Distance entre Paris et les Grandes Villes de France.

Distance entre Paris et les Grandes Villes de France

Les distances à vol d’oiseau de Paris : Bordeaux (Gironde) = 499 km, Lille (Nord) = 204 km, Lyon (Rhône) = 392 km, Marseille (Bouches-du-Rhône) = 661 km, Strasbourg (Bas-Rhin) = 397 km.

Consultez la liste complète des distances les plus courtes entre Paris, la capitale de la France et les grandes villes françaises en lisant cet article du blog éducatif Apprendre 5 minutes.

Bienvenue sur Apprendre5minutes.

Vous voudrez certainement recevoir nos LIVRES numériques GRATUITS pour vous aider à Apprendre et Retenir facilement.

Cliquez ici pour recevoir vos livres gratuitement ! 🙂

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Sommaire.

Lire la suite
Comment Mémoriser les Départements et Préfectures vite et facilement.

Comment Mémoriser les Départements et Préfectures vite et facilement

Comment mémoriser les Départements et les Préfectures vite et facilement.

Vous voulez mémoriser la liste des départements français avec leur numéro et le nom de la préfecture  ?

Vous voulez apprendre à retenir à quel département correspond un code postal ?

Vous voulez vous retenir le nom de la préfecture d’un département.

Vous cherchez des mnémoniques pour chaque département ?

Lisez cet article d’ Apprendre 5 minutes pour apprendre comment mémoriser vite et facilement la liste complète des départements français et des préfectures et des numéros grâce à cet exemple détaillé de la région Nouvelle-Aquitaine.

Vous saurez également comment situer les départements sur la carte de France avec notre exemple sur la région Nouvelle-Aquitaine.

Bienvenue sur Apprendre5minutes.  Vous voudrez certainement recevoir nos Livres numériques GRATUITS pour vous aider à Apprendre et Retenir facilement. Cliquez ici pour recevoir vos livres gratuitement ! 😃

Lire la suite
Débarquement de Normandie - 6 juin 1944

Débarquement de Normandie du 6 juin 1944

Résumé du Débarquement en Normandie du 6 juin 1944 des Alliés, appelé également ‘ Débarquement en Normandie‘ ou ‘ Débarquement allié en Normandie‘.

Bienvenue sur Apprendre5minutes.  Vous voudrez certainement recevoir nos Livres numériques GRATUITS pour vous aider à Apprendre et Retenir facilement. Cliquez ici pour recevoir vos livres gratuitement ! 😃

Le ‘ Jour-J’, appelé ‘ D-Day’ en anglais, désigne le 6 juin 1944, jour du débarquement allié en Normandie pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Ce qu’il faut retenir pour apprendre l’essentiel sur le débarquement en Normandie des Alliés : résumé, causes, conséquences, bilan, moyens mnémotechniques.

  • Pourquoi le débarquement a lieu en Normandie ?
  • Pourquoi la date du 6 juin 1944 ?
  • Qui a débarqué en Normandie ?
  • Sur quelles plages ?
  • Quelles sont les conséquences du débarquement des forces Alliées en Normandie ?
  • Comment mémoriser les noms des plages du débarquement et qui a débarqué sur chacune des plages ?
  • Pourquoi le 6 juin 1944 a-t-il été appelé le  » jour le plus long » ?
  • Qui a appelé le 6 juin 1944 le « jour le plus long » ?
  • Pourquoi la France commémore le débarquement allié du 6 juin 1944 en Normandie ?

6 juin 1944 : D-Day en Normandie. Les forces Alliées commandées par le général américain David Dwight Eisenhower débarquent en Normandie sur les plages de la Manche et du Calvados, afin de libérer la France occupée par l’Allemagne nazie d’Hitler.

Le D-Day ( Jour J en français) est la plus grande opération aéronavale de l’Histoire.

Le Débarquement de Normandie du 6 juin 1944 est un tournant de la Seconde Guerre Mondiale.

Le D-Day va permettre aux Alliés de libérer l’Europe occidentale et accélérer la défaite de l’Allemagne nazie.

Vous êtes en CM2, au collège  ou passionné par l’histoire et vous voulez apprendre l’essentiel sur le débarquement de Normandie du 6 juin 1944, un des événements les plus importants de la Seconde Guerre Mondiale ( 1939 – 1945) ?

Vous cherchez un résumé du débarquement de Normandie ? Vous voulez en connaitre les causes, les conséquences, le déroulement ?

Vous voulez savoir quels sont les noms des plages du débarquement ?

Vous cherchez un moyen mnémotechnique pour retenir le nom des plages du débarquement de Normandie ?

Lisez ce cours d’histoire gratuit en ligne du blog éducatif Apprendre 5 minutes pour apprendre et retenir rapidement et facilement l’Histoire du Jour J, date clé de la Seconde Guerre Mondiale.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Débarquement de Normandie - 6 juin 1944
Débarquement de Normandie – 6 juin 1944

Sommaire

  • Définition : Qu’est-ce que le Débarquement de Normandie ?
  • Court résumé du débarquement de Normandie.
  • Pourquoi la Normandie a-t-elle été choisie ?
  • Le Jour J (D-Day) : pourquoi la date du 6 juin 1944 ?
  • Qui a débarqué en Normandie ?
  • Comment s’est déroulé le Débarquement de Normandie ?
  • Sur quelles plages a eu lieu le débarquement de Normandie ?
  • Quel est le bilan du Jour J (D-Day) ?
  • Quelles sont les conséquences du Débarquement de Normandie ?
  • Pourquoi la France commémore le débarquement allié du 6 juin 1944 en Normandie ?
  • Bonus 1 : Pourquoi le D-Day a été surnommé  » Le jour le plus long » ?
  • Bonus 2 : Mémoriser les plages du Débarquement de Normandie.
    • Technique de mémorisation 1 : les images support.
    • Technique de mémorisation 2 : la phrase mnémotechnique.
  • A découvrir aussi.

Définition : Qu’est-ce que le Débarquement de Normandie ?

Le Débarquement de Normandie, qui a eu lieu le mardi 6 juin 1944, est l’opération aéronavale Neptune, marquant le premier jour de la Bataille de Normandie déclenchée par les forces Alliées, commandées par le général américain David Dwight Eisenhower,  contre les soldats allemands de la Wehrmacht, avec pour objectif d’établir une tête de pont côtière en Normandie.

Le débarquement en Normandie du 6 juin 1944 des Alliés, principalement américains, britanniques et canadiens, est un événement clé et tournant majeur de la Seconde Guerre Mondiale car il ouvre un deuxième front à l’Ouest de l’Europe et permet la victoire finale des Alliés sur l’Allemagne nazie d’Adolf Hitler.

Le D-Day (Jour J en français) désigne le 6 juin 1944, date à laquelle à commencé le débarquement en Normandie.

L’opération Neptune est la première étape de l’opération Overland.

L’opération Overland – nom de code de la bataille de Normandie – a pour objectif de libérer la France occupée par l’Allemagne nazie et d’ouvrir un nouveau front à l’Ouest de l’Europe pour accélérer la défaite du IIIe Reich.

Court résumé du débarquement de Normandie.

Le 6 juin 1944, une immense armada des Alliés, composée de navires de guerre et de commerce, et des péniches de débarquement, soutenue par une importante flotte aérienne , prend par surprise les défenses allemandes et débarque sur les plages de Normandie entre l’embouchure de l’Orne, la rivière qui traverse Caen, et l’embouchure de la Vire, la rivière qui traverse Saint-Lô, une armée composée principalement de soldats américains, britanniques et canadiens.

Malgré la forte résistance allemande et les défenses côtières du mur de l’Atlantique, les Alliés réussissent à constituer des têtes de pont, à s’y maintenir, permettant aux moyens humains et matériels de débarquer rapidement.

L’opération aéronavale et amphibie Overlord des Alliés, commandée par général américain David Dwight Eisenhower, assisté par le général anglais Bernard Law Montgomery, a réussi.

L’armée allemande va se trouver affaiblie. L’ouverture d’un nouveau front à l’Ouest de l’Europe accélérera la défaite du IIIe Reich.

Pourquoi la Normandie a-t-elle été choisie ?

Depuis l’invasion de l’Union Soviétique par l’armée allemande le 22 juin 1941, Joseph Staline demande aux Alliés d’ouvrir un second front en Europe pour réduire la pression allemande sur le front de l’Est.

Le 1er novembre 1943, à l’issue de la Conférence de Téhéran, Winston Churchill ( premier ministre du Royaume-Uni), Franklin D. Roosevelt ( président des États-Unis) et Joseph Staline ( président du Conseil des commissaires du Peuple d’URSS) décident de lancer l’opération Overlord (la Bataille de Normandie).

Les bombardiers américains sont basés en Angleterre. Afin de tenir compte des moyens de débarquement et du rayon d’action d’action des avions de chasse, le débarquement doit avoir lieu soit dans le Pas-de-Calais, soit en Normandie.

Le Pas-de Calais semble la solution la plus évidente, offrant une traversée de la Manche plus courte que la Normandie. La ville de Douvres en Angleterre est à seulement 42 km à vol d’oiseau de la ville de Calais en France.

Pour les Alliés, le Pas-de-calais permettrait

  • Une meilleure couverture aérienne.
  • Un débarquement plus rapide.
  • Un ravitaillement plus facile.

Mais les allemands le savent et s’attendent à un débarquement dans le Pas-de-calais.

Adolf Hitler envisage un débarquement anglo-américain à l’Ouest et ordonne le 23 mars 1942, par la directive de guerre n°40  de renforcer les côtes des pays occupés ou annexés.

Le système de fortification côtière mis en place le IIIe Reich s’appelle le Mur de l’Atlantique.

Les fortifications les plus importantes se trouvent à Calais et la Wehrmacht y a placé ses meilleures troupes.

Les Alliés vont choisir de débarquer en Normandie car les plages, plus vastes, sont moins défendues que dans le Pas-de-calais et permettrons de débarquer les soldats et le matériel.

Le Jour J (D-Day) : pourquoi la date du 6 juin 1944 ?

Pour que le débarquement de Normandie puisse avoir lieu, les Alliés doivent acquérir la supériorité navale et aérienne.

A partir de 1943, les Alliés prennent le dessus sur la marine allemande, au cours de la Bataille de l’Atlantique.

Durant la semaine du 20 au 25 février 1944, les américains lancent l’opération Argument – appelée également  » Big Week » (la Grosse semaine) – pour obtenir la suprématie aérienne en en lançant des attaques massives sur l’industrie aéronautique allemande.

L’aviation de chasse allemande est battue et la capacité de production aéronautique du IIIe Reich fortement réduite.

Pour que débarquement en Normandie ait lieu

  • l’aviation alliée a besoin d’un début de nuit sans lune
    • Pour que les parachutistes ne soient pas repérés par les allemands.
    • Pour bombarder des cibles précises avant que le débarquement ait lieu.
  • La marée doit être montante et à mi-hauteur en début de matinée.
    • Les navires alliés vont se heurter aux défenses allemandes si la marée est trop haute.
    • Les soldats alliés resteront trop longtemps à découvert si la marée était trop basse.

Le 5 juin 1944, la tempête ne permet pas le débarquement.

Comme la météo prévoie une accalmie le 6 juin 1944 et bien que les conditions météorologiques ne soient pas idéales, le général allié américain David Dwight Eisenhower choisie la date du 6 juin 1944 pour le débarquement de Normandie afin d’éviter que des fuites de l’opération parviennent à l’ennemi et pour maintenir le moral des soldats alliés.

Qui a débarqué en Normandie ?

Les Alliés qui ont débarqué en Normandie sont de différentes nationalités.

Les principaux pays alliés sont

D’autres nationalités ont participé au débarquement

  • Australie.
  • Forces belges libres.
  • Armée française de libération.
  • Armée néerlandaise libre.
  • Armée polonaise de l’Ouest.
  • Forces tchécoslovaques libres.
  • Nouvelle-Zélande.

Comment s’est déroulé le Débarquement de Normandie ?

Pour détourner l’attention des allemands de la Normandie, les alliés ont mis en place l’opération Fortitude.

Le but est de faire croire aux allemands que le débarquement aura lieu ailleurs (en Norvège ou dans le Pas-de-calais).

Le 5 juin 1944, pour faire croire aux allemands que le débarquement aura lieu dans le Pas-de-calais, les bombardements s’intensifient sur la côte d’Opale et des navires et des avions se dirigent vers Dieppe.

Les généraux allemands tombent dans le piège. Perturbés par les rapports contradictoires qu’ils reçoivent de Normandie et du Pas-de-Calais dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, Ils sont persuadés que le débarquement aura lieu dans le Pas-de-calais et que le débarquement en Normandie est une diversion. Ils gardent un nombre important de troupes dans le Pas-de-calais, en prévision d’une attaque des Alliés.

5 juin 1944, à 21h15, Radio Londres, installée à la BBC, après les premières mesures de la 5ème symphonie de Beethoven – qui correspondent en Morse à la lettre « V » comme Victoire – annonçant les messages pour la Résistance, envoie le message codé annonçant le début des opérations de débarquement en Normandie. inspiré des deux premiers vers du poème de Paul Verlaine « Chanson d’automne »

Les français parlent aux français. Veuillez écoutez tout d’abord quelques messages personnels.
« Les sanglots longs des violons de l’automne, je répète, les sanglots longs des violons de l’automne, blessent mon cœur d’une langueur monotone, je répète blessent mon cœur d’une langueur monotone»

Le verbe « blessent» remplace le verbe « bercent» du poème original de Verlaine.

Le 6 juin 1944, entre minuit et 5h00 du matin, des milliers de tonnes de bombes sont lâchées par les avions alliés sur les fortifications côtières et des milliers de parachutistes sont largués pour préparer le débarquement. L’opération aéroportée a pour objectifs de s’emparer des ponts et des carrefours routiers et de désorganiser les troupes allemandes.

Le 6 juin 1944, à partir de 5H00 du matin, le débarquement allié commence.

Les navires et avions alliés bombardent à nouveau les fortifications côtières.

Vers 6h30, les premiers soldats alliés débarquent sur les plages normandes.

Les Américains débarquent sur les plages de l »Utah » et « Omaha », les troupes anglaises et canadiennes sur les plages de « Gold », « Juno » et « Sword ».

Les troupes alliés progressent difficilement, sous le feu des soldats allemands de la Wehrmacht qui tirent depuis les blockhaus, en particulier à Omaha Beach.

Pendant ce temps, le Jour J, la Résistance

  • Sabote les voies de chemin de fer.
  • Abattent des arbres sur les routes.
  • Coupe des lignes téléphoniques pour paralyser les communications allemandes.

Les actions des résistants ont pour objectifs de ralentir l’arrivée de renforts allemands vers les plages de Normandie.

En fin de journée, les Alliés ont réussi à débarquer et établir une tête de pont sur la côte normande.

La bataille suprême est engagée ! Après tant de combats, de fureurs, de douleurs, voici venu le choc décisif, le choc tant espéré. Bien entendu, c’est la bataille de France et c’est la bataille de la France !

Citation du Général de Gaulle – le 6 juin 1944 à la BBC.

Le 14 juin 1944, le général de Gaulle, président du gouvernement provisoire de la République française, débarque en France à Juno Beach, sur la plage de Courseulles-sur-Mer, dans le département du Calvados.

Sur quelles plages a eu lieu le Débarquement de Normandie ?

Le 6 juin 1944, le Jour J (D-Day), dans le froid et au milieu d’une mer déchaînée, les 177 marins français du commando Kieffer et plus de 200 000 soldats Alliés débarquent sur 5 plages de la Manche et du Calvados, en Normandie : Utah dans le département de la Manche, Omaha, Gold, Juno et Sword dans le département du Calvados.

Utah Beach.

Utah Beach est la plage située la plus à l’Ouest des 5 plages du débarquement de Normandie.

