Comment Mémoriser un Discours facilement

Comment mémoriser un discours ou une présentation facilement ?

Apprendre par cœur a l’air difficile. Pourtant il existe des techniques de mémorisation simples et efficaces pour retenir un discours, une présentation ou une n’importe quelle intervention orale.

Une fois appris les principes de base, avec de l’entrainement et de la pratique, vous aurez plus d’aisance lors des prises de parole.

Vous vous demandez comment font les politiciens ou les orateurs pour prononcer un discours sans note et parler naturellement ?

Vous cherchez comment mémoriser vite et facilement un discours ?

Lisez cet article du blog éducatif Apprendre 5 minutes pour apprendre en 5 minutes comment retenir efficacement un discours ou une présentation.

Sommaire

  • Les erreurs à éviter.
  • Les profils d’apprentissage.
  • Les techniques de base.
  • La méthode pour mémoriser un discours.
  • A découvrir aussi.

Les erreurs à éviter.

Apprendre par cœur.

Pour mémoriser un discours, vous voulez apprendre par cœur, mot à mot, le discours.

Apprendre un texte par cœur sans le comprendre est fastidieux et fatiguant. C’est pourquoi vous n’allez pas être motivé pour retenir le discours et avoir du mal à le mémoriser.

Pour retenir le discours, vous devez le comprendre, éveiller votre curiosité, y trouver un intérêt pour avoir envie de l’apprendre et de parler en public.

Si vous considérez l’apprentissage comme un jeu, comme quelque chose d’agréable, vous apprendrez plus facilement.

Si vous vous ennuyez, vous aurez des difficultés pour apprendre.

Ne pas faire confiance dans sa mémoire.

« Je n’ai pas de mémoire! »

Si vous partez de ce principe, vous allez vous décourager et abandonnez.

Heureusement, tout le monde a de la mémoire. Il faut juste connaître les bonnes techniques et s’entraîner.

Cherchez toutes les occasions de faire appel à votre mémoire et vous allez retrouver confiance en elle et la développer.

Ne pas répéter le discours.

Vous pensez avoir compris les informations de votre discours et pensez que ce n’est pas la peine de répéter ?

C’est une erreur. Il ne suffit pas de comprendre pour retenir. Il faut aussi que les informations soient ancrées dans le cerveau, dans votre mémoire à long terme.

En procédant à des rappels avant d’oublier, souvent au début puis de façon de plus en plus espacée dans le temps, vous vous souviendrez de votre discours.

Les profils d’apprentissage.

Pour apprendre, nous faisons appel à nos sens.

  • La vue.
  • L’ouïe.
  • Le toucher.
  • L’odorat.
  • Le goût.

Le cerveau mémorise en faisant appel principalement à 3 types de mémoire.

Profil d’apprentissage visuel : les visuels se souviennent de ce qu’ils ont vu, de son esthétique, de son emplacement, de sa couleur en faisant appel à leur mémoire visuelle.

Ils ont besoin de supports visuels afin de visualiser mentalement ce qu’ils apprennent.

Profil d’apprentissage auditif : les auditifs se souviennent de ce qu’ils entendent.

Ils posent des questions, écoutent et répètent à voix haute ce qu’ils apprennent en faisant appel à leur mémoire auditive.

Profil d’apprentissage kinesthésique : les kinesthésiques se souviennent de ce qu’ils font, de ce qu’ils ressentent physiquement ou émotionnellement.

Ils apprennent ce qui a du sens pour eux avec leur corps, en faisant, font des mouvements et les répètent pour apprendre en faisant appel à leur mémoire kinesthésique.

En faisant au maximum à ces 3 types de mémoire, vous retiendrez plus facilement le discours ou la présentation.

Vous pouvez améliorer votre mémoire facilement en vous amusant à l’utiliser chaque fois que possible dans la vie quotidienne.

Les techniques de base.

Les associations mentales.

Il s’agit d’associer le mot à retenir à une image, un son, une odeur, un événement ou n’importe quel souvenir facile à retenir et vous représenter mentalement.

Les association faisant appel à un sens que vous créez dans votre cerveau sont plus faciles à mémoriser que des idées abstraites.

Pour mémoriser facilement l’association mentale, donnez lui de la vie, du mouvement, exagérée la. Faites appel à vos cinq sens, à l’émotion.

Entraîner-vous à former ces associations, à y faire appel mentalement.

Les associations mentales sont un excellent exercice pour améliorer sa mémoire.

Le système des liaisons.

Le système des liaisons, appelée également méthode des liens ou association en chaîne, consiste à relier les associations mentales entre elles, comme des maillons d’une chaîne.

Il s’agit de relier une association mentale à la suivante et de constituer une histoire.

En parcourant l’histoire mentale dans l’ordre, vous retrouvez les associations mentales les unes après les autres pour chaque mot à retenir.

La méthode des lieux.

La méthode des lieux, appelée également chemin de l’éléphant ou technique du voyage, consiste à placer chaque information à retenir à un point de passage, à un lieu se trouvant sur le parcours mental.

