Résumé des Besoins Fondamentaux selon Virginia Henderson

Résumé : les 14 besoins fondamentaux du modèle conceptuel de soins infirmiers de Virginia Henderson sont

  1. Respirer.
  2. Boire et manger.
  3. Éliminer ses déchets.
  4. Se mouvoir et maintenir une position adéquate du corps.
  5. Dormir et se reposer.
  6. Se vêtir et de se dévêtir.
  7. Maintenir une température normale du corps.
  8. Être propre, avoir une apparence soignée et protéger ses téguments (tissu humain qui recouvre le corps : peau, poils, cheveux, ongles, muqueuse).
  9. Éviter les dangers et les accidents.
  10. Communiquer.
  11. Agir selon ses valeurs et ses croyances.
  12. S’occuper et travailler de façon à se sentir utile.
  13. Se récréer et se divertir.
  14. Apprendre pour se développer normalement.

La théorie sur les besoins fondamentaux de l’Homme de Virginia Henderson sont

  • Un guide pour les soignants pour prendre en charge les patients de façon pertinente.
  • Enseignés pendant les études en soins infirmiers.
  • Un des modèles de soins infirmiers les plus utilisés par les infirmiers et les aides-soignants en France et dans le monde.

Vous voulez savoir quels sont les 14 besoins fondamentaux de l’Homme ?

Vous êtes étudiant en soins infirmiers et vous cherchez un résumé simple sur les besoins fondamentaux selon Virginia Henderson ?

Cliquez sur cet article du blog éducatif Apprendre5minutes pour connaitre les besoins fondamentaux de l’Homme.

Vous trouverez dans cet article.

  • Un résumé de la théorie des besoins fondamentaux.
  • La liste des 14 besoins fondamentaux selon Virginia Henderson.
  • Un bref résumé sur chacun des besoins fondamentaux et une échelle d’évaluation.

Bienvenue sur Apprendre5minutes. Vous voudrez certainement recevoir nos LIVRES numériques GRATUITS pour vous aider à Apprendre et Retenir facilement. Cliquez ici pour recevoir vos livres gratuitement ! 😃

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Les Besoins Fondamentaux selon Virginia Henderson - Résumé.
Les Besoins Fondamentaux selon Virginia Henderson – Résumé.

Sommaire.

👍 APPRENEZ DE FAÇON SIMPLE,

RAPIDE ET EFFICACE.

JE M’ABONNE

pour apprendre et retenir vite et facilement.

C’est gratuit.

Résumé de la théorie des besoins fondamentaux.

Les besoins de l’humanité sont à la source des soins infirmiers.

Citation de Virginia Henderson.

Diffusés en 1960 par le Conseil International des Infirmières dans le monde, les 14 besoins fondamentaux de l’Homme sont le modèle conceptuel en sciences humaines, proposé par l’infirmière, enseignante et chercheuse américaine Virginia Henderson, qui se rapporte aux besoins des individus et aux soins infirmiers, afin d’aider le patient à retrouver le plus rapidement possible un maximum d’indépendance et à maintenir ses besoins fondamentaux non perturbés sur les plans physiques, sociaux et psychologiques.

Les soins infirmiers consistent principalement à assister l’individu malade ou bien-portant dans l’accomplissement des actes qui contribuent au maintien de la santé (ou à une mort paisible) et qu’il accomplirait lui-même s’il avait assez de force, de volonté ou de savoir.

Citation de Virginia Henderson.

Virginia Henderson, née en 1897 dans le Missouri aux États-Unis et décédée en 1996, infirmière, chercheuse et enseignante américaine, définit, à l’aide du modèle conceptuel des besoins fondamentaux de l’Homme, les soins infirmiers et le rôle du soignant en se basant sur son expérience professionnelle.

Virginia Henderson considère l’être humain, malade ou en bonne santé, comme une personne ayant des besoins fondamentaux à satisfaire pour rester en vie et assurer son bien-être.

Les besoins fondamentaux sont interdépendants et interagissent entre eux.

Par exemple, les difficultés d’une personne pour se déplacer seule (besoin de se mouvoir et maintenir une position adéquate du corps) peuvent interagir sur les autres besoins fondamentaux et dégrader la santé de l’individu.