Utah Beach est la seule plage du débarquement située dans le département de la Manche, sur la côte du Cotentin, à l’Ouest de l’estuaire du fleuve côtier de la Vire.

Utah Beach a été choisie par les Alliés

  • Proximité de Cherbourg, seul port en eaux profondes capable d’assurer le ravitaillement nécessaire aux Alliés pour la Bataille de Normandie.
  • Solution de repli si l’opération Neptune tourne mal sur les 4 plages du Calvados.
  • Fortifications allemandes moindres car jugé peu propice à un débarquement du fait de la présence de zones marécageuses.

Le 6 juin 1944, à 6h30 du matin, la première vague d’assaut des troupes américaines débarque sur la plage d’Utah Beach.

Une tête de pont est établie de Sainte-Mère-Église à Sainte-Marie-du-Pont, zone stratégique le long de la route reliant Cherbourg à Paris, au croisement de 5 départementales, afin d’éviter que les renforts allemands atteignent Cherbourg.

Omaha Beach.

Omaha Beach, dans le Calvados, est situé à environ 12 kilomètres à l’Est d’Utah Beach.

Le 6 juin 1944, à 6h30 du matin, les soldats américains débarquent à Omaha Beach sous un feu allemand nourri, sur une plage parsemée d’obstacles anti-débarquement.

Des 5 plages du Débarquement de Normandie, Omaha Beach est celle où les Alliés, victorieux malgré tout,  perdirent le plus de soldats.

Omaha Beach sera surnommée « bloody Omaha » ou « the Beach of blood ».

Gold Beach.

Gold Beach, dans le Calvados, est située à environ 24 kilomètres à l’Est d’Omaha Beach.

Le 6 juin 1944, à 7h25 du matin, les soldats britanniques débarquent à Gold Beach.

La ville de Bayeux, sous-préfecture du Calvados sera libérée, la commune d’Arromanches sera transformée en port artificiel (le port Mulberry) pour approvisionner les Alliés et la jonction effectuée avec les américains à Port-en-Bessin.

Juno Beach.

Juno Beach, dans le Calvados, est située à 1,5 kilomètres à l’est de Gold Beach.

Le 6 juin 1944, à 7h55 du matin, les Alliés canadien, britanniques, sous commandement canadien, débarquent à Juno Beach, après avoir été retardés par le mauvais temps et la mer houleuse.

Ce retard va permettre aux allemands de s’organiser et de renforcer les défenses côtières.

Malgré une forte résistance allemande, les Alliés parviennent à établir une tête de pont.

Sword Beach.

Sword Beach, située dans le Calvados, est la plage située la plus à l’Est des 5 plages du débarquement de Normandie.

Le 6 juin 1944, à 7h30 du matin, les soldats britanniques débarquent à Sword Beach.

Malgré les bombardements des navires et avions alliés pendant la nuit, les combats sont difficiles.

Au soir du 6 juin 1944, les Alliés disposent d’un tête de pont à l’ouest de l’Orne.

Les soldats alliés feront le lendemain matin la jonction avec les forces canadiennes et britanniques débarquées à Juno Beach.

Sword Beach est la seule des 5 plages du débarquement de Normandie où débarquent des soldats français. Ce sont 177 fusiliers marins français du commando Kieffer.

Quel est le bilan du Jour J (D-Day) ?

Le Jour J (D-Day) les Alliés ont remporté la victoire lors du débarquement sur les plages de Normandie.

Les Alliés ont réussi à prendre pied sur les cinq plages du débarquement.

Toutefois, les Alliés n’ont pas réussi à atteindre un des objectifs du Jour J (D-Day) : libérer Caen.

La ville de Caen ne sera libérée que le 19 juillet 1944.

Le IIIe Reich allemand a perdu la bataille car

  • L’aviation allemande, la Luftwaffe, manque d’avions de chasse et de bombardiers.
    • Elle est incapable de repérer en Angleterre les préparatifs.
    • Elle ne peut pas contre-attaquer le Jour J (D-Day).
  • La marine allemande laisse l’armada alliée traverser la Manche.
  • Les services d’espionnage n’ont pas su déterminer précisément le lieu et la date du débarquement.
  • L’état-major allemand pensait que le débarquement de Normandie était une manœuvre de diversion.

Les pertes Alliées se sont révélées inférieures aux prévisions : environ 10 000 morts, blessés ou disparus, alors qu’ils en prévoyaient 25 000.

Le débarquement de Normandie est la plus grande opération amphibie de tous les temps.

  • Près de 7000 navires.
    • 1200 bâtiments de guerre.
    • 4100 navires de transport.
    • 1600 navires de soutien.
  • 132 000 soldats alliés débarqués le 6 juin 1944.
  • 1 500 000 soldat alliés débarqués à la fin du mois de juillet 1944.
  • 23 000 parachutistes alliés.
  • 7500 avions (avions de reconnaissance, chasseurs et bombardiers légers).
  • 200 000 véhicules alliés débarqués le 6 juin 1944.

Quelles sont les conséquences du Débarquement de Normandie ?

Le débarquement victorieux des Alliés en Normandie va avoir des conséquences importantes sur le déroulement de la Seconde Guerre Mondiale en Europe.

Conséquences à court terme.

Les Alliés ont réussi à établir une solide tête de pont en Normandie, profitant de la surprise de l’armée allemande qui croyait que le débarquement en Normandie était une manœuvre de diversion et que le vraie débarquement aurait lieu dans le Pas-de-calais.

L’opération Neptune – nom de code du débarquement Allié en Normandie – ne se limite pas au débarquement de troupes alliés (1,5 millions de soldat alliés à fin juillet 1944) sur le sol normand.

Pour assurer le ravitaillement des troupes, les Alliés construisent deux ports artificiels, appelés Mulberries, en Normandie, dans le Calvados.

  • Le port Mulberry A (A comme Américain), situé à Saint-Laurent-sur-Mer, dans la zone de débarquement de Omaha Beach. Il sera détruit par la tempête du 19 au 21 juin 1944. Les Alliés décideront de ne pas le reconstruire.
  • Le port Mulberry B (B comme Britannique), situé à Arromanches, dans la zone de débarquement de Gold Beach, construit par les anglais et les canadiens, permet de décharger du matériel lourd et le ravitaillement des troupes d’invasions alliées. Pendant les  100 jours de fonctionnement du pont artificiel d’Arromanches, seront débarqués
    • 2,5 millions de personnes.
    • 500 000 véhicules.
    • 4 millions de tonnes de matériel.

Afin d’assurer leur ravitaillement en carburant, les Alliés construisent deux oléoducs sous la Manche entre l’Angleterre et les côtes normandes pour réduire leur dépendance aux navires pétroliers, en particulier en cas de mauvais temps ou d’attaques par les U-Boots ( Unterseeboot), les sous-marins allemands. Il s’agit de l’opération PLUTO (acronyme de Pipe-Line Under The Ocean). Entre le 13 et le 21 août 1944, les deux oléoducs HAIS et HAMEL sont déployés entre l’île de Wight et Querqueville, située dans le département de la Manche, à l’ouest de Cherbourg.

Conséquences à moyen terme.

Le D-Day (Jour J) du 6 juin 1944 est la première phase de la Bataille de Normandie, connue également sous le nom de code Opération Overlord.

La bataille de Normandie va durer près de 3 mois (du 6 juin 1944 au 29 août 1944) et permettre la libération de la France, conjointement avec l’opération Dragoon (débarquement de Provence des Alliés).

Le 12 septembre 1944, les armées alliées débarquées en Normandie et en Provence font la jonction à Montbard, dans le département de la Côte-d-Or, en région Bourgogne-Franche-Comté.

2 armées allemandes sont détruites ainsi qu’une partie des blindés du IIIe Reich. 25 divisions seront anéanties.

Le bilan matériel est lourd pour les allemands. 1 500 chars, 2 000 canons, 20 000 véhicules et plusieurs centaines d’avions sont détruits.

Les soldats allemands ne peuvent s’appuyer sur aucune ligne de défense efficace en France lors de leur retraite.

Conséquences à long terme.

Grâce au débarquement de Normandie du 6 juin 1944, les Alliés ont ouvert un front à l’Ouest de l’Europe.

Des troupes allemandes vont quitter le front russe, à l’Est, pour venir en renfort contre les troupes alliées débarquées en Normandie.

Les troupes de l’Union soviétique vont faire reculer les soldats allemands lors de la bataille de la Biélorussie – appelée également opération Bagration, entre le 22 juin 1944 et le 19 août 1944 et détruire 3 armées allemandes de la Wehrmacht.

Le débarquement de Normandie est un tournant de la Seconde Guerre mondiale.

Pourquoi la France commémore le débarquement allié du 6 juin 1944 en Normandie ?

La France commémore le jour anniversaire du débarquement allié du 6 juin 1944 en Normandie pour célébrer

  • Le débarquement des troupes alliées, en particulier des États-Unis, du Royaume-Uni, du Canada et de la France libre.
  • Le début de la libération de l’Europe de l’Ouest lors de la Seconde Guerre Mondiale.

Le 6 juin, jour anniversaire du débarquement en Normandie, la France rend hommage à ceux (soldats et résistants) qui ont aidé à libérer le pays de l’occupation de l’Allemagne nazie.

Le 6 juin 2019, lors du 75e anniversaire du débarquement  en Normandie, 16 pays ont adopté une déclaration pour ‘ faire en sorte que les sacrifices du passé ne soient jamais vains et jamais oubliés’.

La Deuxième Guerre Mondiale a montré que la haine raciale et ethnique peut conduire à la guerre et au génocide.

Cette leçon de l’Histoire est rappelée à chaque commémoration, le jour anniversaire du débarquement en Normandie.

La douleur m’a brisée, la fraternité m’a relevée, de ma blessure a jailli un fleuve de liberté.

Citation du poète caennais Paul Dorey, Mémorial de Caen et qui s’exprime au nom de la Normandie.

Bonus 1 : Pourquoi le D-Day a été surnommé  » Le jour le plus long » ?

Le 22 avril 1944, le Generalfeldmarschall (maréchal) allemand Erwin Rommel, après avoir inspecté les fortification du mur de l’Atlantique déclare à son aide du camp Helmuth Lang.

La guerre sera gagnée ou perdue sur ces plages. Nous n’avons qu’une seule chance de repousser l’ennemi, et c’est quand il sera dans l’eau, barbotant et luttant pour venir à terre. Nos renforts n’arriveront jamais sur les lieux de l’attaque et ce serait folie que de les attendre. La Hauptkampflinie (ligne principale de résistance) sera ici. Toutes nos forces doivent se trouver le long des côtes. Croyez moi, Lang, les premières vingt-quatre heures de l’invasion seront décisivesPour les Alliés, comme pour l’Allemagne, ce sera le jour le plus long.

Citation de Erwin Rommel.

Bonus 2 : Mémoriser les plages du Débarquement de Normandie.

Les cinq plages du débarquement de Normandie à retenir sont les suivantes :

  • Utah Beach.
  • Omaha Beach.
  • Gold Beach.
  • Juno Beach.
  • Sword Beach.

Pour mémoriser les noms des 5 plages du débarquement, nous avons plusieurs moyens mnémotechniques simples à notre disposition, comme les techniques de mémorisation suivantes :

Technique de mémorisation 1 : les images support.

Classer les informations par catégorie facilite le travail de mémorisation d’une liste de mots.

La technique de mémorisation des images support est particulièrement adaptée lorsqu’il s’agit de retenir des informations classées par catégorie dans un certain ordre.

Elle permet de mémoriser directement une liste de noms ou de mots à partir de la première image mentale que vous avez conçu.

Pour bien mémoriser une liste de noms ou mots abstraits, il faut les associer à des personnages ou des objets concrets faciles à visualiser mentalement.

Le principe de mémorisation avec la technique des images support est très efficace et facile à comprendre et à appliquer :

  • Prendre, comme image support, l’image associée à la liste à retenir.
  • Classer les informations à retenir en plusieurs catégories.
  • Associer chaque catégorie à une image.
  • Placer les images dans l’image support.
  • Chaque image associée à une catégorie devient, à son tour une image support.
  • Subdiviser chaque catégorie en plusieurs sous-catégorie.
  • Associer chaque sous-catégorie à une image.
  • Placer les images de la sous-catégorie dans la catégorie associée.
  • Chaque image associée à une sous-catégorie devient, à son tour une image support.
  • Recommencez comme précédemment jusqu’à la dernière information à classer.

Nous allons ici utiliser la méthode des images support pour retenir la liste des plages du débarquement de Normandie et quelle nationalité alliée a commandé l’assaut de la zone de débarquement.

Nous allons prendre, comme première image support, une image représentant le débarquement de Normandie.

La Normandie nous fait penser aux normands, aux vikings et à leur bateau : le drakkar.

Nous avons comme première image support un drakkar échoué sur la plage pour symboliser le débarquement de Normandie.

Nous avons vu que les Alliés ayant participé au débarquement de Normandie sont principalement des américains, des britanniques et des canadiens.

Nous allons prendre comme catégories les nationalités.

Nous pouvons utiliser les 3 premières lettres de l’alphabet pour classer les plages du débarquement en fonction des nationalités des Alliés ayant débarqué.

Les lettres de l’alphabet A, B et C correspondent aux premières lettres des nationalités.

  • A : Américain.
  • B : Britannique.
  • C : Canadien.

Nous allons prendre comme images support pour symboliser les américains, les britanniques et les canadiens les lettres A, B et C avec le drapeau du pays.

  • Lettre A avec le drapeau Américain.
  • Lettre B avec le drapeau Britannique (le drapeau du Royaume-Uni).
  • Lettre C avec le drapeau Canadien.

Nous pouvons, par exemple, accrocher les lettres A, B et C au drakkar ou les imaginer comme des personnages à bord du drakkar ou sautant du drakkar sur la plage, etc. Donnez leur de la vie, des expressions. N’hésitez pas à faire appel à vos sens. A vous de laisser libre cours à votre imagination. Prenez l’image qui vous semble la plus naturelle, la plus évidente, la plus mémorable.

Il nous reste à classer, regrouper les plages de débarquement par nationalité.

Les américains ont débarqué à Utah Beach et Omaha Beach.

Les britanniques ont débarqué à Gold Beach et Sword Beach.

Les Canadiens ont débarqués à Juno Beach.

Nous allons chercher quelles images mentales associer aux plages pour retenir leurs noms.

Pour mémoriser Utah Beach, nous allons prendre comme image mnémotechnique une hutte.

Pour mémoriser Omaha Beach, nous allons prendre comme image mnémotechnique le président américain Barack Obama.

Pour mémoriser Gold Beach, nous allons prendre comme image mnémotechnique un lingot d’or;  » gold » voulant dire  » or » en anglais.

Pour mémoriser Sword Beach, nous allons prendre comme image mnémotechnique une épée,  » sword » voulant dire  » épée » en anglais.

Pour mémoriser Juno Beach, nous allons prendre comme image mnémotechnique un judoka.

  • Utah : hutte.
  • Omaha : Obama.
  • Gold : lingot d’or.
  • Sword : épée.
  • Juno : judoka.

Pour se souvenir que les américains ont débarqué à Utah Beach et Omaha Beach, nous allons associer la lettre A (symbolisant les américains) à une hutte et au président Obama.

Pour se souvenir que les britanniques ont débarqué à Gold Beach et Sword Beach, nous allons associer la lettre B (symbolisant les britanniques) à un lingot d’or et à une épée.

Pour se souvenir que les canadiens ont débarqués à Juno Beach, nous allons associer la lettre C (symbolisant les canadiens) à un judoka.

Pour mémoriser facilement la liste des plages du débarquement de Normandie et les nationalités, il nous reste à imaginer une histoire facile à retenir avec les différentes associations imagées.

Un drakkar s’échoue sur la plage, avec à son bord les lettres personnages A, B et C.

