Comment mémoriser le numéro de sécurité sociale – techniques de mémorisation

Techniques de mémorisation – comment mémoriser le numéro de sécurité sociale ?

Vous vous êtes sans doute posé la question le jour où vous avez oublié votre carte vitale.

Il existe des moyens mnémotechniques simples et efficaces pour apprendre et retenir vite et facilement le numéro de sécurité sociale ou une série de chiffres.

Lisez cet article d’ Apprendre 5 minutes pour apprendre en 5 minutes comment retenir le numéro de sécurité sociale.

Vous pourrez également utiliser ces techniques de mémorisation pour apprendre les numéros de carte d’identité, les numéros de passeport, les numéros de téléphone, les numéros de carte de crédit, etc.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Numéro de sécurité sociale - techniques de mémorisation
Numéro de sécurité sociale – techniques de mémorisation

Sommaire

Le numéro de sécurité sociale.

En France, le numéro de sécurité sociale, appelé aussi numéro d’inscription au répertoire des personnes physiques (NIRPP ou NIR) sert à identifier une personne.

Le répertoire national d’identification des personnes physiques (RNIPP) recense les français vivants ou décédés.

Ce numéro unique sert d’identifiant pour la personne dans le cadre de ses relations avec
les organismes de sécurité sociale pour :
  • Le remboursement des soins maladie.
  • Les prestations familiales.
  • Alimenter le relevé de carrière pour la retraite.
  • Etc.

Le numéro de sécurité sociale est constitué de 13 chiffres et d’une clé de contrôle de 2 chiffres.

Sommaire.

La signification des chiffres du numéro de sécurité sociale.

Le premier chiffre correspond au sexe de la personne.

  • 1 pour les hommes.
  • 2 pour les femmes.
  • 3 pour les hommes étrangers en cours d’immatriculation en France.
  • 4 pour les femmes étrangères en cours d’immatriculation en France.

Les deuxième et troisième chiffres correspondent aux deux derniers chiffres de l’année de naissance de la personne. Par exemple, si la personne est née en 1975, le code sera 75.

Les quatrième et cinquième chiffres correspondent au mois de naissance de la personne.

  • De 01 (janvier) à 12 (décembre).
  • Le mois de naissance peut être supérieur à 12 pour les personnes dont le mois de naissance n’est pas connu.

Les 5 chiffres suivants (du sixième au dixième) correspondent au lieu de naissance de la personne concernée.

  • France métropolitaine :
    • 6 et 7 : numéro du département de naissance. Une exception pour la Corse : le numéro de département comporte une lettre (2A ou 2B).
    • 8, 9 et 10 : code de la commune de naissance.
  • Département d’outre-mer :
    • 6, 7 et 8 : numéro de département de naissance.
    • 9 et 10 : code de la commune de naissance.
  • Étranger :
    • 6 et 7 : naissance hors de France (numéro 99).
    • 8, 9 et 10 : identifiant du pays de naissance.

Les 3 chiffres suivants (du onzième au treizième) correspondent à un numéro d’ordre pour distinguer les personnes nées au même lieu à la même période.

Les quatorzième et quinzième chiffres sont une clé de contrôle – complément à 97 du nombre formé par les 13 premiers chiffres du NIR modulo 97.

Sommaire.

Les chiffres à mémoriser.

En observant les chiffres du numéro de sécurité sociale, nous voyons que nous connaissons déjà les premiers chiffres et que nous n’avons pas besoin de les apprendre.

Les 5 premiers chiffres concernent le sexe, l’année et le mois de naissance : aucune difficulté pour se rappeler les chiffres.

Si vous êtes né en France métropolitaine, les 2 chiffres qui suivent correspondent au numéro de votre département de naissance.

Si vous êtes nés en France dans un département d’outre-mer, les 3 chiffres qui suivent correspondent au numéro de votre département de naissance.

Si vous êtes nés à l’étranger, les 2 chiffres qui suivent correspondent au nombre 99.

Là aussi, les chiffres sont faciles à retenir et retrouver.

Nous savons retenir dans l’ordre les 7 ou 8 premiers chiffres du numéro de sécurité sociale : le sexe, l’année, le mois et le département (ou le code 99 pour ceux nés à l’étranger) pays de naissance.

Il reste juste à retenir 7 ou 8 chiffres :

  • le code de la commune ou l’identifiant du pays de naissance (2 ou 3 chiffres).
  • le numéro d’ordre (3 chiffres).
  • la clé de contrôle (2 chiffres).

Sommaire.

Mémoriser les chiffres en les associant à des images.

Pour représenter les nombres, nous utilisons couramment un système décimal.

Nous allons traduire les chiffres en objets ou en êtres vivants.