  • Respirer : l’immobilité peut altérer la fonction respiratoire.
  • Boire et manger : des douleurs pour bouger peuvent entrainer malnutrition et anorexie.
  • Éliminer ses déchets : la difficulté pour se rendre aux toilettes peut par exemple entrainer une incontinence urinaire ou la constipation.
  • Dormir et se reposer : la prise de médicaments contre la douleur peut altérer le sommeil.
  • Se vêtir et de se dévêtir : les difficultés de mouvement peuvent réduire la capacité à s’habiller ou se déshabiller (mettre ou enlever les boutons, les lacets, la ceinture, etc.).
  • Maintenir une température normale du corps : l’immobilité peut altérer la température corporelle.
  • Être propre, avoir une apparence soignée et protéger ses téguments : difficulté ou impossibilité à ouvrir ou fermer un robinet ou un manque de souplesse pour se laver les pieds, se couper les ongles, etc.
  • Éviter les dangers et les accidents : les difficultés pour se mouvoir peuvent entrainer des pertes d’équilibre, des chutes, etc.
  • Communiquer : la personne peut s’isoler socialement à cause de ses difficultés à se mouvoir.
  • Agir selon ses valeurs et ses croyances : peut entrainer une détresse spirituelle si la personne ne peut agir selon ses croyances, ses pratiques religieuses (incapacité à s’agenouiller, etc.).
  • S’occuper en vue de se réaliser : la personne ne peut plus réaliser certaines de ses occupations quotidiennes.
  • Se récréer et se divertir : l’immobilité réduit les possibilités d’activités récréatives.
  • Apprendre pour se développer normalement : refus d’apprendre des gestes, des postures, des comportements pour s’adapter à son handicap.

Lorsqu’il est hospitalisé, en EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) ou autre, le patient voit ses besoins fondamentaux perturbés.

Le soignant a pour rôle d’aider la personne à retrouver le plus vite possible son indépendance ou à maintenir le plus longtemps possible ses besoins non perturbés.

Virginia Henderson conçoit la théorie des besoins fondamentaux de l’Homme pour

  • Augmenter le niveau d’indépendance du patient.
  • Se concentrer sur les besoins fondamentaux du patient afin d’accroître ses progrès après l’hospitalisation.

La démarche de soins définie par Virginia Henderson est la méthode de référence des soignants lors de la prise en charge quotidienne des patients.

Les besoins fondamentaux sont nécessaires pour conserver l’harmonie physique, sociale et psychologique de l’Homme afin de conserver sa santé.

L’infirmière ne doit jamais perdre de vue que tout être humain est animé d’un désir inné de sécurité, de nourriture, d’abri, de vêtement; d’un besoin d’affection et d’approbation; d’un sentiment d’utilité, de confiance mutuelle dans ses relations sociales et qu’il en est ainsi de la personne qu’elle assiste malade ou en santé.

Citation de Virginia Henderson.

La liste des 14 besoins fondamentaux selon Virginia Henderson est utilisée par les professionnels de santé, lors des soins apportés aux personnes malades ou en bonne santé, pour repérer les perturbations.

La liste ordonnée des besoins fondamentaux est la suivante.

  1. Respirer.
  2. Boire et manger.
  3. Éliminer ses déchets.
  4. Se mouvoir et maintenir une position adéquate du corps.
  5. Dormir et se reposer.
  6. Se vêtir et de se dévêtir.
  7. Maintenir une température normale du corps.
  8. Être propre, avoir une apparence soignée et protéger ses téguments.
  9. Éviter les dangers et les accidents.
  10. Communiquer.
  11. Agir selon ses valeurs et ses croyances.
  12. S’occuper en vue de se réaliser.
  13. Se récréer et se divertir.
  14. Apprendre pour se développer normalement.

👍 Article détaillé : Comment Mémoriser rapidement les Besoins Fondamentaux selon Virginia Henderson.

Les 14 besoins fondamentaux selon Virginia Henderson.

Les besoins fondamentaux de la personne sont évalués pour savoir s’il sont satisfaits ou altérés.