A saute du drakkar sur la plage, fonce vers une hutte et délivre le président Obama.

B saute à son tour du drakkar avec une épée pour s’emparer d’un coffre rempli de lingots d’or.

C met sa tenue de judoka, puis saute du drakkar pour aider A et B.

Nous venons de créer une histoire inoubliable pour retenir les plages du débarquement de Normandie et les nationalités.

Si vous êtes un apprenant kinesthésique,  vous pouvez vous amuser à dessiner, colorier, fabriquer la scène ou jouer l’histoire en vous mettant dans la peau d’un des personnages. L’essentiel est de faire appel à votre mémoire kinesthésique. Essayez de bouger, ressentir, vivre l’histoire pour mieux retenir les 5 plages du débarquement.

Technique de mémorisation 2 : la phrase mnémotechnique.

Avec la phrase mnémotechnique comme moyen mnémotechnique, il s’agit de créer un phrase en utilisant des mots commençant par la première lettre du nom de chaque plage.

Par exemple, nous pouvons créer la phrase suivante :

« Un Ours Géant Joue Sur le sable » : Les premières lettres de chaque mot correspondent aux noms des cinq plages du débarquement de Normandie.

  • Un : Utah Beach.
  • Ours : Omaha Beach.
  • Géant : Gold Beach.
  • Joue : Juno Beach.
  • Sur : Sword Beach.

Pour renforcer la mémorisation, vous pouvez imaginer l’ours en train de jouer avec un drakkar. Le navire normand sera notre crochet mémorielle, le moyen permettant de raccrocher l’histoire racontée par la phrase mnémotechnique au débarquement de Normandie, symbolisé par le drakkar normand.

Si vous êtes un apprenant kinesthésique,  vous pouvez vous amuser à mimer la scène, en jouant par exemple le rôle de l’ours. Vous pouvez également la dessiner, la colorier ou fabriquer la scène.

A découvrir aussi.

Cet article vous a plu ?

Allez encore plus loin en téléchargeant gratuitement mon livre numérique
Objectif : Apprendre facilement’.

Cliquez ici !

Première Guerre mondiale (1914 - 1918) - sommaire.

Première Guerre Mondiale (1914 – 1918) : résumé, dates, causes, conséquences

1914-1918 : Première Guerre mondiale : Résumé de la Grande Guerre, dates clés, causes de la Guerre de 14-18, conséquences, bilan, moyens mnémotechniques pour apprendre et retenir la chronologie de la 1e guerre mondiale.

Qui a commencé la guerre et pourquoi ?

Pourquoi la Première Guerre mondiale est une guerre totale ?

Vous voulez apprendre l’histoire de la Première Guerre mondiale vite et facilement ? 

Bienvenue sur Apprendre5minutes.  Vous voudrez certainement recevoir nos Livres numériques GRATUITS pour vous aider à Apprendre et Retenir facilement. Cliquez ici pour recevoir vos livres gratuitement ! 😃

Vous cherchez un court résumé de cette période charnière de l’histoire de France et du monde ? Vous voulez en connaitre les causes, les conséquences, les dates clés ?

Vous êtes en CM2, au collège  ou passionné par l’histoire et vous voulez apprendre l’essentiel de la Première Guerre Mondiale (1914 – 1918) ?

Vous voulez également apprendre comment mémoriser les grandes dates de la Guerre de 14-18 ?

Lisez ce cours d’histoire gratuit en ligne du blog éducatif Apprendre 5 minutes pour apprendre et retenir rapidement et facilement les événements les plus importants de la Première Guerre Mondiale.Nous avons sélectionné des méthodes particulièrement efficaces pour vous aider à vous souvenir des dates des principaux événements de cette période de l’Histoire de France et du Monde.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Première Guerre mondiale (1914 - 1918) - sommaire.
Première Guerre mondiale (1914 – 1918) – sommaire.

Sommaire

  • Définition de la Première Guerre Mondiale.
  • Dates de début et de fin de la Première Guerre mondiale.
  • Quels sont les pays qui ont participé à la Guerre de 14-18 ?
    • Triple Entente.
    • Triple Alliance.
  • Qu’est-ce qui déclenche la Première Guerre mondiale ?
  • Quelles sont les causes de la Première Guerre mondiale ?
  • Qui a commencé la Première Guerre mondiale ?
  • Résumé de la Première Guerre mondiale.
  • Pourquoi la Première Guerre mondiale est-elle une Guerre totale ?
  • Quel est le bilan de la Première Guerre mondiale ?
  • Quelles sont les conséquences de la Première Guerre mondiale ?
  • Les dates clés de la Première Guerre mondiale.
  • Comment mémoriser les dates clés de la Première Guerre mondiale ?
  • Pourquoi les soldats français étaient surnommés les Poilus ?
  • Bonus 1 : mémoriser les pays de la Triple Entente.
  • Bonus 2 : mémoriser les pays de la Triple Alliance.
  • A découvrir aussi.

Définition de la Première Guerre Mondiale.

La Première Guerre Mondiale est le conflit militaire mondial qui opposa , de 1914 à 1918, les Alliés de la Première Guerre mondiale – appelés également Triple-Entente ou Forces de l’Entente – aux Empires Centraux – appelés également Triple Alliance ou Triplice.

Surnommée Guerre de 14-18 ou Grande Guerre, la Première Guerre Mondiale est le conflit militaire majeur qui se déroula de 1914 à 1918 d’abord en Europe, avant de s’étendre à l’Asie et à l’Afrique, qui provoqua la mort de plus de 18 millions de personnes dont 1,7 million de morts en France et entraina le déclin de l’Europe.

Déclenchée par l’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand, héritier de l’empire d’Autriche-Hongrie, à Sarajevo le 28 juin 1914, la Grande Guerre, gagnée par la Triple-Entente – dont la France -, entrainera la disparition des Empires Austro-hongrois, russes et ottoman.

Cette guerre européenne est la plus grande catastrophe de l’histoire, depuis des siècles, la ruine de nos espoirs les plus saints en la fraternité humaine.

citation de Romain Rolland – Journal des années de guerre 1914-1919.

Dates de début et de fin de la Première Guerre mondiale.

Date de début de la Première Guerre mondiale : 28 juillet 1914.

Le 28 juillet 1914, l’Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Serbie, un mois après l’attentat de Sarajevo contre l’héritier de l’empire d’Autriche-Hongrie.

Date de fin de la Première Guerre mondiale : 11 novembre 1918.

Le 11 novembre 1918, l’Armistice signée par l’Allemagne, la France et ses Alliés, marque la fin des combats de la Première Guerre mondiale et la victoire des Alliés sur l’Allemagne.

Quels sont les pays qui ont participé à la Guerre de 14-18 ?

La Guerre de 14-18 est une guerre mondiale car

  • De nombreux pays se sont engagés dans le conflit militaire.
  • La Grande Guerre se déroula sur plusieurs pays et continents.

Deux grandes coalitions s’affrontèrent :

  • La Triple Entente, appelée également Alliés de la Première Guerre mondiale ou Forces de l’Entente.
  • La Triple Alliance, appelée également Empires centraux ou Triplice.

Triple Entente.

La Triple Entente est une alliance formée à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle entre la France, la Russie et le Royaume-Uni.

D’autres pays viendront la rejoindre. Ensemble, ils seront appelés les Alliés de la Première Guerre mondiale.

Les Forces de l’Entente se sont élevées à près de 43 millions de combattants entre 1914 et 1918.

La liste des pays Alliés de la Première Guerre mondiale sont les suivants :

  • Arménie.
  • Belgique.
  • Brésil.
  • Chine.
  • Costa Rica.
  • Cuba.
  • États-Unis.
  • France.
  • Grèce.
  • Guatemala.
  • Haïti.
  • Honduras.
  • Italie.
  • Japon.
  • Liberia.
  • Monténégro.
  • Népal.
  • Nicaragua.
  • Pologne.
  • Portugal.
  • Panama.
  • Roumanie.
  • Royaume-Uni.
  • Russie.
  • Saint-Marin.
  • Serbie.

 Les légions tchécoslovaques – volontaires armés tchèques et slovaques – combattirent également auprès des pays alliés de la Triple Entente.

Lorsque la Première Guerre Mondiale commence en 1914, L’Italie qui était un des pays de la Triple Alliance, décide de rester neutre, puis s’allie en 1915 à la Triple Entente qui lui consentira d’importantes concessions territoriales en cas de victoire.

Triple Alliance.

La Triple Alliance est une alliance formée à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle entre l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie et l’Italie.

D’autres pays viendront la rejoindre. Ensemble, ils formeront une coalition appelée Empires centraux.

Les Forces des Empires centraux se sont élevées à plus de 25 millions de combattants entre 1914 et 1918.

La liste des pays des Empires centraux impliqués dans la Première Guerre mondiale sont les suivants :

  • Allemagne.
  • Autriche-Hongrie.
  • Bulgarie.
  • Duché de Courlande et Sémigalle.
  • Darfour.
  • Émirat de Haïl.
  • Lituanie.
  • Empire ottoman.

Qu’est-ce qui déclenche la Première Guerre mondiale ?

L‘événement qui a déclenché la Première Guerre mondiale est l’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand, héritier du trône d’Autriche-Hongrie, et de sa femme, le 28 juin 1914 à Sarajevo, lors d’une visite officielle, en Bosnie-Herzégovine, par l’étudiant serbe nationaliste Gavrilo Princip.

L’assassin, Gavrilo Princip, un Bosniaque d’origine serbe de 19 ans, déclare vouloir soutenir, par cet attentat, les minorités serbes oppressées par l’empire Austro-hongrois.

Le 28 juillet 1914, l’Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Serbie, qu’elle accuse d’être responsable de l’assassinat.

L’attentat de Sarajevo est l’événement déclenchant de la Première Guerre mondiale.

Quelles sont les causes de la Première Guerre mondiale ?

Si l’attentat de Sarajevo est l’étincelle qui mit le feu aux poudres et déclencha la Première Guerre mondiale, les causes sont multiples.

Après la défaite de la France lors de la guerre franco-allemande de 1870-1871,  la haine est forte entre la France et l’Allemagne. L’Allemagne a annexé l’Alsace-Lorraine en 1871, provocant un fort ressentiment côté français contre l’Allemagne. Les français veulent leur revanche sur l’Allemagne.

Au début du XXe siècle, les pays européens dominent le monde mais leur rivalité est forte. Ils possèdent de nombreuses colonies et se disputent les territoires conquis et leurs richesses.

Les colonies deviennent une source de tension entre la France et l’Allemagne. La France et l’Allemagne cherchent à coloniser l’Afrique et à agrandir leur empire colonial.

La politique allemande va contribuer au rapprocher de la France et du Royaume-Uni. Le Royaume-Uni, première puissance économique de la fin du XIXe siècle est concurrencée par l’Allemagne. La construction, par l’Allemagne, d’une puissante flotte de guerre contrarie la suprématie maritime de l’Angleterre.

L’Autriche-Hongrie et la Russie s’opposent pour dominer la région des Balkans. La présence de l’Autriche-Hongrie dans les Balkans pousse la Russie vers une alliance avec ses adversaires dont la France.

La peur d’une guerre européenne généralisée pousse les pays vers une course aux armements et aux effectifs militaires. Les puissances européennes renforcent les effectifs de leurs armées et augmentent la production d’armes.

Afin de se protéger mutuellement des attaques ennemies, les pays européens forment des alliances en vue d’une guerre possible.

  • la Triple Alliance : Allemagne, Autriche-Hongrie et Italie.
  • La Triple Entente : France, Royaume-Uni et Russie, alliés à la Serbie.

Si un des membres de l’alliance est attaqué, les autres pays s’engagent à le défendre.

Qui a commencé la Première Guerre mondiale ?

L’Autriche-Hongrie est le premier pays à avoir commencé la Première Guerre mondiale.

Après l’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand à Sarajevo le 28 juin 1914, l’Autriche-Hongrie, soutenue par l’Allemagne, lance un ultimatum à la Serbie en lui imposant des clauses inacceptables.

La Serbie refuse une des conditions de l’ultimatum.

  • Le 28 juillet 1914, l’Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Serbie.
  • Le 29 juillet 1914, alliée à la Serbie, la Russie ordonne la mobilisation partielle contre l’Autriche-Hongrie.
  • Le 1er août 1914, l’Allemagne déclare la guerre à la Russie.
  • Le 1er août 1914, la France, alliée à la Russie décrète la mobilisation générale.
  • Le 2 août 1914, l’armée allemande envahit le Grand-Duché du Luxembourg.
  • Le 3 août 1914, l’Allemagne déclare la guerre à la France.
  • Le 4 août 1914, l’Allemagne envahit la Belgique pour contourner les fortifications françaises des frontières de l’Est.
  • Le 4 août 1914, le Royaume-Uni, allié à la Belgique, déclare la guerre à l’Allemagne.

Les pays de la Triple Alliance et de la Triple Entente entrent en guerre.

La Grande Guerre, qui deviendra la Première Guerre mondiale a commencé.

Résumé de la Première Guerre mondiale.

En 1914, lorsque éclate la Première Guerre mondiale, l’Europe domine le monde.

Les grandes puissances européennes ont formé des alliances entre-elles pour se défendre.

L’attentat de Sarajevo du 28 juin 1914, suivi de la déclaration de guerre de l’Autriche-Hongrie  contre la Serbie le 28 juillet 1914 déclenche par le jeu des alliances, une guerre européenne puis mondiale.

La guerre de 14-18 va se dérouler en trois phases.

  • Août-Novembre 1914 : Guerre de mouvement. Lorsque la guerre débute, les belligérants pensent qu’elle sera courte. Les allemands envahissent la Belgique, attaquent la France, arrivent aux portes de Paris, avant d’être stoppé par l’armée française. Chacun des deux camps essaie de contourner l’adversaire jusqu’au côtes de la mer du Nord. En novembre 1914 la guerre de mouvement s’arrête. Les deux armées se font face.
  • Novembre 1914-Février 1918 : Guerre de position. L’armée allemande se retrouve bloquée par les Alliés sur un front qui s’étend de la mer du Nord jusqu’aux Vosges, sur 750 kilomètres. Les soldats creusent des réseaux de tranchées pour se protéger des tirs ennemis. La Guerre des tranchées commence. La guerre se prolonge. Beaucoup de soldats sont tués, blessés ou mutilés.
  • Mars 1918-Novembre 1918 : Deuxième Guerre de mouvement. Lors de la Révolution d’Octobre (7 et 8 novembre 1917), les révolutionnaires russes prennent le pouvoir et arrêtent les combats. L’Allemagne peut se concentrer sur le front Ouest mais les États-Unis entrent en guerre le 6 avril 1917 après que les sous-marins allemands aient coulé des bateaux américains. L’Allemagne lance une offensive au printemps 1918 mais les Alliés résistent et remportent la victoire finale. L’Allemagne connait une révolution qui contraint l’empereur allemand Guillaume II à abdiquer. L’armistice, signée le 11 novembre 1918, met fin à la guerre.

En 1918, l’Europe sort affaiblit après la Première Guerre mondiale. L’Europe n’est plus la grande puissance qu’elle était avant la guerre. Les États-Unis sont les grands gagnants du conflit mondial. Les États-Unis deviennent la première puissance mondiale.

Pourquoi la Première Guerre mondiale est-elle une Guerre totale ?

Définition de la guerre totale.

La guerre totale est une guerre qui mobilise toutes les ressources d’un pays :

  • Les combattants.
  • L’économie.
  • La politique.
  • La justice.

Les combattants.

Au front, la guerre est totale car

  • tous les hommes sont mobilisés au combat.
  • Les empires coloniaux participent à la guerre.

Les civils.

A l’arrière, la guerre est totale car elle mobilise toutes les ressources du pays.

