Résumé de la Seconde Guerre Mondiale (1939 – 1945)

Seconde Guerre mondiale (1939 – 1945) : définition, résumé, dates clés, citations. Qu’est-ce que la seconde guerre mondiale ? Qui a commencé la guerre ? Quelles sont les grandes dates de l’histoire de la Seconde Guerre Mondiale ?

Vous voulez apprendre l’histoire de la Seconde Guerre mondiale vite et facilement ?

Vous cherchez un court résumé de cette période charnière de l’histoire de France et du monde ? Vous voulez connaitre les dates clés ?

Vous êtes en CM2, au collège  ou passionné par l’histoire et vous voulez apprendre l’essentiel de la Seconde Guerre Mondiale (1939 – 1945) ?

Lisez ce cours d’histoire gratuit en ligne du blog éducatif Apprendre 5 minutes pour apprendre rapidement et facilement les événements les plus importants de la Seconde Guerre Mondiale.

Vous trouverez également des citations qui illustreront cette période de l’Histoire de France.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Résumé de la Seconde Guerre Mondiale (1939 - 1945).
Résumé de la Seconde Guerre Mondiale (1939 – 1945).

Sommaire

  • La Seconde Guerre Mondiale en une phrase.
  • Définition de la Seconde Guerre Mondiale.
  • Dates de début et de fin de la Seconde Guerre mondiale.
  • Court Résumé de la Seconde Guerre Mondiale en France.
  • Résumé de la Seconde Guerre Mondiale.
  • Citations sur la Seconde Guerre Mondiale.
  • Bonus 1 : Texte intégral de la Déclaration de Guerre de la France à l’Allemagne.
  • Bonus 2 : Texte intégral de l’Appel du 18 juin 1940 du Général de Gaulle.
  • A découvrir aussi.

La Seconde Guerre Mondiale en une phrase.

La Seconde Guerre mondiale est la guerre mondiale totale qui opposa pendant 6 ans, de 1939 à 1945 les puissances expansionnistes de l’Axe – principalement l’Allemagne, l’Italie et le Japon – et les Alliés – en particulier la France et la Grande-Bretagne, puis l’Union soviétique et les États-Unis -, d’abord en Europe, puis en Asie et en Afrique du Nord et qui fut remportée par les Alliés après avoir fait plus de 60 millions de morts.

Définition de la Seconde Guerre Mondiale.

La Seconde Guerre Mondiale est le conflit militaire mondial qui opposa , de 1939 à 1945, les Alliés de la Seconde Guerre mondiale – appelés également Forces Alliées – à l’Axe – appelé également axe Rome-Berlin-Tokyo ou Forces de l’Axe.

Surnommée Guerre de 39-45 ou Deuxième Guerre Mondiale, la Seconde Guerre Mondiale est le conflit militaire majeur le plus vaste et le plus meurtrier de l’histoire de l’humanité qui se déroula de 1939 à 1945 d’abord en Europe, puis dans le reste du monde, qui provoqua la mort de plus de 60 millions de personnes dont près de 600 000 morts en France et qui contribuera à l’émergence de deux superpuissances – les États-Unis et l’URSS (Union des Républiques Socialistes Soviétiques) – qui vont dominer le monde.

Déclenchée par l’invasion de la Pologne par l’Allemagne, le 1er septembre 1939, la Guerre de 39-45, gagnée par les Alliés – dont la France -, entrainera la division en deux blocs de l’Europe – les pays de l’Europe de l’Ouest qui se placent sous la protection des États-Unis et les pays de l’Europe de l’Est sous tutelle de l’Union soviétique – et le partage de l’Allemagne entre les deux blocs.

Dates de début et de fin de la Seconde Guerre mondiale.

Date de début de la Seconde Guerre mondiale : 1 septembre 1939.

Le 1er septembre 1939, l’Allemagne envahit la Pologne. La France, la Grande-Bretagne et leurs empires coloniaux, alliés de la Pologne déclarent la guerre à L’Allemagne le 3 septembre 1939. C’est le début de la Seconde Guerre Mondiale.

Une vingtaine d’années après la fin de la Première guerre Mondiale, le monde va se trouver plongé dans un conflit encore plus meurtrier, destructeur et cruel.

Date de fin de la Seconde Guerre mondiale : 2 septembre 1945.

Le 8 mai 1945, l’Allemagne capitule sans condition. C’est la fin de la guerre en Europe.

Le 2 septembre 1945, le Japon capitule à son tour, après que les États-Unis aient largué des bombes atomiques sur les villes de Hiroshima et de Nagasaki. C’est la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

La dimension planétaire du conflit va modifier l’équilibre du monde. L’Europe est entrainé encore plus vers le déclin tandis que les États-Unis et l’Urss vont dominer le monde.