  1. Besoin satisfait.
  2. Besoin altéré.
  3. Besoin très altéré.
  4. Besoin gravement altéré.

Respirer.

Le besoin de respirer est la nécessité pour chaque individu d’avoir une oxygénation cellulaire satisfaisante en captant l’oxygène nécessaire à la vie cellulaire et à rejeter le gaz carbonique produit par la combustion cellulaire.

Le soignant évalue le besoin de respirer du patient pour savoir s’il est satisfait ou altéré.

  1. Sans gêne.
  2. Dyspnée (difficulté ou gêne respiratoire).
  3. À besoin d’aide technique (aérosol).
  4. Ventilation assistée.

Boire et manger.

Le besoin de boire et manger est une nécessité pour chaque individu, d’assurer sa croissance, d’entretenir ses tissus (construire, maintenir, réparer) et maintenir l’énergie nécessaire à son activité en absorbant des aliments de bonne qualité.

Le soignant évalue le besoin de boire et manger du patient pour savoir s’il est satisfait ou altéré.

  1. Mange seul.
  2. Installation/stimulation.
  3. À besoin d’aide partielle et/ou surveillance.
  4. À besoin d’aide totale (faire manger).

Éliminer ses déchets.

Le besoin d’éliminer ses déchets est une nécessité pour chaque individu, pour se débarrasser des substances inutiles et nuisibles qui proviennent du fonctionnement de l’organisme (selles, urine, transpiration, expiration pulmonaire, menstruation chez la femme, etc.) .

Le soignant évalue le besoin d’éliminer du patient pour savoir s’il est satisfait ou altéré.

  1. Continence.
  2. À besoin d’aide (WC avec aide, urinal, bassin).
  3. Incontinence jour ou nuit.
  4. Incontinence jour et nuit.

Se mouvoir et maintenir une position adéquate du corps.

Le besoin de se mouvoir et de maintenir une position adéquate du corps est une nécessité pour chaque individu, d’être en mouvement, de mobiliser son corps pour effectuer des mouvements coordonnés, de bien se tenir pour entretenir l’intégrité et l’efficacité des différentes fonctions de l’organisme, tout en connaissant les limites de son corps, pour aménager son domicile, pour ressentir un certain confort, pour réaliser des activités sociales et pour son équilibre mental.

Le soignant évalue le besoin de se mouvoir et de maintenir une bonne posture du corps du patient pour savoir s’il est satisfait ou altéré.

  1. Se déplace seul.
  2. Se déplace avec aide (canne) ou avec une personne.
  3. Se déplace avec l’aide de deux personnes.
  4. Alité en permanence, lever interdit.

Dormir et se reposer.

Le besoin de dormir et de se reposer est une nécessité pour chaque individu, de prendre du sommeil et du repos en quantité suffisante, pour éviter ou réparer la fatigue, pour diminuer les tensions, pour conserver ou avoir plus d’énergie afin que l’organisme ait un meilleur rendement.

Le soignant évalue le besoin de dormir et de se reposer du patient pour savoir s’il est satisfait ou altéré.

  1. Dort naturellement.
  2. Dort avec aide (médicament).
  3. Réveils fréquents.
  4. Insomnies fréquentes.

Se vêtir et de se dévêtir.

Le besoin de se vêtir et de se dévêtir est une nécessité pour chaque individu de porter des vêtements adéquats pour se protéger du froid, de la chaleur ou de l’humidité, pour avoir une plus grande liberté de mouvement, pour exprimer son identité physique, mentale et sociale (sentiment d’appartenance à un groupe, un statut social, une idéologie, etc.) et pour l’attrait qu’il suscite entre les personnes.

Le soignant évalue le besoin de se vêtir et de se dévêtir du patient pour savoir s’il est satisfait ou altéré.

  1. S’habille, se déshabille seul.
  2. A besoin du conseil d’un tiers, de surveillance.
  3. A besoin de l’aide partielle d’un tiers.
  4. A besoin d’une aide totale.

Maintenir une température normale du corps.

Le besoin de maintenir une température corporelle normale (entre 36,1°C et 38°C pour l’adulte en bonne santé) est une nécessité pour chaque individu afin d’assurer le rendement optimal des fonctions métaboliques, de maintenir les systèmes biophysiologiques et une sensation de bien-être, de chaleur corporelle satisfaisante.