  • Les femmes remplacent les hommes dans l’agriculture et dans l’industrie.
  • Une économie de guerre est mise en place. L’industrie fabrique des armes et des munitions.
  • Le gouvernement recourt à l’emprunt national et auprès d’autres pas comme le Royaume-Uni et les États-Unis.
  • L’État met en place un système de propagande pour soutenir le moral.
  • Il instaure la censure en interdisant les nouvelles négatives de la guerre.
  • Les partis politiques et les syndicats se rallient au gouvernement : c’est l’Union sacrée.

Quel est le bilan de la Première Guerre mondiale ?

La Guerre de 14-18 est le plus grand désastre humain matériel et économique de l’histoire.

L’Europe sortira affaiblie de la Grande Guerre.

Le bilan humain de la Première Guerre mondiale est très lourd.

  • 18,6 millions de morts.
    • 9,7 millions de morts pour les militaires.
    • 8,9 millions de morts pour les civils.
  • 21,2 millions de blessés militaires.
    • 12,8 millions de blessés du côté des Alliés.
    • 8,4 millions de blessés du côté des Empires centraux.
  • 7,7 millions de disparus.
    • 4,1 millions de disparus du côté des Alliés.
    • 3,6 millions de disparus du côté des Empires centraux.

Les dégâts matériels sont importants. Des villes, des villages et des usines sont détruits, des infrastructures de communication (routes, etc.) sont endommagées.

La production agricole baisse fortement.

  • 20 % en France.
  • 40% en Allemagne.

Le cheptel est décimé, des forêts ont disparu et les terres cultivables sont dévastées et dangereuses car elles contiennent des engins dangereux, comme des obus enfouis.

Quelles sont les conséquences de la Première Guerre mondiale ?

La géographie de l’Europe est transformée.

  • L’empire Austro-hongrois disparaît.
  • Les Allemands perdent l’Alsace et la Lorraine qui redeviennent françaises.
  • La Tchécoslovaquie et la Yougoslavie sont créées.
  • La Pologne est réunifiée.
  • L’empire ottoman est démantelé.

L’Allemagne sort de la guerre affaiblie et humiliée par le traité de paix de Versailles du 28 juin 1919.

  • Perte des colonies, principalement au bénéfice de la France et du Royaume-Uni.
  • Armée limitée à 100 000 hommes.
  • Paiement d’une somme énorme pour rembourser les dommages causés en France et en Belgique.

L’humiliation de l’Allemagne sera une des causes de la Deuxième Guerre mondiale.

La SDN (Société Des Nations), ancêtre de l’ONU (Organisation des Nations Unies), est créée afin de préserver la paix dans le monde. Ses objectifs sont

  • Le désarmement.
  • La prévention des guerres.
  • La sécurité collective.
  • La résolution des conflits par la négociation.
  • L’amélioration globale de la qualité de vie.

La Première Guerre mondiale met fin à la suprématie européenne. La France et le Royaume-Uni se sont endettés auprès des États-Unis pour payer les dépenses de guerre.

Les États-Unis deviennent les premiers créanciers du monde et la première puissance mondiale.

Les dates clés de la Première Guerre mondiale.

28 juin 1914 : Assassinat de l’archiduc d’Autriche-Hongrie à Sarajevo.

Le 28 juin 1914, le prince héritier de l’empire Austro-hongrois François-Ferdinand et son épouse sont victimes d’un attentat à Sarajevo.

28 juillet : Début de la Première Guerre mondiale.

Le 28 juillet 1914, l’Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Serbie. Le jeu des alliances va entrainer les pays de l’Europe dans la guerre.

Août – Novembre 1914 : Guerre de Mouvement.

En juillet et août, le conflit se généralise par le jeu des alliances.

31 juillet 1914 : Assassinat de Jean Jaurès.

Le 31 juillet 1914, le leader socialiste Jean Jaurès, un des principaux opposants français à la guerre est assassiné à Paris, par un étudiant nationaliste.

Le 1er août 1914, l’Allemagne déclare la guerre à la Russie après que celle-ci, alliée de la Serbie, ait décrété la mobilisation contre l’Autriche-Hongrie.

Le 1er août 1914, la mobilisation générale est décrétée en France, alliée de la Russie.

3 août 1914 : L’Allemagne déclare la guerre à la France.

Le 3 août 1914, l’Allemagne déclare la guerre à la France.

Les allemands envahissent la Belgique, pays neutre et pénètrent en France en août.

Le 4 août, le Royaume-Uni allié à la Belgique, déclare la guerre à l’Allemagne.

23 août 1914 : Bataille de Charleroi.

Vaincus lors de la bataille de Charleroi – appelée également bataille de la Sambre -, en Belgique, les français reculent devant les allemands qui menacent Paris.

Le 2 septembre 1914, le président de la République française Raymond Poincaré et le gouvernement quittent Paris pour Bordeaux.

6 septembre 1914 : Première Bataille de la Marne.

La Première Bataille de la Marne dure quatre jours – du 6 au 9 septembre 1914 – et est remportée par les français et le Royaume Uni. Elle arrête la progression des troupes allemandes.

630 taxis parisiens, réquisitionnés par le général Gallieni, amènent les soldats jusqu’au front en taxi; les français remportent la première bataille de la Marne.

10 octobre – 10 novembre 1914 : Chacun des deux camps essaie de contourner l’adversaire par l’ouest jusqu’aux côtes de la mer du Nord.

Dès novembre 1914, la guerre de mouvement s’arrête : les deux armées sont face à face de la mer du Nord aux Vosges, sur 750 kilomètres.

Le 8 décembre 1914, une fois le front stabilisé, le président de la République française Raymond Poincaré et le gouvernement regagnent Paris.

Novembre 1914 – Février 1918 : Guerre de Position.

L’artillerie conquiert, l’infanterie occupe.

Citation de Philippe Pétain.

Pétain, avec cette nouvelle tactique défensive mettra fin à la stratégie des offensives incessantes qui entrainaient de nombreux morts et mettait à mal le moral de l’Infanterie.

Pétain est contre les attaques incessantes, les offensives à outrance mal préparées. Il veut attendre d’avoir les moyens, d’être soutenu par l’artillerie lourde, avant d’attaquer.

Les attaques à la baïonnette étaient lancées de loin par l’Infanterie sans préparation d’artillerie. Pétain veut  s’appuyer sur l’artillerie, le matériel et l’aviation.

Le feu tue.

Citation de Philippe Pétain.

L’armement allemand qui s’appuyait sur les mitraillettes et l’artillerie lourde était supérieur à celui de la France.

Avec cette nouvelle stratégie, Pétain oblige également l’État major et les officiers à se préoccuper davantage du confort des soldats de l’Infanterie qui doivent être ravitaillés, évacués s’ils sont blessés et relevés après les combats.

23 mai 1915 : L’Italie déclare la guerre à l’Autriche-Hongrie.

Le 26 avril 1915, l’Italie, membre neutre de la Triple Alliance, signe le Pacte de Londres, avec la Triple Entente. La Triple Entente accordera à l’Italie de nombreuses concessions territoriales en cas de victoire.

Le 23 mai 1915, l’Italie entre en guerre contre l’Autriche-Hongrie.

21 février – 18 décembre 1916 : Bataille de Verdun.

Le 21 février 1916, les allemands lancent une terrible offensive pour s’emparer de la forteresse de Verdun dans le département de la Meuse et ‘ saigner à blanc’ l’armée française. Les soldats se terrent dans les tranchées et tiennent leur position. C’est le début de la Guerre des Tranchées. Cette bataille d’usure va durer dix mois.

La bataille de Verdun est une des batailles les plus meurtrières de la Première Guerre mondiale. Elle oppose les soldats français aux soldats allemands.  La bataille de Verdun fit 700 000 victimes (morts, disparus ou blessés). Elle fut remportée par la France. L’armée française récupère la plupart des positions perdues en février.

1er juillet – 18 novembre 1916 : Bataille de la Somme.

Les alliés décident lors de la conférence de Chantilly, les 6 et d’attaquer les Empires centraux sur tous les fronts en 1916.

Les français et les anglais lancent l’offensive sur le font allemand de la Somme.

La bataille de la Somme fera plus d’un million de victimes (morts, blessés et disparus).

Les chars d’assaut seront utilisés pour la première fois de l’histoire.

Suite à la bataille de la Somme, l’Allemagne décidera la guerre sous-marine à outrance qui sera une des causes de l’entrée en guerre des États-Unis.

15 mars 1917 : Révolution de février en Russie.

La Première Guerre mondiale enfonce la Russie, qui a du mal à soutenir l’effort de guerre, dans la crise économique.

Début 1917, l’hiver particulièrement froid aggrave les problèmes d’approvisionnement.

La lassitude est générale. Les ouvriers entrent en grève. L’empereur de Russie veut mater la rébellion, déclenchant la révolution.

Le tsar de Russie Nicolas II abdique en faveur de son frère Michel mais celui-ci refuse de monter sur le trône. Un gouvernement provisoire se met en place en Russie.

6 avril 1917 : Les États-Unis déclarent la guerre à l’Allemagne.

Après être resté neutre pendant trois ans, les américains entrent dans la Première Guerre mondiale aux côtés des alliés car

  • Les allemands ont entrepris une guerre sous-marine. Ils coulent les bateaux des alliés et ceux des américains.
  • Le ministre allemand des affaires étrangères, Arthur Zimmerman, a proposé aux Mexicains une alliance contre les États-Unis.

Le 2 avril 1917, le président des États-Unis Thomas  Woodrow Wilson demanda une session conjointe spéciale du Congrès pour déclarer la guerre à l’Allemagne.

Le 6 avril 1917, le Congrès américain vote « la reconnaissance de l’état de guerre entre les États-Unis et l’Allemagne » et renoncent à leur neutralité.

L’armée américaine, formée de 200 000 soldats, en comptera 4 millions en novembre 1918.

16 avril – 24 octobre 1917 : Bataille du Chemin des Dames.

Sur la défensive, après les lourdes pertes de la bataille de Verdun et de la bataille de la Somme, les allemands réduisent leur ligne de défense. Ils construisent une ligne de défense fortifiée, appelée ligne Hindenburg, dans le Nord-Est de la France, pour contrer les futures offensives alliées.

Le 16 avril 1917, commence la bataille du Chemin des Dames, appelée également offensive Nivelle. Le général français Nivelle attaque les allemands entre Soissons et Reims. Les allemands apprennent le plan de bataille et se préparent.

La bataille du Chemin des Dames est un échec sanglant pour les Alliés.

La bataille du Chemin des Dames fera 187 000 morts ou blessés côté français et 163 000 morts ou blessés, la majorité le premier jour de l’offensive Nivelle.

Prévue pour durer 48 heures au plus, la bataille du Chemin des Dames durera plus de six mois.

C’est le début des mutineries (révoltes) des troupes françaises découragées. Plusieurs régiments refuseront de combattre et manifesteront pour la paix. Plusieurs mutins seront fusillés.

7 novembre 1917 : Révolution d’Octobre en Russie.

En Russie, Lénine et Trotski organisent une seconde révolution.

Le 7 novembre 1917, la révolution d’Octobre (25 octobre 1917 dans le calendrier russe) éclate en Russie. Les Bolchéviques prennent le pouvoir à Saint-Pétersbourg.

Le 5 décembre 1917, la Russie bolchevique, n’étant plus en mesure de poursuivre la guerre, signe un armistice avec les Empires centraux.

Le 15 décembre 1917, l’armistice prend effet. La France perd son allié russe. L’Allemagne peut concentrer ses forces sur le front ouest.

8 janvier 1918 : Les 14 points du président américain Wilson.

Le 8 janvier 1918, le le président des États-Unis Thomas  Woodrow Wilson prononce un discours, appelé les « quatorze points de Wilson », devant le Congrès des États-Unis pour mettre fin à la Première Guerre mondiale et reconstruire l’Europe.

Il réussira à en faire adopter quelques points lors du traité de paix de Versailles du 28 juin 1919.

3 mars 1918 : Le traité de paix de Brest-Litovsk entre l’Allemagne et la Russie.

Après la Révolution d’Octobre, la Russie signe le traité de Brest-Litovsk avec les Empires centraux et se retire du conflit.

Les Allemands vont en profiter pour se concentrer sur le front Ouest et tenter d’obtenir une victoire rapide avant l’arrivée des soldats américains.

C’est la fin de la Guerre de Position et le retour de la Guerre de Mouvement.

Mars – Novembre 1918 : Deuxième Guerre de Mouvement.

21 mars 1918 – 18 juillet 1918 : Offensive du Printemps.

Les allemands lancent une vaste série d’attaques- appelée offensive du Printemps, bataille du Kaiser ou offensive de Ludendorff –  jusqu’en juillet, parfois victorieuses mais jamais décisives.

Le but de ces attaques allemandes était de percer les lignes alliées et d’obtenir, des français, l’armistice.

21 mars 1918 : l’opération Michael commence en Picardie. Elle durera jusqu’au 5 avril 1918. L’opération allemande a pour but de percer les lignes alliées. Les allemands avancent sur 65 kilomètres mais aucun de leurs objectifs stratégiques n’est atteint. Cet échec stratégique allemand marque le début de la fin de la Première Guerre mondiale.

D’autres offensives allemandes vont se poursuivre jusqu’à la Deuxième bataille de la Marne.

Les principales batailles de l’offensive du Printemps sont les suivantes :

  • Opération Michael : du 21 mars au 5 avril 1918 dans le Nord de la France.
  • Bataille de la Lys : du 9 au 29 avril 1918 à Ypres en Belgique.
  • Bataille de l’Aisne : du 27 mai au 17 juillet 1918 en France, près de Paris.
  • Bataille du Bois Belleau : du 1er au 26 juin 1918 à Belleau, dans le département de l’Aisne.
  • Bataille de Montdidier-Noyon (appelée également Bataille du Matz) : du 5 au 13 juin 1918, dans le département de l’Oise.
  • Bataille du Hamel : le 4 juillet 1918, dans le département de la Somme.
  • Seconde Bataille de la Marne (appelée également Bataille de Reims) : du 27 mai au 6 août 1918, dans le département de la Marne.

18 juillet 1918 – 6 août 1918 : Contre-offensives Alliés.

Au cours de la Deuxième bataille de la Marne, les allemands lancent leur dernière grande offensive, appelée quatrième bataille de Champagne ou Friedensturm, du 15 au 18 juillet 1918.

Les Alliés remportent la victoire, puis lancent des contre-offensives victorieuses du 18 juillet au 6 août 1918.

3 novembre 1918 : Révolution Allemande.

En 1918, l’empire allemand éprouve de grandes difficultés économiques et militaires, suite au blocus par les pays de la Triple Entente et à l’entrée en guerre des États-Unis.

Le 28 janvier 1918, les ouvriers se mettent en grève générale. La grève s’étend rapidement à de nombreuses villes d’Allemagne.

Le 3 novembre 1918, les Mutineries de Kiel commencent. Des marins refusent d’appareiller pour se battre contre la Royal Navy. Les ouvriers s’associent aux marins. C’est l’insurrection et le début de la révolution allemande.

Le 9 novembre 1918, l’empereur allemand Guillaume II abdique. La République allemande – appelée République de Weimar – est proclamée.

11 novembre 1918 : Armistice.

Le 11 novembre 1918, l’Allemagne, la France et ses Alliés signent l’Armistice dans un wagon, dans la forêt de Compiègne, dans le département de l’Oise – en un lieu appelé plus tard la clairière de Rethondes ou clairière de l’Armistice.

L’armistice marque la fin des combats de la Première Guerre mondiale et la victoire des Alliés sur l’Allemagne.

28 juin 1919 : Traité de paix de Versailles.

Le 28 juin 1919 l’Allemagne et les Alliés signent le traité de paix de Versailles.

Le traité de Versailles est très dur pour l’Allemagne qui se sentira humilié. Ce sera une des causes de la Deuxième Guerre mondiale.

