    • Anneau, dine (au lit), château et poisson.
  • Amérique du Sud : Aconcagua, 6 962 mètres.
    • Massue, anaconda, chapeau et chaîne.
  • Antarctique : Massif Vinson, 4 892 mètres.
    • Tarte, buisson, ravin et bonnet.
  • Asie : Everest, 8 848 mètres.
    • Assis, Averell, fève, ravin.
  • Europe : Elbrouz, 5 642 mètres.
    • Euro, elle bronze, luge, reine.
  • Océanie : Puncak Jaya, 4 884 mètres.
    • Océan, punk joyeux, ravin, forêt.

A découvrir aussi.

Cet article vous a plu ?

Allez encore plus loin en téléchargeant gratuitement mon livre numérique
Objectif : Apprendre facilement’.

Cliquez ici !

Montagnes de France.

Comment Mémoriser les Montagnes de France facilement

Vous voulez mémoriser la liste des massifs montagneux de France, leurs points culminants et leurs altitudes ? Vous voulez apprendre à retenir à quelle montagne correspond un sommet ? Vous cherchez des mnémoniques pour chaque massif montagneux ?

Bienvenue sur Apprendre5minutes.  Vous voudrez certainement recevoir nos Livres numériques GRATUITS pour vous aider à Apprendre et Retenir facilement. Cliquez ici pour recevoir vos livres gratuitement ! 😃

Lisez cet article du blog éducatif Apprendre 5 minutes pour apprendre comment mémoriser vite et facilement la liste complète des massifs montagneux français et leurs points culminants.

Nous allons vous montrer les techniques de mémorisation les plus efficaces pour retenir à long terme les montagnes françaises et leurs sommets.

Vous trouverez dans cet article un exemple de mémorisation pour chaque montagne de France métropolitaine et de France d’Outre-Mer.

Sommaire

  • La liste des massifs montagneux français et leurs points culminants.
    • France métropolitaine.
    • France d’Outre-Mer.
    • Points culminants.
  • Mémoriser la liste des massifs montagneux.
    • Phrase mnémotechnique.
    • Acronyme.
    • Le système des liaisons (Link Method).
  • Comment mémoriser tous les montagnes de France et leurs sommets.
  • Bonus : le Massif armoricain.
  • A découvrir aussi.

La liste des massifs montagneux français et leurs points culminants.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Montagnes de France.
Montagnes de France.

France métropolitaine.

Les six massifs métropolitains reconnus par l’article 5 de la « Loi montagne » – Loi n° 85-30 du 9 janvier 1985 relative au développement et à la protection de la montagne – sont :

  • Alpes.
  • Corse.
  • Massif central.
  • Massif jurassien.
  • Pyrénées.
  • Massif vosgien.

France d’Outre-Mer.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

La France d'Outre-Mer
Carte de la France métroplitaine et d’Outre-Mer

(Conception graphique : TinaRebou.com)

Les trois massifs ultramarins dans les départements d’outre-mer reconnus par l’article 4 de la « Loi montagne » – Loi n° 85-30 du 9 janvier 1985 relative au développement et à la protection de la montagne – sont :

  • Massif de Guadeloupe.
  • Massif des Hauts-de-La Réunion.
  • Massif de Martinique.

Points culminants.

Les plus hauts sommets français de chaque massif montagneux sont

En France métropolitaine :

  • Alpes françaises : le Mont Blanc, 4 809 mètres; plus haut sommet d’Europe occidentale et le cinquième d’Europe.
  • Corse : le Monte Cinto, 2 706 mètres.
  • Massif central : le Puy de Sancy, 1 885 mètres.
  • Massif jurassien : le Crêt de la Neige, 1 718 mètres.
  • Pyrénées : le Vignemale, 3 298 mètres.
  • Massif des Vosges : Grand Ballon – appelé également Ballon de Guebwiller, 1 424 mètres.

En France d’Outre-Mer :

  • Massif de Guadeloupe : la Soufrière, 1 467 mètres.
  • Massif des Hauts-de-La Réunion : le Piton des Neiges : 3 070 mètres.
  • Massif de Martinique : Montagne Pelée : 1 397 mètres.

Mémoriser la liste des massifs montagneux.

Pour retenir facilement la liste des massifs montagneux de France métropolitaine et d’Outre-Mer, il existe plusieurs moyens mnémotechniques simples.

Ils reposent tous sur le même principe : créer des associations imagées car notre cerveau mémorise plus facilement les histoires et ce qu’il peut se représenter mentalement.

Pour faciliter le travail de mémorisation, nous allons faire appel à nos sens, nos émotions, à des images animées.

Laissez libre cours à votre imagination et n’hésitez pas à vous amuser à créer des associations imagées.

La phrase mnémotechnique.

Avec ce moyen mnémotechnique, Il s’agit de créer un phrase mnémotechnique en utilisant des mots commençant par la première lettre du nom de chaque massif montagneux.

Par exemple, nous pouvons créer la phrase mnémotechnique suivante pour retenir la liste des montagnes françaises :

  • Alpes.
  • Corse.
  • Massif central.
  • Massif jurassien.
  • Pyrénées.
  • Massif vosgien.
  • Massif de Guadeloupe.
  • Massif des Hauts-de-La Réunion.
  • Massif de Martinique.

« Admire comment ce jeune pic vert grimpe sur la haute montagne. »

  • Admire commence par la lettre A comme les Alpes.
  • Comme commence par la lettre C comme la Corse.
  • Ce commence par la lettre C comme le mot Central (massif central).
  • Jeune commence la lettre J comme Jurassien (massif jurassien).
  • Pic commence par la lettre P comme les Pyrénées.
  • Vert commence la lettre V comme Vosgien (massif vosgien).
  • Grimpe commence par la lettre G comme Guadeloupe.
  • Haute commence par la lettre H comme Hauts (massif des Hauts-de-La-Réunion).
  • Montagne commence par la lettre M comme la Martinique.

Le mot Montagne va être notre crochet mémoire, notre mot repère pour nous rappeler que la phrase mnémotechnique permet de retenir la liste des montagnes françaises.

Acronyme.

Pour mémoriser les 9 massifs montagneux de la France, nous allons utiliser, comme moyen mnémotechnique les acronymes.

La méthode des acronymes consiste à créer un mot à partir de la première lettre de chaque élément de la liste à retenir.

Pour retenir les montagnes françaises, vous pouvez utiliser l’acronyme suivant :

« ACC JV GRMP ».

Pour mémoriser facilement, nous allons nous appuyer sur notre mémoire auditive et imaginer la phrase mnémotechnique suivante à la sonorité proche :

« Assez! Je vais grimper ».

Dans le mot « assez », la lettre S se prononce C.

Le mot « grimper » contient les lettres G, R, M et P.

  • A : Alpes.
  • S : Corse.
  • S : Massif Central.
  • J : Massif Jurassien.
  • V : Massif Vosgien.
  • G : Massif de Guadeloupe.
  • R : Massif des Hauts-de-La Réunion.
  • M : Massif de Martinique.
  • P : Pyrénées.

Le système des liaisons (Link Method).

Nous avons une illustration très concrète de cette méthode dans notre article Comment mémoriser rapidement et facilement une liste de courses.

La technique de mémorisation du système des liaisons consiste à imaginer une histoire en reliant dans l’ordre chacun des massifs montagneux de la France.

Le système des liaisons fait appel à la mémoire visuelle.

Les noms sont parfois difficiles à retenir. Pour les retenir plus facilement, nous allons trouver une image mentale facile à mémoriser pour représenter le nom de chaque massif montagneux.

Pour rendre les massifs montagneux concrets dans notre cerveau, nous leur feront correspondre nous feront correspondre leur nom à un mot ayant la même consonance et facile à nous représenter mentalement.

Nous utiliserons comme crochet mémoire le mot montagne, puisque nous devons mémoriser les massifs montagneux. Nous allons créer une image mentale qui relie le mot XXX à la première montagne. Puis une image qui relie la première montagne à la seconde et ainsi de suite jusqu’à la dernière.

  • Alpes : algue.
  • Corse : écorce.
  • Massif central : centrale nucléaire.
  • Massif jurassien : jurer.
  • Pyrénées : piranha.
  • Massif vosgien : forge.
  • Massif de Guadeloupe : loupe.
  • Massif des Hauts-de-La Réunion : réunion (en haut de la salle de réunion).
  • Massif de Martinique : Martini.

Nous allons, par exemple, commencer notre histoire en haut de la montagne, qui est notre crochet mémoire.

« Le sommet de la montagne est recouvert d’algues. Soudain, les algues se transforment en écorces de pin. Un homme vient en ramasser pour les brûler dans une centrale nucléaire. Il se fait arrêter et jure de ne plus recommencer car, sinon, il sera jeté dans une rivière infectée de piranhas. Finalement on pêche les piranhas et ceux-ci sont envoyées dans une forge. En brûlant, les piranhas se transforment en loupes. Un homme prend une loupe, grimpe en haut d’une salle de réunion pour lire avec la loupe l’étiquette d’une bouteille de Martini. »

Comment mémoriser tous les montagnes de France et leurs sommets.

Nous allons mémoriser les neuf massifs montagneux français, leur point culminant en France et leur altitude.

  • Alpes françaises : le Mont Blanc, 4 809 mètres.
  • Corse : le Monte Cinto, 2 706 mètres.
  • Massif central : le Puy de Sancy, 1 885 mètres.
  • Massif jurassien : le Crêt de la Neige, 1 718 mètres.
  • Pyrénées : le Vignemale, 3 298 mètres.
  • Massif des Vosges : le Grand Ballon, 1 424 mètres.
  • Massif de Guadeloupe : la Soufrière, 1 467 mètres.
  • Massif des Hauts-de-La Réunion : le Piton des Neiges : 3 070 mètres.
  • Massif de Martinique : Montagne Pelée : 1 397 mètres.

Pour retenir les montagnes, nous allons associer chaque massif montagneux à l’image que nous avions prise avec la technique du système des liaisons (link method).

  • Alpes : algue.
  • Corse : écorce.
  • Massif central : centrale nucléaire.
  • Massif jurassien : jurer.
  • Pyrénées : piranha.
  • Massif vosgien : forge.
  • Massif de Guadeloupe : loupe.
  • Massif des Hauts-de-La Réunion : réunion (en haut de la salle de réunion).
  • Massif de Martinique : Martini.

Pour retenir les sommets, nous créerons des images concrètes faciles à visualiser mentalement avec des personnes ou des objets symbolisant le point culminant en France du massif montagneux.

Comme pour les montagnes, nous allons prendre symbole pour les sommets des personnages ou des objets dont le nom a une consonance proche.

Par exemple, nous associerons la Soufrière à une ouvrière; le mot ouvrière ayant une consonance proche de Soufrière.

  • Mont Blanc : manteau blanc.
  • Monte Cinto : mon cintre.
  • Puy de Sancy : puits (rempli) de sangsues.
  • Crêt de la Neige : craie et neige.
  • Vignemale : vigne.
  • Grand ballon : ballon.
  • Soufrière : ouvrière.
  • Piton des Neiges : python et neige.
  • Montagne Pelée : peler.

Pour retenir l’altitude de chaque sommet, nous allons utiliser comme moyen mnémotechnique le système des articulations chiffrées.

Le système des articulations chiffrées est une technique de mémorisation qui consiste à associer un chiffre à un son pour faciliter sa mémorisation.

Chaque chiffre de zéro à neuf, correspond une consonne ou un son.

Le code associé à chaque chiffre est le suivant :

  • 0 : c (ce), s (se), z (ze), t (tion), x (ex : dix).
  • 1 : t, d.
  • 2 : n, ne, gne.
  • 3 : m, me.
  • 4 : r, re.
  • 5 : l, lle.
  • 6 : g (ge), j (je), ch (che), sh (sche).
  • 7 :  g (gue, ga), k (ke, ka), q (que), cue (cas).
  • 8 : f (fe), v(ve), ph (phe).
  • 9 : b, p.

Pour associer l’altitude à une image mentale vous pouvez utiliser la table de rappel du grand système que nous avons apprise dans l’article comment mémoriser facilement les chiffres ou les nombres.

Le Mont Blanc a une altitude de 4 809 mètres.

Nous allons utiliser la table de rappel du grand système pour retenir l’altitude du Mont Blanc.

Nous décomposons 4 809 en deux chiffres : 48 et 09.

Le nombre 48 correspond au code mnémonique ravin.

Le nombre 09 correspond au code mnémonique sapin.

Pour retenir le nombre 4 809 nous le relierons mentalement à un ravin et à un sapin.

Pour mémoriser toutes les montagnes de France métropolitaine et d’Outre-Mer, leurs points culminants en France et leurs altitudes, nous avons les associations mentales suivantes :

  • Alpes françaises : le Mont Blanc, 4 809 mètres.
    • Algues, manteau blanc, ravin et sapin.
  • Corse : le Monte Cinto, 2 706 mètres.
    • Écorce, mon cintre, nuque et singe.
  • Massif central : le Puy de Sancy, 1 885 mètres.
    • Centrale nucléaire, puits de sangsues, dauphin et filet.
  • Massif jurassien : le Crêt de la Neige, 1 718 mètres.
    • Jurer, craie et neige, ticket et dauphin.
  • Pyrénées : le Vignemale, 3 298 mètres.
    • Piranha, vigne, moine et bouffon.
  • Massif des Vosges : le Grand Ballon, 1 424 mètres.
    • Forge, ballon (de basket), taureau et noir.
  • Massif de Guadeloupe : la Soufrière, 1 467 mètres.
    • Loupe, ouvrière, taureau et chèque.
  • Massif des Hauts-de-La Réunion : le Piton des Neiges : 3 070 mètres.
    • Réunion, python et neige, maison et caisse.
  • Massif de Martinique : Montagne Pelée : 1 397 mètres.
    • Martini, peler, diamant et bague.

Bonus : le Massif armoricain.

Le Massif armoricain, situé dans l’Ouest de la France fait partie d’une ancienne chaîne de montagne, la chaîne varisque – appelée également chaîne hercynienne en France.

Le mont des Avaloirs, d’une hauteur de 416 mètres, est le point culminant du Massif armoricain.

Pour mémoriser le nom du Massif armoricain, le mont des Avaloirs qui est son point culminant et son altitude de 416 mètres nous pouvons utiliser les images mnémoniques suivantes :

  • Massif armoricain : armoire.
  • Mont des Avaloirs : abattoir.
  • 416 mètres : roi et donjon.

Pour la hauteur de 416 mètres, vous pouvez également prendre artichaut comme mnémonique.

  • 4 : R.
  • 1 : T.
  • 6 : CH.

A découvrir aussi.

Cet article vous a plu ?

Allez encore plus loin en téléchargeant gratuitement mon livre numérique
Objectif : Apprendre facilement’.

Cliquez ici !

Liste des pays d'Europe par ordre alphabétique.

Mémoriser la liste des Capitales d’Europe facilement

Mémoriser toutes les capitales d’Europe est un jeu d’enfant. Il existe des moyens simples et efficaces de les retenir.

Bienvenue sur Apprendre5minutes.  Vous voudrez certainement recevoir nos Livres numériques GRATUITS pour vous aider à Apprendre et Retenir facilement. Cliquez ici pour recevoir vos livres gratuitement ! 😃

Vous voulez apprendre et mémoriser rapidement les capitales des 50 États européens ?

Vous voulez consulter la liste complète des États et capitales d’Europe ?

Vous trouverez dans cet article du blog éducatif Apprendre 5 minutes la liste des capitales européennes et un exemple concret de mémorisation pour chaque État et capitale.

Si vous voulez apprendre en détail la méthode de mémorisation, lisez notre article Comment Mémoriser les Capitales du Monde facilement.

Sommaire

  • Liste des capitales d’Europe.
  • Le principe de mémorisation
  • Mémoriser les capitales des États européens.
  • A découvrir aussi.
  • Annexe : table de rappel du grand système.

Liste des Capitales d’Europe.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Liste des pays d'Europe par ordre alphabétique.
Liste des pays d’Europe par ordre alphabétique.

L’Europe est constituée de 50 États reconnus souverains internationalement.

La capitale d’un État est la ville où siège le gouvernement.

La liste des capitales européennes ci-dessous est classée dans l’ordre alphabétique des États de l’Europe.

  1. Capitale de l’Albanie : Tirana.
  2. Capitale de l’Allemagne : Berlin.
  3. Capitale de l’Andorre : Andorre-la-Vieille.
  4. Capitale de l’Arménie : Erevan.
  5. Capitale de l’Autriche : Vienne.
  6. Capitale de l’Azerbaïdjan : Bakou.
  7. Capitale de la Belgique : Bruxelles.
  8. Capitale de la Biélorussie : Minsk.
  9. Capitale de la Bosnie-Herzégovine : Sarajevo.
  10. Capitale de la Bulgarie : Sofia.
  11. Capitale de Chypre : Nicosie.
  12. Capitale de la Croatie : Zagreb.
  13. Capitale du Danemark : Copenhague.
  14. Capitale de l’Espagne : Madrid.
  15. Capitale de l’Estonie : Tallinn.
  16. Capitale de la Finlande : Helsinki.
  17. Capitale de la France : Paris.
  18. Capitale de la Géorgie : Tbilissi.
  19. Capitale de la Grèce : Athènes.
  20. Capitale de la Hongrie : Budapest.
  21. Capitale de l’Irlande : Dublin.
  22. Capitale de l’Islande : Reykjavik.
  23. Capitale de l’Italie : Rome.
  24. Capitale du Kazakhstan : Astana.
  25. Capitale de la Lettonie : Riga.
  26. Capitale du Liechtenstein : Vaduz.
  27. Capitale de la Lituanie : Vilnius.
  28. Capitale du Luxembourg : Luxembourg.
  29. Capitale de la Macédoine : Skopje.
  30. Capitale de Malte : La Valette.
  31. Capitale de la Moldavie : Chișinău.
  32. Capitale de Monaco : Monaco.
  33. Capitale du Monténégro : Podgorica.
  34. Capitale de la Norvège : Oslo.
  35. Capitale des Pays-Bas : Amsterdam.
  36. Capitale de la Pologne : Varsovie.
  37. Capitale du Portugal : Lisbonne.
  38. Capitale de la Roumanie : Bucarest.
  39. Capitale du Royaume-Uni : Londres.
  40. Capitale de la Russie : Moscou.
  41. Capitale de Saint-Marin : Saint-Marin.
  42. Capitale de la Serbie : Belgrade.
  43. Capitale de la Slovaquie : Bratislava.
  44. Capitale de la Slovénie : Ljubljana.
  45. Capitale de la Suède : Stockholm.
  46. Capitale de la Suisse : Berne.
  47. Capitale de la Tchéquie (République tchèque) : Prague.
  48. Capitale de la Turquie : Ankara.
  49. Capitale de l’Ukraine : Kiev.
  50. Capitale du Vatican : Cité du Vatican.

Le principe de mémorisation.

Le cerveau adore et retient facilement les histoires.

Pour mémoriser les capitales des États de l’Europe facilement, nous allons associer le nom de l’État et le nom de la capitale à des images mentales faciles à retenir et créer une histoire mentale avec ces deux images.

Les noms sont parfois difficiles à retenir. Pour les retenir plus facilement, nous allons trouver une image mentale facile à mémoriser pour représenter le nom de chaque État ou capitale.

Si vous voulez également mémoriser le numéro d’ordre alphabétique de la capitale européenne, vous pouvez comme moyen mnémotechnique le système des articulations chiffrées.

Le système des articulations chiffrées – appelée également méthode d’Aimé Paris ou méthode de l’Abbé Moigno – est la technique de mémorisation qui consiste à associer un chiffre à un son pour faciliter sa mémorisation.

La méthode des articulations chiffrées consiste à :

  • Convertir les chiffres en consonnes significatives ou en sons suivant un code défini,
  • A les associer à des mots en rajoutant des lettres pour les rendre concrets et les visualiser.
  • A créer une phrase ou une histoire.

A chaque chiffre de zéro à neuf, correspond une consonne ou un son.

Voici la table codes-sons complète correspondant au système des articulations chiffrées :

  • 0 : c (ce), s (se), z (ze), t (tion), x (ex : dix).
  • 1 : t, d.
  • 2 : n, ne, gne.
  • 3 : m, me.
  • 4 : r, re.
  • 5 : l, lle.
  • 6 : g (ge), j (je), ch (che), sh (sche).
  • 7 :  g (gue, ga), k (ke, ka), q (que), cue (cas).
  • 8 : f (fe), v(ve), ph (phe).
  • 9 : b, p.

La table de rappel du grand système – appelée mnemonic peg system, en anglais – est une extension de la méthode des articulations chiffrées.

Il s’agit d’une table de cent mots courts, faciles à visualiser et à faire bouger, auxquels vous allez associer les nombres 0 à 99, avec la méthode des articulations chiffrées.

Vous trouverez ci-dessous la table de rappel que nous avions utilisé dans l’article Comment mémoriser facilement les chiffres ou les nombres

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

table de rappel
Table de rappel du grand système

Plus les images seront concrètes, plus l’histoire fera appel à nos sens, plus elle sera chargée en émotion, plus elle sera facile à retenir.

Pour mémoriser à long terme les capitales des États européens, nous utiliseront la méthode des répétitions espacées comme technique de mémorisation.

La répétition espacée, appelée également SRS – en anglais, SRS est l’acronyme de Spaced Repetition System –  est la technique d’apprentissage qui consiste à réviser une information, une connaissance juste avant de l’oublier.