Le soignant évalue le besoin de maintenir la température du patient pour savoir s’il est satisfait ou altéré.

  1. Adapte ses vêtements à la température ambiante.
  2. Demande à être protégé.
  3. Incapable d’adapter ses vêtements à la température ambiante.
  4. Garde les vêtements qu’on lui enfile.

Être propre, avoir une apparence soignée et protéger ses téguments.

Le besoin d’être propre, soigné et de protéger ses téguments est une nécessité pour chaque individu, afin de maintenir la peau saine en éliminant les germes et les souillures, de préserver l’intégrité de la peau, des muqueuses (tissu organique recouvrant la paroi interne des organes en contact avec le milieu extérieur ou des cavités externes du corps comme les narines ou les oreilles) et des phanères (cheveux, ongles, poils, dents) pour qu’elle conserve sa fonction de protection contre toute introduction de poussière ou de microbe dans l’organisme et d’avoir une sensation de propreté corporelle et d’être plus agréable, ce qui constitue un élément de bien être et d’estime de soi au travers du regard d’autrui.

Le soignant évalue le besoin d’être propre, soigné et de protéger ses téguments du patient pour savoir s’il est satisfait ou altéré.

  1. Se lave seul.
  2. A besoin d’être stimulé mais se lave seul.
  3. A besoin d’une aide partielle (une partie du corps).
  4. A besoin d’une aide totale pour se laver.

Éviter les dangers et les accidents.

Le besoin d’éviter les dangers potentiels de son environnement et les accidents est une nécessité pour chaque individu, afin de se protéger contre toute agression externe, réelle ou imaginaire pour maintenir son intégrité physique, psychologique et sociale.

Le soignant évalue le besoin d’éviter les dangers du patient pour savoir s’il est satisfait ou altéré.

  1. Lucide.
  2. Confus et/ou désorienté épisodiquement.
  3. Confus et/ou désorienté en permanence.
  4. Coma, dangereux pour lui-même et pour les autres.

Communiquer.

Le besoin de communiquer est une nécessité pour chaque individu, afin d’échanger avec ses semblables et son environnement, de manière verbale ou non verbale, pour transmettre et recevoir des messages conscients ou inconscients, être compris et comprendre et établir des relations avec les autres.

Le soignant évalue le besoin de communiquer du patient pour savoir s’il est satisfait ou altéré.

  1. S’exprime sans difficulté.
  2. S’exprime avec difficulté (bégaiement).
  3. A besoin d’une aide pour s’exprimer (ardoise, interprète).
  4. Ne peut pas s’exprimer (aphasie), ne veut pas s’exprimer.

Agir selon ses valeurs et ses croyances.

Le besoin d’agir selon ses valeurs et ses croyances est une nécessité pour chaque individu, pour rendre sa vie et ses pratiques conformes à ses convictions, sa religion, ses principes et ses valeurs, de les promouvoir, afin de donner un sens à sa vie, d’être reconnu comme sujet humain, de lier les événements passés, présents, à venir entre eux, de croire en la continuité de l’homme, etc.

Le soignant évalue le besoin de communiquer du patient pour savoir s’il est satisfait ou altéré.

  1. Autonome.
  2. Est découragé, exprime sa colère, son angoisse.
  3. Éprouve un sentiment de vide spirituel.
  4. Demande une assistance spirituelle.

S’occuper en vue de se réaliser.

Le besoin de s’occuper en vue de se réaliser est une nécessité pour chaque individu, d’accomplir des activités pour satisfaire ses besoins et être utile aux autres en exerçant un rôle dans une organisation sociale, en assumant des responsabilités, en développant sa créativité, en utilisant son potentiel au maximum pour se réaliser et s’épanouir.

Le soignant évalue le besoin de s’occuper et de se réaliser du patient pour savoir s’il est satisfait ou altéré.

  1. Autonome.
  2. Triste, anxieux.
  3. Angoissé, opposant, se laisse aller.
  4. Négation de soi, désespoir.

Se récréer et se divertir.