L’Allemagne

  • perd 15% de son territoire et son empire colonial. En particulier, la France récupère l’Alsace et la Lorraine qu’elle avait perdu en 1871.
  • voit sa puissance militaire limitée.
  • doit payer des indemnités considérables à la France et à la Belgique.
  • perd la propriété de ses brevets.

Comment mémoriser les dates clés de la Première Guerre mondiale ?

Retenir les dates clés de la Grande Guerre est un moyen efficace de situer les principaux événements de cette période de l’histoire qui vit l’affaiblissement de l’Europe et la consécration des États-Unis comme première puissance mondiale.

Nous avons vu dans l’article comment mémoriser facilement les dates de l’histoire plusieurs techniques de mémorisation efficaces pour retenir les dates sur le long terme.

Nous allons en montrer une application pratique avec les dates clés de la Première Guerre mondiale.

Toutes les événements se situant au XXe siècle, nous n’avons pas à retenir le siècle.

Si vous voulez retenir l’année avec le siècle, vous pouvez utiliser les associations mentales suivantes.

  • 1914 : tabatière.
  • 1915 : antipodal. A la surface de la Terre, deux points antipodaux sont deux points à l’opposé, comme, par exemple, le pôle Nord et le pôle Sud. Nous pouvons prendre comme symbole un ours sur la glace comme association mentale avec le mot antipodal.
  • 1916 : député âgé.
  • 1917 : antipathique.
  • 1918 : adoptif (symbole : un triangle avec un cœur entrelacé).
  • 1919 : député pieux.

Technique de mémorisation.

Nous allons apprendre les dates de la Première Guerre mondiale à l’aide de la table de rappel du grand système que nous avons appris dans l’article comment mémoriser facilement les chiffres ou les nombres.

Pour retenir plus facilement les événements à mémoriser, nous allons classer les dates par année, mois et jour.

Nous classerons les mois de 1 à 12 et les jours de 01 à 31.

Nous allons associer l’année, le mois, le jour, l’évènement à un objet ou un personnage et former une image mentale et créer une histoire.

Le cerveau adore les histoires. Il fonctionne par association. Associer, c’est créer des liens entre des objets, des personnages, des émotions, etc. Plus les liens seront forts et plus il sera facile de se souvenir.

C’est cette histoire que nous venons de créer que nous allons apprendre. Nous allons retenir ainsi facilement et à long terme la date et l’événement.

Comme il n’y a pas d’ambiguïté dans les dates à retenir, nous n’utiliserons que la table de rappel du grand système pour associer l’année, le mois et le jour à des images.

Vous trouverez ci-dessous quelques exemples pour retenir les dates clés de la Première Guerre mondiale.

Procédez de même pour toutes dates de la Grande Guerre que vous voulez mémoriser.

Avec l’habitude, cela deviendra simple, facile et amusant pour vous de trouver des histoires et de les apprendre.

1914

La table de rappel du grand système associe le nombre 14 à un taureau.Nous allons donc associer l’année 1914 à un taureau.

28 juin 1914 : Assassinat de l’archiduc d’Autriche-Hongrie à Sarajevo.

Le mois de juin est le sixième mois de l’année. Le mot chat est le code associé au chiffre 6.

Nous allons associer le jour – 28 – à une nef.

Pour l’évènement, nous associerons l’Assassinat de l’archiduc d’Autriche-Hongrie à un autrichien et une autrichienne en costume traditionnel d’Autriche qui se font tirer dessus à coup de pistolet.

Il nous reste à créer une petite histoire en prenant les images dans l’ordre, c’est à dire :

28 juin 1914 : taureau, chat, nef, autrichien.

Par exemple, nous apercevons un taureau et un chat qui sortent de la nef de l’église en courant après avoir entendu des coups de feu et qui voient un autrichien et une autrichienne se faire tirer dessus à coup de pistolet.

Imaginez l’histoire qui vous passe par la tête. Plus elle vous marquera et plus elle sera facile à se souvenir.

Procéder de même pour les autres dates clés de la Première Guerre mondiale.

28 juillet : Début de la Première Guerre mondiale.

Le mois de juillet est le septième mois de l’année. Le mot quille est le code associé au chiffre 7.

Nous allons associer le jour – 28 – à une nef.

Pour l’évènement, nous associerons le début de la Première Guerre mondiale à un bébé en train de se battre.

Il nous reste à créer une petite histoire en prenant les images dans l’ordre, c’est à dire :

28 juillet 1914 : taureau, quille , nef, bébé.

Par exemple, nous apercevons un taureau en train de jouer aux quilles dans la nef de l’église avec un bébé et de se disputer.

03 août 1914 : L’Allemagne déclare la guerre à la France.

Le mois d’août est le huitième mois de l’année. Le mot feu est le code associé au chiffre 8.

Nous allons associer le jour – 03 – à un sumo.

Pour l’évènement, nous associerons la déclaration de la Guerre à la France par l’Allemagne à un sumo avec un casque à pointe allemand et un drapeau de la France.

Il nous reste à créer une petite histoire en prenant les images dans l’ordre, c’est à dire :

03 août 1914 : taureau, feu, sumo allemand, drapeau français.

Par exemple, nous apercevons un taureau qui traverse le feu qu’a allumé un sumo allemand en brulant un drapeau de la France.

1916

La table de rappel du grand système associe le nombre 16 à un donjon.Nous allons donc associer l’année 1916 à un donjon.

21 février 1916 : début de la Bataille de Verdun.

Le mois de février est le deuxième mois de l’année. Le mot noix est le code associé au chiffre 2.

Nous allons associer le jour – 21 – à une natte.

Pour l’évènement, nous associerons la Bataille de Verdun à une tranchée; la Bataille de Verdun ayant été une Guerre de Tranchées.

Il nous reste à créer une petite histoire en prenant les images dans l’ordre, c’est à dire :

21 février 1916 : donjon, noix, natte, tranchée.

Par exemple, depuis le haut d’un donjon, nous apercevons des noix descendre le long d’une natte dans une tranchée.

1917

La table de rappel du grand système associe le nombre 17 à un ticket.Nous allons donc associer l’année 1917 à un ticket.

06 avril 1917 : Les États-Unis déclarent la guerre à l’Allemagne.

Le mois d’avril est le quatrième mois de l’année. Le mot roi est le code associé au chiffre 4.

Nous allons associer le jour – 06 – à un singe.

Pour l’évènement, nous associerons la déclaration de la Guerre à l’Allemagne par les États-Unis à un pygargue à tête blanche en train d’attaquer un aigle à bec et serres rouges allemand.

Le Pygargue est un rapace à tête blanche. C’est l’oiseau national des États-Unis. Nous le choisirons comme symbole des États-Unis.

L’aigle à bec et serres rouges figure dans les armoiries du Reich allemand pendant la Première Guerre mondiale. Nous le choisirons comme symbole de l’Allemagne.

Il nous reste à créer une petite histoire en prenant les images dans l’ordre, c’est à dire :

06 avril 1917 : ticket, roi, singe, aigles.

Par exemple, nous voyons, pour remporter le ticket que tient le roi des singes, un pygargue à tête blanche et un aigle à bec et serres rouges se battre.

1918

La table de rappel du grand système associe le nombre 18 à un dauphin.Nous allons donc associer l’année 1918 à un dauphin.

11 novembre 1918 : Armistice.

Le mois de novembre est le onzième mois de l’année. Le mot tête est le code associé au chiffre 11.

Nous allons associer le jour – 11 – à une tête. Vous pouvez également associer le nombre 11 à un autre mot code comme le dindon ou une tente pour lever toute ambiguïté.

Pour l’évènement, nous associerons l’Armistice au dépôt des armes; l’armistice marque la fin des combats.

Il nous reste à créer une petite histoire en prenant les images dans l’ordre, c’est à dire :

11 novembre 1918 : dauphin, tête, dindon, dépôt des armes.

Par exemple, nous apercevons un dauphin avec une tête de dindon qui dépose des armes.

1919

La table de rappel du grand système associe le nombre 19 à une taupe.Nous allons donc associer l’année 1919 à une taupe.

28 juin 1919 : Traité de paix de Versailles.

Le mois de juin est le sixième mois de l’année. Le mot chat est le code associé au chiffre 6.

Nous allons associer le jour – 28 – à une nef.

Pour l’évènement, nous associerons le traité de Versailles au Château de Versailles.

Il nous reste à créer une petite histoire en prenant les images dans l’ordre, c’est à dire :

28 juin 1919 : taupe, chat, nef, Château de Versailles.

Par exemple, nous apercevons une taupe et un chat qui partent de la nef d’une église, qui descendent dans une galerie creusée par la taupe et ressortent dans la galerie des Glaces du Château de Versailles.

Pourquoi les soldats français étaient surnommés les Poilus ?

« J’admire les poilus de la Grande Guerre, et je leur en veux un petit peu. Car ils m’eussent, si c’était possible, réconcilié avec les hommes, en me donnant, de l’humanité, une idée meilleure… donc fausse. »

Citation de Georges COURTELINE

Le Poilu est le surnom du soldat français qui combat dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale.

Le Poilu est synonyme de soldat brave.

Le Poilu est à l’époque quelqu’un de courageux, de brave, de viril.

Les poils sont associés à l’idée de virilité.

Le mot « Poilu » désigne le soldat combattant de la Guerre de 14-18 qui défend le sol de la France.

Par opposition,l’embusqué de 14-18 est un soldat affecté à l’arrière ou qui ne participe pas directement à la bataille.

Bonus 1 : mémoriser les pays de la Triple Entente.

La Triple Entente est le nom de l’alliance entre la France, la Russie et le Royaume-Uni.

La principale nation du Royaume-Uni est l’Angleterre.

Pour mémoriser les pays de la Triple Entente, nous allons nous servir des premières lettres des pays :

  • F : France.
  • R : Russie.
  • AN : ANgleterre.

Nous constatons que FRAN correspond aux premières lettres de la France.

Pour retenir la liste des pays de la Triple Entente, nous allons créer une association entre la Triple Alliance et la France.

Pour symboliser la Triple Entente nous allons prendre comme image mentale une oreille : le mot entente a une sonorité proche du mot entendre; entendre nous fait penser à une oreille.

Pour symboliser la France, nous allons imager un pendentif représentant la carte du pays.

Pour mémoriser la liste des pays de la Triple Entente, il suffit d’imaginer une grande oreille avec un pendentif carte de la France.

Bonus 2 : mémoriser les pays de la Triple Alliance.

La Triplice, appelée également Triple Alliance est le nom de l’alliance entre l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie et l’Italie.

Pour mémoriser les pays de la Triple Alliance, nous allons utiliser la même technique de mémorisation que pour la Triple Entente.

Nous allons utiliser les premières lettres des pays :

  • ALL : Allemagne.
  • I : Italie.
  • A : Autriche-Hongrie.

Nous constatons que ALLIA correspond aux premières lettres du mot alliance.

Pour retenir la liste des pays de la Triple Alliance, nous allons créer une association entre la Triple Alliance et le mot alliance.

Pour symboliser la Triple Alliance nous allons prendre comme image mentale une bague de mariage.

Cette seule image mentale suffit pour retenir les pays de la Triple Alliance, puisque une bague de mariage est une alliance et que le début du mot alliance correspond aux premières lettres des pays de la Triple Alliance.

A découvrir aussi.

Cet article vous a plu ?

Allez encore plus loin en téléchargeant gratuitement mon livre numérique
Objectif : Apprendre facilement’.

Cliquez ici !

Comment mémoriser la liste des îles des Antilles Françaises en 2 minutes

Comment mémoriser la liste des îles des Antilles Françaises en 2 minutes.

Bienvenue sur Apprendre5minutes.  Vous voudrez certainement recevoir nos Livres numériques GRATUITS pour vous aider à Apprendre et Retenir facilement. Cliquez ici pour recevoir vos livres gratuitement ! 😃

Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, etc. – comment mémoriser facilement la liste des îles des Antilles françaises ? Vous cherchez une phrase mnémotechnique facile à retenir ?

Lisez cet article d’ Apprendre 5 minutes pour apprendre comment mémoriser vite et facilement la liste des îles des Antilles françaises.

Vous allez mémoriser en moins de 2 minutes la liste des îles grâce à cette astuce mnémotechnique très simple.

Sommaire

  • Les Antilles françaises.
  • La liste des îles des Antilles Françaises.
  • La phrase mnémotechnique.
  • A découvrir aussi.

Les Antilles Françaises.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

La France d'Outre-Mer
Carte de la France d’Outre-Mer

(Conception graphique : TinaRebou.com)

Les îles des Antilles Françaises se trouvent dans l’Océan Atlantique, dans la mer des Caraïbes, à l’Est de l’Amérique Centrale.

Les Antilles Françaises sont les îles Françaises de la Caraïbe.

Elles sont constituées de 3 grandes groupes d’îles.

  • La Guadeloupe et ses îles :
    • La Désirade.
    • Marie-Galante.
    • L’Archipel des Saintes.
  • Les îles du Nord  :
    • Saint-Barthélemy.
    • Saint-Martin.
  • La Martinique.

Le climat des Antilles Françaises est un climat subtropical humide avec une température moyenne de 27°C.

La saison cyclonique commence officiellement le 15 juillet pour finir le 15 novembre. Pendant cette période, les cyclones qui se forment dans l’Océan Atlantique peuvent atteindre les îles des Antilles Françaises.

Les îles des Antilles Françaises ont deux statuts administratifs différents:

  • DROM (Département-Région d’Outre-Mer) : Guadeloupe et Martinique.
  • COM (Collectivité d’Outre-Mer) : Saint-Barthélemy et Saint-Martin.

Vous trouverez dans notre article Comment mémoriser facilement la liste des départements français et leurs numéros les numéros de département et de collectivité des îles des Antilles Françaises ainsi que des moyens mnémotechniques simples et efficaces pour les apprendre et les retenir vite et facilement.

La liste des îles des Antilles Françaises.

  • L’île de Guadeloupe.
  • La Désirade.
  • Marie-Galante.
  • L’Archipel des Saintes.
  • La Martinique.
  • Saint-Barthélemy.
  • Saint-Martin.

La phrase mnémotechnique.

Pour se souvenir des 7 grandes îles des Antilles Françaises, vous pouvez apprendre la phrase mnémotechnique suivante :

Sainte Marie désire garder au bar le Martini pour Saint-Martin.

  • Sainte : L’Archipel des Saintes.
  • Marie : Marie-Galante.
  • Désire : La Désirade.
  • Garder : L’île de Guadeloupe.
  • Bar : Saint-Barthélemy.
  • Martini : Martinique.
  • Saint-Martin : Saint-Martin.

A découvrir aussi.

Cet article vous a plu ?

Allez encore plus loin en téléchargeant gratuitement mon livre numérique
Objectif : Apprendre facilement’.

Cliquez ici !

Comment mémoriser les régions de France facilement

Comment mémoriser les régions de France facilement.

Bienvenue sur Apprendre5minutes.  Vous voudrez certainement recevoir nos Livres numériques GRATUITS pour vous aider à Apprendre et Retenir facilement. Cliquez ici pour recevoir vos livres gratuitement ! 😃

Vous voulez mémoriser la liste des régions de France ? Vous cherchez des mnémoniques pour chaque région ?

Lisez cet article d’ Apprendre 5 minutes pour apprendre et retenir vite et facilement la liste complète des régions françaises.

Nous allons vous montrer les techniques de mémorisation les plus efficaces pour mémoriser à long terme les régions françaises.

Vous saurez également comment situer une région sur la carte de France.

Vous trouverez dans cet article un exemple de mémorisation pour chaque région de France métropolitaine et d’Outre-Mer et deux bonus pour retenir la liste des régions de la France d’Outre-Mer.