Court Résumé de la Seconde Guerre Mondiale en France.

Le 3 septembre 1939, la France et le Royaume-Uni déclarent la guerre à Hitler, le chef de l’Allemagne nazie, pour qu’il cesse sa politique de conquêtes en Europe, suite à l’invasion de la Pologne le 1er septembre 1939.

En juin 1940, la France est envahie par l’armée allemande. Le maréchal Pétain accepte de capituler et demande un armistice. Face à cette situation, le général de Gaulle décide de continuer la lutte contre l’Allemagne.

Grâce au débarquement des Alliés en Normandie le 6 juin 1944, la France est peu à peu libérée.

L’Allemagne capitule le 8 mai 1945.

Résumé de la Seconde Guerre mondiale.

Le  30 janvier 1933, Adolf Hitler, chef du parti national-socialiste allemand (NSDAP, le parti nazi), devient chancelier de l’Allemagne.

Adolf Hitler veut la guerre afin que l’Allemagne domine l’Europe.

La Seconde Guerre Mondiale commence le 1er septembre 1939 lorsque l’Allemagne, gouvernée par le parti nazi, envahissent la Pologne.

Le Royaume-Uni, puis la France déclarent la guerre à l’Allemagne le 3 septembre 1939.

Le 10 mai 1940, le chancelier Adolf Hitler lance l’offensive allemande contre les Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg et la France.

L’Allemagne conquiert la France en utilisant la tactique de la guerre-éclair – appelée également Blitzkrieg -, entrainant l’évacuation à Dunkerque de plus de 300 000 soldats Alliés britanniques et français vers la Grande-Bretagne entre 26 mai et le 4 juin 1940.

L’Angleterre continue seule la guerre.

Le 18 juin 1940, répondant à l’appel à la résistance du Général de Gaulle, un certain nombre de Français passent en Angleterre et en Afrique du Nord pour combattre contre les Allemands.

Du 10 juillet au 30 juin 1940, l’Aviation Allemande – appelée également Luftwaffe  – bombarde l’Angleterre sans relâche lors de la Bataille d’Angleterre pour terroriser la population et conduire le gouvernement anglais à demander la paix mais les Britanniques résistent.

Le 22 juin 1941, l’URSS entre en guerre au côté des Alliés après l’invasion de la Russie par l’Allemagne, lors de l’opération Barbarossa, malgré le traité de non-agression entre l’Allemagne d’Adolf Hitler et l’Union Soviétique de Joseph Staline – appelé également Pacte germano-soviétique – signé le 23 août 1939.

Le 7 décembre 1941, les États-Unis entrent en guerre au côté des Alliés suite à l’attaque surprise de la base navale américaine de Pearl Harbor, situé dans l’État américain d’Hawaï, par l’Aviation Japonaise, alliée à l’Allemagne.

En 1942, l’Europe subit la domination de l’Allemagne nazie qui applique une loi totalitaire : contrôle de la population, déportation et extermination des juifs et des opposants.

Mais 1942 marque aussi un tournant dans l’histoire de la Seconde Guerre Mondiale. Les rapports de force évoluent en faveur des Alliés.

Le Japon fait de nombreuses conquêtes en Asie de l’Est mais, entre le 5 et le 7 juin 1942, la bataille de Midway, dans l’océan Pacifique Nord, met fin à la supériorité du Japon dans le Pacifique.

Le 2 février 1942, l’invasion allemande de la Russie est stoppée lors de la bataille de Stalingrad entre l’Union Soviétique et les Forces de l’Axe.

Le 23 octobre 1942, les Alliés remportent la bataille d’El-Alamein en Égypte, contre l’Allemagne et l’Italie. Une citation du premier ministre anglais Winston Churchill résume l’importance de cette victoire en Afrique :

Avant El-Alamein, nous n’avons jamais eu de victoire, après El-Alamein, nous n’avons jamais eu de défaite !

Citation de Winston Churchill.

Les batailles de Stalingrad, Midway et El-Alamein marquent un tournant dans la Seconde Guerre Mondiale.

Le 10 juin 1943, les Forces Alliées lancent la Campagne d’Italie, considérée comme le  » ventre mou » de l’Axe, afin de libérer les routes maritimes en Méditerranée. Les Alliés prennent une grande partie de l’Italie en 1943 et obtiennent la reddition de l’Italie le 8 septembre 1943.