Choisissez un objet ou un personnage qui a une résonance forte en vous pour chaque chiffre ou série de chiffres ou utilisez une table standard comme celle que nous vous présenterons à la fin de cet article.

Utilisez vos sens et la représentation mentale d’objets ou de personnages pour retenir les nombres.

Prenez du plaisir à imaginer une histoire en transformant les nombres en objets ou en personnages. Créez un lien fort en passez de l’un à l’autre.

Plus vous ferez appel à vos sens, à vos sensations ou à vos émotions – positives de préférence – et plus vous retiendrez facilement les nombres.

En procédant ainsi, vous allez créer un lien entre eux  pour passer de l’un à l’autre et les mémoriser dans l’ordre.

Sommaire.

Mémoriser avec les lettres de l’alphabet.

Avec la technique de mémorisation des lettres de l’alphabet, il s’agit de faire correspondre chaque chiffre de 0 à 9 avec les premières lettres de l’alphabet. Voici les lettres-codes.

  • A = 0,
  • B = 1,
  • C = 2,
  • D = 3,
  • E = 4,
  • F = 5,
  • G = 6,
  • H = 7,
  • I = 8,
  • J = 9.

Il y a 3 séries de chiffres à mémoriser :  le code de la commune ou l’identifiant du pays de naissance, le numéro d’ordre et la clé de contrôle.

Prenons comme exemple 212 025 31.

En faisant correspondre chaque chiffre à une lettre de l’alphabet, nous obtenons les groupes de lettres suivants :

  • CBC : 2 = C, 1 = B, 2 = C.
  • ACF : 0 = A, 2 = C, 5 = F.
  • DB : 3 = D, 1 = B.

Pour mémoriser, nous allons utiliser le moyen mnémotechnique suivant.

  1. Faire correspondre la première lettre d’un mot à une lettre-code.
  2. Imaginer une phrase mnémonique avec chacun des mots : Ce Beau Chat, A Chaque Fois, Dort Beaucoup.
  3. Apprendre la phrase mnémonique en vous représentant mentalement l’histoire dans votre cerveau.
  4. Réviser la phrase mnémonique avec la technique des répétitions espacées (de suite et souvent au début, puis de façon de plus en plus espacée).

Sommaire.

La méthode des rimes numériques.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Système des rimes numériques - table de rappel des chiffres-sons
Système des rimes numériques – table de rappel des chiffres-sons

(Conception graphique : TinaRebou.com)

Vous pouvez faire appel à votre mémoire auditive en utilisant comme moyen mnémotechnique la méthode des rimes numériques.

Il s’agit d’associer les chiffres à des sons pour que le cerveau les retienne plus rapidement.

Convertissez les chiffres en objets ou personnages dont le nom rime ou a la même consonance.

Par exemple :

  • Zéro : sceau,
  • Un : huns, pain,
  • Deux : dé, feu, pneu,
  • Trois : croix,
  • Quatre : cadre, carte, plâtre,
  • Cinq : sphinx, cintre,
  • Six : saucisse,
  • Sept : chaussette,
  • Huit : huitre,
  • Neuf : œuf.

Vous pouvez définir votre propre liste de codes. L’essentiel est de vous l’approprier. Apprenez là à haute voix en la visualisant mentalement jusqu’à ce que cela devienne automatique pour vous.

Pour l’appliquer au numéro de sécurité sociale à mémoriser – 212 025 31 dans notre exemple -, il suffit ensuite de procéder comme pour la technique de mémorisation des lettres de l’alphabet.

  1. Faire correspondre le chiffre avec le mot-code.
  2. Imaginer une phrase mnémonique ou une histoire mentale avec chacun des mots : Deux Pains (en) Feu : (vider un) Sceau (sur le) Feu (et le suspendre à un) Cintre, (faire une) Croix (avec les) Pains.
  3. Apprendre la phrase mnémonique ou l’histoire mentale en vous la représentant dans votre cerveau.
  4. Réviser la phrase mnémonique  ou l’histoire mentale avec la technique des répétitions espacées (de suite et souvent au début, puis de façon de plus en plus espacée).

Sommaire.

La méthode mnémotechnique des formes.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Système Nombre-forme - table de rappel des chiffres-formes
Système Nombre-forme – table de rappel des chiffres-formes

(Conception graphique : TinaRebou.com)

Vous pouvez faire appel à votre mémoire visuelle en utilisant comme moyen mnémotechnique la méthode des formes.

Il s’agit d’associer les chiffres à des objets ou des personnages dont la forme évoque celle du chiffre à mémoriser.

Convertissez les chiffres en objets ou personnages dont la forme ressemble au chiffre.