Sommaire

  • La liste des régions de France.
  • Les techniques de mémorisation.
  • Comment mémoriser les régions françaises.
  • Bonus 1 : mémoriser les régions d’Outre-Mer avec la méthode des concaténations.
  • Bonus 2 : mémoriser les régions d’Outre-Mer avec le système des liaisons.
  • A découvrir aussi.

La liste des régions de France.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Carte des régions de France métropolitaine et d'Outre-Mer.
Carte des régions de France

(Conception graphique : TinaRebou.com)

Les régions françaises sont au nombre de 18 :

  • 12 régions de France métropolitaine.
  • La Corse.
  • 5 régions d’Outre-Mer.

Nous les classerons par ordre alphabétique de leurs noms et donnerons leur codes ISO 3166-2.

France métropolitaine.

Liste des régions de France métropolitaine

  • FR-ARA – Auvergne-Rhône-Alpes
  • FR-BFC – Bourgogne-Franche-Comté
  • FR-BRE – Bretagne
  • FR-CVL – Centre-Val de Loire
  • FR-GES – Grand-Est
  • FR-HDF – Hauts-de-France
  • FR-IDF – Île-de-France
  • FR-NOR – Normandie
  • FR-NAQ – Nouvelle-Aquitaine
  • FR-OCC – Occitanie
  • FR-PDL – Pays de la Loire
  • FR-PAC – Provence-Alpes-Côte-d’Azur

La Corse

La Corse est une collectivité territoriale – appelée Collectivité territoriale de Corse (CTC) – exerçant les compétences d’une région.

  • FR-COR – Corse

France d’Outre-Mer

Les 5 régions de la France d’Outre-Mer sont également appelées régions ultramarines.

  • FR-GP – Guadeloupe
  • FR-GF – Guyane
  • FR-MQ – Martinique
  • FR-RE – La Réunion
  • FR-YT – Mayotte

 

Les personnes qui ont aimé cet article ont aussi lu  : Comment mémoriser les Départements et Préfectures vite et facilement avec comme exemple détaillé le région Nouvelle-Aquitaine.

Les techniques de mémorisation.

Processus de mémorisation.

Pour mémoriser la liste des régions de France métropolitaine, nous allons utiliser comme technique de mémorisation un système de crochets.

Un système de crochets est une liste d’images clés prédéfinies auxquelles nous pouvons associer des informations à mémoriser.

Ces images-clés sont comme les crochets ou les cintres d’une penderie ou d’un porte-manteaux auxquels nous pouvons accrocher des informations à retenir.

Dans notre article Comment mémoriser facilement la liste des départements français et leurs numéros nous avions utilisé la table de rappel du grand système comme système de crochets pour retenir la liste des départements de France métropolitaine et le Dominic system pour mémoriser la liste des départements, régions et collectivités d’outre-mer.

Nous allons utiliser le système de crochets alphabet-forme que nous avions vu dans l’article Comment mémoriser rapidement avec l’alphabet pour apprendre par cœur la liste des régions de France.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Table de rappel alphabet-forme
Table de rappel alphabet-forme

(Conception graphique : TinaRebou.com)

Vous pouvez utiliser le système de crochets que vous souhaitez. Ce qui compte, c’est que vous vous l’appropriez pour faciliter votre travail de mémorisation.

Le cerveau adore les images et les histoires mais a du mal à retenir ce qui est abstrait.

Pour bien mémoriser, nous allons associer chaque région une image mentale facile à retenir et créer une histoire mentale.

Imaginez l’histoire qui vous passe par la tête. Plus elle vous marquera, plus elle s’imprègnera dans votre cerveau et plus elle sera facile à retenir.

Révisez les histoires mentales avec la méthode des répétitions espacées pour mémoriser définitivement: une heure après, un jour après, deux jours après, quatre jours après, une semaine après, un mois après, puis tous les six mois.

Pratiquez le plus souvent possible.

Pour mémoriser la liste des régions d’Outre-Mer, nous avons à notre disposition plusieurs techniques de mémorisation, comme, par exemple :

  • Le système de crochets.
  • La méthode des concaténations.
  • Le système des liaisons – appelé également méthode des chaînes ou méthode des liens.

Situer les régions sur la carte de France.

Vous n’êtes pas obligé de mémoriser les régions dans l’ordre alphabétique.

SI vous voulez également savoir situer les régions sur la carte de France, vous pouvez imaginer un chemin mental à l’intérieur de la France pour passer d’une région à l’autre.

Ce parcours, peut se faire de plusieurs manières :

  • En partant des limites de la France, puis en allant vers le centre, comme une spirale.
  • En zigzag.
  • De haut en bas, puis de bas en haut.
  • Par ordre alphabétique.
  • Etc.

Nous avons vu que nous associons une lettre de l’alphabet à une région française.

Déterminez l’ordre dans lequel vous parcourez les régions sur la carte de France et effectuez le parcours dans l’ordre alphabétique : A pour la première région du parcours, B pour la deuxième région rencontrée et ainsi de suite.

En parcourant les lettres dans l’ordre, vous retrouverez le nom de la région associée.

Comment mémoriser les régions françaises.

Nous allons voir comment mémoriser les régions françaises en les situant sur la carte de France.

Nous allons partir du haut de la carte de France, en parcourant les unes après les autres les régions frontalières puis en se rapprochant au fur et à mesure du centre en décrivant une spirale dans le sens des aiguilles d’une montre.

Vous pourrez appliquer le même principe si vous voulez situer les régions sur la carte de France :

  • En partant d’une autre région française : celle que vous habitez, où vous aimez passer des vacances, etc.
  • Utiliser d’autres parcours : ses inverse des aiguilles d’une montre, zigzag, etc.
  • Les mémoriser dans l’ordre alphabétique.

Dans ce cas, la lettre sera associée à la région française dans l’ordre du parcours sur la carte ou dans l’ordre alphabétique.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Table de mémorisation des régions de France
Table de mémorisation des régions de France

La France métropolitaine et la Corse.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Carte des régions de France Métropolitaine
Carte des régions de France Métropolitaine

(Conception graphique : TinaRebou.com)

A – Hauts-de-France

Nous allons utiliser comme premier crochet mémoriel la lettre A pour la région Hauts-de-France.

La table de rappel alphabet-forme associe la lettre A à un compas.

Le mot Hauts-de-France nous fait penser à un haut de forme – le chapeau à calotte haute et cylindrique. Nous allons associer le nom Hauts-de-France à un haut de forme.

Il nous reste à créer une petite histoire en prenant les images dans l’ordre :

  • A – Hauts-de-France : compas, haut de forme.

Par exemple, nous pouvons imaginer un compas géant qui court, puis qui saute pour se cacher dans le chapeau haut de forme d’un magicien.

Peu importe l’histoire que vous imaginez. Prenez celle qui vous marque le plus. Elle s’ancrera d’autant plus facilement dans votre cerveau et vous la retiendrez sans effort.

Utilisez au maximum, dans vos associations, des personnages en mouvement pour renforcer la mémorisation. Rajoutez de l’émotion, de la couleur pour graver plus profondément l’association dans votre esprit.

Reprenez le même principe pour les autres régions françaises.

A titre d’exemple, voici les images clés que vous pouvez utiliser pour mémoriser les autres régions de France métropolitaine.

B – Grand Est

Nous allons utiliser comme crochet mémoriel la lettre B pour la région Bourgogne-Franche-Comté.

La table de rappel alphabet-forme associe la lettre B à une paire de lunettes.

Le mot Grand Est nous fait penser à grand et à un esse – un crochet de boucher en forme de S.

Nous allons associer le nom Grand Est à un esse de boucher.

  • B – Grand Est : lunettes, esse.

Nous pouvons imaginer l’histoire suivante avec nos images clés : une paire de lunettes que porte un géant et qui se transforme en esse de boucher.

Imaginez des histoires simples, faciles à visualiser, à apprendre et à retenir.

C – Bourgogne-Franche-Comté

Nous allons utiliser comme crochet mémoriel la lettre C pour la région Bourgogne-Franche-Comté.

La table de rappel alphabet-forme associe la lettre C à un croissant de lune.

Le mot Bourgogne commence comme le mot bourdon. Nous allons associer le nom Bourgogne-Franche-Comté à un bourdon.

  • C – Bourgogne-Franche-Comté : lune, bourdon.

D – Auvergne-Rhône-Alpes

Nous allons utiliser comme crochet mémoriel la lettre D pour la région Auvergne-Rhône.

La table de rappel alphabet-forme associe la lettre D à un arc.

Le code ISO 3166-2 de la région Auvergne-Rhône-Alpes est FR-ARA. Nous allons nous en servir pour mémoriser le nom de la région.

Comme tous les codes ISO 3166-2 commencent par FR-, nous allons nous servir de l’acronyme ARA pour retenir le nom de la région.

Le Ara étant un perroquet facile à se représenter mentalement avec son plumage coloré, sa longue queue et son bec puissant, nous allons associer le nom de la région Auvergne-Rhône-Alpes au perroquet Ara.

Il nous reste à créer une petite histoire en prenant les images dans l’ordre :

  • D – Auvergne-Rhône-Alpes : arc, Ara.

E – Provence-Alpes-Côte-d’Azur

Nous allons utiliser comme crochet mémoriel la lettre E pour la région Provence-Alpes-Côte-d-Azur.

La table de rappel alphabet-forme associe la lettre E à une fourche.

Le code ISO 3166-2 de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur est FR-PAC. Nous allons nous en servir pour mémoriser le nom de la région.

Comme tous les codes ISO 3166-2 commencent par FR-, nous allons nous servir de l’acronyme PAC pour retenir le nom de la région.

Le mot PAC nous fait penser à un pack (d’eau, de bière, de rugby, etc.).

Nous allons associer le nom de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur à un pack.

  • E – Provence-Alpes-Côte-d’Azur : fourche, pack.

F – Corse

Nous allons utiliser comme crochet mémoriel la lettre F pour la collectivité territoriale de Corse.

La table de rappel alphabet-forme associe la lettre F à une faux.

Le mot Corse nous fait penser à une écorce. Nous allons associer le nom Corse à une écorce.

  • F – Corse : faux, écorce.

G – Occitanie

Nous allons utiliser comme crochet mémoriel la lettre G pour la région Occitanie.

La table de rappel alphabet-forme associe la lettre G à un serre-joint.

Le mot Occitanie nous fait penser à la croix occitane, qui est un des symboles de l’Occitanie.

Nous allons associer le nom de la région Occitanie à un la croix occitane.

  • G – Occitanie : serre-joint, croix occitane.

H – Nouvelle-Aquitaine

Nous allons utiliser comme crochet mémoriel la lettre H pour la région Nouvelle-Aquitaine.

La table de rappel alphabet-forme associe la lettre H à une paire de jumelles.

Le blason de la Nouvelle-Aquitaine représente un lion rouge debout et des vagues bleues.

Nous allons associer la Nouvelle-Aquitaine à un lion debout en maillot de bain.

  • H – Nouvelle-Aquitaine : jumelles, lion.

I – Pays de la Loire

Nous allons utiliser comme crochet mémoriel la lettre I pour la région Pays de la Loire.

La table de rappel alphabet-forme associe la lettre I à une bougie.

Le mot Pays de la Loire nous fait penser à un loir.

Nous allons associer le nom Pays de la Loire à un loir.

  • I – Pays de la Loire : bougie, loir.

J – Bretagne

Nous allons utiliser comme crochet mémoriel la lettre J pour la région Bretagne.

La table de rappel alphabet-forme associe la lettre J à un parapluie.

Le mot Bretagne nous fait penser à une hermine qui est un des symboles de la Bretagne.

  • J – Bretagne : parapluie, hermine.

K – Normandie

Nous allons utiliser comme crochet mémoriel la lettre K pour la région Normandie.

La table de rappel alphabet-forme associe la lettre K à un piranha.

Le mot Normandie nous fait penser au viking normand.

  • K – Normandie : piranha, viking.

L – Île-de-France

Nous allons utiliser comme crochet mémoriel la lettre L pour la région Île-de-France.

La table de rappel alphabet-forme associe la lettre L à une équerre.

Nous allons associer la région Île-de-France à une île dont la forme rappelle celle de la France.

  • L – Île-de-France : équerre, île.

M – Centre-Val de Loire

Nous allons utiliser comme crochet mémoriel la lettre L pour la région Centre-Val de Loire.

La table de rappel alphabet-forme associe la lettre M à un pont.

Un des éléments du logo de la région Centre-Val de Loire est un cœur. Nous allons associer le nom Centre-Val de Loire à un cœur.

  • M – Centre-Val de Loire : pont, cœur.

La France d’Outre-Mer.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

La France d'Outre-Mer
Carte de la France d’Outre-Mer

(Conception graphique : TinaRebou.com)

Pour mémoriser les régions de la France d’Outre-Mer nous allons continuer à associer chaque région à une lettre de l’alphabet, qui nous servira de crochet mémoriel.

Les régions d’Outre-Mer sont des départements régions (DROM). Ce sont des territoires qui sont à la fois un département et une région.

Nous allons reprendre, comme association mentale pour la région, celle que nous avions imaginée dans l’article Comment mémoriser facilement la liste des départements français et leurs numéros.

N – Guadeloupe

Nous allons utiliser comme crochet mémoriel la lettre N pour la région Guadeloupe.

La table de rappel alphabet-forme associe la lettre N à un mètre pliant.

Nous allons associer la Guadeloupe à une loupe.

  • N – Guadeloupe : mètre pliant, loupe.

O – Guyane

Nous allons utiliser comme crochet mémoriel la lettre O pour la région Guyane.

La table de rappel alphabet-forme associe la lettre O à un œuf.

Nous allons associer la Guyane à une guitare.

  • O – Guyane : œuf, guitare.

P – Martinique

Nous allons utiliser comme crochet mémoriel la lettre P pour la région Martinique.

La table de rappel alphabet-forme associe la lettre P à un poignard.

Nous allons associer la Martinique à une bouteille de Martini.

  • P – Martinique : poignard, Martini.

Q – La Réunion

Nous allons utiliser comme crochet mémoriel la lettre Q pour la région de La Réunion.

La table de rappel alphabet-forme associe la lettre Q à un escargot.

Nous allons associer la Réunion à une salle de réunion.

  • Q – La Réunion : escargot, réunion.

R – Mayotte

Nous allons utiliser comme crochet mémoriel la lettre R pour la région Mayotte.

La table de rappel alphabet-forme associe la lettre R à un robinet.

Nous allons associer Mayotte à un maillot de bain.

  • R – Mayotte : robinet, maillot de bain.

Bonus 1 : mémoriser les régions d’Outre-Mer avec la méthode des concaténations.

Si nous voulons juste retenir la liste des régions d’Outre-Mer nous pouvons utiliser, comme technique de mémorisation, les concaténations.

Concaténer, c’est mettre bout à bout, relier au moins deux chaînes de de caractères.

A l’école nous avons utilisé ce moyen mnémotechnique pour nous souvenir, par exemple, des conjonctions de coordination « Mais, ou, et, donc, or, ni, car », nous avons appris la phrase « Mais où est donc Ornicar ? ».

Nous en avons vu différents exemples dans plusieurs de nos articles comme, par exemple, dans l’article Mémoriser une liste en 5 minutes : les spationautes français.

La musicalité des mots facilite la mémorisation de la phrase. La liaison entre chaque élément de la phrase constitue une série de chaînes. Ce sont les concaténations.

En prenant les premières lettres des régions de la France d’Outre-Mer nous obtenons par exemple :

« GuaRé Guy MarMay ».

Pour les régions :

  • Gua : Guadeloupe.
  • Ré : La Réunion.
  • Guy : Guyane.
  • Mar : Martinique.
  • May : Mayotte.

En jouant avec la musicalité des sons nous pouvons apprendre et retenir vite et facilement la phrase mnémotechnique suivante :

« Gare Guy, à la marmaille ».

La phrase mnémotechnique est simple, visuelle et facile à mémoriser.