Plus l’information à apprendre sera ancrée dans notre mémoire, plus les révisions seront espacées dans le temps.

Mémoriser les Capitales des États Européens.

Pour mémoriser les Capitales des 50 États de l’Europe,  nous allons utiliser les mnémoniques suivantes et créer des associations entre elles.

1 – Capitale de l’Albanie : Tirana.

Il s’agit de créer une association mentale avec le mot Albanie et une association mentale avec le mot Tirana.

Le nom Albanie nous fait penser à un banc.

Tirana nous fait penser au Piranha.

Il nous reste à créer une histoire mnémonique en prenant les images dans l’ordre :

  • Albanie Tirana : banc, piranha.

Par exemple,

« Sur un banc, des piranhas grimpent pour plonger dans la rivière ».

Si vous voulez également mémoriser le numéro d’ordre alphabétique de la capitale européenne, vous pouvez associer le numéro d’ordre alphabétique 1 à un toit.

  • 1 – Albanie Tirana : toit, banc, piranha.

Nous pouvons, par exemple, imaginer l’histoire mnémonique suivante :

« Sur un toit se trouve un banc sur lequel grimpent des piranhas pour plonger dans la rivière ».

Imaginez l’histoire qui vous passe par la tête. Plus vous ferez appel à vos sens, à vos émotions, plus elle vous marquera, plus elle s’ancrera facilement dans votre cerveau et plus facilement vous la retiendrez.

Utilisez au maximum, dans vos associations, des personnages en mouvement pour renforcer la mémorisation.

Reprenez le même principe pour les autres capitales européennes.

A titre d’exemple, voici les images clés que vous pouvez utiliser pour mémoriser les autres capitales et les États européens.

2 – Capitale de l’Allemagne : Berlin.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 2 – Allemagne Berlin : nez, Charlemagne, porte de Brandebourg.

La porte de Brandebourg est un des symboles de Berlin.

Si vous voulez faire appel uniquement à votre mémoire auditive, vous pouvez prendre, par exemple, Merlin l’Enchanteur comme mnémonique pour Berlin.

  • 2 – Allemagne Berlin : nez, Charlemagne, Merlin.

3 – Capitale de l’Andorre : Andorre-la-Vieille.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 3 – Andorre, Andorre-la-Vieille : mât, (boîte de) Pandore, vieille (femme âgée).

4 – Capitale de l’Arménie : Erevan.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 4 – Arménie, Erevan : roi, armée, rêve.

5 – Capitale de l’Autriche : Vienne.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 5 – Autriche, Vienne : lion, autruche, valse (de Vienne).

6 – Capitale de l’Azerbaïdjan : Bakou.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 6 – Azerbaïdjan, Bakou : chat, laser, bas coût.

7 – Capitale de la Belgique : Bruxelles.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 7 – Belgique, Bruxelles : quille, Tintin, choux de Bruxelles.

Tintin est le célèbre jeune reporter belge et globe-trotter de la série de bandes dessinées « Les Aventures de Tintin » créée par le dessinateur et scénariste belge Hergé.

Si vous voulez faire appel uniquement à votre mémoire auditive, vous pouvez prendre, par exemple, gicle (gicler) comme mnémonique pour Belgique.

  • 7 – Belgique, Bruxelles : quille, gicler, choux de Bruxelles.

8 – Capitale de la Biélorussie : Minsk.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 8 – Biélorussie, Minsk : feu, belle russe, mini ski.

9 – Capitale de la Bosnie-Herzégovine : Sarajevo.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 9 – Bosnie-Herzégovine, Sarajevo : pied, bonnet, sniper.

Sniper Alley – allée des Snipers en anglais – est le surnom donné à l’avenue principale de la ville de Sarajevo lors du siège de Sarajevo par l’armée de la république serbe de Bosnie, pendant la guerre de Bosnie-Herzégovine (1992 – 1995). Elle était appelée ainsi à cause du nombre de snipers – tireurs d’élite – qui la prenaient pour cible.

Si vous voulez faire appel uniquement à votre mémoire auditive, vous pouvez prendre, par exemple, le prénom Sarah comme mnémonique pour Sarajevo.

  • 9 – Bosnie-Herzégovine, Sarajevo : pied, bonnet, Sarah.

10 – Capitale de la Bulgarie : Sofia.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 10 – Bulgarie, Sofia : tasse, bulldozer, princesse Sofia.

11 – Capitale de Chypre : Nicosie.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 11 – Chypre, Nicosie : tête, chips, Nikos Aliagas.

12 – Capitale de la Croatie : Zagreb.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 12 – Croatie, Zagreb : tonneau, corbeau assis, magret (de canard).

13 – Capitale du Danemark : Copenhague.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 13 – Danemark, Copenhague : diamant, (Zinédine) Zidane, David Copperfield (magicien).

14 – Capitale de l’Espagne : Madrid.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 14 – Espagne, Madrid : taureau, épargne, madrier.

Pour visualiser mentalement l’épargne, nous prendrons comme image un écureuil en train de faire une provision de noisettes en prévision de l’hiver.

15 – Capitale de l’Estonie : Tallinn.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 15 – Estonie, Tallinn : étoile, estomac, Staline.

16 – Capitale de la Finlande : Helsinki.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 16 – Finlande, Helsinki : donjon, pin des Landes, essaim d’abeilles.

17 – Capitale de la France : Paris.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 17 – France, Paris : ticket, France Gall, tour Eiffel.

La tour Eiffel est un des symboles de la ville de Paris.

18 – Capitale de la Géorgie : Tbilissi.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 18 – Géorgie, Tbilissi : dauphin, Georges, Billy the Kid.

19 – Capitale de la Grèce : Athènes.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 19 – Grèce, Athènes : taupe, graisse, antenne.

20 – Capitale de la Hongrie : Budapest.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 20 – Hongrie, Budapest : noce, « on crie », « Buddha peste ».

21 – Capitale de l’Irlande : Dublin.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 21 – Irlande, Dublin : natte, mouton, (du) pain.

Le mouton est des symboles de l’Irlande.

Si vous voulez faire appel uniquement à votre mémoire auditive, vous pouvez prendre, par exemple, le mot « hurlant » comme mnémonique pour l’Irlande.

  • 21 – Irlande, Dublin : natte, hurlant, (du) pain.

22 – Capitale de l’Islande : Reykjavik.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 22 – Islande, Reykjavik : naine, volcan, Ray Charles.

23 – Capitale de l’Italie : Rome.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 23 – Italie, Rome : cinéma, botte, rhum.

L’Italie a la forme générale d’une botte.

24 – Capitale du Kazakhstan : Astana.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 24 – Kazakhstan, Astana : noir, casaque, katana.

Le katana est le sabre japonais courbe long de plus de 60 centimètres utilisé par les samouraïs.

25 – Capitale de la Lettonie : Riga.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 25 – Lettonie, Riga : nouille, lait, régate.

26 – Capitale du Liechtenstein : Vaduz.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 26 – Liechtenstein, Vaduz : niche, litchi, vendeur.

27 – Capitale de la Lituanie : Vilnius.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 27 – Lituanie, Vilnius : nuque, lutin, minus.

28 – Capitale du Luxembourg : Luxembourg.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 28 – Luxembourg, Luxembourg : nef, luxe.

29 – Capitale de la Macédoine : Skopje.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 29 – Macédoine, Skopje : nappe, (boîte de) macédoine, microscope.

30 – Capitale de Malte : La Valette.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 30 – Malte, La Valette : maison, malle, mallette.

31 – Capitale de la Moldavie : Chișinău.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 31 – Moldavie, Chisinău : mouton, molaire, chinois.

32 – Capitale de Monaco : Monaco.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 32 – Monaco, Monaco : moine, monastère.

33 – Capitale du Monténégro : Podgorica.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 33 – Monténégro, Podgorica : maman, gros nez, bol de gros riz.

34 – Capitale de la Norvège : Oslo.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 34 – Norvège, Oslo : marin,  (pôle) Nord, osselet.

35 – Capitale des Pays-Bas : Amsterdam.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 35 – Pays-Bas, Amsterdam : moulin, piment, hamster.

36 – Capitale de la Pologne : Varsovie.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 36 – Pologne, Varsovie : mouche, (joueur de) polo, arceau.

37 – Capitale du Portugal : Lisbonne.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 37 – Portugal, Lisbonne : Mickey, port, bonne.

38 – Capitale de la Roumanie : Bucarest.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 38 – Roumanie, Bucarest : mauve, roue, bout carré.

39 – Capitale du Royaume-Uni : Londres.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 39 – Royaume-Uni, Londres : myope, drapeau du Royaume-Uni, onde.

40 – Capitale de la Russie : Moscou.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 40 – Russie, Moscou : rose, rousse, mosquée.

41 – Capitale de Saint-Marin : Saint-Marin.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 41 – Saint-Marin, Saint-Marin : râteau, cinq marins.

42 – Capitale de la Serbie : Belgrade.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 42 – Serbie, Belgrade : reine, serpe, grade.

43 – Capitale de la Slovaquie : Bratislava.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 43 : Slovaquie, Bratislava : rame, slow (valse), bras.

Vous pouvez prendre également comme mnémonique pour Bratislava, l’expression « parti là-bas ».

44 – Capitale de la Slovénie : Ljubljana.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 44 – Slovénie, Ljubljana : rire,  seau et vernis, loup blanc.

45 – Capitale de la Suède : Stockholm.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 45 – Suède, Stockholm : rouleau, suer, stock de colles.

46 – Capitale de la Suisse : Berne.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 46 – Suisse, Berne : rocher, chocolat, Stéphane Bern.

Si vous voulez faire appel uniquement à votre mémoire auditive, vous pouvez associer, par exemple, la Suisse  à un « petit-suisse » ou un « garde suisse » comme mnémonique pour la Suisse.

  • 46 – Suisse, Berne : rocher, garde suisse, Stéphane Bern.

47 – Capitale de la Tchéquie : Prague.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 47 – Tchéquie, Prague : requin, chèque, bague.

48 – Capitale de la Turquie : Ankara.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 48 – Turquie, Ankara : ravin, croissant de Lune et étoile, ancre.

Si vous voulez faire appel uniquement à votre mémoire auditive, vous pouvez associer, par exemple, le mot « tuerie » ou « durite » comme mnémonique pour la Turquie.

  • 48 – Turquie, Ankara : ravin, tuerie, ancre.

49 – Capitale de l’Ukraine : Kiev.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 49 – Ukraine, Kiev : robot, crème, lièvre.

50 – Capitale du Vatican : Cité du Vatican.

Mnémonique pour l’État et la capitale :

  • 50 – Vatican, Vatican : lasso, toucan, fatiguant.

A découvrir aussi.

Cet article vous a plu ?

Allez encore plus loin en téléchargeant gratuitement mon livre numérique
Objectif : Apprendre facilement’.

Cliquez ici !

Les Grandes Dates de la Cinquième République.

Cinquième République (de 1958 à nos jours) : Résumé, Dates, Causes, Institutions

Résumé de la Cinquième République ( de 1958 à nos jours) : résumé, dates clés, causes, institutions de la Ve République.

Bienvenue sur Apprendre5minutes.  Vous voudrez certainement recevoir nos Livres numériques GRATUITS pour vous aider à Apprendre et Retenir facilement. Cliquez ici pour recevoir vos livres gratuitement ! 😃

Depuis la date du 4 octobre 1958, la Cinquième République – Ve République – est le régime politique républicain de la France.

Vous cherchez un court résumé de la Cinquième République, de sa création en 1958 à nos jours ? Vous voulez en connaitre les causes, les dates clésses institutions ?

Vous voulez apprendre et retenir les dates clés de la cinquième république, de sa création à nos jours ?

Lisez cet article du blog éducatif Apprendre 5 minutes pour apprendre comment mémoriser les grandes dates de la cinquième république française et retenir l’essentiel de cette période.

5 minutes par jour, pendant quelques jours, vous suffirons pour vous en souvenir.

Nous avons sélectionné des méthodes particulièrement efficaces pour vous aider à vous souvenir des dates des principaux événements de l’Histoire de la Cinquième République.

Sommaire

  • Origines et causes.
    • La guerre d’Algérie et la décolonisation.
    • L’instabilité gouvernementale.
    • Le retour au pouvoir du Général de Gaulle.
  • Bref résumé de la Cinquième République.
    • Les institutions de la Cinquième République.
    • Les événements marquants de la Cinquième République.
  • Les dates clés de la cinquième république.
  • Comment mémoriser les dates clés de la cinquième république.
  • A découvrir aussi.

Origines et causes.

Née en 1958, la Cinquième République est le régime politique républicain actuellement en vigueur en France.

Elle succède à la Quatrième République, marquée par l’instabilité gouvernementale et les problèmes de colonisation.

En pleine guerre d’Algérie, après la tentative de coup d’État du 13 mai 1958 à Alger d’une partie de l’armée qui voulait imposer  le maintien de l’Algérie Française au sein de la république, le président de la république René Coty fait appel au Général de Gaulle et le nomme président du Conseil le 01 juin 1958 pour préparer une nouvelle constitution.

La guerre d’Algérie et la décolonisation.

Après la deuxième guerre mondiale, plusieurs colonies veulent leur indépendance.

En 1954, la France perd la guerre d’Indochine après 8 ans de conflit.

C’est le début de la décolonisation.

En 1956, le Maroc et la Tunisie deviennent indépendantes.

En Algérie, les liens avec la France sont plus forts, avec une communauté française importante. La guerre éclate en 1954 et entraine la Quatrième République dans la crise institutionnelle.

L’instabilité gouvernementale.

La Quatrième République est un régime parlementaire. Le président de la république a peu de pouvoir.

Le scrutin proportionnel aux élections législatives multiplie les partis politiques et fragilise toute majorité dans l’assemblée. Les partis tentent de s’allier pour gouverner.

Un grand nombre de gouvernements vont se succéder.

La faiblesse du pouvoir exécutif va l’empêcher de résoudre les crises liées à la décolonisation et entrainer une crise de régime lors de la guerre d’Algérie.

Le retour au pouvoir du Général de Gaulle.

La France a besoin d’une autorité morale pour restaurer le pouvoir de l’État.

Nommé président du Conseil, le Général de Gaulle, qui apparait comme le seul capable de rétablir l’ordre,  revient au pouvoir pour former un nouveau gouvernement.

Il constitue un gouvernement d’union nationale, obtient le pouvoir de gouverner par ordonnance – il n’a pas besoin de l’autorisation de l’assemblée – pour régler le conflit algérien et de préparer une nouvelle constitution.

Bref résumé de la cinquième République.

Les institutions de la Cinquième République.

La Cinquième République est le régime politique actuel.

Nommé Président du Conseil le 1er juin 1958, suite à la tentative de coup d’État du 13 mai 1958, le général de Gaulle prépare une nouvelle constitution.

Elle a pour objectif de mettre un terme à l’instabilité gouvernementale et au risque de coup d’État militaire.

Adoptée par référendum le 28 septembre 1958, la Constitution française est promulguée le 4 octobre 1958 et la Cinquième République proclamée.

La Cinquième République est un régime semi-présidentiel.

Il renforce le pouvoir du président de la république, élu au suffrage universel direct instaurée par référendum le 28 octobre 1962 et par l’alignement à cinq ans de la durée du mandat présidentiel sur celui de l’Assemblée nationale depuis l’élection du 5 mai 2002.

Le Président de la République nomme le premier ministre (chef du gouvernement), peut dissoudre l’Assemblée Nationale et dispose d’un domaine réservé sur la politique étrangère.

Le Parlement est constitué de l’Assemblée Nationale et du Sénat. Il débat, amende et vote les lois, dont certaines peuvent être à son initiative.

L’Assemblée Nationale peut renverser le gouvernement en votant une motion de censure. Toutefois le président de la république peut refuser la démission du gouvernement et dissoudre l’Assemblée Nationale.

Les députés de l’Assemblée Nationale sont élus pour cinq ans au suffrage universel direct, lors d’un scrutin majoritaire à deux tours.

Les sénateurs sont élus pour six ans au suffrage indirect par les Grands Électeurs (députés, conseillers généraux, conseillers régionaux, délégués des conseils municipaux). Le Sénat est renouvelé pour moitié tous les trois ans.

Le Conseil constitutionnel assure contrôle de conformité de la loi à la Constitution et veille à la régularité des élections nationales et référendums.

Actuellement en vigueur, la constitution de la cinquième république a permis jusqu’à aujourd’hui de :

  • Surmonter les crises politiques et sociales.
  • L’alternance politique.
  • La cohabitation entre un président de la république et un premier ministre appartenant à des partis politiques opposés.

Après la Troisième République, c’est le régime républicain français ayant connu la plus grande longévité.

Les événements marquants de la Cinquième République.

Les premières années de la Ve République sont marquées par la fin de la Guerre d’Algérie en 1962 et l’indépendance des Colonies Françaises en Afrique, entre 1958 et 1960.

La révolte étudiante et la contestation politique, sociale et culturelle de mai-juin 1968.

L’élection de François Mitterrand à la Présidence de la République le 10 mai 1981, mettant fin à 23 années de pouvoir de la Droite et permettant l’alternance politique au bénéfice de la Gauche.

La construction européenne se poursuit –  depuis le Traité de Rome du 25 mars 1957 qui créait la Communauté économique européenne – avec notamment la création de l’Union Européenne le 1er novembre 1993, suite à la signature du Traité de Maastricht le 7 février 1992.

Après une première vague d’attentats en 1995 et la proclamation du « califat » de l’État islamique, le 29 juin 2014, la France est touché par une série d’attentats islamistes (attentats contre Charlie Hebdo le 7 janvier 2015, etc).

Les dates clés de la Cinquième République.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Les Grandes Dates de la Cinquième République.
Les Grandes Dates de la Cinquième République.

13 mai 1958 : coup d’État du 13 mai, appelé également Putsch d’Alger. En pleine guerre d’Algérie, la rébellion avait pour but de conserver l’Algérie dans la France. Le Coup d’État du 13 mai 1958 à Alger entrainera le retour du général de Gaulle et la fin de la IVe République.

28 septembre 1958 : Naissance de la Cinquième République. La Constitution de la Ve République est approuvée par référendum avec 82,6% de oui. Elle sera promulguée le 4 octobre 1958 et la Ve République proclamée le lendemain.

21 décembre 1958 : Charles de Gaulle est élu président de la République par un collège de plus de 80 000 grands électeurs. Il prend ses fonctions de président de la République le

1er janvier 1960 : Entrée en vigueur du nouveau franc, appelé également « franc lourd ». Tous les prix sont divisés par 100. 1 Nouveau Franc correspond à 100 anciens francs.

13 février 1960 : Première bombe atomique française.

18 mars 1962 : Signature des accords d’Évian mettant fin à la guerre d’Algérie et reconnaissant l’indépendance de l’Algérie. Ils seront suivi le 1er juillet 1962 par le référendum d’autodétermination de l’Algérie. L’Algérie devient indépendante le 5 juillet 1962.

28 octobre 1962 : Approbation par référendum de l’élection du président de la République au suffrage universel direct.

19 décembre 1965 : Le général de Gaulle est réélu président de la République.

7 mars 1966 : La France quitte l’OTAN, l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord. Le général de Gaulle veut garder son indépendance en matière de politique étrangère et doter la France d’une politique de défense indépendante.

24 juillet 1967 : « Vive le Québec libre ». Le président de la République  Charles de Gaulle, en visite officielle au Québec, déclare à la fin de son discours à Montréal « Vive Montréal ! Vive le Québec! Vive le Québec libre! Vive le Canada français! Vive la France! ». Ce discours déclenche une grave crise politique entre la France et le Canada car il rappelle la citation du général de Gaulle « Vive la France libre dans l’honneur et dans l’indépendance ! » qui terminait l’appel du 22 juin 1940 à la Résistance à l’occupation allemande et au régime de Vichy.

13 mai 1968 : Grande manifestation contre Charles de Gaulle lors des événements de « mai 1968« . Le mouvement étudiant s’amplifie; les syndicats ouvriers déclenchent la plus grande grève générale du XXe siècle et manifestent avec les étudiants. Les manifestants dénoncent la société de consommation et le chômage associé au système capitaliste.

28 avril 1969 : Le président de la République Charles de Gaulle démissionne après l’échec de du référendum sur la régionalisation et la réforme du Sénat.

15 juin 1969 : Georges Pompidou est élu président de la République.

19 octobre 1973 : Premier choc pétrolier, suite à la demande très forte des pays industriels et au déclenchement de la Guerre du Kippour (guerre israélo-arabe) le 6 octobre 1973. Le 19 octobre 1973, l’OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) augmente de 70% le prix du baril de brut.

19 mai 1974 : Valéry Giscard d’Estaing (UDF) est élu président de la République.

5 juillet 1974 : L’âge légal de la majorité civile passe de 21 à 18 ans. La loi n° 74-631 du 5 juillet 1974 fixe à dix-huit ans l’âge de la majorité. Depuis les événements de mai 68, l’âge légal était considéré comme trop tardif.

19 décembre 1974 : Adoption de la loi Veil qui autorise l’interruption volontaire de grossesse (IVG).

27 mars 1979 : Début du deuxième choc pétrolier suite à la révolution iranienne et au contexte géopolitique tendu dans la région vont entrainer une baisse de la production mondiale de pétrole et conduire l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP) a augmenter les prix du brut.

10 mai 1981 : François Mitterrand (Parti socialiste) est élu président de la République. C’est la première fois qu’un président de gauche accède au pouvoir sous la Cinquième République. Valéry Giscard d’Estaing, ancien président de la République est battu au second tour des élections présidentielles.