Par exemple :

  • Zéro : rond, cercle, cerceau,
  • Un : crayon, bâton, lance,
  • Deux : cygne,
  • Trois : chameau, hippocampe, seins,
  • Quatre : voilier,
  • Cinq : S, serpent,
  • Six : bâton de golf, pipe, escargot,
  • Sept : falaise en surplomb,
  • Huit: sablier, paire de jumelles,
  • Neuf : ballon d’enfant avec une ficelle, loupe, drapeau.

Une fois définie votre propre liste de codes, dessinez, coloriez ou photographiez les objets représentant les chiffres pour bien les visualiser et mémoriser leur forme. Apprenez votre liste de code en prenant le temps de bien vous les représenter dans votre esprit et recommencez l’exercice régulièrement, jusqu’à ce que vous l’ayez assimilé.

Pour l’appliquer au numéro de sécurité sociale à mémoriser – 212 025 31 dans notre exemple -, il suffit ensuite de procéder comme pour la technique de mémorisation des lettres de l’alphabet ou la méthode des rimes numériques.

  1. Faire correspondre le chiffre avec le mot-code.
  2. Imaginer une phrase mnémonique ou une histoire mentale avec chacun des mots : (un) Cygne (tient un) Bâton (avec un autre) Cygne, (ils passent à traversent un) Cerceau (pour rejoindre un autre) Cygne (qui parle à un) Serpent, (et à un) Chameau (qui s’appuie sur un) Bâton.
  3. Apprendre la phrase mnémonique ou l’histoire mentale en vous la représentant dans votre cerveau.
  4. Réviser la phrase mnémonique  ou l’histoire mentale avec la technique des répétitions espacées (de suite et souvent au début, puis de façon de plus en plus espacée).

Sommaire.

La méthode des articulations chiffrées.

La méthode des articulations chiffrées, appelée aussi code chiffres-sons, système majeur, major system ou grand système est un procédé extrêmement puissant pour mémoriser les chiffres. Avec un peu d’entrainement, vous pourrez mémoriser sans effort les nombres même les plus compliqués, les dates, les numéros de téléphone et tout ce qui se rapporte aux chiffres.

Elle s’inspire du système de sténographie mis au point au dix neuvième siècle par Monsieur Aimé PARIS.

La méthode des articulations chiffrées consiste à :

  • convertir les chiffres en consonnes significatives ou en sons suivant un code défini,
  • A les associer à des mots en rajoutant des lettres pour les rendre concrets et les visualiser,
  • A créer une phrase ou une histoire.

A chaque chiffre de zéro à neuf, correspond une consonne ou un son. Voici le tableau complet des articulations chiffrées :

  • 0 : c (ce), s (se), z (ze), t (tion), x (ex : dix).
  • 1 : t, d.
  • 2 : n, ne, gne.
  • 3 : m, me.
  • 4 : r, re.
  • 5 : l, lle.
  • 6 : g (ge), j (je), ch (che), sh (sche).
  • 7 :  g (gue, ga), k (ke, ka), q (que), cue (cas).
  • 8 : f (fe), v(ve), ph (phe).
  • 9 : b, p.

Pour l’appliquer au numéro de sécurité sociale à mémoriser – 212 025 31 dans notre exemple -, il suffit ensuite de procéder comme suit :

  1. Faire correspondre le chiffre avec la consonne ou le son.
  2. Imaginer un ou plusieurs mots pour chaque série de chiffres ou nombre : iNDiGNe = 212, SiGNaL = 025, MonTe= 31.
  3. Imaginer une phrase mnémonique ou une histoire mentale avec chacun des mots : « Indigne signal, monte! ».
  4. Apprendre la phrase mnémonique ou l’histoire mentale en vous la représentant dans votre cerveau.
  5. Réviser la phrase mnémonique  ou l’histoire mentale avec la technique des répétitions espacées (de suite et souvent au début, puis de façon de plus en plus espacée).

Sommaire.

La méthode de la table de rappel du grand système.

Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

table de rappel

Maintenant que vous connaissez les principes de mémorisation des nombres, vous pouvez passer à la vitesse supérieure en créant et en apprenant votre propre table de rappel.

La table de rappel du grand système – mnemonic peg system, en anglais – est une extension de la méthode des articulations chiffrées.

  • Créez une table de cent mots courts, faciles à visualiser et à faire bouger, auxquels vous allez associer les nombres 0 à 99, avec la méthode des articulations chiffrées.
  • Apprenez la progressivement par cœur. Par exemple, prenez chaque jour cinq à dix minutes pour apprendre sans effort cinq ou dix mots. Il suffit de deux ou trois semaines à peine pour la retenir.
  • Révisez avec la méthode des uns pour la mémoriser définitivement: une heure après, un jour après, une semaine après, un mois après.
  • Entrainez-vous à retenir des listes de nombres à deux chiffres (code à quatre chiffres, date, numéro de téléphone, etc.) avec les mots que vous venez de créer en augmentant progressivement la difficulté.