Imaginez la phrase mnémotechnique qui sera la plus facile à retenir pour vous. Appropriez vous la pour vous en souvenir plus facilement.

Bonus 2 : mémoriser les régions d’Outre-Mer avec le système des liaisons.

Le système des liaisons ou méthode des chaînes, est une des techniques de mémorisation les plus faciles et les plus efficaces pour retenir une liste.

Le système des liaisons – appelé également méthode des chaînes ou méthode des liens –  permet de retenir une liste d’informations en créant une association mentale, appelée lien, entre les éléments consécutifs de la liste.

La méthode des chaînes consiste à relier les informations, rendues concrètes, entre elles, en créant une histoire.

Les images mentales associées aux informations à retenir sont comme les anneaux d’une chaîne. Connaitre une information, permet de connaitre la suivante et ainsi de suite grâce aux différentes parties de l’histoire qui s’enchainent les unes après les autres.

Pour chacune des régions de la France d’Outre-Mer, nous avons associé les images suivantes :

  • Guadeloupe: loupe.
  • Guyane: guitare.
  • Martinique: Martini.
  • La Réunion : réunion.
  • Mayotte: maillot de bain.

Nous pouvons maintenant imaginer une histoire avec les images associées aux régions de la France d’Outre-Mer pour en mémoriser la liste.

« Sur une plage ensoleillée, près d’un cocotier, une loupe se transforme en guitare. Une bouteille de Martini arrive, prend la guitare et se rend dans une salle de réunion pour en jouer. Puis, elle met un maillot de bain, sort de la salle de réunion et part se baigner. »

Visualisez mentalement l’histoire. Vous allez facilement retenir la liste des régions d’Outre-Mer grâce à ce moyen mnémotechnique très simple et efficace qu’est le système des liaisons.

A découvrir aussi.

 

Cet article vous a plu ?

Allez encore plus loin en téléchargeant gratuitement mon livre numérique
Objectif : Apprendre facilement’.

Cliquez ici !

 

Comment mémoriser facilement la liste des départements français et leurs numéros

Vous voulez mémoriser la liste des départements français et leurs numéros ? Vous voulez apprendre à retenir à quel département correspond un code postal ? Vous cherchez des mnémoniques pour chaque département ?

Lisez cet article d’ Apprendre 5 minutes pour apprendre comment mémoriser vite et facilement la liste complète des départements français et leurs numéros.

Bienvenue sur Apprendre5minutes.  Vous voudrez certainement recevoir nos Livres numériques GRATUITS pour vous aider à Apprendre et Retenir facilement. Cliquez ici pour recevoir vos livres gratuitement ! 😃

Nous allons vous montrer les techniques de mémorisation les plus efficaces pour retenir à long terme les départements français et leurs numéros.

Vous saurez également comment trouver un département français à partir de son numéro et inversement, trouver le numéro du département à partir de son nom.

Vous trouverez dans cet article un exemple de mémorisation pour chaque département de France métropolitaine et pour la France d’Outre-Mer (DROM-COM : départements et régions et collectivités d’outre-mer).

Sommaire

  • La liste des départements français et DROM-COM et numéros de code INSEE.
  • Les techniques de mémorisation.
  • Comment mémoriser tous les départements et numéros de code INSEE.
  • A découvrir aussi.

La liste des départements français et DROM-COM et numéros de code postal.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Carte des départements de France métropolitaine et leurs numéros
Carte des départements de France métropolitaine

(Conception graphique : TinaRebou.com)

France métropolitaine.

  • 01 : Ain
  • 02 : Aisne
  • 03 : Allier
  • 04 : Alpes-de-Haute-Provence
  • 05 : Hautes-Alpes
  • 06 : Alpes-Maritimes
  • 07 Ardèche
  • 08 : Ardennes
  • 09 : Ariège
  • 10 : Aube
  • 11 : Aude
  • 12 : Aveyron
  • 13 : Bouches-du-Rhône
  • 14 : Calvados
  • 15 : Cantal
  • 16 : Charente
  • 17 : Charente-Maritime
  • 18 : Cher
  • 19 : Corrèze
  • 2A : Corse-du-Sud
  • 2B : Haute-Corse
  • 21 : Côte-d’Or
  • 22 : Côtes-d’Armor
  • 23 : Creuse
  • 24 : Dordogne
  • 25 : Doubs
  • 26 : Drôme
  • 27 : Eure
  • 28 : Eure-et-Loir
  • 29 : Finistère
  • 30 : Gard
  • 31 : Haute-Garonne
  • 32 : Gers
  • 33 : Gironde
  • 34 : Hérault
  • 35 : Ille-et-Vilaine
  • 36 : Indre
  • 37 : Indre-et-Loire
  • 38 : Isère
  • 39 : Jura
  • 40 : Landes
  • 41 : Loir-et-Cher
  • 42 : Loire
  • 43 : Haute-Loire
  • 44 : Loire-Atlantique
  • 45 : Loiret
  • 46 : Lot
  • 47 : Lot-et-Garonne
  • 48 : Lozère
  • 49 : Maine-et-Loire
  • 50 : Manche
  • 51 : Marne
  • 52 : Haute-Marne
  • 53 : Mayenne
  • 54 : Meurthe-et-Moselle
  • 55 : Meuse
  • 56 : Morbihan
  • 57 : Moselle
  • 58 : Nièvre
  • 59 : Nord
  • 60 : Oise
  • 61 : Orne
  • 62 : Pas-de-Calais
  • 63 : Puy-de-Dôme
  • 64 : Pyrénées-Atlantiques
  • 65 : Hautes-Pyrénées
  • 66 : Pyrénées-Orientales
  • 67 : Bas-Rhin
  • 68 : Haut-Rhin
  • 69 : Rhône
  • 70 : Haute-Saône
  • 71 : Saône-et-Loire
  • 72 : Sarthe
  • 73 : Savoie
  • 74 : Haute-Savoie
  • 75 : Paris
  • 76 : Seine-Maritime
  • 77 : Seine-et-Marne
  • 78 : Yvelines
  • 79 : Deux-Sèvres
  • 80 : Somme
  • 81 : Tarn
  • 82 : Tarn-et-Garonne
  • 83 : Var
  • 84 : Vaucluse
  • 85 : Vendée
  • 86 : Vienne
  • 87 : Haute-Vienne
  • 88 : Vosges
  • 89 : Yonne
  • 90 : Territoire de Belfort
  • 91 : Essonne
  • 92 : Haut-de-Seine
  • 93 : Seine-Saint-Senis
  • 94 : Val-de-Marne
  • 95 : Val-d’Oise

France d’Outre-Mer

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

La France d'Outre-Mer
Carte de la France d’Outre-Mer

(Conception graphique : TinaRebou.com)

  • 971 : Guadeloupe
  • 972 : Martinique
  • 973 : Guyane
  • 974 : La Réunion
  • 975 : Saint-Pierre-et-Miquelon
  • 976 : Mayotte
  • 977 : Saint-Barthélemy
  • 978 : Saint-Martin
  • 984 : Terres australes et antarctiques françaises
  • 986 : Wallis-et-Futuna
  • 987 : Polynésie française
  • 988 : Nouvelle-Calédonie
  • 989 : Clipperton

Les personnes qui ont aimé cet article ont aussi lu  : Comment mémoriser les Départements et Préfectures vite et facilement.

Les techniques de mémorisation.

Processus de mémorisation.

La France métropolitaine comprend 96 départements et la France d’Outre-Mer 13 départements, régions et collectivités.

Pour retenir les départements français et leur numéros, nous allons chercher un moyen mnémotechnique pour relier département et numéro.

Ce qui fait 109 associations mentales à créer et à apprendre par cœur.

Pas de panique ! Parmi ces associations, vous en connaissez certaines.

Vous n’avez pas besoin de créer de nouvelles associations pour les départements et numéros que vous connaissez déjà : le département où vous êtes né, où vous vivez, les départements limitrophes, les départements que vous avez visités, où vous passez vos vacances, etc.

Vous n’êtes pas obligé d’apprendre la liste des départements dans l’ordre des numéros.

Pour rendre l’exercice plus motivant, vous pouvez commencer par ceux que vous avez envie de connaitre en premier : votre région, celles de vos vacances, de vos amis, etc.

Nous savons que le cerveau adore les images et les histoires mais qu’il a du mal à retenir ce qui est abstrait.

Pour bien mémoriser, nous allons associer le département et le numéro à des images mentales faciles à retenir et créer une histoire mentale avec ces 2 images.

Imaginez l’histoire qui vous passe par la tête. Plus elle vous marquera, plus elle s’imprègnera dans votre cerveau et plus elle sera facile à retenir.

Réviser les histoires mentales avec la méthode des répétitions espacées pour mémoriser définitivement: une heure après, un jour après, deux jours après, quatre jours après, une semaine après, un mois après, puis tous les six mois.

Pratiquez le plus souvent possible. Par exemple, quand vous voyez un code postal sur une lettre ou une plaque d’immatriculation d’un véhicule, essayez de trouver à quel département il correspond.

Avec l’entrainement, l’association se fera automatiquement dans votre esprit et vous trouverez le nom du département ou son numéro instantanément.

Comment mémoriser le nom du département.

Pour associer le département à une image mentale, nous pouvons utiliser des astuces ou des moyens mnémotechniques différents :

  • Vous pouvez faire appel à votre mémoire visuelle et utiliser un symbole que nous associons automatiquement au département. Par exemple, l’emblème des Ardennes est le sanglier. En se représentant mentalement un sanglier, le cerveau fera automatiquement l’association avec le département des Ardennes. Si vous aimez les chevaux, vous pourrez également utiliser un cheval Ardennais comme image mentale.
  • Vous pouvez faire appel à votre mémoire auditive et associer le nom du département à un mot ayant une consonance proche. Par exemple, vous pouvez associer le département de l’Aveyron avec le mot aviron. En voyant, par exemple, comme image mentale une course d’aviron, votre cerveau fera automatiquement l’association avec le département de l’Aveyron.
  • Vous pouvez faire appel à votre mémoire kinesthésique et l’associer à un personnage ou à un objet que vous pouvez appréhender avec votre corps, en bougeant ou en ressentant une émotion. Par exemple, vous pouvez associer le département du Gard au pont du Gard si vous avez fait une activité ou ressenti une émotion forte en rapport avec le pont du Gard. Vous pouvez également vous imaginer en train de le dessiner sur une feuille de papier ou reproduire mentalement les arches du pont avec votre doigt.

Comment retenir le numéro de département.

Retenir un numéro peut sembler difficile car il s’agit d’un concept abstrait. Or notre cerveau retient plus facilement ce qu’il peut appréhender avec nos cinq sens ou qu’il peut associer à une sensation ou à une émotion. Plus vous leur ferez appel, plus vous retiendrez facilement. Voir, entendre, toucher, goûter, sentir, ressentir sont les meilleurs alliés de votre mémoire.

Pour mémoriser plus facilement, nous allons associer chaque numéro de département à un objet ou un personnage qui a une résonance forte en vous.

Pour coder le numéro de département, les deux techniques de mémorisation les plus efficaces sont :

  • Le système des articulations chiffrées.
  • Le Dominic system.

1 – Le système des articulations chiffrées.

Le système des articulations chiffrées – appelée également méthode d’Aimé Paris ou méthode de l’Abbé Moigno – est la technique de mémorisation qui consiste à associer un chiffre à un son pour faciliter sa mémorisation.

La méthode des articulations chiffrées consiste à :

  • Convertir les chiffres en consonnes significatives ou en sons suivant un code défini,
  • A les associer à des mots en rajoutant des lettres pour les rendre concrets et les visualiser.
  • A créer une phrase ou une histoire.

A chaque chiffre de zéro à neuf, correspond une consonne ou un son.

Voici la table codes-sons complète correspondant au système des articulations chiffrées :

  • 0 : c (ce), s (se), z (ze), t (tion), x (ex : dix).
  • 1 : t, d.
  • 2 : n, ne, gne.
  • 3 : m, me.
  • 4 : r, re.
  • 5 : l, lle.
  • 6 : g (ge), j (je), ch (che), sh (sche).
  • 7 :  g (gue, ga), k (ke, ka), q (que), cue (cas).
  • 8 : f (fe), v(ve), ph (phe).
  • 9 : b, p.

La table de rappel du grand système – mnemonic peg system, en anglais – est une extension de la méthode des articulations chiffrées.

Il s’agit d’une table de cent mots courts, faciles à visualiser et à faire bouger, auxquels vous allez associer les nombres 0 à 99, avec la méthode des articulations chiffrées.

Vous trouverez ci-dessous la table de rappel que nous avions utilisé dans l’article Comment mémoriser facilement les chiffres ou les nombres

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

table de rappel
Table de rappel du grand système

2 – Le Dominic system.

Le Dominic system est la technique de mémorisation des chiffres inventée et utilisée par le champion du monde de la mémoire Dominic O’Brien.

Le Dominic system associe chaque paire de chiffres à un mot, en général un personnage. Par extension, dans le système de mémorisation PAOL – Personnage, Action, Objet, Lieu -, le Dominic system est utilisé pour associer les nombres à des personnages, des actions (verbe), des objets et des lieux.

Chaque chiffre de 1 à 0 correspond à une lettre :

  • 1 : A.
  • 2 : B.
  • 3 : C.
  • 4 : D.
  • 5 : E.
  • 6 : S (S est la première lettre du chiffre six).
  • 7 : G.
  • 8 : H.
  • 9 : N (N est la première lettre du chiffre neuf).
  • 0 : O (la forme du O ressemble au chiffre zéro).

Une façon classique d’utiliser le Dominic system, est de créer des personnage dont le prénom ou le nom commence par le code du chiffre. Par exemple :

  • 1 : Astérix.
  • 0 : Olaf.
  • 11 : André Agassi.

Comment mémoriser tous les départements et numéros de code INSEE.

La France métropolitaine.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Table de mémorisation des départements de France métropolitaine
Table de mémorisation des départements de France métropolitaine

Pour mémoriser le numéro de département, nous allons le coder à l’aide du système des articulations chiffrées en nous appuyant sur la table de rappel du grand système.

01 : Ain

La table de rappel du grand système associe le nombre 01 à une assiette. Nous allons donc associer le numéro de département 01 à une assiette.

Pour le département de l’Ain, nous l’associerons aux Huns d’Attila.

Il nous reste à créer une petite histoire en prenant les images dans l’ordre :

  • 01 Ain : assiette, Hun.

Par exemple, nous apercevons un Hun, monté sur un cheval au galop, en train de manger un steak tartare dans une assiette.

Imaginez l’histoire qui vous passe par la tête. Plus elle vous marquera et plus elle s’ancrera facilement dans votre cerveau et plus facilement vous la retiendrez.

Utilisez au maximum, dans vos associations, des personnages en mouvement pour renforcer la mémorisation.

Reprenez le même principe pour les autres départements.

A titre d’exemple, voici les images clés que vous pouvez utiliser pour mémoriser les autres départements.

02 : Aisne

  • 02 Aisne : cygne, laine.

03 : Allier

  • 03 Allier : sumo, allée.

04 : Alpes-de-Haute-Provence

  • 04 Alpes-de-Haute-Provence : cerf, appeau.

05 : Hautes-Alpes

Le mot Hautes-Alpes a une consonance proche du mot OTAN – Organisation du traité de l’Atlantique nord. Nous pouvons associer l’OTAN à la rose des vents à 4 directions qui se trouve sur le drapeau.

  • 05 Hautes-Alpes : salon, OTAN

06 : Alpes-Maritimes

  • 06 Alpes-Maritimes : singe, amarre.

07 Ardèche

Le Pont d’Arc est un pont naturel, situé au début des gorges de l’Ardèche. le Pont d’Arc est le symbole incontournable de l’Ardèche.

  • 07 Ardèche : sac, pont d’Arc.

08 : Ardennes

Le sanglier des Ardennes est un des symboles des Ardennes.