18 septembre 1981 : Abolition de la peine de mort par l’Assemblée nationale. Le projet est défendue par le garde des sceaux, ministre de la Justice, Robert Badinter, au nom du Gouvernement.

13 janvier 1982 : Instauration de la semaine de 39 heures de travail et une cinquième semaine de congés payés.

26 mars 1982 : Abaissement de l’âge de la retraite à 60 ans.

19 mars 1986 : Première cohabitation. La droite remporte les élections législatives. Jacques Chirac (RPR) est nommé Premier ministre. C’est la première cohabitation en France sous la cinquième république.

8 mai 1988 : François Mitterrand est réélu président de la République.

6 novembre 1988 : Référendum sur l’autodétermination en Nouvelle-Calédonie. Il fait suite aux tensions des années 80 et à l’assaut sanglant de la grotte d’Ouvéa, le 5 mai 1988 lors de la prise d’otages de gendarmes par des kanaks indépendantistes du FLNKS. Le 5 mai 1998, 10 ans après le drame d’Ouvéa, la signature de l’accord de Nouméa, instaure en Nouvelle-Calédonie un processus de décolonisation sur vingt ans. La date du référendum sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie est fixée au 4 novembre 2018.

1er Janvier 1989 : Création du RMI (revenu minimal d’insertion) par la loi 88-1088.

20 septembre 1992 : Référendum français sur le Traité de Maastricht. Il autorise le président de la République à ratifier le traité sur l’Union Européenne.

28 mars 1993 : Deuxième cohabitation. La droite remporte la majorité aux élections législatives. Édouard Balladur (RPR) au poste de Premier ministre. C’est la deuxième cohabitation en France sous la Ve République.

1er novembre 1993 : Création de l’Union Européenne suite à la signature le 7 février 1992 du Traité de Maastricht.

7 mai 1995 : Jacques Chirac (RPR) est élu président de la République.

21 avril 1997 : Le président Jacques Chirac décide de dissoudre l’Assemblée nationale. La majorité parlementaire bien que très importante est divisée. Le président de la République souhaite une majorité forte et parlant d’une seule voix pour défendre les intérêts de la France. Les élections législatives ont lieu les 25 mai et 1er juin et donnent la majorité à la gauche. La troisième cohabitation en France sous la Ve République s’installe pour cinq ans avec la nomination de Lionel Jospin (PS) au poste de Premier ministre.

13 octobre 1999 : L’Assemblée nationale adopte la loi no 99-944 sur le Pacs (pacte civil de solidarité). La loi sur le Pacs est promulguée le 15 novembre 1999.

6 juin 2000 : Loi sur la parité. La loi n° 2000-493 tendant à favoriser l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives est votée le 6 juin 2000. Les partis politiques doivent présenter un nombre égal d’hommes et de femmes aux élections régionales, municipales, sénatoriales et européennes.

24 septembre 2000 : Référendum sur le quinquennat présidentiel. La durée du mandat présidentiel passe de sept à cinq ans.

7 octobre 2001 : Début de la Guerre d’Afghanistan. En représailles aux attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis,  perpétrés par l’organisation terroriste islamiste Al-Qaïda, les forces américaines et britanniques commencent l’opération « liberté immuable », contre le régime des Talibans en Afghanistan. Le 21 novembre 2001, La France envoie le porte-avions Charles de Gaulle pour soutenir les opérations de l’OTAN en Afghanistan.

1er janvier 2002 : Entrée en vigueur de l’Euro. L’Euro devient la monnaie unique de la France. Elle est la monnaie commune à de dix-neuf pays membres de l’Union européenne qui forment la zone euro. Un euro vaut 6,559 57 francs.

1er janvier 2002 : Suppression effective du service national – service militaire. Le décret du 27 juin 2001 n° 2001-550 relatif à la libération anticipée des appelés du service militaire est signé met fin à la conscription. Le service national est suspendu le 01 janvier 2002 et remplacé par un « parcours citoyen ».

5 mai 2002 : Jacques Chirac est réélu président de la République.

18 mars 2003 : L’outrage au drapeau national ou à l’hymne national est considéré comme un délit.

29 mai 2005 : Référendum français sur le traité établissant une constitution pour l’Europe. Le « non » l’emporte.

6 mai 2007 : Nicolas Sarkozy (UMP) est élu président de la République.

4 décembre 2008 : plan de relance économique de la France. Lors du discours de Douai, le président de la République Nicolas Sarkozy annonce un plan de relance de l’économie de 26 milliards d’euros pour faire face à la crise économique mondiale, liée à la crise bancaire et financière de l’automne 2008, suite à la crise des subprimes (prêts hypothécaires à risques) de l’été 2007. Le plan de relance donne la priorité à l’investissement.

6 mai 2012 : François Hollande (PS) est élu président de la République.

17 mai 2013 : Mariage pour tous. La loi n° 2013-404 du 17 mai 2013 ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe est promulguée. La France autorise le mariage homosexuel.

7 janvier 2015 : Attentat contre le journal satirique Charlie Hebdo. C’est le début d’une série d’attentats islamistes.

14 mai 2017 : Emmanuel Macron est élu président de la République. Élu à l’âge de 39 ans, Emmanuel Macron devient le plus jeune président de la République française.

17 novembre 2018 : Début des manifestations de masse du Mouvement des Gilets Jaunes contre la hausse des prix du carburants et la baisse du pouvoir d’achat.

24 janvier 2020 : Début de la pandémie de Covid-19 en France, maladie à coronavirus 2019, une maladie infectieuse apparue en Chine fin 2019. Elle entrainera une surmortalité de 33% en mars et avril 2020, des mesures de confinement et une crise économique et sociale.

24 février 2022 : Invasion de l’Ukraine par la Russie.

24 avril 2022 : Emmanuel Macron est réélu président de la République. Il est le premier président de la Ve République à être réélu au suffrage universel hors période de cohabitation.

Comment mémoriser les dates clés de la cinquième république.

La Cinquième République est le régime politique actuellement en vigueur en France.

Retenir les dates clés de la Ve République est un moyen efficace de situer les principaux événements de la période actuelle de l’Histoire de France.

Nous avons vu dans l’article comment mémoriser facilement les dates de l’histoire plusieurs techniques de mémorisation efficaces pour retenir les dates sur le long terme.

Nous allons en montrer une application pratique avec les dates clés de la Cinquième République.

Technique de mémorisation.

Nous allons apprendre les dates de la Cinquième République à l’aide de la table de rappel du grand système que nous avons appris dans l’article comment mémoriser facilement les chiffres ou les nombres.

Pour retenir plus facilement les événements à mémoriser, nous allons classer les dates par année, mois et jour.

Nous classerons les mois de 1 à 12 et les jours de 01 à 31.

Nous allons rattacher l’année, le mois, le jour, l’évènement à un objet ou un personnage et former une image mentale et créer une histoire.

Le cerveau adore les histoires. Il fonctionne par association. Associer, c’est créer des liens entre des objets, des personnages, des émotions, etc. Plus les liens seront forts et plus il sera facile de se souvenir.

C’est cette histoire que nous venons de créer que nous allons apprendre. Nous allons retenir ainsi facilement et à long terme la date et l’événement.

Comme il n’y a pas d’ambiguïté dans les dates à retenir, nous n’utiliserons que la table de rappel du grand système pour associer l’année, le mois et le jour à des images.

Exemple de mémorisation des dates de la Cinquième République.

13 mai 1958 : Putsch d’Alger.

La table de rappel du grand système associe le nombre 19 à une taupe et le nombre 58 à une louve. Nous allons donc associer l’année 1958 à une taupe (19) et à une louve (58).

Le mois de mai est le cinquième mois de l’année. Le lion est le code associé au chiffre 5.

Nous allons associer le jour – 13 – à un diamant.

Pour l’évènement, nous associerons le Putsch d’Alger à un punch; le mot punch ayant une consonance proche du mot Putsch.

Il nous reste à créer une petite histoire en prenant les images dans l’ordre, c’est à dire :

13 mai 1958 : taupe, louve, lion, diamant, punch.

Par exemple, « une taupe saute sur le dos d’une louve puis sur celui d’un lion et essaie de récupérer le diamant qui était tombé dans un verre de punch. »

Si voulez associer l’année 1958 à un seul mot, vous pouvez utiliser comme mnémonique le chanteur Topaloff, en s’appuyant sur la méthode des articulations chiffrées – la table de rappel ou grand système est une extension de la méthode des articulations chiffrées.

  • T correspond au chiffre 1.
  • P correspond au chiffre 9.
  • L correspond au chiffre 5.
  • F correspond au chiffre 8.

Il nous reste à créer une petite histoire en prenant les images dans l’ordre, c’est à dire :

13 mai 1958 : Topaloff, lion, diamant, punch.

Par exemple, « Le chanteur Topaloff chevauche un lion et tient dans sa main un verre de punch dans lequel se trouve un diamant. »

Imaginez l’histoire qui vous passe par la tête. Plus elle vous marquera et plus elle sera facile à se souvenir.

Procédez de même pour les autres dates clés de la Cinquième République.

Table de mémorisation des dates de la Cinquième République.

Pour chaque date à retenir, construisez une histoire facile à retenir pour vous en utilisant la technique que nous venons de voir.

A titre d’exemple, vous pouvez utiliser les associations suivantes :

13 mai 1958 : Putsch d’Alger.

13 mai 1958 : taupe, louve, lion, diamant, punch.

28 septembre 1958 : Naissance de la Cinquième République.

28 septembre 1958 : taupe, louve, pied, nef, bébé.

21 décembre 1958 : Charles de Gaulle est élu président de la République.

21 décembre 1958 : taupe, louve, tonneau, natte, gaulois.

1er janvier 1960 : Entrée en vigueur du nouveau franc.

01 janvier 1960 : taupe, chaise, toit, assiette, franc (Clovis, roi des Francs, pièce de 1 franc, etc.).

13 février 1960 : Première bombe atomique française.

13 février 1960 : taupe, chaise, noix, diamant, champignon nucléaire.

18 mars 1962 : Signature des accords d’Évian.

18 mars 1962 : taupe, chaîne, mât, dauphin, bouteille d’Évian.

28 octobre 1962 : Référendum de l’élection du président de la République au suffrage universel direct.

28 octobre 1962 : taupe, chaîne, tasse, nef, urne électorale et grand collier de la légion d’honneur (un des symboles du président de la République).

19 décembre 1965 : Le général de Gaulle est réélu président de la République.

19 décembre 1965 : taupe, chalet, tonneau, tapis, gaulois et grand collier de la légion d’honneur.

7 mars 1966 : La France quitte l’OTAN.

07 mars 1966 : taupe, juge, mât, sac, rose des vents (symbole de l’OTAN).

24 juillet 1967 : « Vive le Québec libre ».

24 juillet 1967 : taupe, chèque, quille, noir, harfang des neiges (hibou blanc; oiseau emblématique du Québec).

13 mai 1968 : Grande manifestation contre Charles de Gaulle.

13 mai 1968 : taupe, cheveu, lion, diamant, manifestation.

28 avril 1969 : Le président de la République Charles de Gaulle démissionne.

28 avril 1969 : taupe, chapeau, roi, nef, gaulois enlevant le grand collier de la légion d’honneur.

15 juin 1969 : Georges Pompidou est élu président de la République.

15 juin 1969 : taupe, chapeau, chat, étoile, pompe et grand collier de la légion d’honneur.

19 Octobre 1973 : Premier choc pétrolier.

19 octobre 1973 : taupe, camion, tasse, tapis, puits de pétrole.

19 mai 1974 : Valéry Giscard d’Estaing est élu président de la République.

19 mai 1974 : taupe, car, lion, tapis, cigare et grand collier de la légion d’honneur.

5 juillet 1974 : L’âge légal de la majorité civile passe à 18 ans.

05 juillet 1974 : taupe, car, chat, salon, dauphin qui vote.

19 décembre 1974 : Adoption de la loi Veil qui autorise l’interruption volontaire de grossesse (IVG).

19 décembre 1974 : taupe, car, tonneau, tapis, tatouage IVG.

27 mars 1979 : Deuxième choc pétrolier.

27 mars 1979 : taupe, cape, mât, nuque, 2 puits de pétrole.

10 mai 1981 : François Mitterrand est élu président de la République.

10 mai 1981 : taupe, fête, lion, tasse, miroir (commence par MI; premières lettres du nom Mitterrand).

18 septembre 1981 : Abolition de la peine de mort.

18 septembre 1981 : taupe, fête, pied, dauphin, potence.

13 janvier 1982 : Instauration de la semaine de 39 heures de travail et une cinquième semaine de congés payés.

13 janvier 1982 : taupe, vigne, toit, diamant, tracteur (son proche du nombre trente-neuf) et sphinx (associé au chiffre 5 dans la table de rappel des chiffres-sons).

26 mars 1982 : Abaissement de l’âge de la retraite à 60 ans.

26 mars 1982 : taupe, vigne, mât, niche, personne âgée mangeant un croissant (son proche du nombre soixante).

19 mars 1986 : Première cohabitation.

19 mars 1986 : taupe, vache, mât, tapis, deux personnes dans une maison.

8 mai 1988 : François Mitterrand est réélu président de la République.

08 mai 1988 : taupe, fève, lion, savon, miroir et deux grands colliers de la légion d’honneur.

6 novembre 1988 : Référendum sur l’autodétermination en Nouvelle-Calédonie.

06 novembre 1988 : taupe, fève, tête, singe, urne électorale et une flèche faîtière (un des symboles de la Nouvelle-Calédonie).

1er Janvier 1989 : Création du RMI.

01 janvier 1989 : taupe, vapeur, toit, assiette, Rémy Julienne (cascadeur).

20 septembre 1992 : Référendum français sur le Traité de Maastricht.

20 septembre 1992 : taupe, bonnet, pied, noce, urne électorale et drapeau européen.

28 mars 1993 : Deuxième cohabitation.

28 mars 1993 : taupe, pomme, mât, nef, deux personnes dans une maison.

1er novembre 1993 : Création de l’Union Européenne.

01 novembre 1993 : taupe, pomme, tête, assiette, bébé et drapeau européen.

7 mai 1995 : Jacques Chirac est élu président de la République.

07 mai 1995 : taupe, pelle, lion, sac, Chiron (centaure dans la mythologie grecque).

21 avril 1997 : Dissolution de l’Assemblée nationale.

21 avril 1997 : taupe, bague, roi, natte, palais Bourbon – bâtiment qui abrite l’Assemblée nationale – en train de se dissoudre (dans un verre, par exemple).

13 octobre 1999 : Pacs.

13 octobre 1999 : taupe, papa, tasse, diamant, « mariés » au tribunal.

6 juin 2000 : Loi sur la parité.

06 juin 2000 : noce, ciseau, chat, singe, balance (à l’équilibre avec un homme et une femme).

24 septembre 2000 : Référendum sur le quinquennat présidentiel.

24 septembre 2000 : noce, ciseau, pied, noir, urne électorale et sphinx (associé au quinquennat, au chiffre 5 dans la table de rappel des chiffres-sons).

7 octobre 2001 : Début de la Guerre d’Afghanistan.

07 octobre 2001 : noce, assiette, tasse, sac, mosquée en feu (la mosquée est un des symboles du drapeau afghan).

1er janvier 2002 : Entrée en vigueur de l’Euro.

01 janvier 2002 : noce, cygne, toit, assiette, (pièce de 1) euro.

1er janvier 2002 : Suppression effective du service national.

01 janvier 2002 : noce, cygne, toit, assiette, (soldat qui rend son) paquetage militaire.

5 mai 2002 : Jacques Chirac est réélu président de la République.

05 mai 2002 : noce, cygne, lion, salon, Chiron (centaure) et deux grands colliers de la légion d’honneur.

18 mars 2003 : L’outrage au drapeau national ou à l’hymne national est considéré comme un délit.

18 mars 2003 : noce, sumo, mât, dauphin, drapeau français déchiré.

29 mai 2005 : Référendum français sur le traité établissant une constitution pour l’Europe.

29 mai 2005 : noce, salon, lion, nappe, urne électorale et livre (avec les douze étoiles du drapeau européen sur la couverture).

6 mai 2007 : Nicolas Sarkozy est élu président de la République.

06 mai 2007 : noce, sac, lion, singe, sac en osier.

Si vous voulez associer le nombre 07 à une autre image que le sac, vous pouvez par exemple associer 07 à une bouteille de whisky.

4 décembre 2008 : plan de relance de l’économie.

04 décembre 2008 : noce, savon, tonneau, cerf, fusée et pièce de un euro.

6 mai 2012 : François Hollande (PS) est élu président de la République.

06 mai 2012 : noce, tonneau, lion, singe, tulipe (un des symboles de la Hollande).

17 mai 2013 : Mariage pour tous.

17 mai 2013 : noce, diamant, lion, ticket, (bague de) mariage.

Si vous voulez associer le nombre 20 à une autre image que la noce, vous pouvez par exemple associer 20 à la ville de Nice.

7 janvier 2015 : Attentat contre le journal satirique Charlie Hebdo.

07 janvier 2015 : noce, étoile, toit, sac, tour Eiffel, noire, dans un cercle, noir (symbole de la solidarité autour des parisiens, après les attentats).

14 mai 2017 : Emmanuel Macron est élu président de la République.

14 mai 2017 : noce, ticket, lion, taureau, Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron est le président de la République actuellement en fonction en France.

Si vous avez besoin d’une image pour le symboliser, vous pouvez par exemple utiliser comme image

  • Macron (◌̄) : un macron est un diacritique, c’est-à-dire une barre horizontale placée en général au dessus d’une voyelle.
  • Maquereau : son proche du mot Macron.

A découvrir aussi.

Cet article vous a plu ?

Allez encore plus loin en téléchargeant gratuitement mon livre numérique
Objectif : Apprendre facilement’.

Cliquez ici !

Première Guerre mondiale (1914 - 1918) - sommaire.

Première Guerre Mondiale (1914 – 1918) : résumé, dates, causes, conséquences

1914-1918 : Première Guerre mondiale : Résumé de la Grande Guerre, dates clés, causes de la Guerre de 14-18, conséquences, bilan, moyens mnémotechniques pour apprendre et retenir la chronologie de la 1e guerre mondiale.

Qui a commencé la guerre et pourquoi ?

Pourquoi la Première Guerre mondiale est une guerre totale ?

Vous voulez apprendre l’histoire de la Première Guerre mondiale vite et facilement ? 

Bienvenue sur Apprendre5minutes.  Vous voudrez certainement recevoir nos Livres numériques GRATUITS pour vous aider à Apprendre et Retenir facilement. Cliquez ici pour recevoir vos livres gratuitement ! 😃

Vous cherchez un court résumé de cette période charnière de l’histoire de France et du monde ? Vous voulez en connaitre les causes, les conséquences, les dates clés ?

Vous êtes en CM2, au collège  ou passionné par l’histoire et vous voulez apprendre l’essentiel de la Première Guerre Mondiale (1914 – 1918) ?

Vous voulez également apprendre comment mémoriser les grandes dates de la Guerre de 14-18 ?

Lisez ce cours d’histoire gratuit en ligne du blog éducatif Apprendre 5 minutes pour apprendre et retenir rapidement et facilement les événements les plus importants de la Première Guerre Mondiale.Nous avons sélectionné des méthodes particulièrement efficaces pour vous aider à vous souvenir des dates des principaux événements de cette période de l’Histoire de France et du Monde.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Première Guerre mondiale (1914 - 1918) - sommaire.
Première Guerre mondiale (1914 – 1918) – sommaire.

Sommaire

  • Définition de la Première Guerre Mondiale.
  • Dates de début et de fin de la Première Guerre mondiale.
  • Quels sont les pays qui ont participé à la Guerre de 14-18 ?
    • Triple Entente.
    • Triple Alliance.
  • Qu’est-ce qui déclenche la Première Guerre mondiale ?
  • Quelles sont les causes de la Première Guerre mondiale ?
  • Qui a commencé la Première Guerre mondiale ?
  • Résumé de la Première Guerre mondiale.
  • Pourquoi la Première Guerre mondiale est-elle une Guerre totale ?
  • Quel est le bilan de la Première Guerre mondiale ?
  • Quelles sont les conséquences de la Première Guerre mondiale ?
  • Les dates clés de la Première Guerre mondiale.
  • Comment mémoriser les dates clés de la Première Guerre mondiale ?
  • Pourquoi les soldats français étaient surnommés les Poilus ?
  • Bonus 1 : mémoriser les pays de la Triple Entente.
  • Bonus 2 : mémoriser les pays de la Triple Alliance.
  • A découvrir aussi.

Définition de la Première Guerre Mondiale.

La Première Guerre Mondiale est le conflit militaire mondial qui opposa , de 1914 à 1918, les Alliés de la Première Guerre mondiale – appelés également Triple-Entente ou Forces de l’Entente – aux Empires Centraux – appelés également Triple Alliance ou Triplice.

Surnommée Guerre de 14-18 ou Grande Guerre, la Première Guerre Mondiale est le conflit militaire majeur qui se déroula de 1914 à 1918 d’abord en Europe, avant de s’étendre à l’Asie et à l’Afrique, qui provoqua la mort de plus de 18 millions de personnes dont 1,7 million de morts en France et entraina le déclin de l’Europe.

Déclenchée par l’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand, héritier de l’empire d’Autriche-Hongrie, à Sarajevo le 28 juin 1914, la Grande Guerre, gagnée par la Triple-Entente – dont la France -, entrainera la disparition des Empires Austro-hongrois, russes et ottoman.