Voici une table de rappel dont vous pouvez vous inspirer. Le plus important est de construire une liste que vous retiendrez et utiliserez plus facilement.

  • 0 : sceau.
  • 1 : toit.
  • 2 : noix.
  • 3 : mat.
  • 4 : roi.
  • 5 : lion.
  • 6 : chat.
  • 7 : quille, cou.
  • 8 : feu.
  • 9 : pied.
  • 10 : tasse.
  • 11 : tête.
  • 12 : tonneau.
  • 13 : diamant.
  • 14 : taureau.
  • 15 : étoile.
  • 16 : donjon.
  • 17 : ticket.
  • 18 : dauphin.
  • 19 : taupe.
  • 20 : noce.
  • 21 : natte.
  • 22 : naine.
  • 23 : cinéma.
  • 24 : noir.
  • 25 : nouille.
  • 26 : niche.
  • 27 : nuque.
  • 28 : nef.
  • 29 : nappe.
  • 30 : maison.
  • 31 : mouton.
  • 32 : moine.
  • 33 : maman.
  • 34 : marin.
  • 35 : moulin.
  • 36 : mouche.
  • 37 : Mickey, muguet.
  • 38 : mauve.
  • 39 : myope.
  • 40 : rose.
  • 41 : râteau.
  • 42 : reine.
  • 43 : rame.
  • 44 : rire.
  • 45 : rouleau.
  • 46 : rocher.
  • 47 : requin.
  • 48 : ravin.
  • 49 : robot.
  • 50 : lasso.
  • 51 : lutin.
  • 52 : lune.
  • 53 : lama.
  • 54 : lard.
  • 55 : lilas.
  • 56 : luge.
  • 57 : lac.
  • 58 : louve.
  • 59 : lapin.
  • 60 : chaise.
  • 61 : château.
  • 62 : chaîne.
  • 63 : chameau.
  • 64 : chariot.
  • 65 : chalet.
  • 66 : juge.
  • 67 : chèque.
  • 68 : cheveu.
  • 69 : chapeau.
  • 70 : caisse.
  • 71 : couteau.
  • 72 : canon.
  • 73 : camion.
  • 74 : car.
  • 75 : clou.
  • 76 : cage.
  • 77 : coca.
  • 78 : café.
  • 79 : cape.
  • 80 : fusée.
  • 81 : fête.
  • 82 : vigne.
  • 83 : femme.
  • 84 : forêt.
  • 85 : filet.
  • 86 : vache.
  • 87 : phoque.
  • 88 : fève.
  • 89 : vapeur.
  • 90 : poisson.
  • 91 : bâton.
  • 92 : bonnet.
  • 93 : pomme.
  • 94 : poire.
  • 95 : pelle.
  • 96 : pêche.
  • 97 : bague.
  • 98 : bouffon.
  • 99 : papa.

Si vous souhaitez mémoriser les nombres à deux chiffres commençant par 0, comme pour les numéros de téléphone, vous pouvez également vous créer une table supplémentaire.

  • 00 : ciseau.
  • 01 : assiette.
  • 02 : cygne.
  • 03 : sumo.
  • 04 : cerf.
  • 05 : salon.
  • 06 : singe.
  • 07 : sac.
  • 08 : savon.
  • 09 : sapin.

Pour l’appliquer au numéro de sécurité sociale à mémoriser – 212 025 31 dans notre exemple -, il suffit ensuite de procéder comme suit :

  1. Décomposer la série de chiffres en une suite de 2 chiffres : 21 20 25 31.
  2. Faire correspondre chaque nombre de 2 chiffres à un mot-code : natte = 21;  noce = 20; nouille = 25; mouton = 31.
  3. Imaginer une phrase mnémonique ou une histoire mentale avec chacun des mots : Nous apercevons quelqu’un en train de se faire des nattes, nous prenons du recul et voyons que c’est la mariée – la mariée symbolise dans notre esprit la noce. Puis celle-ci donne un plat de nouilles qu’elle donne à manger à un mouton. Vous pouvez également imaginer l’histoire mentale suivante : les nattes de la mariée se transforme en nouilles, puis la mariée en mouton. Peut importe l’histoire que vous imaginez, du moment qu’elle frappe votre esprit et que vous la visualisez facilement et rapidement.
  4. Apprendre la phrase mnémonique ou l’histoire mentale en vous la représentant dans votre cerveau.
  5. Réviser la phrase mnémonique  ou l’histoire mentale avec la technique des répétitions espacées (de suite et souvent au début, puis de façon de plus en plus espacée).

Sommaire.

A découvrir aussi.

Sommaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s