  • 08 Ardennes : savon, sanglier.

09 : Ariège

Ariège commence comme le mot arrière et se termine comme le mot siège. Nous pouvons prendre comme image mentale le siège arrière d’une voiture pour l’associer à l’Ariège.

  • 09 Ariège : sapin, arrière.

10 : Aube

Le mot aube a plusieurs significations en français : le moment de la journée avant le levé du soleil, le vêtement porté par les prêtres et les enfants de cœur, la pièce mécanique en forme de cuillère sur laquelle s’exerce l’action d’un fluide, etc.

  • 10 Aube : tasse, aube.

11 : Aude

Le mot Aude nous fait penser à une hotte. Nous pouvons créer une association en le département de l’Aude et la hotte du Père Noël.

  • 11 Aude : tête, hotte.

12 : Aveyron

  • 12 Aveyron : tonneau, aviron.

13 : Bouches-du-Rhône

  • 13 Bouches-du-Rhône : diamant, bûcheron.

14 : Calvados

  • 14 Calvados : taureau, cave (remplie) d’os.

15 : Cantal

  • 15 Cantal : étoile, Bertrand Cantat.

16 : Charente

  • 16 Charente : donjon, charentaise.

17 : Charente-Maritime

Fort Boyard est un des symboles du département de la Charentes. Nous allons prendre Fort Boyard comme image pour représenter la Charente Maritime.

  • 17 Charente-Maritime : ticket, fort Boyard.

18 : Cher

  • 18 Cher : dauphin, chaire.

19 : Corrèze

Le mot Corrèze nous fait penser à une corbeille de fraises.

  • 19 Corrèze : taupe, corbeille de fraises.

2A : Corse-du-Sud

Le numéro de département de la Corse-du-Sud est 2A. La lettre A est associée à un âne dans notre alphabet des animaux.

Nous prendrons, comme image pour représenter le numéro du département de la Corse-du-Sud (2A), 2 ânes.

  • 2A Corse-du-Sud : 2 ânes, corset.

2B : Haute-Corse

Le numéro de département de la Haute-Corse est 2B. La lettre B est associée à une biche dans l’alphabet des animaux.

  • 2B Haute-Corse : 2 biches, écorce.

21 : Côte-d’Or

Côte-d’Or nous fait penser à un condor. Vous pouvez également faire l’association avec des côtes en or, une chevelure  composée de boucles d’or, le chocolat Côte-d-Or ou toute autre image qui vous vient spontanément à l’esprit.

  • 21 Côte-d’Or : natte, condor.

22 : Côtes-d’Armor

Armor nous fait penser à Amora. Pour représenter le département des Côtes d’Armor, nous allons créer une association en visualisant mentalement un pot de moutarde Amora.

  • 22 Côtes-d’Armor : naine, (moutarde) Amora.

23 : Creuse

  • 23 Creuse : cinéma, creuser.

24 : Dordogne

Dordogne nous fait penser, par exemple, à quelqu’un qui dort sur un lit couvert d’oignons.

  • 24 Dordogne : noir, dort.

25 : Doubs

  • 25 Doubs : nouille, douve.

26 : Drôme

  • 26 Drôme : niche, drone.

27 : Eure

  • 27 Eure : nuque, heure.

28 : Eure-et-Loir

  • 28 Eure-et-Loir : nef, oreille noire.

29 : Finistère

  • 29 Finistère : nappe, Fred Astaire.

30 : Gard

  • 30 Gard : maison, garde.

31 : Haute-Garonne

Le  mot Haute-Garonne nous fait penser à Edgard, le majordome du dessin animé « les Aristochats » des studios Disney.

  • 31 Haute-Garonne : mouton, Edgard.

32 : Gers

  • 32 Gers : moine, geai.

33 : Gironde

  • 33 Gironde : maman, ronde.

34 : Hérault

  • 34 Hérault : marin, héron.

35 : Ille-et-Vilaine

Le mot Ille est Vilaine nous fait penser au film Vilaine et au personnage principal Mélanie, joué par Marilou Berry.

  • 35 Ille-et-Vilaine : moulin, Vilaine.

36 : Indre

  • 36 : mouche, peintre.

37 : Indre-et-Loire

  • 37 Indre-et-Loire : Mickey, éteignoir.

38 : Isère

  • 38 Isère : mauve, lisière.

39 : Jura

  • 39 Jura : myope, Jurassic Park

40 : Landes

Landes nous fait penser au président de la république François Hollande.

  • 40 Landes : rose, François Hollande.

41 : Loir-et-Cher

  • 41 Loir-et-Cher : râteau, maraîchère.

42 : Loire

  • 42 Loire : reine, loir.

43 : Haute-Loire

  • 43 Haute-Loire : rame, gaulois.

44 : Loire-Atlantique

  • 44 Loire-Atlantique : rire, parc aquatique.

45 : Loiret

  • 45 Loiret : rouleau, muret.

46 : Lot

  • 46 Lot : rocher, lotte.

47 : Lot-et-Garonne

  • 47 Lot-et-Garonne : requin, lotte et gardon.

48 : Lozère

  • 48 Lozère : ravin, rosaire.

49 : Maine-et-Loire

  • 49 Maine-et-Loire : robot, main et loir.

50 : Manche

  • 50 Manche : lasso, manche.

51 : Marne

Le mot Marne nous fait penser à marner, à travailler dur pour amender, améliorer la terre.

  • 51 Marne : lutin, marner.

52 : Haute-Marne

  • 52 Haute-Marne : lune, homard.

53 : Mayenne

  • 53 Mayenne : lama, maillet.

54 : Meurthe-et-Moselle

  • 54 Meurthe-et-Moselle : lard, mortadelle.

55 : Meuse

Meuse nous fait penser aux meuses, aux roues à aubes auto-élévatrices qui fonctionnent avec la force hydrauliques et qui montent l’eau, par exemple, dans un réservoir pour irriguer des terres agricoles.

  • 55 Meuse : lilas, meuse.

56 : Morbihan

Le mot Morbihan nous fait penser à billard.

  • 56 Morbihan : luge, billard.

57 : Moselle

Nous allons associer comme image à la Moselle, la demoiselle, le premier avion léger de l’aéronautique, créé par l’ingénieur brésilien Santos-Dumont et qui vola pour la première fois en 1907.

  • 57 Moselle : lac, demoiselle.

58 : Nièvre

  • 58 Nièvre : louve, lièvre.

59 : Nord

Pour représenter le Nord, nous allons prendre comme image une boussole qui indique le Nord magnétique.

  • 59 Nord : lapin, boussole.

60 : Oise

  • 60 Oise : chaise, oiseau.

61 : Orne

  • 61 Orne : château, borne.

62 : Pas-de-Calais

Le Pas-de Calais nous fait penser à l’histoire des six bourgeois de Calais -qui marqua la fin du siège de Calais par les anglais, le 3 août 1347, pendant la guerre de cent ans – venus présenter la reddition de la ville de Calais au roi d’Angleterre Édouard II en chemise, pieds nus et la corde au cou.

Vous pouvez également prendre comme image un palais, un galet ou toute objet,  personnage ou événement avec le lequel vous pouvez faire une association immédiate avec le département du Pas-de-Calais.

  • 62 Pas-de-Calais : chaîne, bourgeois de Calais.

63 : Puy-de-Dôme

  • 63 Puy-de-Dôme : chameau, puits.

64 : Pyrénées-Atlantiques

  • 64 Pyrénées-Atlantiques : chariot, pirate.

65 : Hautes-Pyrénées

Dans les Hautes-Pyrénées, la ville de Lourdes est des principaux lieux de pèlerinage catholique. Nous allons associer le département des Hautes-Pyrénées avec le mot hostie.

  • 65 Hautes-Pyrénées : chalet, hostie.

66 : Pyrénées-Orientales

  • 66 Pyrénées-Orientales : juge, Pierrot.

67 : Bas-Rhin

  • 67 Bas-Rhin : chèque, barre.

68 : Haut-Rhin

Le département du Haut-Rhin nous fait penser à airain, un alliage de cuivre et au serpent d’airain  de Moïse, dans la Bible.

« Moïse fit un serpent d’airain, et le plaça sur une perche ; et quiconque avait été mordu par un serpent, et regardait le serpent d’airain, conservait la vie. » – citation du Livre des Nombres, quatrième livre de la Bible.

  • 68 Haut-Rhin : cheveux, serpent d’airain.

69 : Rhône

  • 69 Rhône : chapeau, Rome.

70 : Haute-Saône

  • 70 Haute-Saône : caisse, ourson.

71 : Saône-et-Loire

  • 71 Saône-et-Loire : couteau, isoloir.

72 : Sarthe

  • 72 Sarthe : canon, Jean-Paul Sartre.

73 : Savoie

  • 73 Savoie : camion, chamois.

74 : Haute-Savoie

  • 74 Haute-Savoie : car, porte-voix.

75 : Paris

Nous allons associer comme image à Paris, la tour Eiffel qui est le symbole universel de Paris.

  • 75 Paris : clou, tour Eiffel.

76 : Seine-Maritime

  • 76 Seine-Maritime : cage, Samaritaine.

77 : Seine-et-Marne

  • 77 Seine-et-Marne : coca, cinéma.

78 : Yvelines

  • 78 Yvelines : café, Évelyne.

79 : Deux-Sèvres

  • 79 Deux-Sèvres : cape, dessert.

80 : Somme

  • 80 Somme : fusée, somme.

81 : Tarn

La traduction du mot anglais barn en français est grange. Nous allons prendre comme image une grange pour l’associer au département du Tarn.

  • 81 Tarn : fête, grange.

82 : Tarn-et-Garonne

  • 82 Tarn-et-Garonne : vigne, grange et gardon.

83 : Var

  • 83 Var : femme, ver.

84 : Vaucluse

  • 84 Vaucluse : forêt, écluse.

85 : Vendée

  • 85 Vendée : filet, vendeur.

86 : Vienne

  • 86 Vienne : vache, valse de Vienne.

87 : Haute-Vienne

  • 87 Haute-Vienne : phoque, opticienne.

88 : Vosges

  • 88 Vosges : fèves, forges.

89 : Yonne

  • 89 Yonne : vapeur, lionne.

90 : Territoire de Belfort

90 Territoire de Belfort : poisson, lion de Belfort.

91 : Essonne

  • 91 Essonne : bâton, Luc Besson.

92 : Haut-de-Seine

  • 92 Haut-de-Seine : bonnet, Robert Hossein.

93 : Seine-Saint-Denis

Saint-Denis nous fait penser à Sidonie, la petite oie du dessin animé Aglaé et Sidonie. Nous allons associer le département Seine-Saint-Denis à Sidonie.

  • 93 Seine-Saint-Denis : pomme, Sidonie.

94 : Val-de-Marne

Le mot Val-de-Marne nous fait penser à Voldemort, le sorcier de la saga Harry Potter. Nous allons créer une association imagée entre le département du Val-de-Marne et Voldemort.

  • 94 Val-de-Marne : poire, Voldemort.

95 : Val-d’Oise

  • 95 Val d’Oise : pelle, ardoise.

La France d’Outre-Mer

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Table de mémorisation des DROM-COM d'Outre-Mer
Table de mémorisation des DROM-COM d’Outre-Mer

Les numéros des départements, régions et collectivités d’outre-mer commencent tous par 9. Nous n’avons pas besoin de faire d’association pour retenir le chiffre 9.

Pour mémoriser le numéro, nous allons le coder à l’aide du Dominic System.

Toutefois, rien ne vous empêche d’utiliser à nouveau le système des articulations chiffrées et la table de rappel du grand système s’il n’y a pas de risque de confusion par rapport aux départements de la France métropolitaine ou toute autre technique de mémorisation.

Vous trouverez plusieurs méthodes de codification des chiffres et des nombres avec des exemples complets dans les articles :

Pour rappel, chaque chiffre de 1 à 0 est codé de la manière suivante :

  • 1 : A.
  • 2 : B.
  • 3 : C.
  • 4 : D.
  • 5 : E.
  • 6 : S (S est la première lettre du chiffre six).
  • 7 : G.
  • 8 : H.
  • 9 : N (N est la première lettre du chiffre neuf).
  • 0 : O (la forme du O ressemble au chiffre zéro).

971 : Guadeloupe

Dans le Dominic system, le chiffre 7 correspond à la lettre G et le chiffre 1 correspond à la lettre A.

Nous allons associer les lettres G et A aux initiales du peintre italien du XVIe siècle Giuseppe Arcimboldo, célèbre pour ses portraits de personnages sont en fait composés de fleurs, fruits, légumes, animaux, personnes ou objets astucieusement disposés.

Le mot Guadeloupe nous fait penser à une loupe. Nous allons associer le département de la Guadeloupe à une loupe.

  • 971 Guadeloupe : Giuseppe Arcimboldo, loupe.

972 : Martinique

  • 972 Martinique : Georges Bush, Martini.

973 : Guyane

  • 973 Guyane : Georges Clooney, guitare.

974 : La Réunion

  • 974 La Réunion : Gérard Depardieu, réunion.

975 : Saint-Pierre-et-Miquelon

  • 975 Saint-Pierre-et-Miquelon : Gad Elmaleh, soupière.

976 : Mayotte

Le nombre 76 correspond aux lettres G et S dans le Dominic System. G et S sont les initiales de la romancière du XIXe siècle Georges Sand. Nous allons associer le code du département de Mayotte à Georges Sand.

Nous aurions pu également l’associer à la voiture citroën GS ou à toute autre image mentale qui vous vient instantanément à votre esprit.

Le nom du département de Mayotte nous fait penser à un maillot de bain.

  • 976 Mayotte : Georges Sand, maillot de bain.

977 : Saint-Barthélemy

Le nombre 77 correspond aux lettres G et G dans le Dominic System qui nous fait penser à la chanteuse Lady Gaga. Nous allons créer une association imagée entre le code de la collectivité d’outre-mer (COM) Saint-Barthélemy et Lady Gaga.

Le nom Saint-Barthélemy nous fait penser au massacre de la Saint-Barthélemy qui eut lieu  à Paris le 24 août 1572 lors des guerres de religion entre catholiques et protestants.

Si vous voulez créer une association plus paisible, vous pouvez associer Saint Barthélemy à une cymbale ou à la transat St-Barth.

  • 977 Saint-Barthélemy : Lady Gaga, massacre.

978 : Saint-Martin

Le territoire d’outre-mer (TOM) Saint-Martin nous fait penser à Saint-Martin – évêque de Tours qui vécut au IVe siècle – et à la scène de la charité de Saint Martin qui le représente en train de partager son manteau avec un mendiant transi de froid.

  • 978 Saint-Martin : Gene Hackman, Saint Martin.

984 : Terres australes et antarctiques françaises

  • 984 Terres australes et antarctiques françaises : Henry Dès, terreau.

986 : Wallis-et-Futuna

  • 986 Wallis-et-Futuna : Henri Salvador, valise.

987 : Polynésie française

Le nom de la collectivité d’outre-mer (COM) Polynésie française nous fait penser à Poly, le poney shetland du feuilleton télévisé Poly.

  • 987 Polynésie française : Hugh Grant, Poly.

988 : Nouvelle-Calédonie

Le nombre 88 correspond aux lettres H et H dans le Dominic system et nous fait penser à Hissène Habré, l’ancien président de la république du Tchad qui avait enlevé entre 1974 et 1977 l’ethnologue française Françoise Claustre avec ses rebelles toubous, lorsqu’il était membre du Front national de libération du Tchad.

  • 988 Nouvelle-Calédonie : Hissène Habré, galet.

989 : Clipperton

  • 989 Clipperton : Henri Nestlé, flipper.

A découvrir aussi.

Cet article vous a plu ?

Allez encore plus loin en téléchargeant gratuitement mon livre numérique
Objectif : Apprendre facilement’.

Cliquez ici !