Cette guerre européenne est la plus grande catastrophe de l’histoire, depuis des siècles, la ruine de nos espoirs les plus saints en la fraternité humaine.

citation de Romain Rolland – Journal des années de guerre 1914-1919.

Dates de début et de fin de la Première Guerre mondiale.

Date de début de la Première Guerre mondiale : 28 juillet 1914.

Le 28 juillet 1914, l’Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Serbie, un mois après l’attentat de Sarajevo contre l’héritier de l’empire d’Autriche-Hongrie.

Date de fin de la Première Guerre mondiale : 11 novembre 1918.

Le 11 novembre 1918, l’Armistice signée par l’Allemagne, la France et ses Alliés, marque la fin des combats de la Première Guerre mondiale et la victoire des Alliés sur l’Allemagne.

Quels sont les pays qui ont participé à la Guerre de 14-18 ?

La Guerre de 14-18 est une guerre mondiale car

  • De nombreux pays se sont engagés dans le conflit militaire.
  • La Grande Guerre se déroula sur plusieurs pays et continents.

Deux grandes coalitions s’affrontèrent :

  • La Triple Entente, appelée également Alliés de la Première Guerre mondiale ou Forces de l’Entente.
  • La Triple Alliance, appelée également Empires centraux ou Triplice.

Triple Entente.

La Triple Entente est une alliance formée à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle entre la France, la Russie et le Royaume-Uni.

D’autres pays viendront la rejoindre. Ensemble, ils seront appelés les Alliés de la Première Guerre mondiale.

Les Forces de l’Entente se sont élevées à près de 43 millions de combattants entre 1914 et 1918.

La liste des pays Alliés de la Première Guerre mondiale sont les suivants :

  • Arménie.
  • Belgique.
  • Brésil.
  • Chine.
  • Costa Rica.
  • Cuba.
  • États-Unis.
  • France.
  • Grèce.
  • Guatemala.
  • Haïti.
  • Honduras.
  • Italie.
  • Japon.
  • Liberia.
  • Monténégro.
  • Népal.
  • Nicaragua.
  • Pologne.
  • Portugal.
  • Panama.
  • Roumanie.
  • Royaume-Uni.
  • Russie.
  • Saint-Marin.
  • Serbie.

 Les légions tchécoslovaques – volontaires armés tchèques et slovaques – combattirent également auprès des pays alliés de la Triple Entente.

Lorsque la Première Guerre Mondiale commence en 1914, L’Italie qui était un des pays de la Triple Alliance, décide de rester neutre, puis s’allie en 1915 à la Triple Entente qui lui consentira d’importantes concessions territoriales en cas de victoire.

Triple Alliance.

La Triple Alliance est une alliance formée à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle entre l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie et l’Italie.

D’autres pays viendront la rejoindre. Ensemble, ils formeront une coalition appelée Empires centraux.

Les Forces des Empires centraux se sont élevées à plus de 25 millions de combattants entre 1914 et 1918.

La liste des pays des Empires centraux impliqués dans la Première Guerre mondiale sont les suivants :

  • Allemagne.
  • Autriche-Hongrie.
  • Bulgarie.
  • Duché de Courlande et Sémigalle.
  • Darfour.
  • Émirat de Haïl.
  • Lituanie.
  • Empire ottoman.

Qu’est-ce qui déclenche la Première Guerre mondiale ?

L‘événement qui a déclenché la Première Guerre mondiale est l’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand, héritier du trône d’Autriche-Hongrie, et de sa femme, le 28 juin 1914 à Sarajevo, lors d’une visite officielle, en Bosnie-Herzégovine, par l’étudiant serbe nationaliste Gavrilo Princip.

L’assassin, Gavrilo Princip, un Bosniaque d’origine serbe de 19 ans, déclare vouloir soutenir, par cet attentat, les minorités serbes oppressées par l’empire Austro-hongrois.

Le 28 juillet 1914, l’Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Serbie, qu’elle accuse d’être responsable de l’assassinat.

L’attentat de Sarajevo est l’événement déclenchant de la Première Guerre mondiale.

Quelles sont les causes de la Première Guerre mondiale ?

Si l’attentat de Sarajevo est l’étincelle qui mit le feu aux poudres et déclencha la Première Guerre mondiale, les causes sont multiples.

Après la défaite de la France lors de la guerre franco-allemande de 1870-1871,  la haine est forte entre la France et l’Allemagne. L’Allemagne a annexé l’Alsace-Lorraine en 1871, provocant un fort ressentiment côté français contre l’Allemagne. Les français veulent leur revanche sur l’Allemagne.

Au début du XXe siècle, les pays européens dominent le monde mais leur rivalité est forte. Ils possèdent de nombreuses colonies et se disputent les territoires conquis et leurs richesses.

Les colonies deviennent une source de tension entre la France et l’Allemagne. La France et l’Allemagne cherchent à coloniser l’Afrique et à agrandir leur empire colonial.

La politique allemande va contribuer au rapprocher de la France et du Royaume-Uni. Le Royaume-Uni, première puissance économique de la fin du XIXe siècle est concurrencée par l’Allemagne. La construction, par l’Allemagne, d’une puissante flotte de guerre contrarie la suprématie maritime de l’Angleterre.

L’Autriche-Hongrie et la Russie s’opposent pour dominer la région des Balkans. La présence de l’Autriche-Hongrie dans les Balkans pousse la Russie vers une alliance avec ses adversaires dont la France.

La peur d’une guerre européenne généralisée pousse les pays vers une course aux armements et aux effectifs militaires. Les puissances européennes renforcent les effectifs de leurs armées et augmentent la production d’armes.

Afin de se protéger mutuellement des attaques ennemies, les pays européens forment des alliances en vue d’une guerre possible.

  • la Triple Alliance : Allemagne, Autriche-Hongrie et Italie.
  • La Triple Entente : France, Royaume-Uni et Russie, alliés à la Serbie.

Si un des membres de l’alliance est attaqué, les autres pays s’engagent à le défendre.

Qui a commencé la Première Guerre mondiale ?

L’Autriche-Hongrie est le premier pays à avoir commencé la Première Guerre mondiale.

Après l’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand à Sarajevo le 28 juin 1914, l’Autriche-Hongrie, soutenue par l’Allemagne, lance un ultimatum à la Serbie en lui imposant des clauses inacceptables.

La Serbie refuse une des conditions de l’ultimatum.

  • Le 28 juillet 1914, l’Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Serbie.
  • Le 29 juillet 1914, alliée à la Serbie, la Russie ordonne la mobilisation partielle contre l’Autriche-Hongrie.
  • Le 1er août 1914, l’Allemagne déclare la guerre à la Russie.
  • Le 1er août 1914, la France, alliée à la Russie décrète la mobilisation générale.
  • Le 2 août 1914, l’armée allemande envahit le Grand-Duché du Luxembourg.
  • Le 3 août 1914, l’Allemagne déclare la guerre à la France.
  • Le 4 août 1914, l’Allemagne envahit la Belgique pour contourner les fortifications françaises des frontières de l’Est.
  • Le 4 août 1914, le Royaume-Uni, allié à la Belgique, déclare la guerre à l’Allemagne.

Les pays de la Triple Alliance et de la Triple Entente entrent en guerre.

La Grande Guerre, qui deviendra la Première Guerre mondiale a commencé.

Résumé de la Première Guerre mondiale.

En 1914, lorsque éclate la Première Guerre mondiale, l’Europe domine le monde.

Les grandes puissances européennes ont formé des alliances entre-elles pour se défendre.

L’attentat de Sarajevo du 28 juin 1914, suivi de la déclaration de guerre de l’Autriche-Hongrie  contre la Serbie le 28 juillet 1914 déclenche par le jeu des alliances, une guerre européenne puis mondiale.

La guerre de 14-18 va se dérouler en trois phases.

  • Août-Novembre 1914 : Guerre de mouvement. Lorsque la guerre débute, les belligérants pensent qu’elle sera courte. Les allemands envahissent la Belgique, attaquent la France, arrivent aux portes de Paris, avant d’être stoppé par l’armée française. Chacun des deux camps essaie de contourner l’adversaire jusqu’au côtes de la mer du Nord. En novembre 1914 la guerre de mouvement s’arrête. Les deux armées se font face.
  • Novembre 1914-Février 1918 : Guerre de position. L’armée allemande se retrouve bloquée par les Alliés sur un front qui s’étend de la mer du Nord jusqu’aux Vosges, sur 750 kilomètres. Les soldats creusent des réseaux de tranchées pour se protéger des tirs ennemis. La Guerre des tranchées commence. La guerre se prolonge. Beaucoup de soldats sont tués, blessés ou mutilés.
  • Mars 1918-Novembre 1918 : Deuxième Guerre de mouvement. Lors de la Révolution d’Octobre (7 et 8 novembre 1917), les révolutionnaires russes prennent le pouvoir et arrêtent les combats. L’Allemagne peut se concentrer sur le front Ouest mais les États-Unis entrent en guerre le 6 avril 1917 après que les sous-marins allemands aient coulé des bateaux américains. L’Allemagne lance une offensive au printemps 1918 mais les Alliés résistent et remportent la victoire finale. L’Allemagne connait une révolution qui contraint l’empereur allemand Guillaume II à abdiquer. L’armistice, signée le 11 novembre 1918, met fin à la guerre.

En 1918, l’Europe sort affaiblit après la Première Guerre mondiale. L’Europe n’est plus la grande puissance qu’elle était avant la guerre. Les États-Unis sont les grands gagnants du conflit mondial. Les États-Unis deviennent la première puissance mondiale.

Pourquoi la Première Guerre mondiale est-elle une Guerre totale ?

Définition de la guerre totale.

La guerre totale est une guerre qui mobilise toutes les ressources d’un pays :

  • Les combattants.
  • L’économie.
  • La politique.
  • La justice.

Les combattants.

Au front, la guerre est totale car

  • tous les hommes sont mobilisés au combat.
  • Les empires coloniaux participent à la guerre.

Les civils.

A l’arrière, la guerre est totale car elle mobilise toutes les ressources du pays.

  • Les femmes remplacent les hommes dans l’agriculture et dans l’industrie.
  • Une économie de guerre est mise en place. L’industrie fabrique des armes et des munitions.
  • Le gouvernement recourt à l’emprunt national et auprès d’autres pas comme le Royaume-Uni et les États-Unis.
  • L’État met en place un système de propagande pour soutenir le moral.
  • Il instaure la censure en interdisant les nouvelles négatives de la guerre.
  • Les partis politiques et les syndicats se rallient au gouvernement : c’est l’Union sacrée.

Quel est le bilan de la Première Guerre mondiale ?

La Guerre de 14-18 est le plus grand désastre humain matériel et économique de l’histoire.

L’Europe sortira affaiblie de la Grande Guerre.

Le bilan humain de la Première Guerre mondiale est très lourd.

  • 18,6 millions de morts.
    • 9,7 millions de morts pour les militaires.
    • 8,9 millions de morts pour les civils.
  • 21,2 millions de blessés militaires.
    • 12,8 millions de blessés du côté des Alliés.
    • 8,4 millions de blessés du côté des Empires centraux.
  • 7,7 millions de disparus.
    • 4,1 millions de disparus du côté des Alliés.
    • 3,6 millions de disparus du côté des Empires centraux.

Les dégâts matériels sont importants. Des villes, des villages et des usines sont détruits, des infrastructures de communication (routes, etc.) sont endommagées.

La production agricole baisse fortement.

  • 20 % en France.
  • 40% en Allemagne.

Le cheptel est décimé, des forêts ont disparu et les terres cultivables sont dévastées et dangereuses car elles contiennent des engins dangereux, comme des obus enfouis.

Quelles sont les conséquences de la Première Guerre mondiale ?

La géographie de l’Europe est transformée.

  • L’empire Austro-hongrois disparaît.
  • Les Allemands perdent l’Alsace et la Lorraine qui redeviennent françaises.
  • La Tchécoslovaquie et la Yougoslavie sont créées.
  • La Pologne est réunifiée.
  • L’empire ottoman est démantelé.

L’Allemagne sort de la guerre affaiblie et humiliée par le traité de paix de Versailles du 28 juin 1919.

  • Perte des colonies, principalement au bénéfice de la France et du Royaume-Uni.
  • Armée limitée à 100 000 hommes.
  • Paiement d’une somme énorme pour rembourser les dommages causés en France et en Belgique.

L’humiliation de l’Allemagne sera une des causes de la Deuxième Guerre mondiale.

La SDN (Société Des Nations), ancêtre de l’ONU (Organisation des Nations Unies), est créée afin de préserver la paix dans le monde. Ses objectifs sont

  • Le désarmement.
  • La prévention des guerres.
  • La sécurité collective.
  • La résolution des conflits par la négociation.
  • L’amélioration globale de la qualité de vie.

La Première Guerre mondiale met fin à la suprématie européenne. La France et le Royaume-Uni se sont endettés auprès des États-Unis pour payer les dépenses de guerre.

Les États-Unis deviennent les premiers créanciers du monde et la première puissance mondiale.

Les dates clés de la Première Guerre mondiale.

28 juin 1914 : Assassinat de l’archiduc d’Autriche-Hongrie à Sarajevo.

Le 28 juin 1914, le prince héritier de l’empire Austro-hongrois François-Ferdinand et son épouse sont victimes d’un attentat à Sarajevo.

28 juillet : Début de la Première Guerre mondiale.

Le 28 juillet 1914, l’Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Serbie. Le jeu des alliances va entrainer les pays de l’Europe dans la guerre.

Août – Novembre 1914 : Guerre de Mouvement.

En juillet et août, le conflit se généralise par le jeu des alliances.

31 juillet 1914 : Assassinat de Jean Jaurès.

Le 31 juillet 1914, le leader socialiste Jean Jaurès, un des principaux opposants français à la guerre est assassiné à Paris, par un étudiant nationaliste.

Le 1er août 1914, l’Allemagne déclare la guerre à la Russie après que celle-ci, alliée de la Serbie, ait décrété la mobilisation contre l’Autriche-Hongrie.

Le 1er août 1914, la mobilisation générale est décrétée en France, alliée de la Russie.

3 août 1914 : L’Allemagne déclare la guerre à la France.

Le 3 août 1914, l’Allemagne déclare la guerre à la France.

Les allemands envahissent la Belgique, pays neutre et pénètrent en France en août.

Le 4 août, le Royaume-Uni allié à la Belgique, déclare la guerre à l’Allemagne.

23 août 1914 : Bataille de Charleroi.

Vaincus lors de la bataille de Charleroi – appelée également bataille de la Sambre -, en Belgique, les français reculent devant les allemands qui menacent Paris.

Le 2 septembre 1914, le président de la République française Raymond Poincaré et le gouvernement quittent Paris pour Bordeaux.

6 septembre 1914 : Première Bataille de la Marne.

La Première Bataille de la Marne dure quatre jours – du 6 au 9 septembre 1914 – et est remportée par les français et le Royaume Uni. Elle arrête la progression des troupes allemandes.

630 taxis parisiens, réquisitionnés par le général Gallieni, amènent les soldats jusqu’au front en taxi; les français remportent la première bataille de la Marne.

10 octobre – 10 novembre 1914 : Chacun des deux camps essaie de contourner l’adversaire par l’ouest jusqu’aux côtes de la mer du Nord.

Dès novembre 1914, la guerre de mouvement s’arrête : les deux armées sont face à face de la mer du Nord aux Vosges, sur 750 kilomètres.

Le 8 décembre 1914, une fois le front stabilisé, le président de la République française Raymond Poincaré et le gouvernement regagnent Paris.

Novembre 1914 – Février 1918 : Guerre de Position.

L’artillerie conquiert, l’infanterie occupe.

Citation de Philippe Pétain.

Pétain, avec cette nouvelle tactique défensive mettra fin à la stratégie des offensives incessantes qui entrainaient de nombreux morts et mettait à mal le moral de l’Infanterie.

Pétain est contre les attaques incessantes, les offensives à outrance mal préparées. Il veut attendre d’avoir les moyens, d’être soutenu par l’artillerie lourde, avant d’attaquer.

Les attaques à la baïonnette étaient lancées de loin par l’Infanterie sans préparation d’artillerie. Pétain veut  s’appuyer sur l’artillerie, le matériel et l’aviation.

Le feu tue.

Citation de Philippe Pétain.

L’armement allemand qui s’appuyait sur les mitraillettes et l’artillerie lourde était supérieur à celui de la France.

Avec cette nouvelle stratégie, Pétain oblige également l’État major et les officiers à se préoccuper davantage du confort des soldats de l’Infanterie qui doivent être ravitaillés, évacués s’ils sont blessés et relevés après les combats.

23 mai 1915 : L’Italie déclare la guerre à l’Autriche-Hongrie.

Le 26 avril 1915, l’Italie, membre neutre de la Triple Alliance, signe le Pacte de Londres, avec la Triple Entente. La Triple Entente accordera à l’Italie de nombreuses concessions territoriales en cas de victoire.

Le 23 mai 1915, l’Italie entre en guerre contre l’Autriche-Hongrie.

21 février – 18 décembre 1916 : Bataille de Verdun.

Le 21 février 1916, les allemands lancent une terrible offensive pour s’emparer de la forteresse de Verdun dans le département de la Meuse et ‘ saigner à blanc’ l’armée française. Les soldats se terrent dans les tranchées et tiennent leur position. C’est le début de la Guerre des Tranchées. Cette bataille d’usure va durer dix mois.

La bataille de Verdun est une des batailles les plus meurtrières de la Première Guerre mondiale. Elle oppose les soldats français aux soldats allemands.  La bataille de Verdun fit 700 000 victimes (morts, disparus ou blessés). Elle fut remportée par la France. L’armée française récupère la plupart des positions perdues en février.

1er juillet – 18 novembre 1916 : Bataille de la Somme.

Les alliés décident lors de la conférence de Chantilly, les 6 et d’attaquer les Empires centraux sur tous les fronts en 1916.

Les français et les anglais lancent l’offensive sur le font allemand de la Somme.

La bataille de la Somme fera plus d’un million de victimes (morts, blessés et disparus).

Les chars d’assaut seront utilisés pour la première fois de l’histoire.

Suite à la bataille de la Somme, l’Allemagne décidera la guerre sous-marine à outrance qui sera une des causes de l’entrée en guerre des États-Unis.

15 mars 1917 : Révolution de février en Russie.

La Première Guerre mondiale enfonce la Russie, qui a du mal à soutenir l’effort de guerre, dans la crise économique.

Début 1917, l’hiver particulièrement froid aggrave les problèmes d’approvisionnement.

La lassitude est générale. Les ouvriers entrent en grève. L’empereur de Russie veut mater la rébellion, déclenchant la révolution.

Le tsar de Russie Nicolas II abdique en faveur de son frère Michel mais celui-ci refuse de monter sur le trône. Un gouvernement provisoire se met en place en Russie.

6 avril 1917 : Les États-Unis déclarent la guerre à l’Allemagne.

Après être resté neutre pendant trois ans, les américains entrent dans la Première Guerre mondiale aux côtés des alliés car

  • Les allemands ont entrepris une guerre sous-marine. Ils coulent les bateaux des alliés et ceux des américains.
  • Le ministre allemand des affaires étrangères, Arthur Zimmerman, a proposé aux Mexicains une alliance contre les États-Unis.

Le 2 avril 1917, le président des États-Unis Thomas  Woodrow Wilson demanda une session conjointe spéciale du Congrès pour déclarer la guerre à l’Allemagne.

Le 6 avril 1917, le Congrès américain vote « la reconnaissance de l’état de guerre entre les États-Unis et l’Allemagne » et renoncent à leur neutralité.

L’armée américaine, formée de 200 000 soldats, en comptera 4 millions en novembre 1918.

16 avril – 24 octobre 1917 : Bataille du Chemin des Dames.

Sur la défensive, après les lourdes pertes de la bataille de Verdun et de la bataille de la Somme, les allemands réduisent leur ligne de défense. Ils construisent une ligne de défense fortifiée, appelée ligne Hindenburg, dans le Nord-Est de la France, pour contrer les futures offensives alliées.

Le 16 avril 1917, commence la bataille du Chemin des Dames, appelée également offensive Nivelle. Le général français Nivelle attaque les allemands entre Soissons et Reims. Les allemands apprennent le plan de bataille et se préparent.

La bataille du Chemin des Dames est un échec sanglant pour les Alliés.

La bataille du Chemin des Dames fera 187 000 morts ou blessés côté français et 163 000 morts ou blessés, la majorité le premier jour de l’offensive Nivelle.

Prévue pour durer 48 heures au plus, la bataille du Chemin des Dames durera plus de six mois.

C’est le début des mutineries (révoltes) des troupes françaises découragées. Plusieurs régiments refuseront de combattre et manifesteront pour la paix. Plusieurs mutins seront fusillés.

7 novembre 1917 : Révolution d’Octobre en Russie.

En Russie, Lénine et Trotski organisent une seconde révolution.

Le 7 novembre 1917, la révolution d’Octobre (25 octobre 1917 dans le calendrier russe) éclate en Russie. Les Bolchéviques prennent le pouvoir à Saint-Pétersbourg.

Le 5 décembre 1917, la Russie bolchevique, n’étant plus en mesure de poursuivre la guerre, signe un armistice avec les Empires centraux.

Le 15 décembre 1917, l’armistice prend effet. La France perd son allié russe. L’Allemagne peut concentrer ses forces sur le front ouest.