À partir du débarquement allié en Normandie le 6 juin 1944 – appelé également Jour J (D-Day en anglais) – les Alliés, aidés par les résistants français, libèrent la France de l’occupation allemande – dont Paris le 25 août 1944 – et poursuivirent leur avancée en Europe, battant notamment les Allemands à la bataille des Ardennes le 25 janvier 1945.

Le 8 mai 1945 l’Allemagne capitule à Karlshorst, dans la banlieue de Berlin, marquant la fin de la guerre en Europe.

Le 2 septembre 1945, la guerre dans le Pacifique prend fin avec la capitulation sans condition du Japon, après que les États-Unis aient largué des bombes atomiques sur les villes japonaises de Hiroshima le 6 août 1945 et Nagasaki le 9 août 1945.

La date du 2 septembre 1945 marque la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

Les Alliés, sortis vainqueurs de la guerre, se partagent le monde en zones d’influence. Deux superpuissances vont dominer le monde : les États-Unis et l’URSS.

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, les pays défaits de l’Axe feront l’objet de mesures plus constructives et moins punitives qu’après la Première guerre mondiale.

  • Plan Marshall : programme américain de prêts pour aider à la reconstruction en Europe.
  • Procès de Nuremberg : juridiction du Tribunal militaire international siégeant à Nuremberg pour juger les principaux responsables du Troisième Reich (État allemand nazi)
  • Procès de Tokyo : Tribunal militaire international pour l’Extrême-Orient siégeant à Tokyo pour juger les grands criminels de guerre japonais.
  • Création de l’ONU : l’Organisation des Nations unies a pour but le maintien de la paix et la sécurité internationale.

Citations sur la Seconde Guerre Mondiale.

La Seconde Guerre Mondiale peut être résumée, illustrée au travers de quelques citations.

De cette paix imposée sortira une nouvelle haine entre les peuples et de nouveaux meurtres au cours de l’histoire.

Citation du président allemand Friedricht Ebert – 1919.

En ces heures douloureuses, je pense aux malheureux réfugiés qui, dans un dénuement extrême, sillonnent nos routes. Je leur exprime ma compassion et ma sollicitude. C’est le cœur serré que je vous dis aujourd’hui qu’il faut cesser le combat.

Citation du Maréchal Philippe Pétain – 1940

La France a perdu une bataille ! Mais la France n’a pas perdu la guerre !

Citation du Général de Gaulle -1940

Ce combat est une lutte idéologique et raciale ; il devra être mené avec la plus extrême détermination.

Citation d’Adolf Hitler – mars 1941.

Je demande que le Congrès déclare que, depuis l’odieuse – et nullement justifiée – agression japonaise le dimanche 7 décembre, il existe un état de guerre entre les États-Unis et l’empire du Japon.

Citation du président des États-Unis d’Amérique Franklin Delano Roosevelt – décembre 1941.

Avant El-Alamein, nous n’avons jamais eu de victoire, après El-Alamein, nous n’avons jamais eu de défaite !

Citation de Winston Churchill.

Paris, outragé, Paris brisé, Paris martyrisé mais Paris libéré.

Citation du Général de Gaulle – 25 août 1944.

La guerre est gagnée. Voici la victoire. C’est la victoire des Nations Unies et c’est la victoire de la France. L’ennemi allemand vient de capituler devant les armées alliées de l’Ouest et de l’Est.

Citation du Général de Gaulle- 8 mai 1945.

Nous savons tous que les deux guerres mondiales que nous avons vécues sont nées des efforts vaniteux de l’Allemagne nouvellement unie de jouer un rôle dominateur dans le monde. La dernière guerre a été marquée par des crimes et des massacres tels qu’il faut remonter jusqu’à l’invasion des Mongols, au XIIIe siècle, pour trouver quelque chose d’approchant – et tels aussi que l’histoire de l’humanité n’en avait encore jamais connu jusqu’alors.

Citation de Winston Churchill – 19 septembre 1946 à Zurich.

Le premier pas vers la création de la famille européenne doit consister à faire de la France et de l’Allemagne des partenaires. Seul, ce moyen peut permettre à la France de reprendre la conduite de l’Europe. On ne peut pas s’imaginer une renaissance de l’Europe sans une France intellectuellement grande et une Allemagne intellectuellement grande.

Citation de Winston Churchill – 19 septembre 1946 à Zurich.

Bonus 1 : Texte intégral de la Déclaration de Guerre de la France à l’Allemagne.

Le 3 septembre 1939, le Président du Conseil Édouard Daladier, avec l’accord du président de la république française Albert Lebrun, déclare la guerre à l’Allemagne lors de son Appel à la Nation.

Françaises et Français !