Le besoin de se récréer et se divertir est une nécessité pour chaque individu, pour obtenir une détente physique et psychologique, afin de se libérer de la tension créée par sa vie quotidienne, sa problématique personnelle et d’en éprouver une satisfaction personnelle.

Le soignant évalue le besoin de se recréer et de se divertir du patient pour savoir s’il est satisfait ou altéré.

  1. Autonome.
  2. Désintéressement à accomplir des activités récréatives.
  3. Difficulté/incapacité à accomplir des activités récréatives.
  4. Refuse d’accomplir des activités récréatives.

Apprendre pour se développer normalement.

Le besoin d’apprendre est une nécessité pour chaque individu, d’acquérir des connaissances, des habiletés ou des attitudes afin d’évoluer, de s’adapter, d’interagir pour maintenir ou retrouver sa santé, se sentir en sécurité ou pour transmettre un savoir, des expériences de vie.

Le soignant évalue le besoin d’apprendre du patient pour savoir s’il est satisfait ou altéré.

  1. Se prend en charge.
  2. À besoin de stimulation.
  3. Apathique.
  4. Refus, résignation.

Résumé du Modèle Conceptuel de Soins Infirmiers de Virginia Henderson.

Le modèle conceptuel de soins infirmiers de Virginia Henderson s’appuie sur les postulats suivants :

  • L’individu tend vers l’indépendance et la désire.
  • L’être humain forme un tout caractérisé par 14 besoins fondamentaux.
  • Si un besoin fondamental n’est pas satisfait, l’individu n’est pas complet, entier et indépendant.

L’infirmier a pour rôle principal d’aider l’individu malade ou en santé à

  • Maintenir ou recouvrer sa santé, ou à l’assister dans ces derniers moments.
  • En accomplissant des tâches qu’il ferait lui-même s’il en avait la force, la volonté, ou possédait les connaissances voulues.
  • Pour l’aider à reconquérir son indépendance le plus rapidement possible.

Chaque besoin fondamental de l’individu est relié à ses différentes dimensions – physiques, psychologiques, sociologiques, culturelles et spirituelles.

La non satisfaction d’un besoin fondamental a des conséquences sur les autres besoins fondamentaux.

Chaque besoin fondamental doit être satisfait pour permettre la satisfaction des autres besoins.

Selon que ses besoins sont satisfaits ou non, l’individu sera en bonne santé ou malade.

L’infirmier doit repérer le niveau de dépendance de la personne pour répondre par des soins appropriés.

L’autonomie de la personne est un objectif prioritaire de l’infirmier pour qu’il retrouve un niveau d’équilibre plus satisfaisant et par conséquent une meilleure santé.

La dépendance est causée par une ou plusieurs difficultés qui peuvent être d’ordre

  • Physique : maladie, environnement extérieur, comme par exemple un matériel thérapeutique (plâtre, etc.).
  • Psychologique : stress, etc..
  • Sociologique, environnemental ou spirituel : les relations avec le monde extérieur peuvent avoir un impact sur sa santé.
  • Cognitif : méconnaissance de ses limites personnelles ou des contraintes extérieures peut entraîner des situations de déséquilibre.

Tant que l’origine de la difficulté n’a pas été identifiée, le problème de santé reste inconnu ou potentiel.

En ciblant les soins sur les sources de difficultés, le soignant réduit la dépendance, contribuant à résoudre le problème de santé associé.

Les soins sont de 5 ordres.

  • Soins préventifs : éviter ou réduire les effets de la maladie ou de l’accident.
  • Soins de maintenance de la santé : continuité de la vie et maintien de la santé de l’individu ou du groupe.
  • Soins éducatifs : informer le patient pour qu’il puisse comprendre comment prendre en charge sa santé.
  • Soins curatifs : traiter la maladie ou les conséquences de l’accident.
  • Soins de réhabilitation : rééduquer, insérer, réadapter l’individu qu’il retrouve une autonomie maximale.

A découvrir aussi.

Ces articles pourraient vous intéresser.

Sciences.

Plan du blog Apprendre5minutes.

Cet article vous a plu ?

Allez encore plus loin en
téléchargeant gratuitement nos livres numériques
pour vous aider à apprendre et retenir facilement.

Cliquez ici !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s