8 janvier 1918 : Les 14 points du président américain Wilson.

Le 8 janvier 1918, le le président des États-Unis Thomas  Woodrow Wilson prononce un discours, appelé les « quatorze points de Wilson », devant le Congrès des États-Unis pour mettre fin à la Première Guerre mondiale et reconstruire l’Europe.

Il réussira à en faire adopter quelques points lors du traité de paix de Versailles du 28 juin 1919.

3 mars 1918 : Le traité de paix de Brest-Litovsk entre l’Allemagne et la Russie.

Après la Révolution d’Octobre, la Russie signe le traité de Brest-Litovsk avec les Empires centraux et se retire du conflit.

Les Allemands vont en profiter pour se concentrer sur le front Ouest et tenter d’obtenir une victoire rapide avant l’arrivée des soldats américains.

C’est la fin de la Guerre de Position et le retour de la Guerre de Mouvement.

Mars – Novembre 1918 : Deuxième Guerre de Mouvement.

21 mars 1918 – 18 juillet 1918 : Offensive du Printemps.

Les allemands lancent une vaste série d’attaques- appelée offensive du Printemps, bataille du Kaiser ou offensive de Ludendorff –  jusqu’en juillet, parfois victorieuses mais jamais décisives.

Le but de ces attaques allemandes était de percer les lignes alliées et d’obtenir, des français, l’armistice.

21 mars 1918 : l’opération Michael commence en Picardie. Elle durera jusqu’au 5 avril 1918. L’opération allemande a pour but de percer les lignes alliées. Les allemands avancent sur 65 kilomètres mais aucun de leurs objectifs stratégiques n’est atteint. Cet échec stratégique allemand marque le début de la fin de la Première Guerre mondiale.

D’autres offensives allemandes vont se poursuivre jusqu’à la Deuxième bataille de la Marne.

Les principales batailles de l’offensive du Printemps sont les suivantes :

  • Opération Michael : du 21 mars au 5 avril 1918 dans le Nord de la France.
  • Bataille de la Lys : du 9 au 29 avril 1918 à Ypres en Belgique.
  • Bataille de l’Aisne : du 27 mai au 17 juillet 1918 en France, près de Paris.
  • Bataille du Bois Belleau : du 1er au 26 juin 1918 à Belleau, dans le département de l’Aisne.
  • Bataille de Montdidier-Noyon (appelée également Bataille du Matz) : du 5 au 13 juin 1918, dans le département de l’Oise.
  • Bataille du Hamel : le 4 juillet 1918, dans le département de la Somme.
  • Seconde Bataille de la Marne (appelée également Bataille de Reims) : du 27 mai au 6 août 1918, dans le département de la Marne.

18 juillet 1918 – 6 août 1918 : Contre-offensives Alliés.

Au cours de la Deuxième bataille de la Marne, les allemands lancent leur dernière grande offensive, appelée quatrième bataille de Champagne ou Friedensturm, du 15 au 18 juillet 1918.

Les Alliés remportent la victoire, puis lancent des contre-offensives victorieuses du 18 juillet au 6 août 1918.

3 novembre 1918 : Révolution Allemande.

En 1918, l’empire allemand éprouve de grandes difficultés économiques et militaires, suite au blocus par les pays de la Triple Entente et à l’entrée en guerre des États-Unis.

Le 28 janvier 1918, les ouvriers se mettent en grève générale. La grève s’étend rapidement à de nombreuses villes d’Allemagne.

Le 3 novembre 1918, les Mutineries de Kiel commencent. Des marins refusent d’appareiller pour se battre contre la Royal Navy. Les ouvriers s’associent aux marins. C’est l’insurrection et le début de la révolution allemande.

Le 9 novembre 1918, l’empereur allemand Guillaume II abdique. La République allemande – appelée République de Weimar – est proclamée.

11 novembre 1918 : Armistice.

Le 11 novembre 1918, l’Allemagne, la France et ses Alliés signent l’Armistice dans un wagon, dans la forêt de Compiègne, dans le département de l’Oise – en un lieu appelé plus tard la clairière de Rethondes ou clairière de l’Armistice.

L’armistice marque la fin des combats de la Première Guerre mondiale et la victoire des Alliés sur l’Allemagne.

28 juin 1919 : Traité de paix de Versailles.

Le 28 juin 1919 l’Allemagne et les Alliés signent le traité de paix de Versailles.

Le traité de Versailles est très dur pour l’Allemagne qui se sentira humilié. Ce sera une des causes de la Deuxième Guerre mondiale.

L’Allemagne

  • perd 15% de son territoire et son empire colonial. En particulier, la France récupère l’Alsace et la Lorraine qu’elle avait perdu en 1871.
  • voit sa puissance militaire limitée.
  • doit payer des indemnités considérables à la France et à la Belgique.
  • perd la propriété de ses brevets.

Comment mémoriser les dates clés de la Première Guerre mondiale ?

Retenir les dates clés de la Grande Guerre est un moyen efficace de situer les principaux événements de cette période de l’histoire qui vit l’affaiblissement de l’Europe et la consécration des États-Unis comme première puissance mondiale.

Nous avons vu dans l’article comment mémoriser facilement les dates de l’histoire plusieurs techniques de mémorisation efficaces pour retenir les dates sur le long terme.

Nous allons en montrer une application pratique avec les dates clés de la Première Guerre mondiale.

Toutes les événements se situant au XXe siècle, nous n’avons pas à retenir le siècle.

Si vous voulez retenir l’année avec le siècle, vous pouvez utiliser les associations mentales suivantes.

  • 1914 : tabatière.
  • 1915 : antipodal. A la surface de la Terre, deux points antipodaux sont deux points à l’opposé, comme, par exemple, le pôle Nord et le pôle Sud. Nous pouvons prendre comme symbole un ours sur la glace comme association mentale avec le mot antipodal.
  • 1916 : député âgé.
  • 1917 : antipathique.
  • 1918 : adoptif (symbole : un triangle avec un cœur entrelacé).
  • 1919 : député pieux.

Technique de mémorisation.

Nous allons apprendre les dates de la Première Guerre mondiale à l’aide de la table de rappel du grand système que nous avons appris dans l’article comment mémoriser facilement les chiffres ou les nombres.

Pour retenir plus facilement les événements à mémoriser, nous allons classer les dates par année, mois et jour.

Nous classerons les mois de 1 à 12 et les jours de 01 à 31.

Nous allons associer l’année, le mois, le jour, l’évènement à un objet ou un personnage et former une image mentale et créer une histoire.

Le cerveau adore les histoires. Il fonctionne par association. Associer, c’est créer des liens entre des objets, des personnages, des émotions, etc. Plus les liens seront forts et plus il sera facile de se souvenir.

C’est cette histoire que nous venons de créer que nous allons apprendre. Nous allons retenir ainsi facilement et à long terme la date et l’événement.

Comme il n’y a pas d’ambiguïté dans les dates à retenir, nous n’utiliserons que la table de rappel du grand système pour associer l’année, le mois et le jour à des images.

Vous trouverez ci-dessous quelques exemples pour retenir les dates clés de la Première Guerre mondiale.

Procédez de même pour toutes dates de la Grande Guerre que vous voulez mémoriser.

Avec l’habitude, cela deviendra simple, facile et amusant pour vous de trouver des histoires et de les apprendre.

1914

La table de rappel du grand système associe le nombre 14 à un taureau.Nous allons donc associer l’année 1914 à un taureau.

28 juin 1914 : Assassinat de l’archiduc d’Autriche-Hongrie à Sarajevo.

Le mois de juin est le sixième mois de l’année. Le mot chat est le code associé au chiffre 6.

Nous allons associer le jour – 28 – à une nef.

Pour l’évènement, nous associerons l’Assassinat de l’archiduc d’Autriche-Hongrie à un autrichien et une autrichienne en costume traditionnel d’Autriche qui se font tirer dessus à coup de pistolet.

Il nous reste à créer une petite histoire en prenant les images dans l’ordre, c’est à dire :

28 juin 1914 : taureau, chat, nef, autrichien.

Par exemple, nous apercevons un taureau et un chat qui sortent de la nef de l’église en courant après avoir entendu des coups de feu et qui voient un autrichien et une autrichienne se faire tirer dessus à coup de pistolet.

Imaginez l’histoire qui vous passe par la tête. Plus elle vous marquera et plus elle sera facile à se souvenir.

Procéder de même pour les autres dates clés de la Première Guerre mondiale.

28 juillet : Début de la Première Guerre mondiale.

Le mois de juillet est le septième mois de l’année. Le mot quille est le code associé au chiffre 7.

Nous allons associer le jour – 28 – à une nef.

Pour l’évènement, nous associerons le début de la Première Guerre mondiale à un bébé en train de se battre.

Il nous reste à créer une petite histoire en prenant les images dans l’ordre, c’est à dire :

28 juillet 1914 : taureau, quille , nef, bébé.

Par exemple, nous apercevons un taureau en train de jouer aux quilles dans la nef de l’église avec un bébé et de se disputer.

03 août 1914 : L’Allemagne déclare la guerre à la France.

Le mois d’août est le huitième mois de l’année. Le mot feu est le code associé au chiffre 8.

Nous allons associer le jour – 03 – à un sumo.

Pour l’évènement, nous associerons la déclaration de la Guerre à la France par l’Allemagne à un sumo avec un casque à pointe allemand et un drapeau de la France.

Il nous reste à créer une petite histoire en prenant les images dans l’ordre, c’est à dire :

03 août 1914 : taureau, feu, sumo allemand, drapeau français.

Par exemple, nous apercevons un taureau qui traverse le feu qu’a allumé un sumo allemand en brulant un drapeau de la France.

1916

La table de rappel du grand système associe le nombre 16 à un donjon.Nous allons donc associer l’année 1916 à un donjon.

21 février 1916 : début de la Bataille de Verdun.

Le mois de février est le deuxième mois de l’année. Le mot noix est le code associé au chiffre 2.

Nous allons associer le jour – 21 – à une natte.

Pour l’évènement, nous associerons la Bataille de Verdun à une tranchée; la Bataille de Verdun ayant été une Guerre de Tranchées.

Il nous reste à créer une petite histoire en prenant les images dans l’ordre, c’est à dire :

21 février 1916 : donjon, noix, natte, tranchée.

Par exemple, depuis le haut d’un donjon, nous apercevons des noix descendre le long d’une natte dans une tranchée.

1917

La table de rappel du grand système associe le nombre 17 à un ticket.Nous allons donc associer l’année 1917 à un ticket.

06 avril 1917 : Les États-Unis déclarent la guerre à l’Allemagne.

Le mois d’avril est le quatrième mois de l’année. Le mot roi est le code associé au chiffre 4.

Nous allons associer le jour – 06 – à un singe.

Pour l’évènement, nous associerons la déclaration de la Guerre à l’Allemagne par les États-Unis à un pygargue à tête blanche en train d’attaquer un aigle à bec et serres rouges allemand.

Le Pygargue est un rapace à tête blanche. C’est l’oiseau national des États-Unis. Nous le choisirons comme symbole des États-Unis.

L’aigle à bec et serres rouges figure dans les armoiries du Reich allemand pendant la Première Guerre mondiale. Nous le choisirons comme symbole de l’Allemagne.

Il nous reste à créer une petite histoire en prenant les images dans l’ordre, c’est à dire :

06 avril 1917 : ticket, roi, singe, aigles.

Par exemple, nous voyons, pour remporter le ticket que tient le roi des singes, un pygargue à tête blanche et un aigle à bec et serres rouges se battre.

1918

La table de rappel du grand système associe le nombre 18 à un dauphin.Nous allons donc associer l’année 1918 à un dauphin.

11 novembre 1918 : Armistice.

Le mois de novembre est le onzième mois de l’année. Le mot tête est le code associé au chiffre 11.

Nous allons associer le jour – 11 – à une tête. Vous pouvez également associer le nombre 11 à un autre mot code comme le dindon ou une tente pour lever toute ambiguïté.

Pour l’évènement, nous associerons l’Armistice au dépôt des armes; l’armistice marque la fin des combats.

Il nous reste à créer une petite histoire en prenant les images dans l’ordre, c’est à dire :

11 novembre 1918 : dauphin, tête, dindon, dépôt des armes.

Par exemple, nous apercevons un dauphin avec une tête de dindon qui dépose des armes.

1919

La table de rappel du grand système associe le nombre 19 à une taupe.Nous allons donc associer l’année 1919 à une taupe.

28 juin 1919 : Traité de paix de Versailles.

Le mois de juin est le sixième mois de l’année. Le mot chat est le code associé au chiffre 6.

Nous allons associer le jour – 28 – à une nef.

Pour l’évènement, nous associerons le traité de Versailles au Château de Versailles.

Il nous reste à créer une petite histoire en prenant les images dans l’ordre, c’est à dire :

28 juin 1919 : taupe, chat, nef, Château de Versailles.

Par exemple, nous apercevons une taupe et un chat qui partent de la nef d’une église, qui descendent dans une galerie creusée par la taupe et ressortent dans la galerie des Glaces du Château de Versailles.

Pourquoi les soldats français étaient surnommés les Poilus ?

« J’admire les poilus de la Grande Guerre, et je leur en veux un petit peu. Car ils m’eussent, si c’était possible, réconcilié avec les hommes, en me donnant, de l’humanité, une idée meilleure… donc fausse. »

Citation de Georges COURTELINE

Le Poilu est le surnom du soldat français qui combat dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale.

Le Poilu est synonyme de soldat brave.

Le Poilu est à l’époque quelqu’un de courageux, de brave, de viril.

Les poils sont associés à l’idée de virilité.

Le mot « Poilu » désigne le soldat combattant de la Guerre de 14-18 qui défend le sol de la France.

Par opposition,l’embusqué de 14-18 est un soldat affecté à l’arrière ou qui ne participe pas directement à la bataille.

Bonus 1 : mémoriser les pays de la Triple Entente.

La Triple Entente est le nom de l’alliance entre la France, la Russie et le Royaume-Uni.

La principale nation du Royaume-Uni est l’Angleterre.

Pour mémoriser les pays de la Triple Entente, nous allons nous servir des premières lettres des pays :

  • F : France.
  • R : Russie.
  • AN : ANgleterre.

Nous constatons que FRAN correspond aux premières lettres de la France.

Pour retenir la liste des pays de la Triple Entente, nous allons créer une association entre la Triple Alliance et la France.

Pour symboliser la Triple Entente nous allons prendre comme image mentale une oreille : le mot entente a une sonorité proche du mot entendre; entendre nous fait penser à une oreille.

Pour symboliser la France, nous allons imager un pendentif représentant la carte du pays.

Pour mémoriser la liste des pays de la Triple Entente, il suffit d’imaginer une grande oreille avec un pendentif carte de la France.

Bonus 2 : mémoriser les pays de la Triple Alliance.

La Triplice, appelée également Triple Alliance est le nom de l’alliance entre l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie et l’Italie.

Pour mémoriser les pays de la Triple Alliance, nous allons utiliser la même technique de mémorisation que pour la Triple Entente.

Nous allons utiliser les premières lettres des pays :

  • ALL : Allemagne.
  • I : Italie.
  • A : Autriche-Hongrie.

Nous constatons que ALLIA correspond aux premières lettres du mot alliance.

Pour retenir la liste des pays de la Triple Alliance, nous allons créer une association entre la Triple Alliance et le mot alliance.

Pour symboliser la Triple Alliance nous allons prendre comme image mentale une bague de mariage.

Cette seule image mentale suffit pour retenir les pays de la Triple Alliance, puisque une bague de mariage est une alliance et que le début du mot alliance correspond aux premières lettres des pays de la Triple Alliance.

A découvrir aussi.

Cet article vous a plu ?

Allez encore plus loin en téléchargeant gratuitement mon livre numérique
Objectif : Apprendre facilement’.

Cliquez ici !

Comment apprendre par cœur la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789.

Comment apprendre par cœur facilement la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789

Comment apprendre par cœur facilement la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 ?

Bienvenue sur Apprendre5minutes.  Vous voudrez certainement recevoir nos Livres numériques GRATUITS pour vous aider à Apprendre et Retenir facilement. Cliquez ici pour recevoir vos livres gratuitement ! 😃

Vous voulez apprendre par cœur et retenir facilement les 17 articles de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 ?

Vous cherchez une méthode infaillible, rapide et amusante pour apprendre par cœur et mémoriser une liste d’articles de droits, de règlements, etc. ?

Vous ne savez pas comment vous y prendre pour retenir efficacement la Déclaration de 1789 ?

Pas de panique ! Lisez cet article d’ Apprendre 5 minutes pour apprendre par cœur la Déclaration des Droits de l’homme et du Citoyen de 1789.

En appliquant cette méthode de mémorisation simple, facile et amusante vous saurez comment retenir des séries d’articles de droits, de règlements ou de citations.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Comment apprendre par cœur la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789.
Comment apprendre par cœur la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789.

Sommaire

  • Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789.
  • Technique de mémorisation.
  • Cas pratique : mémorisation des 17 articles de la Déclaration de 1789.
  • Retenir définitivement.
  • A découvrir aussi.

Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789.
Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789.

Les Représentants du Peuple Français, constitués en Assemblée Nationale, considérant que l’ignorance, l’oubli ou le mépris des droits de l’Homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des Gouvernements, ont résolu d’exposer, dans une Déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de l’Homme, afin que cette Déclaration, constamment présente à tous les Membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs ; afin que les actes du pouvoir législatif, et ceux du pouvoir exécutif, pouvant être à chaque instant comparés avec le but de toute institution politique, en soient plus respectés ; afin que les réclamations des citoyens, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution et au bonheur de tous.

En conséquence, l’Assemblée Nationale reconnaît et déclare, en présence et sous les auspices de l’Être suprême, les droits suivants de l’Homme et du Citoyen.

Art. 1er. Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune.

Art. 2. Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l’oppression.

Art. 3. Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément.

Art. 4. La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l’exercice des droits naturels de chaque homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi.

Art. 5.  La Loi n’a le droit de défendre que les actions nuisibles à la Société. Tout ce qui n’est pas défendu par la Loi ne peut être empêché, et nul ne peut être contraint à faire ce qu’elle n’ordonne pas.

Art. 6. La Loi est l’expression de la volonté générale. Tous les Citoyens ont droit de concourir personnellement, ou par leurs Représentants, à sa formation. Elle doit être la même pour tous, soit qu’elle protège, soit qu’elle punisse. Tous les Citoyens étant égaux à ses yeux sont également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité, et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents.

Art. 7. Nul homme ne peut être accusé, arrêté ni détenu que dans les cas déterminés par la Loi, et selon les formes qu’elle a prescrites. Ceux qui sollicitent, expédient, exécutent ou font exécuter des ordres arbitraires, doivent être punis ; mais tout citoyen appelé ou saisi en vertu de la Loi doit obéir à l’instant : il se rend coupable par la résistance.

Art. 8. La Loi ne doit établir que des peines strictement et évidemment nécessaires, et nul ne peut être puni qu’en vertu d’une Loi établie et promulguée antérieurement au délit, et légalement appliquée.

Art. 9. Tout homme étant présumé innocent jusqu’à ce qu’il ait été déclaré coupable, s’il est jugé indispensable de l’arrêter, toute rigueur qui ne serait pas nécessaire pour s’assurer de sa personne doit être sévèrement réprimée par la loi.

Art. 10. Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi.

Art. 11. La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi.

Art. 12. La garantie des droits de l’Homme et du Citoyen nécessite une force publique : cette force est donc instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée.

Art. 13. Pour l’entretien de la force publique, et pour les dépenses d’administration, une contribution commune est indispensable : elle doit être également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés.

Art. 14. Tous les Citoyens ont le droit de constater, par eux-mêmes ou par leurs représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d’en suivre l’emploi, et d’en déterminer la quotité, l’assiette, le recouvrement et la durée.

Art. 15. La Société a le droit de demander compte à tout Agent public de son administration.

Art. 16. Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution.

Art. 17. La propriété étant un droit inviolable et sacré, nul ne peut en être privé, si ce n’est lorsque la nécessité publique, légalement constatée, l’exige évidemment, et sous la condition d’une juste et préalable indemnité.

Technique de mémorisation.

Pour mémoriser les 17 articles de la Déclaration de 1789, nous allons appliquer une méthode simple à mettre en œuvre.

Nous avons 2 types d’information à retenir pour chaque article :

  • Le numéro de l’article.
  • Le texte de l’article.

Nous avons vu, dans l’article Comment mémoriser facilement les chiffres ou les nombres, que pour mémoriser facilement des nombres, nous devions les rendre concrets. Notre cerveau retient plus facilement les informations concrètes que les informations abstraites.

Nous utiliserons la table de rappel du grand système pour associer le numéro de l’article à un personnage ou un objet facile à retenir.

  • 1 : toit.
  • 2 : noix.
  • 3 : mât.
  • 4 : roi.
  • 5 : lion.
  • 6 : chat.
  • 7 : cou.
  • 8 : feu.
  • 9 : pied.
  • 10 : tasse.
  • 11 : tête.
  • 12 : tonneau.
  • 13 : diamant.
  • 14 : taureau.
  • 15 : étoile.
  • 16 : donjon.
  • 17 : ticket.

Nous avons vu, dans l’article Mémoriser un texte court ou une citation facilement, plusieurs techniques de mémorisation pour apprendre par cœur des textes courts.

Utilisez celle qui s’adapte le mieux à votre type de mémoire. Vous pouvez également en combiner plusieurs pour renforcer la mémorisation.