Depuis le 1er septembre au lever du jour, la Pologne est victime de la plus brutale et de la plus cynique des agressions. Ses frontières ont été violées. Ses villes sont bombardées. Son armée résiste héroïquement à l’envahisseur.

La responsabilité du sang répandu retombe entièrement sur le gouvernement hitlérien. Le sort de la paix était dans les mains de Hitler. Il a voulu la guerre.

La France et l’Angleterre ont multiplié leurs efforts pour sauver la paix. Elles ont fait ce matin encore une pressante intervention à Berlin pour adresser au gouvernement allemand un dernier appel à la raison et lui demander l’arrêt des hostilités et l’ouverture de négociations pacifiques.

L’Allemagne nous a opposé un refus. Elle avait déjà refusé de répondre à tous les hommes de cœur dont la voix s’était élevée ces temps derniers en faveur de la paix du monde.

Elle veut donc la destruction de la Pologne, afin de pouvoir assurer avec rapidité sa domination sur l’Europe et asservir la France.

En nous dressant contre la plus effroyable des tyrannies, en faisant honneur à notre parole, nous luttons pour défendre notre terre, nos foyers, nos libertés.

J’ai conscience d’avoir travaillé sans trêve ni répit contre la guerre jusqu’à la dernière minute.

Je salue avec émotion et avec tendresse nos jeunes soldats, qui vont accomplir maintenant le devoir sacré que nous avons nous-même accompli. Ils peuvent avoir confiance dans leurs chefs, dignes de ceux qui ont déjà mené la France à la victoire.

La cause de la France se confond avec celle de la Justice. Elle est celle de toutes les nations pacifiques et libres. Elle sera victorieuse.

Français et Françaises !

Nous faisons la guerre parce qu’on nous l’a imposée. Chacun de nous est à son poste, sur le sol de France, sur cette terre de liberté où le respect de la dignité humaine trouve un de ses derniers refuges. Vous associerez tous vos efforts, dans un profond sentiment d’union et de fraternité, pour le salut de la Patrie.

Vive la France !

Bonus 2 : Texte intégral de l’Appel du 18 juin 1940 du Général de Gaulle.

L’appel du 18 juin 1940 est le discours prononcé à la radio de Londres par le Général de Gaulle pour appeler à la résistance contre l’Allemagne nazie, après que le Maréchal Pétain, Président du Conseil, ait reconnu la défaite de la France.

Il est considéré  comme le texte fondateur de la Résistance française.

Les chefs qui, depuis de nombreuses années, sont à la tête des armées françaises, ont formé un gouvernement. Ce gouvernement, alléguant la défaite de nos armées, s’est mis en rapport avec l’ennemi pour cesser le combat.
Certes, nous avons été, nous sommes submergés par la force mécanique, terrestre et aérienne de l’ennemi.
Infiniment plus que leur nombre, ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui nous font reculer. Ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui ont surpris nos chefs au point de les amener là où ils en sont aujourd’hui.
Mais le dernier mot est-il dit ? L’espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-
elle définitive ? Non !
Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n’est perdu pour la France. Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire.
Car la France n’est pas seule ! Elle n’est pas seule ! Elle n’est pas seule ! Elle a un vaste Empire derrière elle. Elle peut faire bloc avec l’Empire britannique qui tient la mer et continue la lutte. Elle peut, comme l’Angleterre, utiliser sans limites l’immense industrie des États-Unis.
Cette guerre n’est pas limitée au territoire de notre malheureux pays. Cette guerre n’est pas tranchée par la bataille de France. Cette guerre est une guerre mondiale. Toutes les fautes, tous les retards, toutes les souffrances n’empêchent pas qu’il y a, dans l’univers, tous les moyens pour écraser un jour nos ennemis. Foudroyés aujourd’hui par la force mécanique, nous pourrons vaincre dans l’avenir par une force mécanique supérieure. Le destin du monde est là.
Moi, général de Gaulle, actuellement à Londres, j’invite les officiers et les soldats français qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s’y trouver, avec leurs armes ou sans leurs armes, j’invite les ingénieurs et les ouvriers spécialisés des industries d’armement qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s’y trouver, à se mettre en rapport avec moi.
Quoi qu’il arrive, la Flamme de la résistance française ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas.
Demain, comme aujourd’hui, je parlerai à la radio de Londres.

A découvrir aussi.

Si cet article du blog éducatif  Apprendre 5 Minutes vous a plu, faites le connaitre autour de vous.

Résumé de la Seconde Guerre Mondiale (1939 – 1945)

Abonnez-vous pour être informé des nouvelles parutions d’articles.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s