La méthode des lieux fait appel à la mémoire spatiale qui est très efficace dans les processus de mémorisation.

Il s’agit de créer une association mentale pour chaque information clé à retenir et à la placer sur un point de passage du parcours mental.

En fixant les informations clés sur des points de passage, il suffit d’effectuer mentalement le parcours pour retrouver dans l’ordre les informations clés et de vous rappeler à tout moment les informations clés précédentes et suivantes.

Le palais de la mémoire.

Le palais de la mémoire, appelé également palais mental, utilise le même principe de mémorisation que la méthode des lieux.

Votre palais de la mémoire comprend une ou plusieurs pièces que vous allez parcourir mentalement et dans lesquelles vous allez placer les informations à retenir dans l’ordre à des emplacements prédéfinis, vos points de passage.

Vous pouvez ensuite vous rappeler chaque association mentale dans l’ordre, en imaginant que vous parcourez les pièces du palais de la mémoire dans l’ordre initial.

Pour de longs discours ou des présentations avec une structure importante, vous pouvez combiner les deux techniques : un voyage et plusieurs palais de la mémoire placés le long du voyage.

La méthode pour mémoriser un discours.

Prononcer un bon discours est une tâche paradoxale.

Si vous lisez vos notes, le public va vous trouver ennuyeux et aura l’impression que vous ne vous êtes pas préparé.

Lorsque vous prononcez un discours, vous devez avoir l’air naturel comme si vous conversiez avec le public.

Vous devez mémoriser le discours et donner l’impression de parler en public comme si vous ne l’aviez pas mémorisé.

Cela semble compliqué mais il existe une méthode simple pour mémoriser un discours facilement et parler en public sans note.

Il ne s’agit pas d’apprendre par cœur mot à mot car vous risqueriez de parler de façon mécanique mais de structurer le discours et de retenir les idées clés et les restituer dans l’ordre.

Écrire le discours.

Écrire les idées principales et les idées secondaires du discours. Le but est de

  • Comprendre quelles sont les idées importantes de votre discours.
  • Déterminer le message que le public doit retenir.

Faites le tri entre les idées les plus importantes et les idées secondaires.

Créer un plan pour structurer le discours.

Le plan fera ressortir les idées principales et permettra de diviser le discours à mémoriser en plusieurs parties.

Les différentes parties du discours doivent s’enchainer de façon logique.

Écrire le discours en entier, c’est-à-dire l’introduction, le corps du discours et la conclusion.

Écrire va également vous aider à retenir le discours en faisant appel à votre mémoire scripturale, ce qui est utile en particulier pour les kinesthésiques.

Lire à voix haute le discours et le répéter.

Lisez à haute voix le texte afin de pouvoir l’entendre et de savoir s’il se prête bien à un discours avant de commencer à le mémoriser.

Vous allez repérer les parties du texte du discours à changer pour qu’elles semblent plus claires, plus naturelles à l’oreille ou pour renforcer un effet.

D’autre part, lire à haute voix est un moyen supplémentaire pour faciliter la mémorisation car écouter le texte fait appel à la mémoire auditive.

Vous aurez peut-être besoin de répéter et changer votre texte plusieurs fois.

Si vous le pouvez, lisez à haute voix à l’endroit où vous allez le prononcer devant le public. Cela vous permettra de vous habituer au lieu, à l’acoustique et de répéter vos mouvements.

Vous pourrez ensuite vous imaginer dans le lieu en train de prononcer le discours, afin de le contextualiser et vous sentir plus à l’aise.

Mémoriser les points clés.

La clé pour mémoriser un discours est de le mémoriser par étape et hiérarchiquement le discours, c’est-à-dire, retenir d’abord le plus important, pour aller progressivement vers plus de détails.

  • La structure du discours.
  • Les idées principales.
  • Les idées secondaires.
  • Et ainsi de suite.

Vous allez mémoriser le plan de votre discours que vous avez structuré en fonction de vos idées principales, puis secondaires.

Ne cherchez pas à mémoriser mot à mot le texte du discours mais plutôt la trame du discours et les mots clés.

Cela vous permettra de laisser de la place à votre spontanéité, de donner le sentiment que vous prononcez le discours de façon naturelle.

Vous commencerez par mémoriser les idées principales.

Quand vous aurez retenu les informations principales, vous pourrez passer à l’étape suivante  : retenir les idées secondaires.

Mémorisez ensuite les faits importants ou les statistiques.

Enfin, une fois ceux-ci enregistrés dans votre mémoire, vous pouvez aller plus loin et apprendre plus de détail.

En fonction de votre habitude, vous saurez jusqu’à quel niveau de détail vous aurez besoin d’aller dans votre activité de mémorisation.

Vous aurez ainsi la certitude d’avoir parlé de tous les points importants de votre discours.

Créer une image mentale pour chaque idée clé.

Le cerveau se rappelle plus facilement de ce qu’il perçoit, de ce qui est concret que d’un mot.