Dans ce article, nous appliquerons, comme exemple, la méthode écrite pour mémoriser un texte.

  • Écrire et lire en même temps le texte.
  • Observer  la structure du texte.
  • Comprendre le texte.
  • Associer les mots-clés à des images mentales.
  • Créer des histoires mentales faciles à mémoriser.

Chaque histoire mentale constitue un repère mémoriel pour vous rappeler le texte de l’article.

Vous pouvez maintenant apprendre par cœur chaque article de la Déclaration de 1789 en vous appuyant sur vos repères mémoriels.

Avant de commencer à apprendre le texte des 17 articles, vous devez savoir quel est le moment de la journée où vous êtes le plus en forme et le plus favorable à la concentration.

Détendez-vous, oxygénez votre cerveau en respirant ou en faisant quelques pas.

Commencez par apprendre la première phrase du premier article à voix haute, sans intonation particulière.

Ne cherchez pas à retenir l’article du premier coup. Lisez la première phrase, récitez la. Lorsque vous l’avez retenue, lisez la deuxième et ainsi de suite.

Faites des pauses de quelques minutes entre chaque article pour vous détendre et vous oxygéner.

Apprenez de la même manière l’article 2.

Révisez ensuite l’article 1er et l’article 2.

Faites une pause.

Apprenez ensuite l’article 3.

Faites une pause.

Révisez les 3 premiers articles avant de passer à l’article 4.

Appliquez la même méthode pour  les articles suivants, puis révisez l’ensemble des articles de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789.

Prenez le temps. Évaluez le temps dont vous disposez. Répartissez le nombre d’articles à apprendre en fonction du temps dont vous disposez.

L’important pour réussir à apprendre, c’est la régularité. En divisant vos efforts, vous éviterez de vous fatiguer, vous réduirez le stress et resterez motivé.

Réussir à mémoriser les premiers articles renforcera votre motivation, votre confiance en vous et votre envie d’apprendre.

Créer des images pour les idées-clés et des histoires mentales est un moyen amusant et efficace pour retenir.

Cas pratique : mémorisation des 17 articles de la Déclaration de 1789.

Pour mémoriser les 17 articles de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789, nous allons faire appel à notre mémoire visuelle. Nous allons associer les mots-clés à des images mentales et imaginer des histoires faciles à retenir.

Le personnage ou l’objet associé au numéro de l’article constituera notre accroche mémorielle.

L’accroche mémorielle nous servira à associer l’histoire mentale à l’article.

Art. 1er. Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune.

Art. 1er : la table de rappel du grand système associe le nombre 1 au mot toit.

« Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. »

Comme nous l’avions appris dans l’article Mémoriser un texte court ou une citation facilement , nous allons chercher les mots-clés, les idées clés et les associer à des images qui nous marquent pour retenir plus facilement la phrase.

Mémoriser la phrase « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. »

Nous allons imaginer, par exemple, l’histoire mentale suivante :

« Sur le toit, deux bébés viennent de naitre. Une sage-femme leur enlève les chaines des poignets et dépose les bébés sur une balance de la justice. »

Le toit est notre accroche mémorielle. L’accroche mémorielle permet de relier le numéro à la phrase à retenir.

Les bébés symbolisent le groupe de mots « Les hommes naissent« .

L’enlèvement des chaines symbolise le groupe de mots « demeurent libres« .

La balance de la justice symbolise le groupe de mots « égaux en droits« .

Mémoriser la phrase « Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune. »

Nous allons imaginer, par exemple, l’histoire mentale suivante :

« Deux hommes jouent au golf dans la cour de l’école. »

Le golf symbole « les distinctions sociales ».

L’école symbolise « l’utilité commune« .

Mémoriser l’article 1er de la déclaration de 1789.

« Art. 1er. Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune. »

Pour mémoriser l’article 1er de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789, nous allons construire une histoire à partir des deux phrases mnémotechniques précédentes.

Nous pouvons visualiser mentalement l’histoire suivante :

« Sur le toit, deux bébés viennent de naitre. Une sage-femme leur enlève les chaines des poignets et dépose les bébés sur une balance de la justice. Ils aperçoivent deux hommes en train de jouer au golf dans la cour de l’école. »

Nous utiliserons la même méthode pour mémoriser les autres articles de la déclaration de 1789.

Art. 2. Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l’oppression.

Pour mémoriser l’article 2 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789, nous allons utiliser les associations mentales suivantes :

  • Article 2 : noix.
  • But : cible.
  • Association politique : palais Bourbon (bâtiment qui abrite Assemblée nationale française).
  • Conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’Homme : congélateur.
  • Liberté : statue de la Liberté.
  • Propriété : copyright (symbole copyright).
  • Sûreté : coffre-fort.
  • Résistance à l’oppression : croix de Lorraine (symbole de la Résistance intérieure française pendant la Deuxième Guerre Mondiale).

Nous pouvons mémoriser l’histoire mentale suivante :

« Une noix atteint une cible accrochée sur le palais Bourbon. La cible se décroche et tombe sur un congélateur. La porte du congélateur s’ouvre. La statue de la Liberté sort du congélateur, coiffée du symbole copyright. Elle porte un coffre-fort quelle dépose au pied de la croix de Lorraine. »

« Art. 3. Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément. »

Pour mémoriser l’article 3 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789, nous allons utiliser les associations mentales suivantes :

  • Article 3 : mât.
  • Principe : molécule (principe actif ou substance active en pharmacologie).
  • Souveraineté : couronne.
  • Nation : foule (une nation est une population vivant sur un même territoire et sous les mêmes lois).
  • Individu : homme.
  • Autorité : écharpe d’autorité.

Nous pouvons mémoriser l’histoire mentale suivante :

« En haut d’un mât flotte un drapeau représentant une molécule et une couronne. Au pied du mât, se rassemble une foule. Un homme portant une écharpe tricolore harangue la foule. »

Procédez ainsi pour les 17 articles de la de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789.

Retenir définitivement.

Une fois que vous connaissez le texte des 17 articles de la Déclaration de 1789, répétez-le jusqu’à vous sentir plus à l’aise.

Dites ensuite le texte de plus en plus vite en veillant à bien articuler jusqu’à ce que vous arriviez à le répéter sans avoir à réfléchir.

Vous pouvez également enregistrer le texte, l’écouter attentivement pour bien vous concentrer dessus et mémoriser, puis l’écouter en boucle, même en faisant autre chose.

Révisez les articles de la Déclaration de 1789 avec la méthode des répétitions espacées pour mémoriser définitivement.

La méthode des répétitions espacées – appelée également SRS  ou « spaced repetition system » – est une technique de mémorisation basée sur des révisions à intervalles réguliers, espacés de plus en plus dans le temps.

Plus l’information à apprendre est présente dans notre mémoire, plus les révisions peuvent être espacées dans le temps.

La méthode des répétitions espacées consiste à réviser une information juste avant le moment où vous allez commencer à l’oublier.

Ensuite, plus vous réviserez l’information, plus l’intervalle entre les séances de répétitions sera espacé.

Au début, vous devrez réviser souvent et de façon rapprochée, puis de façon de plus en plus espacée.

Selon Hermann EBBINGAUS, seuls 7 rappels espacés suffiraient pour ne plus oublier totalement.

En s’appuyant sur la courbe de l’oubli d’EBBINGAUS, vous pouvez, par exemple, utiliser la table des rappels espacés suivants :

  • 10 minutes après.
  • Avant la fin de la journée.
  • 1 jour après.
  • 3 jours après.
  • 1 semaine après.
  • 1 mois après.
  • 6 mois après.

Procédez ensuite à un rappel tous les 6 mois.

Essayez la table des rappel espacés. Adaptez la en fonction de votre capacité à retenir.

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il faut réviser souvent au début, puis de façon de plus en plus espacée, juste avant d’oublier.

A découvrir aussi.

 

Cet article vous a plu ?

Allez encore plus loin en téléchargeant gratuitement mon livre numérique
Objectif : Apprendre facilement’.

Cliquez ici !

 

Liste des jeux olympiques d'hiver.

Liste des JO d’hiver – mémoriser la liste complète des jeux olympiques vite et facilement.

Liste des JO d’hiver : 1924 Chamonix, 1928 Saint Moritz, …, 1968 Grenoble, … 1992 Albertville, …, 2018 Pyeongchang, 2022 Pékin (Beijing), 2026 Milan et Cortina d’Ampezzo (en Italie).

Bienvenue sur Apprendre5minutes.  Vous voudrez certainement recevoir nos Livres numériques GRATUITS pour vous aider à Apprendre et Retenir facilement. Cliquez ici pour recevoir vos livres gratuitement ! 😃

Consultez la liste complète des jeux olympiques d’hiver en lisant cet article d’ Apprendre 5 minutes.

Vous voulez également mémoriser la liste des jeux olympiques d’hiver, les villes hôtes des JO et les numéros des jeux d’hiver ?

Vous voulez apprendre à retenir à quel ville hôte correspond un numéro de JO d’hiver ? Vous cherchez des moyens mnémotechniques ?

Lisez cet article d’ Apprendre 5 minutes pour apprendre comment retenir vite et facilement la liste complète des jeux olympiques d’hiver.

Nous vous expliquerons les techniques de mémorisation les plus efficaces pour retenir à long terme la liste des JO d’hiver.

Vous saurez comment trouver une ville hôte des JO d’hiver à partir du numéro de jeu d’hiver et inversement, trouver le numéro de jeux d’hiver à partir de son nom.

Vous trouverez dans cet article des exemples de mémorisation.

Sommaire

  • La liste des jeux olympiques d’hiver et numéros de JO.
  • Comment mémoriser le numéro de JO d’hiver, l’année et la ville hôte.
  • Mémoriser les jeux olympiques d’hiver en France.
  • A découvrir aussi.

Lire la suite

Apprendre les dates clés de l'histoire des JO.

Histoire des JO – mémoriser les grandes dates des jeux olympiques

Histoire des JO – mémoriser les grandes dates des jeux olympiques.

Histoire des JO : -776, premiers jeux olympiques à Olympie… 2018, jeux olympiques d’hiver à Pyeongchang. Prochains jeux olympiques : Paris (France), du 26 juillet 2024 au 11 août 2024.

Bienvenue sur Apprendre5minutes.  Vous voudrez certainement recevoir nos Livres numériques GRATUITS pour vous aider à Apprendre et Retenir facilement. Cliquez ici pour recevoir vos livres gratuitement ! 😃

Vous voulez apprendre et retenir vite et facilement les dates de l’histoire des jeux olympiques antiques et modernes ?

Vous cherchez des techniques de mémorisation efficaces pour vous souvenir des dates des JO ?

Lisez cet article d’ Apprendre 5 minutes pour apprendre comment mémoriser les grandes dates de l’histoire des jeux olympiques et retenir l’essentiel.

5 minutes par jour, pendant quelques jours, vous suffirons pour vous souvenir des dates clés des JO.

Nous avons sélectionné des méthodes particulièrement efficaces pour vous aider à retenir par cœur les dates des principaux événements des jeux olympiques.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Apprendre des dates clés de l'histoire des JO.
Apprendre les dates clés de l’histoire des JO.

Sommaire

  • Bref résumé de l’histoire des jeux olympiques.
  • Les grandes dates de l’histoire des jeux olympiques.
  • Comment mémoriser les dates de l’histoire des jeux olympiques.
  • A découvrir aussi.

 Bref résumé de l’histoire des jeux olympiques.

L’origine des JO remonte à la Grèce antique. Les premiers Jeux olympiques antiques furent célébrés en 776 av. J.-C.

Les Jeux olympiques antiques furent célébrés pendant plus de 1000 ans. En 393 après J.-C., l’empereur Théodose Ier abolit les Jeux olympiques antiques par décret, sous la pression religieuse, en interdisant la pratique des cultes païens.

Afin de rendre le sport plus populaire, le français Pierre de Coubertin réintroduit les jeux olympiques à la fin du XIXe siècle.

En 1896, les premiers jeux olympiques modernes ont lieu à Athènes en Grèce.

Les Jeux Olympiques modernes sont organisés tous les quatre ans. Ils ne seront annulés que pendant les deux guerres mondiales.

A l’origine, les jeux olympiques modernes ont lieu uniquement l’été.

En 1924, les premiers jeux olympiques d’hiver ont lieu à Chamonix, en France.

Les XXIII èmes jeux olympiques d’hiver ont lieu à Pyeongchang en Corée du Sud du 9 au 25 février 2018.

Les XXXIIe jeux olympiques d’été ont eu lieu à Tokyo au Japon du 23 juillet 2021 au 8 août 2021.

Les grandes dates de l’histoire des jeux olympiques.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Les Grandes dates des Jeux olympiques (884 av. J.-C - 2018).
Les grandes dates des Jeux olympiques (884 av. J.-C – 2018).

-884 : Iphitos, roi d’Élide en Grèce, instaure les jeux olympiques.

En 884 av. J.-C, Iphitos, roi d’Élide, en Grèce, afin d’apaiser les guerres et les maladies en Grèce consulte l’oracle de Delphes et instaure les jeux olympiques.

L’oracle de Delphes lui déclare que la colère des dieux ne pourra être calmée que si des Jeux olympiques sont organisés.

Iphitos obtient le soutien de Lycurgue, son puissant voisin de Sparte.

Il instaure immédiatement une trêve sacrée – la trêve olympique – suivie de jeux olympiques en l’honneur du dieu Zeus qui se dérouleront tous les 4 ans.

La période de 4 ans entre 2 jeux olympiques s’appelle une olympiade.

« Iphitos, descendant d’Oxylos, et contemporain de Lycurgue, qui donna des lois à Lacédémone, fit célébrer des jeux à Olympie, renouvela les fêtes olympiques, et la trêve dont l’usage avait cessé depuis un temps dont je déterminerai la durée, lorsqu’ayant à parler d’Olympie, j’expliquerai la cause de l’interruption des jeux. [6] Iphitos voyant donc que la Grèce était désolée par des divisions intestines et par une maladie contagieuse, crut devoir aller demander à l’oracle de Delphes un remède à tous ces maux; et la Pythie lui ordonna, dit-on, de rétablir les jeux Olympiques de concert avec les Éléens. Iphitos engagea aussi les Éléens à offrir des sacrifices à Héraclès, qu’ils regardaient auparavant comme leur ennemi. Suivant l’inscription qu’on voit à Olympie, Iphitos était fils d’Haemon ; la plupart des Grecs disent qu’il était fils de Praxonide ; mais suivant les anciens documents écrits des Éléens, son père portait le même nom que lui. »

Citation de PAUSANIAS – « Description de la Grèce » – Livre V ELIDE, chapitre IV.

-776 : Premiers jeux olympiques antiques, remportés par Corèbe d’Élis.

En -776, les premiers Jeux Olympiques se déroulent à Olympie, dans le royaume d’Élide.

Les Jeux Olympiques ne comportent qu’une épreuve, une course à pied, appelée le stadion, d’une longueur d’un stade – un stade a une longueur de 600 pieds d’Héraclès (soit 192,27 mètres). A partir de -724, d’autres épreuves viendront s’ajouter aux jeux olympiques.

En -776, Corèbe d’Élis est le premier champion olympique antique. Il remporte la course à pied (le stadion).

-580 : Les jeux olympiques se professionnalisent.

En -580, à Athènes, le législateur Solon promulgue une loi pour que chaque Athénien vainqueur des jeux olympiques reçoive 500 drachmes.

Solon promulgue cette loi afin de motiver les sportifs athéniens. Il officialise le professionnalisme déjà largement répandu dans toute la Grèce.

-516 : Milon de Crotone remporte son 6ème titre de champion olympique de lutte.

Le lutteur Milon de Crotone est le le plus prestigieux des champions olympiques antiques, avec 6 titres de champion olympique de lutte, le dernier en -516.

En -540, il remporte son premier titre de champion olympique de lutte en junior.

En -532, il emporte son premier titre de champion olympique de lutte en senior et le conservera pendant les 4 jeux olympiques suivants.

Il gagnera également 7 titres aux Jeux Pythiques, 9 titres aux Jeux Néméens et 10 titres aux Jeux Isthmiques.

Milon de Crotone est le le sportif le plus couronné de l’Antiquité.

-468 : Les jeux olympiques durent 5 jours.

A l’origine les jeux olympiques duraient un jour mais ne comportaient qu’une seule épreuve sportive.

Progressivement, de nouvelles compétitions sportives se sont rajoutées au fil des jeux olympiques.

En -684, les jeux olympiques antiques sont organisés sur 3 jours.

A partir de -468, la durée des jeux olympiques antiques est portée à 5 jours.

-146 : Première participation des romains aux jeux olympiques.

La conquête romaine de la Grèce ne marque pas le déclin des JO.

En -146, les romains participent pour la première fois aux jeux olympiques.

-80 : Sylla tente de transférer les jeux olympiques à Rome.

En 80 avant JC, le consul romain Sylla tente de déplacer les jeux olympiques d’Olympie à Rome.

Il attire de nombreux athlètes professionnel grecs, séduits par le montant des primes d’engagement et de victoire, afin de proposer le meilleur spectacle sportif.

Mais cette tentative ne connait pas de suite et les JO se poursuivront à Olympie.

393 : Théodose Ier interdit des jeux olympiques antiques.

L’empereur Théodose Ier, convertit au christianisme et influencé notamment par Saint Ambroise, évêque de Milan, décide d’interdire les JO en raison de leur caractère païen.

En 393 après J.-C, Théodose Ier interdit par décret la pratique des cultes et des jeux païens et par là l’organisation des jeux olympiques.

23 juin 1894 : Rétablissement des jeux olympiques.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Pierre de Coubertin (1863-1937), Rénovateur des Jeux Olympiques.
Pierre de Coubertin (1863-1937), Rénovateur des Jeux Olympiques.

(Création numérique : TinaRebou.com)

Pierre de Coubertin, persuadé de l’importance de l’éducation physique dans le façonnement des esprits, souhaite faire revivre les Jeux olympiques.

Le 25 novembre 1892, lors du cinquième anniversaire de l’Union des sociétés françaises de sports athlétiques (USFSA) – la fédération omnisports française d’athlétisme – à Paris, Pierre de Coubertin appelle à la rénovation des jeux olympiques.

Le Congrès olympique de 1894 est le premier congrès olympique. Organisé par l’Union des sociétés françaises de sports athlétiques (USFSA), il se tient Paris dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne, du 16 au

Le , à Paris, dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne, à la fin du premier congrès olympique, le baron Pierre de Coubertin prononce le discours fondateur de la rénovation des jeux olympiques et fonde le Comité international olympique (CIO).

Le Comité international olympique aura pour mission de réinstaurer les Jeux olympiques antiques et d’organiser cet événement sportif tous les quatre ans.

Le Comité international olympique sélectionne la ville d’Athènes pour accueillir les Jeux olympiques d’été de 1896, appelés également les Jeux de la première olympiade. Ce seront les premiers Jeux olympiques de l’ère moderne.

Le comité international sélectionne également Paris pour accueillir les Jeux olympiques d’été de 1900.

6 avril 1896 : Premiers jeux olympiques modernes à Athènes.

Les Jeux olympiques de 1896, appelés également Jeux de la première olympiade
se déroulent en Grèce, à Athènes, du 6 au 15 avril 1896.

Le Comité international olympique (CIO) organise les JO en Grèce, en référence au pays d’origine des jeux olympiques.

14 mai 1900 : Les jeux olympiques à Paris.

Les Jeux olympiques de 1900, appelés également Jeux de la deuxième olympiade
se déroulent en France, à Paris, du 14 mai au 28 octobre 1900.

Les femmes participent pour la première fois aux jeux olympiques modernes.

La première femme championne olympique est la joueuse de tennis britannique Charlotte Cooper.

01 juillet 1904 : Les jeux olympiques de Saint-Louis.

Les Jeux olympiques d’été de 1904, appelés également les III ème Olympiade, se déroulent aux États-Unis, à Saint-Louis, dans l’État du Missouri, du 01 juillet au 23 novembre 1904.

Les médailles d’or, d’argent et de bronze sont remis pour la première fois aux premier, deuxième et troisième de chaque épreuve, lors des JO d’été de Saint-Louis.

Le gymnaste unijambiste américain Georges Eyser est le premier athlète handicapé participant aux jeux olympiques.

Georges Eyser remporte 6 médailles dont trois en or et deux en argent.

1916 : Les jeux olympiques de Berlin sont annulés.

Les Jeux de la VII ème Olympiade, prévus en 1916 à Berlin, en Allemagne sont annulés à cause de la Première Guerre mondiale.

14 août 1920 : Le drapeau olympique et le serment olympique apparaissent pour la première fois aux Jeux olympiques d’Anvers.

Le 14 août 1920 aux JO d’Anvers, le drapeau olympique flotte pour la première fois lors de Jeux olympiques au stade olympique d’Anvers.

Il fut hissé officiellement lors de la cérémonie d’ouverture à Anvers des Jeux de la VII ème olympiade de l’ère moderne; cérémonie présidée par le roi Albert 1er de Belgique.

Un autre symbole des jeux olympiques, le serment olympique, écrit par Pierre de Coubertin, est prêté pour la première fois par l’escrimeur belge Victor Boin à l’occasion de la cérémonie d’ouverture.

« Nous jurons que nous nous présentons aux Jeux Olympiques en concurrents loyaux, respectueux des règlements qui les régissent et désireux d’y participer dans un esprit chevaleresque, pour l’honneur de nos pays et pour la gloire du sport. »

Avec le développement des sports professionnels, le serment olympique sera modifié par la suite.

25 janvier 1924 : Premiers jeux olympiques d’hiver à Chamonix.

Dans les années 1920, les sports de neige et de glace sont de plus en plus populaires. Le CIO décide d’organiser, une Semaine Internationale des Sports d’Hiver.

Les Jeux olympiques d’hiver de 1924, appelés également 1er Jeux olympiques d’hiver
se déroulent en France, à Chamonix, du 25 janvier au 05 février 1924.

4 mai 1924 : La devise olympique apparait pour la première fois aux jeux olympiques d’été de Paris.

La devise olympique de Pierre de Coubertin empruntée à son ami, l’abbé Henri Louis Rémy Didon, apparaît pour la première fois aux jeux olympiques d’été de 1924, à Paris – la VIII ème Olympiade de l’ère moderne.

« Citius, Altius, Fortius. »

ou en français :

« Plus vite, plus haut, plus fort ».

28 juillet 1928 : La flamme olympique apparait pour la première fois aux jeux olympiques d’été d’Amsterdam.

Les Jeux olympiques d’été de 1928 se déroulent aux Pays-Bas, à Amsterdam, du 17 mai au 12 août 1928.

Le 28 juillet 1928, la flamme olympique est allumée pour la première fois pendant les JO d’été d’Amsterdam, lors de la IX ème Olympiade de l’ère moderne.

La flamme olympique est allumée dans une vasque située au sommet d’une tour au sein de l’Olympic Stadium d’Amsterdam.

01 août 1936 : Hitler préside la cérémonie d’ouverture des JO de Berlin.

Les Jeux olympiques d’été de 1936 se déroulent en Allemagne, à Berlin, du 01 au 16 août 1936.

Le chancelier Adolph Hitler préside la cérémonie d’ouverture de la XI ème Olympiade.

Adolf Hitler veut faire la propagande du nazisme au cours de ces jeux olympiques et démontrer  la supériorité de la race aryenne mais les JO seront marqués par les 4 médailles d’or de l’athlète américain Jesse Owens.

Les JO de Berlin sont les premiers à introduire le relais de la flamme olympique. La torche enflammée sera relayée d’Olympie, en Grèce jusqu’à Berlin.

Les jeux olympiques de 1936 seront les premiers à être filmés pour la télévision.

1940 et 1944 : Les jeux olympiques d’été de Tokyo et de Londres sont annulés.

Les Jeux de la XIIe Olympiade de Tokyo, au Japon, en 1940 et de la XIIIe Olympiade de Londres, en Angleterre, en 1944 sont annulés à cause de la Deuxième Guerre mondiale.

30 janvier 1948 : Les premiers jeux de l’après-guerre à Saint-Moritz.

Les Jeux olympiques d’hiver de 1948, appelés également les 1er Jeux de l’après-guerre
ou V ème jeux olympiques d’hiver se déroulent en Suisse, à Saint-Moritz, du 30 janvier au 08 février 1948.

Les JO de Saint-Moritz sont les premiers jeux olympiques célébrés après la Deuxième Guerre mondiale.

Ils sont également surnommés les « Jeux du Renouveau ».

Le CIO a choisi la ville de Saint-Moritz parce qu’elle se trouve en Suisse, un pays neutre qui n’a pas participé à la Deuxième Guerre mondiale.

6 février 1968 : Les jeux olympiques d’hiver de Grenoble.

Les Jeux olympiques d’hiver de 1968, appelés également les X èmes jeux olympiques d’hiver, se déroulent en France, à Grenoble, du 6 au 18 février 1968.

Lors du relais de la flamme olympique entre Olympie et Grenoble, le parcours célèbrera les massifs montagneux français, en passant dans les Vosges, le Jura, le Massif central, les Pyrénées et les Alpes, après avoir donné un détour en Corse.

Le président de la République française Charles de Gaulle préside la cérémonie d’ouverture des jeux olympiques au stade olympique de Grenoble.

Le président de Gaulle avait soutenu la candidature de la ville de Grenoble aux jeux olympiques, voyant dans l’organisation des JO un moyen d’accroître le prestige de la France tout en modernisant les stations de sports d’hiver afin de promouvoir le tourisme.

Le skieur français Jean-Claude Killy s’illustrera en remportant trois médailles d’or dans les trois disciplines de ski alpin – slalom géant, descente et slalom.

5 septembre 1972 : Prise d’otages par des terroristes palestiniens.

Les Jeux olympiques d’été de 1972, appelés également les XX ème Olympiade, se déroulent en Allemagne de l’Ouest, à Munich, du 26 août au 11 septembre 1972.

Les JO de Munich seront marqués par la mort de neuf athlètes israéliens, abattus lors d’une prise d’otages organisée par un commando palestinien de de l’organisation terroriste Septembre noir, le 5 septembre 1972.

Les Jeux olympiques de Munich seront également marqués par les 7 titres olympiques du nageur américain Mark Spitz.

19 juillet 1980 : Boycott des jeux olympiques de Moscou.

Les Jeux olympiques d’été de 1980, appelés également les XXII ème Olympiade, se déroulent en URSS, à Moscou, du 19 juillet au 3 août 1980.

Suite de l’invasion de l’Afghanistan par l’Union Soviétique en 1979, une cinquantaine de nations, dont les États-Unis boycottent les jeux olympiques.

8 février 1992 : Les jeux olympiques d’hiver d’Albertville.

Les Jeux olympiques d’hiver de 1992, appelés également les XVI èmes jeux olympiques d’hiver, se déroulent en France, à Albertville, du 8 au 23 février 1992.

Si Albertville est le siège des JO, c’est l’ensemble des grandes stations des Alpes françaises qui les accueilleront et en particulier de la Savoie.

Les jeux d’Albertville sont les derniers JO se déroulant la même année que les jeux olympiques d’été.

Le président de la République française François Mitterrand préside la cérémonie d’ouverture des jeux olympiques au théâtre des Cérémonies d’Albertville.

12 février 1994 : Les jeux olympiques d’hiver de Lillehammer.

Les Jeux olympiques d’hiver de 1994, appelés également les XVII èmes jeux olympiques d’hiver, se déroulent en Norvège, à Lillehammer, du 12 au 27 février 1994.

Ce sont les premiers Jeux d’hiver qui ne se déroulent pas la même année que les jeux olympiques d’été.

Depuis les JO de Lillehammer, les jeux olympiques d’hiver sont décalés de deux ans par rapport aux jeux olympiques d’été.

8 août 2008 : Première participation d’athlètes paralympiques aux jeux olympiques d’été à Pékin.

Les Jeux olympiques d’été de 2012, appelés également les XXIX ème Olympiade, se déroulent en Chine, à Pékin, du 8 au 24 août 2008.

Pour la première fois, deux athlètes qualifiées pour les Jeux paralympiques participent aux Jeux olympiques :

  • Le 20 août 2008, la nageuse sud-africaine Natalie du Toit, amputée de la jambe gauche, participe au marathon féminin en eau libre (10 km). Elle obtient la 16ème place sur 10 km en eau libre.
  • La pongiste polonaise Natalia Partyka, née sans avant-bras droit. Elle obtient la 9ème place en double féminin.

9 février 2018 : Les jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang .

Les Jeux olympiques d’hiver de 2018, appelés également les XXIII èmes jeux olympiques d’hiver, se déroulent en Corée du sud, à Pyeongchang, du 9 au 25 février 2018.

Pyeongchang est plus célèbre centre de sport d’hiver de Corée du Sud.

Suite au scandale de dopage d’État organisé par la Russie lors des Jeux olympiques de Sotchi 2014, le Comité international olympique (CIO) a suspendu la Russie des JO de Pyeongchang.

Les athlètes russes pourront toutefois participer aux JO de Pyeongchang sous drapeau olympique, en portant la mention « Athlètes olympiques de Russie » (OAR) et sous réserve qu’il n’aient jamais été suspendus pour dopage et qu’ils se soumettent à des tests indépendants.

Le skieur et biathlète français Martin Fourcade remporte 3 médailles d’or. Martin Fourcade devient l’athlète français le plus titré des jeux olympiques d’hiver et d’été avec 5 médailles d’or.

  • Jeux olympiques 2014 de Sotchi : individuelle, poursuite.
  • Jeux olympiques 2018 de Pyeongchang : poursuite, mass start, relais mixte.

Comment mémoriser les dates de l’histoire des jeux olympiques.

Retenir les dates clés de l’histoire des jeux olympiques est un moyen efficace de situer les principaux événements historiques des JO.

Vous trouverez dans l’article comment mémoriser facilement les dates de l’histoire plusieurs techniques de mémorisation efficaces et des exemples détaillés pour retenir les dates clés sur le long terme.

Voici quelques exemples pour mémoriser les grandes dates de l’histoire des jeux olympiques, qui s’appuient sur la méthode des articulations chiffrées.

Pour rappel, la méthode des articulations chiffrées, appelée aussi code chiffres-sons, système majeur ou grand système est un procédé extrêmement puissant pour mémoriser les chiffres.

La méthode des articulations chiffrées consiste à :

  • convertir les chiffres en consonnes significatives ou en sons suivant un code défini,
  • A les associer à des mots en rajoutant des lettres pour les rendre concrets et les visualiser,
  • A créer une phrase ou une histoire.

A chaque chiffre de zéro à neuf, correspond une consonne ou un son. Voici le tableau complet des articulations chiffrées :

  • 0 : c (ce), s (se), z (ze), t (tion), x (ex : dix).
  • 1 : t, d.
  • 2 : n, ne, gne.
  • 3 : m, me.
  • 4 : r, re.
  • 5 : l, lle.
  • 6 : g (ge), j (je), ch (che), sh (sche).
  • 7 :  g (gue, ga), k (ke, ka), q (que), cue (cas).
  • 8 : f (fe), v(ve), ph (phe).
  • 9 : b, p.

Nous allons utiliser deux techniques particulièrement efficaces :

  1. Assembler les consonnes pour construire un mot ou deux. Par exemple, créer une association mentale entre le nombre 884 et le mot fanfare – 884 = FFR.
  2. Trouvez une série de mots commençant par chaque consonne significative. Par exemple, créer une association mentale entre 776 et les mots « cours, gagne, jeux » – 776 = CGJ.

-884 : Iphitos, roi d’Élide en Grèce, instaure les jeux olympiques.

884 est associé dans la méthode des articulations chiffrées au code « FFR » – 8=F; 4=R ».

Mnémotechniques pour 884 : fanfare, vivre, etc.

Phrase mnémotechnique : « La fanfare d’Iphitos fait vivre les jeux olympiques. »

-776 : premiers jeux olympiques antiques, remportés par Corèbe d’Élis.

776 est associé dans la méthode des articulations chiffrées au code chiffres-sons « KKJ – 7=K;6=J ».

Mnémotechnique pour 776 : caquage.

Définition de caquage : action de mettre des harengs dans un baril – appelé une caque – pour les conserver.

Phrase mnémotechnique : « A Olympie, Corèbe d’Élis est le plus fort au caquage. »

Un autre moyen mnémotechnique pour retenir l’année 776 est de l’associer à une série de mots commençant par la consonne significative.

  • 7 = K = court.
  • 7 = K = gagne.
  • 6 = J = jeux.

Phrase mnémotechnique : « A Olympie, Corèbe d’Élis court et gagne les premiers jeux olympiques. »

Si vous n’arrivez pas à vous souvenir du nom du premier champion olympique Corèbe d’Élis, vous pouvez créer une association mentale entre son nom et une image facilement mémorisable.

Exemple d’association mentale : « Corèbe d’Élis = coureur d’hélices ». Vous pouvez imaginer Corèbe d’Élis en train de courir après des hélices.

393 : Théodose Ier interdit des jeux olympiques antiques.

393 est associé dans la méthode des articulations chiffrées au code chiffres-sons « MPM – 3=M;9=P ».

Mnémotechnique pour 393 : mappemonde.

Phrase mnémotechnique : « Théodose déchire la mappemonde des jeux olympiques. »

23 juin 1894 : Rétablissement des jeux olympiques.

1894 est associé dans la méthode des articulations chiffrées au code chiffres-sons « TVBR – 1=T;8=V;9=B;4=R ».

Mnémotechnique pour 1894 : toit, vibre.

Phrase mnémotechnique : « Le toit vibre quand Pierre de Coubertin annonce le rétablissement des jeux jeux olympiques. »

25 janvier 1924 : Premiers jeux olympiques d’hiver à Chamonix.

1924 est associé dans la méthode des articulations chiffrées au code chiffres-sons « TPNR – 1=T;9=P;2=9;4=R ».

Mnémotechnique pour 1924 : taupinière.

Pour renforcer la mémorisation la mémorisation, vous pouvez utiliser des mnémoniques associés au chiffre 924. 924 correspond à l’année 1924, si vous enlevez le chiffre du millénaire.

Mnémotechniques pour 924 : peignoir, poignard.

Mnémotechnique pour Chamonix : chamois.

Phrase mnémotechnique : « Un chamois en peignoir avec des poignards en guise de ski fonce dans une énorme taupinière. »

Vous pouvez renforcer la mémorisation en imaginant, par exemple, les anneaux olympiques brodés sur le peignoir.

A découvrir aussi.

Cet article vous a plu ?

Allez encore plus loin en téléchargeant gratuitement mon livre numérique
Objectif : Apprendre facilement’.

Cliquez ici !

Comment mémoriser facilement la liste des départements français et leurs numéros

Vous voulez mémoriser la liste des départements français et leurs numéros ? Vous voulez apprendre à retenir à quel département correspond un code postal ? Vous cherchez des mnémoniques pour chaque département ?

Lisez cet article d’ Apprendre 5 minutes pour apprendre comment mémoriser vite et facilement la liste complète des départements français et leurs numéros.

Bienvenue sur Apprendre5minutes.  Vous voudrez certainement recevoir nos Livres numériques GRATUITS pour vous aider à Apprendre et Retenir facilement. Cliquez ici pour recevoir vos livres gratuitement ! 😃

Nous allons vous montrer les techniques de mémorisation les plus efficaces pour retenir à long terme les départements français et leurs numéros.

Vous saurez également comment trouver un département français à partir de son numéro et inversement, trouver le numéro du département à partir de son nom.

Vous trouverez dans cet article un exemple de mémorisation pour chaque département de France métropolitaine et pour la France d’Outre-Mer (DROM-COM : départements et régions et collectivités d’outre-mer).

Sommaire

  • La liste des départements français et DROM-COM et numéros de code INSEE.
  • Les techniques de mémorisation.
  • Comment mémoriser tous les départements et numéros de code INSEE.
  • A découvrir aussi.

La liste des départements français et DROM-COM et numéros de code postal.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Carte des départements de France métropolitaine et leurs numéros
Carte des départements de France métropolitaine

(Conception graphique : TinaRebou.com)

France métropolitaine.

  • 01 : Ain
  • 02 : Aisne
  • 03 : Allier
  • 04 : Alpes-de-Haute-Provence
  • 05 : Hautes-Alpes
  • 06 : Alpes-Maritimes
  • 07 Ardèche
  • 08 : Ardennes
  • 09 : Ariège
  • 10 : Aube
  • 11 : Aude
  • 12 : Aveyron
  • 13 : Bouches-du-Rhône
  • 14 : Calvados
  • 15 : Cantal
  • 16 : Charente
  • 17 : Charente-Maritime
  • 18 : Cher
  • 19 : Corrèze
  • 2A : Corse-du-Sud
  • 2B : Haute-Corse
  • 21 : Côte-d’Or
  • 22 : Côtes-d’Armor
  • 23 : Creuse
  • 24 : Dordogne
  • 25 : Doubs
  • 26 : Drôme
  • 27 : Eure
  • 28 : Eure-et-Loir
  • 29 : Finistère
  • 30 : Gard
  • 31 : Haute-Garonne
  • 32 : Gers
  • 33 : Gironde
  • 34 : Hérault
  • 35 : Ille-et-Vilaine
  • 36 : Indre
  • 37 : Indre-et-Loire
  • 38 : Isère
  • 39 : Jura
  • 40 : Landes
  • 41 : Loir-et-Cher
  • 42 : Loire
  • 43 : Haute-Loire
  • 44 : Loire-Atlantique
  • 45 : Loiret
  • 46 : Lot
  • 47 : Lot-et-Garonne
  • 48 : Lozère
  • 49 : Maine-et-Loire
  • 50 : Manche
  • 51 : Marne
  • 52 : Haute-Marne
  • 53 : Mayenne
  • 54 : Meurthe-et-Moselle
  • 55 : Meuse
  • 56 : Morbihan
  • 57 : Moselle
  • 58 : Nièvre
  • 59 : Nord
  • 60 : Oise
  • 61 : Orne
  • 62 : Pas-de-Calais
  • 63 : Puy-de-Dôme
  • 64 : Pyrénées-Atlantiques
  • 65 : Hautes-Pyrénées
  • 66 : Pyrénées-Orientales
  • 67 : Bas-Rhin
  • 68 : Haut-Rhin
  • 69 : Rhône
  • 70 : Haute-Saône
  • 71 : Saône-et-Loire
  • 72 : Sarthe
  • 73 : Savoie
  • 74 : Haute-Savoie
  • 75 : Paris
  • 76 : Seine-Maritime
  • 77 : Seine-et-Marne
  • 78 : Yvelines
  • 79 : Deux-Sèvres
  • 80 : Somme
  • 81 : Tarn
  • 82 : Tarn-et-Garonne
  • 83 : Var
  • 84 : Vaucluse
  • 85 : Vendée
  • 86 : Vienne
  • 87 : Haute-Vienne
  • 88 : Vosges
  • 89 : Yonne
  • 90 : Territoire de Belfort
  • 91 : Essonne
  • 92 : Haut-de-Seine
  • 93 : Seine-Saint-Senis
  • 94 : Val-de-Marne
  • 95 : Val-d’Oise

France d’Outre-Mer

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

La France d'Outre-Mer
Carte de la France d’Outre-Mer

(Conception graphique : TinaRebou.com)

  • 971 : Guadeloupe
  • 972 : Martinique
  • 973 : Guyane
  • 974 : La Réunion
  • 975 : Saint-Pierre-et-Miquelon
  • 976 : Mayotte
  • 977 : Saint-Barthélemy
  • 978 : Saint-Martin
  • 984 : Terres australes et antarctiques françaises
  • 986 : Wallis-et-Futuna
  • 987 : Polynésie française
  • 988 : Nouvelle-Calédonie
  • 989 : Clipperton

Les personnes qui ont aimé cet article ont aussi lu  : Comment mémoriser les Départements et Préfectures vite et facilement.

Les techniques de mémorisation.

Processus de mémorisation.

La France métropolitaine comprend 96 départements et la France d’Outre-Mer 13 départements, régions et collectivités.

Pour retenir les départements français et leur numéros, nous allons chercher un moyen mnémotechnique pour relier département et numéro.

Ce qui fait 109 associations mentales à créer et à apprendre par cœur.

Pas de panique ! Parmi ces associations, vous en connaissez certaines.

Vous n’avez pas besoin de créer de nouvelles associations pour les départements et numéros que vous connaissez déjà : le département où vous êtes né, où vous vivez, les départements limitrophes, les départements que vous avez visités, où vous passez vos vacances, etc.

Vous n’êtes pas obligé d’apprendre la liste des départements dans l’ordre des numéros.

Pour rendre l’exercice plus motivant, vous pouvez commencer par ceux que vous avez envie de connaitre en premier : votre région, celles de vos vacances, de vos amis, etc.

Nous savons que le cerveau adore les images et les histoires mais qu’il a du mal à retenir ce qui est abstrait.

Pour bien mémoriser, nous allons associer le département et le numéro à des images mentales faciles à retenir et créer une histoire mentale avec ces 2 images.

Imaginez l’histoire qui vous passe par la tête. Plus elle vous marquera, plus elle s’imprègnera dans votre cerveau et plus elle sera facile à retenir.

Réviser les histoires mentales avec la méthode des répétitions espacées pour mémoriser définitivement: une heure après, un jour après, deux jours après, quatre jours après, une semaine après, un mois après, puis tous les six mois.

Pratiquez le plus souvent possible. Par exemple, quand vous voyez un code postal sur une lettre ou une plaque d’immatriculation d’un véhicule, essayez de trouver à quel département il correspond.

Avec l’entrainement, l’association se fera automatiquement dans votre esprit et vous trouverez le nom du département ou son numéro instantanément.

Comment mémoriser le nom du département.

Pour associer le département à une image mentale, nous pouvons utiliser des astuces ou des moyens mnémotechniques différents :

  • Vous pouvez faire appel à votre mémoire visuelle et utiliser un symbole que nous associons automatiquement au département. Par exemple, l’emblème des Ardennes est le sanglier. En se représentant mentalement un sanglier, le cerveau fera automatiquement l’association avec le département des Ardennes. Si vous aimez les chevaux, vous pourrez également utiliser un cheval Ardennais comme image mentale.
  • Vous pouvez faire appel à votre mémoire auditive et associer le nom du département à un mot ayant une consonance proche. Par exemple, vous pouvez associer le département de l’Aveyron avec le mot aviron. En voyant, par exemple, comme image mentale une course d’aviron, votre cerveau fera automatiquement l’association avec le département de l’Aveyron.
  • Vous pouvez faire appel à votre mémoire kinesthésique et l’associer à un personnage ou à un objet que vous pouvez appréhender avec votre corps, en bougeant ou en ressentant une émotion. Par exemple, vous pouvez associer le département du Gard au pont du Gard si vous avez fait une activité ou ressenti une émotion forte en rapport avec le pont du Gard. Vous pouvez également vous imaginer en train de le dessiner sur une feuille de papier ou reproduire mentalement les arches du pont avec votre doigt.