Créez une association mentale avec le mot clé. Choisissez celle qui est la plus facile à mémoriser pour vous. Souvent, ce sera une image qui vous vient spontanément.

Placer chaque image clé sur un parcours mental.

Nous allons utiliser la technique du voyage pour placer à chaque étape du parcours mental une image clé.

Cela nous permettra de retrouver les idées clés facilement et dans l’ordre lors du discours.

Vous placez les images correspondant aux idées principales dans les lieux les plus importants de votre voyage mental (ville s’il s’agit d’un parcours entre plusieurs villes, pièce d’une maison ou d’un monument, etc.).

Vous placez ensuite dans un point de passage et dans un ordre défini les images associées aux idées secondaires dans le lieu (ville, pièce, etc.) correspondant à l’idée principale.

Par exemple, si vous avez placé l’association mentale correspondant à une idée principale dans une ville étape  de votre voyage mental et que vous avez 5 idées secondaires associées à l’information principale, vous pouvez les placer dans cette ville sur des points de passage de votre voyage (mairie, église, école, épicerie, terrain de sport, etc.).

Vous pourrez ensuite rentrer, par exemple, dans chacun de ces points de passage (mairie, église, etc.) et y placer des informations plus détaillées associer à l’idée secondaire.

Visualiser les informations clés le long du voyage.

Une fois placé les associations mentales le long du chemin, vous allez effectuer mentalement le parcours, passer dans chaque lieu principal (ville, etc.),  prendre le temps de visualiser l’image mentale (ou la représentation mentale de votre choix) associée à l’idée principale, puis passer ua lieu principal suivant pour retrouver l’idée principale suivante et ainsi de suite jusqu’à la fin du voyage.

Lorsque vous saurez retrouver dans l’ordre toutes les idées principales, vous pourrez passer à l’étape suivante : mémoriser les idées secondaires.

Reprenez votre voyage mental au début. Rendez vous à l’endroit où se trouve la première idée principale (première ville du parcours, etc.). s’il s’agit d’une ville, parcourez la dans l’ordre. Arrêtez-vous au premier point de passage, visualisez la première idée secondaire, puis passez au second point de passage, visualisez mentalement la deuxième idée secondaire et ainsi de suite.

Quand vous saurez retrouver les idées secondaires associées à la première idée principale, vous pourrez poursuivre votre voyage mental pour retrouver la deuxième idée principale. Retrouvez comme précédemment les idées secondaires.

En procédant de cette manière, vous vous souviendrez de tous les points du discours. A quelque endroit du discours où vous serez, vous saurez retrouver les idées principales et secondaires, les faits importants, les statistiques et tout ce que vous vouliez dire.

Vous n’avez pas cherché à apprendre mot par mot le discours mais vous saurez délivrer votre message de façon plus naturelle.

Se tester.

Pour vous assurer que vous vous rappelez bien du discours, vous pouvez effectuer des quiz.

Vous pouvez choisir une idée principale et vous demander

  • Quelle idée principale la précède ?
  • Quelle idée principale la suit ?
  • Quelles sont les idées secondaires associées ?
  • Etc.

Réviser.

Vous connaissez la structure du discours, les idées principales et tous les éléments du discours dans l’ordre.

A quelque endroit du discours où vous vous trouvez, vous savez quel est l’élément suivant du discours à prononcer.

En général, cela suffit. Vous pourrez faire votre présentation ou prononcer votre discours en sachant que même si vous modifiez la façon de le restituer, le contenu restera le même.

Pour ancrer définitivement le discours ou la présentation dans votre cerveau, vous allez le réviser, souvent au début, puis de façon plus espacée dans le temps.

Le bon moment est de réviser juste avant de commencer à oublier.

Vous allez effectuer mentalement le voyage pour retrouver dans l’ordre les images clés du discours.

Les premiers rappels sont les plus importants.

Faites le parcours une première fois quelques minutes après avoir réussi à mémoriser le discours.

Procédez à un second rappel, une heure après.

Faites un troisième rappel le soir avant d’aller dormir.

Faites un autre rappel le lendemain, puis le surlendemain et ainsi de suite en espaçant de plus en plus les intervalles de révision si vous avez du temps avant la prise de parole en public.

Vous pouvez adapter le rythme des révisions en fonction du temps dont vous disposez et de vos capacités actuelles.

En procédant ainsi, vous serez capable de tenir un discours sans note.

Avoir appris et mémorisé les points importants du discours va vous donner plus de flexibilité que si vous aviez appris par cœur le texte complet du discours.

Vous allez vous concentrer plus sur le message à faire passer et sur le cheminement logique des idées, ce qui vous permettra de paraître plus naturel.

A découvrir aussi.

Si cet article du blog éducatif  Apprendre 5 Minutes vous a plu, faites le connaitre autour de vous.

Comment Mémoriser un Discours facilement

Abonnez-vous pour être informé des nouvelles parutions d’articles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s