Comment retenir le numéro de département.

Retenir un numéro peut sembler difficile car il s’agit d’un concept abstrait. Or notre cerveau retient plus facilement ce qu’il peut appréhender avec nos cinq sens ou qu’il peut associer à une sensation ou à une émotion. Plus vous leur ferez appel, plus vous retiendrez facilement. Voir, entendre, toucher, goûter, sentir, ressentir sont les meilleurs alliés de votre mémoire.

Pour mémoriser plus facilement, nous allons associer chaque numéro de département à un objet ou un personnage qui a une résonance forte en vous.

Pour coder le numéro de département, les deux techniques de mémorisation les plus efficaces sont :

  • Le système des articulations chiffrées.
  • Le Dominic system.

1 – Le système des articulations chiffrées.

Le système des articulations chiffrées – appelée également méthode d’Aimé Paris ou méthode de l’Abbé Moigno – est la technique de mémorisation qui consiste à associer un chiffre à un son pour faciliter sa mémorisation.

La méthode des articulations chiffrées consiste à :

  • Convertir les chiffres en consonnes significatives ou en sons suivant un code défini,
  • A les associer à des mots en rajoutant des lettres pour les rendre concrets et les visualiser.
  • A créer une phrase ou une histoire.

A chaque chiffre de zéro à neuf, correspond une consonne ou un son.

Voici la table codes-sons complète correspondant au système des articulations chiffrées :

  • 0 : c (ce), s (se), z (ze), t (tion), x (ex : dix).
  • 1 : t, d.
  • 2 : n, ne, gne.
  • 3 : m, me.
  • 4 : r, re.
  • 5 : l, lle.
  • 6 : g (ge), j (je), ch (che), sh (sche).
  • 7 :  g (gue, ga), k (ke, ka), q (que), cue (cas).
  • 8 : f (fe), v(ve), ph (phe).
  • 9 : b, p.

La table de rappel du grand système – mnemonic peg system, en anglais – est une extension de la méthode des articulations chiffrées.

Il s’agit d’une table de cent mots courts, faciles à visualiser et à faire bouger, auxquels vous allez associer les nombres 0 à 99, avec la méthode des articulations chiffrées.

Vous trouverez ci-dessous la table de rappel que nous avions utilisé dans l’article Comment mémoriser facilement les chiffres ou les nombres

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

table de rappel
Table de rappel du grand système

2 – Le Dominic system.

Le Dominic system est la technique de mémorisation des chiffres inventée et utilisée par le champion du monde de la mémoire Dominic O’Brien.

Le Dominic system associe chaque paire de chiffres à un mot, en général un personnage. Par extension, dans le système de mémorisation PAOL – Personnage, Action, Objet, Lieu -, le Dominic system est utilisé pour associer les nombres à des personnages, des actions (verbe), des objets et des lieux.

Chaque chiffre de 1 à 0 correspond à une lettre :

  • 1 : A.
  • 2 : B.
  • 3 : C.
  • 4 : D.
  • 5 : E.
  • 6 : S (S est la première lettre du chiffre six).
  • 7 : G.
  • 8 : H.
  • 9 : N (N est la première lettre du chiffre neuf).
  • 0 : O (la forme du O ressemble au chiffre zéro).

Une façon classique d’utiliser le Dominic system, est de créer des personnage dont le prénom ou le nom commence par le code du chiffre. Par exemple :

  • 1 : Astérix.
  • 0 : Olaf.
  • 11 : André Agassi.

Comment mémoriser tous les départements et numéros de code INSEE.

La France métropolitaine.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Table de mémorisation des départements de France métropolitaine
Table de mémorisation des départements de France métropolitaine

Pour mémoriser le numéro de département, nous allons le coder à l’aide du système des articulations chiffrées en nous appuyant sur la table de rappel du grand système.

01 : Ain

La table de rappel du grand système associe le nombre 01 à une assiette. Nous allons donc associer le numéro de département 01 à une assiette.

Pour le département de l’Ain, nous l’associerons aux Huns d’Attila.

Il nous reste à créer une petite histoire en prenant les images dans l’ordre :

  • 01 Ain : assiette, Hun.

Par exemple, nous apercevons un Hun, monté sur un cheval au galop, en train de manger un steak tartare dans une assiette.

Imaginez l’histoire qui vous passe par la tête. Plus elle vous marquera et plus elle s’ancrera facilement dans votre cerveau et plus facilement vous la retiendrez.

Utilisez au maximum, dans vos associations, des personnages en mouvement pour renforcer la mémorisation.

Reprenez le même principe pour les autres départements.

A titre d’exemple, voici les images clés que vous pouvez utiliser pour mémoriser les autres départements.

02 : Aisne

  • 02 Aisne : cygne, laine.

03 : Allier

  • 03 Allier : sumo, allée.

04 : Alpes-de-Haute-Provence

  • 04 Alpes-de-Haute-Provence : cerf, appeau.

05 : Hautes-Alpes

Le mot Hautes-Alpes a une consonance proche du mot OTAN – Organisation du traité de l’Atlantique nord. Nous pouvons associer l’OTAN à la rose des vents à 4 directions qui se trouve sur le drapeau.

  • 05 Hautes-Alpes : salon, OTAN

06 : Alpes-Maritimes

  • 06 Alpes-Maritimes : singe, amarre.

07 Ardèche

Le Pont d’Arc est un pont naturel, situé au début des gorges de l’Ardèche. le Pont d’Arc est le symbole incontournable de l’Ardèche.

  • 07 Ardèche : sac, pont d’Arc.

08 : Ardennes

Le sanglier des Ardennes est un des symboles des Ardennes.

  • 08 Ardennes : savon, sanglier.

09 : Ariège

Ariège commence comme le mot arrière et se termine comme le mot siège. Nous pouvons prendre comme image mentale le siège arrière d’une voiture pour l’associer à l’Ariège.

  • 09 Ariège : sapin, arrière.

10 : Aube

Le mot aube a plusieurs significations en français : le moment de la journée avant le levé du soleil, le vêtement porté par les prêtres et les enfants de cœur, la pièce mécanique en forme de cuillère sur laquelle s’exerce l’action d’un fluide, etc.

  • 10 Aube : tasse, aube.

11 : Aude

Le mot Aude nous fait penser à une hotte. Nous pouvons créer une association en le département de l’Aude et la hotte du Père Noël.

  • 11 Aude : tête, hotte.

12 : Aveyron

  • 12 Aveyron : tonneau, aviron.

13 : Bouches-du-Rhône

  • 13 Bouches-du-Rhône : diamant, bûcheron.

14 : Calvados

  • 14 Calvados : taureau, cave (remplie) d’os.

15 : Cantal

  • 15 Cantal : étoile, Bertrand Cantat.

16 : Charente

  • 16 Charente : donjon, charentaise.

17 : Charente-Maritime

Fort Boyard est un des symboles du département de la Charentes. Nous allons prendre Fort Boyard comme image pour représenter la Charente Maritime.

  • 17 Charente-Maritime : ticket, fort Boyard.

18 : Cher

  • 18 Cher : dauphin, chaire.

19 : Corrèze

Le mot Corrèze nous fait penser à une corbeille de fraises.

  • 19 Corrèze : taupe, corbeille de fraises.

2A : Corse-du-Sud

Le numéro de département de la Corse-du-Sud est 2A. La lettre A est associée à un âne dans notre alphabet des animaux.

Nous prendrons, comme image pour représenter le numéro du département de la Corse-du-Sud (2A), 2 ânes.

  • 2A Corse-du-Sud : 2 ânes, corset.

2B : Haute-Corse

Le numéro de département de la Haute-Corse est 2B. La lettre B est associée à une biche dans l’alphabet des animaux.

  • 2B Haute-Corse : 2 biches, écorce.

21 : Côte-d’Or

Côte-d’Or nous fait penser à un condor. Vous pouvez également faire l’association avec des côtes en or, une chevelure  composée de boucles d’or, le chocolat Côte-d-Or ou toute autre image qui vous vient spontanément à l’esprit.

  • 21 Côte-d’Or : natte, condor.

22 : Côtes-d’Armor

Armor nous fait penser à Amora. Pour représenter le département des Côtes d’Armor, nous allons créer une association en visualisant mentalement un pot de moutarde Amora.

  • 22 Côtes-d’Armor : naine, (moutarde) Amora.

23 : Creuse

  • 23 Creuse : cinéma, creuser.

24 : Dordogne

Dordogne nous fait penser, par exemple, à quelqu’un qui dort sur un lit couvert d’oignons.

  • 24 Dordogne : noir, dort.

25 : Doubs

  • 25 Doubs : nouille, douve.

26 : Drôme

  • 26 Drôme : niche, drone.

27 : Eure

  • 27 Eure : nuque, heure.

28 : Eure-et-Loir

  • 28 Eure-et-Loir : nef, oreille noire.

29 : Finistère

  • 29 Finistère : nappe, Fred Astaire.

30 : Gard

  • 30 Gard : maison, garde.

31 : Haute-Garonne

Le  mot Haute-Garonne nous fait penser à Edgard, le majordome du dessin animé « les Aristochats » des studios Disney.

  • 31 Haute-Garonne : mouton, Edgard.

32 : Gers

  • 32 Gers : moine, geai.

33 : Gironde

  • 33 Gironde : maman, ronde.

34 : Hérault

  • 34 Hérault : marin, héron.

35 : Ille-et-Vilaine

Le mot Ille est Vilaine nous fait penser au film Vilaine et au personnage principal Mélanie, joué par Marilou Berry.

  • 35 Ille-et-Vilaine : moulin, Vilaine.

36 : Indre

  • 36 : mouche, peintre.

37 : Indre-et-Loire

  • 37 Indre-et-Loire : Mickey, éteignoir.

38 : Isère

  • 38 Isère : mauve, lisière.

39 : Jura

  • 39 Jura : myope, Jurassic Park

40 : Landes

Landes nous fait penser au président de la république François Hollande.

  • 40 Landes : rose, François Hollande.

41 : Loir-et-Cher

  • 41 Loir-et-Cher : râteau, maraîchère.

42 : Loire

  • 42 Loire : reine, loir.

43 : Haute-Loire

  • 43 Haute-Loire : rame, gaulois.

44 : Loire-Atlantique

  • 44 Loire-Atlantique : rire, parc aquatique.

45 : Loiret

  • 45 Loiret : rouleau, muret.

46 : Lot

  • 46 Lot : rocher, lotte.

47 : Lot-et-Garonne

  • 47 Lot-et-Garonne : requin, lotte et gardon.

48 : Lozère

  • 48 Lozère : ravin, rosaire.

49 : Maine-et-Loire

  • 49 Maine-et-Loire : robot, main et loir.

50 : Manche

  • 50 Manche : lasso, manche.

51 : Marne

Le mot Marne nous fait penser à marner, à travailler dur pour amender, améliorer la terre.

  • 51 Marne : lutin, marner.

52 : Haute-Marne

  • 52 Haute-Marne : lune, homard.

53 : Mayenne

  • 53 Mayenne : lama, maillet.

54 : Meurthe-et-Moselle

  • 54 Meurthe-et-Moselle : lard, mortadelle.

55 : Meuse

Meuse nous fait penser aux meuses, aux roues à aubes auto-élévatrices qui fonctionnent avec la force hydrauliques et qui montent l’eau, par exemple, dans un réservoir pour irriguer des terres agricoles.

  • 55 Meuse : lilas, meuse.

56 : Morbihan

Le mot Morbihan nous fait penser à billard.

  • 56 Morbihan : luge, billard.

57 : Moselle

Nous allons associer comme image à la Moselle, la demoiselle, le premier avion léger de l’aéronautique, créé par l’ingénieur brésilien Santos-Dumont et qui vola pour la première fois en 1907.

  • 57 Moselle : lac, demoiselle.

58 : Nièvre

  • 58 Nièvre : louve, lièvre.

59 : Nord

Pour représenter le Nord, nous allons prendre comme image une boussole qui indique le Nord magnétique.

  • 59 Nord : lapin, boussole.

60 : Oise

  • 60 Oise : chaise, oiseau.

61 : Orne

  • 61 Orne : château, borne.

62 : Pas-de-Calais

Le Pas-de Calais nous fait penser à l’histoire des six bourgeois de Calais -qui marqua la fin du siège de Calais par les anglais, le 3 août 1347, pendant la guerre de cent ans – venus présenter la reddition de la ville de Calais au roi d’Angleterre Édouard II en chemise, pieds nus et la corde au cou.

Vous pouvez également prendre comme image un palais, un galet ou toute objet,  personnage ou événement avec le lequel vous pouvez faire une association immédiate avec le département du Pas-de-Calais.

  • 62 Pas-de-Calais : chaîne, bourgeois de Calais.

63 : Puy-de-Dôme

  • 63 Puy-de-Dôme : chameau, puits.

64 : Pyrénées-Atlantiques

  • 64 Pyrénées-Atlantiques : chariot, pirate.

65 : Hautes-Pyrénées

Dans les Hautes-Pyrénées, la ville de Lourdes est des principaux lieux de pèlerinage catholique. Nous allons associer le département des Hautes-Pyrénées avec le mot hostie.

  • 65 Hautes-Pyrénées : chalet, hostie.

66 : Pyrénées-Orientales

  • 66 Pyrénées-Orientales : juge, Pierrot.

67 : Bas-Rhin

  • 67 Bas-Rhin : chèque, barre.

68 : Haut-Rhin

Le département du Haut-Rhin nous fait penser à airain, un alliage de cuivre et au serpent d’airain  de Moïse, dans la Bible.

« Moïse fit un serpent d’airain, et le plaça sur une perche ; et quiconque avait été mordu par un serpent, et regardait le serpent d’airain, conservait la vie. » – citation du Livre des Nombres, quatrième livre de la Bible.

  • 68 Haut-Rhin : cheveux, serpent d’airain.

69 : Rhône

  • 69 Rhône : chapeau, Rome.

70 : Haute-Saône

  • 70 Haute-Saône : caisse, ourson.

71 : Saône-et-Loire

  • 71 Saône-et-Loire : couteau, isoloir.

72 : Sarthe

  • 72 Sarthe : canon, Jean-Paul Sartre.

73 : Savoie

  • 73 Savoie : camion, chamois.

74 : Haute-Savoie

  • 74 Haute-Savoie : car, porte-voix.

75 : Paris

Nous allons associer comme image à Paris, la tour Eiffel qui est le symbole universel de Paris.

  • 75 Paris : clou, tour Eiffel.

76 : Seine-Maritime

  • 76 Seine-Maritime : cage, Samaritaine.

77 : Seine-et-Marne

  • 77 Seine-et-Marne : coca, cinéma.

78 : Yvelines

  • 78 Yvelines : café, Évelyne.

79 : Deux-Sèvres

  • 79 Deux-Sèvres : cape, dessert.

80 : Somme

  • 80 Somme : fusée, somme.

81 : Tarn

La traduction du mot anglais barn en français est grange. Nous allons prendre comme image une grange pour l’associer au département du Tarn.

  • 81 Tarn : fête, grange.

82 : Tarn-et-Garonne

  • 82 Tarn-et-Garonne : vigne, grange et gardon.

83 : Var

  • 83 Var : femme, ver.

84 : Vaucluse

  • 84 Vaucluse : forêt, écluse.

85 : Vendée

  • 85 Vendée : filet, vendeur.

86 : Vienne

  • 86 Vienne : vache, valse de Vienne.

87 : Haute-Vienne

  • 87 Haute-Vienne : phoque, opticienne.

88 : Vosges

  • 88 Vosges : fèves, forges.

89 : Yonne

  • 89 Yonne : vapeur, lionne.

90 : Territoire de Belfort

90 Territoire de Belfort : poisson, lion de Belfort.

91 : Essonne

  • 91 Essonne : bâton, Luc Besson.

92 : Haut-de-Seine

  • 92 Haut-de-Seine : bonnet, Robert Hossein.

93 : Seine-Saint-Denis

Saint-Denis nous fait penser à Sidonie, la petite oie du dessin animé Aglaé et Sidonie. Nous allons associer le département Seine-Saint-Denis à Sidonie.

  • 93 Seine-Saint-Denis : pomme, Sidonie.

94 : Val-de-Marne

Le mot Val-de-Marne nous fait penser à Voldemort, le sorcier de la saga Harry Potter. Nous allons créer une association imagée entre le département du Val-de-Marne et Voldemort.

  • 94 Val-de-Marne : poire, Voldemort.

95 : Val-d’Oise

  • 95 Val d’Oise : pelle, ardoise.

La France d’Outre-Mer

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Table de mémorisation des DROM-COM d'Outre-Mer
Table de mémorisation des DROM-COM d’Outre-Mer

Les numéros des départements, régions et collectivités d’outre-mer commencent tous par 9. Nous n’avons pas besoin de faire d’association pour retenir le chiffre 9.

Pour mémoriser le numéro, nous allons le coder à l’aide du Dominic System.

Toutefois, rien ne vous empêche d’utiliser à nouveau le système des articulations chiffrées et la table de rappel du grand système s’il n’y a pas de risque de confusion par rapport aux départements de la France métropolitaine ou toute autre technique de mémorisation.

Vous trouverez plusieurs méthodes de codification des chiffres et des nombres avec des exemples complets dans les articles :

Pour rappel, chaque chiffre de 1 à 0 est codé de la manière suivante :

  • 1 : A.
  • 2 : B.
  • 3 : C.
  • 4 : D.
  • 5 : E.
  • 6 : S (S est la première lettre du chiffre six).
  • 7 : G.
  • 8 : H.
  • 9 : N (N est la première lettre du chiffre neuf).
  • 0 : O (la forme du O ressemble au chiffre zéro).

971 : Guadeloupe

Dans le Dominic system, le chiffre 7 correspond à la lettre G et le chiffre 1 correspond à la lettre A.

Nous allons associer les lettres G et A aux initiales du peintre italien du XVIe siècle Giuseppe Arcimboldo, célèbre pour ses portraits de personnages sont en fait composés de fleurs, fruits, légumes, animaux, personnes ou objets astucieusement disposés.

Le mot Guadeloupe nous fait penser à une loupe. Nous allons associer le département de la Guadeloupe à une loupe.

  • 971 Guadeloupe : Giuseppe Arcimboldo, loupe.

972 : Martinique

  • 972 Martinique : Georges Bush, Martini.

973 : Guyane

  • 973 Guyane : Georges Clooney, guitare.

974 : La Réunion

  • 974 La Réunion : Gérard Depardieu, réunion.

975 : Saint-Pierre-et-Miquelon

  • 975 Saint-Pierre-et-Miquelon : Gad Elmaleh, soupière.

976 : Mayotte

Le nombre 76 correspond aux lettres G et S dans le Dominic System. G et S sont les initiales de la romancière du XIXe siècle Georges Sand. Nous allons associer le code du département de Mayotte à Georges Sand.

Nous aurions pu également l’associer à la voiture citroën GS ou à toute autre image mentale qui vous vient instantanément à votre esprit.

Le nom du département de Mayotte nous fait penser à un maillot de bain.

  • 976 Mayotte : Georges Sand, maillot de bain.

977 : Saint-Barthélemy

Le nombre 77 correspond aux lettres G et G dans le Dominic System qui nous fait penser à la chanteuse Lady Gaga. Nous allons créer une association imagée entre le code de la collectivité d’outre-mer (COM) Saint-Barthélemy et Lady Gaga.

Le nom Saint-Barthélemy nous fait penser au massacre de la Saint-Barthélemy qui eut lieu  à Paris le 24 août 1572 lors des guerres de religion entre catholiques et protestants.

Si vous voulez créer une association plus paisible, vous pouvez associer Saint Barthélemy à une cymbale ou à la transat St-Barth.

  • 977 Saint-Barthélemy : Lady Gaga, massacre.

978 : Saint-Martin

Le territoire d’outre-mer (TOM) Saint-Martin nous fait penser à Saint-Martin – évêque de Tours qui vécut au IVe siècle – et à la scène de la charité de Saint Martin qui le représente en train de partager son manteau avec un mendiant transi de froid.

  • 978 Saint-Martin : Gene Hackman, Saint Martin.

984 : Terres australes et antarctiques françaises

  • 984 Terres australes et antarctiques françaises : Henry Dès, terreau.

986 : Wallis-et-Futuna

  • 986 Wallis-et-Futuna : Henri Salvador, valise.

987 : Polynésie française

Le nom de la collectivité d’outre-mer (COM) Polynésie française nous fait penser à Poly, le poney shetland du feuilleton télévisé Poly.

  • 987 Polynésie française : Hugh Grant, Poly.

988 : Nouvelle-Calédonie

Le nombre 88 correspond aux lettres H et H dans le Dominic system et nous fait penser à Hissène Habré, l’ancien président de la république du Tchad qui avait enlevé entre 1974 et 1977 l’ethnologue française Françoise Claustre avec ses rebelles toubous, lorsqu’il était membre du Front national de libération du Tchad.

  • 988 Nouvelle-Calédonie : Hissène Habré, galet.

989 : Clipperton

  • 989 Clipperton : Henri Nestlé, flipper.

A découvrir aussi.

Cet article vous a plu ?

Allez encore plus loin en téléchargeant gratuitement mon livre numérique
Objectif : Apprendre facilement’.

Cliquez ici !